Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

COVID-19: un nouveau laboratoire essentiel pour étudier le coronavirus

Le laboratoire de niveau de confinement 3 doit répondre à des exigences de sécurité très élevées. Tout est mis en œuvre pour qu'aucun microorganisme ne sorte de l'enceinte où se déroulent les travaux. Crédit : Le Soleil

Le laboratoire de confinement 3 du Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval arrive à point nommé

Il y a cinq ans, Guy Boivin a pris son bâton de pèlerin pour aller rencontrer des dirigeants d'entreprise et de fondation afin de les convaincre de l'importance de doter la région de Québec d'un laboratoire permettant d'étudier des pathogènes particulièrement dangereux pour la santé humaine. Jamais alors le professeur de la Faculté de médecine au Département de microbiologie-infectiologie et d'immunologie n'aurait pu imaginer que son projet se concrétiserait en pleine pandémie de COVID-19. Et pourtant, c'est ce qui vient de se produire alors que les premières recherches sur le SARS-CoV-2 s'enclenchent ces jours-ci dans le nouveau laboratoire de niveau de confinement 3 du Centre de recherche du CHU de Québec — Université Laval.

Auparavant, le professeur Boivin et les autres chercheurs canadiens actifs dans le domaine des infections respiratoires devaient frapper à la porte d'une poignée de laboratoires situés en Ontario et dans l'ouest du pays pour réaliser leurs travaux sur des pathogènes vivants particulièrement virulents.

« Il fallait parfois patienter des mois pour obtenir du temps dans ces laboratoires et les coûts d'utilisation étaient élevés », souligne le titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les virus influenza et les autres virus respiratoires.

Lire la nouvelle complète sur ULaval nouvelles