Hélène Moffet, vice-doyenne aux études en réadaptation

418 656-2131, poste 405588
vice-doyennerea@fmed.ulaval.ca

Hélène Moffet est physiothérapeute et professeure titulaire au Département de réadaptation. Après des études universitaires en physiothérapie, elle obtient des diplômes de maîtrise et de doctorat en neurobiologie de l’Université Laval. Elle complète ensuite des études postdoctorales au Swedish National Institute of Occupational Health à Stockholm et au Centre d’épidémiologie clinique et de recherche en santé publique de l’Université McGill. Puis, elle joint le corps professoral de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

Dès le début de sa carrière, elle est chercheuse à l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec et fait partie des membres fondateurs du Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) en 2000. Spécialisée en essais cliniques et dans l’évaluation des fonctions physiques et du mouvement du corps humain, elle s’intéresse à accroître la qualité et l’accessibilité des services de réadaptation, par le développement et l’évaluation de nouvelles approches d’intervention dont certaines à distance (téléréadaptation). Elle est l’auteure de plus de 90 publications scientifiques, 200 présentations dans divers événements scientifiques et professionnels et a contribué à former de nombreux étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs.

Chercheuse boursière du FRQS pendant huit ans, elle combine à ses activités de recherche une implication soutenue dans le développement pédagogique et dans la sphère professionnelle pour assumer le leadership de 2003 à 2012 des phases d’élaboration et d’implantation du nouveau continuum baccalauréat-maîtrise en physiothérapie. Elle assure la direction du programme pendant cette transition importante de 2007 à 2012 où elle a mis en place un programme par compétences qui repose sur un référentiel solidement ancré au sein de l’ensemble des activités du programme. Membre de plusieurs comités nationaux, elle œuvre aussi au sein du Conseil canadien pour l’agrément des programmes universitaires de physiothérapie pendant huit ans, dont quatre ans au comité exécutif. Elle préside des équipes de visite d’agrément dans les universités canadiennes et elle a participé à la révision du cursus universitaire du Conseil canadien des programmes universitaires de physiothérapie pour la période de 2012-2018. Elle a également fait partie pendant deux ans du groupe d’expertes et d’experts mandaté pour réviser le profil des compétences essentielles des physiothérapeutes au Canada en vue d’établir les jalons de compétences pour l’entrée en pratique en physiothérapie.

Au cours de sa carrière, la professeure Moffet a joué un rôle de leader dans différentes sphères, notamment en recherche au sein des réseaux REPAR du FRQS et INTER du FQRNT, de même que sur les plans institutionnels au sein de comités, dont le Conseil universitaire de 2005-2010 et professionnel (ordre et association). Son mandat de directrice du Département de réadaptation de 2015 à 2018 lui a permis de mettre en place plusieurs développements. Afin de souligner son parcours professionnel exceptionnel et ses réalisations notoires, Madame Moffet a reçu en 2016 le prix Carol-L.-Richards de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. Plus récemment en 2020, à l’occasion du centenaire de l’Association canadienne de physiothérapie, elle recevait l’une des 100 médailles de distinction comme personne ayant marqué le dernier centenaire. En 2021, elle recevait le titre de Fellow de l’Ordre professionnel de la physiothérapie.

Hélène Moffet occupe le poste de vice-doyenne aux études en réadaptation depuis le 1er juillet 2018 et ses principales réalisations sont l’obtention des autorisations et du financement pour trois nouveaux programmes, la maîtrise en audiologie, la maîtrise et le doctorat en sciences de la réadaptation. Son travail étroit avec les directions de programmes a été couronné de succès avec l’obtention de statuts d’agrément complet pour l’ergothérapie, l’orthophonie et la physiothérapie, et de candidat à l’agrément pour l’audiologie. Elle a porté le dossier de candidature d’un premier doctorat honoris causa en sciences de réadaptation à l’Université Laval. Son travail concerté avec l’ensemble des programmes de la Faculté a favorisé la mise en place de conditions d’admission pour la rétention des étudiants et étudiantes dans les programmes de formation. Elle a aussi travaillé avec son équipe à moderniser la gestion des études, développer les premières politiques entourant les études en réadaptation et déployer des projets d’envergure dont le projet ExploRÉA, un projet de soutien des stagiaires et de structuration de l’enseignement en région financé par le RUISSS-UL et le MSSS.