RSS FMED https://www.fmed.ulaval.ca/ Flux RSS pour la Faculté de Médecine de l'Université Laval fr_CA TYPO3 News | QcMédia TYPO3 EXT:news news-3864 Tue, 29 Nov 2022 14:00:00 -0500 Le Département de médecine sociale et préventive a été créé il y a 50 ans /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/le-departement-de-medecine-sociale-et-preventive-a-ete-cree-il-y-a-50-ans Un vent d’optimisme et de reconnaissance Le Département de médecine sociale et préventive célèbre son jubilé et en profite pour lancer une campagne de communication pour souligner certaines réalisations et rappeler les contributions de certains de ses membres qui ont été des pionniers, pionnières en santé publique.

Une campagne des plus inspirantes

La campagne se décline en plusieurs volets, qui reflètent quelques-unes des nombreuses sphères d’activités du Département :

  • Santé environnementale
  • Politiques publiques
  • Prévenir pour guérir
  • Former la relève
  • Savoir changer le monde
  • Inégalités sociales de santé
  • Influencer les parcours des étudiantes et étudiants
  • Santé mondiale 3.0

Les membres de la communauté facultaire auront la chance de découvrir les différents thèmes de la campagne au fil des semaines.

« Pour l’occasion, il était pour nous des plus importants de rappeler la contribution essentielle de notre personnel enseignant et du corps professoral dans la formation de professionnels et professionnelles de la santé publique et de chercheurs et chercheuses de haut niveau, de rendre hommage à certaines personnes qui ont joué un rôle marquant dans l’histoire du Département et de la Faculté, tout en rappelant aux membres de notre grande famille qu’ils contribuent à changer le monde. » Clermont Dionne, directeur du Département

Le Département de médecine sociale et préventive

La mission du Département de médecine sociale et préventive est de contribuer à l’amélioration de la santé des populations par la formation de professionnels et professionnelles, de chercheurs et chercheuses, de gestionnaires et de leaders et par le développement de connaissances sur la santé, ses déterminants, les interventions et les politiques efficaces.

Le DMSP compte 22 professeurs de carrière, 2 chargées d’enseignement, et plusieurs enseignantes et enseignants collaborateurs, professeures et professeurs associés et professeures et professeurs de clinique. Il soutient la formation des étudiantes et étudiants au doctorat en médecine, des résidentes et résidents en santé publique et médecine préventive et de plus de 260 étudiantes et étudiants aux cycles supérieurs dans 13 programmes :

  • DESS en prévention et gestion en santé au travail
  • Formation médicale postdoctorale en santé publique et médecine préventive
  • Maîtrise et doctorat en biostatistique (en collaboration avec la Faculté de sciences et de génie)
  • Maîtrise et doctorat en épidémiologie
  • Maîtrise en épidémiologie clinique
  • Maîtrise en santé publique et Doctorat en santé communautaire (en collaboration avec la Faculté des sciences infirmières)
  • Microprogramme de 2e cycle en évaluation économique des technologies de la santé
  • Microprogramme de 2e cycle en santé durable et changements climatiques  
  • Microprogramme en surveillance en santé publique
  • Stage d’externat en santé publique

La campagne est lancée avec la thématique de l’environnement et la santé avec le professeur Éric Dewailly, un pionnier de ce domaine. 

Un nouveau microprogramme en santé durable et changements climatiques vient d’ailleurs d’être lancé, rappelant la vision avant-gardiste du professeur Dewailly. 

La direction de la Faculté de médecine félicite le Département pour ses importantes réalisations qui ont marqué l’histoire et souhaite à tous ses membres un bon 50e!

Pour en savoir plus sur le Département de médecine sociale et préventive

]]>
news-3865 Tue, 29 Nov 2022 09:44:08 -0500 Le Balado du BAPE /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/le-balado-du-bape Pour une relation pédagogique exempte de harcèlement, d’intimidation et de discrimination Dans le cadre du cours pour une relation pédagogique exempte de harcèlement, d’intimidation et de discrimination, un balado a été réalisé par le Bureau d’assistance au personnel enseignant et à la suite de sa réussite, nous désirons vous le partager.

Dans cet épisode, Justine Boulay, résidente de 3e année en chirurgie orthopédique et Idrissia Diallo, étudiant au doctorat au centre de recherche du CHU, reçoivent 3 membres du Bureau d’assistance au personnel enseignant (BAPE) de la Faculté de médecine; Luc Bédard, chirurgien orthopédique et directeur du BAPE, Josette Castel, médecin de famille ainsi que Pierre Savard, professeur de génétique issue du domaine de la recherche biomédicale. Ils s’entretiennent sur les sujets sensibles du harcèlement, de l’intimidation et de la discrimination au sein de la communauté, et particulièrement au sein de la communauté facultaire tels que les enseignants et enseignantes et les étudiants et étudiantes.

Ce balado vous permettra de prévenir les situations pouvant engendrer un inconfort. Des pistes de solutions sont aussi apportées afin de savoir comment réagir si vous êtes témoins d’une situation de harcèlement, d’intimidation ou de discrimination.

Écoutez le balado

Consultez la page du Bureau d’assistance au personnel enseignant (BAPE)

]]>
news-3862 Mon, 28 Nov 2022 11:37:45 -0500 Des prix Acfas pour Lucie Germain et Laurier Turgeon /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/des-prix-acfas-pour-lucie-germain-et-laurier-turgeon Les deux membres du corps professoral de l’Université ont été honorés pour leurs réalisations scientifiques marquantes dans l’espace francophone Pour leurs avancées scientifiques et leur sens de l’innovation, le professeur Laurier Turgeon, de la Faculté des lettres et des sciences humaines, et la professeure Lucie Germain, de la Faculté de médecine, ont remporté les grands honneurs lors du gala de remise des prix Acfas 2022, ayant eu lieu le 24 novembre dernier.

Laurier Turgeon — Prix André-Laurendeau, pour les sciences humaines, les lettres et les arts

Par son approche interdisciplinaire, Laurier Turgeon a contribué de manière considérable à l’avancement des connaissances dans les domaines de l’histoire, de l’ethnologie et du patrimoine. Ses travaux se regroupent dans trois grands programmes de recherche. Il s’est d’abord intéressé aux relations entre les populations autochtones et les pêcheurs européens, surtout ceux de France, qui fréquentaient les eaux du Nouveau Monde au 16e siècle. Puis, il s’est penché sur la construction sociale du patrimoine dans des contextes interculturels. Enfin, il a contribué à mobiliser de nouvelles technologies numériques dans la conservation et la mise en valeur des patrimoines.

Lucie Germain — Prix Léo-Pariseau, pour les sciences biologiques et les sciences de la santé

Certaines personnes se spécialisent en génie civil ou aérospatial, ou encore, en génie génétique ou logiciel. Lucie Germain s’active pour sa part, depuis plus de 30 ans, en génie tissulaire. Elle est même, à l’échelle mondiale, l’une des grandes initiatrices de cette discipline. L’organogénèse expérimentale est son domaine de recherche; la médecine régénératrice, son « jardin ». Accompagnée par une équipe où la multidisciplinarité fait loi, elle travaille à la réalisation d’une toute nouvelle génération de tissus : des peaux reconstruites, des cornées humaines entièrement biologiques, des vaisseaux sanguins libres de biomatériaux.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3857 Wed, 23 Nov 2022 10:35:04 -0500 Un prix Mitacs à François Routhier /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/un-prix-mitacs-a-francois-routhie Le professeur de la Faculté de médecine remporte le prix pour leadership exceptionnel François Routhier, professeur au Département de réadaptation de la Faculté de médecine et chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale de l’Université Laval, est le récipiendaire du « Prix Mitacs pour leadership exceptionnel — professeur » pour l’année 2022.

Ce prix récompense un professeur universitaire qui a un parcours remarquable en matière de projets collaboratifs avec des organismes ou des entreprises, qui fournit des expériences de recherche et de formation inestimables à ses étudiants et dont les projets de recherche financés par Mitacs conduisent à des résultats importants.

Les travaux de François Routhier portent, entre autres, sur le développement et l’évaluation d’aides techniques et d’aménagements résidentiels ou urbains destinés à accroître la mobilité, l’autonomie ou la participation de personnes ayant une déficience physique ou en perte d’autonomie.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3855 Tue, 22 Nov 2022 08:59:45 -0500 Nouveau milieu d'accueil d'un externat longitudinal intégré /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/nouveau-milieu-daccueil-dun-externat-longitudinal-integre L’Hôpital Notre-Dame-du-Lac a accueilli sa première étudiante en médecine Le CISSS du Bas-Saint-Laurent et la Faculté de médecine de l’Université Laval sont fiers d’annoncer que l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac va maintenant accueillir des étudiantes et étudiants pour leur externat longitudinal intégré (ELI). Une première étudiante a débuté sa formation le 31 octobre. Son séjour à l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac va se poursuivre jusqu’au 7 mai 2023. Elle complétera par la suite son externat longitudinal intégré au Centre hospitalier régional du Grand-Portage du 8 mai au 17 septembre 2023.

L’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac offrira aux futures et futurs médecins en formation une exposition clinique continue, que ce soit en chirurgie, en médecine interne ou en obstétrique. Les étudiantes et étudiants auront aussi la possibilité de suivre des patientes et des patients durant leur parcours de soins. Contrairement à l’externat traditionnel qui se déroule principalement dans les hôpitaux de Québec, l’externat longitudinal intégré permet une période d’apprentissage d’un an presque entièrement en région. Cette formation propose une expérience clinique précoce et continue en médecine familiale tout en donnant accès à d’autres spécialités médicales. En plus des établissements de Notre-Dame-du-Lac et de Rivière-du-Loup, l’Hôpital régional de Rimouski et l’Hôpital de Matane accueillent des étudiantes et étudiants à l’ELI et d’autres centres hospitaliers du Bas-Saint-Laurent devraient faire de même au cours des prochaines années.

L’équipe médicale de l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac accueille des externes et des résidentes et résidents en médecine familiale depuis le début des années 1990. Ces stagiaires accompagnent les médecins de famille de l’Hôpital et du CLSC autant en salle d’urgence qu’auprès des patientes et patients hospitalisés. Depuis 2006, des médecins spécialistes de l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac ont aussi contribué au déploiement du Groupe de médecine familiale universitaire (GMF-U) de Trois-Pistoles en offrant des stages complémentaires en médecine interne.

La présence de ces externes témoigne de la volonté de la Faculté de médecine de l’Université Laval de valoriser et de promouvoir la pratique médicale hors des grands centres. Cette entente de collaboration avec le CISSS du Bas-Saint-Laurent s’inscrit dans le cadre du projet Aventure médecine qui permet d’offrir le doctorat en médecine à Rimouski depuis cet automne. Une première cohorte de 18 étudiantes et étudiants a débuté sa formation il y a quelques semaines.

À propos d’Aventure médecine

La Faculté de médecine de l’Université Laval entend déployer la formule d’ELI de type communautaire partout dans l’Est-du-Québec afin de valoriser et de promouvoir la pratique médicale hors des grands centres. Cette entente de collaboration dans la formation de médecins est une démarche qui s’inscrit dans le cadre du projet Aventure médecine qui permet d’offrir le doctorat en médecine à Rimouski et à Lévis. Le projet est réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’Université Laval, le CISSS du Bas-Saint-Laurent, le CISSS de Chaudière-Appalaches, l’Université du Québec à Rimouski, de même qu’avec les CIUSSS et les CISSS du Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux de l’Université Laval. Pour obtenir plus d’information au sujet de ce projet, visitez www.aventuremedecine.ulaval.ca.

À propos du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent est un établissement qui a pour mission de maintenir, améliorer et restaurer la santé et le bien-être de la population bas-laurentienne en rendant accessible un ensemble de services de santé et de services sociaux, intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique du Bas-Saint-Laurent. Avec un budget global de 1,09 G$ (incluant les coûts en lien avec la COVID-19), le CISSS emploie quelque 9 900 employées et employés, peut compter sur 542 médecins, dentistes, pharmaciens et pharmaciennes et des centaines de bénévoles qui ont à cœur les soins et services à la population ainsi que les valeurs de l’établissement, soit la collaboration, l’humanisation, l’engagement et la responsabilisation.

]]>
news-3854 Fri, 18 Nov 2022 08:19:00 -0500 Une 10e édition de la Journée scientifique du Département de médecine moléculaire /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/une-10e-edition-de-la-journee-scientifique-du-departement-de-medecine-moleculaire Le grand rendez-vous annuel en médecine moléculaire Le 28 octobre dernier s’est tenue la 10e édition de la Journée scientifique du Département de médecine moléculaire.

Cette année, ce fut un honneur d’accueillir un conférencier invité de renommée internationale, le Dr Bhutta, récipiendaire du prix prestigieux Gairdner Canada. Lors de cet événement, il a présenté ces travaux portant sur la malnutrition dans le monde et les moyens de la réduire et même la prévenir. D’ailleurs, cette année, plus de 250 collégiens et collégiennes ont également eu la chance d’assister à cette conférence.

De nombreux prix ont été remis dont des prix aux meilleures présentations orales et par affiches qui ont été décernés aux étudiants et étudiantes du Département.

Gagnante de la meilleure présentation orale à la maîtrise :

Jenifer Espinoza

Gagnant de la meilleure présentation orale au doctorat :

Sébastien Lévesque

Gagnants et gagnantes des cinq meilleures présentations par affiche :

Manal Al Dow
Sarah Belhocine
Romain Menet
Sabrina Roussel
Emilie Wong Chong

Bravo aux lauréats et lauréates et merci à tous les participants et participantes.

 

]]>
news-3853 Tue, 15 Nov 2022 14:46:03 -0500 Agir pour moi, un programme pour autogérer la douleur chronique /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/agir-pour-moi-un-programme-pour-autogerer-la-douleur-chronique Cet outil en ligne vous guide dans une démarche visant un meilleur fonctionnement au quotidien et, par ricochet, une atténuation de la douleur Vous souffrez de douleur chronique? Vous avez consulté des médecins, des physiothérapeutes, des chiropraticiens et des ostéopathes dans l’espoir de trouver une solution à vos maux, et les résultats ont été décevants ou éphémères? Vous n’arrivez pas à obtenir un rendez-vous dans une clinique spécialisée? Avant que cette douleur se transforme en souffrance et prenne le contrôle de votre vie, il est temps d’envisager l’autogestion de la douleur chronique. Le programme Agir pour moi, élaboré par une équipe de l’Université Laval et de partenaires externes, peut vous guider dans cette voie.

Ce programme en ligne a été créé pour vous aider à comprendre en quoi consiste la douleur chronique et pour vous proposer des stratégies permettant de mieux y faire face. « Il vise notamment à modifier les croyances et les schèmes de pensée qui exacerbent le problème. Il encourage aussi l’adoption de stratégies de gestion du stress, des émotions et de l’énergie, ainsi que d’habitudes de sommeil, d’alimentation et d’activité physique qui permettent de composer au quotidien avec la douleur chronique », souligne la responsable du projet, Anne Marie Pinard, professeure à la Faculté de médecine, médecin au Centre d’expertise en gestion de la douleur chronique du CHU de Québec — Université Laval et titulaire de la Chaire de leadership en enseignement en douleur chronique-Medisca de l’Université Laval.

Le contenu d'Agir pour moi repose sur une vaste revue de la documentation scientifique portant sur les interventions qui ont montré leur efficacité contre la douleur chronique.

« Il fait aussi appel à l'expérience clinique de professionnels de la santé qui soignent des personnes aux prises avec la douleur chronique », précise l'étudiante-chercheuse Pascale Marier-Deschênes, qui a consacré une partie de son doctorat à la mise sur pied ce programme.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3848 Tue, 15 Nov 2022 09:35:59 -0500 Inspiré par des chercheurs et chercheuses du Cirris, le modèle d'offre de soins en physiothérapie reçoit le prix Hippocrate 2022 /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/inspire-par-des-chercheurs-et-chercheuses-du-cirris-le-modele-doffre-de-soins-en-physiotherapie-recoit-le-prix-hippocrate-2022 Un modèle novateur qui utilise de façon optimale nos physiothérapeutes dans les urgences du CHU de Québec — Université Laval Le 26 octobre dernier, le projet « Un modèle novateur de soins dans les urgences du CHU de Québec — Université Laval : la physiothérapie en accès direct » a remporté le Prix Hippocrate 2022 dans la catégorie « Prix du patient »! Ce prix est une distinction décernée à une initiative s’étant particulièrement démarquée par la création de valeur pour les usagers, laquelle est sélectionnée par des patientes et patients partenaires eux-mêmes!

Nous savons que près de 30 % des consultations dans les urgences au Québec sont en lien avec des troubles musculosquelettiques mineurs (entorse, maux de cou et de dos, douleurs musculaires et articulaires). Ces problèmes sont pris en charge par les urgentologues alors qu’ils pourraient être dirigés vers une ou un professionnel possédant une expertise de pointe dans le domaine. Les gestionnaires du CHU de Québec — Université Laval ont travaillé avec une équipe de chercheurs et chercheuses du Cirris (Luc J. Hébert, Kadija Perreault et Rose Gagnon) pour revoir l’organisation du modèle « traditionnel » pour améliorer l’accès à la population aux soins de santé de qualité en misant sur l’utilisation optimale de physiothérapeutes.

Les retombées du projet sont grandes pour l’organisation, mais elles le sont encore plus pour les patientes et les patients!

Découvrez le projet

Le CHU de Québec — Université Laval compte désormais sur l’expertise de 31 physiothérapeutes formés et orientés vers les urgences au sein de ses cinq hôpitaux. Il est le premier centre hospitalier universitaire à l’échelle provinciale et canadienne à avoir implanté l’offre de service de physiothérapeutes en accès direct à l’urgence. Un bel exemple de collaboration dont le résultat a un impact direct et significatif sur les patientes et patients.

]]>
news-3847 Mon, 14 Nov 2022 13:09:13 -0500 Sébastien Brodeur récompensé par l'Association des psychiatres du Canada /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/sebastien-brodeur-recompense-par-lassociation-des-psychiatres-du-canada Il remporte le prix R.O. Jones pour ses travaux sur l’adhésion au traitement chez les personnes aux prises avec des troubles psychotiques Sébastien Brodeur, psychiatre et chargé d’enseignement clinique au Département de psychiatrie et de neurosciences de l’Université Laval, a remporté le premier prix aux R.O. Jones Awards for Best Paper décernés par l’Association des psychiatres du Canada (APC). Ces prix sont remis aux auteurs des trois meilleures communications présentées lors du congrès annuel de cette association. Il a reçu cette récompense lors du congrès annuel de l’APC qui s’est déroulé à la fin octobre à Toronto.

La communication primée repose sur des travaux qu’il a réalisés dans l’équipe de Marc-André Roy et de Marie-France Demers, alors qu’il était résident en psychiatrie à l’Université Laval. Ses recherches ont démontré que, chez les patients souffrant de troubles psychotiques, l’adhésion au traitement pharmaceutique augmentait fortement et de façon durable une fois qu’on leur prescrivait de la clozapine.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3840 Wed, 09 Nov 2022 10:47:00 -0500 Un honneur pour Gabrielle Gagnon /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/un-honneur-pour-gabrielle-gagnon Profession Santé lui décerne un prix dans la catégorie Partage des connaissances Le 5 octobre dernier à Montréal, Gabrielle Gagnon, hémato-oncologue au Centre hospitalier régional de Rimousk et vice-doyenne adjointe du site de formation de Rimouski recevait son prix dans la catégorie « Partage des connaissances — Médecin » pour tout le travail qu’elle a accompli en lien avec le nouveau milieu de formation au doctorat en médecine de l’Université Laval situé à Rimouski.

Ce prix est remis chaque année à trois personnes se distinguant dans la profession d’infirmière, de médecin ou de pharmacien et pharmacienne, dont une partie significative de leur temps est dévolue à la mise à jour des connaissances de ses pairs ou de collègues d’autres professions. 

Toutes nos félicitations pour cet honneur grandement mérité!

]]>
news-3838 Wed, 09 Nov 2022 10:36:00 -0500 L’Hôpital des Nounours : un grand retour à l’Université Laval! /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/lhopital-des-nounours-un-grand-retour-a-luniversite-laval Vaincre le syndrome de la blouse blanche un nounours à la fois Après trois ans d’absence en raison de la pandémie, l’Hôpital des Nounours a fait son grand retour, les 3 et 4 novembre 2022, auprès de 145 enfants âgés entre 4 et 6 ans ainsi que de leur toutou favori. Cette initiative étudiante interdisciplinaire entièrement dirigée par des étudiantes et des étudiants du domaine de la santé se donne comme mandat de faire découvrir le monde hospitalier aux tout-petits d’une manière originale et ludique, afin de réduire la fameuse peur de la blouse blanche. C’est par différentes activités sur les soins de santé comme la vaccination, les médicaments, l’imagerie médicale et la chirurgie que les enfants, vêtus comme le personnel de la santé, ont pu soigner eux-mêmes leurs patients en peluche. L’activité s’est conclue par la visite de la très amusante mascotte Guéritou et de ses collègues ambulanciers, gracieuseté de l’organisme Dessercom, qui a pu montrer aux enfants à quoi ressemble l’intérieur d’une ambulance!

Une mission d’engagement social

L’Hôpital des Nounours permet aux futures personnes professionnelles de la santé et des services sociaux de l’Université Laval d’entrer en contact avec la clientèle pédiatrique afin de promouvoir la santé et de développer leurs capacités de vulgarisation scientifique. Ce sont plus de 85 personnes bénévoles motivées et dynamiques qui étaient au rendez-vous de cette édition automnale et qui ont généreusement donné de leur temps afin d’accomplir la mission de ce projet.

Cette initiative rayonne d’autant plus au sein de la communauté par le biais de sa mission d’engagement actif et de responsabilité sociale. L’Hôpital des Nounours se donne d’ailleurs comme objectif de réserver la moitié de ses places à chaque édition pour des écoles en provenance de milieux à niveau socio-économique plus faible.

« À l’Hôpital des Nounours, c’est impossible de ne pas avoir le sourire fendu aux lèvres toute la journée. C’est réellement une expérience enrichissante, qui nous permet de comprendre l’importance de garder un cœur d’enfant, et de trouver des façons d’approcher l’examen médical avec les enfants comme un jeu, afin de faciliter le contact avec les tout-petits. Les yeux des enfants que j’ai côtoyés à l’Hôpital des Nounours brillaient de joie et de curiosité, c’était beau à voir! » Bénévole pour l’édition de l’automne 2022.

Le comité organisateur de l’Hôpital des Nounours se dit très fier d’avoir enfin pu offrir une nouvelle édition de cette activité enrichissante, après sa longue absence due à la pandémie. Sourires, toutous et stéthoscopes ont été au rendez-vous pour ces deux journées bien chargées!

 

]]>
news-3839 Tue, 08 Nov 2022 14:00:00 -0500 Un franc succès pour la 3e édition de la Journée scientifique du Département de microbiologie, infectiologie et d’immunologie! /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/un-franc-succes-pour-la-3e-edition-de-la-journee-scientifique-du-departement-de-microbiologie-infectiologie-et-dimmunologie Près d’une soixantaine de personnes ont participé à l’événement en présentiel Le 3 novembre dernier, le Département de microbiologie, infectiologie et d’immunologie accueillait au pavillon Ferdinand-Vandry une soixantaine de personnes pour cette 3e édition de sa Journée scientifique. 

La conférence principale intitulée « Evolution of a Protein (and a Virus) in the Context of a Worldwide Pandemic : How Mutations have Impacted the Structure, Conformation, and Antigenicity of the SARS-CoV-2 Spike Protein », a été offerte par Sophie Gobeil, professeure adjointe au Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique de l’Université Laval — Institut de biologie intégrative et des systèmes.

Bravo aux lauréats et lauréates et merci à tous les participants et participantes que l’on espère retrouver l’an prochain.

Prix pour les meilleures présentations orales : 

  • Émile Lacasse
  • Julien Clain
  • Marie Bellio

Prix pour les présentations par affiche : 

  • Léa Lambert
  • Vincent Desrosiers

Pour en savoir plus sur le Département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie

 

]]>
news-3837 Tue, 08 Nov 2022 08:55:04 -0500 La qualité du sommeil associée à des marqueurs inflammatoires du cancer du sein /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/la-qualite-du-sommeil-associee-a-des-marqueurs-inflammatoires-du-cancer-du-sein Un sommeil de mauvaise qualité est associé à l’inflammation mammaire, une condition qui peut activer des cascades de réactions menant au cancer Un sommeil de mauvaise qualité pourrait favoriser l’inflammation des tissus mammaires et augmenter le risque de cancer du sein, suggère une étude exploratoire publiée dans la revue Cytokine. En effet, l’équipe de recherche de l’Université Laval qui signe cette étude a montré qu’il existait une corrélation entre des caractéristiques de la qualité du sommeil et certains marqueurs inflammatoires associés au risque de cancer du sein.

Pour faire cette démonstration, Sue-Ling Chang, Caroline Diorio et Francine Durocher, de la Faculté de médecine et du Centre de recherche du CHU de Québec — Université Laval, ont mesuré l’abondance de 11 marqueurs inflammatoires dans les tissus mammaires de 165 femmes.

Les chercheuses ont également documenté trois caractéristiques du sommeil des participantes : le nombre moyen d’heures de sommeil par nuit, la fréquence des épisodes d’insomnie au cours du dernier mois et la prise de médicaments prescrits pour aider au sommeil au cours de la dernière année.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3836 Fri, 04 Nov 2022 15:10:52 -0400 Médecine personnalisée : un décalage entre les labos et les salles de classe /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/medecine-personnalisee-un-decalage-entre-les-labos-et-les-salles-de-classe Au Canada, les premières années d’études en médecine feraient peu de place à la génétique médicale et à la génomique Même si l’idée de tenir compte du profil génétique des patients pour mieux prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies fait consensus, la génétique médicale et la génomique occupent une portion congrue de la formation des futurs médecins pendant les premières années d’études universitaires au Canada. C’est ce qu’a constaté une équipe de chercheurs québécois et ontariens après avoir analysé le contenu des programmes de formation en médecine dans les universités canadiennes.

Jade Ouellet, Julie Lapointe, Michel Dorval et Hermann Nabi, du Centre de recherche du CHU de Québec — Université Laval, et leurs collaborateurs de quatre autres universités canadiennes ont eu accès à une partie ou à l’entièreté des programmes de formation préexternat (les deux ou trois premières années de formation en médecine) des 17 facultés de médecine du Canada.

« Nous nous sommes intéressés au programme de préexternat parce que c’est à ce moment que les notions de base sont présentées et apprises et que cela peut influencer le choix des milieux de stages pour l’externat, et, in fine, l’orientation de carrière », précise le responsable de l’étude, Hermann Nabi, de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

L’analyse de ces programmes, qui a fait l’objet d’une publication dans l’American Journal of Medical Genetics, a permis d’établir que le pourcentage des objectifs d’apprentissage liés à la génétique médicale et la génomique allait de 0,65 % à 5,05 %, selon les universités.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3833 Fri, 04 Nov 2022 09:14:28 -0400 Yves De Koninck et Gérard Duhaime lauréats des Prix du Québec /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/yves-de-koninck-et-gerard-duhaime-laureats-des-prix-du-quebec Décernés par le gouvernement du Québec, les Prix du Québec représentent la plus haute distinction provinciale dans les domaines de la culture et de la science Le professeur en psychiatrie et en neurosciences de la Faculté de médecine Yves De Koninck et le professeur de la Faculté des sciences sociales Gérard Duhaime sont tous deux lauréats d’un Prix du Québec. Décernés par le gouvernement du Québec, les Prix du Québec représentent la plus haute distinction provinciale dans les domaines de la culture et de la science.

Yves De Koninck

Yves De Koninck est le lauréat du prix Wilder-Penfield. Cette prestigieuse reconnaissance met en lumière la carrière remarquable d’un chercheur dans les domaines des sciences médicales, des sciences naturelles et des sciences technologiques et de l’ingénierie. Le professeur de l’Université Laval s’est illustré dans la recherche en neurosciences. 

« Ce prix témoigne de l’énergie et de la passion inépuisables qui animent le professeur De Koninck et qui l’ont amené à diriger avec un engagement remarquable la programmation scientifique au sein d’entités structurantes, telles que le Centre de recherche CERVO, le Centre de neurophotonique, la stratégie Sentinelle Nord et le CIUSSS de la Capitale-Nationale », a mentionné la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours.

Les travaux en neurobiologie du professeur De Koninck ont mené à la découverte du mécanisme complexe qui est responsable de la douleur chronique. Cette découverte a révolutionné la façon dont on conçoit cette condition, a contribué à déstigmatiser les personnes qui en sont atteintes et a ouvert la porte à la mise au point de médicaments pour mieux la gérer.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3799 Wed, 02 Nov 2022 10:26:00 -0400 Débutez votre projet d'études dès janvier! /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/debutez-votre-projet-detudes-des-janvier-2023 Il est encore temps de déposer votre demande d’admission pour la session d’hiver 2023 Plusieurs de nos programmes acceptent toujours des demandes pour l’hiver! 
Déposez une demande d’admission avant le 1er décembre et commencez votre programme en janvier.

Voici les programmes d’études offerts :

Certificats et microprogrammes de 1er cycle

Microprogrammes de 2e cycle, DESS, maîtrises et doctorats

V​​​ous devez absolument trouver votre direction de recherche avant d’envoyer votre demande d’admission pour les programmes de maîtrise et doctorat.

Vous pouvez également consulter l’ensemble des programmes encore ouverts à l’Université Laval.

]]>
news-3823 Fri, 28 Oct 2022 16:37:00 -0400 Les nouveaux étudiants et nouvelles étudiantes revêtent le sarrau /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/les-nouveaux-etudiants-et-nouvelles-etudiantes-revetissent-le-sarrau Une cérémonie empreinte de sens pour nos futures et futurs médecins La Faculté de médecine de l’Université Laval a tenu la Cérémonie des sarraus le 26 octobre 2022 au Théâtre de la Cité universitaire. L’événement a réuni la cohorte 2022-2023 étudiantes et étudiants en première année du doctorat en médecine. C’est 280 étudiantes et étudiants de 1re année en médecine qui se sont engagés à respecter le code de professionnalisme de la Faculté de médecine. 

Pour la première fois, cette cérémonie accueillait les cohortes des sites de formation de Lévis et Rimouski, en plus de celle de Québec, ce qui permet de souligner la réussite du projet Aventure médecine.

L’activité a été diffusée sur la plateforme virtuelle Zoom permettant à plus de 300 foyers d’écouter en direct la diffusion.

Revoyez la cérémonie

Après les messages de bienvenue de la directrice du préexternat Julie Thériault et de la présidente du Regroupement des étudiants et étudiantes en médecine de l’Université Laval (RÉMUL) Laurie Couture, le directeur du programme Marc Bouchard s’est adressé à l’auditoire. Il a parlé de l’importance du professionnalisme tout au long de la formation et bien sûr en pratique.

Le vice-doyen aux études médicales doctorales, Claude Labrie a porté l’attention de l’auditoire sur la valeur du respect entre les différentes spécialités de la médecine, entre les professionnelles, professionnels de la santé et entre collègues. Il a appelé les étudiants et étudiantes à dénoncer toute situation inconfortable durant leur étude, mentionnant qu’ils et qu’elles sont en apprentissage et que toute question est bonne à poser. 

Le doyen de la Faculté Julien Poitras a rappelé l’importance de se servir de ses erreurs pour améliorer la pratique médicale, ainsi que de sauvegarder sa santé afin de mieux pouvoir soigner les autres. Il a ensuite présenté certains faits qu’il a observés au cours de sa pratique de médecin urgentologue et sur leurs conséquences.

« Comme nous tous et toutes, vous allez faire des erreurs […], des erreurs qui vont générer des conséquences indésirables […] je vous l’annonce, certains ou certaines patientes pourraient mourir de vos décisions que vous aurez prises et de celles que vous n’aurez pas prises. […] On a le droit à l’erreur, mais pas à les taire. […] La profession produit un lot de reconnaissance sociale rapide, mais ça vient aussi avec des responsabilités sociales envers nos frères et nos sœurs humains. »

Le président du Collège des médecins du Québec Mauril Gaudreault s’est dit heureux de s’être engagé dans ce long processus de formation pour devenir médecin de famille, il y a de cela plus de 50 ans et que c’est un rôle important que d’êtres capables de comprendre l’ensemble de l’humain. Il a aussi parlé des valeurs importantes de la médecine : 

« La formation permet d’acquérir le savoir-faire. Mais il sera tout aussi important de développer le savoir-être. […] Il sera impératif de développer les attitudes et les valeurs nécessaires à l’exercice de cette profession : bienveillance, respect, honnêteté, humanisme et rigueur. […] 

C’est dans le respect que le directeur du programme a par la suite incité les étudiants et étudiantes à prononcer le Code de professionnalisme de la Faculté de médecine, marquant ainsi l’engagement de chacun envers cette valeur phare.

La remise officielle des sarraus s’est réalisée rondement grâce à la participation de deux membres du RÉMUL. Ensuite, chacun et chacune ont signé devant la salle le livre d’or et une photo individuelle a immortalisé ce moment important.

Consulter le Code de professionnalisme (PDF, 786 Ko)

Regarder l’album photo

]]>
news-3820 Fri, 28 Oct 2022 11:18:00 -0400 Des honneurs pour le programme de maîtrise en audiologie /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/des-honneurs-pour-le-programme-de-maitrise-en-audiologie La Canadian Academy of Audiology lui a décerné le prix Honours of the Academy 2022 La Canadian Academy of Audiology a décerné en octobre dernier le Honours of the Academy 2022 aux enseignants et enseignantes qui ont créé le programme de maîtrise en audiologie de l’Université Laval afin de souligner leur contribution remarquable à la profession et à la formation des futurs audiologistes.

Toutes nos félicitations pour ce prestigieux prix.

Pour en savoir plus

 

 

]]>
news-3822 Fri, 28 Oct 2022 10:25:00 -0400 Rencontre entre ITUM et la Faculté de médecine de l'Université Laval /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/rencontre-entre-itum-et-la-faculte-de-medecine-de-luniversite-laval Travailler ensemble pour la santé de la communauté Ce lundi 24 octobre 2022, une délégation de représentantes et représentants de la Faculté de médecine de l’Université Laval s’est rendue dans les bureaux d’Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam (ITUM) pour une rencontre exploratoire avec les dirigeants et dirigeantes du secteur de la Santé ITUM.

Cette rencontre donne suite à une initiative de l’Université Laval, pour laquelle ITUM a été contactée au printemps dernier. Désireuse de développer des liens, la Faculté de médecine a en effet initié le contact avec le secteur de la Santé d’ITUM afin d’organiser et de coconstruire le contenu de la rencontre entre les dirigeants et dirigeantes selon les besoins et préoccupations de la communauté.

Avec à sa tête Julien Poitras, doyen de la Faculté de médecine, la délégation avait pour objectif premier d’obtenir une meilleure compréhension de la réalité de la communauté en matière de services de santé.

La Faculté a donc d’abord présenté les détails de l’accompagnement qui est actuellement offert aux étudiantes et aux étudiants des Premières Nations : une immersion favorisant la sécurisation culturelle.

« La Faculté de médecine s’implique avec attention dans la formation de jeunes innus en médecine et en réadaptation. À notre avis, il est donc essentiel de prendre toutes les mesures nécessaires pour comprendre la réalité de ces étudiantes et étudiants, et s’assurer que l’Université Laval puisse constamment améliorer la qualité de l’accompagnement offert dans son établissement pour une meilleure sécurisation culturelle » a déclaré Emmanuelle Careau, vice-doyenne au développement professionnel, à la pédagogie et à la responsabilité sociale.

Les responsables du secteur de la santé ont pu brosser un portrait des besoins de la communauté en matière de santé, et ont aussi mis de l’avant leurs principales constatations et préoccupations, telles que l’actuelle pénurie de main-d’œuvre.

« Je suis particulièrement heureuse qu’on ait pu échanger sur les possibilités de partenariats entre ITUM et l’Université Laval. Dans le contexte actuel des Premières Nations en ce qui touche les services de santé, il est crucial que l’amélioration des services touchant la santé et le bien-être des membres soient considérés comme prioritaires pour les établissements universitaires qui forgent le personnel soignant de demain. », a mentionné Marceline Tshernish, directrice du secteur de la Santé d’ITUM.

Pour conclure cette visite, toutes et tous ont ensuite visité les installations du Centre de santé Uauitshitun à Uashat, et la délégation de la Faculté de médecine a poursuivi sa journée en allant à la rencontre des dirigeantes et des dirigeants du Cégep, du CISSS de la Côte-Nord, des médecins et des professionnelles et professionnels de la santé travaillant à Sept-Îles et Baie-Comeau.

]]>
news-3821 Thu, 27 Oct 2022 08:10:07 -0400 L’importance de prendre soin de sa santé auditive /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/limportance-de-prendre-soin-de-sa-sante-auditive Le Grand Rendez-vous en santé avec Mathieu Hotton Le Grand Rendez-vous en santé avec Mathieu Hotton, professeur adjoint au Département de réadaptation, audiologiste et chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) s’est déroulé le mercredi 26 octobre dernier. Plus de 120 personnes ont participé à la conférence en direct sur Facebook.

« Le sens de l’ouïe occupe une importance capitale dans nos vies, il est au centre de la communication humaine. Il est donc capital de prévenir l’apparition de pertes auditives ou en réduire la progression en adoptant des comportements favorables. » 

M. Hotton a bien expliqué ce qu’est la déficience auditive et comment la reconnaître chez soi ou chez nos proches. Il a également donné des pistes de solutions pour prévenir et ralentir la progression de la perte d’audition dont notamment : réduire l’exposition au bruit, cesser l’utilisation des cure-oreilles, éviter les substances ototoxiques et adopter de saines habitudes de vie. Il a terminé en répondant à une quinzaine de questions qui avaient été soumises par le public lors de l’inscription.

Pour voir ou revoir la conférence

La Faculté tient à remercier chaleureusement Mathieu Hotton pour sa générosité et son expertise, Serge Bonin pour l’animation, François Bergeron, audiologiste, professeur et directeur du programme de maîtrise en audiologie, pour sa précieuse collaboration dans le fil de discussion Facebook ainsi que Lobe, le partenaire présentateur de cette conférence, grâce à qui la Faculté pourra remettre de nombreuses bourses aux étudiantes et étudiants.

Le prochain Grand Rendez-vous en santé aura lieu le 7 décembre 2022 et aura pour thématique le diabète et ses complications méconnues. Les conférencières invitées seront Claudia Gagnon et Anne Marie Carreau qui sont toutes les deux endocrinologues, professeures au Département de médecine et chercheuses au Centre de recherche du CHU de Québec — Université Laval.

Merci à notre partenaire présentateur :

]]>
news-3819 Tue, 25 Oct 2022 13:31:31 -0400 Michel G. Bergeron et Gaston De Serres promus au rang d'émérite /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/michel-g-bergeron-et-gaston-de-serres-promus-au-rang-demerite Les professeurs de la Faculté de médecine reçoivent la plus haute reconnaissance de l’Université Laval Les professeurs de la Faculté de médecine Michel G. Bergeron et Gaston De Serres reçoivent la plus haute reconnaissance que l’Université Laval peut accorder à un membre du corps professoral : le titre honorifique de professeur émérite.

Ce titre est décerné aux membres du corps professoral qui se sont distingués tant sur les plans de l’enseignement, de la recherche et de leur participation au rayonnement de l’Université Laval que par leurs réalisations et accomplissements au cours de leur carrière.

Michel G. Bergeron

Infectiologue de renommée internationale et fondateur du Centre de recherche en infectiologie, Michel G. Bergeron compte 48 ans de carrière à l’Université Laval et au CHU de Québec-Université Laval. Il est de surcroît cofondateur et le premier secrétaire de la Société canadienne des maladies infectieuses. Il a joué un rôle majeur dans l’implantation de cette spécialité au pays, qui fut rapidement reconnue par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Dans les années 1980, pour lutter contre le nouveau fléau mondial, il cofonde l’Unité de recherche clinique sur le VIH/SIDA au CHUL, ce qui l’amène à créer dans la décennie suivante le condom invisible, un gel vaginal microbicide imperceptible par le partenaire. Il a, de plus, révolutionné le diagnostic des infections en créant les dix premiers tests de PCR en temps réel approuvés par la Food and Drug Administration, aujourd’hui fabriqués à Québec et commercialisés dans une cinquantaine de pays.

Professeur dévoué, Michel G. Bergeron a transmis son savoir à quelque 7 000 étudiantes et étudiants de 1er cycle et en a formé plus de 80 aux cycles supérieurs. Directeur du Département de microbiologie pendant huit ans, il a modernisé l’enseignement de cette discipline en fusionnant sciences fondamentales et sciences cliniques. Son désir de communiquer sa passion pour la science ne s’est toutefois pas limité au niveau universitaire. En 1998, il a créé le programme Chercheur d’un jour pour initier les jeunes du secondaire à la recherche scientifique, programme toujours actif aujourd’hui.

Lire le profil complet

Gaston De Serres

Spécialisé dans la prévention et le contrôle des maladies infectieuses évitables par la vaccination, Gaston De Serres est réputé à l’échelle mondiale pour ses travaux sur l’efficacité et la sécurité des vaccins. Cet épidémiologiste est par ailleurs l’un des piliers de l’Institut national de santé publique du Québec, où il agit à titre de médecin-chef du Groupe scientifique en immunisation. Il a, par ailleurs, joué un rôle majeur dans la société québécoise, étant au cœur de la gestion québécoise de l’épidémie de SARS-CoV-2, virus sur lequel il mène actuellement plusieurs travaux. Avec dévouement, il s’est notamment impliqué dans la vulgarisation scientifique des effets du coronavirus et de la vaccination, accordant plus de 850 entrevues sur le sujet.

Parmi ses réalisations d’exception figure le devis de recherche Test-negative design, qui a révolutionné en 2003 l’évaluation de l’efficacité des vaccins. Cette approche méthodologique inédite est maintenant employée partout sur la planète pour estimer chaque saison l’efficacité des vaccins contre l’influenza et est également celle qui a été la plus utilisée pour évaluer l’efficacité des vaccins contre la COVID-19.

Lire le profil complet

]]>
news-3817 Fri, 21 Oct 2022 10:32:51 -0400 La conciliation travail-famille, une barrière pour les femmes en cardiologie /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/la-conciliation-travail-famille-une-barriere-pour-les-femmes-en-cardiologie Les femmes sont sous-représentées en cardiologie, en particulier en cardiologie interventionnelle. La conciliation travail-famille serait au cœur du problème. Au Canada, à peine 22 % des cardiologues sont des femmes. Cette sous-représentation — l’une des plus marquées parmi toutes les spécialités médicales — ne semble pas s’arranger chez les plus jeunes puisqu’à peine 30 % de tous les résidents en cardiologie en 2021 étaient des femmes. Et ce déséquilibre est encore plus marqué en cardiologie interventionnelle, une surspécialité qui nécessite des études encore plus longues.

Afin de mieux comprendre ce que cachent ces statistiques, une équipe de recherche a mené, en mars 2021, une enquête auprès des 206 personnes inscrites dans un programme de résidence en cardiologie générale au Canada. Ces personnes étaient invitées à s’exprimer sur les éléments qu’elles percevaient comme des barrières au choix de la cardiologie interventionnelle comme surspécialité.

Grâce aux réponses fournies par 40 % des personnes contactées, les auteures de l’étude ont isolé deux facteurs clés qui distinguaient les femmes et les hommes. Le premier, la conciliation travail-famille, qui était vue comme une barrière par 76 % des répondantes et par 55 % des répondants. Le second, la perception que ce milieu est sexiste, relevée par 41 % des répondantes et par… 0 % des répondants, peut-on lire dans l’étude publiée par cette équipe dans le Canadian Journal of Cardiology.

« La conciliation travail-famille est une préoccupation qui touche toutes les spécialités médicales », souligne l’une des auteures de l’étude, Joëlle Morin, cardiologue à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et professeure de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

« Le problème est peut-être plus présent en cardiologie parce que la formation dure deux ans de plus que dans la plupart des spécialités médicales. En plus, les centres hospitaliers des grandes villes demandent une surspécialité qui exige deux années supplémentaires, ce qui repousse d’autant les projets de famille. »

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3809 Wed, 19 Oct 2022 11:13:00 -0400 Important titre pour Matthieu Guitton /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/important-titre-pour-matthieu-guitton Matthieu Guitton reçoit le titre de Bualuang ASEAN Professor Chair de l’Université Thammasat Matthieu Guitton, professeur titulaire à la Faculté de médecine, membre de l’École supérieure d’études internationales et chercheur au Centre de recherche CERVO vient de recevoir le titre de Bualuang ASEAN Professor Chair par l’Université Thammasat, l’une des plus anciennes et plus prestigieuses universités thaïlandaises.

Les recherches du professeur Guitton portent sur les cybercomportements (comportements dans les espaces numériques), allant de la télémédecine à l’étude de l’impact des technologies sur les relations internationales. L’octroi de ce titre est un signe de la reconnaissance internationale des chercheurs et chercheuses de la Faculté de médecine. Cette Chaire va permettre au professeur Guitton d’approfondir ses collaborations en Asie du Sud-Est et va donner aux étudiantes et aux étudiants de son équipe de nouvelles opportunités pour explorer les problématiques spécifiques à cette région du globe, dont notamment l’étude des inégalités numériques ou des communautés virtuelles locales.

Toutes nos félicitations pour ce prix bien mérité!

 

]]>
news-3816 Wed, 19 Oct 2022 09:35:00 -0400 Une grande marque de reconnaissance pour France Légaré /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/une-grande-marque-de-reconnaissance-pour-france-legare France Légaré reçoit le prix Michel Sarrazin 2022 France Légaré, professeure titulaire au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de la Faculté de médecine de l’Université Laval, est la récipiendaire pour l’année 2022 du prix Michel Sarrrazin, un honneur décerné par le Club de recherche clinique du Québec (CRCQ). Cette année le prix est remis dans le domaine des recherches cliniques ayant porté sur l’engagement des patientes et patients dans la prise de décision.

Le Prix Michel Sarrazin est remis annuellement à une ou un scientifique québécois chevronné qui, par son dynamisme et sa productivité, a contribué de façon importante à l’avancement de la recherche.

Toutes nos félicitations pour ce prix bien mérité!

Pour en savoir plus : crcq.ca/prix-michel-sarrazin/

 

]]>
news-3813 Wed, 19 Oct 2022 08:36:00 -0400 Colloque annuel du programme d’ergothérapie de l’Université Laval et conférence d’honneur Nicole-Ébacher /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/colloque-annuel-du-programme-dergotherapie-de-luniversite-laval-et-conference-dhonneur-nicole-ebacher-2 Félicitations aux 55 finissantes et finissants en ergothérapie Le 26 septembre dernier se tenait la 10e édition du Colloque annuel du programme d’ergothérapie de l’Université Laval et la 13e Conférence d’honneur Nicole-Ebacher.

Plus de 150 personnes ont célébré les efforts déployés par les 55 finissantes et finissants du continuum des programmes de baccalauréat et de maîtrise en ergothérapie, ainsi que la réussite de leur formation professionnelle à l’Université Laval.

Le colloque s’est déroulé en présentiel, offrant différentes activités virtuelles dans monPortail, l’environnement numérique d’apprentissage.

Parmi les activités de la journée, les finissantes et finissants ont présenté leurs projets de fin d’études et leurs projets entrepreneuriaux sous la forme de conférences et d’affiches. Leur dynamisme et la grande qualité de leurs présentations ont permis un véritable transfert de connaissances entre les membres de la communauté de cliniciennes, cliniciens, enseignants, enseignantes, chercheurs, chercheuses, étudiants et étudiantes.

La conférence d’honneur Nicole-Ébacher a été offerte par monsieur Daniel Bourbonnais, professeur émérite à l’École de réadaptation de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Premier ergothérapeute au Canada à obtenir un doctorat, le professeur Bourbonnais a été un pionnier dans la formation d’ergothérapeutes aux études supérieures en sciences de la réadaptation. Il va sans dire qu’il a aussi eu un impact majeur pour l’avancement des connaissances en réadaptation et en neurosciences. 

Monsieur Bourbonnais nous a offert une conférence intitulée « Un ergothérapeute en neurosciences ».

Le lien de la conférence est accessible pour les participantes et participants sur le portail.

Cérémonie de remise de prix étudiants

Le colloque s’est terminé par une cérémonie de remise de prix étudiants, sous la participation d’invités d’honneur d’Alexandre Nadeau, président de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec, de France Verville, directrice du chapitre québécois de l’Association canadienne des ergothérapeutes et d’Hélène Sabourin, chef de la direction de l’Association canadienne des ergothérapeutes. 

Voici les prix ainsi que les lauréats et lauréates :

  • Prix du mérite étudiant de l’Association canadienne des ergothérapeutes (ACE) : Gabrielle Létourneau (cohorte 2018-2022)
  • Prix agent de changement de l’Association canadienne des ergothérapeutes-QC : Catherine Charest (cohorte 2018-2022)
  • Prix du futur académicien de la Fondation canadienne d’ergothérapie (FCE) : Audrey Desjardins (cohorte 2018-2022)
  • Bourse d’excellence clinique en ergothérapie : Julie-Pier Fiset (cohorte 2018-2022)
  • Prix de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec (OEQ) : Arnaud Béland (2017-2021)
  • Prix coup de cœur du public (présentations par affiche des étudiantes et étudiants du profil entrepreneurial) : Élodie Vézina (cohorte 2018-2022)
  • Prix rayonnement : Noémie Diotte, Sarah Gravel, Audrey Jolicoeur-Beauchamp, Maude-Amélie Pelchat (cohorte 2018-2022)
  • Prix rayonnement : Élodie Vézina (cohorte 2018-2022)
  • Prix Orthofab : Catherine Lebel (cohorte 2018-2022)

L’événement a été un franc succès grâce à la participation engagée des enseignantes et enseignants du programme d’ergothérapie, du personnel de soutien au CIFSS et du comité organisateur.

Regarder l'album-photo

]]>
news-3815 Tue, 18 Oct 2022 08:48:27 -0400 COVID-19 : une infection pré-Omicron assure une bonne protection contre les hospitalisations causées par Omicron /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/covid-19covid-19-une-infection-pre-omicron-assure-une-bonne-protection-contre-les-hospitalisations-causees-par-omicron Cette protection est encore plus élevée chez les personnes qui ont eu une infection et qui ont été vaccinées Les personnes qui ont été infectées par un variant pré-Omicron de SARS-CoV-2 bénéficient d’une protection élevée contre les hospitalisations causées par le variant Omicron. Cette protection est encore plus forte si ces personnes ont aussi été vaccinées. Voilà les conclusions d’une étude publiée aujourd’hui dans la revue JAMA Network Open par une équipe de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), de l’Université Laval et d’autres établissements de recherche du Canada.

Les chercheurs arrivent à ces constats au terme d’une analyse du risque d’infection et d’hospitalisation dues au SARS-CoV-2. L’étude, qui a porté sur près de 697 000 personnes de 12 ans et plus, a été menée entre le 26 décembre 2021 et le 12 mars 2022.

« Nous voulions déterminer si les personnes qui avaient eu une infection causée par l’un des variants de SARS-CoV-2 qui circulaient avant l’apparition d’Omicron en novembre 2021 profitaient d’une certaine protection contre Omicron. Nous voulions aussi chiffrer quelle protection procuraient les vaccins pré-Omicron contre le variant Omicron », explique le responsable de l’étude, Gaston De Serres, professeur à l’Université Laval et médecin-chef du groupe scientifique en immunisation à l’INSPQ.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3810 Fri, 14 Oct 2022 09:35:08 -0400 Un nouveau rôle pour la protéine gardienne du génome /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/un-nouveau-role-pour-la-proteine-gardienne-du-genome La protéine p53 empêcherait l’apparition de cellules contenant un nombre anormal de chromosomes, et les cancers qui s’ensuivent La protéine p53, surnommée la gardienne du génome parce qu’elle assure l’intégrité de l’ADN, aurait une autre corde à son arc. Elle empêcherait la formation de cellules contenant un nombre anormal de chromosomes, et par le fait même les cancers qui en résultent. C’est ce que suggère une étude publiée dans eLife par une équipe de la Faculté de médecine de l’Université Laval et du Centre de recherche du CHU de Québec — Université Laval.

On sait que la protéine p53 joue un rôle important dans les cellules exposées à des stress cellulaires tels que des produits toxiques ou des radiations. La protéine est alors exprimée abondamment et elle intervient dans des processus qui conduisent à la réparation de l’ADN ou à la mort par apoptose de la cellule touchée. Ce faisant, elle prévient l’apparition de cancers causés par des lésions dans l’ADN.

En absence de stress cellulaires, la protéine p53 est peu abondante, mais elle est tout de même présente dans la cellule. Quelle est sa fonction en pareille situation? Ann Rancourt, Sachiko Sato et Masahiko Sato ont voulu faire la lumière sur cette question. Pour y arriver, ils ont bloqué l’expression de p53 dans des cultures de cellules épithéliales du poumon et ils ont suivi individuellement ces cellules pour savoir ce qu’elles devenaient.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3811 Fri, 14 Oct 2022 08:53:00 -0400 Pour en finir avec la stigmatisation en santé mentale /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/pour-en-finir-avec-la-stigmatisation-en-sante-mentale Luc Vigneault, pair aidant et patient partenaire à l’Université Laval, a codirigé un ouvrage collectif qui marie le savoir expérientiel et les connaissances scientifiques en santé mentale Même en 2022, les personnes qui ont un trouble de santé mentale sont souvent victimes de préjugés, de discrimination et de stigmatisation. Et les attaques viennent de partout. De la société en général, des organismes gouvernementaux, des médias, des employeurs.

« Mais, les plus grands discriminateurs sont les soignants. Même certains psychiatres, qui sont pourtant censés nous aider, stigmatisent leurs patients. C’est souvent involontaire, parfois par ignorance et souvent en raison de l’héritage asilaire qui associe trouble mental et diagnostic à vie, sans possibilité de rémission. »

Ces paroles peuvent sembler dures à l’égard des soignants, mais elles viennent d’une personne qui s’y connaît en matière de santé mentale. Luc Vigneault a reçu un diagnostic de schizophrénie à l’âge de 17 ans. Un médecin lui avait alors annoncé qu’il ne pourrait jamais travailler ou mener une vie normale. Il a été interné à plusieurs reprises au cours de sa vie. C’est dire à quel point le chemin qu’il a emprunté vers le rétablissement n’a pas été facile.

Luc Vigneault a aujourd’hui 62 ans, son trouble de santé mentale est contrôlé et il mène une vie heureuse et productive. Il a écrit trois ouvrages, il donne des formations et des conférences et, depuis 2010, il utilise son savoir expérientiel de la schizophrénie dans ses activités professionnelles de chargé de cours, de pair aidant dans des équipes de soins et de patient partenaire dans des équipes de recherche. Il fait partie des équipes du Centre de recherche en santé durable VITAM et du Groupe CAP-Rétablissement de l’Université Laval.

« Malgré tout cela et malgré tout ce qu’on entend sur l’importance de parler de santé mentale, je suis encore stigmatisé », constate-t-il.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3808 Thu, 13 Oct 2022 11:11:15 -0400 Fábio Carlos Lucas de Oliveira récompensé par l'American Orthopaedic Society for Sports Medicine /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/fabio-carlos-lucas-de-oliveira-recompense-par-lamerican-orthopaedic-society-for-sports-medicine Le prix du « Meilleur article original de l'année » lui est décerné pour une publication sur le ruban kinésiologique Fábio Carlos Lucas de Oliveira a remporté le prix du « Meilleur article original de l’année », décerné par l’American Orthopaedic Society for Sports Medicine. Ce prix lui a été attribué pour souligner l’excellence de son article intitulé Kinesiotaping for the Rehabilitation of Rotator Cuff–Related Shoulder Pain : A Randomized Clinical Trial, publié en septembre 2020 dans la revue Sports Health : A Multidisciplinary Approach.

Cette étude démontrait que le recours au ruban kinésiologique n’ajoutait aucun bénéfice à moyen ou à long terme aux exercices de réadaptation ciblant des maux d’épaule.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

]]>
news-3805 Wed, 12 Oct 2022 15:41:00 -0400 Virus respiratoires : un arsenal encore limité contre ces furtifs ennemis /faculte-et-reseau/a-surveiller/nouvelles/detail-dune-nouvelle/virus-respiratoires-un-arsenal-encore-limite-contre-ces-furtifs-ennemis Malgré les progrès de la science, il existe encore peu de moyens efficaces pour prévenir ou pour traiter les infections respiratoires virales En 2018, Manuel Rosa-Calatrava, de l’Université Claude Bernard Lyon 1, et Guy Boivin, de l’Université Laval, déposaient une demande de brevet pour le moins surprenante. Ces chercheurs proposaient de traiter la grippe à l’aide de deux médicaments prescrits pour des problèmes cardiaques chez l’humain — l’étiléfrine, un stimulant cardiaque, et le diltiazem, un produit prescrit contre l’hypertension et l’angine de poitrine. En effet, les travaux menés par cette équipe franco-québécoise laissaient présager que ces médicaments pouvaient être efficaces contre l’influenza.

Voilà le genre de résultats inattendus et prometteurs qui émergent de la collaboration amorcée il y a plus d’une décennie entre ces deux chercheurs. Grâce à la création du Laboratoire international associé RespiVir, qui officialise cette coopération transatlantique, d’autres repositionnements de médicaments du genre pourraient venir garnir l’arsenal limité dont dispose la médecine pour traiter les infections respiratoires. Et ils seront les bienvenus.

Il y a maintenant une trentaine d’années que Guy Boivin travaille comme infectiologue clinicien au CHU de Québec.

« Même s’il y a eu des avancées au cours des dernières années, il existe encore très peu de médicaments pour lutter contre les virus qui causent des maladies respiratoires chez l’humain. Nous ne sommes pas très bien outillés contre ces infections », constate-t-il.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

Sur le même sujet :

ULaval nouvelles : Le LIA RespiVIR est lancé
Radio-Canada : La Faculté de médecine de l’Université Laval s’associe avec Lyon
Journal de Montréal : Les virus respiratoires dans la mire de l’Université Laval
Cogeco Média : L’Université Laval codirigera un laboratoire international

]]>