Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Leur détecteur de microorganismes dans l’air remporte l'or

  • Membre à l'honneur, Sciences biomédicales
    

Des étudiants de l’UL remportent une médaille d’or lors de la plus importante compétition internationale de biologie synthétique

Les étudiantes en sciences biomédicales Élodie Gillard et Martine Voisine sont du groupe d’étudiants UL qui a remporté une médaille d’or, le prix du meilleur projet dans la catégorie « Nouvelle application », en plus d’une nomination pour le « Meilleur modèle », lors de la compétition annuelle de l’International Genetically Engineered Machine (iGEM) Foundation.

Cette compétition, qui s’est déroulée du 31 octobre au 4 novembre 2019 au Hynes Convention Center, à Boston, est la plus importante au monde dans le domaine de la biologie synthétique. Elle regroupait plus de 350 équipes et 7000 étudiants provenant d’une quarantaine de pays.

L’équipe de l’Université Laval a remporté ces prix pour la mise au point d’un détecteur de pathogènes aériens portable, rapide et facile à utiliser destiné à améliorer la surveillance de la qualité de l’air dans divers environnements, notamment dans les hôpitaux et les entreprises agroalimentaires.

L’équipe était composée d’une quinzaine d’étudiants de diverses disciplines liées à l’administration, la médecine et aux sciences biologiques dont la microbiologie, la biochimie et la bio-informatique.


Sur le même sujet Étudiants québécois à la chasse aux microbes, Journal de Québec, 4 janvier 2020