Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Respirateur artificiel : un outil pour aider à prioriser les patients qui doivent être branchés

S'il y a pénurie de respirateurs artificiels, on prévoit les attribuer en priorité aux patients qui ont le plus de chance de s'en tirer. Ça peut sembler simple, mais ça ne l'est pas», souligne Simon Duchesne.

L'équipe de Simon Duchesne met au point un algorithme d'aide à la décision pour soutenir les personnes qui devront prendre cette grave décision

Si le pire devait arriver et que le nombre de personnes atteintes de COVID-19 nécessitant une ventilation mécanique dépassait le nombre de respirateurs disponibles, des comités établiront quels patients devront être branchés en priorité. C’est aux membres de ces comités chargés de cette terrible décision que Simon Duchesne, professeur titulaire au Département de radiologie à la Faculté de médecine de l’Université Laval, pense depuis quelques jours.

« Personne ici n’a eu à faire face à une telle éventualité. Nous apprenons en contexte de crise et c’est beaucoup demander dans le feu de l’action. Il y a un manque de données probantes sur lesquelles on pourrait appuyer des décisions comme celle-là. Soyons bien clairs, l’outil que nous développons ne décidera pas qui vit ou qui meurt. Il a pour but de fournir de nouvelles informations qui pourraient aider les comités à prendre ces décisions », précise le professeur de la Faculté de médecine et chercheur au Centre de recherche CERVO du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles

Concours spécial COVID-19 du RBIQ

Afin de lutter contre la pandémie tout en ayant un impact réel pour la deuxième vague d’éclosion du coronavirus, le Réseau de Bio-imagerie du Québec (RBIQ) a lancé un concours spécial COVID-19. Simon Duchesne est l'un des trois lauréats et reçoit une subvention de 15 000 $.