Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Le cancer du col de l’utérus pourrait être éliminé d’ici un siècle

La presque totalité des cas de cancer du col de l'utérus sont causés par le virus du papillome humain. Ce cancer a frappé 570 000 femmes dans le monde en 2018. Du nombre, 311 000 en sont mortes, rapporte l'OMS.

Deux études publiées aujourd’hui dans The Lancet précisent les stratégies qui permettront d’atteindre cet objectif

À l’échelle mondiale, l’élimination du cancer du col de l’utérus comme problème de santé publique pourrait être un fait accompli d’ici un siècle. Voilà ce que démontrent deux études publiées aujourd’hui dans la revue britannique The Lancet par un consortium international dont fait partie l’équipe du professeur Marc Brisson, du Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval et du Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval. Au Québec, au Canada et aux États-Unis, la quasi-disparition de cette maladie pourrait même être chose faite dès 2040, estiment les chercheurs.

Le consortium dont fait partie l’équipe de l’Université Laval a été mandaté par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour créer des modèles servant à prédire l’évolution du nombre de cas de cancer du col de l’utérus et du nombre de décès causés par cette maladie en fonction de divers scénarios de vaccination et de dépistage. Pour les besoins de leur étude, les chercheurs ont utilisé les paramètres définis dans le projet de stratégie de lutte contre cette maladie adopté par l’OMS en mai 2018.

Ce plan prévoit qu’à partir de 2030, 90 % des jeunes filles seront vaccinées contre le virus du papillome humain (VPH), un microorganisme impliqué dans la presque totalité des cancers du col de l’utérus. Il prévoit aussi que 70 % des femmes seront soumises à un ou deux tests de dépistage du cancer du col de l’utérus au cours de leur vie et que 90 % des femmes atteintes de lésions précancéreuses ou d’un cancer du col de l’utérus auront accès à des traitements adéquats.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles.


Sur le même sujet
 :