Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Pour des greffes moins risquées

  • Source : Le Fil, 16 décembre 2015
  • Immunologie-infectiologie, Département de microbiologie-infectiologie et immunologie
Éric Boilard, Tania Lévesque et Anne-Claire Duchez dans le laboratoire de cytométrie de flux à haute sensibilité où ont été effectuées les analyses des petites vésicules qui augmentent le risque de rejet d'organes greffés. Photo : Emmanuelle Rollet-Labelle

Des chercheurs découvrent une nouvelle façon d'évaluer et d'atténuer le risque de rejet d'organe avant une greffe

Des chercheurs du Département de microbiologie-infectiologie et d'immunologie et de l'Université de Montréal viennent de découvrir une nouvelle façon d'évaluer le risque de rejet d'un organe avant qu'il soit greffé. L'article qu'ils publient sur le sujet dans la dernière édition de la revue Science Translational Medicine suggère également une façon d'atténuer ce risque.

Lire la nouvelle complète du journal Le fil