Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Le fluorure nuirait au cerveau des tout-petits

De plus en plus d'études rapportent que le fluorure a des effets négatifs sur le développement des enfants. Cette étude, qui établit un lien entre l'exposition intra-utérine au fluorure et une baisse du quotient intellectuel, fera-t-elle déborder le vase?

L'exposition intra-utérine au fluorure associée à une baisse du quotient intellectuel chez les enfants

L’exposition au fluorure pendant la grossesse aurait des répercussions négatives sur le développement cognitif des enfants, suggère une étude qui vient de paraître dans la revue JAMA Pediatrics. En effet, l’équipe qui a mené ces travaux rapporte une association entre des niveaux d’exposition élevés à cet élément et un quotient intellectuel (QI) plus faible chez les enfants de trois ou quatre ans.

Cette étude, à laquelle ont collaboré Pierre Ayotte, de la Faculté de médecine, et Gina Muckle, de l’École de psychologie, tous deux rattachés au Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, a été réalisée grâce au concours de plus de 500 femmes vivant dans six grandes villes canadiennes. Près du tiers d’entre elles résidaient dans des villes qui ajoutent du fluorure à leur eau potable. Pour ces personnes, la consommation d’eau fluorée représente les trois quarts de l’ingestion quotidienne de ce composé.

Lire la nouvelle complète du journal Le Fil