Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

La recherche en kinésiologie

  • Recherche, Faculté

Découvrez la richesse de notre communauté scientifique et son impact dans le monde en suivant la nouvelle série Les mots qui courent

Une nouvelle série d’entretiens mensuels avec les chercheuses et les chercheurs de la Faculté de médecine sur de grands thèmes et enjeux actuels en santé. Découvrez la richesse de notre communauté scientifique et son impact dans le monde en suivant cette série prenant la forme d’entrevues, de capsules ou d’opinions. Vous pourrez avoir accès à un état de la situation sur de grands enjeux de santé. Cette série vous permettra également de découvrir ces hommes et femmes qui travaillent souvent dans l’ombre, avec acharnement et passion, à faire avancer les connaissances en santé.

Juillet : la recherche en kinésiologie

La kinésiologie englobe plusieurs aspects liés au bien-être et à la santé. Elle est utile pour acquérir et maintenir de saines habitudes de vie afin de conserver et faire progresser son état de santé. Le programme de formation en kinésiologie présente d’ailleurs quatre concentrations en ce sens : performance sportive, ergonomie et santé au travail, l’activité physique et santé de même que la recherche.

À ce sujet, trois professeurs titulaires au Département de kinésiologie, également chercheurs, présentent leur champ d’intérêt en recherche fondamentale, appliquée et clinique.


Iwona Rudkowska

François Billaut

Professeur titulaire
Laboratoire des sciences de l’activité physique (LABSAP), Département de kinésiologie, PEPS UL
Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ)

Performances olympiques : une incitation au sport pour la jeunesse

Je mène un programme de recherche au PEPS en sciences du sport qui s’intéresse aux effets aigus et chroniques de l’exercice sur les performances sportives des athlètes. Nous essayons de comprendre les adaptations physiologiques à l’entraînement et cherchons à optimiser les méthodes de conditionnement physique pour augmenter les victoires des athlètes canadiens sur les scènes nationales et internationales. Nos projets de recherche utilisent par exemple des stress environnementaux (ex : chaleur, altitude) et des stratégies d’entraînement innovantes afin de forcer le corps à rehausser ses capacités physiologiques et physiques. Plusieurs athlètes et entraîneurs du Rouge & Or et des équipes nationales canadiennes passent par notre laboratoire pour évaluer leurs performances et se tenir informés des avancées scientifiques dans le domaine de l’entraînement.

Il est clair que les grandes compétitions internationales telles que les Jeux Olympiques, les tournois du Grand Chelem en tennis ou encore la Coupe Stanley ont un rôle majeur dans la promotion du sport en général et en particulier auprès des jeunes. On peut établir un lien fort entre les exploits de nos athlètes canadiens et l’intérêt que suscite leur sport auprès des jeunes Québécois. D’ailleurs, ces médailles ont également des retombées bien réelles pour les organismes sportifs provinciaux qui offrent à la fois des programmes récréatifs et compétitifs, et le nombre de médailles gagnées aux Jeux Olympiques représente souvent bien la qualité des climats économique, social et politique d’un pays. À l’heure où la sédentarité est un enjeu majeur de santé publique au Canada, la recherche en sciences du sport contribue aux succès des athlètes élites et permettrait d’encourager les jeunes à bouger.

Ma plus grande fierté est d’avoir pu contribuer à la victoire de plusieurs athlètes canadiens en compétitions nationales et internationales grâce aux découvertes issues de nos recherches.


Philippe CorbeilPhilippe Corbeil

Professeur titulaire
Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)

La formation des travailleurs peut améliorer grandement leurs conditions de travail, car ils sont alors en mesure d’évaluer adéquatement comment réaliser leurs tâches et les exécuter d’une manière qui assure le plus possible leur sécurité.

La manutention désigne le transport ou le soutien d’une charge ou d’une personne qui nécessite un effort physique (lever, poser, pousser, tirer, porter ou déplacer) d’une ou de plusieurs personnes. La manutention manuelle de charge ou d’usager constitue encore la pierre angulaire de plusieurs métiers malgré les nombreux développements technologiques et l’automatisation de procédés industriels. En raison des conditions dans lesquelles elle s’effectue, la manutention manuelle peut comporter des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs. D’ailleurs, la manutention est considérée comme l’un des principaux facteurs de risque de blessure au dos.

Ces dernières années, je me suis intéressé aux activités de manutention dans le but de caractériser l’impact des composantes du travail (environnement, individu, tâche) sur le niveau d’exposition des travailleurs aux risques de troubles musculosquelettiques (TMS), et à rechercher des solutions afin de mieux les outiller face aux risques de TMS. Nous avons publié une série de travaux en biomécanique et en ergonomie qui ont permis de documenter les exigences physiques du métier d'un technicien ambulancier paramédical et d’identifier les principaux déterminants qui exposent les travailleurs aux risques de TMS. Les tâches spécifiques d’embarquement de la civière dans l’ambulance et de déplacement d’un usager en assistance totale se démarquent par leur degré de pénibilité élevé bien qu’elles soient généralement exécutées en tandem. La dimension du travail d’équipe a été identifiée comme un puissant déterminant qui influence l’activité de travail, mais a été peu exploitée dans toute sa complexité jusqu’à présent, car l’attention est généralement portée sur un seul travailleur à la fois. Ce dernier aspect est le point central de ma programmation de recherche actuelle.

Une de mes contributions importantes concerne l’orchestration d’un programme de recherche réalisé en partenariat avec trois services ambulanciers de la province de Québec (Québec et Montréal), impliquant plus d’une centaine de techniciens ambulanciers paramédicaux, et plusieurs partenaires des milieux syndical, public et collégial liés aux soins préhospitaliers d’urgence. Parmi les activités de valorisation que nous avons réalisées à la suite de notre recherche, celle qui a permis d’élaborer un document de sensibilisation des faits saillants des risques « physiques » du métier est probablement la plus importante en matière d’impact. Il s’agit pour l’Institut de recherche Robert Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) du document de valorisation le plus consulté ces dernières années.


Angelo TremblayAngelo Tremblay

Professeur titulaire
Institut de nutrition et des aliments fonctionnels (INAF)
Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ)

Quantifier le bilan d’énergie ne dit pas tout; il importe surtout de comprendre ce qui le fait varier.

La recherche de l’équipe du professeur Tremblay s’intègre dans le programme de la Chaire de recherche du Canada en environnement et bilan énergétique. Elle porte sur l’étude des variations du bilan d’énergie dans une perspective de mieux comprendre les déterminants de l’obésité humaine et de mieux intervenir auprès des personnes concernées par cette problématique. Au fil des ans, plusieurs facteurs ont été identifiés et caractérisés en ce qui a trait à leur potentiel d’induire un bilan calorique positif favorisant le gain de poids. Ceux-ci incluent le manque de sommeil et/ou une qualité de sommeil inadéquate, une pratique insuffisante d’exercices vigoureux et/ou une sédentarité trop présente, une pratique surabondante de travail mental exigeant, des comportements inadéquats liés à l’alimentation, un apport trop élevé en macronutriments (trop gras, trop sucré), un apport insuffisant en micronutriments comme le calcium et la présence dans le corps de certains polluants.

Les travaux de l’équipe ont aussi démontré à maintes reprises qu’en raison d’une susceptibilité conférée par un profil génétique défavorable, certaines personnes sont plus vulnérables lorsqu’elles sont exposées à un ou plusieurs de ces facteurs. Récemment, l’équipe s’est engagée avec succès dans l’étude des effets de suppléments probiotiques sur la condition de la personne présentant un surpoids. En plus de démontrer une accentuation de la perte de poids chez la femme bénéficiant d’un suivi diététique, cette recherche a mis en évidence des effets bénéfiques du supplément probiotique sur les comportements liés à l’alimentation et aux émotions. Dans ce contexte d’une influence multifactorielle sur le bilan d’énergie, cette équipe poursuit sa recherche de solutions les plus personnalisées possible qui tiennent compte du mode de vie de chacun.

Nous sommes fiers des résultats que plusieurs personnes atteignent grâce à nos recherches, car certains étaient perplexes ou découragés d’avoir de piètres résultats malgré leur assiduité. Nous sommes également fiers d’avoir beaucoup contribué à mieux comprendre les facteurs d’environnement qui influencent le bilan d’énergie corporel.


Soutenez la cause en contribuant à un de nos fonds facultaires :