Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Marc Brisson est récompensé pour ses analyses et ses projections sur la pandémie

  • Membre à l'honneur, Département de médecine sociale et préventive, Faculté, Pour une communauté en santé

Radio-Canada lui décerne le prix de Scientifique de l'année 2020

C’est dans le paysage de l’anormalité des courbes, du taux de reproduction et de la propagation exponentielle du virus que le professeur titulaire au Département de médecine sociale et préventive Marc Brisson a fait sa marque. Ses analyses et ses scénarios pour comprendre et anticiper la pandémie le hissent au sein des quatre modélisateurs francophones canadiens qui ont contribué de façon remarquable à la science en 2020 selon Radio-Canada.

« On prend toutes les données biologiques, les données comportementales et on fait des scénarios sur l’impact de certaines mesures pour avoir une idée de l’impact que pourraient avoir les mesures du gouvernement sur la suite de l’épidémie » 

— Marc Brisson

Volontaire affirmé dès le début du confinement au Québec, Marc Brisson et les membres de son équipe ont réalisé un travail rigoureux pour comprendre, à partir des données recueillies au fil du temps, le système complexe du coronavirus, notamment sa transmission et l’impact de l’intervention humaine. « On prend toutes les données biologiques, les données comportementales et on fait des scénarios sur l’impact de certaines mesures pour avoir une idée de l’impact que pourraient avoir les mesures du gouvernement sur la suite de l’épidémie » précise Marc Brisson. Son travail en tant que directeur du groupe de modélisation de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et de son équipe n’est pas de faire des recommandations au gouvernement, mais plutôt de présenter et d’expliquer les scénarios. C’est ensuite au gouvernement de faire l’évaluation des différents scénarios et de mesurer les impacts que peuvent avoir des décisions sur l’économie et la santé mentale, par exemple.

Une discipline qui se fait connaître

L’année hors norme 2020 a fourni à ces modélisateurs et mathématiciens un défi de transposer l’épidémie de COVID-19 en modèle mathématique, ce qui a permis de faire connaître leur discipline. D’ailleurs certains termes des modélisateurs, comme l’aplatissement de la courbe ou le taux de transmission, font maintenant partie du langage quotidien des médias et du gouvernement. C’est dans cette période tumultueuse que le travail des modélisateurs mathématiciens aura révélé sa richesse pour la science et le bien-être de notre société. Un honneur bien mérité pour Marc Brisson et son équipe!

Le prix Scientifique de l’année de Radio-Canada

La sélection des scientifiques de l’année de Radio-Canada se base sur des publications ou des contributions remarquables. Ce prix a été initié depuis 1987 par l’équipe Les années lumières pour souligner au début de chaque année la contribution d’une ou de plusieurs personnes à la vie scientifique au Canada. Les lauréates et lauréats sont choisis selon un jury composé de membres de diverses équipes de Radio-Canada et les quatre modélisateurs épidémiologistes canadiens qui ont été choisis en 2020 le sont pour leur variété. Il s’agit de Caroline Colijn, professeure et chercheuse à l’Université Simon Fraser en Colombie-Britannique; Marc Brisson, professeur titulaire au Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval; Mathieu Maheu-Giroux du Centre des maladies infectieuses de l’Université McGill et Julien Arino du Département de mathématiques de l’Université du Manitoba. Le choix des lauréats a fait l’objet de divers reportages et d’émissions, notamment à l’émission télévisuelle Découverte et à l’émission radiophonique Les années lumière.

Visionner l'émission Découverte

Écouter l'émission Les années lumière