Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Les Mini-écoles de la santé en milieu autochtone

  • Faculté
Les Mini-écoles de la santé en milieu autochtone
Les Mini-écoles de la santé en milieu autochtone
Plusieurs activités et ateliers ont eu lieu
Plusieurs activités et ateliers ont eu lieu

Un séjour dans la communauté de Pessamit pour des étudiantes et étudiants en sciences de la santé

Après une absence de presque deux ans en raison de la pandémie, une cinquantaine d’étudiants et d’étudiantes des facultés de Médecine, Sciences infirmières, Pharmacie et Sciences sociales de l’Université Laval ont pris part à un projet sur la santé en milieu autochtone, dans la communauté innue de la Côte-Nord à Pessamit les 28 et 29 avril 2022. Les élèves de l’école primaire Nussim ont pu participer à une journée d’activités bien remplie.

Cette édition a été organisée par le comité des Mini-écoles des sciences de la santé avec le soutien du Vice-décanat à la responsabilité sociale de la Faculté de médecine. Ce projet a pour but de contrer le décrochage scolaire en inspirant les jeunes autochtones et en tentant d’éveiller leur intérêt envers les différents domaines de la santé. L’ensemble des activités a pour objectif de maintenir et de renforcer le dialogue entre les membres de l’Université Laval et de la communauté, à partager l’expertise de chacun et chacune, à encourager les jeunes à choisir les métiers et professions de la santé et à développer la sensibilité culturelle indispensable aux professionnels et professionnelles socialement responsables.

D’une part, des kiosques présentant les divers domaines de la santé étaient accessibles pour l’ensemble des élèves de l’école primaire dans le gymnase. Puis, des ateliers adaptés à chaque niveau étaient également offerts personnellement dans chaque classe par les étudiantes et les étudiants en médecine. Les ateliers couvraient, entre autres, le trajet des aliments dans le corps, la psychologie, les bonnes habitudes de vie, et plus encore.

D’autre part, les membres du groupe étudiant en santé de l’Université Laval ont pu prendre part à une immersion culturelle qui fut des plus enrichissantes.

« Chacun d’entre nous aura l’occasion un jour d’offrir des services à une clientèle issue des milieux autochtones et ce sont donc les petites expériences cumulées à leur côté qui feront de nous des professionnelles et des professionnels de la santé aguerris de leur réalité. Que ce soit lors des contacts avec les jeunes, lors de la soirée communautaire, lors de la visite du centre de santé ou lors de notre passage ardent dans des tentes de sudation, nous sommes toutes et tous reconnaissants de l’accueil chaleureux de la communauté et nous souhaitons sincèrement avoir pu faire une différence. Nous tenons à remercier tous les gens qui, de près ou de loin, ont participé au projet et qui ont contribué au succès de cette édition. En espérant vous compter à nouveau parmi nous dans un futur proche! » les étudiantes et étudiants, membres du comité des Mini-écoles de la santé en milieu autochtone du GISA.