Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

L'aboutissement ultime de plusieurs années d'efforts

  • Fêtes, cérémonies, cocktail, Faculté

La Cérémonie de fin de formation des résidentes et des résidents est célébrée avec une grande fierté

La Faculté de médecine de l’Université Laval a célébré ce vendredi 21 juin la fin de formation de 250 nouvelles et nouveaux médecins lors de sa cérémonie annuelle tenue en présence du président du Collège des médecins du Québec, Mauril Gaudreault, et du doyen de la Faculté de médecine de l’Université Laval, Julien Poitras. De ce nombre, 103 pratiqueront la médecine de famille et 147 exerceront dans une autre spécialité médicale des 60 reconnues par le Collège des médecins du Québec. Aussi, plus de 35 % des résidents et résidentes réaliseront une formation complémentaire dont la durée varie de quelques mois à deux ans.

Les membres des familles et amis étaient nombreux pour souligner la fin du programme d’études médicales postdoctorales et le début de la vie professionnelle de ces nouvelles et nouveaux médecins. Le doyen Julien Poitras a souligné sa fierté et a tenu à les féliciter d’un tel accomplissement qui s’est échelonné sur plusieurs années.

« Former et accompagner un nouveau médecin… de son entrée au préclinique, de ses premiers stages d’externat… vers son passage à la résidence et jusqu’à la fin de sa formation… c’est l’œuvre de toute une communauté! L’implication et le soutien de toutes et de tous contribuent à cette réussite… Tant la communauté facultaire avec les enseignantes et enseignants, les professeurs et professeures, le personnel administratif, les collègues étudiants et étudiantes… que la famille, les amis et les proches de chacun d’entre vous. Merci de cet engagement! » a souligné le doyen.

Il a terminé en insistant sur trois pièges à éviter en ce début de pratique : le cynisme, la perte de sens et la perte de sa santé physique ou mentale.

Cette cérémonie a aussi été l’occasion de prêter le serment professionnel du médecin en compagnie du président du Collège des médecins du Québec, Dr Mauril Gaudreault. Lors de son allocution, le président a souligné l’importance de la compétence, car le permis d’exercice de la médecine n’est pas un droit, mais un privilège qui s’accompagne de pouvoir, de devoirs et d’obligations. Il a aussi préconisé l’écoute, l’écoute du patient pour bâtir une relation de confiance qui enrichira inévitablement la qualité de la relation humaine. En ce qui concerne la collaboration, le patient est le premier collaborateur, mais il y a aussi les nombreux collègues. Il a terminé par la responsabilité qui s’exerce à plusieurs niveaux, d’abord envers soi-même, ensuite envers les collègues qui peuvent demander assistance et aussi envers les patients qui doivent pouvoir compter sur vous.

Le témoignage cette année a été assuré par le finissant en cardiologie Benoît M.-Labbé. Il a relaté ses années d’études où il a été inspiré par plusieurs médecins et scientifiques chevronnés. En plus d’avoir complété une maîtrise en médecine expérimentale conjointement au doctorat en médecine, il a débuté sa résidence en médecine interne, ce qui l’a finalement mené à devenir cardiologue.

« J’avais besoin d’être dans l’action […] une combinaison de science, de soins au bureau et aux soins intensifs, de contact humain et d’accompagnement des patients. » 

Il a aussi souligné la contribution extraordinaire de sa compagne de vie depuis 10 ans, Mariejka Beauregard, qui termine aussi son cheminement de résidente en santé publique et médecine préventive. Les deux finissants, Mariejka et Benoît, poursuivent une formation complémentaire d’une durée de deux ans à Londres.

Voir l'événement en images
Cérémonie de fin de formation des résidents 2019