Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Pas une, mais deux Cérémonies des sarraus à l’Université Laval

  • Faculté, Doctorat en médecine, Fêtes, cérémonies, cocktail
La cohorte étudiante 2020-2021 lors de la Cérémonie des sarraus

Un moment solennel et un sentiment de fierté pour les deux cohortes étudiantes

La Faculté de médecine de l’Université Laval a tenu deux Cérémonies des sarraus le 18 novembre 2021 au Théâtre de la Cité universitaire. L’événement en après-midi a réuni la cohorte étudiante 2021-2022 alors que celui de la soirée a rassemblé celle de 2020-2021 compte tenu de son annulation l’an dernier. La fébrilité était palpable, la fierté incontestable.

Les deux Cérémonies ont été diffusées sur la plateforme virtuelle Zoom et plus de 350 connexions ont été comptabilisées, permettant ainsi à un plus grand nombre de parents et amis d’assister à cet événement annuel.

Après les messages de bienvenue de la directrice du préexternat Julie Thériault et du président du Regroupement des étudiants et étudiantes en médecine de l’Université Laval (RÉMUL) Maxence Brouillette, le doyen Julien Poitras s’est adressé aux personnes présentes en débutant par un rappel sur l’importance de sauvegarder sa santé, notamment en ne baissant pas la garde sur les règles sanitaires. Il a ensuite présenté certains faits qu’il a observés au cours de sa pratique de médecin urgentologue et sur leurs conséquences.

« Comme nous tous et toutes, vous allez faire des erreurs […], des erreurs qui vont générer des conséquences indésirables […] je vous l’annonce, certains ou certaines patientes pourraient mourir de vos décisions que vous aurez prises et de celles que vous n’aurez pas prises. […] On a le droit à l’erreur, mais pas à les taire. […] Le sarrau n’est pas une cape de supériorité, mais une chape d’humilité. […] La profession produit un lot de reconnaissance sociale rapide, mais ça vient aussi avec des responsabilités sociales envers nos frères et nos sœurs humains. »

En donnant quelques exemples, il a poursuivi avec trois pièges à éviter en pratique : le cynisme, la perte de sens et la négligence de sa santé physique et mentale.

Après avoir rappelé avec fierté qu’il a aussi fait ses études à l’Université Laval, le président du Collège des médecins du Québec Mauril Gaudreault s’est dit heureux de s’être engagé dans ce long processus de formation pour devenir médecin de famille, rappelant au passage le privilège d’avoir côtoyé des professeures et professeurs compétents, rigoureux et dédiés. Il a aussi transmis certains conseils aux futurs et futures médecins :

« La formation permet d’acquérir le savoir-faire. Mais il sera tout aussi important de développer le savoir-être. […] Il sera impératif de développer les attitudes et les valeurs nécessaires à l’exercice de cette profession : bienveillance, respect, honnêteté, humanisme et rigueur. […] Vous ne devez pas vous satisfaire d’être correct, vous vous devez d’être irréprochable et cela commence maintenant. […] En terminant, je vous souhaite, à toutes et à tous, bien sûr du succès, mais aussi du plaisir à apprendre, à côtoyer vos collègues étudiants et étudiantes, vos professeurs et patients et patientes. »

Le directeur du programme de médecine Marc Bouchard a quant à lui insisté sur le professionnalisme tout au long de la formation et bien sûr en pratique. C’est dans le respect qu’il a fait prononcer le Code de professionnalisme de la Faculté de médecine, scellant ainsi l’engagement de chaque étudiant et étudiante envers cette valeur phare.

La remise officielle des sarraus à chaque étudiant et étudiante s’est réalisée rondement grâce à la participation de deux membres du RÉMUL. Ensuite, chacun et chacune ont signé devant la salle le livre d’or et une photo individuelle a immortalisé ce moment important.

Consulter le Code de professionnalisme (PDF, 786 Ko)

Les cérémonies en images

Pour consulter les albums photo :

Cérémonie des sarraus de la cohorte 2021-2022 | Flickr
Cérémonie des sarraus de la cohorte 2020-2021 | Flickr