Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Je bouge, donc je pense!

Grâce à une collaboration entre une étudiante aux cycles supérieurs et des experts de l'Université Laval, l’équipe de Mon équilibre UL lance le Guide des réunions actives

Alors qu’elle réfléchit pour déterminer le sujet de son projet de maîtrise en kinésiologie, Valérie croise à quelques reprises son professeur Angelo Tremblay sur la piste de jogging intérieure du PEPS. Au fil de leurs discussions, ils arrivent à l’idée suivante : tester l’incidence et l’efficacité des rencontres actives.

Mais qu’est-ce au juste une réunion active? Une réunion active peut s’effectuer sous diverses formes: en marchant, en pédalant (sur un vélo stationnaire) ou en courant. La forme de la réunion dépendra du nombre de participants, de sa durée, de ses objectifs, des besoins de l’organisation, mais surtout des ressources disponibles. 

Bref, sans trop le savoir, Valérie met déjà en application les résultats de son mémoire à venir…

« Il y avait des professeurs qui se rencontraient sur la piste de jogging pour faire des réunions spontanées. Donc, tout en joggant, ils en profitaient pour mettre à jour des dossiers, pour parler de leurs projets, etc. Moi, ce qui m’intéressait, c’était d’étudier la faisabilité et l’efficacité de cette approche-là », remarque Valérie Hervieux.

Son projet de recherche est alors lancé : 7 équipes, composées au total de 30 employés de l’Université Laval, y ont participé. La jeune chercheuse tenait à ce que tout se passe en contexte réel, soit lors de « vraies » réunions, afin de bien observer et de bien analyser les rencontres actives dans la réalité des milieux de travail. Les équipes étaient évaluées lors de deux types de rencontres : en position assise et sur un vélo. L'attention, la concentration, la fatigue et la fréquence cardiaque étaient notées.

Or, les résultats les ont impressionnés.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles