Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Nouvel externat longitudinal intégré

  • Faculté, Réseau, Doctorat en médecine, En phase avec la réalité
De gauche à droite : Mathieu Mercier, médecin responsable du GMF de Montmagny, Paul Comeau-Lévesque, médecin responsable des stages en médecine familiale et de l'externat longitudinal intégré (ELI) de Montmagny ainsi que Mme Marie-Jeanne Gauthier et M. Robert Tremblay-Laliberté, externes à l’ELI de Montmagny
Marie-Jeanne Gauthier
Robert Tremblay-Laliberté

Montmagny accueille un premier étudiant et une première étudiante en médecine

Un étudiant et une étudiante en médecine de l’Université Laval ont commencé, cet automne, un externat longitudinal intégré (ELI) qui se déroulera au GMF et à l'hôpital de Montmagny, du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches. Cette formation s’effectue selon une approche axée sur la pratique en région et adaptée aux besoins des communautés. Montmagny est le 6e site d’ELI créé au sein du réseau de la Faculté de médecine après Joliette, Rimouski, Lévis, Baie-Comeau et Chandler. Chaudière-Appalaches voit ainsi un 2e projet d’ELI se concrétiser dans sa région. Le projet d’ELI diffère en ce qu’il offre à l’externe une période d’apprentissage d’un an dans un même milieu de pratique.

Des externes déjà en action

Ce nouvel ELI fait des gens heureux, à commencer par le premier externe accueilli, Robert Tremblay-Laliberté.

« J’aime les régions et les défis qui y sont associés depuis que j’ai travaillé en laboratoire dans le nord de la Baie-James pendant six mois. L’expérience du Nord m’a sorti de ma zone de confort puisque j’ai habité uniquement dans de grandes villes telles Québec, Trois-Rivières et Montréal. L’ELI de Montmagny offre une autonomie attrayante, qui est possible grâce au suivi exercé par les mêmes cliniciens et cliniciennes pendant un an plutôt que quelques semaines. J’aime la proximité qu’offre un milieu hors des grands centres et l’accueil par les personnes-ressources a dépassé mes attentes, ce qui a confirmé mon choix », a déclaré l’étudiant au doctorat en médecine à l’Université Laval. 

Pour la seconde externe accueillie, Marie-Jeanne Gauthier, vivre son externat dans sa région est un privilège.

« Je suis très reconnaissante de la chance de pouvoir réaliser mon externat à Montmagny. En effet, j’ai grandi en Chaudière-Appalaches à Beaumont. C’est une région que je connais, que j’aime et qui me ressemble. Après plusieurs années à Québec pour les études, je me trouve tellement chanceuse de pouvoir y revenir et de retrouver la familiarité du bord du fleuve », a précisé l’étudiante au doctorat en médecine à l’Université Laval.

Des stagiaires accueillis à bras ouverts

Les étudiantes et étudiants qui participeront à cet externat pourront notamment évoluer dans un environnement mobilisé.

« C’est avec un grand plaisir que nous accueillons nos premiers ELI au GMF de Montmagny. Nous avons toujours eu à cœur de contribuer à la formation des médecins de demain, d’où notre engagement dans ce projet », souligne le médecin responsable du GMF de Montmagny, Mathieu Mercier. 

Ce sentiment de fierté est partagé par les actrices et acteurs du milieu, notamment par le responsable de l’ELI, Paul Comeau-Lévesque, médecin responsable des stages en médecine familiale.

« Je suis fier que tout le milieu se soit mobilisé pour rendre possible cette belle aventure qui nous permettra de bonifier notre apport à la formation de la prochaine génération de médecins et fera rayonner Montmagny et tout le CISSS de Chaudière-Appalaches. Bienvenue à nos deux premiers ELI! »

Un externat pas comme les autres

Contrairement à l’externat traditionnel qui est composé de différents stages et qui se déroule principalement dans les hôpitaux de Québec avec un séjour de six semaines en région, l’externat sous forme d’ELI offre certains stages en continu. L’externat longitudinal intégré apporte une richesse supplémentaire à l’expérience étudiante par une exposition à la pratique médicale reposant sur des besoins locaux, ceux des gens de la région.

« En effet, cette formation de proximité avec les communautés permet une expérience clinique précoce et continue en médecine familiale, tout en donnant accès à d’autres spécialités médicales. De plus, les étudiantes et étudiants sont d’entrée de jeu placés dans un contexte de soins à des patientes et patients pour une période de plusieurs mois, ce qui leur permet d’élargir leur champ d’expertise. Nous témoignons toute notre reconnaissance aux médecins et aux équipes de soins qui ont accepté d’accueillir ce nouvel ELI, car ils contribuent de manière significative à la formation de notre relève en santé. », explique le doyen de la Faculté de médecine de l’Université Laval, Julien Poitras.

Pour Chaudière-Appalaches, le développement d’un réseau de formation en région représente une solution concrète afin de donner le goût de la pratique en région et de répondre à un besoin grandissant en professionnelles et professionnels de la santé.

« La Faculté de médecine de l’Université Laval, l’Université du Québec à Rimouski, le CISSS de Chaudière-Appalaches ainsi que des partenaires communautaires se sont mobilisés afin d’élaborer un programme d’accueil et d’intégration dans les milieux d’ELI. L’objectif de ce programme est d’assurer le bien-être des externes tout au long de leur année de stage en facilitant leur intégration et le développement de liens dans leur nouvelle communauté. », mentionne le président-directeur général par intérim du CISSS de Chaudière-Appalaches, Patrick Simard.

Sur Aventure médecine

La Faculté de médecine de l’Université Laval entend déployer la formule d’ELI de type communautaire partout dans l’Est-du-Québec afin de valoriser et de promouvoir la pratique médicale hors des grands centres. Cette entente de collaboration dans la formation de médecins en Chaudière-Appalaches est une démarche qui s’inscrit dans le cadre du projet Aventure médecine, qui vise, entre autres, à offrir le doctorat en médecine à Lévis et à Rimouski. Le projet est réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’Université Laval, le CISSS de Chaudière-Appalaches, le CISSS du Bas-Saint-Laurent, l’Université du Québec à Rimouski de même qu’avec les CIUSSS et les CISSS du Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux de l’Université Laval. En 2022, les nouveaux pavillons d’enseignement accueilleront la première cohorte du programme qui sera composée de 18 personnes à Lévis et de 18 personnes à Rimouski. Le cheminement du préexternat sur 3 ans sera aussi offert dans ces milieux. Pour obtenir plus d’information au sujet de ce projet, visitez www.aventuremedecine.ulaval.ca.