Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

La capsaïcine pimenterait les performances sportives

Une étude synthèse conclut que ce supplément pourrait améliorer la résistance et l'endurance

La capsaïcine, cette molécule qui donne le piquant au piment rouge, est-elle efficace ou non pour améliorer les performances physiques? En août dernier, au terme d’une étude qu’il avait menée sur le sujet, le professeur François Billaut, du Département de kinésiologie et du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, concluait que la capsaïcine faisait partie des suppléments qui gagnaient à être testés rigoureusement en recherche.

Depuis, il a lui-même remis l’épaule à la roue en participant à la rédaction d’un article qui fait le point sur le sujet. Le fruit de ce travail vient de paraître dans l’International Journal of Sports Physiology and Performance. Verdict : à la lumière des données probantes actuelles, la capsaïcine pourrait améliorer les performances physiques.

Le professeur Billaut et ses collaborateurs américains et brésiliens ont passé en revue 22 études portant sur l’effet de la prise orale de capsaïcine et de molécules de la même famille sur la performance physique chez l’animal et l’humain. Le bilan : 9 des 14 études chez l’animal et 5 des 8 études chez l’humain ont montré une amélioration des performances physiques après la consommation de ces composés.

Lire la nouvelle complète de l’ULaval nouvelles