Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Quatre étudiants et étudiantes de médecine commencent leur formation à Baie-Comeau

  • Faculté, Doctorat en médecine
Les 4 étudiants et étudiantes en médecine qui réalisent leur externat longitudinal intégré à Baie-Comeau. De gauche à droite : Louis Deschênes, Marie-Andrée Bussière, Gabrielle Vandal et Catherine Philibert.

Quatre étudiant et étudiantes en médecine de l’Université Laval commencent officiellement cette semaine leur externat à Baie-Comeau selon une approche axée sur la pratique en région et adaptée aux besoins des communautés, soit un externat longitudinal intégré (ELI) de type communautaire. Baie-Comeau, un milieu à échelle humaine qui dessert notamment la communauté des Premières Nations de Pessamit, est le 4e site d’ELI à être créé dans le réseau de la Faculté de médecine de l’Université Laval, après Joliette, Rimouski et Lévis, et le premier ELI de type communautaire.

Pour les deux prochaines années, ces quatre futurs médecins seront formés principalement à l’Hôpital Le Royer, qui accueille déjà des résidents en médecine familiale dans son Groupe de médecine de famille universitaire de Manicouagan, au CISSS de la Côte-Nord. Après avoir terminé l’externat, composé de stages variés qui succèdent à la formation initiale au préexternat, ils amorceront la dernière étape de leur formation de deux ans pour devenir médecin de famille ou de quatre à cinq ans pour les autres spécialités médicales (pédiatrie, chirurgie, anesthésie, psychiatrie, obstétrique, gynécologie, etc.).

Contrairement à l’externat traditionnel, qui se déroule à Québec et inclut des stages de 4 à 6 semaines, l’externat sous forme d’ELI offre des stages en continu.

« La formule des ELI permet une exposition continue à la médecine familiale tout en donnant accès aux différentes autres spécialités médicales. Les étudiantes et les étudiants pourront ainsi suivre des patients sur plusieurs mois et développer auprès de médecins de Baie-Comeau des expertises variées. Il s’agit d’une excellente exposition à la pratique médicale en région », explique le doyen de la Faculté de médecine, Julien Poitras.

Dans un contexte de pénurie de professionnels de la santé, le développement d’un réseau de formation en région présente une solution concrète pour donner le goût de la pratique en région et pour former les étudiants dans un milieu professionnel enrichissant. « La mobilisation rapide du milieu et l’exposition clinique riche ont convaincu la Faculté de proposer le milieu dynamique qu’offre Baie-Comeau aux étudiants et aux étudiantes », mentionne M. Poitras.

Les étudiants et les étudiantes sont ravis de commencer leur ELI à Baie-Comeau.

« En n’étant que quelques externes à Baie-Comeau, l’enseignement que je recevrai sera individualisé et adapté à mes forces et à mes faiblesses », mentionne Catherine Philibert, étudiante de 22 ans originaire de Baie-Comeau.

« J’ai choisi ce milieu pour mon externat parce que c’est une ville et un hôpital que j’aime beaucoup. J’ai deux jeunes enfants et je voulais revenir les élever ici. Je trouve que c’est une ville dynamique et un bel endroit où vivre en famille », ajoute Marie-Andrée Bussière, âgée de 26 ans et également originaire de Baie-Comeau.

Pour Louis Deschênes, étudiant de 23 ans né à Saint-Bruno-de-Montarville ayant grandi à Québec, « la région offre une belle proximité avec la nature et la possibilité de créer une famille sans le brouhaha quotidien des grandes villes. »

Dans le cadre de son projet de délocalisation du doctorat en médecine, la Faculté de médecine de l’Université Laval entend déployer la formule d’ELI de type communautaire dans tout l’Est-du-Québec afin de valoriser et de promouvoir la pratique médicale en région. Le projet est réalisé dans le cadre d’un partenariat avec le CISSS de Chaudière-Appalaches, le CISSS du Bas-Saint-Laurent, l’Université du Québec à Rimouski, de même qu’avec les CIUSSS et CISSS du Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux de l’Université Laval.