Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Le yogourt contre l'obésité familiale?

«Le yogourt n'est pas la solution à l'obésité et à ses complications, insiste Vicky Drapeau. Par contre, certains groupes alimentaires comme le yogourt peuvent réduire le risque de problèmes métaboliques, surtout chez les plus vulnérables.»

La consommation de yogourt associée à une meilleure régulation de l'insuline chez les enfants de parents obèses

Les enfants dont au moins l’un des parents souffre d’obésité pourraient se prémunir contre certains problèmes métaboliques en consommant quotidiennement du yogourt. C’est ce que suggère une étude que des chercheurs de l’Université Laval viennent de publier dans l’European Journal of Clinical Nutrition.

Les chercheurs arrivent à cette conclusion au terme d’une étude portant sur 112 jeunes qui avaient au moins un parent obèse – indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30 – et sur 86 jeunes sans parent obèse.

« Des études antérieures ont démontré que les enfants qui ont un parent obèse ont quatre fois plus de risque d’avoir des problèmes de poids à l’âge adulte. Lorsque les deux parents sont obèses, le risque est 10 fois plus grand », rappelle la responsable de l’étude, Vicky Drapeau, du Département d’éducation physique.

Les données récoltées par les chercheurs confirment que le fait d’avoir des antécédents familiaux d’obésité influence plusieurs indicateurs de santé. Les sujets du groupe obésité familiale avaient un poids, un indice de masse corporelle et un taux d’adiposité nettement plus élevés que les sujets sans parent obèse.

Lire la nouvelle complète du journal Le Fil