Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Un traitement prometteur pour mieux entendre dans des lieux bruyants

L'étudiante-checheuse Valérie Brisson positionne l'appareil de stimulation magnétique transcrânienne sur la tête d'une participante de l'étude. Crédit : Tristan Therrien-Alstream

Des chercheurs démontrent le potentiel de la stimulation magnétique transcrânienne pour améliorer la compréhension des paroles dans un environnement bruyant

La capacité de discerner les paroles d’un interlocuteur dans un lieu bruyant pourrait être améliorée grâce à la stimulation magnétique transcrânienne (SMT). C’est ce que suggère une étude publiée dans la revue Brain and Language par Valérie Brisson et Pascale Tremblay, de la Faculté de médecine et du Centre de recherche CERVO de l’Université Laval.

Pour faire la démonstration du potentiel de cette approche, les deux chercheuses ont fait appel à 34 sujets de 32 à 79 ans qui avaient une audition normale pour leur âge. Elles les ont soumis à trois tests qui consistaient à leur faire entendre des paires de syllabes identiques ou très similaires. Les sujets devaient indiquer si les paires de syllabes entendues étaient les mêmes ou non. Pour simuler un environnement sonore bruyant, ces syllabes étaient diffusées sur un fond sonore où quatre voix humaines s’entremêlaient.

Avant chacun des trois tests, les chercheuses soumettaient les participants à une session de SMT de trois minutes.

« L’appareil génère de brèves impulsions magnétiques qui sont dirigées vers des zones ciblées du cerveau et qui les rendent plus actives. Pour les besoins de l’étude, nous avons appliqué la SMT sur deux régions qui interviennent dans le traitement du langage et sur une région témoin sans lien avec le langage », explique la professeure Tremblay.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.

Lire également le communiqué de l’Université Laval : La stimulation magnétique transcrânienne pourrait améliorer la compréhension des paroles dans les lieux bruyants.