Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Une vague d'inspiration pour des élèves du secondaire

  • Faculté, Activités grand public
L’animatrice Geneviève Bhérer, directrice des communications et de la philanthropie à la Faculté de médecine et la conférencière Julie F. Thériault.
Patrick Archambault, urgentologue à l’Hôtel-Dieu de Lévis, médecin clinicien enseignant au Département de médecine familiale et de médecine d'urgence et chercheur régulier au Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches, Geneviève Bhérer, animatrice, Mathieu Morissette, professeur au Département de médecine et chercheur au Centre de recherche de l’Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec, Amélie Paquet, ergothérapeute, chargée d'enseignement en médecine et professeure de clinique au programme d'ergothérapie au Département de réadaptation, Jade Chénard-Roy, médecin résidente en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale, Sarah Bérubé-Lalancette, orthophoniste et chargée d’enseignement en médecine au Département de réadaptation

Une fois de plus, la Journée découverte en sciences de la santé atteint son but

La neuvième Journée découverte en sciences de la santé de la Faculté de médecine de l’Université Laval et du Temple de la renommée médicale canadienne s’est tenue le lundi 7 décembre. Le partenariat avec le Centre de recherche en infectiologie de Québec de même qu’avec les facultés de Pharmacie et Sciences infirmières s’est encore affermi cette année par l’animation d’un atelier.

Il aurait été bien agréable de recevoir les élèves comme par les années passées, mais compte tenu de la pandémie, l’activité a été réalisée en formule virtuelle sur un seul avant-midi. Plus de 240 élèves de 34 écoles secondaires, dont de nouvelles écoles beauceronnes, y ont participé avec enthousiasme et curiosité pour se laisser influencer par plusieurs professionnels et professionnelles des sciences de la santé.

« L’engagement des membres de la Faculté dans la réalisation de cette activité est important puisque au total une quarantaine de [personnes…] ont accepté de contribuer à l’organisation de la Journée découverte […] parce que la passion les anime pour leur profession et parce que leur souhait est de développer votre potentiel qui peut constituer une formidable relève. »

— Julien Poitras, doyen de la Faculté de médecine

La médecin de famille Julie F. Thériault a prononcé la conférence d’ouverture dont le thème était « L’effet papillon ». Œuvrant à la Faculté de médecine comme professeur et en tant que directrice adjointe au programme de médecine, Julie F. Thériault est aussi membre du service gériatrique spécialisé au CIUSSS de la Capitale-Nationale. Elle a décrit son parcours qui ne la destinait pas nécessairement à la médecine. « Un plan B, c’est important » a-t-elle rappelé en souriant. Au-delà de la performance scolaire, il est important de se développer en tant que personne, cela commence dès le secondaire. Par la suite, elle a raconté son expérience de la COVID-19 puisqu’elle y a été confrontée en tant que médecin auprès des personnes âgées dès la première vague au printemps 2020. Photo à l’appui, elle a présenté l’équipe interprofessionnelle où chaque membre travaille ensemble afin de donner les meilleurs soins aux patients et patientes. Pour appuyer ses dires, elle a raconté comment son équipe a sorti un patient fortement atteint de la COVID-19 :

« On essaie toutes sortes de choses pour les sortir de leur état léthargique, on a commencé à chanter dans sa chambre et cela a “réveillé” l’un de nos patients âgés de près de 100 ans. En entendant les chants, il a commencé à ouvrir les yeux et quelques jours plus tard il chantait avec nous et il est encore bien en vie. »

— Julie F. Thériault

C’est ainsi qu’elle a fait le lien avec l’effet papillon en expliquant que chaque action est importante, que faire sa part permet d’améliorer les choses, même si elles semblent parfois négligeables. En s’adressant aux jeunes directement, elle a terminé sa conférence en leur posant la question « Et toi, qu’est-ce que tu es prêt à faire, quelle part peux-tu jouer pour faire la différence? ».

Comme les choix de professions en sciences de la santé et en recherche sont très nombreux, les élèves ont pu se faire une idée de certains programmes de formation en participant de façon virtuelle à un des ateliers proposés en recherche, pharmacie, douleur chronique, kinésiologie, physiothérapie, sciences infirmières et deux ateliers ont eu lieu en médecine, dont l’un était animé par des étudiants et des étudiantes du Groupe de perfectionnement des habiletés cliniques. 

L’avant-midi s’est terminé par la Table ronde d’experts et d’expertes en sciences de la santé.

Les élèves ont exprimé leur inquiétude face au choix de carrière et à ce sujet, les membres de la Table ronde étaient unanimes à dire que le chemin s’est tracé au fur et à mesure de leurs études, d’autant plus qu’il y a une panoplie de professions et qu’il est toujours possible d’en choisir une autre. La conciliation travail et vie personnelle de même que les horaires de travail ont aussi été questionnés. Les experts et les expertes ont ensuite donné quelques conseils, rappelant entre autres l’importance de se laisser inspirer par des personnes significatives, des enseignants et enseignantes, des collègues, car ces personnes peuvent devenir de véritables mentors à une période de la vie.

« Peu importe ce que l’on vit, on peut toujours bénéficier de l’expérience des autres, il est important de verbaliser ce qu’on vit et utiliser les ressources pour se faire guider. »

— Patrick Archambault, membre de la Table d’experts et d’expertes en sciences de la santé