Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Une fin d’études couronnée d’un souci exceptionnel de professionnalisme en supervision

  • Réseau, Membre à l'honneur, En phase avec la réalité

Les milieux cliniques en réadaptation permettent aux 171 finissants et finissantes d’obtenir leur diplôme dans les délais prévus

Les étudiants et les étudiantes qui devaient terminer leurs études dans l’un des programmes en réadaptation — orthophonie, physiothérapie et ergothérapie — ont pu le faire grâce à l’implication soutenue des différents milieux de stages qui ont su innover en ce temps de pandémie. En effet, ces milieux privés, publics et scolaires de stages ont su faire preuve de souplesse face à la réorganisation du calendrier en proposant des formations comodales (présentiel et à distance) et en modifiant la période de stages sur le plan de la durée, du nombre et des périodes prévues au calendrier. Sans manquer à leur devoir de dispenser des services professionnels à leur clientèle, ces milieux ont su prévoir et déployer les ressources humaines requises pour honorer leur engagement à superviser les finissants et les finissantes, ce qui ne représente pas une mince tâche puisque le nombre total de stages uniquement pour ces cohortes de finissants et finissantes dépasse les 250.

« Malgré toute l’incertitude entourant le contexte de la pandémie, il est important de souligner aussi l’implication des nouveaux superviseurs et nouvelles superviseures qui ont accepté de se lancer dans une première expérience de supervision. Cet appui a été accueilli à bras ouverts! […] Il faut aussi noter que les différents milieux de stage ont plongé dans de nouveaux modes de supervision à distance (téléréadaptation). Ils ont été extraordinaires à se concentrer sur les besoins spécifiques des stagiaires pour les faire progresser dans leurs compétences cliniques, les menant, selon les exigences du programme, au terme de la diplomation. On leur doit une fière chandelle pour tout ce qu’ils ont fait! » Hélène Moffet, vice-doyenne aux études en réadaptation.

La mobilisation des régions se doit également d’être soulignée, car elle a permis de réduire la mobilité interrégionale et a fait en sorte que des étudiants et des étudiantes ont eu la chance de réaliser des stages dans leur région d’origine, réduisant du coup les frais d’hébergement et les déplacements.