Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

La saga du Centre mère-enfant de Québec

  • Département de pédiatrie
Il y a eu tellement eu de hauts et de bas, je voulais que cette histoire reste, que les nouveaux médecins la connaissent

Le pédiatre à la retraite Pierre Déry a rédigé un livre qui témoigne de la persévérance des nombreux pédiatres qui ont cru en ce projet

Le pédiatre-infectiologue Pierre Déry a été directeur du Département de pédiatrie à la Faculté ainsi que chef du Département de pédiatrie du CHUL puis du CHUQ de 1988 à 2002. Pendant toutes ces années, il a gardé des traces du combat mené par plusieurs pédiatres pour qu’un hôpital pour enfants à Québec voie le jour. Un combat qui ne date pas d’hier, mais bien du début du 20e siècle ! Lui-même fervent défenseur de ce projet, le docteur Déry a donc patiemment accumulé coupures de journaux, procès-verbaux et lettres qui témoignent des efforts déployés par plusieurs intervenants pour la venue du Centre mère-enfant. Sans cette volonté et cette ténacité, il est peu probable que le centre aurait pu voir le jour en 2004, du moins pas sous sa forme actuelle.

« Il y a eu tellement eu de hauts et de bas, je voulais que cette histoire reste, que les nouveaux médecins la connaissent », précise-t-il. À la retraite depuis 3 ans, il en a pris plus de 2 pour rédiger le livre Histoire du Centre mère-enfant de Québec. Les secrets d’une longue saga, un projet qui a tout de suite intéressé les Presses de l’Université Laval. « Je l’ai écrit comme j’ai écrit mes articles scientifiques, relate-t-il. J’y ai mis beaucoup d’informations factuelles. »

Le livre relate notamment à quel point les départements de pédiatrie étaient dispersés dans plusieurs hôpitaux de Québec. « Avec le développement de la médecine, on a eu de moins en moins besoin d'hospitaliser les enfants, explique Pierre Déry. Le nombre de lits intrahospitaliers ayant diminué, cela rendait plus facile un regroupement dans un seul centre hospitalier. Dans les années 1970, les soins aux prématurés en étaient à leur début. Il n'y avait que 6 lits pour prématurés à cette époque, près de 60 lits sont maintenant disponibles pour la néonatologie. Pour améliorer leurs chances de survie, il était aussi impératif que ces derniers soient soignés au même endroit que leur mère qui avait accouché. » Un rêve devenu enfin réalité grâce à ce centre parfaitement adapté aux besoins des mères et des enfants de l’est du Québec.

Pierre Déry est fier de cette réalisation et constate que le livre connaît une belle réception. 

Pour se procurer le livre