Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Prévention du cancer du sein: le tour de taille est important

Les femmes qui ont un tour de taille élevé sont à risque de cancer du sein, même si elles ont un poids santé

Plusieurs marqueurs associés au cancer du sein sont davantage exprimés dans le tissu adipeux mammaire des femmes qui ont un tour de taille élevé, peu importe leur indice de masse corporelle. Les efforts de prévention du cancer du sein devraient donc inclure à la fois le calcul de l'indice de masse corporelle et la mesure du tour de taille, conclut une étude publiée par une équipe de l'Université Laval dans le Journal of Obesity.

L'équipe dirigée par Caroline Diorio, du Département de médecine sociale et préventive et du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, a examiné le lien entre deux mesures d'adiposité – l'indice de masse corporelle et le tour de taille – et l'expression de marqueurs inflammatoires associés au cancer dans le tissu adipeux mammaire de 141 femmes qui avaient reçu un diagnostic de cancer du sein. «On sait qu'il existe une forte corrélation entre la proportion du sein occupée par du tissu adipeux et l'indice de masse corporelle ou le tour de taille. Lorsque le tissu adipeux prend de l'expansion, il y a dérèglement de son fonctionnement et production de facteurs inflammatoires qui augmentent le risque de cancer du sein», explique la professeure Diorio.

Les analyses réalisées par son équipe ont révélé que, dans le tissu adipeux mammaire, l'expression de cinq biomarqueurs de cancer du sein était plus élevée chez les femmes qui avaient un tour de taille élevé, même chez celles dont l'indice de masse corporelle était normal.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles