Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Le microbiote associé à certains effets santé du bleuet

« Le microbiote s'impose comme un «organe» central impliqué dans toutes les maladies chroniques sociétales qui ont l'inflammation comme dénominateur commun. » — André Marette

Les polyphénols du bleuet réduiraient la prise de poids par l'intermédiaire du microbiote intestinal

On savait que les bleuets aidaient à prévenir l’obésité et la résistance à l’insuline et on soupçonnait que cet effet protecteur provenait de leur contenu en polyphénols. Des chercheurs de l’Université Laval viennent d’écrire une nouvelle page de cette fascinante histoire en démontrant que ces polyphénols exerceraient leur action, en partie du moins, en modifiant le microbiote intestinal. C’est ce qu’ils rapportent dans une étude qui vient de paraître dans la revue American Journal of Physiology – Endocrinology and Metabolism.

Pour faire cette démonstration, les chercheurs ont soumis des souris à cinq diètes différentes pendant 12 semaines. Les deux premiers groupes recevaient de la moulée équilibrée ou de la moulée riche en sucres et en gras. Les trois autres recevaient de la moulée riche en sucres et en gras additionnée d’extraits de bleuets, d’anthocyanosides ou de proanthocyanidines, deux familles de polyphénols présents dans le bleuet.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles