Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Symptômes vaginaux à la ménopause : le laser pas plus efficace qu'un placebo

La première étude rigoureuse sur le traitement au laser de certains symptômes de la ménopause conclut à son inefficacité

Un traitement au laser couramment proposé aux femmes ménopausées aux prises avec des douleurs vaginales aurait une efficacité comparable à celle d'un placebo. C'est ce que démontre une étude publiée le 12 octobre dans le JAMA (Journal of the American Medical Association) par une équipe de chercheurs dont fait partie la professeure de Sarah Maheux-Lacroix.

Ce traitement, offert par les cliniques privées, s'adresse aux femmes ménopausées qui doivent composer avec des symptômes vaginaux comme la sécheresse vaginale ou des sensations d'irritation ou de brûlure au moment d'uriner ou lors des relations sexuelles.

« Ces symptômes touchent entre 40 % et 60 % des femmes ménopausées. Les traitements reconnus font appel à des lubrifiants, des hydratants, des crèmes hormonales ou des traitements hormonaux systémiques », explique Sarah Maheux-Lacroix, professeure à la Faculté de médecine, chercheuse au Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval et gynécologue au CHU de Québec.

 Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelle