Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Présentations par affiche par ordre alphabétique

Journées de la recherche en santé de la Faculté de médecine de l’Université Laval – 25 et 26 mai 2016

Affiches de 1 à 200 · Présentation mercredi le 25 mai de 16 h à 17 h 30
Affiches de 201 à 400 · Présentation jeudi le 26 mai de 10 h 15 à 11 h 45
Affiches de 401 à 550 · Présentation jeudi 26 mai de 13 h à 14 h 30

Retour à l'événement

Adant, Samuel
Adekpedjou, Rheda
Agonsanou, Cosme Jacques Hervé M
Ahmed, Salar
Aicha, Melouane
Alharbi, Ibrahim
Allen Demers, Fannie
Antoine, Marine
Aoidi, Rifdat
Archambault, Anne-Sophie
Awaga, Takashi
Babar, Asma
Bagramyan, Arthur
Baldy, Cécile
Banerjee, Sara
Beaudoin, Claudia
Beaudoin, Maude
Becker, Yann
Bédard, Emma
Béland, Louis-Charles
Béland, Stéphanie
Béland Ouellette, Alexandre
Bélanger, Audrey
Beliveau, Mariline
Ben Youssef, Sarah
Bernard, Paquito
Bernet, Agathe
Bertrand-Charette, Michaël
Bérubé, Jean-Christophe
Best, Krista
Bettan, Laurence
Bluteau, Catherine
Boisvert, Marc
Bordeleau, Martine
Bourassa, Philippe
Bourgeois, Raphaelle
Bourget, Natacha
Bourriquen, Gaëlle
Bouvier, Liziane
Boyer, Marjorie
Breton, Yann
Brien, Mélanie
Brochu, Francis
Brun, Clémentine
Bukhtiyarova, Olga
Buteau-Poulin, Dorothée
Caillier, Alexia
Camiré, Olivier
Canivet, Coraline
Caron, Jérémie
Carrondo Cottin, Sylvine
Chabrat, Audrey
Chaillot, Julien
Charest-Morin, Xavier
Chauvette, Vincent
Chometton, Sandrine
Choukou, Amine
Clafshenkel, William
Clisson, Marine
Coats, Valérie
Colliaux, Jérémy
Cortez Ghio, Sergio
Coulombe, François
Couraud, Sebastien
Couture, Camille
Da Silva, Marine
Dabbaghizadeh, Afrooz
Dakiw Piaceski, Angela
Dallaire, Alexandra
Dallaire-Theroux, Caroline
Dambreville, Charline
Deblock-Bellamy, Anne
Defrene, Joan
Delanoe, Agathe
Demers-Gagnon, Nicolas
DePaoli, Damon
Desjardins, Marie-Pier
Després, Audrey-Anne
Devoucoux, Maeva
Di Sante, Mélissa
Dickler, Maya
Dion, Maxime
Dionne, Ugo
Doucet-Beaupre, Helene
Dovonou, Axelle
Dubois, Marilyn
Duchez, Anne-claire
Dupont, Mariève
Dutour, Raphaël
Dutta, Kallol
Dziengelewski, Claire
Egarnes, Benoit
El Khoury, Jessica
Elliot Portal, Elizabeth
Emond-Rheault, Jean-Guillaume
F.Tanguay, Virginie
Fernandes Schmidt, Thais
Fortier, Catherine
Fournier Belley, Amélie
Freschi, Luca
Fressigne, Lucile
Fugaru, Ioana
Furrer, Daniela
Gagné-Boulet, Mathieu
Gagné-Thivierge, Cynthia
Gagnon, Anita
Gagnon, Dave
Gama Braga, Luciano
Gamache, Stéphanie
Gamara, Jouda
Gamblin, Clemence
Gariépy, Charles
Gaudreau, Éloise
Gaumond, David
Gauthier, Jonathan
Gazzola, Morgan
Gengathara, Archana
Gevariya, Nikunj
Ghandour, El Kebir
Giguère, Katia
Gilbert-Ouimet, Mahée
Giroux, Marianne
Goetz, Laurent
Gosselin, Jérôme
Gotti, Florian
Grenier St-Sauveur, Valérie
Guillemette, Judith
Guillot, Mireille
Hadji, Fayez
Hage, Ali
Hainse, Maripier
Haj Salem, Ikhlass
Hamel-Auger, Mélanie
Hamela, Claire
Hany, Laurent
Hardy, Delphine
Henry, Mathilde
Hounsell, Andrée-Ann
Hui, Chin Wai
Humbert, Jonathan
Iguchi, Yohei
Issa, Elissar
Iyombe-Engembe, Jean-Paul
Jacquet, Kevin
Jain, Pallavi
Jamshidi, Afshin
Jerczynski, Olivia
Jobin, Steve
Josset, Nicolas
Jubinville, Éric
Julien, Catherine
Kadiri, Maleck
Kawecki, Fabien
Keyeutat, Milime
Khlghatyan, Jivan
Kouchi, Hayet
Laberge, Alexandra
Lachhab, Asmaa
Laforest, Sofia
Laguë, Antoine
Lajoie, Annie Christine
Lamontagne, Maxime
Lamoureux, Simon
Lampron, Marie-Claude
Landry-Truchon, Kim
Laouafa, Sofien
Laurier, Émilie
Lauvaux, Coraline
Lavigne-Robichaud, Mathilde
Lawani, Moulikatou Adouni
Le Batteux, Sébastien
Le-Bel, Gaëtan
LeBlanc, Stéphanie
Lechasseur, Ariane
Leclerc, Jacinthe
Leclerc, Maude
Lemaçon, Audrey
Lemieux, Maxime
Lepage, Marc-Antoine
Lépine, Johanie
LeRoux, Emilie
Lespérance, Maxime
Li, Chaojing
Lorthois, Isabelle
Louit, Aurélie
Luo, Xiao
Luthold, Carole
M.Gagné, Laurence
Maheux, Catherine
Maheux, Maxim
Mailhot, Benoit
Mailhot-Larouche, Samuel
Maltais, Melanie
Malvaut, Sarah
Mao, Jifu
Marcoux, Geneviève
Maréchal, Loïze
Mars, Jean-Clément
Martin, Caroline
Martin, Elisabeth
Masi, Delphine
Mavromatis, Nicolas
Maxan, Alexander
Mazon, Melody
Meilleur, Melody
Melki, Imène
Mercier, Aurélie
Merjaneh, Mays
Meziou, Salma
Mkannez, Ghada
Molina, Oscar Eduardo
Montreuil, Christelle
Mouchiroud, Mathilde
Moussa, Hanane
Moutaoufik, Mohamed Taha
Muñoz Pino, Einer
Nadeau, Gabriel
Nadeau, Jordan
Ndjaboue, Ruth
Neveu, Bertrand
Nguyen, Patrick
Nshimyumukiza, Léon
Oliveira, Fábio
Omar, Mahmoud
Ozur, Anastasiia
Pagé, Mélissa
Paradis-Deschênes, Pénélope
Paré, Alexandre
Paré, Bastien
Parks, Alexandre
Pelchat, Marie-Eve
Perez-Sanchez, Jimena
Perreault, Martin
Perrot, Nicolas
Petryszyn, Sarah
Plaisance, Ariane
Poirier, Annie
Potus, François
Poulin, Anthony
Pozzi, Silvia
Prévost, Marie-Laurence
Proust, Alizé
Purohit, Nupur
Quévillon Huberdeau, Miguel
Quintana, Clémentine
R Goulet, Cassandra
Rabezanahary, Henintsoa
Rahimian, Reza
Railean, Vitalie
Ribon, Alexandra
Richard, Amélie
Rieux, Marie
Ross-Lévesque, Élody
Rousseau, Catherine
Rousseau, Jean-Philippe
Rousseau, Louis-Simon
Roussel, Marie
Roux, Alexandra
Roy, Jenny
Roy, Noémie
Roy, Sarah
Saba, Ingrid
Safoine, Meryem
Saindon, Andrée-Anne
Salem, Mabrouka
Santerre, Kim
Savage, Julie
Schaan Profes, Marcos
Sévigny, Myriam
Shen, Mylène
Sheta, Razan
Sidibé, Aboubacar
Simard, Louis
Smith, Pascal
Soucy-Giguère, Laurence
St-Jean, Audray
St-Laurent, Guillaume
Subramania, Suryasree
Talbot, Maude
Tastet, Lionel
Tessandier, Nicolas
Théberge, Vanessa
Thériault, Catherine
Thériault, Mathieu
Thériault, Peter
Therien, Ariane
Thibon, Louis
Thiry, Louise
Thouin, Kiefer
Tittley, Jean
Tournissac, Marine
Trang, Nataly
Trépanier, Anne
Tu, Veronique
Turcotte, Audrey
Turcotte, Samuel
Uppari, NagaPraveena
Valiquette-Trépanier, Valérie
Vallet, William
Vallin, Patrice
Velot, Lauriane
Villette, Vincent
Villot, Romain
Wang, Yue Pei
Whittaker Hawkins, Ryder
Yan, Xiaolin

ADANT; SAMUEL; Purohit; Nupur.K.; Shah; Rashmi. G.; Shah; Girish. M; Beauregard; Jean-Mathieu. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-(CHUL et HDQ) et Faculté de médecine; Université. Laval

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 1
Mercredi le 25 mai 16 h

POTENTIALISATION DU TRAITEMENT RADIONUCLÉIQUE DES TUMEURS NEUROENDOCRINES PAR L’INHIBITION DE LA PROTÉINE PARP.

OBJECTIF : L’incidence des tumeurs neuroendocrines (TNE) est en augmentation depuis quelques années. Pourtant; ils restent difficiles à traiter; car ils sont souvent métastatiques lors du diagnostic et; dès lors; considérés incurable. À ce jour; le traitement radionucléique via les récepteurs de la somatostatine (PRRT) au 177Lu-DOTA-Octreotate (LuTate) est l'un des plus prometteurs en terme de réponse partielle ou stabilisation des TNE; mais la rémission complète demeure exceptionnelle. Ainsi; l’effet potentialisateur de l’inhibition de la protéine poly(ADP-ribose) polymérase (PARP) a été étudié en combinaison avec le PRRT. MÉTHODES : Les effets du LuTate et du 1;5-dihydroxyisoquinoline (DHQ); un inhibiteur de la protéine PARP; séparément ou en combinaison; ont été testé sur la viabilité cellulaire et le taux de croissance des lignées cellulaire BON-1 (TNE pancréatique) et H727 (TNE pulmonaire); cultivées soit en monocouche ou en sphéroïde. L’analyse par Western blot a été faite pour observer les dommages à l’ADN; la régulation du cycle cellulaire et les mécanismes de mort cellulaire. RÉSULTATS : Pour la lignée BON-1; le DHQ a eu un effet minime sur la viabilité cellulaire et la croissance des sphéroïdes. L’effet du LuTate fut plus important que le DHQ seul; mais lorsqu’ils étaient en combinaison la viabilité cellulaire et la croissance cellulaire furent significativement diminuées par rapport au LuTate. L’analyse par Western blot a montré que le DHQ a un effet sur le cycle cellulaire par l’accumulation de la cycline B suggérant un arrêt en G2/M; alors que le LuTate a provoqué l’apoptose via l’activation de la procaspase-9. Les deux effets étaient plus prononcés lorsque les traitements étaient en combinaison. Pour la lignée H727; le DHQ a eu un effet cytotoxique important en réduisant davantage la viabilité cellulaire et la croissance que le LuTate. La combinaison LuTate+DHQ a cependant eu un effet additif sur la réduction de la viabilité cellulaire et la croissance cellulaire. CONCLUSION : L’inhibiteur de la PARP est efficace pour augmenter l’efficacité du LuTate pour la PRRT des TNE.

ADEKPEDJOU, RHEDA; Stacey, Dawn; Brière, Nathalie; Freitas, Adriana; Garvelink, Mirjam; Turcotte, Stéphane; Légaré, France. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 252
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LA PRISE DE DÉCISION DES AÎNÉS ET DES PROCHES AIDANTS CONCERNANT LA LOCALISATION DES SOINS AUX AÎNÉS : UNE ÉTUDE TRANSVERSALE

OBJECTIF: La décision de rester chez soi ou de quitter pour un autre milieu de vie est une des décisions les plus difficiles auxquelles font face les aînés en perte d’autonomie. Notre objectif était de décrire la prise de décision des aînés et des proches aidants concernant la localisation des soins. MÉTHODES: Les données proviennent d’une étude transversale réalisée avant un essai randomisé d’implantation d’une approche interprofessionnelle à la prise de décision partagée au sein d’équipes de soins à domicile dans la province de Québec. Les individus éligibles étaient les aînés de 65 ans et plus cognitivement aptes ou les proches aidants d’aînés cognitivement inaptes qui ont pris une décision de localisation de soins dans les 6 mois précédant l’étude. La préférence et le choix concernant la localisation des soins, le rôle assumé lors de la prise de décision, le conflit décisionnel et le regret décisionnel des participants furent mesurés. RÉSULTATS: Sur 143 individus potentiellement éligibles contactés, 31 aînés et 48 proches-aidants furent recrutés (total : 79; taux de réponse : 55,2%). Bien que rester à domicile avec ou sans soins représentait le choix préféré de 64,6% des aînés et 68,7% des proches aidants, seulement 32,2% des aînés et 35,4% des proches aidants ont choisi cette option. Lors de la prise de décision, 93,6% des aînés et 70,8% des proches aidants ont rapporté avoir assumé un rôle actif ou collaboratif. Le score médian de conflit décisionnel était de 23,4/100 pour les aînés et 30,5/100 pour les proches aidants. Le score médian de regret décisionnel était similaire dans les deux groupes (10/100). CONCLUSION: Bien que les aînés et les proches aidants semblent avoir des préférences et des choix similaires concernant la localisation des soins, ils rapportent une expérience différente face au processus de prise de décision. De plus, leur préférence ne correspond pas toujours à l’option retenue. Des interventions de soutien à la prise de décision, tout particulièrement auprès des proches-aidants d’aînés cognitivement inaptes, sont nécessaires.

COSME, JACQUES, HERVE, AGONSANOU; Julie Pelletier; Mabrouka Salem; Jean Sévigny. Département de Microbiologie Immunologie et Infectiologie. Centre de Recherche du CHU de Québec – Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 489
Jeudi le 26 mai 13 h

EXPRESSION DE LA NTPDASE3, DE LA NTPDASE8 ET DE L’ECTO-5’-NUCLÉOTIDASE/CD73 DANS LE SYSTÈME DIGESTIVE DE LA SOURIS

Objectif : Les nucléotides extracellulaires sont des molécules relâchés par les cellules de l’organisme suite à un danger. Ces nucléotides peuvent être à l’origine de l’inflammation. Les nucléosides triphosphate diphosphohydrolase-3 (NTPDase3), NTPDase8 et l’ecto-5’-nucléotidase sont des enzymes exprimées à la surface des cellules qui hydrolysent ses nucléotides. La présente étude avait pour but d’identifier la présence de ces enzymes le long du système digestif chez la souris ainsi que dans le colon humain. Méthodes : La localisation de ses enzymes a été effectuée par immunohistochimie dans des souris WT ainsi que dans le colon humain. Des souris déficientes en NTPDase8 KO (Entpd8-/-) ont aussi été utilisées comme contrôle.Résultats : Chez les souris, la NTPDase8 est exprimée dans le jéjunum, le duodénum et le colon au niveau des cellules épithéliales. On a également détecté la NTPDase8 dans l’iléon et l’estomac au niveau des cryptes. On le note également aussi dans l’iléon au niveau des villosités intestinales. L’absence de signal dans les KO (Entpd8-/-) a confirmé la spécificité des anticorps. La NTPDase3 est exprimée dans le duodénum au niveau du muscle lisse, l’iléon et le colon au niveau des tissus nerveux; dans l’œsophage au niveau de l’épithélium et le chorion; dans l’estomac au niveau des cellules pariétales et dans les cryptes; et dans le jéjunum au niveau de l’épithélium. L’ecto-5’-nucléotidase/CD73 est exprimé dans l’œsophage au niveau de la musculaire muqueuse et l’épithélium; dans le jéjunum, le duodénum et le colon au niveau du muscle lisse; dans l’iléon au niveau du muscle lisse et des cryptes; dans l’estomac au niveau des cellules pariétales et dans les cryptes. On le note aussi dans le colon au niveau de l’épithélium.Conclusion : La découverte de l’expression de ses enzymes dans ses organes, suggère l’implication des nucléotides et de leurs récepteurs dans les fonctions gastrointestinales. Ceci permettra d’élaborer des stratégies thérapeutiques contre les maladies qui affectent le système digestif comme les maladies inflammatoires de l’intestin. Ce que nous nous proposons d’investiguer plus à fond.

AHMAD, SALAR; Bhat, Wajid; Jobin-Robitaille, Olivier; Altaf, Mohammed; Côté, Jacques. Centre de Recherche sur le Cancer - CHUQ-Hôtel-Dieu de Québec, Faculté de Médicine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 281
Jeudi le 26 mai 10 h 15

COMPRENDRE LA RELATION ANTAGONISTE ENTRE NUA4 ET RAD9 DANS LA RÉPARATION DES CASSURES DOUBLE BRIN DE L’ADN

OBJECTIF : Les cellules utilisent deux voies majeures pour réparer les cassures double brin (CDB) de l’ADN : la recombinaison homologue (RH) et la jonction d’extrémités non homologues (JENH). Chez S. cerevisiae Rad9 est recruté au niveau des CDB en partie via la liaison de son domaine Tudor à la marque d’histone H3K79me, déposée par Dot1, et celle de son domaine BRCT à la marque γ-H2A(X) (H2AS129ph). Le complexe histone acétyltransférase (HAT) NuA4 est impliqué dans la réparation des CDB en favorisant la RH en S/G2. Des études précédentes ont montré que muter Rad9 ou perturber les marques nécessaires à sa liaison/rétention entraîne un défaut du point de contrôle G1, démontrant que l’interaction entre Rad9 et la chromatine est importante pour bloquer les cellules en G1 et favoriser la JENH. Les cellules mutantes pour NuA4 présentent à l’inverse un excès d’arrêt du cycle cellulaire en G1 en réponse aux dommages, ce qui suggère une relation antagoniste de NuA4 et Rad9 dans la réparation des CDB. MÉTHODES : Nous avons employé des essais d’immunoprécipitation de chromatine (ChIP) de NuA4 au niveau de régions entourant des CDB, dans des cellules synchronisées en G1. Nous avons également mis en œuvre des études de liaison in vitro sur chromatine purifiée de levure pour déterminer comment la liaison de Rad9 influence l’activité de NuA4.RESULTATS: Dans nos expériences de ChIP nous avons observé une augmentation de la liaison de NuA4 dans un contexte Δdot1 et Δrad9. De plus, des essais HAT in vitro ont montré que l’association de Rad9 avec la chromatine inhibe l’activité acétyltransférase de NuA4. CONCLUSION : Nous savons que NuA4 et Rad9 reconnaissent tous deux γ-H2A(X) au niveau des cassures, mais des études chez les mammifères montrent que l’acétylation de la queue N-terminale de H4 par NuA4/TIP60 empêche le domaine Tudor de 53BP1 (homologue de Rad9 chez l’humain) de se lier à H4K20me (équivalent à mH3K79me chez la levure). La queue N-terminale de H4 étant adjacente à H3K79, nous supposons qu’un mécanisme similaire existe chez la levure, modulant ainsi le recrutement de Rad9 et l’activation du point de contrôle en G1. Des études à venir nous permettront de mieux comprendre l’interaction fonctionnelle entre NuA4 et Rad9.

MELOUANE AICHA1,22, Yoshioka Mayumi1, Kanzaki Makoto3 et St-Amand Jonny. 1,2Lab Génomique Fonctionnelle, CRCHUQc-ULQ, 2Dép. Méd. Moléculaire, U. Laval, 3Dep. Génie Biomédical, U. Tohoku, Japon.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 439
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPLICATION DU GENE INDUIT PAR LA STIMULATION ELECTRIQUE, SPARC, DANS LE DEVELOPEMENT THERAPEUTIQUE POUR LE TRAITEMENT DE LA SARCOEPNIE, LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET L'OBESITE

CONTEXTE ET OBJECTIFS: La population est vieillissante. L’obésité est un facteur de risque pour plusieurs maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires et la sarcopénie. L’exercice physique est reconnu pour être une thérapie efficace pour ces maladies. Nous avons identifié les gènes régulés dans le muscle squelettique (MS) après un exercice d'endurance d’intensité modérée chez des hommes âgés et souligné l'importance de la mitochondrie et du remodelage de la matrice extracellulaire (MEC). Le meilleur gène candidat induit par l'exercice, codant pour la protéine sécrétée acide et riche en cystéine (SPARC), a un rôle important pour la MEC des tissus adipeux et musculaires et la prolifération. L’objectif était de caractériser les mécanismes moléculaires impliqués dans le rôle important de SPARC pour les maladies chroniques.METHODES: C2C12 étaient cultivées en milieu de croissance supplémenté de différentes conditions expérimentales. La différentiation était étudiée pendant 5 j. Une stimulation électrique (SE) a été appliquée pendant 2 j. L’expression des protéines et/ou des gènes de la MEC, mitochondriales ainsi que SPARC étaient mesurés après une inhibition/induction exogène de SPARC. La formation des myotubes était quantifiée par microscope optique.RESULTATS: L’inhibition/induction exogène de SPARC a modulé l'expression des marqueurs de la MEC (collagène1 et fibronectine), des protéines mitochondriales (UQCRC2, MTCO1, SDHB et NDUFB8) et la différentiation des myotubes C2C12. Une augmentation de 10 fois d'expression de SPARC par SE dans les myotubes a été observée. CONCLUSION : Nous avons démontré que SPARC joue un rôle clé dans la différenciation des cellules musculaires, en particulier par la modulation de la MEC et de la fonction mitochondriale. Ainsi, SPARC peut moduler les changements induits par l'exercice dans le MS. Donc, SPARC est une cible thérapeutique pour le développement d’une ‘‘pilule de l’exercice’’ ou succédané afin de traiter les patients cardiaques, les obèses et les individus âgés atteints de sarcopénie

ALHARBI, IBRAHIM; Elowe, Sabine. Reproduction, santé de la mère et de l'enfant, Centre de, Recherche du CHU de Québec, Centre Hospitalier de l'Université Laval (CHUL), faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 282
Jeudi le 26 mai 10 h 15

UNE NOUVELLE VOIE POUR L'ENRICHISSEMENT DU COMPLEXE PASSAGER CHROMOSOMIQUE AU CENTROMÈRE PAR LA PHOSPHORYLATION DE L’HISTONE H2B PAR HASPIN LORS DE LA PROGRESSION MITOTIQUE.

OBJECTIF : L’amplification du signal du complexe passager chromosomique (CPC) au niveau du centromère est crucial pour une ségrégation chromosomique précise et elle repose sur la phosphorylation des histones par différentes kinases mitotiques, par exemple, Bub1 et Haspin phosphoryle respectivement H2A et H3. Ici, nous montrons que Haspin peut aussi promouvoir le recrutement du CPC en phosphorylant H2B, contribuant ainsi, avec la phosphorylation d’autres histones, à l’augmentation du niveau de CPC dans la région centromérique. MÉTHODES : Une lignée cellulaire Hela S3 a été utilisée pour réaliser les analyses par western blot, les immunofluorescence pour la phosphorylation de H2B et la co-localisation avec les composants du CPC. RÉSULTATS : Des analyses bio-informatiques ont montré que la thréonine 119 de H2B est un site conservé qui peut être phosphorylé par une protéine kinase sérine/thréonine et, plus important encore, c’est un site ciblé par Haspin. La phospho-thréonine 119 de H2B (H2BpT119) a été observé par Western Blot en particulier dans les cellules arrêté en mitose par traitement au nocodazole, mais pas dans les cellules en interphase bloqué en G1/S par la thymidine. Il est intéressant de noter que l'inhibition de Haspin par le 5-iodotubercidin (5-Itu) a été associée à une forte réduction du signal H2BpT119. Le marquage par immunofluorescence a révélé que le signal H2BpT119 apparaît et localise dans la région centromérique au cours de la prophase et persiste jusqu'à ce qu'elle disparaisse totalement en anaphase. De plus, l'unité catalytique du CPC, Aurora B, montre une co-localisation avec H2BpT119 et son niveau est réduit au niveau du centromère suite à l'inhibition de Haspin. CONCLUSION : H2B est phosphorylée de manière dépendante d‘Haspin au bon moment pour recruter les régulateurs de la ségrégation des chromosomes au bon endroit.

ALLEN DEMERS, FANNIE; Schneider, Cyril - Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, CHUL, axe neuroscience; Département réadaptation, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 414
Jeudi le 26 mai 13 h

STIMULATIONS MAGNÉTIQUES DES MUSCLES PARÉTIQUES : APPORTS DE LA RÉPÉTITION DES SESSIONS DANS UN CAS CHRONIQUE DE RUPTURE D’ANÉVRISME

OBJECTIF Les stimulations magnétiques répétitives des muscles (rPMS) sont novatrices en physiopathologie. Elles visent à dépasser les gains atteints en thérapie conventionnelle. L’objectif de cette étude était de tester si plusieurs séances rPMS amplifient et prolongent les effets d’une seule séance dans un cas chronique de rupture d’anévrisme. MÉTHODES Les rPMS ont été administrées sur 15 semaines (10 jours consécutifs, puis une fois/semaine) sur le muscle tibial antérieur parétique (TA, fléchisseur dorsal de la cheville) d’une participante hémiplégique spastique de 58 ans (35 ans post-lésion). Le Dynamic Gait Index, le Timed Up and Go, les patrons locomoteurs des muscles de la cheville et les mesures cliniques à la cheville (amplitudes articulaires, forces musculaires, résistance à l’étirement) ont été testés (analyses du t de Student) aux temps (T) 1 (semaine [sem] 1), 5 (sem 1), 9 (sem 2), 12 (sem 6), 15 (sem 9) et T16 (sem 21, après 11 semaines d’arrêt des traitements). RÉSULTATS Le réflexe d’étirement des fléchisseurs plantaires et la marche (coordination entre muscles fléchisseurs plantaire et dorsal de la cheville parétique) se sont améliorés dès T1 (p<0.05). Les amplitudes de flexion dorsale et les forces musculaires ont augmenté de T5 à T15 (p<0.05) et la fonction locomotrice s’est améliorée. La majorité des changements se sont maintenus à T16 (p<0.05). CONCLUSION Répéter les séances rPMS amplifie et prolonge les gains moteurs, cliniques et fonctionnels obtenus après une seule séance. Ces résultats prometteurs questionnent la pérennité des effets rPMS sur le contrôle moteur et la fonction. Ils rappellent le besoin de données probantes avant tout transfert vers la pratique clinique pour améliorer davantage la participation et la qualité de vie des gens au stade chronique post-lésion cérébrale.

ANTOINE, MARINE ; Potvin-Gilbert, Maude ; Simoneau, Martin
Département de kinésiologie, Université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 401
Jeudi le 26 mai 13 h

DÉVELOPPEMENT D’UN MODÈLE BIOMÉCANIQUE PERMETTANT DE QUANTIFIER LA PUISSANCE DES MEMBRES SUPÉRIEURS : ANALYSE PRÉLIMINAIRE

OBJECTIF : Afin de documenter la progression d’un athlète, la puissance est l’une des mesures utilisées. Il existe plusieurs méthodes pour quantifier la puissance des membres inférieurs en laboratoire ou sur le terrain. Toutefois, peu de méthodes permettent de quantifier la puissance des membres supérieurs. L’objectif de ce travail est d’étudier l’utilité d’un modèle biomécanique et d’un senseur inertiel afin de quantifier la puissance des membres supérieurs. MÉTHODE : Les participants (n=12, étendue d’âge 20 – 26 ans) effectuaient 4 pompes (« push-up ») en condition normale, soit les mains placées à une largeur confortable et les pieds au sol et 4 pompes avec les pieds surélevés de 23 cm. Il y avait une pause de 3 minutes entre chaque pompe afin de réduire la fatigue musculaire. Lorsqu’ils étaient en position d’effectuer une pompe, les mains des participants étaient sur une plateforme de force (AMTI, Watertown, MA, États-Unis), afin de mesurer la force des membres supérieurs et un capteur inertiel (Xsens technologies, Enschede, Netherlands) était fixé sur le dos des participants pour quantifier l’orientation du corps et l’accélération verticale. Avant de débuter l’expérience, les participants pédalaient avec leurs membres supérieurs pendant 5 minutes à une puissance de 20 Watts. Un modèle biomécanique a été développé afin d’estimer la force des membres supérieurs et comparer celle-ci avec la force mesurée. La relation entre la force des membres supérieurs et l’accélération verticale est quantifiée afin de déterminer son utilité comme mesure sur le terrain. RÉSULTATS : Les résultats du modèle biomécanique, différence ≈30% entre les forces prédites et mesurées, indiquent que le modèle devra être ajusté afin d’améliorer sa validité. Toutefois, les coefficients de déterminations mesurés entre l’accélération linéaire et la force verticale varient entre 0,72 et 0,95 (± 0,07). De fait, sur le terrain, la mesure de l’accélération linéaire pourrait permettre de quantifier la puissance des membres supérieurs. CONCLUSION : Ces résultats préliminaires indiquent que la méthode proposée pourrait être utilisée sur le terrain afin de quantifier la puissance des membres supérieurs et de documenter la progression des athlètes dans le temps.

AOIDI RIFDAT, Annie Maltais et Charron Jean, CRCHUQc-UL de Québec, L'Hôtel-Dieu de Québec, Département BMBP, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 477
Jeudi le 26 mai 13 h

REDONDANCE FONCTIONNELLE DES KINASES MEK1 ET MEK2 : LE SAUVETAGE DU PHÉNOTYPE MEK1-/- PAR LE KNOCKIN DE MEK2 RÉVÈLE L’IMPORTANCE DU DOSAGE PROTÉIQUE.

Les mammifères possèdent deux MAPK kinases (MEK1 et MEK2), impliquées dans l’activation de la voie ERK essentielle pour la différenciation, la prolifération et la survie cellulaire. Les embryons Mek1-/- meurent à E10.5 d’une malformation du placenta. Les souris Mek2-/- ne présentent aucun phénotype majeur, suggérant que ces deux protéines ont des rôles différents. La plupart des mutants Mek1+/-Mek2+/- meurent pendant la gestation d’un sous-développement du placenta, indiquant que Mek1 et Mek2 ont chacun un rôle dans le développement des tissus extra-embryonnaires. OBJECTIFS : Démontrer l’absence ou non de redondance fonctionnelle entre MEK1 et MEK2 MÉTHODES : Afin de vérifier la spécificité fonctionnelle de Mek1 et Mek2, nous avons généré un allèle knockin exprimant l’ADNc de Mek2 sous contrôle du locus Mek1. RÉSULTATS : Les souris Mek12/2 sont viables, fertiles et ne présentent aucun phénotype apparent, démontrant la redondance entre MEK1 et MEK2. Cependant, les animaux Mek12/- meurent au cours de la gestation de défauts placentaires et quelques individus survivent jusqu'à la naissance, un phénotype similaire aux individus Mek1+/-Mek2+/-. Ainsi, MEK2 est capable de remplacer MEK1 chez les individus Mek12/2 mais non chez les Mek12/-, ces données suggèrent soit que MEK2 est moins actif que MEK1 ou que les niveaux d'expression protéiques de MEK1 et MEK2 sont différents. Nous avons montré que l'expression de MEK1 dans le placenta est deux fois plus élevée que celle de MEK2. De plus, la quantité de protéine produite à partir de l'allèle Mek12 est diminuée de moitié par rapport à l'allèle Mek1+. Ainsi, chez des individus Mek12/2, le niveau d’expression de MEK2 est suffisant pour sauver le phénotype Mek1-/- mais ce seuil n’est pas atteint chez les individus Mek12/-. De plus, la génération d’une série allélique des gènes Mek1 et Mek2 a montré l’importance du dosage protéique pour le développement extra-embryonnaire. CONCLUSIONS : Ces différentes observations démontrent la redondance fonctionnelle entre MEK1 et MEK2 et suggèrent que le sauvetage du phénotype Mek1-/- chez nos individus Mek12/2 est du à un dosage protéique. De plus, ces résultats révèlent l’importance du dosage protéique MEK dans le développement des tissus extra-embryonnaire.

ARCHAMBAULT, ANNE-SOPHIE; Martin, Cyril; Laviolette, Michel; Flamand, Nicolas. Centre de recherche de l’IUCPQ, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 427
Jeudi le 26 mai 13 h

L’INHIBITEUR DE LA P70S6 KINASE PF-4708671 INHIBE AUSSI LE CYP4F3A, AUGMENTANT DE CE FAIT LA DEMI-VIE DU LEUCOTRIÈNE B4.

CONTEXTE. Les rôles clés de la p70S6 kinase dans la croissance et la prolifération des cellules ainsi que dans la régulation du glucose en font une cible thérapeutique potentielle pour le traitement de certains cancers et du diabète de type 2. À cet égard, les outils pharmacologiques ciblant sélectivement cette kinase sont limités au PF-4708671 et au LY2584702. Lorsque nous avons utilisé le PF-4708671 avec des suspensions de neutrophiles humains, nous avons constaté qu’il prévenait la dégradation du leucotriène (LT) B4 en 20-OH-LTB4. Nous avons donc voulu savoir si cette inhibition était la conséquence d’une inhibition de la p70S6 kinase ou bien du CYP4F3A, le complexe protéique responsable de la conversion du LTB4 en 20-OH-LTB4.MÉTHODES. Les neutrophiles humains de sujets sains ont été isolés du sang et traités avec du LTB4 ou de la thapsigargine. Le PF-4708671 et le LY2584702 ont été ajoutés 5 minutes avant le LTB4 ou la thapsigargine. Finalement, le CYP4F3A recombinant a été prétraité avec les inhibiteurs de p70S6 kinase pendant 5 minutes puis incubé avec du LTB4. Le LTB4 et ses métabolites ont été quantifiés par chromatographie liquide (LC) couplée à la détection UV. La quantification du PF-4708671 s’est effectuée par LC couplée à la spectrométrie de masse.RÉSULTATS. Contrairement au LY2584702, le PF-4708671 a inhibé la dégradation du LTB4 en 20-OH-LTB4 chez les neutrophiles, et ce, de manière concentration-dépendante. Cet effet du PF-4708671 a été observé tant chez les neutrophiles traités avec la thapsigargine (LTB4 endogène) qu’avec le LTB4 exogène. Cette inhibition par le PF-4708671 est réversible et persiste dans le temps. Finalement, l’utilisation de CYP4F3A recombinant a permis d’établir que le PF-4708671 est un inhibiteur mixte du CYP4F3A et n’est pas métabolisé par ce dernier.CONCLUSION. Nos résultats montrent que le PF-4708671 inhibe le CYP4F3A, bloquant ainsi la dégradation du LTB4 en 20-OH-LTB4 par les neutrophiles, que le LTB4 soit exogène ou endogène. Il constitue donc un outil potentiel afin d’évaluer l’impact de l’augmentation de la demi-vie du LTB4 in vivo notamment dans le diabète de type 2 ainsi que chez les individus dont l’immunité innée est déficiente.

AWAGA, TAKASHI; Fradet-Turcotte, Amélie. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Hôtel-Dieu de Québec, Département BMBMP, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 428
Jeudi le 26 mai 13 h

IDENTIFICATION DES MÉCANISMES UTILISÉS PAR LE VIRUS DU PAPILLOME HUMAIN POUR USURPER LES PROTÉINES CELLULAIRES RESPONSABLE DE LA RÉPARATION DE CASSURES D'ADN DOUBLE BRIN.

OBJECTIF : Le virus du papillome humain (VPH) cause le cancer du col de l’utérus ainsi qu’un sous-groupe des cancers de la tête et du cou. Afin de répliquer son génome, ce virus à ADN usurpe non seulement les protéines de la machinerie de réplication de l’ADN de notre cellule mais également celles qui assurent la réparation de notre génome suite à des cassures d’ADN double brin. Les mécanismes par lesquels le virus recrute les protéines de la réparation aux sites de réplication virale sont inconnus. Le but de mon projet est d’identifier les composantes virales responsable de ce recrutement. MÉTHODES : Afin de déterminer le rôle des protéines virales dans ce processus, nous utilisons un système permettant de visualiser les interactions protéine-protéines par microscopie confocale. Dans ce système, la fusion des protéines du VPH à une protéine fluorescente (mCherry) et à un répresseur Lac de E. Coli (LacR) permet de contraindre leur localisation cellulaire au niveau d’opérateurs Lac (LacO) préalablement intégrés dans un locus unique du génome de cellules U2OS. Ensuite, une approche de co-immunofluorescence permet de déterminer si les protéines virales induisent le recrutement des protéines de la réparation aux sites LacO. RÉSULTATS : Une phosphorylation locale du variant d’histone H2AX est spécifiquement détectée lorsque les protéines E2 et E4 sont recrutés aux LacO. Cette phosphorylation est abolie quand les cellules sont préalablement traitées avec un inhibiteur de la protéine de signalisation de cassures d’ADN double brin ATM. Contrairement à E2 et E4, le recrutement des oncogènes viraux E6 et E7 aux LacO cause le recrutement de la protéine de réparation 53BP1, de manière ATM-indépendante. CONCLUSION : La capacité de E2, E4, E6 et E7 à activer ATM et/ou le recrutement de 53BP1 en absence de dommage à l’ADN suggère que ces protéines virales interagissent de manière directe ou indirecte avec des joueurs clé de la voie de réparation de cassures d’ADN double brin. De plus amples analyses seront effectuées afin d’identifier ces interactions, de déterminer si elles sont directes ou indirectes et de définir leur rôle dans la réplication de l’ADN viral.

BABAR; ASMA; Leblanc; Vicky; Desjardins; Yves; Lemieux; Simone; Dudonné; Stéphanie; Dubé; Pascal; Dodin; Sylvie. Centre de recherche du CHUQ; Département de médecine et Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels; Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 215
Jeudi le 26 mai 10 h 15

PRÉVENTION DES INFECTIONS URINAIRES À RÉPÉTITION PAR LA PRISE D’UN EXTRAIT DE CANNEBERGE STANDARDISÉ EN PROANTHOCYANIDINES: PROTOCOLE D’UN ESSAI CLINIQUE RANDOMISÉ À DOUBLE INSU

OBJECTIF :L’infection urinaire est l’une des principales raisons de consultation chez la femme. De plus; l’augmentation de la résistance des pathogènes aux antibiothérapies constitue une menace dans le domaine de la santé publique qui nécessite le développement de produits de santé naturels efficaces et bien tolérés. La canneberge peut inhiber l’adhésion des bactéries (Escherichia Coli) sur les cellules urothéliales. In vitro; les proanthocyanidines (PACs); de type A-linkage; majoritairement présents dans la canneberge ont été clairement identifiés comme responsable de cet effet anti adhésion. Une méta-analyse composée d’essais cliniques randomisés (ECR) conclut que des études ayant recours à des extraits de canneberge contenant une dose active optimale et quantifiés avec des méthodes standardisées sont nécessaires afin d’évaluer l’efficacité clinique d’un extrait de canneberge sur la prévention des infections urinaires. Le présent ECR vise à vérifier l’efficacité d’une dose optimale d’un extrait de canneberge quantifiée et standardisée (18;5 mg de PACs 2 fois par jour) comparativement à celle d’une dose contrôle quantifiée et standardisée (1 mg de PACs 2 fois par jour) sur le nombre moyen de nouvelles infections urinaires durant une période de suivi de 6 mois. MÉTHODES :140 femmes qui font des infections urinaires à répétition (≥2 dans les derniers 6 mois ou ≥3 dans les derniers 12 mois) seront recrutées et assignées aléatoirement à la prise d’une dose quotidienne de 37 mg ou de 2 mg de PACs sous forme de capsules d’extrait de canneberge. Le dépistage de bactériurie et les concentrations urinaires de PACs seront confirmés par un échantillon d’urine recueilli avant le début de l’intervention; à 12 et 24 semaines suivant la prise d’extrait de canneberge. Les effets secondaires; la compliance et l’acceptabilité de l’intervention seront rapportés. Les analyses statistiques seront effectuées selon le principe «Intention to treat». Le projet a reçu l’approbation du comité d’éthique de la recherche de l’Université Laval (#2015-091A2) et le protocole a été enregistré à ClinicalTrials.gov : NCT02572895.

ARUTYUN BAGRAMYAN1, 2, Tigran Galstian*, 1, and Armen Saghatelyan*, 2, 3
1. Centre for Optics, Photonics and Lasers, Department of Physics, Engineering Physics and Optics, University Laval, 2375 Rue de la Terrasse, Quebec City, QC, Canada, G1V 0A6
2. Quebec Mental Health Institute, 2601 chemin de la Canardière, Quebec City, QC, Canada, G1J 2G3
3. Department of Psychiatry and Neuroscience, Faculty of Medicine, 1050 avenue de la Médecine, University Laval,
Quebec City, QC, Canada, G1V 0A6

Key words: liquid crystal lenses, gradient index lenses, adaptive 3D imaging, brain

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 241
Jeudi le 26 mai 10 h 15

SYSTÈME D’ENDOSCOPIE ÉLECTRIQUE À PROFONDEUR FOCALE VARIABLE ADAPTÉE À L'IMAGERIE DU CERVEAU EN UTILISANT DES LENTILLES À CRISTAUX LIQUIDES.

Nous présentons un système d’imagerie électrique adapté à l’imagerie micro-endoscopique, permettant de visualiser des tissus biologiques à des profondeurs focales variables. Des lentilles de gradient d'indice (GRIN) et des lentilles à cristaux liquides (TLCL) à focus variable ont été utilisées pour construire la sonde optique. La TLCL proposée est indépendante de la polarisation incidente et opère à des tensions relativement basses, ce qui améliore considérablement le rendement énergétique du système. Un changement de profondeur focal d'environ 74 ± 3μm pourrait être obtenu en contrôlant électriquement la TLCL en utilisant une fréquence variable et une tension constante. Le système a été testé en imageant des neurones et des épines dendritiques sur des tranches de cerveau de souris adultes et également in-vivo, en imageant le cerveau de souris anesthésié aux différents plans focaux. Nos résultats indiquent que le système développé peut permettre l'imagerie à profondeur variable des propriétés morpho-fonctionnelles des circuits neuronaux chez les animaux libres de tout mouvement et également peut être utilisée pour étudier le fonctionnement de ces des circuits dans des conditions normales et pathologiques.

CÉCILE BALDY, Samuel Boisjoly-Villeneuve, Stéphanie Fournier, Marie-Ève Tremblay, Richard Kinkead
CHU de Québec, Laval University, Québec, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 60
Mercredi le 25 mai 16 h

NEONATAL MATERNAL SEPARATION INCREASES MICROGLIAL ACTIVATION IN BRAINSTEM REGIONS CONTROLLING THE LARYNGEAL CHEMOREFLEX

Laryngeal chemoreflex (LCR) is immature in preterm infants and results in prolonged apneas, O2 desaturations and bradycardias. Previous work from our laboratory has shown that in newborn rat, neonatal maternal separation (NMS) interferes with LCR development and aggravates cardio-respiratory complications. This effect was more important in males. Microglia are the immune cells of the central nervous system; during early life, they contribute to brain development by playing an important role in synaptic pruning. These cells are activated during stress and their activation is characterized by morphological changes. Indeed, activated microglia are more round (ameboid shaped) with short and few processes like macrophages, whereas inactivated microglia have several ramified processes scanning for abnormal cells and contacting synapses. Because neonatal stress (in the form of NMS) affects LCR development, we hypothesised that NMS increases microglial activation in regions which are involved in the LCR, particularly the nucleus tractus solitarius (NTS) and dorsal motor nucleus of the vagus nerve (NX). Rat pups were separated from their mother 3 hours each day during 10 days from post-natal day 3 to 12 (P3 to P12). Control animals were left undisturbed. At post-natal days 14-15, brains were harvested for Iba-1 immunostaining. Microglia were counted in the NTS and NX by light microscopy. Cell morphology was assessed in each microglia by measuring morphological index (ratio between cell body and arborisation areas), cell density and scattering (nearest neighbour distance) in NTS and NX. Stress increase significantly morphological index in both region of interest and in males and females. NMS increases microglia density in males in NTS and NX. Stress increases also microglial scattering in the N10 but this effect is significant only on P15 males and females. We conclude that NMS elicits microglial activation in the NTS and NX in a sex-dependent fashion. Based on these morphological changes we propose that NMS may interfere with microglia’s ability to perform synaptic pruning during early life. This, in turn may contribute to abnormal LCR function in pups. This research was supported by CIHR (RK).

BANERJEE, SARA1,2,4; Bisson, Nicolas1,2,3,4.
1Centre de Recherche sur le Cancer, 2PROTEO, 3Département de Biologie Moléculaire, Biochimie Médicale et Pathologie, Université Laval et 4Division Oncologie, Centre de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Québec

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 72
Mercredi le 25 mai 16 h

IDENTIFICATION DE NOUVELLES PROTÉINES EFFECTRICES DANS LA SIGNALISATION DES RÉCEPTEURS EPH

OBJECTIF : Les récepteurs Eph (EphR), la plus vaste famille de récepteurs tyrosine kinase, régulent une large gamme de processus cellulaires comme l’adhésion et la migration. Cependant, les mécanismes moléculaires permettant d’assurer les fonctions biologiques de ces récepteurs sont loin d’être compris. Dans cette étude, nous cherchons à identifier de nouveaux acteurs de la signalisation dépendante des EphR pour déterminer leurs fonctions dans la signalisation dépendante de ces récepteurs. MÉTHODES : Afin d'explorer les interactions protéiques dans la signalisation des EphR, nous avons utilisé deux approches complémentaires de protéomique: (i) des purifications d’affinité suivies de spectrométrie de masse (AP-MS) et (ii) du marquage de proximité in vivo (BioID). De plus, pour tester la pertinence des interacteurs identifiés dans la signalisation par les EphR, nous avons utilisé des essais d'arrondissement et de séparation des cellules. RÉSULTATS : Nous avons généré des lignées de cellules HEK293 exprimant trois EphR: EphA4, -B2 et -B4, fusionnés à un épitope Flag et à une biotine ligase appelée BirA*. Nous avons validé la localisation membranaire des constructions chimériques et confirmé que ces dernières possèdent toujours leur activité kinase. Par nos criblages protéomiques, nous avons pu identifier certains interacteurs connus des EphR ainsi que plusieurs nouveaux candidats intéressants. Pour relier nos résultats de protéomique à la signalisation EphR-dépendante, nous avons entrepris des expériences pour étudier l’effet de la perte de fonction de certains candidats (dsiRNA) dans des essais biologiques. CONCLUSION : En prenant avantage d’approches protéomiques, ces travaux vont conduire à l'élucidation des réseaux d'interactions protéiques qui sont fonctionnellement pertinents et qui regulent la signalisation par les EphR. Cela fournira des informations importantes sur les mécanismes qui affectent le comportement cellulaire.

BEAUDOIN, CLAUDIA; Moore, Lynne; Gagné, Mathieu; Bessette, Louis; Ste-Marie, Louis-Georges; Brown, Jacques; Jean, Sonia. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Institut national de santé publique du Québec, Université de Montréal

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 451
Jeudi le 26 mai 13 h

PERFORMANCE DES OUTILS DE PRÉDICTION DU RISQUE DE FRACTURE OSTÉOPOROTIQUE : RÉSULTATS D’UNE REVUE SYSTÉMATIQUE AVEC MÉTA-ANALYSE

INTRODUCTION : Plusieurs outils de prédiction du risque de fracture sont disponibles, mais il n’y a pas de consensus concernant l’outil le plus valide. L’objectif de cette revue systématique est de déterminer quel outil a le meilleur pouvoir prédictif pour identifier les individus à haut risque de fracture ostéoporotique. MÉTHODES : Les études prospectives et rétrospectives évaluant la validité d’un outil de prédiction du risque de fracture ont été recherchées dans les bases de données MEDLINE, EMBASE, Evidence-Based Medicine Reviews et Global Health. Seules les études dont la validité a été évaluée dans une cohorte indépendante de la cohorte de dérivation ont été incluses. Les résultats des études respectant les critères d'admissibilité ont été extraits et des méta-analyses ont été réalisées sur l’aire sous la courbe ROC (AUC). RÉSULTATS : Au total, 32 études portant sur onze outils (FRAX, FRC, Garvan, QFracture, WHI score, OSIRIS, ORAI, OST, SCORE, FRISC et mSOF index) ont été identifiées. QFracture était l’outil le plus performant pour identifier les individus à haut risque de fracture ostéoporotique (AUC [IC à 95%] = 0,817 [0,815-0,819]) et de la hanche (AUC [IC à 95%] = 0,890 [0,888-0,892]). La performance des autres outils était faible pour la prédiction des fractures ostéoporotiques (AUC entre 0,63 et 0,73) et acceptable pour la prédiction des fractures de la hanche (AUC entre 0,72 et 0,82). Un haut niveau d’hétérogénéité a été observé dans chacune des méta-analyses. CONCLUSIONS : Les résultats de cette revue suggèrent que QFracture est l’outil le plus performant pour identifier les individus à haut risque de fracture ostéoporotique et de la hanche. Puisque Qfracture requiert de l’information sur 19 facteurs de risque, il est toutefois plutôt difficile à utiliser dans un contexte clinique. D’autres analyses sont prévues pour expliquer l’hétérogénéité des résultats et déterminer la contribution de chacune des variables à la prédiction du risque de fracture.

BEAUDOIN, MAUDE; Routhier, François; Lettre, Josiane – Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)
Mortenson, Ben; Dalle, Randa – Department of Occupational Science and Occupational Therapy, University of British Columbia

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 402
Jeudi le 26 mai 13 h

TECHNOLOGIES INNOVANTES POUR LES AIDANTS : UNE ÉTUDE À MÉTHODOLOGIE MIXTE

OBJECTIFS : 1) Identifier les besoins des proches aidants quant aux aspects des soins à domicile qu’ils considèrent comme les plus difficiles et 2) identifier leurs préférences ainsi que leurs priorités en termes de solutions technologiques pour leur venir en aide. MÉTHODES : Des entrevues qualitatives sont actuellement menées auprès d’aidants de personnes âgées provenant de partout au Canada (objectif : n=60). Une entrevue initiale est réalisée afin d’identifier les aides techniques impliquées dans les habitudes de vie des personnes âgées et de développer une compréhension approfondie des problèmes rencontrés et des principaux besoins des aidants. Les aidants remplissent aussi des questionnaires auto-administrés portant sur leur fardeau, leur humeur, leur santé émotionnelle et leur qualité de vie. Cinq à six mois plus tard, une seconde entrevue sera réalisée auprès d’eux afin d’obtenir leur avis sur la désirabilité de solutions technologiques, proposées par un comité consultatif, pour répondre à leurs besoins. Dans cette étude, les aidants seront impliqués en tant que partenaires actifs tout au long du processus de développement des solutions technologiques. RÉSULTATS : Les résultats préliminaires ont été obtenus auprès de 12 aidants (QC : n=4, CB : n=8). Ceux-ci sont âgés de 63±9 ans, s’occupent de 1,4±0,8 individu, fournissent 54±53 heures d’assistance par semaine et apportent leur aide depuis 12±11 ans. Les aidants rencontrés présentent des besoins variés quant à une diversité d’aspects des soins à domicile (ex. : aide à l’hygiène). Ils peuvent identifier des solutions pratiques pour réduire les efforts et la fatigue physique/psychologique ressentis (ex. : service de répit), mais il leur est difficile d’identifier spontanément des modifications aux technologies existantes ou même des innovations. CONCLUSION : Les résultats préliminaires fournissent une description concrète du fardeau des proches aidants et témoignent de la présence de besoins variés à combler pour faciliter la prestation de soins à domicile. Les résultats permettront de développer des technologies innovantes commercialisables pour répondre à ces besoins.

BECKER YANN, Levesque Tania, Rollet-Labelle Emmanuelle, Allaeys Isabelle, Fortin Paul R., Belleannée Clémence, Boilard Éric. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval, Axe des Maladies Infectieuses et Immunitaires, Faculté de Médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 266
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LES MITOCHONDRIES EXTRACELLULAIRES SONT RECONNUES PAR LE SYSTÈME IMMUNITAIRE ET PROVOQUENT UNE PRODUCTION D’ANTICORPS SPÉCIFIQUES

OBJECTIF : Le lupus érythémateux disséminé (LED) est une maladie inflammatoire systémique caractérisée par la présence d’auto-anticorps circulants, notamment des anti-cardiolipine (CL). La cardiolipine est un phospholipide présent dans les membranes bactériennes mais absent des membranes cellulaires eucaryotes. En revanche, il est exprimé dans les membranes des mitochondries. Chez les patients souffrant de LED, les plaquettes présentent un phénotype activé et il a été montré dans le laboratoire que l’activation des plaquettes permet la libération de mitochondries métaboliquement fonctionnelles dans la circulation sanguine. Notre objectif est d’évaluer si ces mitochondries extracellulaires sont reconnues par le système immunitaire menant ainsi à la production d’anticorps (Ig) anti-CL. MÉTHODES : La présence de mitochondries extracellulaires est mimée dans un modèle murin C57Bl/6J (N=4) par injections intraveineuses de mitochondries purifiées à partir de foie d’animaux syngéniques. La prévalence des anticorps sériques dirigés contre des antigènes mitochondiaux est évaluée par ELISA direct. Par ailleurs, des séra d’une cohorte de patients atteints de LED et/ou du syndrôme des anti-phospholipides sont étudiés selon la même procédure (N=202). RÉSULTATS : Les souris ayant reçu des mitochondries développent des anticorps anti-mitochondriaux parmi lesquels des anti-CL, effet qui semble accentué par l’adjonction de lipopolysaccharide (LPS). Toutefois, une injection de LPS seul permet d’atteindre des niveaux d’anticorps similaires. La présence d’anticorps anti-mitochondriaux est aussi détectable chez certains patients lupiques avec de grandes variations inter-individuelles.CONCLUSIONS: Chez la souris, la présence de mitochondries extracellulaires en circulation mène au développement d’Ig dirigés contre les mitochondries. Ceci suggère un mécanisme semblable chez les patients lupiques dans lesquels les mitochondries libérées lors de l’activation plaquettaire participeraient à la production d’Ig et à l’inflammation systémique associée à la présence de complexes immuns circulants.

VALLIERES, Annie, ROY, Monica, LAMY, Manon, BASTILLE-DENIS, Emmanuelle,
BASTIEN, Célyne H., MORIN, Charles M. & ESPIE, Colin A.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 412
Jeudi le 26 mai 13 h

SOMMEIL ET INSOMNIE CHEZ LES TRAVAILLEURS DE NUIT EN MILIEU HOSPITALIER À QUÉBEC

Introduction: L’insomnie est connue pour avoir un impact négatif sur la santé des travailleurs de nuit, mais il y a encore peu de connaissances concernant les symptômes particuliers d’insomnie présents dans un contexte d’horaire rotatif. La présente étude vise à caractériser l’insomnie dans une population de travailleurs à horaire rotatif. Méthode: 120 participants (âge moyen = 38.1, femmes = 78.4%) travaillant dans les hôpitaux ont été recrutés: 80 travailleurs de nuit à horaire rotatif et 40 travailleurs de jour. Les participants ont d’abord été soumis à une entrevue concernant les troubles du sommeil et on ensuite complété des agendas de sommeil pendant une période de 2 semaines. 43 travailleurs de nuit à horaire rotatif ont rencontré les critères du trouble lié à l’horaire de travail, tandis que 20 travailleurs de jour ont rencontré les critères d’insomnie. Quatre groupes ont alors été créés (1) travailleurs de nuit à horaire rotatif avec trouble relié à l’horaire de travail; (2) travailleurs de nuit à horaire rotatif bons dormeurs; (3) travailleurs de jour avec insomnie; (4) travailleurs de jour bons dormeurs. Les variables du sommeil telles que le temps total dormi, le temps total d’éveil et le délai d’endormissement ont été calculés pour l’épisode de sommeil principal ainsi que pour la période de sommeil de 24h, incluant tous les épisodes de sommeil survenant lors de cette période. Résultats : Pour l’épisode de sommeil principal, les travailleurs de nuit à horaire rotatif avec trouble lié à l’horaire de travail montraient un plus grand temps total d’éveil et une plus basse efficacité de sommeil que les bons dormeurs travailleurs de nuit à horaire rotatif. Ces deux groupes étaient similaires pour le délai d’endormissement, le temps total d’éveil et l’efficacité de sommeil, sauf pour le temps total dormi. Sur une période de 24h, les bons dormeurs travailleurs de nuit à horaire rotatif étaient semblables au bons dormeurs travailleurs de jour, excepté pour l’efficacité de sommeil sur 24h, et ce, quand les travailleurs de nuit prenaient plus de temps à s’endormir (p<.02).

BÉLAND, LOUIS-CHARLES; Boutej, Hejer; Kriz, Jasna. Centre de Recherche de l’Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec, Département de psychiatrie et neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 61
Mercredi le 25 mai 16 h

MICROGLIA CELL-TYPE SPECIFIC NF-ΚB NETWORKS IN AMYOTROPHIC LATERAL SCLEROSIS MOUSE MODEL

OBJECTIF : La sclérose latérale amyotrophique (ALS) est une maladie neurodégénérative qui cible les neurones moteurs et cause une paralysie progressive chez les personnes affectées, puis la mort, 3 à 5 ans après les premiers symptômes. L’ALS est une maladie qui ne touche pas seulement les neurones, mais aussi les cellules gliales, telle la microglie, sur laquelle se concentre notre étude. La microglie est une cellule de la lignée monocytaire qui gagne un phénotype pro-inflammatoire avec la progression de l’ALS. Une récente étude de notre groupe a montré que le la microglie est altérée avant l’apparition de symptômes chez la souris et que leur phénotype inflammatoire peut changer le cours de la maladie. Dans ce projet, nous souhaitons comprendre les mécanismes de l’ALS dans la microglie en étudiant leur signature protéomique dans la région lombaire de la moelle épinière.MÉTHODES : Pour ce faire, nous avons généré et caractérisé une modèle murin pour l’analyse du profil moléculaire spécifique à la microglie, puis l’avons croisé à un modèle pour l’ALS exprimant la mutation G93A dans le gène humain de la superoxide dismutase Cu/Zn. Suite à une immunoprécipitation des ribosomes microgliaux, les peptides en traduction ont été séquencés par spectrométrie de masse et analysés sur l’application ClueGO du programme Cytoscape. RÉSULTATS : En séquençant les peptides traduits par les cellules microgliales de la région lombaire de la moelle épinière, nous avons été en mesure d’identifier des protéines et des voies de signalisation liés à l’inflammation dans différents stades de la maladie telles que la voie signalisation du TNFα – NFκB et celle de la réponse à l’IL-4. La régulation des protéines de ces deux voies a ensuite été étudiée. Des protéines telles que G3bp2, les protéines heat shock ou les protéines 14-3-3 ont une régulation différentielle à travers les différents stades de la maladie. CONCLUSION : En identifiant des protéines liées à l’inflammation chez les microglies de la région lombaire de la moelle épinière grâce à un modèle murin pour l’analyse du profil moléculaire d’un seul type cellulaire, nous ouvrons la voie pour la découverte de biomarqueur ou de nouvelles cibles thérapeutiques.

BÉLAND STÉPHANIE, Désy Olivier, Vallin Patrice et De Serres Sacha A
Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval (CRCHUQc-UL) L’Hôtel-Dieu, Département de médecine, Faculté de Médecine, Université Laval, QC, Canada

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 429
Jeudi le 26 mai 13 h

LES EFFETS DES ANTICORPS DIRIGÉS CONTRE LES ANTIGÈNES HUMAINS DES LEUCOCYTES DE CLASSE I VS II SUR L’EXPRESSION DE LA THROMBOMODULINE PAR LES CELLULES ENDOTHÉLIALES.

La transplantation est le meilleur traitement de l’insuffisance rénale terminale, mais plusieurs éléments nuisent à la survie de greffon à long terme, principalement le rejet. Le rejet chronique médié par les anticorps (ABMR) est le type le plus fréquent entraînant la perte du greffon. Il est caractérisé par (1) la présence d’anticorps anti-donneurs circulants dans le sang (DSA), (2) une évidence d’interaction entre ces anticorps et l’endothélium glomérulaire et (3) des évidences histologiques de dommage tissulaire, tel que la glomérulopathie du transplant. De novo, les DSA anti-HLA de classe II sont plus fréquemment associés avec la glomérulopathie que les anti-HLA-I. La thrombomoduline (TBM) est une glycoprotéine exprimée par les cellules endothéliales qui inhibe l’hémostase et l’activation du complément à la surface endothéliale. Son absence est responsable du dommage microvasculaire glomérulaire dans la microangiopathie thrombotique du rein natif, qui est morphologiquement similaire à la glomérulopathie observée lors de l’ABMR. OBJECTIF : Déterminer si la TMB est impliquée dans le mécanisme de dommage glomérulaire dû aux anti-HLA-I et II. MÉTHODES : Nous utilisons un modèle in vitro d’endothélium microvasculaire glomérulaire humain. Par immunofluorescence et ELISA, nous avons mesuré l’expression de TBM membranaire et soluble après stimulation des cellules endothéliales par les anti-HLA de classe I ou II. Nous avons corrélé ces résultats à la TBM sérique de patients transplantés. RÉSULTATS : Les anti-HLA-I et II augmentent tous deux l’expression de la TBM; toutefois, la stimulation anti-HLA-I entraîne une augmentation dose-dépendante de l’expression membranaire, tandis que la stimulation anti-HLA-II inhibe la TBM de surface et entraîne plutôt une accumulation cytoplasmique. En comparaison avec les patients qui ont des anti-HLA-I circulants, ceux avec des anti-HLA-II ont des taux de TBM sérique diminués. CONCLUSION : Le pronostic plus sombre associé aux anti-HLA-II pourrait s’expliquer par la diminution de TBM membranaire favorisant la microangiopathie glomérulaire du greffon.

BÉLAND OUELLETTE, ALEXANDRE; Bernard, Audrey; Schneider, Cyril. Centre Hospitalier de l’Université Laval (CHUL), axe Neuroscience, Département de réadaptation, Université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 403
Jeudi le 26 mai 13 h

DÉPLACER UNE PETITE VOITURE ÉLECTRIQUE AVEC UNE SIMPLE ACTIVATION MUSCULAIRE

OBJECTIF: Tester si l’activité musculaire liée aux mouvements des doigts peut être utilisée pour mouvoir une petite voiture électrique à distance.MÉTHODE: L’activité motrice du muscle intrinsèque des deux mains (premier interosseux dorsal ou FDI muscle participant à l’opposition pouce/index) a été enregistrée par EMG de surface (électrodes collées sur le ventre musculaire). Les signaux électriques ont été amplifiés, redressés et convertis en signaux analogiques. Notre système était connecté à un stimulateur électrique : l’idée était d’utiliser une certaine valeur du signal analogique pour déclencher une impulsion électrique générant le déplacement de la voiture. La difficulté était d’alimenter à distance la batterie de la manette de direction de la voiture électrique et en même temps de diriger la voiture vers la gauche ou vers la droite. RÉSULTATS: Le système a fonctionné en adaptant l’idée originale. Le mouvement d’opposition pouce/index de la main gauche a permis de diriger la voiture vers la gauche et vice versa pour la main droite. Quand les signaux analogiques issus de l’activité amplifiée du FDI dépassaient 4mV (±0,01), le stimulateur électrique générait une impulsion de 7V (±0,001) ce qui alimentait alors la batterie de la manette placée à distance et faisait avancer la voiture. Le port de gants avec capteurs piezoélectriques a permis au contact pouce/index d’activer le joystick de la manette (main gauche pour tourner à gauche, main droite pour tourner à droite). CONCLUSION: Cette collaboration entre Neurosciences et Sciences et Génie a réussi à montrer que l’activation musculaire peut être réutilisée pour générer le mouvement. L’objectif à plus long terme est d’adapter et de tester cette approche en physiopathologie. En effet, chez des personnes hémiparétiques suite à une lésion cérébrale unilatérale, la captation et la réutilisation en temps réel du signal électrique issu de l’activation musculaire du côté non parétique pourraient permettre de réactiver les muscles du côté parétique qui restent faibles et inutilisés. Leur réactivation permettra d’influencer la plasticité cérébrale à l’origine de l’amélioration fonctionnelle.

BÉLANGER, AUDREY; Pichette, André; Legault, Jean; Pouliot, Roxane
Centre LOEX de l’Université Laval, Faculté de Pharmacie, Université Laval, Laboratoire d'Analyse et de Séparation des Essences Végétales, Département des Sciences Fondamentales - Université du Québec à Chicoutimi

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 104
Mercredi le 25 mai 16 h

CRIBLAGE PHARMACOLOGIQUE DE NOUVELLES MOLÉCULES À POTENTIEL ANTIPSORIASIQUE

OBJECTIF : Les traitements actuellement sur le marché ne font que maîtriser les symptômes du psoriasis, une maladie de la peau ayant un caractère de chronicité. L’utilisation de certains d’entre eux provoque à long terme des effets indésirables non négligeables. Cette problématique motive la découverte de nouvelles molécules à potentiel antipsoriasique et les produits naturels demeurent toujours d’actualité. Nous avons déjà démontré le potentiel antipsoriasique de polyphénols lors d’une étude pharmacologique de plusieurs extraits d’écorces différents. L’objectif général de cette étude a été de démontrer, via criblage pharmacologique, le potentiel antipsoriasique d’une gamme de molécules extraites et purifiées associée à des structures polyphénoliques ou triterpernoïdes. MÉTHODES: Des tests de toxicité effectués sur 31 molécules à différentes concentrations ont permis d’identifier 9 molécules à potentiel prometteur contre le psoriasis. Ces dernières ont été testées sur des substituts cutanés psoriasiques reconstruits par la méthode d’auto-assemblage du LOEX, une méthode de production cutanée in vitro exempte de biomatériaux. RÉSULTATS : Les analyses histologiques et les marquages immunofluorescents réalisés sur les substituts psoriasiques traités avec les 9 nouvelles molécules en comparaison au méthotrexate (contrôle positif de cette étude) ont permis de mettre en évidence une différenciation des kératinocytes psoriasiques rétablie ainsi qu’une diminution de l’épaisseur de l’épiderme similaire, sinon même meilleure, à ce qui est obtenu avec le méthotrexate En effet, les analyses immunohistochimiques illustrent bien une diminution de l’expression de l’involucrine et une augmentation de l’expression de la filaggrine. CONCLUSION : Or, ces résultats suggèrent que les nouvelles molécules testées démontrent un effet prometteur au niveau du psoriasis, puisqu’un rétablissement des marqueurs associés au psoriasis sur notre modèle cutané psoriasique in vitro est observable.

BÉLIVEAU, MARILINE ; Dubois, Émilie ; Caron, Marie-Christine ; Lebel, Michel ; d’Andrea, Alan (2) ; Sauvageau, Guy (3) ; Masson Jean-Yves. CHU de Québec-Axe Oncologie ; Harvard University (2); IRIC (3).

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 229
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RÔLES INDÉPENDANTS DE FANCI, UNE PROTÉINE IMPLIQUÉE DANS LA VOIE DE L’ANÉMIE DE FANCONI.

OBJECTIF L’anémie de Fanconi (AF) est une maladie récessive rare associée à un défaut dans la voie de réparation des cassures double-brin de l’ADN (voie de l’AF). Ces cassures peuvent être causées par des agents pontant l’ADN, créant ainsi un lien covalent entre les deux brins et bloquant les polymérases lors de la réplication ou de la transcription. Mon projet s’intéresse à deux protéines importantes dans la voie de l’AF : FANCD2 et FANCI. Celles-ci sont décrites comme agissant de pair pour recruter la machinerie de réparation de l’ADN. Néanmoins, la caractérisation de la protéine FANCD2 in vivo étant bien connue, celle de FANCI reste plutôt floue. Mon projet a pour but de trouver des rôles indépendants pour la protéine FANCI relativement à sa partenaire FANCD2. MÉTHODES Pour ce faire, un modèle murin déplété en la protéine FANCI a été créé. Nous avons vérifié la stérilité chez les souris knock-out (KO) et observé leur phénotype en comparaison avec celui du modèle murin FANCD2 KO. Ensuite, nous avons effectué des coupes histologiques, puis des colorations à l’hématoxyline et l’éosine (H&E), ainsi que des immunohistochimies (IHC). Un étalage de chromosomes méiotiques a aussi été effectué, suivi d’une immunofluorescence. RÉSULTATS Les souris FANCI KO sont stériles et présentent des phénotypes similaires à la souris FANCD2 KO. Par contre, certains sont plus prononcés ou sont uniques chez la souris FANCI. Les coupes histologiques de gonades colorées à l’H&E démontrent une absence de cellules méiotiques chez la souris FANCI, un phénotype encore une fois plus accentué que chez la souris FANCD2. De plus, l’IHC met en évidence une localisation différente des deux protéines sur des gonades de souris de type sauvage. Nous évaluons présentement si les deux protéines co-localisent sur des chromosomes méiotiques et avec la protéine de réplication A (RPA), impliquée dans la réparation de l’ADN. CONCLUSION Des rôles indépendants pour la protéine FANCI existent. Les perspectives de mon projet seront de poursuivre l’analyse avec les rôles différentiels de FANCI et FANCD2 dans la résistance des cellules aux aldéhydes, qui causent aussi des liens covalents dans l’ADN.

BEN YOUSSEF SARAH1,2; Brisson Guillaume2; Doucet Beaupré Héléne2; Amri Mohamed1 et Lévesque Martin2. 1: Université de Tunis el Manar, Tunisie; 2:Centre de recherche IUSMQ- Département de psychiatrie et neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 97
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉTUDE DES EFFETS NEUROPROTECTEURS D’UN EXTRAIT DE PULPE ET DE GRAINS DE RAISINS SUR LES NEURONES DOPAMINERGIQUES DU MÉSENCÉPHALE.

OBJECTIF : La maladie de Parkinson est une maladie neurodégenérative caractérisée par une perte sélective des neurones dopaminergiques (DA) du mésencéphale plus particulièrement celles de la substantia nigra pars campacta. Notre objectif était de démontrer l'effet neuroprotecteur d’un extrait de pulpe et de pépins de raisins (grap seed and skin extract : « GSSE ») rouge Vitis vinifera dans un modèle de la maladie de Parkinson. Le GSEE est très riche en composés phénoliques tels que des flavonoïdes, des anthocyanines, des catéchines et des stilbenes qui sont distribués au niveau de la pulpe, des pépins, et des feuilles du fruit. Le GSSE est reconnus pour ses propriétés antioxydantes et a démontré des effets bénéfiques contre le stress oxydatif au niveau des reins, du foie, du cœur ainsi que du cerveau. Dans cette étude, nous avons évalué l’impact du GSSE sur la survie des neurones dopaminergiques du mésencéphale en culture primaire dans un modèle de la neurotoxine 6-hydroxydopamine (6-OHDA) qui mime la dégénérescence des neurones dopaminergiques observée dans la maladie de Parkinson . MÉTHODES : Nous avons testé l’effet de différentes concentrations en GSSE sur des cultures primaires de neurones dopaminergiques du mésencéphale de souris en présence de 6-OHDA sur la production d’espèces réactives oxygénées et leur impact sur la survie cellulaire par des techniques d’immunocytochimie. RÉSULTATS : Les cellules prétraitées au GSSE en présence de 6-OHDA démontrent une diminution des espèces réactives oxygénées et une augmentation de la survie de neurones dopaminergiques en culture primaires par rapport aux cellules traités à la 6-OHDA seule. CONCLUSION : Le GSSE possède un effet neuroprotecteur sur les neurones dopaminergiques du mésencéphale, notamment par sa capacité à réduire le stress oxydatif en piégeant les radicaux libres. Nous testons maintenant le potentiel thérapeutique du GSSE dans différents modèles animaux de la maladie de Parkinson.

PAQUITO BERNARDA,Bb,c, Hans Iversa,b,c, Marie-Hélène Savarda,b,c, Josée Savarda,b,c

aÉcole de psychologie, Université Laval
bCentre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval
cCentre de recherche sur le cancer de l’Université Laval

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 293
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉTUDE LONGITUDINALE DES INTERRELATIONS ENTRE DIVERS COMPORTEMENTS DE SANTÉ CHEZ DES ADULTES TRAITÉS POUR UN CANCER

OBJECTIF : Les personnes traitées pour un cancer ont un risque élevé de développer une récidive ou un second cancer et d’autres maladies chroniques, un risque qui pourrait être diminué par l’adoption de comportements de santé (CS). Comprendre les possibles interrelations entre les divers CS durant et après le traitement du cancer apparaît nécessaire afin de pourvoir développer des interventions de changement de CS efficaces.Cette étude évaluait les relations entre la consommation de tabac, d’alcool et de caféine et l’activité physique parmi des adultes traités pour différents cancers suivis durant 18 mois. Les associations temporelles de chaque CS avec les trois autres ont été explorées.METHODE : Les patients complétaient un questionnaire de CS durant la période péri-opératoire, puis à 2, 6, 10, 14 et 18 mois. Les interrelations entre les CS étaient examinées à l’aide d’un modèle autorégressif croisé basé sur un modèle d’équation structurel. Ce modèle était ajusté pour l’âge, le sexe, le revenu, le type de cancer ainsi que pour les variables évoluant dans le temps : le poids, la chimiothérapie et la radiothérapie.RESULTATS : L’étude incluait 962 participants. Les cancers du sein (49.4%), de la prostate (28.3%) et gynécologique (10.8%) étaient les plus fréquents. Le modèle montrait de bons indices d’ajustement (i.e., SRMR = 0.50, RMSEA = 0.060, CFI = .85) mais très peu de relations temporelles ont été identifiées entre les divers CS. Seule la fréquence d’activité physique à 14 et 18 mois était significativement prédite par une plus faible consommation de tabac et d’alcool, ainsi qu’une consommation plus élevée de caféine au temps précédent. CONCLUSION : Cette étude révèle que les CS manifestés à la suite d’une chirurgie pour un cancer sont majoritairement indépendants. Une exception serait l’activité physique qui semble être influencée par d’autres CS mais seulement quand le traitement est complété.Ces résultats suggèrent que les interventions de changement de CS durant le traitement du cancer pourraient cibler plusieurs CS sans entrainer d’interférences entre eux.

BERNET AGATHE, Becker Yann, Lacroix-Pépin Nicolas, Lecours Cynthia, Savage Julie C, Tremblay Marie-Ève, Belleannée Clémence.
Centre de Recherche du CHU de Québec, Faculté de médecine de l’université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 2
Mercredi le 25 mai 16 h

CARACTÉRISATION DES CILS PRIMAIRES DE L’ÉPIDIDYME

OBJECTIF : Le cil primaire est une organelle présente en un exemplaire à la surface de la plupart des cellules polarisées. Cette antenne est connectée au cytosquelette des cellules épithéliales et régule des voies de transduction cellulaires suite à un stimulus mécanique. Bien que la mutation des gènes Pkd1/pkd2 codant pour les constituants majeurs des cils primaires entraine une infertilité mâle, peu de choses sont connues concernant le rôle des cils primaires dans le contrôle du pouvoir fécondant. Notre objectif est de caractériser les cils primaires le long du tractus reproducteur mâle, en particulier dans l’épididyme qui est l’organe dans lequel les spermatozoïdes deviennent fécondants. MÉTHODES: Des souris mâles C57Bl6 adultes ont été utilisées. Après anesthésie, des souris (n=2) ont été perfusées avec de l’acroléine 3.5% suivi de paraformaldehyde (PFA) 4% via le système vasculaire. Les organes du système reproducteur mâle ont été collectés et traités pour être analysés par microscopie électronique. Un autre groupe de souris (n=4) a été sacrifié. Les épididymes ont été collectés puis fixés par immersion dans du PFA 4% et sectionnés au cryostat pour imagerie par immunomarquage à fluorescence des marqueurs de cils primaires (i.e. tubuline acétylée, PKD1). RÉSULTATS : Les centrioles des cils primaires on été observés par microscopie électronique au niveau du pôle apical des cellules principales de l’épididyme de souris. Ces structures sont caractérisées par la présence de neuf doublets de microtubules qui composent l’axonème. D’autre part, l’observation de la tubuline acétylée a révélé, par microscopie confocale, un marquage spécifique des cils primaires de l’épididyme ainsi que des flagelles des spermatozoïdes. L’utilisation de souris Arl13b/mCherry-EGFP/CETN2 chez lesquelles les extensions ciliaires et les centrioles sont fluorescents nous permettra de poursuivre des études fonctionnelles sur ces organelles. CONCLUSION : Nous avons mis en évidence l’existence des cils primaires au niveau de l’épididyme, un organe essentiel au contrôle de la fertilité. Notre étude préliminaire ouvre ainsi la porte à des études fonctionnelles pour évaluer le lien entre les ciliopathies et l’infertilité masculine.

BERTRAND-CHARETTE, Michaël et Bouyer, Laurent. J., Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 415
Jeudi le 26 mai 13 h

UTILISATION D’UNE RÉSISTANCE ÉLASTIQUE POUR FAVORISER L’APPRENTISSAGE MOTEUR À LA CHEVILLE LORS DE LA MARCHE AU SOL ET POTENTIEL POUR LA RÉADAPTATION: UN PROJET PILOTE.

OBJECTIFS: Des études récentes démontrent qu’un entrainement locomoteur sur tapis roulant avec résistance lors de la phase d’oscillation semble efficace pour modifier le contrôle de la dorsifexion de la cheville. Afin de mieux contrôler la vitesse de marche suite à une lésion neurologique, est-ce qu’une approche semblable pourrait être utilisée pour réentraîner la poussée plantaire à la fin de la phase d’appui? MÉTHODES: Comme la poussée plantaire est peu utilisée lors de la marche sur tapis roulant, 30 sujets sains ont fait des allers-retours dans un corridor de 80 mètres en portant une orthèse tibiale modifiée avant [Contrôle], pendant [Adaptation] et après [Post-Adaptation] l’application d’une résistance à la flexion plantaire à l’aide d’un tube élastique attaché à l’orthèse. Durant ces trois périodes, la cinématique était enregistrée (la marche post-adaptation servant à quantifier l’effet d’apprentissage). RÉSULTATS: Des effets d’apprentissage ont été mesurés chez 25 des 30 sujets: Augmentation significative de la poussée plantaire, passant de 13,3 ± 3,1° (Contrôle) à 20,9 ± 2,9° (post-adaptation) [p<0.001]. CONCLUSION: Les résultats de cette étude pilote suggèrent que l’entraînement de la poussée plantaire à l’aide d’une résistance appliquée à la cheville lors de la poussée plantaire de la marche au sol est faisable et permet de modifier le patron locomoteur de sujets sains. La prochaine étape sera vérifier l’efficacité de cette approche auprès de populations avec atteinte neurologique.

BÉRUBÉ, JEAN-CHRISTOPHE 1; Postma, Dirkje S 2; Sin, Don D 3; Hao, Ke 4; Nickle, David C 5; Timens, Wim 2; Paré, Peter D 3; Laviolette, Michel 1; Bossé, Yohan 1,6

1Centre de recherche de l’IUCPQ, Québec, Canada; 2University Medical Center Groningen, GRIAC research institute, Université de Groningen, Groningen; 3The UBC Center for Heart Lung Innovation, St-Paul’s Hospital, Vancouver; 4Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York; 5Merck Research Laboratories, Seattle; 6Département de Médecine Moléculaire, Université Laval, Québec.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 440
Jeudi le 26 mai 13 h

IDENTIFICATION DES GÈNES DE PRÉDISPOSITION À L'ASTHME LOCALISÉS SUR LES CHROMOSOMES 5Q31 ET 9P24 PAR UNE ANALYSE GÉNOMIQUE ET TRANSCRIPTOMIQUE DU POUMON

OBJECTIF : Les criblages génomiques par association (GWAS) sur l'asthme ont identifié des régions de susceptibilité sur les chromosomes 5q31 et 9p24. La présente étude vise à établir les effets de polymorphismes nucléotidiques simples (SNP) associés à l’asthme dans ces régions sur l'expression des gènes dans les poumons. MÉTHODES : Suite à une revue de la littérature des différents GWAS sur l’asthme, deux régions ont été analysées: le chromosome 5q31 (IL5, RAD50, IL13 et IL4) et 9p24 (IL33). L'information génétique analysée provient des poumons de 1111 participants du “Consortium international sur les eQTL pulmonaires”. Les SNP situés à 50 kilobases de part et d'autre de ces régions ont été testés afin de déceler les «expression quantitative trait loci» (eQTL). RÉSULTATS : Sur le chromosome 5, aucun SNP n'est associé à l'expression des cytokines inflammatoires IL5, IL13 et IL4 à un seuil de P < 1.0E-5. À l'inverse, plusieurs SNP constituent des eQTL avec le gène RAD50. L'eQTL le plus significatif est rs75245322-RAD50 (P = 8.6E-22). Au même seuil de significativité, la région chromosomique comprenant IL33 renferme plusieurs eQTL. Cependant, aucun n’implique IL33 et la majorité sont considérés distales, i.e. le SNP et le gène sont sur des chromosomes différents. Les eQTL les plus significatifs sont rs2150970 et TBC1D12 qui est un gène localisé sur le chromosome 10 (P = 1.8E-7) ainsi que rs4742165 et SCO2 localisé sur le chromosome 22 (P = 1.8E-7). CONCLUSION : Ce projet tire avantage d'un jeu de données unique permettant de raffiner les découvertes réalisées à ce jour par les GWAS sur l’asthme. Ces résultats sont importants afin d‘identifier les gènes de susceptibilités modulés au niveau pulmonaire et ainsi améliorer notre compréhension des mécanismes pathologiques de l'asthme.

BEST, KRISTA; Routhier, Francois; Noreau, Luc. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 294
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DÉVELOPPEMENT D’UN PROGRAMME DE CONSULTATION EN ACTIVITÉ PHYSIQUE PAR LES PAIRS VIA TÉLÉPHONE INTELLEIGENT DESTINÉ À DES UTILISATEURS DE FAUTEUIL ROULANT MANUEL

OBJECTIF : Basé sur les phases préclinique et de modélisation du cadre d’évaluation des interventions complexes du Medical Research Council, développer un programme de Consultation en Activité Physique par les Pairs via Téléphone intelligent (CAPPT) destiné à des utilisateurs de fauteuil roulant manuel (FRM). MÉTHODES : 1) Revue systématique sur les programmes d’activité physique (AP) pour les utilisateurs de FRM adultes a été réalisée à partir de bases de données électroniques; 2) Groupe de discussion auprès de 6 intervenants reliés à des programmes AP pour les utilisateurs de FRM. Il leur a été demandé de discuter de leurs perceptions sur l’intervention CAPPT (méthode utilisée, fréquence, durée, éléments importants et obstacles perçus). RÉSULTATS : 17 articles ont été analysés. Les programmes d’AP existants ont examinés quelques obstacles et facilitateurs à la pratique d’AP chez les utilisateurs de FRM avec un certain succès, mais des variables psychologiques importantes n’ont pas encore été entièrement intégrées. Les participants au groupe de discussion ont apprécié l’aspect inclusif du CAPPT (offert aux utilisateurs de FRM de tous âges et de tous diagnostics), que l’intervention soit menée par un pair, et le potentiel d’utilisation auprès d’utilisateurs de FRM qui n’auraient autrement pas accès à des services communautaires. Le contenu du CAPPT devrait inclure une évaluation initiale et prendre en considération les habiletés en FRM, et devrait être offert via divers médias (appels vidéo, appels téléphoniques, SMS, etc.), selon la préférence du participant. CONCLUSION : Le CAPPT a une solide base théorique pour l’implantation de variables psychologiques importantes qui influencent le changement de comportement. Un programme mené par les pairs via téléphone intelligent, basé sur les Théories de l’auto-détermination et sociale cognitive, offre un cadre orienté vers le patient en intégrant ces éléments essentiels. Les utilisateurs de connaissance et les intervenants appuient l’intervention CAPPT et croient que le programme a le potentiel d’augmenter la pratique d’AP chez les utilisateurs de FRM.

BETTAN, LAURENCE1; Bergeron, Alain1; Hovington, Hélène1; Meyer, François1; Bairati, Isabelle1; Fradet Vincent1; Saad, Fred2; Aprikian, Armen3; Franco, Eduardo3; Carmel, Michel4; Simard, Jean5; Lamarche, Benoit6; Fradet, Yves1
Centre de Recherche du CHU de Québec1, CRCHUQc-ULM2, Centre de Recherche du CUSM3, Centre de recherche du CHU de Sherbrooke4, Groupe UroLaval5, Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels- Université Laval6

Professionnels

Affiche numéro 500
Jeudi le 26 mai 13 h

PROJET BIOCAPPE : ÉTUDE DE LA RELATION ENTRE BIOMARQUEURS, HABITUDES DE VIE ET RISQUE DU CANCER DE LA PROSTATE.

Objectif : Le risque de cancer de la prostate est associé aux habitudes de vie, comme la diète et l’activité physique. Le projet BioCaPPE vise à identifier, chez des hommes à risque élevé, des biomarqueurs du risque de cancer de la prostate modifiables par les habitudes de vie. Méthodes : Cinq centres au Québec se sont associés pour recruter une population de plus de 3000 hommes à risque élevé de cancer de la prostate, i.e. des hommes ayant eu une 1ère biopsie de la prostate négative ou dont le taux d’APS est compris entre 2.5 et 10 ng/ml, sans biopsie antérieure. Une biobanque, composée de matériel biologique (sang total, plasma, sérum, couche lymphocytaires, urine) et de données cliniques a été constituée. Des questionnaires ont été utilisés pour compiler des informations sur les aspects sociodémographiques, l’historique médical familiale et personnelle, la qualité de vie, les habitudes de vie, alimentaires et sexuelles.Résultats : De juin 2013 à mars 2016, plus de 660 hommes ont participé au projet. Les résultats présentés décrivent les données collectées. En résumé, basé sur les moyennes et fréquences, le profil type du participant est un homme retraité de 63 ans avec un taux d’APS de 5.76 ng/ml ayant consulté pour un dépistage du cancer de la prostate. C’est un ex-fumeur qui possède au moins une formation collégiale. Il est en couple et actif sexuellement et consacre moins de 2 heures d’activités sportives par semaine.Conclusion : Le recrutement des participants et la constitution de la biobanque se poursuivent. Lorsque complétée, cette biobanque devrait permettre d’identifier les biomarqueurs de risque qui seront utiles pour stratifier le niveau de risque du cancer de la prostate et de monitorer les interventions sur les habitudes de vie visant à diminuer le risque de cancer de la prostate chez les hommes.

1BLUTEAU, CATHERINE; 1Cyr-Kirk, Shannon; 2Blouin, Jean-Sébastien, 1Simoneau, Martin. 1Département de kinésiologie, Université Laval, 2Kinesiology, University of British Columbia.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 10
Mercredi le 25 mai 16 h

COMPARAISON DE LA COHÉRENCE INTERMUSCULAIRE CHEZ DES ADOLESCENTS ATTEINTS D’UNE SCOLIOSE IDIOPATHIQUE ET DES ADOLESCENTS EN SANTÉ : DONNÉES PRÉLIMINAIRES

OBJECTIF : L’étiologie de la scoliose idiopathique de l’adolescence (SIA) est peu connue. Toutefois, une altération de l’activité des voies descendantes pourrait créer une asymétrie de l’activité des muscles dorsaux (Herman et al. 1985). Lors de la croissance osseuse, cette asymétrie musculaire, causerait une déformation du rachis. Le but de ce projet est de comparer la cohérence intermusculaire des muscles paraspinaux d’adolescents atteints d’une SIA à celle d’adolescents sans SIA. MÉTHODES : Treize adolescents atteints d’une SIA (âge moyen 13,8 ± 2,0, étendu angle de Cobb : 19°- 50°) et quatre adolescents sans SIA (âge moyen 15,2 ±0,45) ont été testés. Les participants effectuent des contractions isométriques des muscles extenseurs du tronc en posture debout le dos appuyé contre un appui-dos. Une jauge de force quantifie la force isométrique. Des électrodes au niveau des muscles paraspinaux (gauche et droit, 3e vertèbre lombaire) enregistrent l’activité électromyographique (EMG : Unlimited Therapeutics, Utah, États-Unis) à une fréquence de 1 kHz. Les participants effectuent des contractions isométriques représentant 15% ou 30% de leur force maximale volontaire. Ils effectuent 15 contractions de 16 secondes par niveau de force (30 contractions). Le niveau de force demandé est randomisé, un écran présente la force produite et celle demandée (c.-à-d., % de la force maximale). L’analyse de la cohérence intermusculaire est effectuée lorsque le niveau de force demandé est maintenu relativement constant (c.-à-d., variation de la force < +/- 2%), soit après ~5 s. Ainsi, chaque essai est composé de 17 segments de 512 points pour une précision fréquentielle de 1,95 Hz. RÉSULTATS : Un pic de cohérence intermusculaire est observé à 10 Hz chez les contrôles alors qu’il est absent chez les adolescents atteints d’une SIA. De plus, l’amplitude des fréquences béta [15-30 Hz] est moindre chez les adolescents atteints d’une SIA. CONCLUSION : La réduction de la puissance des fréquences béta et l’absence de fréquences autour de 10 Hz pourrait indiquer une dysfonction de la voie corticospinale chez les adolescents atteints d’une SIA.

BOISVERT, MARC1; El Azreq, Mohammed-Amine1; Kadiri, Maleck1; Pagé, Nathalie1; Tessier, Philippe A.1,2; Aoudjit, Fawzi1,2
1Axe de Recherche sur les Maladies Infectieuses et Immunitaires, Centre de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire de Québec, Québec, QC, G1V 4G2, Canada;
2Département de Microbiologie-Immunologie, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, QC, G1V 0A6, Canada.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 83
Mercredi le 25 mai 16 h

LE RÉCEPTEUR À DOMAINE DISCOÏDINE 1 FAVORISE LA MIGRATION DES LYMPHOCYTES TH17 EN ACTIVANT LA VOIE DE SIGNALISATION RHOA/ROCK

OBJECTIF : La migration des lymphocytes T effecteurs dans les tissus extravasculaires est une étape importante de la réponse immunitaire adaptative. Il s’agit également d’un facteur critique dans le développement de maladies inflammatoires. Cependant, les mécanismes impliqués dans ce processus ne sont toujours pas bien compris. Dans cette étude, nous abordons le rôle du récepteur à domaine discoïdine 1 (DDR1), un récepteur pour le collagène, dans la migration des lymphocytes T. MÉTHODES : La migration in vitro a été évaluée par microscopie dans un modèle de gel de collagène tridimensionnel (3D). L’implication DDR1 a été confirmée par siRNA et par l’utilisation de la protéine recombinante bloquante DDR1:Fc (20 µg/ml). L’activation des voies de signalisation RhoA et ROCK a été mesurée par ELISA. La migration in vivo a été induite en utilisant le modèle de la poche d’air. La cytokine CCL20 (400 ng) a été injectée dans la poche d’air en présence ou en absence de DDR1:Fc (50 µg). RÉSULTATS : Nous avons montré que la grande majorité des lymphocytes Th17 humains expriment DDR1 et que l’inhibition de DDR1 diminue de façon significative la motilité, la capacité d’invasion, de même que la chimiotaxie des Th17 humains dans le collagène 3D. DDR1 favorise la migration des Th17 en activant la voie de signalisation RhoA/ROCK tout en inhibant l’activation de Rac1. Finalement, nous avons montré que les Th17 murins recrutés par le CCL20 au niveau de la poche d’air de souris expriment DDR1 et que l’inhibition de DDR1 diminue leur recrutement. CONCLUSION : Nos résultats montrent que DDR1 est un récepteur clé dans la migration des lymphocytes T dans le collagène et les tissus périvasculaires. Il pourrait donc être ciblé dans diverses maladies inflammatoires.

BORDELEAU MARTINE, Cottin Sylvine, Prudhomme Michel, Cantin Léo. CHU de Québec - Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 62
Mercredi le 25 mai 16 h

LA NEUROSTIMULATION SOUS-CUTANÉE POUR LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE : UNE ÉTUDE D’EFFICACITÉ ET DE SÉCURITÉ.

OBJECTIF : La stimulation sous-cutanée (SSC) est utilisée pour le traitement local de la douleur chronique. Elle consiste à insérer une(des) électrode(s) dans l’hypoderme, à proximité du nerf périphérique innervant la zone douloureuse. Ces électrodes sont ensuite reliées à un neurostimulateur externe qui génère un courant électrique et induit une sensation de paresthésie (fourmillement) au niveau de la zone douloureuse. Après une phase d’essai d’une semaine, si le patient rapporte un soulagement efficace de sa douleur, le système est implanté de façon permanente. À ce jour, très peu d’évidences sont disponibles sur ce mode de stimulation puisque la littérature actuelle rapporte surtout des études de cas ou de séries de cas. L’objectif de cette étude rétrospective est d’évaluer l’efficacité et la sécurité de la SSC chez les patients implantés à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus. MÉTHODES : Les données relatives à l’efficacité et à la sécurité ont été collectées dans les dossiers des patients pré et post implantation. L’efficacité a été mesurée à partir de l’impression globale de changement, du pourcentage de soulagement, du degré de couverture de la zone douloureuse, de la médication prescrite, de l’état fonctionnel, du niveau de qualité de vie et de dépression, ainsi que par l’intensité et la sévérité de la douleur. La sécurité sera évaluée en rapportant les effets secondaires liés au dispositif ou à la procédure et les effets secondaires sévères rapportés depuis l’implantation. RÉSULTATS : Des 73 patients implantés, 68 patients (93%) ont reçu un implant permanent. De ce nombre, 37 (54%) sont des hommes et l’âge moyen à l’implantation est de 53,8 ± 11,6 ans. La majorité des patients a été implantée en raison de douleurs lombaires (46%) ou de migraines/céphalées (21%). En plus du système de SSC, 15 patients (22%) ont été implantés en combinaison avec un autre dispositif de neuromodulation (pompe intrathécale ou stimulation spinale). Les données d’efficacité et de sécurité sont en cours d’analyse et seront présentées lors des journées de la recherche. CONCLUSION : Les résultats de cette étude permettront d’établir la pertinence de la SSC dans le traitement de la douleur chronique et d’identifier les indications associées à un meilleur bénéfice.

PHILIPPE BOURASSA1,2,3,4, ALEXANDRE DAL-PAN1,2,4, CYNTIA TREMBLAY1 ET FRÉDÉRIC CALON1,2,3,4
1CENTRE DE RECHERCHE DU CHU DE QUÉBEC; 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels, Université Laval; 3Faculté de pharmacie, Université Laval, Québec, QC, Canada; 4Laboratoire international associé OptiNutriBrain (NutriNeuro France - INAF Canada).

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 465
Jeudi le 26 mai 13 h

INTERVENTION NUTRITIONNELLE COMBINANT L'ACIDE DOCOSAHEXAÉNOÏQUE ET LE RESVÉRATROL DANS UN MODÈLE MURIN DE LA MALADIE D'ALZHEIMER

Actuellement, la médication disponible pour la maladie d'Alzheimer (MA) est uniquement symptomatique et ne modifie pas la progression de la maladie. Intervenir au moyen de nutraceutiques pourrait être une alternative à ce problème. Plusieurs études antérieures menées dans le laboratoire ont montré qu'une supplémentation en acide docosahexaénoïque (DHA) améliorent notamment la mémoire et les fonctions synaptiques. Le resvératrol, un composé polyphénolique retrouvé dans les petits fruits, est un autre aliment fonctionnel associé à des bénéfices dans la MA. Dans cette étude, nous avons combiné le DHA et le resvératrol et avons traité des souris non transgéniques et 3xTg-AD âgées de 12 mois pour une période de 3 ou 6 mois selon un paradigme expérimental de retrait. Nos résultats ont montré une amélioration de la mémoire chez les souris NonTg et 3xTg-AD ayant été traitées durant 6 mois avec la diète enrichie. De manière intéressante, nous avons observé que l'effet demeure significatif chez les souris ayant été nourries avec la diète enrichie uniquement pendant les 3 premiers mois. L'analyse des lipides cérébraux a montré que plusieurs constituants lipidiques, notamment le ratio n-3/n-6, demeurent différents chez les souris traitées pendant 3 mois comparativement aux souris sur diète contrôle. Aucun effet n'a été observé sur les différents marqueurs neuropathologiques de la MA (amyloïde β, enchevêtrements neurofibrillaires et protéines synaptiques). Globalement, nos résultats montrent que la combinaison DHA-resvératrol améliore la mémoire et que cet effet perdure même après un retour sur diète contrôle, ce qui suggère une modification de la progression de la maladie.

BOURGEOIS RAPHAËLLE; AUCLAIR AUDREY; MATHIEU PATRICK; POIRIER PAUL; PICHÉ MARIE-ÈVE; ARSENAULT, Benoit
Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 46
Mercredi le 25 mai 16 h

IMPACT DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE SUR LES CONCENTRATIONS PLASMATIQUES D’AUTOTAXINE CHEZ DES PATIENTS AVEC OBÉSITÉ SÉVÈRE

Les patients avec d’obésité sévère ont un risque élevé de développer des maladies cardiovasculaires (MCV). La chirurgie bariatrique représente la meilleure méthode pour induire une perte de poids efficace et améliorer le profil de risque cardiométabolique de ces patients à long terme. L’autotaxine est une lysophospholipase D dérivée du tissu adipeux qui favorise la synthèse de l’acide lysophosphatidique. Cette enzyme interviendrait dans certaines pathologies associées à l’obésité comme les MCV et la sténose aortique. OBJECTIF : Déterminer l’impact de la chirurgie bariatrique sur les concentrations plasmatiques d’autotaxine chez des patients avec obésité sévère. MÉTHODES : Des patients, hommes et femmes (n= 69) d’au moins 18 ans, avec un indice de masse corporel (IMC)>40 ou un IMC>35kg/m2 avec comorbidités ont été recrutés. Ces participants ont subi une dérivation bilio-pancréatique avec switch duodénal. Ils ont ensuite été comparés à un groupe contrôle avec obésité sévère (n=34). Dans le groupe chirurgie, des échantillons de sang ont été prélevés la journée précédant l’opération, aux jours 1 et 5 puis à 6 et 12 mois après la chirurgie. Chez les participants du groupe contrôle, les prélèvements ont été effectués la journée précédant l’opération et à 6 et 12 mois. Les concentrations plasmatiques d’autotaxine ont été mesurées par ELISA. RÉSULTATS : Les concentrations d’autotaxine ont diminué de 26,2% 24h après la chirurgie (342,9 ±152,3 pg/ml au départ vs. 253,2±68,9 pg/ml à 24h, p<.0001) et de 16,4% après un an, par rapport à la concentration initiale avant intervention (286,8 ±182,6 pg/ml à 12 mois, p=0,04). Chez les sujets du groupe témoin, les concentrations d’autotaxine à 12 mois étaient comparables aux concentrations de départ (p=0,4) CONCLUSION : Chez les patients avec obésité sévère, la chirurgie bariatrique induit une réduction rapide des concentrations sanguines d’autotaxine. Cette réduction semble se maintenir à long terme. Les mécanismes biologiques entrainant cette réduction sont actuellement à l’étude.

NATACHA BOURGET, A Blanchette, P Boissy, N-M Robitaille, S. Sweet, C. S. Batcho

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 416
Jeudi le 26 mai 13 h

L’ACTIVITÉ PHYSIQUE BASÉE SUR LA MARCHE PENDANT ET APRÈS LA RÉADAPTATION POST-AVC : CARACTÉRISATION ET ANALYSE DES RELATIONS AVEC DES FACTEURS CLINIQUES, FONCTIONNELS ET PSYCHOSOCIAUX.

Considérant le rôle de l’activité physique dans la récupération fonctionnelle et le maintien de l’autonomie après un accident vasculaire cérébral (AVC), plusieurs études ont souligné la nécessité de développer des approches favorisant la pratique de celle-ci chez les personnes ayant subi un AVC. Il apparaît toutefois que l’évolution du niveau d’activité physique pendant la trajectoire de réadaptation post-AVC diffère d’un contexte à l’autre et ceci pour diverses raisons. L’objectif principal est de caractériser l’évolution du niveau d’activité physique basée sur la marche chez les patients victimes d’un AVC admis à l’IRDPQ et d’explorer les variables qui influencent sa pratique régulière. Il s’agit d’une étude prospective avec un suivi longitudinal structuré en 2 phases: (1) réadaptation et (2) réintégration en communauté, avec 4 sessions d’évaluation, soit 2 dans chaque phase. Deux variables principales soit le nombre de pas / jour et le temps actif / jour et des variables secondaires en lien avec les données socio-démographiques, cliniques, fonctionnelles et psychosociales seront recueillies afin de dresser un portrait du niveau d’activité physique et des facteurs qui l’influencent pendant la trajectoire de réadaptation post-AVC à l’IRDPQ. Les résultats de cette étude contribueront à l’amélioration des connaissances sur la pratique d’activité physique basée sur la marche chez les patients post-AVC. L’exploration des relations entre le niveau d’activité physique basée sur la marche et différentes autres variables permettra aux intervenants (cliniciens) de mieux comprendre les habitudes des patients, et de dégager des pistes pour des interventions efficaces visant à rendre les patients plus actifs.

BOURRIQUEN GAELLE, Fournier Michèle, C. Lamaze Fabien, Côté Maxime, Fournier Eric, Joly-Beauparlant Charles, Gobeil Stéphane, Droit Arnaud and Bilodeau Steve - Centre de Recherche du CHU de Québec – Université Laval (Hôtel-Dieu de Québec et CHUL), Département de biologie moléculaire, biochimie médicale et pathologie et Département de médecine moléculaire, Faculté de Médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 73
Mercredi le 25 mai 16 h

MEDIATOR, NIPBL ET COHESIN MAINTIENNENT LES CELLULES CANCEREUSES VIA LES FACTEURS DE TRANSCRIPTION MAITRES ET PIONNIERS

OBJECTIFS : Le contrôle du programme d’expression des gènes est essentiel au maintien de l’identité et aux fonctions biologiques d’une cellule. Il a été montré que les protéine/complexes NIPBL, Mediator et Cohesin sont des cofacteurs centraux régulant le programme des cellules saines. Cependant, la distribution, le recrutement et l’importance de NIPBL, Mediator et Cohesin dans le maintien des cellules cancéreuses n’ont pas encore été complètement établis. MÉTHODES : Nous avons déterminé la distribution génomique des cofacteurs NIPBL, MED1 et SMC1 (Cohesin) dans trois lignées cellulaires cancéreuses (poumon, sein, foie). A travers l’intégration de données publiques et la recherche de motifs in silico, nous avons prédit les facteurs de transcription au cœur de la régulation génique pour chaque cellule. Enfin, nous avons étudié le rôle de ces facteurs dans le recrutement de MED1 et SMC1 à la chromatine.RESULTATS : Comme dans les cellules normales, NIPBL, MED1 et SMC1 occupent les régions régulatrices des gènes actifs dans chaque cellule, et ce de façon spécifique. Ils sont essentiels au maintien des propriétés cancéreuses. Ainsi, ils régulent des fonctions biologiques et pathologiques importantes et connectent étroitement avec le cœur de la régulation transcriptionnelle. Ils sont recrutés à la chromatine par des facteurs de transcription maîtres, cellule-spécifiques, ainsi que par la famille de facteurs de transcription pionniers FOXA. La déplétion de ces facteurs phénocopie la perte de NIPBL, MED1 et SMC1.CONCLUSIONS : Nos résultats suggèrent l’existence d’un mécanisme de régulation transcriptionnelle commun aux cellules cancéreuses, dépendant des cofacteurs NIPBL, Mediator et Cohesin. Ces cellules ont gardé une spécificité tissulaire via le rôle des facteurs transcription maîtres dans le recrutement des cofacteurs. L’importance de la famille de facteurs pionniers FOXA, capables de lier les nucléosomes, suggère un potentiel rôle dans la carcinogénèse.

BOUVIER, LIZIANE; Groulx, Bertrand; Martel-Sauvageau, Vincent; Monetta, Laura. Programme d’orthophonie, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 37
Mercredi le 25 mai 16 h

IMPACT D’UNE LÉSION SOUS-CORTICALE NON THALAMIQUE SUR LES HABILETÉS LANGAGIÈRES : UNE REVUE SYSTÉMATIQUE DE LA LITTÉRATURE.

OBJECTIF : Les atteintes langagières découlant d’un accident vasculaire cérébral (AVC) sous-cortical non thalamique présentent une grande variabilité interindividuelle et l’établissement d’un profil type n’a pas été réussi à ce jour. Le manque de données claires et récentes sur le sujet complique la prise en charge clinique de ces patients. L’objectif de la présente étude est d’effectuer une mise à jour des connaissances concernant les déficits langagiers causés par un AVC sous-cortical non thalamique. MÉTHODES : Une revue systématique de la littérature à l’aide des bases de données PubMed, PsycInfo et LLBA a été effectuée pour les articles publiés entre 1997 et 2015 et correspondant aux critères d’inclusion. RÉSULTATS : 23 articles ont été répertoriés. Les résultats montrent que des déficits du langage expressif sont souvent associés à des lésions vasculaires sous-corticales non thalamiques. Plus précisément la dénomination orale, la fluence du discours et la répétition (mots et phrases) sont les habiletés les plus souvent touchées. Les déficits réceptifs sont moins fréquents, mais possibles. L’absence d’atteintes langagières est également rapportée. CONCLUSION : Malgré l’hétérogénéité méthodologique des études (outils d’évaluation, composantes évaluées, etc.), la présente étude permet de mettre en lumière les différentes atteintes pouvant être observées dans le cadre d’une aphasie sous-corticale non thalamique. Une meilleure connaissance de ces atteintes permettra une meilleure prise en charge clinique des patients.

BOYER, MARJORIE; Auclair, Audrey; Poirier, Paul, Piché, Marie-Ève, et Arsenault, Benoit
Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 452
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPACT DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE SUR LES CONCENTRATIONS PLASMATIQUES DE CHOLESTÉROL LDL ET DE PCSK9 CHEZ DES PATIENTS AVEC D’OBÉSITÉ SÉVÈRE

Les patients avec d’obésité sévère sont à haut risque de développer des maladies cardiovasculaires (MCV). La chirurgie bariatrique représente le meilleur traitement chez ces patients afin d’améliorer leur santé cardiométabolique. Par ailleurs, des études génétiques ont mis en évidence le rôle de la proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9 (PCSK9) dans la régulation des concentrations de LDL et le risque de MCV. Cependant, les effets de la chirurgie bariatrique sur les niveaux plasmatiques de PCSK9 sont inconnus. OBJECTIF : Déterminer les effets de la chirurgie bariatrique sur les niveaux plasmatiques de cholestérol LDL et de PCSK9 chez des patients avec d’obésité sévère. MÉTHODES : Des hommes et des femmes (>18 ans) avec un indice de masse corporel (IMC) ≥ 40 ou un IMC ≥ 35 kg/m² (avec comorbidités associées), ont été recrutés dans l'étude avant de subir une chirurgie bariatrique de type dérivation biliopancréatique (BPD) avec switch duodénal (BPD-DS) (n=73). Des témoins obèse sévères (n=34) ont également été suivis. Le profil lipidique à jeun a été obtenu et les concentrations de PCSK9 ont été mesurées par ELISA, avant l'opération, en aigu (24h après l'opération), 5 jours, 6 mois et 12 mois après l'opération (avant l’opération, à 6 mois et à 12 mois pour les témoins). RÉSULTATS : Les niveaux de PCSK9 ont augmenté de 8,6% après 24h (249,3±66,3 ng/ml vs. 270,6±65,8 ng/ml, p=0,02) et ont diminué de 12,7 % à 12 mois par rapport au niveau de base (217,6±43 ng/ml, p<0,0001). Le cholestérol LDL a diminué de 36,8 % après 24h (2,6±0,7 mmol/L vs. 1,7±0,6 mmol/L, p<0,0001) et a diminué de 36 % à 12 mois par rapport au niveau de base (1,6±0,5 mmol/L, p<0,0001). En revanche chez les témoins, les niveaux de PCSK9 et de cholestérol LDL n'ont pas changé à 12 mois par rapport aux niveaux de départ. CONCLUSION : La chirurgie bariatrique permet d'améliorer à long terme les niveaux de cholestérol LDL et de PCSK9 des patients obèses sévères. Les effets de la chirurgie sont toutefois différents en aigu et à long terme pour la PCSK9. Les mécanismes expliquant les variations de PCSK9 suite à la perte de poids sont présentement à l’étude.

BRETON, YANN; Gomez, Alejandro M.; Giguère, Katia; Ouellet, Michel; Tremblay, Michel J. Centre de Recherche du CHU de Québec – Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 430
Jeudi le 26 mai 13 h

RÔLE DE LA MYOFERLINE DANS L’INFECTION DES MACROPHAGES PRIMAIRES HUMAINS PAR LE VIRUS DE L’IMMUNODÉFICIENCE HUMAINE DE TYPE 1

OBJECTIF : Les macrophages jouent un rôle important dans l'infection et la propagation du VIH-1. Lors d'une exposition au VIH-1, une faible proportion de macrophages est infectée. Pour mieux comprendre ce phénomène, des analyses transcriptomiques et protéomiques ont été effectuées afin de comparer les cellules infectées productivement de celles qui ne l’ont pas été. L’analyse de ces résultats nous permet de mieux définir la base moléculaire de la permissivité du VIH-1 dans les macrophages. Une cartographie des interactions entre le VIH-1 et les voies signalétiques de l'hôte a été effectuée et a permis l'identification de nouveaux régulateurs potentiels de la réplication virale. L'un d'eux est la myoferline (MYOF), une protéine impliquée dans le processus d’endocytose. MÉTHODES : Nous avons développé un modèle expérimental basé sur l'identification et l'isolement des Macrophages Dérivés de Monocytes (MDMs) infectés productivement par le VIH-1. Les MDMs sont exposés à un virus rapporteur, puis sont triés par immunocapture magnétique. Des analyses transcriptomiques ont montré que l’ARNm de MYOF est plus élevé dans la population infectée comparativement à celle non-infectée. La myoferline a été testée par transfection de siRNA pour son rôle fonctionnel sur le cycle viral. RÉSULTATS : L'extinction génique de MYOF induit une diminution près de 50% de la production virale, telle qu’évaluée par ELISA de la capside virale et par cytométrie de flux détectant le gène rapporteur. L'efficacité du siRNA a été testée en qRT-PCR et immunobuvardage et montre une extinction du gène dès 24h post-transfection, celle-ci étant conservée sur plusieurs jours. Des essais de viabilité cellulaire n'ont montré aucune toxicité apparente associée à l’extinction de MYOF. Des mesures de phagocytose ont aussi montré une modulation de celle-ci chez les MDMs transfectés avec un siRNA dirigé contre MYOF. CONCLUSION : Nos résultats indiquent une résistance accrue envers l’infection par le VIH-1 suite à la mise en sourdine du gène MYOF. Ce gène ayant un rôle potentiel dans les voies d’internalisation du virus, ces résultats permettent de mieux définir le rôle de ces voies d’entrées alternatives dans l’infection des MDMs par le VIH-1.

BRIEN, MÉLANIE; Greffard, Karine; Larose, Jessica; Berthiaume, Line; Julien, Pierre; Bilodeau, Jean-François. Centre de recherche du CREMOGH et Centre de recherche du CHUL, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 12
Mercredi le 25 mai 16 h

STRESS OXYDATIF ET PHOSPHOLIPASES A2 PLACENTAIRES EN PRÉÉCLAMPSIE

Plus de 30 isoformes de phospholipases A2 (PLA2) ont été identifiées. Ces enzymes sont divisées en 6 familles incluant les formes cytosoliques (cPLA2) et sécrétées (sPLA2). Les PLA2 sont connues pour être essentielles à la formation des eicosanoïdes en libérant l’acide arachidonique des phospholipides des membranes cellulaires. En situation de stress oxydatif, la peroxydation de l’acide arachidonique, lié aux phospholipides membranaires, permet la formation potentielle de 64 isomères de F2-isoprostanes qui peuvent aussi être libérés par les PLA2. Une fois sous leur forme libre, les F2-isoprostanes sont de potentiels vasoconstricteurs. L’augmentation d’eicosanoïdes vasoactifs, incluant les F2-isoprostanes, a été associée à la prééclampsie (PE), une pathologie de la grossesse associée à de l’hypertension et de la protéinurie. OBJECTIFS : Caractériser l’expression de différentes PLA2 dans le placenta en PE, et évaluer les concentrations des F2-isoprostanes libres. MÉTHODES : L’expression des ARNm des différentes PLA2 a été mesurée dans les placentas provenant de grossesses normotensives (n=30) et prééclamptiques (n=30) en utilisant le RT-qPCR. Les concentrations de 7 isomères de F2-isoprostanes ont été mesurées dans les mêmes échantillons par HPLC-MS/MS. RÉSULTATS : À la suite d’un accouchement vaginal, l’expression de l’ARNm de la PLA2 de type IIA, une sPLA2, est 5 fois plus élevée dans les villosités des placentas en PE, alors que l’expression de l’ARNm de la PLA2 du groupe V, aussi une sPLA2, est 2 fois plus élevée (P≤ 0.05). Parallèlement, on mesure une augmentation significative de 30 % pour les F2-isoprostanes de classe III, ainsi qu’une augmentation de 40 % pour les F2-isoprostanes de classe VI dans les villosités placentaires en PE. CONCLUSION : Les PLA2 placentaires augmentées en PE pourraient libérer plus de F2-isoprostanes, entraînant ainsi une hypoperfusion locale du placenta ainsi que l’augmentation de vasoconstricteurs dans la circulation maternelle causant, en partie, l’hypertension observée en PE.

BROCHU, FRANCIS; Plante, Pier-Luc; Drouin, Alexandre; Robitaille, Louis-Émile; Laviolette, François; Marchand, Mario; Corbeil, Jacques. Centre de Recherche du CHUQ - CHUL, Faculté de Médecine, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 478
Jeudi le 26 mai 13 h

MASSES DE VERROUILLAGE VIRTUELLES: UNE MÉTHODE ALGORITHMIQUE PERMETTANT LA COMPARAISON DE SPECTRES DE MASSES EN ÉTUDES NON CIBLÉES

Objectif: Nous proposons un algorithme de correction par masses de verrouillage virtuelles (VLM) qui complémente l’approche classique de correction par masses de verrouillage afin d’augmenter la comparabilité des spectres de masses de type temps de vol (ToF), car l’application de masses de verrouillage classiques ne peuvent suffire si l’on a un grand nombre de spectres de masses et représentent une augmentation des coûts et le temps de préparation des échantillons. L’algorithme va ainsi appliquer une correction sur les déviations de masses des pics et rendre l’analyse statistique possible.Méthodes: Les VLMs sont des pics de haute intensité qui se retrouvent dans tous les spectres d’un ensemble donné. L’algorithme va ainsi retrouver un grand nombre de VLMs automatiquement par une méthode de regroupement hiérarchique à lien complet. La méthode a été testée sur un ensemble de 192 échantillons de plasma sanguin humain acquis à haute résolution utilisant un instrument Laser Diode Thermal Desorption (LDTD)-Q-ToF (Waters Synapt G2-Si).Résultats: 180 des échantillons furent utilisés pour trouver les points de corrections VLM, les échantillons restants furent utilisés pour la validation. Des perturbations furent ajoutées in silico aux spectres de validations, particulièrement des déviations uniformes et des variations aléatoires d’intensité afin de tester la robustesse de la correction. Les distances entre les pics sont exprimées en unité partie par millions (ppm). L’erreur moyenne par pic pour l’ensemble des spectres de validation est exprimée en la racine de l’erreur moyenne au carré (RMSE). L’erreur moyenne par pic sur l’ensemble des spectres de validation est un RMSE de 7,87 ppm sans correction par VLM. Avec l’application de la correction, le RMSE est diminué à 0,06 ppm par pic. De plus, les variations d’intensité induites n’ont pas affectées la correction par VLM, montrant que l’algorithme est résistant au bruit sur l’intensité.Conclusion: Un algorithme de correction efficace est proposé et peut servir au traitement de données en vue de l’analyse statistique de spectres de masse.

BRUN CLÉMENTINE1, Gagné Martin1, McCabe Candy2, Mercier Catherine1 1.CIRRIS, Université Laval. 2.University of the West of England

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 453
Jeudi le 26 mai 13 h

ÉVALUER L’IMPACT D’UN CONFLIT SENSORIMOTEUR SUR LA PERCEPTION SENSORIELLE ET LA PERFORMANCE MOTRICE EN PRÉSENCE OU EN ABSENCE DE DOULEUR

OBJECTIF : Notre cerveau a la capacité de se représenter la position et les mouvements de notre corps, ce qui nous permet de nous mouvoir de manière adaptée. En présence de douleur, une altération de cette représentation et du contrôle moteur est observée. Cela serait en partie expliqué par une dégradation de la proprioception. Les tâches de conflits sensorimoteurs évalue l’impact d’une discordance entre les actions et les rétroactions sensorielles liées à l’action, à la fois sur la perception sensorielle et le contrôle moteur. Cette étude évalue la vulnérabilité aux conflits sensorimoteurs en présence de douleur comparativement à une dégradation de la proprioception et des conditions contrôles, tant sur le plan perceptif que moteur. MÉTHODE : Cette vulnérabilité sera mesurée en caractérisant les changements au niveau de la perception sensorielle (mesurés par questionnaires) et de la performance motrice lors d’un conflit sensorimoteur. Dix sujets (20 sont prévus) ont réalisé des mouvements opposés de flexion-extension des bras dans un système robotisé de type exosquelette. Une rétroaction visuelle congruente, non congruente (i.e. conflit sensorimoteur) ou absente des mouvements était présentée aux participants par l’entremise d’un environnement virtuel 2D couplé à l’exosquelette. Pour chaque condition de rétroaction visuelle, l’information somatosensorielle était manipulée selon quatre modalités : normales, dégradation proprioceptive (co-vibration du biceps/triceps), douleur expérimentale (application de capsaïcine) et distraction tactile. RÉSULTATS : Davantage de changements dans la perception sensorielle sont rapportés en présence de conflits sensorimoteurs comparativement aux conditions contrôles (p<.05), tels qu’un sentiment d’étrangeté, une perte de contrôle, l’impression d’avoir un bras supplémentaire ainsi que des sensations désagréables. De plus, l’amplitude de mouvement est inférieure lors d’un conflit sensorimoteur comparativement à une rétroaction visuelle normale (p<.05). Des analyses cinématiques supplémentaires sont en cours. CONCLUSION : Les conflits sensorimoteurs perturbent la performance motrice et la perception sensorielle, démontrant ainsi la faisabilité du projet.

OLGA BUKHTIYAROVA, Sara Soltani, Sylvain Chauvette et Igor Timofeev
Université Laval, Département de psychiatrie et de neurosciences, le Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec (CRIUSMQ) 2601 de la Canardière, Québec, (Qc) Canada G1J 2G3

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 295
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DÉTECTION AUTOMATIQUE DES ONDES LENTES CHEZ LES SOURIS NON ANESTHÉSIÉES: COMPARAISON D’UNE MÉTHODE NOUVELLE ET DES MÉTHODES TRADITIONNELLES

OBJECTIF : Les ondes lentes (OL) sont des évènements électrographiques qui dominent l'EEG pendant le sommeil à ondes lentes et sont modulées par l’activité synchrone d'un grand nombre de neurones. L’estimation du nombre d'OL et de leurs autres caractéristiques peut améliorer l'évaluation du sommeil à ondes lentes normal et l'activité EEG pathologique. Les OL peuvent être facilement identifiées par une inspection visuelle, mais les méthodes de détection automatique disponibles ne sont pas robustes. MÉTHODS : Nous présentons ici la comparaison des résultats de détection des OL obtenus avec les 4 méthodes différentes dans les enregistrements de potentiel de champ local (PCL) du cortex de souris C57 / BL6 non-anesthésiées. La méthode nouvellement proposée est basée sur la reconnaissance de formes des OL par le réseau neuronal (RN) artificiel. Les 3 méthodes traditionnelles sont basées sur les seuils qui étaient indirectement suggéré par la distribution de l'amplitude, de la durée et des fréquences rapides (FR) de l'activité des ondes positives de profondeur. RÉSULTATS : Les grandes OL ont été détectés en accord avec chacune des 4 méthodes. La méthode RN a détecté des OL dont 4,7% ne sont pas identifiées par d'autres méthodes, mais elles avaient une forme de petite onde lente. Le RN a confirmé 95,6% des évènements trouvés par les 3 autres méthodes, ce qui reflète le faible niveau des résultats faussement négatifs. Les méthodes basées sur les seuils de l'amplitude et de la durée ont des taux de détection plus élevés, elles ont trouvé 96,6% et 99% des OL respectivement, qui ont été trouvées avec les 3 autres méthodes. Cependant, 12,1% et 41,3%, des OL trouvées avec ces méthodes ne sont pas confirmées par une autre méthode. L’activité de FR a montré le niveau le plus bas de détection correcte. CONCLUSION : L'approche RN seule a une meilleure qualité de détection automatique des OL et est appropriée pour une utilisation en ligne, mais la combinaison de toutes les méthodes améliore la qualité globale des résultats.Supporté par IRSC et CRSNG

BUTEAU-POULIN, D* (1) (2) ; Vallières, M (2) ; Poirier, P (2) (3); Després JP (1) (2) ; Alméras N (1) (2)

(1) Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, (2) Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval, Québec, (3) Faculté de pharmacie, Université Laval, Québec

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 216
Jeudi le 26 mai 10 h 15

CONTRIBUTION DE LA QUALITÉ NUTRITIONNELLE À L’AMÉLIORATION DU PROFIL CARDIOMÉTABOLIQUE

OBJECTIF : Évaluer la contribution de la qualité nutritionnelle (QN) indépendamment du niveau d'activité physique (NAP) au profil de risque cardiométabolique (RCM). MÉTHODE : Dans le cadre du Grand Défi Entreprise, un programme d’évaluation du RCM et de modification des habitudes de vie en milieu de travail, 3665 employés (2457 hommes et 1208 femmes) ont été étudiés. Les habitudes de vie (QN et NAP) ont été documentées. Des mesures anthropométriques, de tension artérielle au repos ainsi que le profil lipidique ont été obtenus. Des groupes ont été constitués selon le NAP (NAPS : < 30 min/sem., NAPM : 30 à 300 min/sem. et NAPA : ≥ 300 min/sem.). De plus, des sous-groupes ont été formés sur la base de l’indice de QN (IQN) (faible : < 60 ; modéré : 60 à 75 ; élevé : > 75). Les porteurs de la taille hypertriglycéridémiante (hTG) ont aussi été identifiés (circonférence de taille (CT) : H ≥ 90 cm, F : ≥ 85 cm et triglycérides (TG) : H ≥ 2 mmol/L, F : ≥ 1,5 mmol/L). Des analyses de covariance et des corrélations de Spearman corrigées pour l'âge ont été effectuées. RÉSULTATS : À l’intérieur de chaque groupe de NAP, les participants avec un IQN élevé présentaient une CT inférieure à ceux avec un faible IQN (NAPS : 89,9 vs 98,9 cm ; NAPM : 87,6 vs 96,0 cm ; NAPA : 86,3 vs 95,0 cm ; p < 0,01). Des résultats similaires ont été observés pour les niveaux de TG (p < 0,01) à l’exception du groupe NAPS avec un IQN élevé (NS). De plus, la proportion de porteurs de la taille hTG était plus grande chez les participants avec un IQN faible dans tous les groupes de NAP. La QN présentait des corrélations plus fortes que le NAP avec différents marqueurs du RCM (CT : r = -0,26 vs -0,14, p < 0,001 ; TG : r = -0,19 vs -0,07, p < 0,001 ; tension artérielle systolique: r = -0,12 vs 0,01, p < 0,001 vs NS). CONCLUSION : La QN semble avoir un effet bénéfique sur le profil de RCM et ce, même chez les individus actifs. La QN contribue de façon indépendante au NAP à l’amélioration du profil cardiométabolique.

ALEXIA CAILLIER, Jonathan Bergeman et Marc-Étienne Huot

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 230
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RÔLE DE SAM68 DANS LE PROCESSUS DE MIGRATION DES CELLULES MÉTASTATIQUES

Objectif : La dissémination des cellules cancéreuses est un processus complexe permettant à ces dernières de quitter la tumeur primaire afin de coloniser et former des tumeurs secondaires dans des tissus distants. Ce processus nécessite plusieurs mécanismes interdépendants tels que la prolifération, l'adhésion et la migration cellulaire. Nos résultats indiquent que les protéines liant l'ARN, notamment Sam68, peuvent réguler certains de ces mécanismes et est également associé à un faible pronostic de cancers de stade avancés du rein, du sein, du col utérin et de la langue. Cette protéine possède deux domaines majeurs, soit un domaine de liaison à l’ARN et un domaine de signalisation. Le laboratoire a montré que ces 2 domaines d’activité intervenaient directement dans la régulation de la morphologie, de l’adhésion et de la migration cellulaire. C’est pourquoi nous estimons que la protéine Sam68 aurait un rôle à jouer dans le processus de migration des cellules métastatiques. L’objectif principal de mon projet est donc de déterminer la fonction de Sam68 au niveau de la migration cellulaire et d’y définir l’implication de chaque domaine d’activité. Méthode : Pour ce faire nous avons estimé à l’aide de la littérature différents mutants ciblant tant le domaine de signalisation que le domaine de liaison à l’ARN de la protéine Sam68. Afin de tester les mutants et leur effet sur le profil migratoire, ceux-ci seront introduits dans des cellules humaines cancéreuses ou non cancéreuses. Nos lignées cellulaires sont présentement testées à l’aide des tests de wound healing.Résultats : Nous avons obtenu un vecteur contenant les versions mutées de Sam68 et possédant également un short hairpin RNA ciblant la région 3’UTR de l’ARNm de Sam68. Ainsi l’expression de la version endogène de Sam68 est réprimée tandis que la version exogène peut s’exprimer normalement. Nos résultats préliminaires sembles démontrer qu’une délétion complète de Sam68 affecte grandement le potentiel migratoire en comparaison à des cellules possédant Sam68 endogène. Conclusion : Identifier le rôle de Sam68 dans la migration des cellules cancéreuses permettrait de comprendre comment bloquer la progression métastatique et ainsi freiner les tumeurs au stade primaire du cancer ce qui aurait un effet significatif sur l’espérance de vie et faciliterait le traitement des patients.

CAMIRÉ, OLIVIER 1; Lazarevich, Ivan 2; Kazantsev, Victor 2; Topolnik, Lisa 11Dept. Biochimie, Microbiologie et Bio-informatique, Université Laval; Axe des Neurosciences, CHUQ-CHUL, Québec, PQ, Canada2Université d’État Nizhny Novgorod, Nizhny Novgorod, Russie

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 70
Mercredi le 25 mai 16 h

HÉTÉROGÉNÉITÉ DE LA DYNAMIQUE CALCIQUE CHEZ LES CELLULES À DÉCHARGE RAPIDE DE LA RÉGION CA1 DE L’HIPPOCAMPE

OBJECTIF : Dans la région CA1 de l’hippocampe, les interneurones à décharge rapide (FS) exprimant le parvalbumine forment des synapses inhibitrices périsomatiques sur les cellules pyramidales et ont donc une influence majeure sur le traitement de l’information dans cette structure. Ces cellules reçoivent pour leur part des contacts synaptiques excitateurs provenant principalement des collatéraux des cellules pyramidales du CA1. Par contre, des études récentes démontrant l’hétérogénéité des cellules pyramidales du CA1 soulèvent l’idée que différents sous-types de cellules excitatrices pourraient former des contacts aux propriétés distinctes sur les interneurones locaux. Le but de notre étude est donc de déterminer s’il existe dans les dendrites des interneurones FS une hétérogénéité de contacts glutamatergiques reflétant la diversité des sources excitatrices locales. MÉTHODES : Nous avons abordé cette question à l’aide d’une combinaison de microscopie deux-photons, d’imagerie calcique, d’enregistrements patch-clamp en mode cellule entière et de simulations computationnelles. RÉSULTATS : Nous avons observé des fluctuations significatives des mécanismes d’influx calcique postsynaptiques et de la sommation des signaux calciques aux synapses excitatrices formées sur les dendrites d’interneurones FS. En général, l’activation de 7-8 synapses provoque une élévation calcique nonlinéaire médiée par les récepteurs AMPA perméables au calcium (CP-AMPARs) et les réserves calciques internes. Par contre, les synapses proximales montrent un ratio expérimental NMDA/AMPA plus élevé qui modifie la vitesse de ces évènements nonlinéaires et impacte la décharge résultante de la cellule. CONCLUSION : Nos résultats montrent que les dendrites des interneurones FS répondent de façon variée aux contacts excitateurs dans le CA1. Ceci pourrait refléter un mécanisme permettant le recrutement différentiel de la cellule face à des stimuli excitateurs provenant de sources différentes.

CANIVET, CORALINE; Menasria, Rafik; Rhéaume, Chantal; Piret, Jocelyne et Boivin, Guy.
Centre de Recherche en Infectiologie du CHU de Québec et Université Laval, Québec, Canada.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 267
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LE VALACYCLOVIR EN COMBINAISON AVEC L’ARTÉSUNATE AMÉLIORE LE PRONOSTIC DE L’ENCÉPHALITE HERPÉTIQUE DANS UN MODÈLE MURIN

OBJECTIFS: L’acyclovir est le traitement de choix contre l’encéphalite herpétique (HSE). Malgré un traitement antiviral, le taux de mortalité demeure élevé et plusieurs patients conservent des séquelles neurologiques importantes. Les lésions neurologiques associées à l’HSE sont principalement causées par la réplication du virus. Cependant, une exacerbation de la réponse inflammatoire pourrait contribuer aux dommages cérébraux. Il a été décrit que l’artésunate (ART), utilisé pour traiter les cas de malaria sévères, serait bénéfique dans le traitement d’infections herpétiques multi-résistantes aux antiviraux. L’ART pourrait exercer une activité immunomodulatrice. Nous avons évalué l’effet du valacyclovir (VACV) en combinaison avec l’ART dans un modèle murin d’HSE. MÉTHODES: Les souris BALB/c ont été infectées par 15 000 unités formatrices de plaques (UFP) d’une souche neurovirulente de VHS-1 (H25) par voie intra-nasale. Les souris ont été traitées avec 1 mg/mL de VACV dans l’eau de boisson à partir du jour 3 post-infection (p.i) avec ou sans 30 mg/kg/J d’ART par voie intra-péritonéale du jour 4 au jour 13 p.i. Les signes cliniques associés à l’HSE ont été évalués sur une période de 21 jours. La charge virale, les titres infectieux et les taux de cytokines/chimiokines ont été mesurés dans des homogénats de cerveaux prélevés aux jours 5, 7 et 9 p.i. RÉSULTATS: En l’absence de traitement antiviral, le taux de survie des souris a été de 8.3%. La combinaison de VACV et d’ART a amélioré le taux de survie comparativement au VACV seul (71.9% vs 46.9%; P≤0.05). La charge virale et les titres infectieux ont diminué chez les souris traitées avec la combinaison par rapport au VACV seul mais cet effet n’était pas significatif. Une diminution des taux des cytokines pro-inflammatoires IL-1β, et IL-2 (P≤0.05), ainsi qu’ IL-6 et IFN-γ (P≤0.01) a été observée chez les souris traitées par la combinaison vs le VACV seul. La combinaison a aussi diminué les taux des chimiokines CCL2 (P≤0.01), CCL3 et CCL4 (P≤0.05) par rapport au VACV seul.CONCLUSIONS: Ces résultats suggèrent qu’un antiviral pourrait être combiné à un agent immunomodulateur, tel que l’ART, pour améliorer le pronostic de l’HSE.

JÉRÉMIE CARON, Denise St-Onge, Marjorie Besançon, Valérie Picard, Alain Bergeron et Yves Fradet, Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Québec, Canada

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 3
Mercredi le 25 mai 16 h

IDENTIFICATION DES MARQUEURS CD3, CD8, FOXP3 ET LAG-3 DANS LES TUMEURS NON-INFILTRANTES DE LA VESSIE

OBJECTIF : Le cancer de la vessie est le cinquième cancer le plus diagnostiqué au Canada. Les tumeurs vésicales non-infiltrant le muscle (TVNIM) représentent 70% des cas des tumeurs initiales. Le microenvironnement tumoral influence l’infiltration des cellules immunes et leur état d’activation. Dans cette étude nous avons évalué l’infiltration tumorale des Tregs FOXP3+, des cellules immunes LAG-3+ et des lymphocytes T (LT) CD3+ et CD8+.MÉTHODES : Les TVNIM incluses en paraffine de 44 patients ont été analysées. Les marquages immunohistochimiques ont été effectués sur des sections d’une épaisseur de 5 µm. Des anticorps monoclonaux anti- CD3, CD8, FOXP3 et LAG-3 ont été utilisés afin d’identifier les différents types de cellules immunes. La densité de cellules positives dans la région tumorale a été déterminée pour chaque marqueur par un observateur.RÉSULTATS : Dans 57% des cas, aucune cellule immune LAG-3+ n'était présente dans la tumeur. Les LT CD3+ et CD8+ quant à eux, infiltrent en plus grand nombre par comparaison aux Treg FOXP3+ ou aux cellules immunes LAG-3+. Pour les marqueurs CD3, CD8 et FOXP3, la majorité des tumeurs était de faible densité. CONCLUSION : Une augmentation de la taille de la cohorte et la réalisation d'analyses statistiques approfondies seront nécessaires afin de tirer des conclusions significatives de cette étude préliminaire. C’est notamment l’association de différents marqueurs dans un même tissu et la consultation des dossiers cliniques qui permettront de mettre au point de nouveaux outils diagnostiques et pronostiques.

SYLVINE CARRONDO COOTIN, Stéphane Turcotte, François Meyer, Isabelle Bairati

Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval (axe oncologie) - Département de chirurgie, Faculté de médecine, Université Laval.

Professionnels

Affiche numéro 501
Jeudi le 26 mai 13 h

DÉTERMINANTS DE LA CONCENTRATION SÉRIQUE DE L’INTERLEUKINE-6 CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE CANCER DE LA SPHÈRE ORL.

Introduction L’interleukine 6 (IL-6) est une cytokine pro-inflammatoire dont le rôle en tant que facteur pronostique a été décrit dans plusieurs cancers (prostate, cancer du poumon non à petites cellules). Des travaux antérieurs menés dans notre équipe ont montré que la concentration sérique d’IL-6 permet de prédire la survenue de seconds cancers primaires (SCP) chez des patients ayant présenté un cancer initial de la sphère ORL. Objectif Identifier les déterminants d’IL-6 sérique chez des patients atteints de cancer de la sphère ORL. Méthodes Cette étude transversale a été menée à partir d’un essai contrôlé randomisé de prévention des SCP par des anti-oxydants en utilisant les données de baseline collectées avant la randomisation et les traitements de radiothérapie. Des échantillons sanguins ont été obtenus lors de la randomisation chez 527 des 540 patients recrutés, puis congelés à -80°C. La concentration sérique en IL-6 a été dosée par immunométrie chimiluminescente. Les caractéristiques socio-démographiques et médicales, les habitudes de vie et les données sur la tumeur ont été collectées avant la radiothérapie grâce à des questionnaires standardisés. Des analyses bivariées (t-tests, chi-carré) ont été réalisées afin d’examiner l’association entre la concentration en IL-6 et les potentiels déterminants. Les variables significativement associées (p<0,05) à la concentration d’IL-6 ont ensuite été incluses dans un modèle de régression linéaire multiple. Résultats Le niveau sérique median d’IL-6 dans les échantillons était de 3,1 ng/L (interquartiles: 2,20-4,40). L’analyse multivariée a permis d’identifier huit facteurs associés de manière significative à IL-6 (P≤0.05): l’âge, le sexe, le statut marital, l’indice de masse corporelle, le statut tabagique, l’indice de comorbidité de Charlson, l’indice de performance de Karnofsky, et le site tumoral. Conclusion Ces résultats montrent que plusieurs facteurs de risque connus des seconds cancers primaires, tels que l’indice de masse corporelle et le statut tabagique, sont associés au niveau sérique d’IL-6. La prochaine étape de cette étude sera de vérifier si l’effet de ces facteurs modifiables pourrait être médié par IL-6.

CHABRAT, AUDREY ; Brisson, Guillaume ; Metzakopian, Emmanouil ; Salesse, Charleen ; Doucet-Beaupré, Hélène ; Rioux, Veronique ; Schaan-Profes, Marcos ; Charest, Julien ; Pasterkamp, R.Jeroen; Ang, Siew-Lan ; Lévesque, Martin. Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec, Faculté de médecine, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 466
Jeudi le 26 mai 13 h

RÔLE CLÉ DE LMX1A/B POUR LE DÉVELOPPEMENT D’UNE THÉRAPIE DE REMPLACEMENT CELLULAIRE POUR LES PATIENTS ATTEINTS DE LA MALADIE DE PARKINSON

OBJECTIF : La principale caractéristique de la maladie de Parkinson (MP) est la dégénérescence des neurones dopaminergiques du mésencéphale (mDA) de la substance noire pars compacta (SNpc). Les cellules souches offrent l’opportunité de générer un grand nombre de neurones DA afin de reconstituer les circuits dopaminergiques. Toutefois, le succès d’une thérapie de remplacement cellulaire pour la MP requiert une réinnervation appropriée des nouveaux neurones DA greffés. Les mécanismes impliqués dans le développement et le guidage des axones DA vers leurs cibles sont encore inconnus. L’objectif de notre étude est d’élucider ces mécanismes afin d’appliquer ces découvertes au développement d’une thérapie efficace de remplacement cellulaire pour la MP. MÉTHODES : Les souris mutantes pour Lmx1a/b montrent un défaut dans leurs projections axonales DA. Nos expériences de profil d’expression génique chez ces souris, ont mené à l’identification de PlexinC1 comme cible de Lmx1a/b. Une analyse in vitro et in vivo du rôle de PlexinC1 et de son ligand Sema7a a été effectuée. RÉSULTATS : En l’absence de Lmx1a/b, les projections axonales des neurones de la SNpc innervent la partie ventrale du striatum ; et une expansion de l’expression de PlexinC1 jusque dans les neurones de la SNpc est observée. L’analyse in vitro de cônes de croissance mDA exposés à la Sema7a, indique que Sema7a agit comme un agent chimiorépulsif pour les neurones de la VTA. Les souris KO pour Sema7a montrent une innervation inappropriée des neurones de la VTA vers la partie dorsale du striatum (zone riche en Sema7a). A l’inverse, la surexpression de PlexinC1 résulte au même défaut de guidage axonal observé chez les mutants Lmx1a/b. CONCLUSION : Nos résultats montrent Lmx1a/b comme répresseurs de PlexinC1 dans les neurones de la SNpc ; et l’interaction Sema7a/PlexinC1 régule l’organisation des circuits mDA. Cette étude est la première à identifier les bases moléculaires du guidage axonal des neurones mDA, et devrait contribuer à améliorer l'efficacité des thérapies de remplacement cellulaire pour la MP.

CHAILLOT JULIEN1, Mallick Jaideep2, Tebbji Faiza1, Tyers Mike2, Sellam Adnane1
1Centre de Recherche en Infectiologie, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Université Laval, Québec, QC, Canada. 2 Institut de recherché en immunologie et en cancérologie, Université de Montréal, Montréal, QC, Canada.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 283
Jeudi le 26 mai 10 h 15

IDENTIFICATION DES CIRCUITS DE RÉGULATION COUPLANT LA CROISSANCE ET LA DIVISION CELLULAIRE CHEZ LA LEVURE OPPORTUNISTE CANDIDA ALBICANS

Objectif : Les cellules eucaryotes doivent atteindre une taille seuil avant d’engager le cycle cellulaire, ce qui permet de maintenir une taille constante sur le long terme. L’homéostasie de la taille est régulée par la croissance et par la division cellulaire. La croissance et la division sont couplées en fin de phase G1, à un point de contrôle appelé START. L’objectif est de caractériser les mécanismes de régulation qui permettent de coupler la croissance et la division cellulaire chez la levure opportuniste et modèle eucaryote Candida albicans.Méthode : Nous avons criblé des collections de mutants de délétion de C. albicans afin d’identifier des gènes nécessaires pour l’homéostasie de la taille. Pour cela, nous avons utilisé le Z2-Coulter Counter, qui permet d’obtenir une distribution du nombre de cellules en fonction de la taille. Nous avons considéré que les mutants ayant une augmentation ou une diminution de la taille médiane de 20% par rapport à la souche référence sont des mutants de taille. Résultats : Nous avons identifié 195 mutants avec un défaut de taille. Nous avons comparé ces résultats à différents criblages précédemment effectués sur Saccharomyces cerevisiae. Ces comparaisons suggèrent que la régulation de la taille est très plastique chez les levures. Nous avons montré que la MAPK Hog1/p38 est un régulateur de la taille cellulaire chez C. albicans (mais pas chez S. cerevisiae) en absence de stress. Hog1 régule négativement START en inhibant le complexe SBF. Hog1 régule également la biogénèse des ribosomes par l’intermédiaire du facteur de transcription Sfp1.Conclusion : Notre criblage a permis de mettre en évidence que la régulation de la taille est un mécanisme peu conservé au cours de l’évolution. Nous avons également montré que Hog1, connu pour son rôle dans l’adaptation à différents stress, est un régulateur majeur de START. Hog1 régule d’un côté la croissance, par l’intermédiaire de la biogénèse des ribosomes, et d’un autre côté le cycle cellulaire en inhibant le complexe SBF.

CHAREST-MORIN, XAVIER; Marceau, François. CRCHUQc-ULQ-Centre hospitalier de l’Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 441
Jeudi le 26 mai 13 h

NOUVELLE STRATÉGIE DE DÉTECTION DES RÉCEPTEURS COUPLÉS AUX PROTÉINES G : LIGANDS ENZYMATIQUES AVEC POTENTIEL DIAGNOSTIQUE POUR RÉCEPTEURS DE PEPTIDE HORMONAUX

OBJECTIFS : Les récepteurs couplés aux protéines G (GPCRs) sont la plus grande famille de récepteurs transmembranaires chez l’humain. Des dérèglements dans la signalisation ou l’expression de ceux-ci sont en causes dans de nombreuses maladies, c'est pourquoi ce sont des cibles thérapeutiques intéressantes. Il est difficile de détecter les niveaux endogènes de GPCRs avec les stratégies conventionnelles, notamment les anticorps. Nous avons démontré qu’il était possible de détecter des récepteurs recombinants membres des deux plus grandes familles de GPCRs (A: B1 de la bradykinine (B1R;BK); B: PTH1R de la parathormone (PTH)) à l’aide de protéines de fusion composées du ligand de ces récepteurs fusionné avec la protéine verte fluorescente (GFP). En remplaçant la GFP par une peroxydase, il devient possible de détecter des niveaux endogènes du B1R ainsi que du récepteur PTH1R. MÉTHODES : La protéine APEX2, une peroxydase provenant de la fève de soya, a été fusionnée en N-terminale du ligand du B1R et en C-terminale de la PTH. Ces protéines sont étudiées pour leur capacité à détecter les populations endogènes de récepteurs. RÉSULTATS : La protéine de fusion APEX-NG30-Lys-des-Arg9-BK permet la détection des populations endogènes de récepteur B1R exprimé sur les cellules de muscles lisses issue de l’artère ombilicales. Le prétraitement des cellules avec un antagoniste du B1R empêche la liaison de la protéine de fusion prouvant la spécificité de celle-ci. La protéine de fusion PTH-FLAG-APEX permet la détection des populations endogènes de PTH1R exprimé sur les cellules MG-63 (lignée cellulaire issue d’un ostéosarcome). La compétition de la liaison de la protéine de fusion avec 1µM de PTH empêche le marquage des cellules démontrant ainsi la spécificité de la construction PTH-FLAG-APEX. CONCLUSIONS : La détection des niveaux endogènes de GPCRs est cruciale pour une meilleure compréhension de ces importants récepteurs. La technologie de détection basée sur des protéines de fusion avec un domaine peroxydase pourrait être appliquée à l’ensemble des ligands peptidiques des GPCRs des deux plus grandes familles. De plus, certaines données suggèrent que le récepteur B1R pourrait être un biomarqueur des états inflammatoire et cela sera étudié davantage dans un futur rapproché.

CHAUVETTE, VINCENT; Ruka, Emmeline; Voisine, Émile; Dagenais, François; Voisine, Pierre. Centre de recherche de l'IUCPQ, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 404
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPACTS NEUROLOGIQUES DE LA FERMETURE DE L’APPENDICE AURICULAIRE GAUCHE LORS D’UNE CHIRURGIE MITRALE CONCOMITANTE, UNE ÉTUDE RETROSPECTIVE

OBJECTIF : Près de 40% des patients qui subissent une chirurgie mitrale isolée développent de la fibrillation auriculaire (FA). La FA est un facteur de risque d’accident vasculaire cérébral bien connu. Plus de 90% des caillots responsables d’évènements neurologiques reliés à la FA proviennent de l’appendice auriculaire gauche (AAG). La fermeture de l’AAG pourrait potentiellement réduire les complications neurologiques post-opératoires des patients subissant une chirurgie mitrale. MÉTHODE: Il s’agit d’une étude rétrospective des patients ayant subi une chirurgie mitrale entre janvier 2003 et avril 2014 à l’Institut de Cardiologie et de Pneumologie de l’Université Laval. Les données ont été collectées de façon prospective à partir de la base de données de l’Institut. Les analyses univariées et multivariées appropriées ont été réalisées. RÉSULTATS : Les résultats ont été obtenus pour 2728 patients qui rencontraient les critères d’inclusion. Parmi ceux-ci, 406 (14.9%) ont subi une fermeture de l’AAG (f-AAG). Le risque d’AVC post-opératoire (3.0% vs 3.5%, p=0.77) et d’ischémie cérébral transitoire (0.5% vs 0.4%, p=0.70) étaient comparables f-AAG et celui n'ayant pas subi de fermeture de l'AAG (nf-AAG). Par analyse univariée, la présence de FA en pré et post-opératoire n’avait pas d’impact significatif sur la mortalité intra-hospitalière (p=0.48 and p=0.89). Il y avait cependant une différence significative en terme de survie à long-terme entre le groupe f-AAG et le groupe nf-AAG (p=0.0007, suivi médian : 2.4 ans). Par analyse multivariée, la f-AAG a été identifiée comme étant un facteur protecteur indépendant en ce a trait à la mortalité à la long terme [OR 0.47; CI95% (0.25-0.89)]. Les procédures isolées de Maze n’avaient pas d’impact significatif sur la mortalité [OR 0.66; CI95% (0.36-1.21)]. CONCLUSION : La f-AAG lors d’une chirurgie mitrale est un facteur protecteur en ce qui a trait à la mortalité à long terme. Cependant, la f-AAG ne prévient pas les évènements neurologiques en période péri-opératoire. Contrairement à la f-AAG, les procédures isolées de Maze n’ont pas d’impact sur la survie à long terme.

CHOMETTON, SANDRINE ; De Avila Dal’Bo, Camila ; Guèvremont, Geneviève ; Calvez, Juliane ; Lenglos, Christophe ; Timofeeva, Elena. Centre de recherche IUCPQ, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 84
Mercredi le 25 mai 16 h

COMPARAISON DE L’EFFET SUR LA PRISE ALIMENTAIRE DE L’INJECTION D’AGONISTES SPÉCIFIQUES ET NON-SPÉCIFIQUES DU RÉCEPTEUR RXFP3 DANS LE CERVEAU.

OBJECTIF : La relaxine-3 est un neuropeptide de la famille des relaxines, qui est impliqué dans la prise alimentaire et le stress. Il est produit dans une région spécifique du système nerveux central, le noyau incertus. La relaxine-3 se lie avec une forte affinité au récepteur RXFP3 et avec une faible affinité au récepteur RXFP1. A2, un agoniste de relaxine-3, se lie seulement au récepteur RXFP3. L’analyse des réponses obtenues suite à l’injection de ces deux molécules va permettre de mieux comprendre l’implication spécifique du récepteur RXFP3 dans le comportement de prise alimentaire. MÉTHODES : Des injections intracérébroventriculaires aigües de relaxine-3 ainsi que d’A2 ont été effectuées chez des rats mâles, puis la prise alimentaire, la prise hydrique ainsi que les taux de testostérone dans le sang ont été mesurés. Les cerveaux ont ensuite été prélevés et des hybridations in situ pour différents marqueurs ont été réalisées. RÉSULTATS : L’injection de ces deux molécules augmente la prise alimentaire, mais de manière plus importante avec A2. Seule l’injection de relaxine-3 augmente la prise hydrique ainsi que les taux de testostérone dans le sang, ces résultats n’impliquent donc pas le récepteur RXFP3. De plus, des différences dans l’expression de c-Fos, marqueur de l’activité neuronale, ont été observées dans le noyau paraventriculaire de l’hypothalamus entre les rats injectés relaxine-3 et ceux injectés A2. Les analyses d’autres marqueurs tels que vasopressine, ocytocine ou CRF (corticotropin-releasing factor) sont en cours. CONCLUSION : Le récepteur RXFP3 est plus spécifiquement impliqué dans la régulation de la prise alimentaire chez le rat mâle, peut-être en agissant au niveau du noyau paraventriculaire de l’hypothalamus.

CHOUKOU, AMINE; Routhier, François. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)
Gagnon, Dany. Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation (CRIR) du Montréal métropolitain

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 296
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉTUDE DE L’EFFICACITÉ DES MAINS COURANTES BBRAVER AINSI QUE DE LA SATISFACTION ET DE LA DOULEUR RESSENTIES AUX ÉPAULES SUITE À LEUR UTILISATION: APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE

OBJECTIF: Décrire la méthodologie adoptée pour explorer les bénéfices biomécaniques possibles découlant de l’utilisation des mains courantes (MC) Bbraver ainsi que la satisfaction et la douleur ressenties aux épaules suite à leur utilisation. MÉTHODES: Dix usagers de fauteuil roulant manuel (FRM) ayant une lésion de la moelle épinière (T1-T12) seront recrutés pour participer à 2 séances d’évaluation espacées de 2-4 jours et utiliseront leur propre FRM, une fois avec leurs MC habituelles et une fois équipé des MC Bbraver. Ils participeront à des évaluations biomécanique sur tapis roulant, de leurs habiletés en FRM et de leurs satisfaction et douleurs ressenties aux épaules suite à l’utilisation de MC BBraver. Six d’entre eux seront retenus pour également utiliser les MC Bbraver pendant un mois et seront réévalués à la fin de cette période selon les mêmes protocoles. Pour l’évaluation biomécanique, chaque participant sera amené à propulser jusqu’à 10 minutes afin d’évaluer les paramètres temporels de la propulsion (durée, temps de poussée et de récupération), le moment de propulsion et l’électromyographie (EMG) des principaux muscles impliqués dans la propulsion en FRM (taux d’utilisation musculaire et de diminution de la fréquence médiane du signal EMG). Pour l’évaluation des habiletés en FRM, chaque participant complètera le Wheelchair skills test. La satisfaction et la douleur aux épaules seront évaluées à l’aide de 2 questionnaires.RÉSULTATS ET RETOMBÉES ATTENDUS: Nous nous attendons à une meilleure propulsion avec les MC Bbraver par rapport aux MC habituelles qui se traduit par la capacité de propulser plus longtemps à la vitesse habituelle avec une utilisation musculaire moindre. De même, une augmentation des habiletés en FRM et de la satisfaction d’utilisation est attendue. En revanche, les douleurs ressenties aux épaules devraient être moindre après un mois d’utilisation de la MC Bbraver. Cette étude enrichira nos connaissances sur le rôle des MC en tant qu’aide à la propulsion en FRM et fournira des données probantes utiles pour les futurs développements de MC.

CLAFSHENKEL, WILLIAM P.; Kawecki, Fabien; Eliopoulos, Nicoletta+; Auger, François A.; Fradette, Julie. Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval/LOEX, CRCHUQc-UL de Québec-Université Laval, Axe Médecine Régénératrice; +Département de Chirurgie, Université McGill

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 85
Mercredi le 25 mai 16 h

LA MÉLATONINE AMÉLIORE L’OSTÉOGENÈSE DE CELLULES SOUCHES DU TISSU ADIPEUX DANS UN MODÈLE DE TISSUS OSSEUX HUMAINS

OBJECTIF : La mélatonine augmenterait la différenciation des ostéoblastes et la formation des os. Il y a un grand potentiel d’utilisation des cellules souches du tissu adipeux humain (CSTA) en reconstruction osseuse; cependant, l'effet de la mélatonine sur l’ostéogenèse est peu étudié et compris dans ces cellules mésenchymateuses. Notre hypothèse est que la mélatonine modulera la réponse des CSTA dans les tissus reconstruits en favorisant la différenciation ostéogénique. Cette étude évalue donc son impact sur l’ostéogenèse dans les feuillets de CSTA utilisés pour créer le tissu osseux 3D. MÉTHODES : Les CSTA ont été cultivées en conditions basales ou ostéogéniques, et ce en présence ou l’absence de doses variables de mélatonine. La réponse des CSTA à la mélatonine a d’abord été déterminée en analysant les niveaux de récepteurs de la mélatonine dans les feuillets traités et en évaluant leur différenciation ostéogénique et la minéralisation par l'activité de la phosphatase alcaline (PAL), le dépôt d'hydroxyapatite et la quantification du calcium. RÉSULTATS : Au début de la phase de différenciation (3-7 jours), la mélatonine a modulé les niveaux de récepteurs par rapport aux contrôles non-induits et non-induits traités avec la mélatonine. La mélatonine accélère le processus de différenciation des CSTA lorsqu'elle est combinée au milieu d'induction. Par rapport aux contrôles induits, les CSTA traitées avec la mélatonine et induites vers l’ostéogenèse ont montré une augmentation de l’activité de PAL (2.3x) et de la minéralisation (2.8x) après 21 jours de différenciation. La modulation initiale des niveaux de récepteurs de la mélatonine pourrait aider à expliquer ces résultats. CONCLUSION : Notre modèle de reconstruction de tissu osseux humain nous permet d'étudier l'impact des molécules biologiques telles que la mélatonine sur la régulation des CSTA vers l’ostéogenèse. Ces résultats suggèrent que la mélatonine améliore la différenciation dans cette population de cellules, et peut donc servir d'agent ostéogénique dans les tissus osseux reconstruits dérivés de CSTA.

CLISSON, MARINE ; Tastet, Lionel ; Capoulade, Romain ; Simard, Louis ; Shen, Mylène ; Pibarot, Philippe ; Clavel, Marie-Annick. Centre de Recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Université LAVAL

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 217
Jeudi le 26 mai 10 h 15

BÉNÉFICES DU CALCUL DE LA COMPLIANCE ARTÉRIELLE DANS L’ÉVALUATION DE LA SÉVÉRITÉ DE LA STÉNOSE VALVULAIRE AORTIQUE – ETUDE PROGRESSA

OBJECTIF : La sténose aortique (SA) est considérée sévère quand le gradient moyen (GM) est >40mmHg et l’aire valvulaire aortique <1cm². En clinique, il est fréquent de rencontrer une discordance entre ces indices de sévérité ne s’expliquant pas par une diminution du débit cardiaque. Ceci entraine une incertitude quant à la sévérité de la SA et induit un doute dans le choix du traitement. L’objectif de cette étude était de déterminer les causes d’une telle discordance par la mesure de la compliance artérielle, qui pourrait interférer avec l’évaluation hémodynamique de la SA. MÉTHODES : 38 hommes ont subi une échocardiographie, une tomographie cardiaque, une mesure de la pression artérielle et de l’onde de pouls dans le contexte de l’étude prospective PROGRESSA. La compliance artérielle (CA) a été calculée chez tous les patients en utilisant les pressions artérielles périphérique et centrale. Le score de calcium de la valve aortique a été indexé pour la surface de l’anneau aortique (CVAd). RESULTATS: L’âge moyen était de 62±13 ans, le GM 22±8mmHg et le débit cardiaque normal chez tous les patients. La corrélation entre la CVAd et le GM était bonne dans notre population (r=0,61;p<0.0001). Que l’on utilise la CA périphérique (CAp) ou la CA centrale (CAc), une interaction significative existait entre la CVAd et la CA pour la prédiction du GM (les 2 p<0.0001). Chez les 9 patients avec une CAp abaissée (<0,6), le GM était plus bas que chez les 29 patients avec une CAp normale (p=0.02). Il en était de même chez les 15 patients avec une CAc abaissée (<0,8) (p=0.02). De façon intéressante, la CAc était supérieure (p<0.0001) à la CAp pour la prédiction du GM. CONCLUSION : Cette étude démontre que pour une même sévérité anatomique de SA (CVAd), les patients ayant une CA abaissée, ont un GM diminué. Pour ces patients, la sévérité de la sténose pourrait donc être sous-estimée et le traitement inadapté. De plus, la CAc serait un meilleur prédicteur que la CAp. La corroboration de la sévérité de la SA est donc essentielle chez les patients présentant une discordance des marqueurs de sévérité à l’échocardiographie.

COATS, VALÉRIE1; Moffet, Hélène2-3; Vincent, Claude2-3; Simard, Sébastien1; Maltais, François1,4; Tremblay, Lise1,4 et Saey, Didier1-2.

1. CRIUCPQ-UL, Québec, Canada; 2 Département de réadaptation, Université Laval, Québec, Canada; 3CIRRIS, Québec, Canada; 4Département de médecine, Université Laval, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 454
Jeudi le 26 mai 13 h

LA TÉLÉRÉADAPTATION EN ONCOLOGIE PULMONAIRE : UNE NOUVELLE AVENUE PROMETTEUSE

OBJECTIF : Chez les patients atteints de cancer du poumon, la participation à un programme de réadaptation permet d’améliorer la tolérance à l’effort, la fatigue et la qualité de vie des patients, toutefois l’accessibilité à cette stratégie d’intervention reste limitée. La téléréadaptation, une application de la télésanté qui utilise les technologies de télécommunications pour prodiguer des services de réadaptation, est une nouvelle approche prometteuse qui pourrait améliorer l’accessibilité et l’adhérence à cette intervention. L’objectif de ce projet est donc d’étudier la faisabilité d'un programme de téléréadaptation (TELERP) chez les patients sous chimiothérapie pour un cancer pulmonaire et d’en explorer les effets sur la capacité fonctionnelle. MÉTHODE : Cinq patients (3 hommes et 2 femmes) de 62 ± 7 ans et ayant un indice de masse corporelle de 24 ± 3 kg /m2 ont suivi un TELERP de 8 semaines. L’intervention incluait des sessions d’entrainement musculaire et cardiovasculaire supervisées (15) et non supervisées (9) réalisées à raison de 3 fois par semaine. Des épreuves de marche six minutes (6MWT), time up and Go (TUG) et Timed stair test (TST) ont été réalisées avant et après le TELERP pour évaluer la capacité fonctionnelle des patients. L’adhérence au TELERP et la convivialité de la plateforme technologique ont aussi été analysées. RÉSULTATS: Les patients ont complété 15 ± 0 sessions supervisées et 9 ± 2 sessions non supervisées et aucun événement indésirable n’est survenu au cours de l’intervention. La satisfaction globale face à la plateforme technologique était très bonne avec un score de 4,7 ± 0,4, sur une échelle de 0 à 5. Suite à l’intervention, le TST et 6MWT se sont améliorés (Δ-3,0 ± 0, 19 s, p < 0,05 et Δ 39,8 ± 19,7 m, p = 0,01; respectivement) alors qu'il n'y avait aucun changement pour le TUG (Δ 0,38 ± 0,46s, p = 0,6). CONCLUSION: Ces résultats préliminaires supportent la faisabilité d'un TELERP en oncologie pulmonaire et suggèrent que cette stratégie d’intervention peut contribuer à maintenir ou à améliorer la capacité fonctionnelle de ces patients.

COLLIAUX JÉRÉMY, vigneault eric, varfalvy nicolas, beaulieu luc, pignol jean-philippe, dagnault anneDépartement de radio-oncologie, Centre Hospitalier Universitaire de Québec, Hôtel-Dieu de Québec, CANADA

Fellow (formation complémentaire en médecine)

Affiche numéro 203
Jeudi le 26 mai 10 h 15

FAISABILITÉ DE LA CURIETHÉRAPIE MAMMAIRE PAR IMPLANT PERMANENT AU PALLADIUM 103.

OBJECTIF : Dans l’objectif d’améliorer la qualité des traitements et d’augmenter l’offre de soins de nos patients nous avons évalué la faisabilité clinique, logistique et technique de la curiethérapie mammaire par implant permanent (CMIP) au Palladium 103 qui est une technique validée en cas de cancer du sein de bon pronostic. MÉTHODES :Entre juillet 2014 et janvier 2016 nous avons reporté sur une fiche individuelle les critères, cliniques et anatomopathologiques, d’éligibilité et d’inéligibilité à la CMIP pour toutes les patientes adressées en consultation de radiothérapie pour cancer du sein au CHU de Québec. Les informations orales et écrites sur les modalités de cette technique ont été délivrées aux patientes éligibles. Pour les patientes intéressées, nous nous sommes assurés qu’elles répondaient à des critères morphologiques spécifiques sur échographie mammaire et tomodensitométrie de planification. Les patientes avec des seins trop petits ou avec une cavité opératoire (sérome) > 2.5 cm de plus grand diamètre ou trop proche de la peau ou de la paroi thoracique étaient exclues. Le traitement consistait à implanter sous contrôle échographique et sous anesthésie générale des sources de Palladium 103 dans le sein des patientes. Le tout fut réalisé selon une planification établie au préalable sur une tomodensitométrie. Pour chaque patiente traitée nous avons vérifié la conformité des paramètres dosimétriques sur le PTV (volume cible de planification correspondant au sérome avec une marge de 1.5cm autour) et sur la peau à J0 et J60 post CMIP par rapport à ceux de la planification dosimétrique pré-implant. Les volumes recevant 90%, 100% et 200% de la dose prescrite se nomment respectivement V90, V100 et V200. Les objectifs de dose étaient les suivants : PTV V100 > 90% ; PTV V200 : 20-30% ; Peau V90<4cc. Les données esthétiques et de qualité de vie ont été rapportées à J60 post implant. RESULTATS : Parmi les 1223 patientes vues en consultation pendant la période d’analyse, 184 (15%) étaient éligibles selon les paramètres cliniques et anatomopathologiques initiaux. Seulement 84 patientes ont reçu l’information sur cette technique pour diverses raisons (logistique (44%), morphologie clinique (18%), décision de ne pas être traitées (17%), troubles psychologiques (14%) et autres(7%)) et 24 étaient intéressées pour être traitées par CMIP. Après analyses morphologique du sein et de la cavité opératoire, 5 patientes ont finalement été retenues pour le traitement. Le volume moyen de sérome traité était de 9.4cc ± 3.0cc. Les paramètres dosimétriques répondaient aux objectifs sur la planification pré-implant avec une couverture moyenne du PTV pour la V100 et la V200 respectivement de 92.7% ± 1.4% (rang, 91.1-94.1%) et 20.8% ± 1.8% (rang, 18.9-23.3%) et la V90 à la peau était de 1.2cc ± 0.7cc (rang, 0.21-2.2cc). A J0 post implant et J60 ces mêmes paramètres variaient au PTV pour la V100 de 65.3% ± 13.1% à 64.4% ± 12.9% et pour la V200 de 26% ± 12.4% à 30% ± 15% respectivement et la V90 à la peau de 1.6cc ± 0.6cc à 2.5cc ± 1.8cc. Le sérome traité était couvert en moyenne à 100% ± 0.1% en pré-implant, à 84.1% ± 12.5% à J0 et à 89.1% ± 8.6% à J60 post implant. A J60 post implant le résultat esthétique était jugé bon par les 5 patientes et il était observé des douleurs de grade 1 (2/5) et de grade 2 (2/5), un érythème cutané de grade 1 (2/5) et de grade 2 (2/5) ainsi que de l’induration mammaire de grade 1 (3/5) et grade 2 (1/5). CONCLUSION : Nous avons démontré la faisabilité de la technique d’irradiation par CMIP chez des patientes sélectionnée dans un département clinique à forte activité comme le nôtre. Bien que ce traitement s’adresse à 15% des patientes, la CMIP est une approche d’irradiation partielle accélérée qui permet de diminuer le temps de traitement. Nos résultats préliminaires sont encourageants et s’accordent aux courbes d’apprentissage publiées dans la littérature. Comme pour la curiethérapie prostatique, avec l’expérience, le recrutement et la qualité du traitement s’amélioreront.

CORTEZ GHIO SERGIO, Cantin-Warren Laurence, Guignard Rina, Larouche Danielle, Germain Lucie. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Centre LOEX, Dépt de chirurgie, U. Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 491
Jeudi le 26 mai 13 h

CARACTÉRISATION DES EFFETS DE LA TOXINE DU CHOLÉRA ET DE L’ISOPROTÉRÉNOL EN FONCTION DU TYPE DE COUCHE NOURRICIÈRE POUR LA CULTURE DE KÉRATINOCYTES.

La toxine du choléra (TC) et l’isoprotérénol (ISO) sont des inducteurs d’AMP-cyclique (AMPc) qui promeuvent la prolifération de cellules humaines épithéliales de peau (kératinocytes) en culture. La TC est utilisée en recherche et l’ISO est préféré en clinique. Pour conserver les cellules souches en culture, les kératinocytes (K) sont co-cultivés avec une couche nourricière de fibroblastes murins (3T3) ou humains (CNH) irradiés. OBJECTIF Déterminer, par une approche systématique, si les effets de la TC et de l’ISO sur la qualité des cultures de K varient avec le type de couche nourricière ainsi qu’au fil des passages. MÉTHODE Quatre lignées de K ont été cultivées pendant trois passages sur CNH ou 3T3, avec de la TC, de l’ISO injectable de grade clinique (ISOc) ou de l’ISO solubilisé de grade recherche (ISOr). Le nombre de doublements par jour et la taille cellulaire moyenne ont été évalués. Des modèles linéaires mixtes ont été utilisés pour déterminer quels facteurs fixes (inducteur d’AMPc, couche nourricière et passage) avaient un impact sur les cultures et s’ils interagissaient entre eux. L’état initial des lignées (extraite ou décongelée) et la partie du corps de laquelle elles ont été isolées (sein ou pourtour du visage) ont été inclus dans ces analyses comme facteurs aléatoires. RÉSULTATS Les K doublent moins de fois par jour lorsque cultivés avec la TC en comparaison avec l’ISO. L’ISOr produit des cellules légèrement plus grosses que l’ISOc. Les K cultivés sur CNH sont plus petits et ont un doublement par jour plus élevé. Aucune interaction n’a été détectée entre les inducteurs d’AMPc et le type de couche nourricière. Cependant, le type de couche nourricière interagit avec les passages; le nombre de doublements par jour diminue et la taille moyenne augmente au fil des passages lorsque les K sont cultivés sur 3T3, alors qu’ils sont plus stables sur CNH. CONCLUSION Pour maintenir le caractère souche des K (doublements élevés et petite taille) au fil des passages, la culture avec l’ISOc sur CNH semble la plus efficace.

COULOMBE, FRANÇOIS; Leblanc, Stéphanie; Bibeau, Karine; Larose, Eric. Centre de recherche de l’IUCPQ, Département de médecine, Université Laval.

Autre statut

Affiche numéro 405
Jeudi le 26 mai 13 h

DISTRIBUTION DE L’ADIPOSITÉ ET ASSOCIATION AVEC LE PROFIL CARDIOMÉTABOLIQUE : DIFFÉRENCES ENTRE UNE POPULATION JEUNE ET ASYMPTOMATIQUE ET UNE POPULATION AVEC PREMIER INFARCTUS DU MYOCARDE.

OBJECTIF : L’adiposité ectopique prédispose aux événements aigus associés aux maladies cardiovasculaires (MCV). Nous avons analysé ce qui distingue une population jeune et asymptomatique (ASx) d’une population ayant subi un premier infarctus du myocarde (IM) selon la distribution du tissu adipeux et son association avec le profil cardiométabolique. MÉTHODES : Le profil cardiométabolique (anthropométrie, tension artérielle, profil lipidique et glycémie à jeun) a été évalué chez 104 jeunes hommes ASx (18-35 ans) sans facteur de risque modifiable de MCV excluant le tabagisme et l’obésité, ainsi que 56 hommes (37-78 ans) avec premier IM avec élévation du segment ST et thrombose coronaire confirmée par angiographie. Les tissus adipeux sous-cutané abdominal (SAT), viscéral abdominal (VAT), péricardique (PAT) et épicardique (EAT) ont été quantifiés par imagerie par résonance magnétique. RÉSULTATS : Chez la population avec premier IM, on note une altération importante du profil cardiométabolique et une augmentation significative de tous les tissus adipeux vs la population jeune et ASx. L’augmentation est prédominante pour les tissus adipeux ectopiques (VAT/EAT/PAT), en particulier pour le PAT (7.5 fois vs jeunes ASx) dont l’accumulation est fortement corrélée au VAT (r2=0.5205 chez premier IM vs r2=0.1531 chez jeunes ASx). L’analyse des associations entre tissus adipeux et marqueurs cardiométaboliques révèle une prédominance de corrélations pour le VAT et le PAT chez les sujets avec premier IM tandis que le VAT et le SAT prédominent chez les jeunes ASx. Finalement, l’analyse des associations entre tissus adipeux ectopiques combinés et marqueurs cardiométaboliques identifie le tour de taille, le cholestérol à haute densité lipoprotéique (HDL-C) et le ratio entre le cholestérol total et le HDL-C (TC/HDL-C) comme marqueurs présentant une forte corrélation chez les deux populations. CONCLUSION : Chez les individus présentant un premier IM, l’accumulation de tissu adipeux ectopique en général, et de PAT en particulier, est associée à une détérioration du profil cardiométabolique vs des individus jeunes et ASx.

COURAUD SEBASTIEN, Maxime Lemieux, Bretzner Fréderic.
Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Centre hospitalier de l’Université Laval, Axe neurosciences, Faculté de Médecine, Département de Psychiatrie et Neurosciences, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 467
Jeudi le 26 mai 13 h

OPTOGENETIC STUDY OF SEROTONINERGIC NEURONS OF THE PARA-PYRAMIDALE REGION TO LOCOMOTOR CONTROL

INTRODUCTION : Among the various serotonergic nuclei projecting to the spinal cord, the Para-Pyramidal Region (PPR) has been considered as the main descending serotonergic command to locomotion. Using neonatal isolated spinal cords attached to their brainstem, electrical or chemical stimulations within the Para-Pyramidal Region have been previously shown to evoke a locomotor-like activity. Moreover, stimulations of supraspinal locomotor centers, such as the Mesencephalic Locomotor Region, increased a marker of cell activity (c-fos) in serotonergic neurons of the PPR, but not in other spinally projecting serotonergic raphe nuclei. However, the Para-Pyramidal Region does not contain only serotonergic neurons, thus raising some concerns about the functional contribution of these neurons to locomotion. OBJECTIVE: Our aim is to investigate whether serotoninergic PPR neurons can initiate locomotion and modulate the locomotor pattern and rhythm in the adult mouse. METHODS: To test that, we used transgenic mice expressing Channelrhodopsine2.0 in serotoninergic neurons of the Para-Pyramidal Region. Electromyographic responses from hinlimb muscles were recorded during treadmill locomotion. Long- (5sec) or short-trains (50ms, 200ms pulse duration, 70Hz) of photo-stimulations were applied through a cannula implanted chronically above the Para-Pyramidal Region. RESULTS: Long- or short-trains of photo-stimulations in the serotonergic PPR failed to modulate the locomotor rhythm and pattern in open field as well as during treadmill locomotion. Nevertheless, both long- and short-trains of photo-stimulations evoked phasic motor responses in hindlimb muscles of the mouse at rest, thus suggesting serotonergic PPR neurons exhibit modulatory effects on the motor system. CONCLUSION : Although photo-stimulations of serotoninergic neurons of the Para-Pyramidal Region failed to initiate or modulate locomotion, they increased motor responses at rest, thus suggesting modulatory effects on the postural tone.

COUTURE, CAMILLE; Desjardins Pascale; Zaniolo Karine; Germain Lucie; Guérin Sylvain. CUO-Recherche, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Centre LOEX, Département d'ophtalmologie et de chirurgie, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 231
Jeudi le 26 mai 10 h 15

INFLUENCE D'INHIBITEURS PHARMACOLOGIQUES DES VOIES SIGNALÉTIQUES ACTIVÉES PAR LES INTÉGRINES SUR LA FERMETURE DES PLAIES DANS UN MODÈLE DE CORNÉES RECONSTRUITES PAR GÉNIE TISSULAIRE

OBJECTIF : La cornée est la structure la plus antérieure de l’œil, ce qui la prédispose à des blessures. Suivant une lésion, la matrice extracellulaire (MEC) se modifie pour faciliter la guérison. Ce changement est rapidement perçu par les cellules épithéliales cornéennes grâce aux intégrines. Notre hypothèse est que l’activation de certaines voies signalétiques liées aux intégrines favorise la guérison des plaies cornéennes. Nos objectifs sont de 1) déterminer les voies impliquées dans la guérison des plaies cornéennes et 2) tester des inhibiteurs pharmacologiques ou agonistes d’intermédiaires de ces voies afin de vérifier leur impact sur la guérison des plaies de notre modèle de cornée humaine reconstruite par génie tissulaire. MÉTHODES : La méthode d’auto-assemblage a été utilisée afin de produire des cornées reconstruites et des plaies ont été créées. Des analyses de profilage génique sur biopuces à ADN ont été réalisées afin d’identifier les voies signalétiques impliquées dans la guérison de plaies. Aux jours 0 à 4, les agents pharmacologiques GDC-0068, C646 et SC-79 ont chacun été ajouté au milieu de culture. La fermeture des plaies a été suivie en microscopie et photographiée à chaque intervalle de temps. RÉSULTATS : Les données des biopuces ont permis d'observer des changements dans l'expression de certains effecteurs des voies signalétiques MAPK et PI3K/Akt activées lors de la guérison des plaies. L'inhibition de la voie PI3K/Akt avec le GDC-0068, un inhibiteur d’Akt, a permis d’inhiber complètement la fermeture des plaies. Toutefois, l'inhibition de la voie MAPK par le C646, un inhibiteur de CREB, a considérablement accéléré la guérison. Lorsque combiné au SC-79, un activateur d’Akt, la guérison s’est avérée encore plus rapide. CONCLUSION : Les résultats de ces travaux améliorent nos connaissances des mécanismes qui modulent la guérison des plaies cornéennes. Ils auront des retombées importantes en recherche fondamentale et clinique, car ils ouvrent la voie au développement d’un nouveau traitement pharmacologique pour les plaies cornéennes.

DA SILVA, MARINE1,2; Bigo, Cyril1,3; Barbier, Olivier1,3; Rudkowska, Iwona1,2. 1Centre de recherche du CHUQ – CHUL; 2Département de kinésiologie, Université Laval; 3Faculté de pharmacie, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 479
Jeudi le 26 mai 13 h

LES PROTÉINES LAITIÈRES ET LEURS ACIDES AMINÉS RÉGULENT L’EXPRESSION DES GÈNES INFLAMMATOIRES DANS LES CELLULES ENDOTHÉLIALES VASCULAIRES

OBJECTIF : La digestion des protéines laitières, caséines (CN) et protéines du petit lait (WP), libère des peptides et des acides aminés (AA) bénéfiques pour la santé vasculaire. Cependant, les effets des protéines laitières sur l’inflammation, un facteur de risque de maladies cardiovasculaires (MCV) sont peu renseignés. Cette étude in vitro compare l’effet des composés protéiques laitiers (protéines et AA) sur l’expression des gènes inflammatoires. MÉTHODES : Des cellules endothéliales de la veine ombilicale (HUVEC) stimulées ou non avec un composé pro-inflammatoire (TNF-α), ont été incubées 24h avec des protéines laitières ou des AA, avant de mesurer l’expression des gènes TNF et VCAM-1 par RT-PCR. Les protéines testées incluaient des WP (isolat (WPI) ou hydrolysat (WPH)), des CN et un mélange WPI+CN (WPCN, 1:4 w/w). Cinq AA représentatifs des protéines laitières ont été étudiés : glutamine et proline (AA majeurs des CN), leucine (AA majeur des WP), isoleucine et valine (AA majeurs dans les WP et les CN). RÉSULTATS : Dans les cellules non stimulées au TNF-α, le WPI diminue l’expression des gènes TNF et VCAM-1, tandis que les CN diminuent l’expression de VCAM-1. Le mélange WPCN diminue également VCAM-1, mais augmente l’expression de TNF. La glutamine, la proline et la valine augmentent l’expression de TNF et de VCAM-1 à hautes doses (20 mM) dans les cellules non stimulées. Tandis que la stimulation au TNF-α entraine une augmentation de l’expression des gènes TNF et VCAM-1, le WPH atténue cette réponse inflammatoire en diminuant l’expression de ces gènes. De plus, la leucine, l’isoleucine et la valine diminuent l’expression de TNF de manière dose-dépendante, sans affecter l’expression de VCAM-1. À l’inverse, les CN, le mélange WPCN et la glutamine amplifient l’effet du TNF-α en augmentant l’expression de TNF et/ou VCAM-1. CONCLUSION : Dans les cellules endothéliales, alors que les CN et la glutamine ont un effet pro-inflammatoire, les WP, la leucine, l’isoleucine et la valine ont des effets anti-inflammatoires. Ces résultats illustrent le potentiel préventif des WP dans le développement des MCV.

DABBAGHIZADEH AFROOZ, Geneviève Morrow & Robert M. Tanguay
Lab of Cell and Developmental Genetics, Dept Molecular Biology, Medical Biochemistry and Pathology, IBIS and PROTEO, Université Laval, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 284
Jeudi le 26 mai 10 h 15

STUDY OF THE STRUCTURE AND FUNCTION OF THREE DROSOPHILA MELANOGASTER HSP22 ARGININE MUTANTS

Introduction: The small heat shock protein (sHSP) family is ubiquitous and is composed of proteins sharing the alpha-crystallin domain (ACD) and having molecular masses in the range of 12 to 43 kDa. As molecular chaperones, they protect cells from different kinds of stress. A R120G mutation of HspB5 located in the ACD is genetically linked to desmin-related myopathy and results in high molecular weight oligomers and lost of chaperone-like function. Similar observations have been made for the corresponding mutation in HspB4 (R116C), which is generally linked to congenital cataracts. These arginines lies in the most highly conserved region of sHSPs. Objective: In order to obtain inactive mutants of Drosophila melanogaster DmHsp22, three different arginine mutants located in the ACD were obtained and characterized. Method: Blue native electrophoresis (BN-PAGE) and size exclusion chromatography (SEC) were used to determine the structure of DmHsp22 and mutants. Chaperone like activity was done to analyze their ability to prevent heat-induced aggregation of substrates in vitro. Results: The double mutant (R109/110G) displayed a different behavior comparatively to the wild-type DmHsp22 as revealed by SEC and BN-PAGE. Using single mutations revealed that the R110G mutation was responsible of the double mutant phenotype. In contrast to the R120G mutation of HspB5 and R116C mutation of HspB4, the R110G mutation of DmHsp22 resulted in smaller oligomers than the wild-type protein. Moreover, in vitro chaperone like activity using citrate synthase and malate dehydrogenase demonstrated that all three mutants are as efficient chaperones as wild-type DmHsp22 to prevent heat-induced aggregation of different substrates.Conclusion: The R110G mutation decreases the size of DmHsp22 oligomers and does not affect its chaperone-like activity, which suggest that it is not the ortholog of the HspB5 R120G mutation as expected. While the mutation did not result in an inactive mutant of DmHsp22, it may prove useful in future experiments aimed at understanding the mechanism by which DmHsp22 interacts with its substrates.

DAKIW PIACESKI, ANGELA1; Bisson, Francis1; Ghani, Karim2; Caruso, Manuel2; Germain, Lucie1. 1Centre de recherche (CR) en organogénèse expérimentale de l’Université Laval/LOEX, 2CR en Cancérologie de l'Université Laval et 1,2CR du CHU de Québec-Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 232
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DÉVELOPPEMENT D’UN TRAITEMENT POUR L'ÉPIDERMOLYSE BULLEUSE DYSTROPHIQUE RÉCESSIVE INTÉGRANT LA THÉRAPIE GÉNIQUE ET LE GÉNIE TISSULAIRE

OBJECTIF : L’EBDR est une maladie génétique rare causée par des mutations dans le gène COL7A1, codant pour le collagène de type VII (ColVII), qui est sécrété par les kératinocytes et les fibroblastes de la peau. L’objectif de ce projet est d’associer la thérapie génique et la peau reconstruite (PR) par génie tissulaire afin de développer un traitement pour l’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive (EBDR). MÉTHODES : Une méthode de transduction de fibroblastes et de kératinocytes a été mise au point avec un vecteur rétroviral contenant le gène de la GFP. Nous avons testé l'efficacité d’un peptide et d’un agent polycationique pour augmenter la transduction des vecteurs rétroviraux. Nous avons également testé l’efficacité d’infection de quatre vecteurs viraux pseudotypés avec les enveloppes Ampho, BaeV, Galv et RD114. Ensuite, les conditions optimisées ont été utilisées pour délivrer le gène COL7A1 contenant le marqueur HA (hémagglutinine) dans les kératinocytes et fibroblastes dermiques adultes utilisés pour reconstruire la peau in vitro par la méthode d'auto-assemblage. RÉSULTATS : Le peptide EF-C a augmenté de trois fois la transduction des fibroblastes et d'approximativement 2 fois la transduction des kératinocytes en comparaison au polybrène. De plus, l’évaluation de l’efficacité de formation des colonies (CFE) indique que les conditions de transduction optimisées ont permis de préserver des cellules souches dans les populations de kératinocytes. Lorsque les fibroblastes et les kératinocytes transduits par un vecteur rétroviral ont été utilisés pour produire des PR, le ColVII synthétisé à partir du gène inséré s'est localisé à la jonction dermo-épidermique comme le ColVII natif. CONCLUSION : Le transfert de gènes dans une PR est une technologie prometteuse pour le traitement de l'EBDR. La greffe de ces tissus autologues sur les patients pourrait offrir une méthode efficace et sécuritaire pour traiter cette maladie.

DALLAIRE, ALEXANDRA; Simard, Martin. Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 480
Jeudi le 26 mai 13 h

I GOT IT FROM MY MAMA - COMMENT LES ARN MESSAGERS MATERNELS SONT RÉGULÉS PAR LES MICROARNS.

OBJECTIF : Les cellules germinales sont la source d’ARNm maternels qui sont stockés dans l’oocyte puis transmis à l’embryon. Le contrôle traductionnel et de la stabilité des ARNm maternels est essentiel aux premières étapes du développement animal. Les microARNs (miARN) régulent l'expression des gènes de façon post-transcriptionnelle en formant le miRISC (miRNA-induced silencing complex), qui inclut un miARN et une protéine Argonaute. La fonction du miRISC dépend de son interaction avec GW182, une plateforme qui recrute les facteurs initiant la dégradation des ARNm-cibles. Dans la lignée germinale, les miARN sont abondants et coexistent avec une grande proportion d’ARNm potentiellement ciblés. Cependant, la façon dont les miARNs régulent les ARNm maternels demeure inconnue jusqu’à maintenant et une constitue l’objectif de ce projet. MÉTHODES : J’utilise le nématode C. elegans comme modèle d’étude afin de comparer in vivo l’effet de miARNs somatiques et germinaux sur l’expression de leurs cibles respectives. Les complexes protéiques associés à miR-241, un miARN somatique, ou à miR-35, un miARN germinal, ont été purifiés afin de comparer leur composition par spectrométrie de masse. Les interacteurs potentiels identifiés sont inactivés par ARN interférence afin de vérifier leur effet sur l’activité des miARNs in vivo, dans les cellules somatiques et germinales. RESULTATS: Nous observons que le miARN germinal miR-35 bloque la traduction de sa cible et augmente le niveau de son transcrit. Ceci est contraire à l’effet des miARN somatiques, qui sont connus pour déstabiliser leur ARNm-cible. Nos résultats démontrent que AIN-1, l’homologue de GW182, n’est pas nécessaire à la fonction des miARN germinaux, ce qui pourrait expliquer comment les miARNs peuvent bloquer la traduction sans initier la dégradation de leur ARNm-cible. De plus, nos analyses ont permis d'identifier pour la première fois des facteurs spécifiques à la fonction germinale des miARN, qui nous permettront de mieux comprendre leur fonctionnement. CONCLUSION : Ce projet met en lumière une fonction inattendue des miARN de la lignée germinale et suggère leur contribution à la stabilité des ARNm maternels transmis à l’embryon.

DALLAIRE-THÉROUX; Caroline; Callahan; Brandy; Duchesne; Simon. Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec; Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 38
Mercredi le 25 mai 16 h

CORRÉLATION RADIO-PATHOLOGIQUE DE LA MALADIE D’ALZHEIMER : REVUE DE LA LITTÉRATURE SUR L’IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE PRÉ-MORTEM

OBJECTIF : Nous désirions examiner chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer (MA) probable la relation entre les changements détectables à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) in vivo et les lésions neuropathologiques retrouvées à l’autopsie par le biais d’une revue systématique des études de corrélation radio-pathologique. MÉTHODES : Nous avons exploré la base de données PubMed pour en extraire les articles publiés contenant les termes suivants : «Alzheimer’s disease»; «antemortem MRI»; «autopsy»; «neuropathology»; «pathology MRI correlation»; «postmortem histopathology»; «quantitative MRI»; «structural neuroimaging» et «volumetric MRI». Nous avons survolé chacun des 301 articles extraits; datés de 1988 à 2015; exclus 286 articles ne rencontrant pas les critères d’éligibilité; révisé les 15 articles restants pour confirmer leur pertinence; et ajoutés neuf autres sur la base des listes de références. RÉSULTATS : L’IRM volumétrique permet de détecter l’atrophie du cerveau causée par le vieillissement normal ainsi que l’accumulation des lésions caractéristiques de la MA; c’est-à-dire la dégénérescence neurofibrillaire et les plaques séniles. L’IRM détecte également l’atrophie hippocampique et plus particulièrement l’élargissement des ventricules; par contre cette première peut aussi être reliée à la sclérose hippocampique; une comorbidité assez fréquente. Les études démontrent également la contribution de certaines lésions vasculaires comme l’angiopathie amyloïde et les micro-infarctus corticaux à la réduction du volume cérébral. Malgré tout; la dégénérescence neurofibrillaire est la trouvaille pathologique ayant la plus grande influence sur le volume cérébral. Finalement; les hyperintensités de la matière blanche retrouvées à l’IRM sont fortement reliées aux pathologies vasculaires comme l’arteriosclérose et les infarctus cérébraux; mais peuvent également représenter d’autres changements histologiques comme la gliose ou la démyélinisation. CONCLUSION : L’atrophie et les hyperintensités visibles à l’IRM anatomique reflètent de façon sensible les lésions retrouvées à l’autopsie chez les patients atteints de la MA.

DAMBREVILLE CHARLINE1,< Thibaudier Yann2, Hurteau Marie-France2, Grenier Guillaume3 et Frigon Alain2.
1 Médecine expérimentale- Université Laval
2 Département pharmacologie-physiologie 3 Département chirurgie – Université de Sherbrooke

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 442
Jeudi le 26 mai 13 h

COMPENSATION NEUROMUSCULAIRE LORS DE LA LOCOMOTION SUITE À UNE DÉNERVATION DE DEUX MUSCLES EXTENSEURS DE LA CHEVILLE CHEZ LE CHAT ADULTE SPINALISÉ

OBJECTIF :Suite à une dénervation des extenseurs de la cheville, il a été montré qu’un maintien de la locomotion était possible chez de nombreuses espèces par le biais de mécanismes de compensation. Ces derniers impliquent des adaptations neuronales et musculaires. Cependant, il n’a jamais été montré qu’une adaptation musculaire était possible chez un animal avec une lésion complète de la moelle épinière, c’est-à-dire en l’absence des voies supraspinales. Le but de cette étude est de montrer qu’une adaptation musculaire est possible en l’absence des voies supraspinales, et ainsi étudier le rôle de la moelle épinière dans la plasticité musculaire. MÉTHODES :Pour ce faire, 4 chats ont subi une lésion complète de la moelle épinière au niveau de la 13ième vertèbre thoracique, ainsi qu’une dénervation partielle du nerf qui innerve deux muscles extenseurs de la cheville (gastrocnemien latéral et soleus). Des analyses électromyographiques (EMG) et cinématiques ont été réalisées avant et après dénervation pendant la locomotion à une vitesse de 0.4 m/s. Des colorations histochimiques et des analyses histomorphologiques ont ensuite été faites post-mortem sur le gastrocnemien médial (MG) ipsilatéral et le MG controlatéral à la dénervation. Ces mêmes analyses ont également été réalisées chez 4 chats intacts. RÉSULTATS:Les résultats ont montré que l’amplitude moyenne EMG du MG était augmentée du côté ispilatéral après la dénervation et que celle-ci est demeurée élevée 8 semaines post dénervation. Au niveau musculaire, les résultats ont aussi montré une hypertrophie du MG du côté dénervé par rapport au MG controlatéral, comme l’indique le gain de masse. De plus, nous avons observé une augmentation de l’aire des fibres de type IIa pour le MG du côté non dénervé chez 3 des 4 chats. La densité capillaire du MG du côté dénervé était également augmentée. CONCLUSION:Ces résultats montrent donc qu’une plasticité adaptative est possible en l’absence de voies supraspinales chez le chat. Cette étude offre un nouveau modèle permettant d’étudier la plasticité musculaire adaptative et les mécanismes qui sont impliqués suite à une lésion de la moelle épinière.

DEBLOCK-BELLAMY, ANNE; Choquette Passarelli, Joey ; Gallant, Marie-Christine; Vandal-Roy, Jérémy; Batcho, Charles Sebiyo; Mercier, Catherine; Blanchette, Andréanne. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 218
Jeudi le 26 mai 10 h 15

QUANTIFICATION DE LA PROPRIOCEPTION DU MEMBRE SUPÉRIEUR À L’AIDE DE L’EXOSQUELETTE KINARM™ ET D’UN ENVIRONNEMENT VIRTUEL

INTRODUCTION: À la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC), la prévalence des troubles proprioceptifs est de 34 à 64%. Le but de cette étude est de développer un outil d’évaluation permettant de quantifier la proprioception des membres supérieurs (MS) suite à un AVC sans solliciter la mémoire de travail et sans impliquer le MS ipsilésionnel, ce qu’aucun outil ne permet à ce jour. OBJECTIFS : Les objectifs spécifiques sont de quantifier le sens de la position au niveau du coude et d’étudier la fidélité test-retest de cet outil de mesure auprès d’individus en santé. MÉTHODES: Un outil combinant l’exosquelette KINARM™ et la réalité virtuelle est utilisé pour quantifier le sens de la position du MS dominant lors de 2 sessions d’évaluation avec un intervalle d’une semaine. Les participants doivent indiquer verbalement, parmi 2 possibilités (« coude plus fléchi ou plus étendu»), la position réelle de leur coude par rapport à un membre virtuel projeté sur un écran situé au-dessus du bras du participant. Les déplacements du bras sont effectués par le KINARM™ et aucune information visuelle de la position du bras réel n’est disponible. La différence de position angulaire entre le bras réel et le membre virtuel varie entre les essais (n=136). Un seuil de détection est ensuite statistiquement calculé à l’aide d’une courbe sigmoïde mettant en relation les pourcentages d’essais réussis et les différences de position angulaire. RÉSULTATS: Suite à l’analyse de 12 participants sur un total de 20, la moyenne des seuils obtenus est de 6.47°±1.98. La moyenne des différences entre les évaluations est de 1.91°±1.07. CONCLUSION: Ces résultats préliminaires montrent le potentiel de cet outil dans la quantification de la proprioception.

DEFRENE, JOAN; Cesaro, Annabelle; Pagé, Nathalie; Tessier, Philippe A.

Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Université Laval, site CHUL, Département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 268
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RÉGULATION DE LA RÉPONSE IMMUNITAIRE PAR LA PROTÉINE S100A8

OBJECTIF : Les protéines S100A8 et S100A9 sont des petites protéines fixatrices de calcium que l’on retrouve notamment dans le sérum et la membrane synoviale de patients atteints d’arthrite rhumatoïde. S100A9 stimule la sécrétion de cytokines pro-inflammatoires par les neutrophiles et les monocytes, de même que la phagocytose et la migration cellulaire. Les fonctions de S100A8 sont quant à elles peu connues. A travers cette étude, nous investiguons les fonctions de S100A8 dans la réponse immunitaire à l’aide de souris déficiente pour le gène S100a8. MÉTHODES : Des souris déficientes en S100A8 ont été produite par la délétion des deux exons codants du gène S100a8. Les populations cellulaires du sang, de la moelle osseuse et des tissus lymphoïdes ont été caractérisées par cytométrie en flux. L’expression de cytokines dans le sérum et les tissus a été mesurée par essai multiplex. L’arthrite a été induite par immunisation au collagène de poulet. La dégradation des articulations a été évaluée par µCT et histologie. RÉSULTATS : La délétion de S100a8 n’a pas eu d’effets sur les populations lymphocytaires, mais a induit une augmentation de populations myéloïdes (CD11b+) dans le sang et dans la moelle osseuse, particulièrement les granulocytes et les précurseurs de monocytes/macrophages. Par ailleurs, la culture de cellules de moelle osseuse des souris S100a8-/- a généré plus de cellules dendritiques et de macrophages et ces cellules montraient une augmentation de l’expression des marqueurs CD11b, MHCII et CD86. L’expression des marqueurs de cellules myéloïdes CD11c, Gr1 et 7/4 a également été augmentée dans les tissus des souris S100a8-/-. L’arthrite induite par le collagène était aggravée chez les souris S100a8-/-, avec des dégâts des os et des articulations plus importants comparés aux souris sauvages. Une plus forte sécrétion de cytokines pro-inflammatoires (IL-6 et IL-1β) a aussi été observée dans les pattes des souris S100a8-/- ainsi qu’une migration de cellules myéloïdes plus importante. CONCLUSIONS : Ces résultats suggèrent que S100A8 contrôle la différenciation des cellules myéloïdes dans la moelle osseuse et agit comme un facteur anti-inflammatoire dans l’inflammation chronique.

A. DELANOË (1), J. LÉPINE (1), S. TURCOTTE (1), M.E. LEIVA PORTOCARRERO (1), H. ROBITAILLE (1), A. M. C. GIGUÈRE (2), B. J. WILSON (3), H. WITTEMAN (4), I. LÉVESQUE (5), L. GUILLAUMIE (6) ET F. LÉGARÉ (1 ; 7)
(1) CRC-PDP, Axe Santé des populations et pratiques optimales en santé, CRCHUQc-ULQ.(2) Département d’obstétrique et de gynécologie, Faculté de médecine, Université Laval. (3) Département d’épidémiologie et de médecine communautaire, Université d’Ottawa, Ontario, Canada. (4) VDPDPC, Axe Santé des populations et pratiques optimales en santé, CRCHUQc-ULQ. (5) Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, CRCHUQc-ULQ. (6) Chaire de recherche sur l’adhésion aux traitements, Faculté de Pharmacie, Université Laval. (7) Département de médecine familiale et de médecine d'urgence, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 24
Mercredi le 25 mai 16 h

INTENTION DES FEMMES ENCEINTES D’UTILISER UN OUTIL D’AIDE À LA DÉCISION DANS LE CONTEXTE DU DÉPISTAGE PRÉNATAL DE LA TRISOMIE 21 : ÉTUDE DU POUVOIR PRÉDICTIF DU NIVEAU DE LITTÉRATIE EN SANTÉ

Introduction : Les femmes enceintes font face au choix de faire un test de dépistage prénatal de la trisomie 21 (T21). Un outil d’aide à la décision (OAD) pourrait favoriser une décision informée par les données probantes et en lien avec ce qui est important pour la femme. Toutefois, on ignore si le niveau de littératie en santé influe sur l’intention d’utiliser un OAD.Objectif : Identifier les déterminants de l’intention (caractéristiques sociodémographiques, variables sociocognitives et littératie en santé) des femmes enceintes d’utiliser un OAD dans le contexte du dépistage prénatal de la T21.Méthode : Une enquête en ligne visant à recruter 350 femmes enceintes de la province de Québec. Le questionnaire auto-administré incluait : 25 items fondés sur la théorie du comportement planifié (TCP), 50 items évaluant le niveau de littératie en santé et 14 items sociodémographiques. Nous avons effectué des analyses de régression multinomiale.Résultats : 350 femmes ont complété le questionnaire et 346 ont été retenues pour l’analyse. Parmi les variables sociocognitives, l’attitude, la norme morale et la norme descriptive sont associées significativement à l’intention (p<0.01). Aucune autre variable n’a ajouté à l’explication du modèle final.Conclusion : Les interventions visant l’implantation d’un OAD dans le contexte du dépistage prénatal de la T21 devraient cibler l’attitude, la norme morale et la norme descriptive.

DEMERS-GAGNON, NICOLAS; Dion, Geneviève; Labbé, Catherine; Provencher, Steeve; Delage, Antoine; Martel, Simon; Claude-Desroches, Médéric; Cantin, Luce, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Département de pneumologie et d'imagerie médicale, Université Laval

Résidents

Affiche numéro 211
Jeudi le 26 mai 10 h 15

CORRÉLATION ENTRE LES SCORES ÉCHOGRAPHIQUES ET TOMODENSITOMÉTRIQUES DE FIBROSE PULMONAIRE : BONNE DANS TOUS LES CAS?

OBJECTIF : Des études récentes ont démontré une corrélation positive entre le score échographique et tomodensitométriquede dans la fibrose associée à la sclérodermie. Notre étude visait à déterminer si cette corrélation entre les scores échographiques et tomodensitométriques est généralisable à l’ensemble des pneumopathies interstitielles diffuses.MATÉRIEL ET MÉTHODE : Quarante-deux (42) patients consécutifs de juin 2013 à avril 2014 ayant reçu un diagnostic de pneumopathie interstitielle diffuse prouvé selon les critères diagnostiques propres à chacune de ces maladies ont été recrutés et ont prospectivement eu une échographie thoracique suivie d’une tomodensitométrie (TDM) thoracique dans les 3 mois suivants. L’échographie a été réalisée et interprétée par un pneumologue, puis interprétée par un deuxième pneumologue à l’aveugle afin de calculer l’accord interobservateur. Le score de Warrick à la TDM a été calculé à l’aveugle par un radiologiste thoracique et un résident en radiologie afin d’obtenir l’accord interobservateur. Le nombre total de lignes B a été gradé selon le score semi-quantitatif suivant : grade 0 = ≤ 10 lignes B, grade 1 = 11-20 lignes B, grade 2 = 21-50 lignes B et grade 3 = > 50 lignes B. Le score de Warrick a été ramené à un score semi-quantitatif : grade 0 = 0 point, grade 1 = < 8 points, grade 2 = 8-15 et grade 3 = > 15 points. Le coefficient de Spearman a été utilisé pour comparer l'échographie et la TDM, tandis que le coefficient kappa a été utilisé pour comparer les accords interobservateurs. RÉSULTATS : L’accord interobservateur entre les scores à l'échographiques des 2 pneumologues est faible (κ = 0,36 ; IC = 0,12 – 0,60).tandis qu'il est fort (κ = 0,71 ; IC = 0,50 – 0,93) pour les score à la TDM. La corrélation entre les scores échographiques et tomodensitométriques est faible (σ=0,31 ; p =0,05). CONCLUSION : Compte tenu d'un accord interobservateur faible pour le score échographique et d'une corrélation faible entre les scores tomodensitométriques et échographiques, nos résultats suggèrent que l’échographie devrait être utilisée avec précaution dans l’évaluation de la fibrose.

DAMON DEPAOLI1,33 ,Nicolas Lapointe 1,3, Laurent Goetz1, Martin Parent1, Leo Cantin2, Michel Prudhomme2,,Younes Messadeq3, Daniel Côté1,3

CRIUSMQ, Quebec City, Canada1 ,
Hôpital de l'Enfant-Jésus, Quebec City, Canada2
COPL, Université Laval, Quebec City, Canada3

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 39
Mercredi le 25 mai 16 h

FIBER-BASED TISSUE IDENTIFICATION FOR ELECTRODE PLACEMENT IN DEEP BRAIN STIMULATION NEUROSURGERY

Deep brain stimulation’s effectiveness relies on the ability of the stimulating electrode to be properly placed within a specific target area of the brain. Optical guidance techniques that can increase the accuracy of the procedure, without causing any additional harm, are therefore of great interest. We have designed an affordable optical fiber-based device that is small enough to be placed within commercially available DBS stimulating electrodes’ hollow cores and that is capable of sensing biological information from the surrounding tissue, using low power white light. With this probe we have shown the ability to distinguish white and grey matter as well as blood vessels, in vitro, in human brain samples and in vivo, in rats. We have also repeated the in vitro procedure with the probe inserted in a DBS stimulating electrode and found the results were in good agreement. We are in the process of using this procedure on in vivo primate specimens undergoing DBS electrode implantation. Furthermore, we are validating a second fiber optic device, with micro-optical components, that will result in label free, molecular level sensing capabilities, using CARS spectroscopy. The final objective will be to use this data in real time, during deep brain stimulation neurosurgery in humans, to increase the safety and accuracy of the procedure.

DESJARDINS MARIE-PIER, Fortier Catherine, De Serres Sacha, Larivière Richard et Agharazii Mohsen.-Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Axe endocrinologie et néphrologie, L’Hôtel-Dieu de Québec, Québec

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 219
Jeudi le 26 mai 10 h 15

IMPACT DE L’INTERLEUKINE-6 SUR LA RIGIDITÉ AORTIQUE DE PATIENTS EN INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE TERMINALE

Introduction : En insuffisance rénale chronique (IRC), les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de morbidité et de mortalité. La rigidité aortique est un facteur de risque non traditionnel chez ces patients. Dans un modèle animal d’IRC avec calcification vasculaire, nous avons démontré que l’inflammation est impliquée dans le processus de calcification et de rigidité aortique. Plus spécifiquement, nous avons noté une augmentation de la production vasculaire d’IL-1β, d’IL-6 et de TNFα lors de la calcification. L’objectif de cette étude est d’étudier l’impact d’IL-1β, d’IL-6 et de TNFα sur la rigidité aortique et de dresser le profil des cytokines inflammatoires d’une cohorte de patients dialysés.Méthodes : Il s’agit d’une étude transversale chez 196 patients dialysés où nous avons évalué la rigidité aortique en déterminant la vélocité de l’onde de pouls carotide-fémorale (VOP) avec une méthode non invasive. Par ailleurs, nous avons dressé le profil inflammatoire des patients en dosant simultanément les cytokines plasmatiques (IFNγ, IL-1α, IL-1β, IL-2, IL-4, IL-6, IL-8, IL-10, IL-12 et TNFα) par ELISA sur une plaque Multiplex.Résultats : L’âge moyen de la cohorte est de 65 ans tandis que la moyenne de la VOP est de 12,8 ± 3,9 m/s. Les concentrations plasmatiques médianes d’IL-1β, d’IL-6 et de TNFα sont de 1,01 ρg/ml, 4,26 ρg/ml et 3,33 ρg/ml, respectivement. L’IL-6 est associée positivement avec la vélocité de l’onde de pouls carotide-fémorale (β=0.218, P=0.006, R=0.129) indiquant le rôle potentiel de l’inflammation sur la rigidité aortique. Cependant, aucune relation entre la VOP et les concentrations plasmatiques d’IL-1β, de TNFα et des autres cytokines n’a été notée.Conclusion : Chez l’humain, nous avons mis en évidence une relation entre l’IL-6 et la rigidité aortique en IRC. Ces résultats, combinés avec les trouvailles chez l’animal, indiquent que l’IL-6 pourrait agir comme cible thérapeutique afin d’atténuer l’impact de la rigidité aortique sur les maladies cardiovasculaires en IRC.

DESPRÉS, AUDREY-ANNE; Brassard, Patrice; Alméras, Natalie; Tremblay, Angelo; Bergeron, Jean; Poirier, Paul; Després, Jean-Pierre; Rhéaume, Caroline; Arsenault, Benoit. Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 406
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPACT D’UNE MODIFICATION DES HABITUDES DE VIE DE 1 AN SUR LA TENSION ARTÉRIELLE DE REPOS ET À L’EFFORT CHEZ DES HOMMES AVEC OBÉSITÉ ABDOMINALE SANS HYPERTENSION ARTÉRIELLE.

OBJECTIF : Déterminer si un changement des habitudes de vie chez des hommes sans hypertension artérielle avec obésité abdominale et dyslipidémiques provoque une amélioration de la tension artérielle à l’effort et identifier les facteurs qui contribuent à ce changement.MÉTHODE : 78 hommes ont suivi le programme de modification des habitudes de vie.Tous les hommes ont effectué un test à l’effort maximal sur tapis roulant (protocole de Bruce). La tension artérielle était mesurée 5 minutes avant le test, aux 3 minutes pendant le test et à le 2ième et 4ième minutes de récupération. Une tension artérielle systolique (TAS) ≥ 220 mmHg et/ou une tension artérielle diastolique (TAD) ≥ 100 mmHg étaient considérées comme une HTA à l’effort (exHTA). La tension artérielle à l’exercice normalisée (exTAn) correspond à la TA maximale moins la TA anticipée (TA avant le test) divisée par la durée du test. Un test sous-maximal sur tapis roulant (3,5 mph, 2% de pente) a aussi été effectué pour évaluer la condition cardiorespiratoire. L’accumulation de tissus adipeux a été mesurée dans la région abdominale, entre L4-L5 plus précisément. RÉSULTATS : Un peu plus de la moitié de notre population (51%) avait une TA exagérée à l’effort. Suite à l’intervention, la durée du test a été améliorée chez les deux groupes (∆ 107±103 et 125±102 sec., groupes sans et avec exHTA respectivement, p<0,0001). La exTASn a été diminuée chez les deux groupes (∆ -1,1±1,9, p=0,0008, et -2,2±3,2, p<0,0001, mmHg, groupes sans et avec exHTA respectivement). Seulement les hommes avec exHTA ont diminué leur TASmax (∆ -11±23, p = 0,007). La diminution de la réponse de la TAS à l’effort semble principalement due à la diminution de poids global des hommes (r=0,36, p=0,03), et non à la diminution spécifique de VVAT, ainsi qu'à l’amélioration leur condition cardiorespiratoire (r=-0,33, p=0,05). CONCLUSION : Les résultats de cette étude suggèrent qu’une modification des habitudes de vie, contribuant à une perte de poids et à une amélioration de la condition cardiorespiratoire, induit une diminution de la réponse exagérée de la exTA.

DEVOUCOUX MAEVA, Roques Céline, Jacquet Karine, Rossetto Dorine, Lalonde Marie-Eve et Côté Jacques. Centre de Recherche sur le Cancer de l’Université Laval, Hôtel-Dieu de Québec, 9 rue McMahon , Québec-ville QC G1R 2J6 Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 74
Mercredi le 25 mai 16 h

CARACTÉRISATION DE TINTIN HUMAIN, UN NOUVEAU SOUS-COMPLEXE DE L’ACÉTYLTRANSFÉRASE TIP60 ET SON RÔLE DANS L’ÉLONGATION DE LA TRANSCRIPTION ET L’ÉPISSAGE DES ARN MESSAGERS.

OBJECTIFS : Mettre en évidence un nouveau sous-module trimérique du complexe acétyltransférase TIP60, récemment caractérisé chez Saccharomyces cerevisae. Il est appelé TINTIN pour Trimer Independent of NuA4 for Transcription Interactions with Nucleosomes. Il est composé d’Eaf5, Eaf7 et Eaf3, qui possède un chromodomaine capable de reconnaître les marques H3K36me2/me3. De plus, il a été démontré que ce trimère peut se lier avec l’ARN polymérase II à travers la sérine 2 phosphorylée du CTD. Sachant que cette marque est spécifique de l’élongation de la transcription, il n’a pas été surprenant de retrouver le trimère enrichi dans les régions codantes des gènes transcriptionnellement actifs. Les résultats chez la levure ont démontré un rôle de TINTIN dans la régulation de la dynamique des nucléosomes pendant l’élongation de la transcription avec le désassemblage des nucléosomes avant le passage de l’ARN polymérase II mais également leur réassemblage après le passage de celle-ci. Ici, nous cherchons à caractériser ce trimère chez l’humain. MÉTHODES : Nous utilisons des techniques de purifications des complexes natifs, des essais de peptide pulldowns, une technique de reconstitution du trimère dans les baculovirus combinée à un essai de liaison aux nucléosomes afin de caractériser le trimère TINTIN.RESULTATS : Nous montrons qu’il est composé de BRD8, contenant un bromodomaine capable de reconnaître les lysines acétylées, MRG15, contenant un chromodomaine capable reconnaître les lysines méthylées et MRGBP liant ces deux protéines. Nous montrons également une différence de liaison de lysines méthylées selon l’isoforme MRG15 présente, soit avec un long ou un court chromodomaine. Enfin, TINTIN semble lier les nucléosomes in vitro. CONCLUSION : Un nouveau trimère TINTIN composé des sous-unités du complexe acétyltransférase TIP60, dont BRD8, MRG15 et MRGBP a été mis en avant. Il semble retrouver de manière indépendante au complexe TIP60. Par la suite, nous chercherons à démontrer son rôle possible dans l’élongation de la transcription et l’épissage des ARN messagers.

DI SANTE, MÉLISSA; Sylvestre, Audette. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale; Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 253
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LE DÉVELOPPEMENT PRAGMATIQUE CHEZ LES ENFANTS NÉGLIGÉS : L’APPORT DES INTERACTIONS ADULTE-ENFANT.

INTRODUCTION : La négligence parentale fait référence à l’incapacité du parent à répondre adéquatement aux besoins physiques, affectifs, cognitifs et sociaux d’un enfant. Le développement de la pragmatique, soit la capacité à organiser le langage structurel pour l’ajuster à l’interlocuteur et au contexte de communication, est particulièrement à risque chez les enfants négligés puisqu’elle repose en grande partie sur les interactions entre l’enfant et son entourage. Ma présentation aura pour but d’exposer les fondements, objectifs, méthodes ainsi que l'état de l'avancement de mon projet de thèse, qui aborde l’influence des interactions parent-enfant sur le développement pragmatique des enfants négligés. OBJECTIFS : (1) Comparer la prévalence des déficits pragmatiques chez des enfants négligés et non négligés âgés de 3,5 ans. (2) Comparer les caractéristiques de l’interaction adulte-enfant chez les dyades négligentes et non négligentes. (3) Identifier l’influence des caractéristiques de l’interaction adulte-enfant sur le développement pragmatique. HYPOTHÈSES : (1) la prévalence des déficits pragmatiques chez les enfants négligés sera plus élevée que chez les non négligés (2) l’interaction adulte-enfant dans les dyades négligentes sera moins soutenante pour le développement pragmatique que dans les dyades non négligentes (3) le développement pragmatique sera influencé par certaines caractéristiques de l’interaction adulte-enfant, notamment la réceptivité et la réactivité de l’adulte aux messages de l’enfant. MÉTHODES : Un devis transversal cas-contrôle (100 enfants négligés recrutés dans un des quatre centres jeunesse participants au Québec vs 100 non négligés recrutés dans les CPE) sera utilisé. Une évaluation à domicile aura lieu à 3,5 ans. La pragmatique sera évaluée à l’aide du «LUI : français». Les interactions entre parent et enfant seront évaluées à l’aide d’un enregistrement vidéo du parent et de l’enfant en situation de jeu libre et cotées à l’aide du MBRS. PERSPECTIVES ET IMPLICATIONS CLINIQUES : Les données de cette étude seront cruciales pour l’élaboration de pistes d’intervention concrètes visant à contrer les effets négatifs de la négligence sur le développement pragmatique et social des enfants.

AUTHOR(S): MAYA DICKLER1, Tobias Wensing1,2, Shirley Fecteau1,3

1- Laboratory of Canada Research Chair in Cognitive Neuroscience, Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale, Centre de Recherche de l’Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, QC Canada.
2-Research Centre Juelich, Institute of Neuroscience and Medicine, Juelich, Germany.
3-Berenson-Allen Center for Non-invasive Brain Stimulation, Beth Israel Deaconess, Harvard Medical School, Boston, MA.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 63
Mercredi le 25 mai 16 h

TRASCRANIAL ALTERNATING CURRENT STIMULATION DECREASES COGNITIVE IMPULSIVITY

Background: Cognitive impulsivity is the process of acting prematurely without foresight and plays an important role in decision-making. There is evidence that theta band oscillations in the prefrontal cortex are associated with cognitive impulsivity. The goal of this work was to measure whether cognitive impulsivity as assessed by the delay-discounting task can be influenced by transcranial alternating current stimulation (tACS), which allows non-invasive modulation of brain oscillations. Methods: We conducted a randomized, double-blind study with twenty six adults who received three 30-min tACS stimulation sessions (2 active, 1 sham) separated by 7 days. We assessed side-effects at each session. Active tACS targeted the prefrontal cortices with a 6Hz sinusoidal current applied with either 0° phase or 180° phase difference. Sham consisted of the same electrode montage but with no real stimulation. The delay-discounting task was administered immediately before and after each stimulation session. Participants had to choose between immediate but smaller rewards and delayed but greater rewards in 144 trials. Discounting k-values were calculated and analyzed with a Friedman test followed by post-hoc paired-wise comparison tests. Results: Active theta tACS with 180° phase difference decreased discounting compared to sham: participants favored large and delayed rewards instead of small and immediate rewards. The most common side effect reported was tingling. Integrity of blindness was observed. Conclusions: Our findings suggest that tACS can modulate cognitive impulsivity. This approach may suppress cognitive impulsivity in neuropsychiatric populations such as substance use disorders. More studies are needed to assess the clinical relevance and transferability of these results.

DION, MAXIME (1,2); Diouf, Ndeye Thiab (1); Turcotte, Stéphane (1); Robitaille, Hubert (1); Labrecque, Michel (1,3); Cauchon, Michel (1,3); Légaré, France (1,3).

(1) Axe de recherche Santé des populations et pratiques optimales en santé, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Hôpital Saint-François-d'Assise. (2) Département de mathématiques et de statistique, Université Laval. (3) Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 25
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉVALUATION D’UN AUTO-TUTORIEL EN LIGNE SUR LA PRISE DE DÉCISION PARTAGÉE CONCERNANT L’UTILISATION DES ANTIBIOTIQUES POUR TRAITER LES INFECTIONS AIGUËS DES VOIES RESPIRATOIRES

OBJECTIF : Le tutoriel en ligne DECISION+2 vise à former les médecins sur la prise de décision partagée (PDP) concernant l’utilisation des antibiotiques pour traiter les infections aiguës des voies respiratoires (IAVR). Nous avons décrit l’utilisation du tutoriel et son impact sur l’acquisition des connaissances enseignées. MÉTHODES : Au début et à la fin du tutoriel, les résidents sont invités à remplir un test de connaissances de 10 questions sur le diagnostic (n=4) et le traitement (n=3) des IAVR ainsi que la PDP dans ce contexte (n=3). Nous avons analysé les taux de participation des résidents à travers le temps, la différence des scores moyens des tests de connaissance et la différence des résultats des tests de connaissance pour chaque dimension. RÉSULTATS : D’octobre 2010 à mai 2015, 623 résidents en médecine familiale se sont enregistrés, 351 (56%) se sont connectés au moins une fois, et 144 (23%) ont complété les deux tests. Les taux de participation de ceux qui ont fait les deux tests augmentent à chaque année depuis juillet 2011 (de 1 % à 37 % ; Cochran-Armitage, p < 0,0001). La différence des scores moyens de connaissances entre le pré-test et le post-test fut significative (n=144 ; 2,8 ± 1,7 sur 10; Student-t, p < 0,0001) tout comme la différence des résultats entre les deux tests pour chaque dimension (Bowker, p < 0,01). CONCLUSION : Nos résultats montrent que parmi les résidents qui s’enregistrent au tutoriel, seulement une minorité le complète. Ces derniers augmentent toutefois leurs connaissances.

DIONNE, UGO1,3,4; Chartier, François3,4; Bernard, David4,5; Tremblay, Michel3; Gish, Gerald6; Doucet, Nicolas4,5; Bisson, Nicolas1,2,3,4.
CRC1, Département de biologie moléculaire, biochimie médicale et pathologie2,
Centre de Recherche du CHU de Québec – U. Laval, axe oncologie3; PROTEO4; INRS5, Lunenfeld-Tanenbaum Research Institute6.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 481
Jeudi le 26 mai 13 h

RÉGULATION PAR PHOSPHORYLATION DE LA FONCTION DES DOMAINES SH3 DE NCK1/2

OBJECTIF : Les signaux extracellulaires relayés par des récepteurs tyrosine kinase (RTK) impliquent dans plusieurs cas des protéines adaptatrices comme NCK1/2. Leur fonction est de coupler les signaux entre des RTK activés, via leur domaine SH2 (Src-Homology 2), et des effecteurs cytoplasmiques via leurs trois domaines SH3. L’objectif de ce projet est de déterminer si les protéines NCK1/2 peuvent être phosphorylées, et de caractériser la fonction de cette modification. MÉTHODE : La phosphorylation de NCK1/2 a été analysée par spectrométrie de masse, par immuno-buvaradage ainsi que par des essais kinase. L’effet de cette modification a été étudié in vitro par polarisation de fluorescence et résonance magnétique nucléaire. Le rôle de cette phosphorylation a aussi été analysé in vivo ainsi que chez la drosophile. RÉSULTATS : Un résidu tyrosine conservé dans l’évolution des domaines SH3 (de la levure à la souris) a été retrouvé phosphorylé dans 5/6 des domaines SH3 de NCK1/2. Le RTK EphA4, un partenaire direct SH2-dépendant de NCK1/2, a été confirmé comme étant la kinase responsable de cette phosphorylation, in vitro avec des protéines purifiées et in vivo dans des cellules en culture. Il a été montré in vitro que la phosphorylation du premier domaine SH3 de NCK1/2 par EphA4 inhibe sa liaison avec son partenaire CD3ε. De plus, il a été observé qu’un triple mutant de NCK2 mimant la phosphorylation (Y/E) ne peut plus lier ses partenaires SH3 directs comme WASP et PAK dans des cellules en culture. Finalement, il a aussi été montré que EGFR et FGFR phosphorylent la tyrosine conservée des 3 domaines SH3 de NCK2. CONCLUSION : La phosphorylation d’un résidu tyrosine conservé dans la poche de liaison des domaines SH3 de NCK1/2 par divers RTK est un nouveau mécanisme de régulation négative par phosphorylation. Ces travaux suggèrent que les RTK peuvent non seulement recruter des partenaires suite à leur activation, mais aussi les phosphoryler pour terminer le signal en aval.

DOUCET-BEAUPRÉ, HÉLÈNE; Gilbert, Catherine; Schaan Profes, Marcos; Chabrat, Audrey; Charest, Julien Lévesque, Martin. Centre de recherche de l’IUSMQ - Département de psychiatrie et neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 86
Mercredi le 25 mai 16 h

LMX1A ET LMX1B RÉGULENT LA FONCTION MITOCHONDRIALE ET LA SURVIE DES NEURONES DOPAMINERGIQUES MATURES DU MÉSENCÉPHALE

OBJECTIF : Les facteurs de transcription Lmx1a et Lmx1b jouent un rôle crucial au cours du développement des progéniteurs dopaminergiques du mésencéphale, mais leurs fonctions dans le cerveau adulte restent mal comprises. Nous évaluons leurs rôles dans la maintenance à long terme des neurones dopaminergiques.METHODES : Des souris mutantes conditionnelles pour Lmx1a et Lmx1b obtenues soit par croisement ou par injections stéréotaxiques de vecteurs viraux ont été évaluées. La caractérisation inclue de l’immunohistochimie, de la stéréologie, du HPLC, des analyses de respiration mitochondriale in vitro, du séquençage d’ARN et du qPCR suite à de la microdissection au laser et des analyses comportementales. Nous confirmons notre hypothèse par la réalisation d’une expérience de sauvetage par l’expression forcée d’un tiers facteur responsable du métabolisme mitochondrial. RÉSULTATS : Nous montrons ici que l'expression soutenue de Lmx1a et Lmx1b est nécessaire pour la survie des neurones dopaminergiques matures. L'inactivation de Lmx1a et Lmx1b reconstitue d’une manière étonnante, les caractéristiques cellulaires observées dans la maladie de Parkinson. Nous avons découvert que Lmx1a et Lmx1b contrôlent l'expression de gènes clés impliqués dans les fonctions mitochondriales. L’ablation de ces deux facteurs résulte en une diminution de l’activité de la chaîne respiratoire mitochondriale, une augmentation du stress oxydant et des dommages accrus à l'ADN mitochondrial. Un déficit dans l’expression de Lmx1a/b cause une pathologie axonale caractérisée l’accumulation d’inclusions positives pour l’alpha-synucléine, suivi d'une perte progressive des neurones dopaminergiques. CONCLUSION : Ces résultats révèlent le rôle clé de ces facteurs de transcription au-delà des stades de développement précoces et fournissent des liens mécanistiques entre les dysfonctionnements mitochondriaux, l'agrégation alpha-synucléine et la survie des neurones dopaminergiques. La modulation de Lmx1a et Lmx1b ouvre de nouvelles stratégies pour ralentir ou empêcher la mort des neurones vulnérables dans la maladie de Parkinson.

DOVONOU, AXELLE; De Koninck, Yves; Lévesque, Martin. Centre de recherche de l’IUSMQ - Département de psychiatrie et neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 64
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉTUDE DES CHANGEMENTS ENGENDRÉS PAR LA DOULEUR CHRONIQUE SUR LE CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE

OBJECTIF : La douleur chronique se définit par une perception anormalement exacerbée et/ou qui se maintient sur une période prolongée, et est comorbide à certains troubles mentaux chez les individus en souffrance (dépression, déficits cognitifs, addiction). Il a récemment été démontré, que le cerveau subit des séquelles dans les syndromes de douleur chronique. Des patients souffrants de douleur neuropathique, un type de douleur chronique, ont montré une diminution des niveaux de dopamine. Le relargage de dopamine est fortement affecté chez ces sujets ou suite à l’administration d’opioïdes dans les traitements analgésiques. L'objectif général de mon projet de recherche est de comprendre comment la douleur chronique influence le circuit de la récompense. MÉTHODES : Nous identifions les régions du cerveau impliquées dans la douleur neuropathique, en réalisant une étude globale de l’expression de c-Fos, chez des modèles animaux en douleur chronique. Nous comparons le nombre de cellules exprimant c-Fos chez des souris contrôle ou SNI (Spared Nerve Injury). Par la suite, nous réalisons une étude morphologique des circuits dopaminergiques d’intérêt, grâce à l’injection de virus. Nous pourrons finalement en utilisant l’optogénétique, aller moduler l’activité de ces neurones et mesurer l’implication des sous-circuits dans l’intégration des signaux associés à la douleur neuropathique. RÉSULTATS: Les animaux en douleur neuropathique montrent une augmentation du nombre de cellules positives pour c-Fos dans diverses zones du cerveau, impliquées dans le circuit de la récompense ou recevant des projections dopaminergiques. Ainsi, l’expression de c-Fos est fortement augmentée dans le noyau gris périaqueducal (PAG), le noyau thalamique paraventriculaire (PVA), l’habenula latérale (LHb), le septum latéral ou le cortex piriforme chez les souris SNI. CONCLUSION : Ces résultats préliminaires ont mis en évidence des zones cibles nous permettant de restreindre notre étude à certains sous-circuits dopaminergiques. Par la suite, un marquage rétrograde par l’injection de virus dans les différents sites de projection de l’aire tegmentale ventrale (VTA), nous permettra de d’écrire plus précisément ces sous-populations et d’étudier leur influence sur la douleur chronique.

DUBOIS, MARILYN1; Aubé, Benoît1; Saint-Pierre, Martine1; Arsenault, Dany1; Drouin-Ouellet, Janelle2; Kriz, Jasna3,4; Baker, Roger A. 2; Cicchetti, Francesca1, 4. 1Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – CHUL, 2John van Geest Centre for Brain Repair, University of Cambridge, 3Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec, 4Département de psychiatrie et neurosciences, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 40
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉTUDE DES MÉCANISMES D’ACTION DE LA STIMULATION CÉRÉBRALE PROFONDE CHEZ LA SOURIS

OBJECTIF : Développer une version miniaturisée d’un appareil de stimulation cérébrale profonde (SCP) utilisé chez l’humain - entres autres pour le traitement de la maladie de Parkinson (MP). Le prototype devait être exploitable chez la souris et ainsi permettre l’étude des mécanismes d’action, encore mal connus, de la SCP. MÉTHODES : Une électrode est implantée au cerveau par stéréotaxie afin de cibler la région d’intérêt et le micro-stimulateur est implanté de manière sous-cutanée dans le dos de la souris. La stimulation est administrée de manière chronique et à long terme (à ce jour, nous avons atteint jusqu’à un mois de stimulation continue sans complications). Nos études pilotes incluent la stimulation du cortex cérébral de souris saines ainsi que la stimulation de noyau sous-thalamique chez des souris surexprimant la forme humaine de l’alpha-synucléine (modèle de la MP). Des tests comportementaux, de l’imagerie cérébrale et des analyses post-mortem sont effectués pour tous les protocoles. RÉSULTATS : Jusqu’à présent, nos efforts ont été déployés dans le développement et l’amélioration du prototype de micro-stimulation afin, entre autres, d’obtenir une conception et un fonctionnement optimaux et une réduction maximale de sa taille permettant une implantation facile chez la souris. Les études d’imagerie et les analyses post-mortem ont révélé la présence d’une réponse inflammatoire minime provoquée par la stimulation, mais aussi des phénomènes d’axogenèse. Ces études sont présentement en cours. CONCLUSION : Nous avons donc développé et optimisé un micro-stimulateur rendant ainsi possible son utilisation lors de protocoles de stimulation chronique de longue durée chez la souris et permettant ainsi l’étude des mécanismes d’action de la SCP chez divers modèles murins. Ce type d’outils n’existait pas encore chez la souris et ouvre donc la porte à plusieurs avenues de recherche susceptibles d’amener des améliorations cliniques et, ce, pour tout contexte utilisant la SCP comme traitement.

DUCHEZ ANNE-CLAIRE, Zhao Chenqi, Amiable Nathalie, Fortin Paul R., Boilard Eric et Bourgoin Sylvain G. Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval, Axe Maladies Infectieuses et Immunitaires, Faculté de médecine, Université Laval

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 297
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ABONDANTE DANS LE SANG DES PATIENTS ATTEINTS DE LUPUS ET D’ARTHRITE, L’AUTOTAXINE SE LIE AUX MICROPARTICULES ET AUX CELLULES EN CIRCULATION.

Les maladies cardiovasculaires sont plus fréquentes chez les patients atteints d’arthrite rhumatoïde (AR) et de lupus erythémateux (SLE) que chez des personnes en santé. Le caractère inflammatoire systémique de ces deux maladies rhumatismales participe à l'apparition de plaques d’athérosclérose notamment. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à ces dommages cardiovasculaires dont l’acide lysophosphatidique (LPA), lipide inflammatoire produit par l’autaxine (ATX) qui est une lysophospholipase D. Par ailleurs, de petites vésicules (diamètre inferieure à un micron) issues de cellules activées sont très abondantes dans le sang des personnes présentant des plaques d’athérosclérose. Récemment, il a été montré qu’une phospholipase (sPLA2-IIA), très abondante dans les liquides synoviaux de patients arthritiques se lie aux MPs de plaquettes et libère des médiateurs lipidiques inflammatoires. OBJECTIF : Notre objectif est de déterminer la présence d’ATX ainsi que ses interactions avec les cellules et les MPs dans le plasma de patients atteints d’AR et de SLE. MÉTHODES : Les concentrations d’ATX dans le plasma de personnes en santé et de patients atteints d’AR et de SLE ont été déterminées par ELISA. Dans ces mêmes échantillons, la quantification des MPs, la liaison de l’ATX aux MPs et aux cellules du sang ont été étudiées en cytométrie en flux. L’activation des cellules du sang de patients atteints de SLE ou d’AR a été analysée en cytométrie en flux et en microscopie. Les cellules du sang de volontaires sains ont été incubées avec différentes espèces de LPA puis analysées en cytométrie en flux et en microscopie. RÉSULTATS : Nous observons que l’ATX est abondante dans le plasma des patients atteints d’AR et de SLE en comparaison aux personnes en santé. De plus, l’ATX interagit avec les MPs présentes en circulation ainsi qu'avec les cellules du sang. Enfin, le LPA active des cellules isolées de sang de volontaires sains. CONCLUSION : Présente en forte quantité dans le sang des patients atteints d’AR et de SLE, l’ATX et ses produits tels que le LPA, pourraient devenir des biomarqueurs et des cibles thérapeutiques.

DUPONT, MARIÈVE; Rioux, Stéphane; Blanchet, Sylvain; D’amours, Josée; Thiffault, Annie; Brouard, Marie-Pier; Ricard-Bourget, Étienne; Desaulniers, Anaïs; Rhéaume, Caroline. Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 443
Jeudi le 26 mai 13 h

RETOMBÉES DE LA RECHERCHE-ACTION EN SOINS DE SANTÉ PRIMAIRES : ÉTUDE PILOTE VISANT LA PRISE EN CHARGE NON-PHARMACOLOGIQUE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE PAR UNE ÉQUIPE INTERDISCIPLINAIRE

OBJECTIF: Décrire les retombées cliniques d’une étude-pilote visant l’intégration d’une approche interdisciplinaire structurée pour le traitement non-pharmacologique de l’hypertension artérielle en soins de santé primaires. MÉTHODES: Suivant le cadre méthodologique de la recherche-action, un projet pilote visant la prise en charge interdisciplinaire des adultes hypertendus de stade 1 est actuellement en cours au GMF-UMF Laval-Québec. En plus du suivi standard avec le médecin de famille et l’infirmière, les patients recrutés bénéficient d’un suivi personnalisé avec d'autres professionnels pour les soutenir quant à la modification de leurs habitudes de vie. Les groupes assignés aléatoirement sont: 1) nutritionniste + kinésiologue, 2) nutritionniste, 3) kinésiologue, et 4) suivi médical standard. Les données reliées à la recherche-action sont recueillies par des méthodes qualitatives, dont les observations directes et les entretiens non structurés (rencontres interdisciplinaires). Les problèmes liés au déroulement de l’étude en milieu clinique sont résolus par la démarche itérative de la recherche-action (documentation d’un problème, élaboration d’un plan d’action, implantation et évaluation), et avec la collaboration active de tous les acteurs impliqués (patient-expert, professionnels de la santé, gestionnaires, chercheurs). RÉSULTATS: Soixante participants sont actuellement recrutés, dont 40 ont complété l’étude. Les retombées de l’étude sont : la définition d’une trajectoire de soins interdisciplinaire structurée; l’optimisation des pratiques cliniques (introduction du MAPA); la bonification du matériel et des activités d’intervention promouvant la modification des habitudes de vie (outils cliniques, documents d’enseignement). CONCLUSION: Cette étude pilote montre le potentiel de bonifier l’offre de service pour le traitement non-pharmacologique de l’hypertension artérielle en soins de santé primaires, d’améliorer efficacement l’organisation des soins et d’améliorer la santé cardiométabolique des patients de façon durable.

DUTOUR, RAPHAEL; Maltais, René; Roy, Jenny; Trottier, Marie-Claude; Poirier, Donald. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval (Pavillon CHUL), Axe Endocrinologie et Néphrologie, Faculté de Médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 13
Mercredi le 25 mai 16 h

SYNTHÈSE SUR SUPPORT SOLIDE DE CHIMIOTHÈQUES DE DÉRIVÉS AMINOSTÉROÏDIENS POUR LE DÉVELOPPEMENT D'AGENTS ANTICANCÉREUX.

Objectif : Le RM-133, un C19-stéroïde récemment développé dans notre laboratoire, a montré une très bonne activité antiproliférative vis-à-vis de plusieurs lignées cellulaires cancéreuses. L'objectif de ce projet est de préparer par synthèse sur support solide des chimiothèques d'analogues C18-stéroïdes du RM-133, en vue d'identifier des agents anticancéreux plus actifs et plus stables. Méthodes : La préparation du composé précurseur pour la synthèse sur support solide a été effectuée par chimie classique en solution en 5 étapes à partir de la 2-iodo-3-méthoxyméthyléther(MOM)-estrone; elle-même obtenue à partir de l'estrone par addition d'un atome d'iode en C2 et protection du OH en C3. Les étapes de synthèse sont les suivantes : 1) hydrolyse du groupement MOM, 2) protection du OH sous forme d'un méthoxy, 3) substitution de l'iode en C3 par la pipérazine, 4) introduction d'un éthynyle en C17α, et 5) addition du dérivé stéroïdien sur la résine PS-DES. Les intermédiaires synthétiques ont été purifiés par chromatographie éclair sur gel de silice et caractérisés par RMN. La résine PS-DES est une résine de type polystyrène avec un ancrage silylé. La synthèse sur support solide inclut les réactions suivantes : 1) couplage peptidique d'un acide aminé (premier niveau de diversité moléculaire) sur le noyau pipérazine, 2) déprotection du groupement protecteur de l'acide aminé (N-Fmoc), 3) couplage peptidique de divers acides carboxyliques (second niveau de diversité) sur l'acide aminé, et 4) relargage du produit éthynylé résultant de la séquence de réactions. Une première chimiothèque de 40 dérivés aminostéroïdiens (Librairie A) a ainsi été obtenue avec la L-proline comme acide aminé et 40 acides carboxyliques différents. Ces composés ont présenté une pureté HPLC acceptable (moyenne de 81,8 % avec des puretés allant de 73,5 % à 88,7 %) pour le criblage de l'activité biologique et ont été caractérisés par spectrométrie de masse et RMN 1H. Conclusion : L'activité cytotoxique des composés développés via cette méthode sera évaluée sur plusieurs lignées cellulaires cancéreuses (OVCAR-3, PANC-1, LAPC-4, HL-60) en vue d'identifier des candidats prometteurs pour le traitement de plusieurs cancers.

DUTTA, KALLOL; Patel, Priyanka; Julien, Jean-Pierre. Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec, Faculté de médecine, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 298
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉVALUATION DU POTENTIEL THERAPEUTIQUE D’EXTRAIT DE RACINE DE WITHANIA SOMNIFERA DANS DES MODÉLES MURINS DE LA SCLÉROSE LATÉALE AMYOTROPHIQUE

OBJECTIF : La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie mortelle se développant à l’âge adulte pour laquelle il n’existe aucun traitement. La SLA est caractérisée par la mort des neurones moteur suivit par la dégénération des muscles volontaires. Deux modèles murins sont utilisés afin de vérifier l’efficacité d’extraits de racine de Withania somnifera (WS) à repousser le développement de la maladie. MÉTHODES : La poudre de racine de WS dissout dans de la saline est administrée aux souris hTDP43A315T et mSOD1G93A aux 2 jours par gavage. Les animaux contrôles reçoivent de la saline seule. RÉSULTATS : Chez les souris hTDP43, la WS stimule la relocalisation de TDP43, anormalement située dans le cytoplasme, au noyau des neurones moteurs de la moelle épinière ainsi qu’une réduction significative des agrégats de TDP43. La performance motrice des animaux évaluée à l’aide d’un rotarod avec accélération est améliorée et une réduction de la dénervation des jonctions neuromusclaires (p<0.001) est observée. Ces effets peuvent résulter de la réduction de l’inflammation marquée par une baisse de l’activation gliale et une diminution de l’activation de NF-κB dans la microglie. D’ailleurs, la réduction de NF-κB activé permet d’expliquer l’inhibition de la dérégulation de TDP43. Dans le modèle moins sévère mSOD1, les animaux traités bénéficient d’une légère augmentation de durée de vie moyenne (2.5 jours). Leur performance motrice est aussi significativement meilleure (p<0.01) en début de traitement, ce qui concorde avec la réduction de l’activation gliale dans la moelle épinière. CONCLUSION : Les résultats montrent que dans les 2 modèles, la WS a un effet anti-inflammatoire qui atténue la pathophysiologie de la maladie. Le fait que TDP43 est retourné au noyau des neurones dans le modèle hTDP43 après le traitement est une importante découverte. Malgré que le traitement WS n’a pas autant augmenté l’espérance de vie des animaux du modèle mSOD1, il a néanmoins permis d’améliorer leur performance motrice. Les résultats suggèrent que l’extrait de racine de WS est un excellent candidat d’agent thérapeutique pour intervenir dans certains types de SLA.

CLAIRE DZIENGELEWSKI ET JOSÉE N. LAVOIE
CENTRE DE RECHERCHE SUR LE CANCER DE L’UNIVERSITÉ LAVAL, Centre de Recherche du CHU de Québec – Université Laval, Axe Oncologie

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 285
Jeudi le 26 mai 10 h 15

MÉCANISMES DE SIGNALISATION DANS LE REMODELAGE DE L’ENVELOPPE NUCLÉAIRE : UN RÔLE POUR L’AUTOPHAGIE SÉLECTIVE?

OBJECTIF : Des études récentes indiquent que la morphologie nucléaire est modifiée en réponse à des stimuli oncogéniques ou mécaniques et contribue au phénotype malin des cellules cancéreuses. En outre, l’enveloppe nucléaire est physiquement liée au cytosquelette, permettant d’ajuster la forme du noyau aux changements de morphologie cellulaire. Les mécanismes régulant le remodelage nucléaire sont toutefois peu compris. Les avancées récentes suggèrent l’implication de l’autophagie dans la dégradation de protéines de l’enveloppe nucléaire couplée à une voie d’export nucléaire. Nous avons découvert qu’une protéine virale tumoricide, E4orf4 de l’adénovirus humain, exploite des mécanismes dépendants du cytosquelette d’actine qui régulent la forme et l’intégrité de l’enveloppe nucléaire pour moduler sa sortie du noyau. Le but de cette étude est d’utiliser E4orf4 comme modèle pour identifier les effecteurs du remodelage nucléaire. MÉTHODES : Afin d’étudier ce phénomène, nous avons développé un essai pour synchroniser les cellules exprimant E4orf4 dans le processus de remodelage nucléaire, utilisant un inhibiteur réversible de la myosine II. Le processus est visualisé par microscopie confocale après déplétion de régulateurs potentiels par interférence à l’ARN. RÉSULTATS : Dans les cellules de cancer du sein MCF7, le remodelage nucléaire induit par E4orf4 dépend de l’oncogène Src et de la protéine de polarité Par3. Elles modulent l’export d’E4orf4 hors du noyau via un processus de « bourgeonnement » nucléaire. LC3II, un marqueur de vésicules autophagiques, est recruté à proximité des bourgeons nucléaires. En outre, BAG3, un co-chaperon moléculaire qui régule la dégradation autophagique de protéines du cytosquelette, module ce processus et la redistribution de protéines de l’enveloppe nucléaire, notamment l’emerin. CONCLUSION : Nous postulons que le remodelage de l’enveloppe nucléaire par les oncogènes requiert le ciblage par autophagie de protéines nucléaires via une voie de signalisation impliquant Src-Par3-BAG3. Ce mécanisme est exploité par E4orf4 afin de réorganiser la morphologie cellulaire. Cette étude pourrait permettre d’identifier de nouveaux effecteurs du remodelage nucléaire qui contribuent à la plasticité des cellules tumorales.

EGARNES BENOIT; LEBEL MANON; GOSSELIN JEAN. CENTRE DE RECHERCHE DU CHUL QUÉBEC, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 279
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LE RÔLE DU RÉCEPTEUR NOD2 DANS LE CONTRÔLE DE L'INFLAMMATION CAUSÉE PAR LE VIRUS DE L'INFLUENZA.

OBJECTIF : Nous avons précédemment démontré que le muramyl dipeptide (MDP) possède des propriétés antivirales, cependant son mécanisme d’action reste encore à élucider. Dans cette étude, nous avons déterminé comment le traitement avec le MDP peut contrôler l’infection virale, ainsi que de réguler l’inflammation pulmonaire durant une infection par le virus de l’influenza A (IAV). MÉTHODES : Pour déterminer le rôle de NOD2 dans l’infection par IAV, on a comparé la survie et la charge virale aux poumons de souris WT et NOD2-/- infectés à la suite d’un traitement avec le MDP, un agoniste de NOD2. De plus, nous avons observé la production d’interféron de type 1 (IFN), un puissant médiateur antiviral, aux poumons de souris infectées par IAV et traitées avec le MDP. Pour finir, nous avons observé durant une infection par IAV l’effet du traitement avec le MDP sur la balance immunitaire Treg/Th17, un élément-clé de l’homéostasie pulmonaire. RÉSULTATS : Nos résultats démontrent que le traitement au MDP améliore significativement la survie et réduit la charge virale aux poumons de souris infectées par IAV, cet effet est NOD2 dépendant. De plus, nous avons pu observer une augmentation de la production d’IFNα et -β aux poumons de souris traitées avec le MDP et infectées par IAV, celle-ci est reflétée par la phosphorylation de l’interferon regulatory factor 3 (IRF3). Ce processus semble essentiel à l’action du MDP, étant donné que la production d’IFN est fortement inhibée chez les souris ne possédant pas le facteur de transcription IRF3 (souris IRF3-/-). À l’aide de coupes histologiques de poumons, nous avons observé que le traitement avec le MDP réduit l’inflammation chez les souris infectées par IAV, comparées aux animaux contrôles. Nos données suggèrent également un recrutement des cellules Treg aux poumons et une réduction de cellules Th17 qui pourrait diminuer la sévérité de l’inflammation chez les souris traitées avec le MDP et infectées par IAV. Les effets bénéfiques observés grâce au MDP sur la balance immune Treg/Th17 ne sont plus présents chez les souris NOD2-/-. CONCLUSION : Nos résultats supportent le rôle du MDP dans le contrôle de l’infection virale, ainsi que dans la régulation de l’inflammation pulmonaire durant une infection par IAV.

EL KHOURY JESSICA; LEPROHON, Philippe; Ouellette, Marc. Centre de recherche en infectiologie - Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 269
Jeudi le 26 mai 10 h 15

CARACTÉRISATION DU MODE D’ACTION DE LA PÉNICILLINE CHEZ STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE PAR SÉQUENÇAGE D’ARN À HAUT DÉBIT

OBJECTIF : La pénicilline (PEN), un antibiotique bactéricide de la famille des β-lactames, a été longtemps utilisée contre les infections à pneumocoques, mais son efficacité clinique a diminué due à l’apparition de clones résistants. La PEN agit en inhibant la synthèse de la paroi bactérienne, mais son mode d’action n’est pas complétement élucidé. En ce sens, une connaissance approfondie du mode d’action de la PEN et de la réponse cellulaire induite par celle-ci permettrait de révéler l’étendue des altérations métaboliques associées à la mort cellulaire et d’identifier de nouvelles stratégies afin d’améliorer son efficacité. MÉTHODES : Le séquençage d’ARN à haut débit (RNAseq) en fonction du temps a été réalisé en absence ou en présence de PEN pour S. pneumoniae R6 et deux souches cliniques sensibles. Les temps d’exposition à la PEN ont été ajustés afin d’obtenir des taux de survie similaires entre les souches. Les librairies RNAseq produites à partir de préparations d’ARN dépourvues d’ARN ribosomal ont été séquencées avec un système Illumina HiSeq2000. L’analyse de l’expression différentielle des gènes a été faite à l’aide du logiciel RockHopper. Les gènes dont l’expression était altérée d’une façon commune aux trois souches ont été identifiés et l’expression de gènes d’intérêt a été confirmée par qRT-PCR. RÉSULTATS : Parmi les gènes sous-exprimés d’une façon commune aux trois souches, les plus remarquables sont ceux des opérons glnRA et glnPQ qui sont impliqués dans la synthèse de la glutamine (Gln) et l’absorption du glutamate (Glu). La Gln et la Glu sont les principaux donneurs d'azote à la cellule, ce dernier étant présent dans la plupart des éléments constitutifs de la cellule bactérienne. Plus directement relié au mode d’action de la PEN, la Gln agit aussi comme donneur pour l'amidation du second résidu de penta-peptide impliqué dans la réticulation du peptidoglycane. En outre, l’analyse des niveaux de Gln et de Glu par chromatographie sur couche mince semble confirmer l’altération métabolique induite par la PEN. CONCLUSION : Des études fonctionnelles sont en cours afin de mieux comprendre la relation entre la PEN et le métabolisme de la Gln ainsi que les mécanismes sous-jacents de la mort cellulaire en présence de cet antibiotique.

ELIZABET ELLIOT-PORTAL, Sofien Laouafa, Rose Tam and Jorge Soliz
Centre de recherche CHU de Québec, Université Laval, Québec.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 65
Mercredi le 25 mai 16 h

L’ÉRYTHROPOÏÉTINE CÉRÉBRAL ÉVITE LA DYSFONCTION CARDIO-RESPIRATOIRE INDUITE PAR L’HYPOXIE INTERMITTENTE CHRONIQUE.

Introduction: L'apnée du sommeil induit des variations constantes d’oxygénation arterielle (hypoxie intermittente chronique-HIC), conduisant à un stress oxydatif élevé par la production d'espèces réactives de l'oxygène (ROS). La production de ROS par L’HIC augmente les risques cardiovasculaires (hypertension, insuffisance cardiaque) et neurologiques (troubles de l'humeur, troubles cognitifs). L’érythropoïétine cérébrale (Epo) est un agent neuroprotécteur et antioxydant puissant. Récemment, Il a été montré que l’Epo cérébral est un stimulant respiratoire en conditions hypoxiques. De plus le traitement à base d’Epo atténue les déficits cognitifs chez un modèle murin exposé à une HIC. Cependant, le rôle protecteur de l’EPO contre la dysfonction cardio-respiratoire en HIC est inconnu. Méthodes: Des souris femelle adultes (4mois) de type sauvage (WT) et TG21 qui surexpriment l’Epo seulement dans le cerveau ont été utilisées. Les animaux ont été exposés à un protocole d’HIC (21-10% O2, 8h/jour, 10 cycles/h) pour mimer l’apnée du sommeil. Des WT en normoxie (21% O2) sont utilisées comme contrôle. Apres 7 jours d’expositions, les enregistrements respiratoires au cours du sommeil (4 heures consécutives) sont réalisés. La réponse ventilatoire à l'hypoxie (12% O2), à l’hypercapnie (5% de CO2) et à l’hypoxie hypercapnie (12 % O2, 5% de CO2) pendant 5 min chaque ont été mesurés par pléthysmographie. La pression artérielle moyenne, ainsi que la pression artérielle systolique et diastolique ont été mesurés avant et après l‘HIC.Résultats: Nos résultats préliminaires montrent que l’HIC induit une augmentation de manière significative la fréquence respiratoire en hypoxie des souris WT mais pas chez les TG21 par rapport au WT en normoxie. De même, la pression artérielle moyenne, la pression systolique et diastolique chez les souris WT exposées à IH étaient significativement plus élevées que les souris TG21Conclusions: Ces résultats suggèrent que l’Epo cérébral évite la dysfonction cardio-respiratoire induite par l'apnée du sommeil. Ces résultats pourraient avoir des implications importantes pour les cliniciens en aidant à mieux comprendre les mécanismes sous-jacents les thérapies à base d’Epo.

EMOND-RHEAULT, JEAN-GUILLAUME; Jeukens, Julie; Freschi, Luca; Dupont, Marie-Josée; Boyle, Brian; Goodridge, Lawrence; Lévesque C., Roger. IBIS, Département de microbiologie-immunologie et infectiologie, Université Laval.

Professionnels

Affiche numéro 502
Jeudi le 26 mai 13 h

BIOLOGIE DES SYSTÈMES ET GÉNOMIQUE DE SALMONELLA POUR ASSURER LA SALUBRITÉ ALIMENTAIRE ET RÉDUIRE LE FARDEAU ÉCONOMIQUE DE LA SALMONELLOSE.

OBJECTIF : Chaque année, quelque 88 000 personnes au Canada contractent la salmonellose en consommant des fruits et légumes contaminés. Ceci représente près de un milliard de dollars annuellement en frais médicaux, absentéisme au travail et des pertes économiques pour les entreprises alimentaires et les restaurants. Chez la plupart des personnes infectées, les symptômes de la maladie sont absents ou légers, tandis que dans certains cas graves, l'infection peut provoquer une déshydratation et devenir systémique, exigeant ainsi des soins médicaux et entraînant une incapacité, voire la mort. Le but du projet de recherche vise à utiliser des approches en biologie des systèmes et en génomique bactérienne pour développer non seulement des méthodes diagnostique, mais également mieux comprendre l’épidémiologie, la virulence et de développer des méthodes de bio-contrôle. MÉTHODES : Pour ce faire, plus de 4500 génomes de Salmonella et de 300 organismes apparentés dont Citrobacter, Proteus et Hafnia donnant des faux positifs au diagnostic seront séquencés en MiSeq. Les résultats de séquençage seront traités par un pipeline intégré d'assemblage et d'annotation maison basé sur des outils bio-informatiques publiques. Les données seront déposées sur la base de données SalFos qui est disponible en ligne via internet. RÉSULTATS : Plus de 500 génomes ont été séquencés, assemblés et l’analyse du génome commun aux Salmonella définit une phylogénie distincte de S. Enteritidis, communément retrouvé dans les infections humaines. L’identification de SNPs et des indels servira à développer une nouvelle méthode de diagnostic rapide et d’identifier des sérotypes virulents. CONCLUSION : À l'heure actuelle, il n'existe aucune méthode permettant de freiner la croissance des salmonelles sur les produits alimentaires. Il est indispensable de développer des techniques de diagnostique efficace, des méthodes de bio-contrôle et des technologies permettant de déceler rapidement les épidémies avant les éclosions de salmonellose.

F.TANGUAY,VIRGINIE;RRuffenach,Grégoire;Chabot,Sophie;Bonnet,Sébastien;Provencher,Steeve.CRIUCPQ-UL

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 417
Jeudi le 26 mai 13 h

LÉSIONS CALCIFIÉES À LA TOMODENSITOMÉTRIE ET LEUR IMPACT CLINIQUE EN HTAP.

INTRODUCTION :L'hypertension artérielle pulmonaire(HTAP) est une maladie de remodelage vasculaire. Récemment, des lésions calcifiées ont été observées dans les artères pulmonaires(AP) de patients HTAP, mais leur rôle est inconnu. Pour quantifier de manière non-invasive l'importance de ces lésions, nous avons développé une technique à la tomodensitométrie (TDM) similaire à celle utilisée pour le score Agatston. Nous émettons l'hypothèse que l'analyse au TDM serait valide pour démontrer que les patients HTAP présentent plus de calcifications des AP et que leur importance corrèle avec le pronostic. MÉTHODES :Nous avons comparé les résultats au TDM avec une coloration Von Kossa sur des tissus de patients HTAP(n=40) et de contrôles(n=12) pour valider la technique non-invasive. Les TDM thoraciques de 60 patients HTAP et de 60 témoins appariés ont été analysés. Deux coupes ont été sélectionnées et évaluées pour le nombre de vaisseaux visibles et la densité de leur paroi(t-test). L'association entre la densité des AP, la durée de la maladie et les marqueurs traditionnels de sévérité(corrélation de Pearson et régression linéaire) et l’association avec la survie (analyse de régression de Cox) ont été évaluées. Les estimations de survie des patients ayant des densités moyennes supérieures ou inférieures à la médiane ont été évalués en utilisant des courbes Kaplan-Meier(Log-rank test). RÉSULTATS :La densité des AP corrèle significativement avec la calcification des AP ex- vivo (R2=0,59,P=0,03). L’analyse des TDM a documenté une différence significative de la densité des parois des AP chez les patients HTAP par rapport aux témoins(109±7 contre 81±4 HU,p<0,05). Parmi les patients HTAP, une densité des AP supérieure à la valeur médiane a été associée à un déplacement vers la gauche de la courbe résistance–compliance vasculaire par rapport à ceux avec un densité inférieure(p<0,01). À l'inverse, la densité des AP ne corrèle pas avec les marqueurs de sévérité(tous les p>0,05). Enfin, une plus grande densité des AP avait tendance à être associée à une diminution de la survie (HR=0,33, p=0,07). CONCLUSION :L’augmentation de densité en lien avec la calcification peut être quantifiée de manière non-invasive au TDM. En outre, la densité des AP corrèle avec la compliance et ces résultats sont prometteurs pour l’évaluation pronostique des patients HTAP.

SCHMIDT, THAÍS F.¹,²; Riske, Karin A.¹; Salesse, C.² ¹Universidade Federal de São Paulo, UNIFESP, SP, Brazil. ²CUO-Recherche, Axe médecine régénératrice, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval - Université Laval et Département d’ophtalmologie, Faculté de médecine, et Regroupement stratégique PROTEO, Université Laval, Québec

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 87
Mercredi le 25 mai 16 h

DÉTERMINATION DES PARAMÈTRES DE LIAISON DU PEPTIDE DE FUSION DU VIRUS DE LA DENGUE PAR SON INSERTION DANS LES MEMBRANES CELLULAIRES: UNE ÉTUDE AVEC LES MONOCOUCHES DE LANGMUIR.

OBJECTIF : Il est nécessaire d’étudier le mécanisme d'action des peptides de fusion chez les virus pour améliorer les protocoles de traitement et le développement de nouveaux médicaments. Nous présentons une étude de l'interaction du peptide de fusion de la Dengue (FLAg) avec des monocouches de Langmuir composées de différents types de lipides au niveau de leurs chaînes acyles et de la charge de leur tête polaire, incluant des lipides avec une seule chaîne acyle insaturée (POPG, POPC, POPS, POPE, POPI), deux chaînes acyles insaturées (DOPC, DOPS, DOPE) et des chaînes acyles saturés (DPPC DPPS, DPPE). MÉTHODES : Afin d'évaluer la pression maximale d'insertion du peptide (MIP) dans le système modèle de Langmuir pour les membranes, des mesures de cinétiques de liaison ont été effectuées. La cinétique du FLAg en présence d’une monocouche de phospholipides a été mesurée jusqu'à ce que la pression de surface d'équilibre (Πe) ait été atteinte. La MIP a été déterminée en injectant le FLAg à différentes pressions de surface initiales (Πi) des monocouches lipidiques. RÉSULTATS : Les résultats démontrent une activité de surface élevée du peptide FLAg en absence de monocouches lipidiques. L’augmentation de la pression de surface pendant la cinétique de liaison a révélé, de façon générale, une plus grande affinité du FLAg pour les lipides insaturés et, de façon surprenante, le FLAg montre une MIP plus élevée en présence de POPC mais des valeurs similaires pour les lipides anioniques, ce qui confirme le rôle de la membrane dans le processus de fusion. CONCLUSION : Le peptide FLAg montre une forte interaction avec différents types de lipides. Globalement, ces données démontrent clairement que des informations utiles sur la liaison du FLAg avec les membranes peuvent être obtenues en effectuant des mesures de leurs paramètres de liaison avec des monocouches de Langmuir.

FORTIER, CATHERINE; Desjardins, Mariepier; Turgeon David; Marquis, Karine; Agharazii, Mohsen. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-L’Hôtel-Dieu de Québec, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 47
Mercredi le 25 mai 16 h

MODIFICATIONS DES RIGIDITÉS ARTÉRIELLES RÉGIONALES INDUITES PAR LA NITROGLYCÉRINE : EFFETS SUR LE GRADIENT DE RIGIDITÉ ARTÉRIELLE

Objectifs: Dans une population de dialysés, nous avons démontré que le gradient des rigidités aorto-brachial surpasse la rigidité aortique dans la prédiction de la mortalité. Nous soumettons l’hypothèse que le gradient de rigidité artérielle augmente suite à l’administration d’une médication vasodilatatrice. L’objectif de cette étude est d’examiner l’impact de la nitroglycérine (NTG) sur le gradient de rigidité artérielle par le ratio des rigidités aortique-brachial (Ratio-AB) et aortique-fémoral (Ratio-AF), auprès de patients non dialysés. Méthodes: Cette étude transversale a été réalisée auprès de 35 adultes (âge moyen de 66±10 ans, 77% d’hommes, 17% de diabète et 14% de maladies cardiovasculaires). Les rigidités aortique, brachiale et fémorale ont respectivement été mesurées par la vélocité de l’onde de pouls carotido-fémorale (VOP-cf), carotido-radiale (VOP-cr) et fémorale-pédieuse (VOP-fp), en baseline et 5 minutes après l’administration de NTG (0.4mg sl). Le Ratio-AB et le Ratio-AF ont respectivement été obtenus en divisant la VOP-cf par la VOP-cr ou la VOP-fp. Résultats: En baseline, les VOP-cf, VOP-cr et VOP-fp étaient respectivement de 11.8±2.1 m/s, 9.0±1.4 m/s and 8.2 ± 1.6 m/s, donnant un Ratio-AB de 1.34 ± 0.28 et un Ratio-AF de 1.50 ± 0.41. Après l’administration de NTG, une diminution de la pression artérielle moyenne (PAM) de 2.1 mmHg (p=0.016) a été notée, sans changements de la VOP-cf (11.8±2.3 m/s). Toutefois, une réduction significative de la VOP-cr de 0.54 m/s (p<0.001) et de la VOP-fp de 1.20 m/s (p<0.001) a été observée, augmentant significativement le Ratio-AB et le Ratio-AF de 0.10 (p=0.001) et de 0.24 (p<0.001). Les ajustements pour la PAM, par équations d’estimations généralisées, n’ont pas affecté l’ampleur de l’effet ni la significativité des changements des Ratios AB et AF. Conclusion: Cette étude montre que les gradients aorto-brachial et aorto-fémoral sont altérés par l’administration de NTG. Les répercussions potentielles des divers agents anti-hypertensifs sur le gradient de rigidité artérielle nécessitent d’être davantage étudiées.

FOURNIER BELLEY, AMÉLIE;< Bouffard, Jason; Brochu, Karine; Mercier, Catherine; Roy, Jean-Sébastien; Bouyer, Laurent - Centre de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS), Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ)

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 418
Jeudi le 26 mai 13 h

DÉVELOPPEMENT ET FIDÉLITÉ D’UNE MESURE DYNAMIQUE DE LA PROPRIOCEPTION DURANT LA MARCHE AVEC UNE ORTHÈSE ROBOTISÉE ET SA RELATION AVEC LE CONTRÔLE POSTURAL DYNAMIQUE

INTRODUCTION : La proprioception est une qualité essentielle puisqu’elle permet d’informer le système nerveux central de l’état des différents segments du corps durant une tâche dynamique tel que la marche. Une diminution de la proprioception est l’une des principales causes de chutes durant la marche chez les personnes âgées. Toutefois, jusqu’à présent, la proprioception est principalement évaluée en position statique. OBJECTIF : Développer et valider un test permettant l’évaluation de la proprioception de la cheville durant la marche avec une orthèse robotisée. MÉTHODE : Trente sujets sains ont marché sur un tapis roulant avec l’orthèse pendant 6 minutes lors de deux sessions d’évaluation (T1 et T2; intervalle 2 à 7 jours; fidélité test-retest). Des perturbations externes de différentes amplitudes étaient appliquées durant la marche et résistaient le mouvement de flexion dorsale durant la phase d’oscillation. Les participants appuyaient sur un bouton lorsqu’ils ressentaient la perturbation. Le Star Excursion Balance Test (SEBT) était également effectué à T1 afin d’estimer la validité de construit du test de proprioception à la marche. ANALYSE STATISTIQUE : La différence angulaire entre les cycles perturbés et non-perturbés fut utilisée pour quantifier l’erreur de mouvement. Le seuil de détection fut défini comme correspondant à l’angle représentant 50% des détections valides. La fidélité test-retest du seuil a été estimée à l’aide d’un coefficient de corrélation intraclasse (CCI) et la corrélation entre le seuil et le SEBT a été calculée avec le coefficient de Pearson. RÉSULTATS : Le seuil de détection est de 5.31 ± 2.12°. Une bonne fidélité du seuil de détection (CCI=0.70) et une corrélation modérée à forte (r = -0.57 à -0.76) entre le seuil et le SEBT ont été démontrées. CONCLUSION : L’orthèse robotisée est un outil valide et fidèle pour évaluer la proprioception durant une tâche dynamique. Cet outil pourra être utilisé chez des populations ayant des problèmes musculosquelettiques ou neurodégénératifs afin de mesurer l’impact de la proprioception lors de la réadaptation.

FRESCHI, LUCA; Jeukens, Julie; Vincent, Antony; Kukavica-Ibrulj, Irena; Boyle, Brian; Charrette, Steve; Levesque, Roger. IBIS, Département de microbiologie, immunologie et infectiologie, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 299
Jeudi le 26 mai 10 h 15

GÉNOMIQUE ET ÉVOLUTION CHEZ PSEUDOMONAS AERUGINOSA PERMETTANT LA COLONISATION HUMAINE ET LA RÉSISTANCE À L’ANTIBIOTHÉRAPIE

OBJECTIF : Pseudomonas aeruginosa est une bactérie ubiquitaire et un pathogène humain opportuniste. Bien que plusieurs génomes aient été séquencés, nous ne connaissons pas encore les gènes qui permettent à cette bactérie de survivre et de proliférer chez un hôte humain et plus particulièrement associé à des infections respiratoires. De plus, nous n’avons pas encore une vision globale des génotypes encodant la résistance aux antibiotiques et de l’importance de la diversité entre ces profils. Le but de ce projet est de tenter de donner une réponse à ces deux grandes questions. MÉTHODES : grâce aux efforts du Consortium International sur Pseudomonas et des informations disponibles dans les bases de données publiques, nous avons construit une ensemble de données constitué de 1.313 isolats pour les quels nous avons la séquence génomique. Pour comparer ces génomes nous avons développé un logiciel (SaturnV) qui est capable de déterminer quels gènes sont présents ou absents dans tous ces génomes ou dans un sous-ensemble. Pour faire une prédiction des profils de résistance aux antibiotiques nous avons utilisé le logiciel RGI. RÉSULTATS : Nous avons comparé les génomes des isolats provenant de patients avec des maladies pulmonaires entre eux et nous avons trouvé que ~3.000 gènes sont partagés entre ces isolats, un nombre significativement plus élevé des 500 gènes qui sont partagé entre tous les isolats (environnementales et cliniques). Nous avons aussi déterminé les profils de génotypes de résistance aux antibiotiques de tous les isolats : P. aeruginosa possède plus de 50 gènes conférant une résistance à pratiquement toutes les familles d’antibiotiques et la majorité des profils de résistance observés sont uniques. CONCLUSION : Nous avons développé une approche permettant d’identifier des gènes candidats qui pourraient expliquer comment P. aeruginosa peut proliférer dans un hôte humain et, plus spécifiquement, dans un écosystème comme le poumon. Nous avons aussi obtenu la première image complète des profils de résistance aux antibiotiques pour cette espèce bactérienne, suggérant que dans le futur des analyses génomiques pourraient aider les cliniciens dans le choix d’une thérapie mieux ciblée.

LUCILE FRESSIGNE, Gabriel D. Bossé, Martin J. Simard. Oncologie-Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval (Hôtel-Dieu de Québec), Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 75
Mercredi le 25 mai 16 h

IMPLICATION DE LA PHOSPHATASE PPM-2 DANS LA RÉGULATION DES COURTS ARNS NON CODANTS.

OBJECTIF : Les courts ARNs non codants tels que les microARNs et les piARNs s’associent aux protéines Argonautes (ALG-1/2 et PRG-1/2 respectivement) afin de former un complexe effecteur appelé RISC (induced silencig complex). De nombreuses évidences supportent qu’une dérégulation du niveau cellulaire de ces courts ARNs non codants, tels que les microARNs, contribue au développement et au maintien de nombreuses pathologies telles que le cancer. L’objectif de ce projet est de comprendre comment le niveau des courts ARNs non codants est contrôlé. MÉTHODES : Afin de mieux comprendre la régulation des microARNs, nous avons identifié la phosphatase PPM-2 (PP2C chez l’humain) comme étant un nouveau composant du complexe de dégradation des microARNs. Grace à l’utilisation du nématode C. elegans comme modèle d’étude, nous allons utiliser la génétique ainsi que des techniques de biologie moléculaire pour étudier le rôle de la perte de fonction de ppm-2 dans la voie des microARNs. RESULTATS : La perte de fonction de ppm-2 induit des défauts développementaux qui sont associés à des défauts de la voie des microARNs. De plus, l’absence de ppm-2 exacerbe les phénotypes développementaux observés dans des souches où la voie des microARNs est altérée. De manière intéressante, chez le mutant ppm-2, nous observons que le niveau d’expression des piARNs diminue de moitié alors que seulement quelques microARNs spécifiques semblent être affectés. Du point de vue moléculaire, nous n’avons observé aucune différence dans le niveau d’expression des protéines Argonautes dans le mutant ppm-2 en comparaison avec la souche sauvage. En revanche, après blocage de la dégradation par le protéasome, nous observons une augmentation du niveau d’expression des protéines ALG-1 et PRG-1 dans le mutant ppm-2. CONCLUSION : Nos résultats préliminaires suggèrent que PPM-2 permet de contrôler la stabilité des protéines Argonautes en les dirigeants dans une voie alternative de dégradation. L’étude de PPM-2 nous permettra de mettre en lumière une nouvelle voie de régulation des courts ARNs via le contrôle de la régulation des Argonautes.

FUGARU; IOANA; Weidmann; Cindy; Landreville; Solange. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval - Hôpital du Saint-Sacrement; Département d'ophtalmologie; Université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 4
Mercredi le 25 mai 16 h

CARACTÉRISATION DES MÉCANISMES DE REMODELAGE DU MICROENVIRONNEMENT HÉPATIQUE PAR LE MÉLANOME UVÉAL

OBJECTIF : Le mélanome uvéal est la tumeur intraoculaire la plus fréquente chez l’adulte. Des métastases au foie se développent chez 50% des patients et la survie à ce stade est inférieure à 10% après 2 ans; faute de traitement curatif. Des cellules stellaires hépatiques (CSH) activées ont été observées précédemment autour de métastases hépatiques du mélanome uvéal. Notre hypothèse est que les CSHs mettent en place un milieu permissif qui facilite la croissance des métastases et favorise leur résistance thérapeutique. Nous proposons de 1) étudier l’activation des CSHs exposées au milieu conditionné des cellules cancéreuses ou à l’hypoxie et 2) caractériser la matrice extracellulaire (MEC) pathologique entourant les métastases dans un modèle 3D de niche hépatique du mélanome uvéal. MÉTHODES : Le profilage génique de cellules cancéreuses hypoxiques sera analysé afin d’identifier les cytokines/enzymes matricielles les plus dérégulées. Les CSHs seront exposées au milieu conditionné de cellules cancéreuses ou à l’hypoxie afin d’étudier leur prolifération (MTS) et leur expression de l’alpha-SMA (Western blot). Nous ajouterons de l’acide ascorbique au milieu de culture des CSHs pour qu’elles sécrètent et assemblent en feuillets leur propre MEC. Des cellules cancéreuses fluorescentes (Qtracker) seront ensemencées sur ce stroma hépatique 3D afin d’étudier le remodelage de la MEC en microscopie confocale (anticorps anti-collagènes I/III). RÉSULTATS : Il y a une augmentation de l’ARNm de plusieurs cytokines pro-fibrotiques et d’enzymes matricielles dans les cellules cancéreuses hypoxiques. Leur milieu conditionné augmente la prolifération des CSHs et l’expression de αSMA; tout comme l’hypoxie. Des feuillets de MEC de CSHs sont en production; ils seront manipulables après 8 semaines de culture selon nos observations préliminaires à 40 jours. CONCLUSION : Alors que les cellules métastatiques sont très différentes entre patients; nous croyons que la réaction du stroma hépatique autour des métastases est plus uniforme. Elle représente donc une source potentielle de cibles thérapeutiques. Ce projet mènera au développement d’un modèle 3D de niche métastatique pour tester l’efficacité de nouveaux traitements.

FURRER, DANIELA1,2,3, Jacob, Simon3,4,5, Provencher, Louise3,4, Diorio, Caroline1,2,3,41 Centre de Recherche sur le cancer de l’Université Laval2Axe Oncologie, Centre de Recherche du CHU de Québec, Hôpital du Saint-Sacrement, Québec3Faculté de Médecine, Université Laval 4Centre des Maladies du Sein Deschênes-Fabia, Hôpital du Saint-Sacrement, Québec5Service de Pathologie, Hôpital du Saint-Sacrement, Québec

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 48
Mercredi le 25 mai 16 h

L’IMMUNOHISTOCHIMIE EST MOINS FIABLE QUE L’HYBRIDATION FLUORESCENTE IN SITU POUR LA DÉTERMINATION DU STATUT DU RÉCEPTEUR 2 DU FACTEUR DE CROISSANCE ÉPIDERMIQUE HUMAIN DANS LES BIOPSIES DU CARCINOME MAMMAIRE

OBJECTIF : Le récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (HER2) est un facteur pronostic et prédictif dans le cancer du sein. Avec l'introduction thérapeutique du trastuzumab, l’évaluation fiable du statut du récepteur est essentielle. L’analyse immunohistochimique (IHC) et l’hybridation fluorescente in situ (FISH) sont utilisées pour évaluer HER2. Les nouvelles lignes directrices de l’Association américaine d’oncologie clinique/Le collège des pathologistes américains (ASCO/CAP) recommandent d’évaluer HER2 par IHC ou FISH sur la biopsie et de répéter le test sur la pièce chirurgicale quand le résultat est équivoque. Nous voulons analyser si la biopsie fournie par le radiologiste (représentée par un bloc contenant du tissu tumoral choisi aléatoirement) donne des résultats fiables comme si on avait mesuré HER2 sur la zone tumorale ayant servi au diagnostic (représenté par le bloc utilisé pour le diagnostic). MÉTHODES : Dans une cohorte de 106 cas de cancer du sein diagnostiqués entre 2011 et 2012, nous avons examiné la concordance entre les résultats (IHC et FISH) obtenus avec le bloc utilisé pour le diagnostic et ceux obtenus avec le bloc choisi aléatoirement. RÉSULTATS : La concordance générale, celle positive et celle négative étaient 93,6%, 92,8%, 93,9% à l’IHC et 98,0%, 97,2%, 98,5% au FISH. CONCLUSION : Les résultats obtenus au FISH, mais pas ceux observés à l’IHC, satisfont l’exigence de l’ASCO/CAP d’au moins 95% de concordance. La seule utilisation de l’IHC ne pourrait pas représenter une méthode fiable pour évaluer HER2 sur biopsie dans les carcinomes mammaires.

GAGNÉ-BOULET, MATHIEU1,2; Moussa, Hanane2; Lacroix, Jacques2; Masson, Jean-Yves3,4; Fortin, Sébastien1,2
1Faculté de pharmacie et 3Faculté de médecine, Université Laval, 2Hôpital Saint-François d’Assise et 4 Hôtel-Dieu-de-Québec, Centre de Recherche du CHU de Québec.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 14
Mercredi le 25 mai 16 h

CONCEPTION, PRÉPARATION ET ÉVALUATION BIOLOGIQUE DE NOUVEAUX N-PHÉNYLE UREIDOBENZENESULFONATES COMME AGENTS ANTICANCÉREUX : MODULATION DES CYCLES AROMATIQUES A ET B

OBJECTIF : Le cancer est une maladie ayant un taux de mortalité élevé avec peu de traitements qui soient totalement efficaces et dénués de toxicité. De nouveaux traitements sont donc constamment recherchés. À cet effet, nous avons récemment découvert une nouvelle famille d’agents anticancéreux nommée N-phényle ureidobenzenesulfonates (PUB-SOs). Les PUB-SOs sont des molécules de faibles poids moléculaires dont la structure comprend deux cycles aromatiques clés (anneau A et B) reliés entre eux par un pont sulfonate. Bien que l’activité biologique de plusieurs PUB-SOs est prometteuse, leur structure n’est pas encore optimale et plusieurs modifications restent à être évaluées afin d’augmenter leurs propriétés pharmacologiques et pharmaceutiques. Dans ce contexte, l’objectif de nos travaux était d’évaluer l’effet de la permutation de différents groupements au niveau des anneaux A et B sur l’activité antiproliférative et l’arrêt du cycle cellulaire en phase S. MÉTHODES : Nous avons développé deux voies de synthèse afin d’étudier l’effet des différents groupements sur les anneaux A et B. Plus de quatre-vingts nouveaux PUB-SOs ont été préparés et évalués comme agents antiprolifératifs arrêtant le cycle cellulaire en phase S. RÉSULTATS : L’activité antiproliférative des nouveaux PUB-SOs se situe entre le bas micromolaire et le haut nanomolaire et sont de 5 à 10 fois plus actif que les PUB-SOs de première génération. Plusieurs modifications peuvent être réalisées sur l’anneau A. Néanmoins, les PUB-SOs doivent être substitués en positions 2 sur l’anneau B afin de conserver l’arrêt de la progression du cycle cellulaire en phase S; une substitution en position 3 et 4 arrête le cycle cellulaire en phase G2/M. CONCLUSION : Cette étude montre qu’il est possible d’améliorer l’activité antiproliférative ainsi que d’optimiser les propriétés pharmacologiques et pharmaceutiques des PUB-SOs en modulant les groupements des anneaux A et B. Ces travaux contribueront à moyen terme au développement de cette nouvelle classe d’agents anticancéreux prometteuse.

GAGNÉ-THIVIERGE, CYNTHIA; Levesque, Roger C.; Barbeau, Jean; Charette, Steve J.
Institut de biologie intégrative et des systèmes (IBIS), Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 431
Jeudi le 26 mai 13 h

FORMATION DE BIOFILM PAR DES ISOLATS DE PSEUDOMONAS AERUGINOSA DE DIFFÉRENTES ORIGINES ET EFFET DE LA PRÉSENCE D’IONS DIVALENTS

OBJECTIF : Pseudomonas aeruginosa (Pa) est une bactérie pathogène causant des infections nosocomiales et associée à de nombreuses complications médicales. Un cas particulier de ceci est celui des poumons de patients atteints de fibrose kystique (FK), où la formation de biofilm joue un rôle crucial dans la persistance de Pa. Certaines souches de Pa sont particulièrement bien adaptées au microenvironnement des poumons FK, présentant, comparativement aux autres souches, des phénotypes particuliers associés à la production de biofilm. Sachant cela, nous voulions étudier si les biofilms de différents isolats de Pa réagissent de la même façon à des changements de conditions de culture. MÉTHODES : Nous avons comparé la formation de biofilm de quatre isolats différents de Pa : PAO1, la souche de référence isolée d’une plaie, LESB58 provenant d’infections chroniques de poumons FK, ainsi que PPF1 et Urg7, deux isolats environnementaux retrouvés dans des canalisations d’unités dentaires. Les biofilms non attachés ont été obtenus par des cultures de 48 h à 37 °C dans des plaques de 24 puits en utilisant diverses conditions de culture et caractérisés par observation macroscopique et par microscopie électronique. RÉSULTATS : En milieu LB agité, aucun biofilm n’a été détecté pour PAO1 et Urg7. Le biofilm de PPF1 était très mucilagineux, tandis que celui de LESB58 était dense, avec une absence quasi complète de cellules planctoniques. L’addition de 1 mM de MgCl2+ au milieu était suffisante pour inhiber la formation de biofilm de LESB58, mais pas de PPF1. Comparativement à ce qui a déjà été démontré auparavant en utilisant PAO1, l’addition de Zn2+ n’a pas eu le même effet inhibiteur sur LESB58 et PPF1, tous les deux produisant quand même du biofilm. CONCLUSION : Ces résultats démontrent la grande diversité de formation de biofilm chez Pa et indiquent qu’une inhibition chimique fonctionnant chez une souche ou un isolat particulier ne devrait pas être généralisée à toutes les souches de Pa.

ANITA GAGNON1,22,*, François Routhier1,2, Claude Vincent1,2, Isabelle Gélinas3,4, Dana Benoît3,5 et Mélanie Couture6

1CIUSSS-CN/IRDPQ, 2Département de réadaptation de l’Université Laval, 3CRIR CISSS-Laval/HJR,
4École de physiothérapie et d’ergothérapie de l’Université McGill, 5 Programme de conduite automobile et adaptation de véhicule du CIUSSS-Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal/CRCL, 6 PEECA du CIUSSS-CN/IRDPQ, *anita.gagnon.1@ulaval.ca


Ce projet de recherche est financé par le Programme de recherche en sécurité routière financé par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRSQ) et le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FQRSC).

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 228
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ENQUÊTE SUR LES DISPOSITIFS MÉCANIQUES, ÉLECTROMÉCANIQUES ET ÉLECTRONIQUES POUR LES COMMANDES PRIMAIRES DANS LES VÉHICULES ADAPTÉS POUR LES PERSONNES AYANT DES DÉFICIENCES PHYSIQUES SÉVÈRES : LA PERCEPTION DES CONDUCTEURS ET DES ERGOTHÉRAPEUTES.

Au Québec, pour la conduite automobile, les dispositifs électromécaniques et électroniques (DEME) pour les commandes primaires ne sont pas permis en raison d’un manque de connaissance concernant leur sécurité, les adaptations de véhicule ainsi que la règlementation entourant ce type d’aide technique. Ainsi, trois objectifs sont proposés:1) déterminer les habitudes de vie et les limitations fonctionnelles des usagers de la route ayant des incapacités motrices sévères aux quatre membres par rapport à la conduite automobile. 2) documenter le niveau de satisfaction par rapport à l’utilisation de dispositifs mécaniques conventionnels (DMC), les DEME pour la conduite automobile, et 3) déterminer les paramètres pour lesquels un ergothérapeute prescrit ces types de dispositif. Il s’agit d’une enquête réalisée en ligne au Canada, aux États-Unis et en France. L’outil d’évaluation de la satisfaction et de l’utilisation de véhicules adaptés a été adapté au projet et utilisé sous forme de sondage électronique auprès de 20 conducteurs de DMC et 10 conducteurs de DEME pour répondre aux objectifs 1 et 2. Un sondage a été fait auprès de 10 ergothérapeutes afin de documenter l’objectif 3. La période de recrutement est terminée.L’affiche présentera les résultats ainsi que l’analyse préliminaire des données. Ce projet répond à une demande de la SAAQ quant au développement de connaissances pour améliorer les interventions, les politiques, les pratiques ou encore les programmes d’adaptation de véhicule par rapport au DMC et DEME pour les commandes primaires.

GAGNON, DAVE; Sanchez, Maria Grabriela; Bories, Cyril; Petryszyn, Sarah; DeKoninck, Yves; Beaulieu Jean-Martin; Parent Martin – CRIUSMQ, Département de Psychiatrie et neurosciences, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 66
Mercredi le 25 mai 16 h

ALTÉRATION MORPHOLOGIQUE DES NEURONES DU STRIATUM EXPRIMANT LES RÉCEPTEURS DOPAMINERGIQUES D1 ET D2 CHEZ LA SOURIS 6-OHDA.

OBJECTIF : La dénervation dopaminergique du striatum qui caractérise la maladie de Parkinson semble induire une diminution du nombre d’épines dendritiques sur les neurones épineux de taille moyenne du striatum (MSNs) qui expriment les récepteurs dopaminergiques D1 ou D2. Cependant, les conséquences d’une déafférentation dopaminergique sur les MSNs exprimant à la fois les récepteurs D1 et D2 (MSNs D1/D2) demeurent inconnues. L’objectif principal de cette étude est donc de mettre en lumière les changements que subissent les MSNs D1/D2 dans un modèle murin de la maladie de Parkinson. MÉTHODE: Une lésion du système dopaminergique a été effectuée par injection unilatérale de 6-OHDA dans le « medial forebrain bundle » chez des souris BAC double transgéniques qui offrent la visualisation directe et simultanée des récepteurs dopaminergiques D1 et D2. Une approche stéréologique a permis de caractériser la distribution régionale des trois types de MSNs : D1, D2 et D1/D2. Ces neurones ont ensuite été remplis de Lucifer yellow afin de marquer entièrement et individuellement leur domaine somatodendritique. RÉSULTATS : Notre étude stéréologique indique que, dans le striatum dorsal, les MSNs D1/D2 représentent environ 2% de tous les neurones de projection du striatum. Ils sont distribués uniformément et la lésion dopaminergique n’affecte pas cette distribution. Nos injections neuronales unitaires démontrent qu’en condition normale, l’arborisation dendritique des MSNs D1/D2 est plus restreinte et moins complexe que celle des MSNs D1 ou D2. Les MSNs D1/D2 présentent moins d’épines dendritiques que les autres types de MSNs. Tout comme les MSNs D1 et D2, la lésion dopaminergique induit une diminution significative du nombre d’épines dendritiques sur les MSNs D1/D2. CONCLUSION : Nos résultats révèlent que les MSNs D1/D2 présentent des caractéristiques neuromorphologiques distinctes des autres neurones de projection du striatum. Nos données indiquent également que, tout comme les MSNs D1 et D2, la lésion dopaminergique induit une perte importante des épines dendritiques sur les MSNs D1/D2.

GAMA BRAGA, LUCIANO; Mathieu, Michelle; Thebault, Philippe; Elowe, Sabine.

Centre de recherche du CHUQ - CHUL, Département de pédiatrie, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 76
Mercredi le 25 mai 16 h

LE RÔLE DU DOMAINE PSEUDOKINASE DE BUBR1 LORS DE LA MITOSE.

OBJECTIF : Le “Spindle Assembly Checkpoint” (SAC) est responsable de l’arrêt de la mitose d’un mauvais attachement entre les chromosomes et les microtubules. La protéine BUBR1 a un rôle important dans la régulation du SAC en contrôlant sa localisation et le recrutement d’autres protéines. L’objectif de cette étude est de comprendre la fonction du domaine pseudokinase de BUBR1 pendant la mitose et l’implication de la protéine CENP-E dans ce mécanisme moléculaire. MÉTHODES : L’expression de différentes formes de BUBR1 (type-sauvage, pseudokinase inactif et pseudokinase tronqué) dans les cellules HeLa est utilisée pour évaluer l’influence sur la phosphorylation de la protéine, monitoré par l’utilisation d’anticorps phospho-spécifiques contre le domaine KARD (α-pS670 and α-pS676) par immunofluorescence. Les expériences de “SAC silencing” sont aussi utilisées pour évaluer l’effet de BUBR1 lors de l’arrêt du signal. RÉSULTATS : L’étude a démontré que la protéine BUBR1 pseudokinase inactive est une protéine instable, tandis que la protéine pseudokinase tronqué est hyper stable. Néanmoins, les deux sont moins phosphorylées durant la mitose, ce qui suggère un rôle du domaine pseudokinase dans la stabilisation de la protéine et dans la régulation de sa phosphorylation. La déplétion de CENP-E altère le niveau de phosphorylation de BUBR1. BUBR1 type-sauvage et pseudokinase inactive sont capables de co-immunoprecipiter CENP-E, cependant la forme tronquée de la protéine en est incapable. CONCLUSION : Les résultats présentés ici suggèrent que CENP- E régulent la phosphorylation de BUBR1 au niveau du domaine KARD, qui est important pour le “SAC silencing”. Il est également observé que le domaine pseudokinase de BUBR1 est capable de contrôler la phosphorylation du domaine KARD de BUBR1.

GAMACHE STÉPHANIE1,22, Routhier François1,2, Morales Ernesto1,2, Vandersmissen Marie-Hélène3,4, Boucher Normand1, McFadyen Bradford J.1,2, Noreau Luc1,2, Vincent Claude1,2
1Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale, CIUSSS-CN, Site IRDPQ. 2Département de réadaptation, Université Laval. 3Centre de recherche en aménagement et développement, Université Laval. 4Département de géographie, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 254
Jeudi le 26 mai 10 h 15

PRATIQUES ET BESOINS DES MUNICIPALITÉS QUÉBÉCOISES CONCERNANT LES AMÉNAGEMENTS PIÉTONNIERS ACCESSIBLES POUR LES PERSONNES PRÉSENTANT DES DÉFICIENCES PHYSIQUES

OBJECTIF : Plusieurs obstacles font partie du quotidien des personnes présentant des déficiences physiques (PPDP) de par la conception et l’état des aménagements piétonniers (AP) qui les limitent dans l’accomplissement de leurs habitudes de vie. Les municipalités sont les premières concernées par ces AP puisqu’elles en sont responsables. Un sondage WEB a donc été réalisé afin d’identifier les pratiques et les besoins des municipalités québécoises en ce qui concerne l’accès aux aménagements piétonniers aux PPDP. MÉTHODES : Le contenu du sondage a été validé par des représentants d’instances gouvernementales municipales et provinciales, des organisations défendant les droits des PPDP, d’une société de transport public, des chercheurs (réadaptation et design) et de municipalités. Cinq cents sept municipalités ont été contactées. Des analyses descriptives et par partition récursive ont été réalisées. Ces dernières permettent l’organisation par arborescence de variables prédictives contribuant au développement d’un phénomène, tel que les caractéristiques des municipalités les plus susceptibles de prédire l’implantation de diverses pratiques de design accessibles. RÉSULTATS : Le sondage a été disponible 11 semaines, 167 municipalités y ont répondu (taux de réponse de 33%). Peu de municipalités ont des mesures, ressources et outils pour assurer une conception accessible des AP pour les PPDP. Plusieurs répondants ont cependant mentionné un besoin en information sur le sujet. La consultation et la présence d’un plan d’action pour les personnes présentant des déficiences visuelles, les ressources humaines disponibles et les références connues semblent contribuer à l’implantation d’autres pratiques d’accessibilité à travailler. CONCLUSION : Cette étude permet d’identifier les cibles d’interventions possibles d’amélioration des pratiques afin de favoriser la participation sociale des PPDP.

GAMARA, JOUDA; Davis, Lynn; Rollet-Labelle, Emmanuelle, Bourgoin, Sylvain. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 270
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RÔLE D’ARF6 DANS LES FONCTIONS DU NEUTROPHILE.

OBJECTIF : Les petites protéines G, décrites comme des interrupteurs moléculaires contrôlés par le GTP, permettent l’amplification de la signalisation intracellulaire. Elles sont regroupées en différentes familles dont les Arf (Adenosine diphosphate ribosylation factors) qui comprennent six membres (Arf 1-6). Notre laboratoire a montré que la cytohesine-1 est la principale GEF (Guanine exchange factor) d’Arf6 dans les neutrophiles (PMNs) et qu’elle régule plusieurs fonctions du PMN. Notre objectif est d’évaluer les fonctions du PMN contrôlées par Arf6 dont l’adhésion, la migration et la phagocytose. MÉTHODES : La lignée myéloïde PLB-985 a été différenciée en 'neutrophil like cell' (PLB-985d) puis transfectée avec un dominant positif, négatif et un siRNA d’Arf6 pour étudier le rôle d’Arf6 dans l’adhésion. D’autre part les PMNs des souris cKO Arf6 et WT ont été purifiés de la moelle osseuse (MO) puis maturés avec du GMCSF/TNF afin d’évaluer la phagocytose du zymosan A (bio-particules issu du S. cerevisiae, conjuguer a un fluorochrome) en cytométrie en flux. La migration a été évaluée in vivo dans le modèle murin de poche d’air suite à une injection de LPS dans la poche. L’expression des intégrines (CD11a et CD11b) de ces PMNs issus des poches d’air et de la MO a été analysée par cytométrie en flux après la stimulation au fMLF. RÉSULTATS : L’adhésion à ICAM-1, au fibrinogène et à la fibronectine est diminuée dans les PLB-985d transfectées avec le dominant négatif ou le siRNA Arf6. Les PMNs issus de la MO des souris cKO Arf6 et WT phagocytent du zymosan de manière différente au cours du temps. Les PMNs des souris cKO Arf6 issu de la poche d’air et de la MO expriment moins de CD11a et de CD11b comparés au WT. In vivo, dans le modèle de la poche d'air, les PMNs des souris cKO Arf6 migrent moins vers le site inflammatoire. CONCLUSION : Arf6 joue un rôle important in vitro et in vivo dans les fonctions des PMN faisant intervenir les intégrines telles que l’adhésion, la migration et la phagocytose .

GAMBLIN CLÉMENCE, Masson Jean-Yves et Laprise Patrick.
Département de BMBMP et CRC, Université Laval/CRCHUQc-UL-axe oncologie, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 77
Mercredi le 25 mai 16 h

MÉCANISMES DE RÉGULATION DE LA PROTÉINE DE POLARITÉ YURT/EHM2 : PHOSPHORYLATION ET OLIGOMÉRISATION

Les fonctions des cellules épithéliales reposent sur la distribution asymétrique de différents constituants cellulaires, organisation structurale nommée polarité épithéliale. La protéine de drosophile Crumbs et son orthologue humain CRB3 contribuent à l’établissement de la polarité épithéliale. De plus, CRB3 réprime la croissance tumorale et la formation de métastases. Donc, des stratégies favorisant l’activité de CRB3 pourraient contrer le cancer. Des études ont démontré que la protéine Yurt (Yrt) et son orthologue humain EHM2 sont des puissants régulateurs négatifs des protéines Crumbs/CRB3. De plus, EHM2 est surexprimée dans des cancers hautement métastatiques et contribue à l’invasion cellulaire. Ainsi, EHM2 représente une cible de choix pour restaurer la physiologie normale des cellules cancéreuses possédant une activité sous-optimale de CRB3. OBJECTIF : La compréhension des modes de régulation de Yrt/EHM2 est un préalable essentiel pour le développement d’un inhibiteur de ces protéines. Dans ce contexte, nous avons investi d’étudier la phosphorylation et l’oligomérisation de Yrt/EHM2 dans le but de savoir si ces propriétés biochimiques peuvent réguler l’activité de ces protéines. MÉTHODES : Nous avons réalisé des immunoprécipitations et des essais de phosphorylation. Pour étudier l’impact fonctionnel in vivo de ces caractéristiques, nous avons généré des lignées de drosophiles transgéniques. RÉSULTATS : Nous avons montré que la kinase aPKC pouvait réprimer les fonctions de Yrt par phosphorylation. Nous avons ensuite démontré que Yrt forme un oligomère in vivo (conservé dans EHM2). En revanche, Yrt phosphorylée par la kinase aPKC (mutant phosphomimétique) n’est plus capable de former un oligomère. La surexpression de Yrt dans l’embryon a un effet dominant et cause de nombreux défauts au niveau des tissus épithéliaux. Cette suractivation de Yrt dépend de son oligomérisation. CONCLUSION : Nos résultats suggèrent donc que la forme oligomérique de Yrt est active, alors que la forme monomérique est inactive. Cette propriété biochimique pourrait offrir une opportunité unique dans la lutte contre le cancer. En effet, on pourrait développer des composés interférant avec cette oligomérisation afin de limiter l’activité de EHM2.

GARIÉPY, CHARLES; Émond Marcel; Lavergne, Pascal; Malo, Christian; Lesage, Natalie. CHU de Québec, RQRV, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 19
Mercredi le 25 mai 16 h

LE TRAUMATISME CRÂNIEN LÉGER AVEC ANTICOAGULOTHÉRAPIE A-T-IL BESOIN D'UNE TOMODENSITOMÉTRIE (TDM) DE CONTRÔLE?

OBJECTIF : est d'évaluer l’évolution et l’investigation supplémentaire pour les patients gériatriques avec un traumatisme crânien léger, avec ou sans anticoagulothérapie.MÉTHODOLOGIE : Une étude de cohorte historique fut constituée à partir des bases de données administratives du centre de traumatologie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de la dernière année (2014). Les patients de plus de 65 ans présentant un traumatisme crânien léger (TCCL) et résidant dans la région administrative de la Capitale-Nationale (régions 12 et 03) furent sélectionnés. Les dossiers furent révisés avec une grille d’analyse standardisée. Les données clinico-administratives, les délais d’interventions, les investigations, les comorbidités et la médication furent recueillis. Les complications furent colligées pour une période de 90 jours. L’utilisation de l’imagerie et la trajectoire des soins furent analysées. Des analyses statistiques univariées et multivariées permettront d’évaluer les issues importantes entre les trois groupes.RÉSULTATS : Des 189 dossiers évalués, un TCCL fut confirmé pour 93 patients ( 49 %). Les patients avec TCCL ont été divisés respcetivement en anticoagulés (n= 9, 10 %) , anti-plaquettaire (n= 58, 62.4 %) et sans médicament (n = 29, 31.2 %). Chaque groupe a eu respectivement, une TDM initiale normale 88.9 %, 93 %, 76 %. Une TDM de contrôle fut faite dans une proportion de 43 %, 16 % et 10 %. Un saignement intra-crânien retardé fut identifié dans une proportion de 0 %, 2 %, et 0 %.CONCLUSION : Les patients anticoagulés, bien que plus à risque de saignement graves, ne nécessite probablement pas de TDM de contrôle et ne nécessite pas non plus d’observation plus longue à l’urgence lors d’un épisode de TCCL.

ÉLOÏSE GAUDREAU, étudiante à la maîtrise, Université LavalDre Catherine Vallée, Ph.D. erg. (c)., Université LavalDre Rachel Thibeault, Ph.D. erg. (c)., Université d'Ottawa

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 426
Jeudi le 26 mai 13 h

PLEINE CONSCIENCE EN ERGOTHÉRAPIE : L’ŒUVRE MÉCONNUE D’ANNE LANG-ÉTIENNE

Introduction : Un nombre croissant d’ergothérapeutes découvrent le potentiel de la pleine conscience en clinique ou à travers les écrits scientifiques. Bien que le recours à la pleine conscience en ergothérapie semble novateur, il n’en est rien. Anne Lang-Étienne a abondamment écrit sur l’importance d’être présent à soi et au processus de l’activité bien avant que ce concept soit au goût du jour. Son œuvre à cet égard est imposante, mais demeure méconnue. Objectifs : 1) synthétiser la pensée d’Anne Lang-Étienne sur la présence et la peine conscience en cours d’activité et dans le travail du thérapeute; 2) contraster le discours de cette pionnière aux récents écrits sur la pleine conscience en ergothérapie. Méthode : Presque tous les écrits d’Anne Lang-Étienne ont été retracés. Une analyse de discours a permis de dégager des thématiques d’intérêts, par réductions successives. Les résultats ont été contrastés avec les écrits actuels. Résultats : Des liens sont établis entre les écrits d’Anne Lang-Étienne et les écrits actuels sur la pleine conscience, notamment en ce qui concerne l’accueil et l’attention portés au processus de l’activité. Par ailleurs, Anne Lang Étienne insiste sur l’importance de la conscience de soi dans l’accomplissement d’une occupation et la révélation de soi-même à travers la réalisation d’activités, sans égard à la problématique de santé. Conclusion : Les écrits d’Anne Lang-Étienne permettent d’approfondir notre réflexion sur les fondements propres à la pleine conscience et ceux de l’ergothérapie et invitent les ergothérapeutes à explorer les aspects expérientiels et symboliques de l’occupation.

GAUMOND, DAVID ; Richard, Dave. Centre de recherche en infectiologie du CHUL

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 432
Jeudi le 26 mai 13 h

CARACTÉRISATION D’UN EFFECTEUR POTENTIEL DES PHOSPHOINOSITIDES CHEZ LE PARASITE DE LA MALARIA, PLASMODIUM FALCIPARUM

OBJECTIF : La malaria est une des maladies les plus mortelles du globe tuant plus de 600,000 personnes par année. On voit depuis quelques années l’apparition de souches résistantes aux traitements actuels nous obligeant à trouver de nouvelles cibles thérapeutiques. Dans le laboratoire, nous tentons d’élucider les mécanismes de la biogenèse du complexe apical, l’organite responsable de l’invasion du globule rouge par le parasite. Notre hypothèse est que les phosphoinositides (PIP) sont impliqués dans le trafic des protéines de l'appareil de Golgi vers le complexe apical. Plus précisément, nous nous intéressons aux protéines effectrices de PIPs. Mes travaux se concentrent sur une protéine possédant un domaine Pleckstin homology (PH), domaine reconnu pour lier les PIPs. MÉTHODE : Nous avons tout d’abord modifié la portion 3’ du gène codant pour la protéine PH dans P. falciparum pour y ajouter la GFP et un tag d’hémagglutinine afin de vérifier à quel stade et dans quel organite la protéine se retrouve par microscopie à fluorescence. Ensuite, le domaine PH de la protéine a été produit de façon recombinante afin d’étudier sa spécificité envers les différents PIPs en utilisant la technique du PIP-strip. Un mutant du domaine a été généré afin de confirmer le rôle du domaine dans la reconnaissance des PIPs. RÉSULTATS : Nous avons démontré que la protéine PH est exprimée exclusivement dans le stade de vie tardif du cycle érythrocytaire et qu'elle est localisée près de l'appareil de Golgi. Finalement, nous avons découvert que le domaine PH possédait une spécificité élargie et était capable de lier tout le complément des différentes formes de PIPs. CONCLUSION : Ces résultats suggèrent que la protéine PH aurait un rôle dans le trafic protéique lors de la génération de nouveaux parasites. Afin de caractériser sa fonction, nous sommes présentement à générer une souche de parasite où son expression pourra être régulée de façon conditionnelle. De plus, nous sommes aussi à tenter d'identifier des partenaires d'interaction par immunoprécipitation et spectrométrie de masse. Ces travaux nous permettront de vérifier si la protéine PH joue un rôle dans le transport vésiculaire vers le complexe apical et si celle-ci est essentielle au parasite.

JONATHAN GAUTHIER RÉSIDENT 4 EN RADIOLOGIE DIAGNOSTIC, Jean-Mathieu Beauregard Chercheur-clinicien | Axe oncologie | Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval.

Résidents

Affiche numéro 214
Jeudi le 26 mai 10 h 15

IMPACT DES MESURES DE CORPULENCE COMME DÉTERMINANTS DE LA QUALITÉ DE L'IMAGE AU FDG-TEP/TDM.

Bien que les systèmes de tomographie par émission de positrons couplés à la tomodensitométrie ont démontré d’importantes évolutions technologiques ces dernières années, la qualité de l’image demeure un enjeu, en particulier chez les patients plus corpulents. Notre objectif est de déterminer quelle variable morphologique a la meilleure corrélation avec la qualité de l’image mesurée en signal-to-noise ratio (SNR). Méthodes 500 patients ont été sélectionnés via une randomisation parmi toutes les études FDG-TEP/TDM dans notre milieu entre 2009 et 2013 sur une caméra Siemens Biograph 6. 64 patients ont été exclus en raison de documents manquants ou d’informations incomplètes. Donc, 436 patients ont été inclus (72±17 kg; 1.67±0.10 m; 192-522 MBq; uptake time 83±18 min; acquisition time 3-5 min/bed; low-dose CT). La qualité de l’image est mesurée quantitativement en signal to noise ratio (SNR) via un volume d’intérêt (VOI) sur le parenchyme hépatique sain au lobe droit. La surface abdominale est obtenue en utilisant un VOI sur une coupe tomodensitométrique. L’indice de masse corporel (IMC) a été calculé. La dose corrigée de fluorodeoxyglucose a été multipliée au temps d’acquisition considérant les variabilités du protocole. Les variables ne suivant pas une distribution normale ont subi une transformation logarithmique. Une corrélation de Spearman et une régression linéaire ont été utilisés Résultats La surface abdominale mesurée est 662±21 cm2, l’IMC 26 ± 5 kg/m2 et le SNR 11.2±3.3. Le SNR corrèle avec: le poids (r=-0.66; r2=0.44; P<0.0001), la surface abdominale (r=-0.62; r2=0.39; P<0.0001), l’IMC (r=-0.54; r2=0.29; P<0.0001) et de façon moindre avec la taille (r=-0.36; r2=0.13; P<0.0001). Le quotient de la dose corrigée divisé par une de ces variables de corpulence ne permet pas d’obtenir une meilleure corrélation avec le SNR. Conclusion Parmi toutes les variables étudiées, aucune ne semble mieux prédire la qualité de l’image que le poids, incluant l’IMC et la surface abdominale, qui semblent plutôt en relation avec l’atténuation crée par le bruit. De ce fait, le poids représente une variable simple et reproductible qui doit être considéré dans la personnalisation des protocoles de TEP/TDM pour favoriser une bonne qualité de l’image.

MORGAN GAZZOLA, Audrey Lee-Gosselin, Laurence Auger, Katherine Lortie, Marie-Renée Blanchet, Ynuk Bossé - CRIUCPQ-UL, Département de médecine, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 482
Jeudi le 26 mai 13 h

LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES QUI RÉGULENT LA CONTRACTION DU MUSCLE LISSE DES VOIES AÉRIENNES

OBJECTIF : L’hyperréactivité bronchique (HB) ainsi qu’une contraction soutenue du muscle lisse des voies aériennes (dorénavant appelé ‘tonus’) sont deux caractéristiques communes de l’asthme. Notre équipe de recherche a démontré qu’un tonus augmente la réactivité bronchique en augmentant la capacité contractile du muscle lisse des voies aériennes. En revanche, les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans le gain de capacité contractile sont inconnus. Nous étudions actuellement différentes voies de signalisations. À partir de nos résultats préliminaires, nous avons émis l’hypothèse que la signalisation cellulaire en aval des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) était nécessaire pour l’élaboration du gain de force induit pas un tonus. MÉTHODE : La capacité contractile de trachées de souris ont été mesurées en réponse à une concentration de 10-4M de méthacholine (MCh) avec ou sans une pré-exposition de 30 minutes à un tonus induit par l’EC30 (la concentration nécessaire pour induire 30% de la contraction maximale) de MCh. Les expériences ont été réalisées en présence de différents inhibiteurs pharmacologiques ou de leur véhicule tel que : 1 – l’inhibiteur de ROCK ; 2 – l’inhibiteur de JNK ; 3 – l’inhibiteur de la P38; 4 – l’inhibiteur de MEK et 5 – différents inhibiteurs de protéine kinase C (PKCs) (BIM-1, BIM-X, CID-755673 and PKCε, afin de bloquer toutes les PKC, les isoformes conventionnels de PKC, et les isoformes μ et ε respectivement. RÉSULTATS : Seuls les inhibiteurs de toutes les PKC ainsi que des isoformes classiques de PKC semblent bloquer le gain de capacité contractile du muscle lisse en réponse à un tonus. En revanche, l’inhibiteur des isoformes μ semble augmenter le gain de capacités contractiles. CONCLUSION : Ces résultats suggèrent que ROCK, JNK, P38 et MEK ne sont pas impliqués dans l’augmentation de capacité contractile provoquée par un tonus. Ces résultats suggèrent également qu’il existe une inter-relation complexe entre les différentes PKC impliqué dans l’augmentation des capacités contractiles du muscle lisse des voies aériennes. Nous concluons donc que la famille des PKC est au centre de la signalisation cellulaire régissant l’augmentation de la capacité contractile du muscle lisse des voies aériennes en réponse à un tonus.

GENGATHARAN , ARCHANA (1); Snapyan, Marina (1); Gotz, Magdalena (2) ; Saghatelyan, Armen (1)(3)

1The Cellular Neurobiology Unit, Le Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec, Québec 2Institute for Stem Cell Research, Helmholtz Zentrum München – National Research Center for Environmental Health, Germany 3Departement of Psychiatry and Neuroscience, Université Laval, Québec

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 468
Jeudi le 26 mai 13 h

IMAGERIE CALCIQUE DANS LES CELLULES SOUCHES NEURALES À L’ÂGE ADULTE.

OBJECTIVES : Les cellules souches persistent dans le cerveau adulte de mammifères. Ces cellules souches passent d’un état quiescent à un état prolifératif pour générer des nouveaux neurones. Les objectives de notre recherche sont de comprendre les mécanismes régulant la transition d’un état de quiescence à un état prolifératif.MATERIEL ET MÉTHODES : Les cellules souches adulte sont enrichies en gènes impliqués dans la signalisation calcique. L’imagerie calcique est donc utilisée afin de les étudier. Afin de visualiser les cellules souches, l’électroporation d’un plasmide codant pour un indicateur calcique génétiquement codé GCAMP6s dans le cerveau post natale est réalisée puis les cellules GCAMP6s positives à l’âge adulte sont analysées. Un marquage PCNA post hoc spécifique des cellules proliférative permet de distinguer l’état quiescent et prolifératif des cellules souches. Puis l’étude des mécanismes cellulaire et moléculaire sous tendant cette dynamique calcique dans les cellules souches est menée par des approches pharmacologiques. RÉSULTATS : L’électroporation par le plasmide GFP postnatal montrent que 80% des cellules GFP+ à l’âge adulte sont immunopositive pour GFAP (exprimé par les cellules souches et les astrocytes) et parmi les cellules GFAP+ /GFP +, 63 % des cellules est immunonegative pour S100B (exprimé uniquement par les astrocytes matures) qui représentent les cellules souches. Nos données calciques suggèrent que les cellules souches quiescentes montrent deux fois plus d’activité calcique que les cellules souches prolifératives. Puis des résultats pharmacologiques montrent que les réserves intracellulaires calciques sont nécessaires pour le maintien de l’activité calcique dans les cellules souche quiescente.CONCLUSION : Nos données suggèrent que les mécanismes sous tendant la transition d’un état quiescent à un état prolifératif sont calcium dépendant et passerait par des voies dépendant des réserves calciques intracellulaire.

GEVARIYA, NIKUNJ; Bergeron, Alain; Robitaille, Karine; Besançon, Marjorie; Picard, Valérie; Fradet, Yves; Fradet, Vincent. Centre de recherche du CHUQ - Hôtel-Dieu de Québec, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 483
Jeudi le 26 mai 13 h

EFFECT OF Ω3 OR Ω6 FATTY ACIDS ON TRAMP-C2 PROSTATE TUMOR GROWTH AND INTRATUMORAL IMMUNE RESPONSE

OBJECTIVES : Inflammation is one of the contributing factors to prostate cancer (PCa). The potential anti-inflammatory effects of omega (ω) 3 fatty acids (FA) on PCa microenvironment still remain to be explored. The goal of our study was to compare, in the TRAMP-C2 murine PCa model, the effects of dietary ω3 vs ω6 FAs on tumor growth and intratumoral immune response. METHODS : Groups of 10 C57BL/6 mice were fed with ω3 or ω6-enriched diets. After 4 weeks of diet, 2x106 TRAMP-C2 cells were injected sub-cutaneously in all mice. Tumor growth was measured every other day. Mice were sacrificed when the tumor volume reached 2 cm3. Plasma, red blood cells (RBC), and tumors were collected at sacrifice. The FA profiles of RBCs and tumors were determined by capillary gas-liquid chromatography. Cytokine profiles of plasma and tumor were determined using Luminex assays. Tumors were dissociated and analyzed for immune cell infiltration by flow cytometry. RESULTS : Tumors of mice of the ω6 group were found to grow faster than those of the ω3 group (p=0.0003). FA profile analyses showed substantial incorporation of ω3-FAs in the tumors of ω3 vs ω6 mice (100-fold). A hemopoietic growth factor, GM-CSF was detected in the tumors of half of the ω3 mice but of none of the ω6 mice. Eosinophil recruiting cytokine (Eotaxin) was observed in the tumors of most of the ω3 mice but in only one of the ω6 mice. IL-1b, IL-13, and, MIP-1b were expressed at significantly higher in the ω3 group (fold change: 1.5, 1.4, and 1.6 & p=0.0041, 0.0130 and, 0.0220 respectively). Tumor infiltrating lymphocytes were significantly more abundant in ω6 mice compared to ω3 mice. CONCLUSIONS : Our results show that dietary ω3 FAs help to reduce the growth of prostate tumors. This could be achieved by favoring a more effective immune response.

EL KEBIR GHANDOUR
JEAN-PAUL FORTIN
MARIE-PIERRE GAGNON
1 CERSSPL-UL, CIUSSS- CN, QUÉBEC
2 AXE SP-POS ; CR-CHUQ, Québec
3 Faculté des Sciences Infirmières, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 255
Jeudi le 26 mai 10 h 15

L’UTILISATION D’UN DOSSIER DE SANTÉ PERSONNEL ÉLECTRONIQUE POUR LE SUIVI ET LA GESTION DES MALADIES CHRONIQUES : UN PROJET D’EXPÉRIMENTATION EN PREMIÈRE LIGNE DE SOINS AU QUÉBEC

Au Québec, la première ligne de soins (PLS) connait une surcharge s’accentuant avec le vieillissement de la population, la croissance du nombre de maladies chroniques (MC) et les effectifs de soignants de plus en plus insuffisants. À cette surcharge s’ajoutent des problèmes de l’organisation des services qui sont particulièrement préoccupants pour la prise en charge et le suivi des MC. Il devient, ainsi, impératif de soutenir la PLS en adoptant de nouvelles approches qui combinent et intègrent des actions axées sur le prestataire de soins, le patient et ses proches et sur l’organisation des soins et services. À cet égard, les technologies de l’information et des communications (TIC) constituent des outils essentiels pour faciliter l’implantation de tels modèles pour la gestion des MC ainsi que pour assurer la viabilité du système et accroître son efficience. Aussi, les TIC permettraient aux patients de participer plus activement à la gestion de leur santé et de leurs soins. Telle participation est un élément clé de réorganisation des processus de soins pour les MC. Ainsi, les dossiers de santé personnels électroniques (DSPé) pourraient avoir un impact important sur l’efficacité et l’efficience des soins, suscitant de plus en plus d’intérêt envers leur implantation. Le DSPé peut contribuer à l’instauration de nouvelles pratiques et modèles organisationnels impliquant les patients et leurs familles pour soutenir la prestation de soins en collaboration avec les cliniciens et réduire la pression subie par la PLS. C’est principalement pour répondre à ces défis que le projet Ma première ligne numérique en santé a été retenu. En s’inspirant de réalisations exemplaires dans le monde et en s’appuyant sur le développement et l’intégration de technologies de pointe, ce projet représente une occasion d’expérimenter des réponses nouvelles et documentées au défi d’optimiser la PLS. L’objectif ici est de présenter ce projet, de résumer sa démarche ainsi que de présenter des résultats préliminaires de la recherche-évaluation intégrée afin d’analyse les conditions d’implantation d’un DSPé dans un site d’implantation de cette approche en PLS.

KATIA GIGUÈRE,1 AMINATA MBOUP,1 RALPH J. DICLEMENTE,2 MARIA F. GALLO,3 ATHENA P. KOURTIS,2 RUI MEDEIROS,4 JANET ROSENBAUM,5 JANI SILVA4 ET MICHEL ALARY.1
1CRCHUQc-UL DE QUÉBEC, UNIVERSITÉ LAVAL; 2Emory University; 3Ohio State University; 4University of Porto; 5State University of New York

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 256
Jeudi le 26 mai 10 h 15

REVUE SYSTÉMATIQUE DU SOUS-RAPPORTAGE DES RELATIONS SEXUELLES NON PROTÉGÉES: FEMMES TRAVAILLEUSES DU SEXE (TS) VS NON-TS

Contexte: L’utilisation du condom auto-rapportée est sujette à des biais de désirabilité sociale qui varient selon les populations étudiées. Il est maintenant possible de détecter objectivement l’exposition au sperme grâce à la détection de molécules spécifiques, comme l’antigène prostatique spécifique (PSA) ou l’ADN chromosomique-Y (ADNch-Y), dans les sécrétions vaginales. Le croisement de l’exposition auto-rapportée avec le dépistage de ces biomarqueurs permet de déceler le sous-rapportage des relations sexuelles non protégées.Objectifs: Comparer la prévalence du sous-rapportage chez les travailleuses du sexe (TS) et les non TS. Comparer la prévalence du sous-rapportage selon la PSA et l’ADNch-Y.Méthodes: La littérature scientifique pertinente a été systématiquement et indépendamment revue par deux réviseures. Les prévalences de sous-rapportage ont été calculées en rapportant le nombre de femmes ayant déclaré ne pas avoir eu de rapport non protégé tout en ayant été testées positives pour le biomarqueur sur le nombre total de participantes pour chaque étude. La prévalence globale du sous-rapportage selon la PSA a été calculée à partir des études comparables entre-elles chez les TS (n=4) et chez les non-TS (n=3), puis un rapport de prévalences brut a été calculé afin de comparer le sous-rapportage chez ces deux populations.Résultats: Treize études ont été retenues dont 5 ont été menées chez des TS. Les résultats préliminaires suggèrent que les TS sont 84% plus à risque de sous-rapporter les rapports sexuels non protégés que les non-TS (RP=1,84; IC95% : 1,51 à 2,24). À première vue, il ne semble pas y avoir de différence entre les prévalences observées chez les non-TS à l’aide de la PSA ou de l’ADNch-Y.Conclusion: Les TS étant plus susceptibles de subir une pression sociale quant à l’utilisation du condom, une prévalence de sous-rapportage plus élevée dans cette population était attendue. Une étude plus approfondie serait requise pour cerner les déterminants du sous-rapportage chez les TS et les non-TS afin d’adapter les interventions auprès de ces populations.

MAHÉE GILBERT-OUIMET, PHD CAND.; Chantal Brisson, PhD; Michel Vézina, MD, MPH, FRCPC
Université Laval, Axe santé des populations et pratiques optimales en santé du centre de recherche du CHU de Québec

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 257
Jeudi le 26 mai 10 h 15

EFFET DE LA DOUBLE EXPOSITION À DES STRESSES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL ET À DES RESPONSABILITÉS FAMILIALES ÉLEVÉES SUR LA DÉTRESSE PSYCHOLOGIQUE DES FEMMES: UNE ÉTUDE PROSPECTIVE DE 5 ANS

Introduction: De plus en plus d'évidences montrent que les stresseurs psychosociaux au travail des modèles demande-latitude (job strain) et déséquilibre efforts-reconnaissance (DER) peuvent contribuer au développement des problèmes de santé mentale. Les femmes sont davantage exposées que les hommes à ces stresseurs psychosociaux. De plus, les femmes consacrent en moyenne deux fois plus d’heures par semaine aux responsabilités familiales que les hommes. Endosser des rôles multiples dans des conditions stressantes peut nuire à la santé mentale. Objectif: Évaluer pour la première fois l'effet de la double exposition à certains stresseurs psychosociaux au travail (job strain et DER) et à des responsabilités familiales élevées sur la détresse psychologique des femmes sur une période de 5 ans. Méthodes: Le devis est une cohorte prospective de 1135 travailleuses. Les données ont été collectées au recrutement, 3 et 5 ans plus tard. Les stresseurs psychosociaux au travail, les responsabilités familiales et la détresse psychologique ont été mesurés par questionnaire. Les prévalences de détresse psychologique ont été modélisées par régression log-binomiale. Résultats: Comparées aux femmes non exposés, celles ayant une double exposition au job strain et à des responsabilités familiales élevées avaient un rapport de prévalence de détresse psychologique plus élevé au recrutement (1.53 (IC à 95%:1.22-1.93) et 5 ans plus tard (1.43 (IC à 95%:1.07-1.91). Les femmes ayant une double exposition au DER et à des responsabilités familiales élevées avaient aussi un rapport de prévalence de détresse psychologique plus élevé au recrutement (2.04 (IC à 95%: 1.68-2.49), 3 ans (1.90 (IC à 95%: 1.52-2.38) et 5 ans plus tard (1.56 (IC à 95%: 1.16-2.10). Conclusion: La double exposition aux stresseurs psychosociaux au travail et aux responsabilités familiales élevées contribuerait à augmenter la prévalence de la détresse psychologique des femmes. Réduire ces stresseurs et favoriser la conciliation travail-famille constituent des pistes prometteuses de prévention primaire des problèmes de santé mentale chez les femmes.

GIROUX MARIANNE 1,2,3; Emond, Marcel 1,2,3; Sirois, Marie-Josée 1,2,3; Boucher, Valérie 1,2,3 ; Daoust, Raoul 4,7; Gouin, Emilie 4; Pelletier, Mathieu 1,5; Berthelot, Simon 2; Voyer, Philippe1,3 1.Université Laval, 2.CHU de Québec, 3.CEVQ 4.CIUSS Nord-Ile Montréal 5. CIUSS Lanaudiere, 6.CIUSS Mauricie 7.Université de Montréal

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 26
Mercredi le 25 mai 16 h

DÉLIRIUM INDUIT PAR UN SÉJOUR AUX URGENCES ET DÉCLIN COGNITIVE ET FONCTIONNEL CHEZ LE PATIENT ÂGÉ - EN COURS

OBJECTIF : Le délirium est une complication médicale fréquente chez les patients âgés au département d’urgence (DU). Au DU, le délirium a été associé avec une augmentation de la mortalité et de la durée de séjour aux urgences. Chez les ainés hospitalisés, le délirium est également un prédicteur indépendant de déclin cognitif et fonctionnel. L’objectif de cette étude est donc d’évaluer l’association entre le délirium induit par un séjour prolongé au DU et le déclin cognitif et fonctionnel chez le patient âgé.MÉTHODE: Ce projet s’inscrit dans l’étude Incidence et mesure des impacts du délirium induit par l’urgence, une étude de cohorte prospective multicentrique en cours dans 5 DU. Les patients de 65 ans et plus ont été recrutés au DU et suivis jusqu’à 24 heures après leur admission sur une unité de soins. Un suivi téléphonique a été réalisé après 60 jours. Le délirium a été évalué à l’aide du CAM. Le statut fonctionnel était mesuré à l’aide du questionnaire validé OARS. Le statut cognitif était mesuré à l’aide de l’outil validé TICS-M. Le déclin cognitif et fonctionnel était obtenu en comparant les scores à l’entrevue initiale et ceux obtenus lors du suivi 60 jours. RÉSULTATS : 370 patients ont été recrutés jusqu’à maintenant. La proportion de cas incidents de délirium était de 8,4%. Une différence entre le score moyen de déclin fonctionnel chez les patients avec et sans délirium a été observée [2.95(1.23-4.67) vs 1.55(1.20-1.91), p=0.05]. La proportion de patients ayant présenté un déclin de ≥2 au OARS est plus élevée chez les patients ayant eu un délirium (p=0.03). Les patients avec un délirium ont également présenté un déclin moyen au TICS-M significativement plus important [3.31 (0,82-5.84) vs -0.01(-.071-0.75), p=0.009]. La proportion de patients ayant décliné ≥3 points n’était toutefois pas significativement différente entre les deux groupes. CONCLUSION : Ces résultats préliminaires indiquent que le délirium induit par un séjour aux urgences serait associé à des issues fonctionnelles et cognitives défavorables pour le patient âgé.

LAURENT GOETZ; André Parent; Martin Parent

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 98
Mercredi le 25 mai 16 h

THE PEDUNCULOPONTINE NUCLEUS: A PRECISE ANATOMICAL DESCRIPTION USING IMMUNOHISTOCHEMISTRY AND STEREOTAXIC APPROACH FOR DBS IMPLANTATION

Since the first identification of the pedunculopontine nucleus (PPN) in 1909 by Jacobsohn and its more detailed description later in 1954 by Olszewski and Baxter, the delineation of tegmental structures and their terminologies have been a source of confusion. It was then unsurprising that controversies regarding PPN anatomical localization were raised in the neurosurgical community when this nucleus became a new promising target for the treatment of freezing of gait by deep brain stimulation (DBS). Particularly worth noting is the marked variation encountered in the literature regarding the site of electrode implantation in the brainstem. Indeed, while all studies report electrode implantation in the PPN per se, some suggest to target the caudal midbrain while others advocate an electrode implantation more caudally in the pons. Thus, detailed anatomical data are deeply needed to clarify the positions of tegmental structures of interest for DBS. Here, the application of an immunohistochemical approach for choline acetyltransferase (ChAT), a reliable marker of cholinergic neurons and histochemistry for NADPHd, luxol fast blue and cresyl violet has allowed us to provide a precise anatomical description of the PPN and surrounding structures in sagittal and axial planes. Staining were made on post-mortem brain sections of human and cynomolgus monkey. Examination of the sections revealed the presence of a dense cluster of ChAT+ neurons that corresponds to the PPN pars compacta lying at the pontomesencephalic junction along the rostral surface of the superior cerebellar peduncle. This neuronal cluster included in the mesencephalic reticular formation was surrounded by a more diffuse ChAT+ neuronal population corresponding to the PPN pars dissipata and the cuneiform nucleus. Taking into account the different stereotaxic approaches used in DBS literature, we provided a set of coordinates corresponding to this brainstem structure in human and nonhuman primate. These immunohistological data provide relevant anatomical basis to precisely localize the PPN and its surrounding structures. This would allow the reevaluation of the exact position of DBS electrodes already implanted in the so-called PPN while providing a faithful anatomoclinical approach to determine which specific brainstem structures must be targeted to treat gait disorders by DBS.

GOSSELIN, JÉRÔME; Ruel, Jean; Bégin-Drolet, André; Maciel, Yvan; Germain, Lucie; Auger, François. Bureau de Design – Laboratoire d’organogénèse expérimentale LOEX, Département de génie mécanique, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 463
Jeudi le 26 mai 13 h

AMÉLIORATION DE LA REPRODUCTION IN VITRO DU DÉBIT AORTIQUE DANS UN BIORÉACTEUR CARDIAQUE.

OBJECTIF : La reproduction in vitro du débit aortique est un enjeu essentiel au développement et à la fabrication de substituts aortiques. Généralement, un bioréacteur cardiaque permet de reproduire cette caractéristique physiologique in vitro. Cependant, l’environnement du bioréacteur cardiaque est complexe. Il est difficile de reproduire précisément le profil de débit physiologique au niveau de l’aorte. De plus, l’environnement du bioréacteur cardiaque est variable, ce qui complexifie davantage le maintien du débit aortique. Un nouvel algorithme de contrôle, basé sur les algorithmes génétiques, a donc été expérimenté dans cet environnement variable afin de reproduire et de maintenir des conditions de débits aortiques physiologiques. MÉTHODES : Un substitut aortique, fabriqué à partir de tissus synthétiques, a été installé dans le bioréacteur cardiaque dans le but de tester l’algorithme génétique. Ce dernier a permis de générer différentes commandes permettant à la pompe du bioréacteur cardiaque de s’activer et de créer différents débits à travers le substitut aortique. Les différents débits obtenus ont ensuite été comparés avec le débit aortique physiologique dans le but de les faire évoluer dans cette direction. RÉSULTATS : En effectuant plusieurs itérations de l’algorithme, il a été possible de faire converger le débit obtenu dans le bioréacteur vers le débit aortique physiologique. L’aspect convergent de l’algorithme génétique a assuré l’atteinte du profil de débit aortique avec une très bonne précision tandis que l’aspect adaptatif de l’algorithme a assuré le maintien de ce profil dans le temps. CONCLUSION : L’approche par algorithmes génétiques s'est avérée être une approche prometteuse pour reproduire le débit aortique. De plus, ce type d'algorithme a présenté un potentiel important pour reproduire simultanément le débit avec la pression aortique physiologique. Cette avancée constituerait un énorme progrès dans la reproduction in vitro de l'environnement aortique. Une fois l’environnement reproduit, des méthodes d’imageries permettront des études plus approfondies des champs de vitesse, qui influencent la formation et la progression d'hémolyse et de thrombose dans la valve aortique.

GOTTI, FLORIAN ; Jeannotte, Lucie. CRCHUQc-UL de Québec, L’Hôtel-Dieu de Québec, Département BMBMP, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 78
Mercredi le 25 mai 16 h

MODÈLE DU BLASTOME PLEUROPULMONAIRE HUMAIN PAR INACTIVATION DU GÈNE YIN YANG 1 DANS L’ÉPITHÉLIUM PULMONAIRE MURIN.

Le blastome pleuropulmonaire (PPB) est un cancer rare du poumon chez l’enfant caractérisé par l’apparition de kystes épithéliaux qui évoluent en tumeurs solides. Il est associé à des mutations du gène DICER1. L’inactivation de Dicer dans l’épithélium pulmonaires d’embryons de souris (Dicerf/f;Shh+/Cre) provoque l’apparition de kystes rappelant ceux observés chez les patients PPB. De la même façon, l’invalidation du gène Yy1 dans l’épithélium pulmonaire (Yy1f/f;Shh+/Cre) génère des kystes. YY1 est un facteur de transcription ubiquitaire dont la fonction activatrice ou inhibitrice de la transcription dépend des partenaires protéiques auxquels il s’associe. La similarité des phénotypes pulmonaires des souris mutantes Dicer et Yy1 suggère que YY1 participe aussi au développement du PPB. De plus, l’analyse comparative par microarray du profil d’expression dans les poumons des embryons Yy1f/f;Shh+/Cre et Dicerf/f;Shh+/Cre révèle une liste de 210 gènes communément dérégulés. OBJECTIF : Identifier une signature moléculaire commune aux souris mutantes Yy1 et Dicer et aux patients PPB. MÉTHODES : Nous avons confirmé par analyse qRT-PCR l’expression différentielle de gènes candidats identifiés par microarray dans les poumons d’embryons mutants Yy1 et Dicer. Nous avons aussi validé les variations d’expression de gènes régulateurs clés dans des tumeurs pulmonaires de patients PPB. RÉSULTATS : L’analyse comparative des résultats de microarray des mutants Yy1 et Dicer a permis d’identifier plusieurs gènes impliqués dans le développement, la fonction et les pathologies pulmonaires et pouvant en conséquence participer à l’initiation et à la progression du PPB humain. Les variations de l’expression des transcrits Shh ou Fgf10 suggère une signature moléculaire commune entre les souris mutantes Yy1, Dicer et les patients PPB. CONCLUSION : Le modèle de souris Yy1f/f;Shh+/Cre apparaît comme un bon modèle d’étude du PPB humain qui permettra d’approfondir notre compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans le développement pulmonaire et leur impact dans la pathogénèse du PPB.(Support financier : Société de Recherche sur le Cancer, Fondation de l’Université Laval)

GRENIER ST-SAUVEUR, VALÉRIE; Adjibade, Pauline; Khandjian, Edward et Mazroui, Rachid.
Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval - CHUL, Université Laval

Professionnels

Affiche numéro 100
Mercredi le 25 mai 16 h

MÉCANISME DE FORMATION DES GRANULES DE STRESS INDUITES PAR UN INHIBITEUR DE TYROSINE KINASES

OBJECTIF : Lorsque soumises à différents stress, les cellules activent des mécanismes de défense dont l’un implique la formation de corps cytoplasmiques appelés granules de stress (GS). Les GS promeuvent la survie cellulaire via l’inactivation de voies de mort cellulaire, pouvant ainsi engendrer une résistance au traitement dans le cas des cancers. Nous avons précédemment montré l’implication des GS dans la résistance des cellules cancéreuses aux inhibiteurs de protéasome utilisés comme agent chimiothérapeutique. Cependant, il n’est pas encore clair si la formation de GS est un mécanisme général impliqué dans la chimiorésistance. Grâce au criblage d’une banque de drogues chimiothérapeutiques, nous avons identifié la Sorafenib, un inhibiteur de tyrosine kinases, comme un nouvel inducteur de GS au sein de lignées cancéreuses. Nous avons ensuite caractérisé le mécanisme de formation de GS induites par la Sorafenib au sein de lignées issues d’hépatocarcinomes (HCC); le type de cancer traité par cette drogue. MÉTHODES : Nous avons réalisé cette caractérisation à l’aide d’imagerie confocale, de tests biochimiques de la traduction, d’immunobuvardages, d’expériences d’interférence à l’ARN et de survie cellulaire. RÉSULTATS : Nous avons observé que la Sorafenib induit fortement la formation de GS au sein de lignées cancéreuses issues d’HCC résistants comparé à celles issues d’HCC sensibles au traitement. Cette formation de GS se produit via un mécanisme impliquant la phosphorylation du facteur d’initiation eIF2 alpha médiée par la kinase PERK. La déplétion de PERK résulte en une diminution de la formation des GS et promeut l’effet cytostatique induit par la Sorafenib. CONCLUSION : Nous présentons un nouveau mécanisme par lequel les GS, induites par l’activation de PERK, permettent aux cellules cancéreuses d’HCC de résister au traitement avec la Sorafenib. Cette étude pourrait établir PERK comme une cible thérapeutique afin d’empêcher la chimiorésistance.

BEAUDOIN, ANNE-SOPHIEGUILLEMETTE, JUDITHRHEAULT, ÉVELYNED. PROVENCHER, MARTINE. MICHALAK, ERINEmond, ClaudiaLafleur, MartinMerette, ChantalMoreau, IsabelCIUSSS de la Capitale-Nationale, site IUSMQ

Résidents

Affiche numéro 210
Jeudi le 26 mai 10 h 15

VALIDATION DE LA VERSION FRANCOPHONE DE LA PREMIÈRE ÉCHELLE DE QUALITÉ DE VIE SPÉCIFIQUE POUR LA MALADIE AFFECTIVE BIPOLAIRE, LE QUESTIONNAIRE SUR LA QUALITÉ DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES D’UN TROUBLE BIPOLAIRE (QDV.TB)

OBJECTIF : Il existe un manque flagrant d’échelles de mesures spécifiques à la qualité de vie des patients bipolaires. Michalak a récemment développé une échelle de qualité de vie auprès d’une population anglophone canadienne de patients bipolaires, qui a démontré des propriétés psychométriques satisfaisantes. Le but de l’étude consiste à valider les propriétés psychométriques de la version francophone de l’échelle Quality of Life in Bipolar Disorder (QoL.BD) ainsi qu’à étudier le lien entre l’alliance thérapeutique et la qualité de vie. MÉTHODES : L’échelle QoL.BD a été traduite en français, via un processus de rétro-traduction avec attention portée à l’adaptation transculturelle. La validité de construit a été évaluée via divers questionnaires auto-rapportés de qualité de vie ainsi que des échelles de symptômes, et la structure factorielle examinée via une analyse factorielle exploratoire. Une échelle d’alliance thérapeutique a été utilisée pour analyser le lien avec la qualité de vie. RÉSULTATS : Les analyses démontrent que la cohérence interne, les corrélations avec les autres échelles de qualité de vie et la réplication de la structure factorielle du Qdv.tb sont très satisfaisantes et la fidélité test-retest, appropriée. La direction et magnitude des corrélations avec les échelles de symptômes thymiques sont telles qu’attendues. Un lien modéré entre l’alliance thérapeutique et la qualité de vie a été décelé. CONCLUSIONS: Les résultats supportent l’utilisation du Qdv.tb en tant qu’outil fiable, crédible et valide pour l’évaluation de la qualité de vie chez les sujets bipolaires. De plus, une corrélation modérée entre la qualité de vie et l’alliance thérapeutique est notée, lien qui nécessitera davantage d’études ultérieures. Les facteurs les plus fortement corrélés à la qualité de vie des patients bipolaires sont l’humeur, l’estime de soi et la l’identité et semblent justifier la création d’un outil spécifique de qualité de vie pour cette clientèle.

GUILLOT, MIREILLE; Olivier, François; De Lafontaine-Ruel, Alexandre; Piedboeuf, Bruno. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Département de Pédiatrie, Université Laval.

Résidents

Affiche numéro 206
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉTUDE PROSPECTIVE SUR L’OCCLUSION DE L’ARTÈRE RADIALE SUITE AU RETRAIT D’UNE CANULE ARTÉRIELLE RADIALE CHEZ LES NOUVEAU-NÉS DE L’UNITÉ NÉONATALE DU CHU DE QUÉBEC

OBJECTIFS : Le cathétérisme de l’artère radiale est utilisé pour assurer une mesure continue de la tension artérielle ou encore pour faciliter les prélèvements sanguins chez les nouveau-nés à terme et prématurés, hospitalisés à l’unité néonatale pour une condition critique. Peu de données existent quant aux complications à moyen et long terme associées aux canules radiales au sein de cette population. L’objectif de cette étude est de documenter la fréquence de l’occlusion de l’artère radiale après le retrait d’une canule artérielle chez les nouveau-nés à terme et prématurés. MÉTHODES : Une étude de cohorte prospective a été réalisée à l’unité néonatale du CHU de Québec. Les patients chez qui une canule artérielle radiale était installée ont été recrutés après l’obtention du consentement des parents. La perfusion de l’artère radiale était comparée à la perfusion du membre controlatéral dans les 24 à 72 heures suivant le retrait de la canule, puis hebdomadairement si une occlusion était documentée. L’évaluation de la perméabilité était réalisée avec la courbe de pléthysmographie (moniteur Masimo Radical Set) suite au test de Barbeau inversé et confirmée par l’échographie doppler. RÉSULTATS : Vingt-deux nouveau-nés ont été inclus dans l’étude. Deux occlusions de l’artère radiale ont été détectées suite à l’échographie doppler. L’une s’est résolue spontanément lors de l’échographie doppler de suivi. L’autre cas d’occlusion n’a pas pu faire l’objet d’un suivi en raison du décès du patient. La pléthysmographie s’est avérée anormale dans les deux cas où l’échographie doppler démontrait des signes d’occlusion de l’artère radiale. Les résultats finaux seront disponibles le 1er avril. CONCLUSION : Cette étude démontre que l’occlusion de l’artère radiale suite au retrait d’une canule artérielle est une complication possible mais peu fréquente. La pléthysmographie pourrait s’avérer utile comme outil de dépistage en cas de suspicion d’occlusion. Son utilisation à titre d’outil de dépistage devrait faire l’objet d’une étude ultérieure.

FAYEZ HADJI, Marie-Chloé Boulanger, Luigi Bouchard, Nathalie Gaudreault, Simon-Pierre Guay, Soumiya Amellah, Guada Mkannez, Emilie Lavoie-Chartrand, Joël Tremblay Marchand, Mohamed Jalloul Nsaibia, Sandra Olarte Guauque, Jonathan G. Seidman, Arnaud Droit, Yohan Bossé, Patrick Mathieu

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 444
Jeudi le 26 mai 13 h

LE LONG ARN NON CODANT H19 INTERFÈRE AVEC LA VOIE NOTCH1 ET FAVORISE LA MINÉRALIZATION DE LA VALVE AORTIQUE

Introduction: Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est la maladie valvulaire la plus fréquente. La différenciation des cellules interstitielles de la valve aortique (VICs) en cellules ostéogéniques est un processus important dans le développement de la pathologie. Cependant, les mécanismes moléculaires impliqués pendant la transition ostéogénique sont mal comprises. H19 un long ARN non codant (lncRNA) a un impact sur le profil d'expression des gènes et peut être impliquée dans la différenciation ostéogénique au cours du développement du RAC. Méthodes: Des études de transcriptomique par séquençage de l'ARN (ARN-seq) et de méthylation de l'ADN ont été effectuées dans les valves aortiques humaines. Le rôle de H19 sur la minéralisation a été exploré et les mécanismes moléculaires par lesquels il favorise la différenciation ostéogénique a été documenté. Résultats: L'étude transcriptomique de valves contrôles et de valves RAC ont révélé que H19 est fortement exprimé dans les valves minéralisées. Les îlots CpG dans la région promotrice du gène codant pour H19 sont hypométhylés dans les valves RAC. Ces données ont été confirmées par PCR-q, hybridation in situ en fluorescence (FISH) et pyroséquençage. Le degré de méthylation du promoteur de H19 dans les valves aortiques est inversement proportionnel à son niveau d'expression. Des expériences d'inhibition et de surexpression ont montré que H19 joue un rôle important dans la différenciation ostéogénique par la voie Notch1. Des études de promoteur associés à la luciférase et d'immunoprécipitation de la chromatine (ChIP) ont révélé que ce lncRNA interfère avec l'activité de Notch1 en interagissant physiquement avec le promoteur. Le phénotype de minéralisation des VICs induit par H19 est sauvé par une co-transfection d'un vecteur codant pour le domaine intracellulaire de Notch1 (NICD). Conclusion: Au cours du RAC, l'hypométhylation de la région promotrice favorise l'expression de H19. Ce lncRNA favorise le dysfonctionnement de la voie de signalisation Notch1 et induit la différenciation ostéogénique des VICs.

HAGE, ALI; Voisine, Pierre (Institut Universitaire De Cardiologie Et De Pneumologie de Québec); Ruel, Marc (University of Ottawa Heart Institute).

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 407
Jeudi le 26 mai 13 h

SUIVI À LONG TERME À 8 ANS DE L’ÉTUDE RANDOMISÉE EN DOUBLE INSU ET CONTRÔLÉE CONTRE PLACÉBO CLOPIDOGREL AFTER SURGERY FOR CORONARY ARTERY DISEASE (CASCADE).

OBJECTIF: L’étude CASCADE initiale a démontré que comparé à l'aspirine en monothérapie, la combinaison de l'aspirine plus clopidogrel n'a pas réduit de manière significative le processus d'hyperplasie intimale des greffons de veine saphène 1 an après la chirurgie de pontage aorto-coronarien (PAC). Dans l’étude actuelle, nous avons évalué les résultats à 8 ans après l’intervention PAC des 2 groupes de traitement en ce qui concerne l'état fonctionnel des patients, la perméabilité du greffon et la survie sans évènements cardiaques ou cérébro-vasculaires majeurs (ÉCCM).MÉTHODES: Dans l’étude CASCADE initiale, les patients (N = 113) étaient randomisés en double insu pour recevoir pendant 1 ans après le PAC, soit une dose quotidienne de clopidogrel 75 mg (N = 56) ou un placébo (N = 57), en plus de l'aspirine 162 mg. Les 113 patients ont été réévalués à 8 ans après le PAC pour recueillir des données cliniques et fonctionnelles à long terme. Les patients survivants ayant un taux de filtration glomérulaire> 30 ml/min ont été invités à passer une CT coronarographie pour évaluer la perméabilité tardive du greffon. RÉSULTATS : Les données à long terme ont été obtenues pour tous les patients, avec un taux de survie de 85,5 ± 3,8% à un suivi médian de 7,6 ans (p = 0,23 entre les 2 groupes). Aucune différence dans l'état fonctionnel ou dans l’absence d’angine de poitrine n’a été observée chez les survivants entre les 2 groupes (p> 0,57). À une moyenne de 8,0 ± 0,5 ans, 213 greffons ont été évalués par CT coronarographie. La perméabilité des greffons de veine saphène était de 89,4% dans le groupe d'aspirine-clopidogrel par rapport à 92,2% dans le groupe aspirine-placébo (p = 0,77). Notamment, une tendance vers une absence de toutes causes de décès ou de ÉCCM a été observée dans le groupe aspirine-clopidogrel par rapport au groupe aspirine placébo (p = 0,11). CONCLUSION : À 8 ans de suivi, l'ajout du clopidogrel à l'aspirine au cours de la première année après le PAC n'a pas de corrélation significative avec l'état fonctionnel ou la perméabilité du greffon à long terme. La tendance observée vers une amélioration de la survie avec une absence de ÉCCM mérite plus d’investigations.

HAINSE, MARIPIER(*); Joshi, Niraj(*); Bérubé, Stéphanie ; Caron, Marie-Christine ; Rodrigue, Amélie ; Bisson, Nicolas ; Masson, Jean-Yves. CHU de Québec, Axe Oncologie, Université Laval.
(*) Ces auteurs ont contribué également.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 234
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ROLE DE LA PROTEINE DE L’ANEMIE DE FANCONI FANCG DANS LE PROCESSUS DE DECISION DE LA REPARATION DES CASSURES DOUBLE-BRIN DE L’ADN.

OBJECTIF : À l’aide d’une approche protéomique, nous avons identifié des protéines interagissant avec FANCG. De façon intéressante, plusieurs partenaires de FANCG s’avèrent à être impliqués dans la réparation des cassures double-brin de l’ADN soit par le Non-Homologous End Joining (NHEJ) ou la recombinaison homologue (HR). Plusieurs d’entre elles décident également du choix de la voie de réparation empruntée par les cellules humaines face aux cassures de l’ADN. Cela nous incite à poser l’hypothèse que FANCG pourrait aussi être impliqué à ce niveau, notamment dans la résection de l’ADN qui facilite le choix des voies à utiliser. MÉTHODES : Des cellules déficientes en FANCG ont été soumises à des essais de réparation in vivo pour le NHEJ, la HR et la voie d’appariement des extrémités simple-brin (SSA). Ces cellules ont aussi été utilisées pour des essais permettant d’évaluer la résection avec l’intégration de bromodeoxyuridine (BrdU). RÉSULTATS : Dans les cellules FANCG -/-, on remarque une diminution significative du processus NHEJ. Afin de compenser, les cellules utilisent plutôt le SSA et la HR ce qui indique une résection des cassures double-brin accrue. En accord avec ce résultat, les cellules déficientes pour FANCG montrent un phénotype d’hyper-résection dans les essais de BrdU. Des analyses de co-localisation avec les facteurs décisionnels tels que 53BP1 et RIF1 sont en cours. CONCLUSION : Nos résultats confirment l’hypothèse que FANCG influence le choix de la voie cellulaire de réparation des cassures double-brins de l’ADN via son rôle d’inhibiteur de la résection. Ces études permettent de mieux comprendre l’impact de mutations dans ce gène, qui causent l’anémie de Fanconi.

IKHLASS HAJ SALEM, Louis-Philippe Boulet, Sabrina Biardel, Noel Lampron, Simon Martel, Michel Laviolette et Jamila Chakir. Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval, Québec, QC, Canada

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 304
Jeudi le 26 mai 10 h 15

EFFET DE LA THERMOPLASTIE BRONCHIQUE SUR LA STRUCTURE BRONCHIQUE DANS L’ASTHME SÉVÈRE

La thermoplastie bronchique est une technique endo-bronchique qui permet de délivrer dans les parois des voies aériennes une énergie thermique contrôlée de 65°C visant à réduire la masse du muscle lisse bronchique. Les études cliniques réalisées jusqu’à maintenant ont démontré l’innocuité et l’efficacité de la thermoplastie bronchique en terme de contrôle de l’asthme au-delàs de 5 ans. L objectif de notre etude est d evaluer l’effet à long-terme de la thermoplastie sur les composantes structurales des voies aériennes.Notre étude a porté sur 17 patients asthmatiques sévères dont 9 ont accepté de faire la procédure à long terme. Une moyenne de 3 biopsies bronchiques a été prise avant la procédure, et en moyenne 3 semaines (3-14 semaines) et 34 mois (27-48 mois) après la thermoplastie. Des études histologiques ont été effectuées sur des coupes de paraffine afin d’évaluer la surface de l’épithélium et du muscle lisse bronchiques. L’épaisseur de la membrane basale sous-épithéliale a été évaluée par immunohistochimie en utilisant des anticorps anti-collagen. La surface du muscle lisse bronchique diminue de 11.8%± 1.24% avant la procédure à 4.7 ± 0.95% 3 semaines plus tard et persiste 34 mois après la procédure 4.6 ± 1.05% (P<0.0002). La surface de l’épithélium augmente de 14.7 ± 0.88% avant thermoplastie à 23.7 ± 3.9% 3 semaines après la procédure (p = 0.02) pour revenir au niveau de base à 13.96± 3.1% 34 mois après. L’épaisseur de la membrane basale sous-épithéliale diminue de 6.7 ± 0.4 µm à 4.5 ± 0.5 µm 3 semaines après la thermoplastie et demeure à 4.6 ± 0.5 µm 34 mois plus tard (P<0.003). Sur le plan clinique, la thermoplastie bronchique permet une amélioration de la qualité de vie (P<0.04) et une diminution des exacerbations sévères et des visites médicales imprévues (P<0.016) 34 mois après le traitement. Cette étude montre la persistance de l’effet de la thermoplastie bronchique en terme de réduction de la masse du muscle lisse et d’épaisseur de la membrane basale ainsi qu’elle valide les données des essais cliniques prouvant l’efficacité de ce traitement à long-terme.

HAMEL-AUGER, MÉLANIE; Talbot, Maude; Beaulieu, Marie-Josée; Paré, Marie-Ève ; Morissette, Mathieu C. Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 419
Jeudi le 26 mai 13 h

IDENTIFICATION DES AGENTS INITIATEURS DE LA RÉPONSE AU SURFACTANT PULMONAIRE OXYDÉ CHEZ LES MACROPHAGES PULMONAIRES

PROBLÉMATIQUE: Le surfactant pulmonaire (SP) est une structure vitale composée majoritairement de phospholipides permettant de réduire la tension de surface à l’interface air-liquide des alvéoles pulmonaires. Les voies permettant au macrophage pulmonaire (MP), cellule responsable de la dégradation du SP endommagé, de discerner la présence de SP oxydé (OxSurf) sont inconnues. Nous posons l’hypothèse selon laquelle l’oxydation de la phosphatidylcholine contenue dans le SP serait suivit d’un clivage par la phospholipase D autotaxine (ATX) ce qui mènerait à la génération de l’acide lysophosphatidique (LPA), un lipide bioactif qui signalerait aux MP la présence de OxSurf. OBJECTIFS : Investiguer 1) la réponse des MP en présence de OxSurf et 2) le rôle de l’axe LPA/ATX dans l’activation des mécanismes de dégradation du OxSurf. MÉTHODES : Des MP de souris isolés par lavage bronchoalvéolaire ont été exposés au SP, OxSurf ou LPA, et ce, en présence d’un inhibiteur/antagoniste de l’ATX (PF-8380) et des récepteurs de la LPA 1 et 3 (ki16425). La réponse des MP a été évaluée en mesurant l’expression de gènes impliqués dans la capture (msr1, marco), l’accumulation intracellulaire (plin2) et l’export lipidique (abca1, abcg1). RÉSULTATS : Un traitement au OxSurf induit une augmentation des niveaux de msr1, marco et plin2, tout comme le traitement à la LPA. Cependant, l’OxSurf induit une diminution des gènes abca1 et abcg1 alors que ces derniers demeurent inaffectés par la LPA. L’inhibition de l’autotaxine mène à une diminution de l’expression de msr1 et marco en présence de OxSurf, les effets du ki16435 restants à confirmer. CONCLUSIONS: Ces données montrent que la capture, la dégradation et l’export lipidique sont modulés chez les MP en présence de OxSurf. Parallèlement, la LPA semble jouer un rôle important dans la régulation des gènes impliqués dans la capture et l’accumulation intracellulaire de lipides, mais non sur l’export. De plus, les résultats obtenus avec le PF-8380 appuient l’hypothèse stipulant l’importance du rôle de la LPA entant qu’inducteur de la réponse au OxSurf chez les MP.

HAMELA, CLAIRE; Bilodeau, Steve.
Centre de Recherche du CHU de Québec – Université Laval (Hôtel-Dieu de Québec), Département de biologie moléculaire, biochimie médicale et pathologie, Faculté de Médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 286
Jeudi le 26 mai 10 h 15

REGULATION DU PROGRAMME TRANSCRIPTIONNEL DURANT LE CYCLE CELLULAIRE

OBJECTIF : Pour maintenir son identité, toute cellule doit pouvoir transmettre fidèlement son programme transcriptionnel aux générations suivantes. Au cours de la mitose, la condensation de la chromatine est maximale, mais la transcription est rare. En phase G1, les chromosomes sont décondensés, la transcription se réactive et le programme transcriptionnel est rétabli dans les cellules filles. Dans ce contexte, notre objectif est de déterminer comment les régulateurs transcriptionnels utilisent les régions régulatrices pour connecter l’architecture des chromosomes au programme transcriptionnel durant le cycle cellulaire. Nous émettons l’hypothèse que la priorisation des régions régulatrices du génome à chaque phase du cycle cellulaire permet le maintien du programme transcriptionnel. MÉTHODES : Nous utilisons les cellules souches embryonnaires de souris (ESCs), car elles possèdent la propriété de s’auto-renouveler. En effet, elles maintiennent leur programme transcriptionnel durant de nombreuses divisions cellulaires. Tout d’abord, nous développons des protocoles de synchronisation des ESCs afin d’enrichir des populations de cellules dans plusieurs phases du cycle cellulaire. Par la suite, nous étudions par immunoprecipitation de la chromatine le recrutement des facteurs de transcription, de la machinerie transcriptionnelle, des cofacteurs ainsi que des protéines architecturales des chromosomes au niveau des régions régulatrices en fonction des phases du cycle cellulaire. RÉSULTATS : L’optimisation du protocole a permis d’obtenir un enrichissement des cellules en G1 tardive, en S et en prophase dans une proportion de 60% à 85%. L’étude du recrutement de l’ARN polymerase II à une sélection de régions régulatrices supporte une diminution du recrutement entre la G1 et la mitose en accord avec les études précédentes. Actuellement, nous concentrons nos efforts sur les séquences de recrutement des protéines de structure ou de régulateurs de la machinerie transcriptionnelle aux régions régulatrices. CONCLUSIONS : Ces travaux détermineront les divers mécanismes de contrôle des régions régulatrices permettant la propagation du programme transcriptionnel à travers le cycle cellulaire.

HANY, LAURENT; Deshiere, Alexandre; Breton, Yann; Ouellet, Michel; Barat, Corinne; Roy, Marc-André et Tremblay, Michel.J
CRCHUQc-UL de Québec-Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 271
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LYSYL-OXIDASE-LIKE-3 RÉGULE L’INFECTION DE MACROPHAGES PAR LE VIRUS DE L’IMMUNODÉFICIENCE HUMAINE DE TYPE 1

OBJECTIF : Les macrophages jouent un rôle important dans la constitution d’un réservoir viral. Lors du cycle viral, le VIH-1 utilise la machinerie cellulaire de l’hôte pour se répliquer et infecter d’autres cellules. Il peut alors être soumis à différents mécanismes de régulation. Grâce à une analyse extensive du transcriptome des cellules infectées productivement par rapport aux cellules mises en présence du virus mais non infectées (dites spectatrices), il a été possible d’identifier de nombreux facteurs de régulation potentiels, dont l’enzyme Lysyl Oxidase 3 Like (LOXL3), qui agit comme un facteur de restriction. MÉTHODES : Notre équipe a développé un modèle expérimental basé sur l'identification et l'isolement des Macrophages Dérivés de Monocytes (MDMs) infectés productivement. Les MDMs sont exposés à un virus rapporteur, puis sont triés par immunocapture magnétique. Des analyses transcriptomiques ont montré que l’ARNm de LOXL3 est plus faiblement exprimé dans la population infectée comparativement à celle non-infectée. L’impact de LOXL3 sur le cycle de réplication du VIH-1 a été investigué via la transfection de petits ARN interférents (siRNA) dirigés contre LOXL3 ou d’un plasmide contenant l’ADNc de LOXL3 ainsi que par l’utilisation d’un inhibiteur spécifique enzymatique, le -amino-propionitrile (BAPN). RÉSULTATS : Par quantification de l’ARNm, nous avons montré qu’une diminution de 50% de l’ARNm de LOXL3 lors de l’infection est concomitante à une surexpression de près de 1000x de l’ARNm mature de Tat, une protéine virale. La mise en sourdine de LOXL3 par siRNA et l’inhibition de son activité enzymatique par le BAPN ont permis d’observer une hausse de près de 100% de la réplication virale de virus rapporteurs. Enfin, la surexpression de l’ARNc de LOXL3 diminue de 50% l’infection de MDMs par un virus rapporteur. CONCLUSION : Nos résultats indiquent que LOXL3 constituerait un facteur de restriction de la réplication virale chez les macrophages primaires. La compréhension des mécanismes moléculaires viraux qui conduisent à la diminution de LOXL3 durant l’infection pourrait permettre d’ouvrir de nouvelles voies thérapeutiques.

HARDY, DELPHINE ; Breton-Provencher, Vincent ; Saghatelyan, Armen. CRIUSMQ, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 242
Jeudi le 26 mai 10 h 15

INTÉGRATION ET RÔLE FONCTIONNEL DES DIFFERENTES SOUS-POPULATIONS DE CELLULES GRANULAIRES DANS LE BULBE OLFACTIF

OBJECTIF : Dans le bulbe olfactif adulte des néo-neurones s’intègrent continuellement et se différencient en cellules granulaires (CG). Ces néo-CG sont généralement considérées comme une population de cellules homogènes. Or, certaines études suggèrent qu’elles constitueraient une population hétérogène composée de diverses sous-populations se caractérisant par l’expression de différentes protéines, comme la Calretinin (CR+). Nos connaissances concernant les processus d’intégration et de maturation de ces sous-populations, ainsi que leur rôle dans le fonctionnement du réseau bulbaire et dans le comportement olfactif sont très limitées. De même, nous ne savons toujours pas s’il existe des différences structurelles et fonctionnelles au sein d’une même sous-population de CG générée au cours du développement embryonnaire ou chez l’adulte. MÉTHODES : L’étude des sous-populations de néo-CG est réalisée grâce à l’utilisation de souris transgéniques couplées à des injections virales. Les propriétés structurelles et fonctionnelles des cellules sont analysées à l’aide de microscopie confocale et d’enregistrements électrophysiologiques. Dans cette étude, la sous-population d'intérêt est la CR+. RÉSULTATS : L’analyse morphologique réalisée 1, 3 et 5 semaines après la production des néo-CG révèle des caractéristiques de maturation des CG CR+ semblables à celles des CR-. Les données électrophysiologiques des CG CR+ et CR- générées chez l’adulte montrent des moyennes de fréquence et d’amplitude des courants inhibiteurs et excitateurs spontanés assez similaires. En revanche, nos résultats tendent à indiquer que les CG CR+ générées chez l’adulte reçoivent moins de courants excitateurs que celles générées lors du développement précoce. L’étude de l’activation des cellules CR+ lors de tests comportementaux semble montrer leur implication particulière dans la mémoire olfactive associative à long terme. CONCLUSION : Nos résultats montrent que la morphologie des CG CR+ et CR- générées chez l’adulte est similaire, tandis que nos résultats électrophysiologiques suggèrent l’existence de différence au niveau des courants excitateurs entre les cellules CR+ générées pendant le développement précoce et chez l’adulte. Les cellules CR+ semble également être impliquées dans la mémoire associative.

MATHILDE HENRY; NATHALIE VERNOUX; GUY DROLET. CENTRE DE RECHERCHE DU CHUQ, Axe Neurosciences, CHUL. Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 67
Mercredi le 25 mai 16 h

LA TRANSMISSION ENKEPHALINIERGIQUE ET LA RÉSILIENCE AU STRESS CHRONIQUE

Il existe une grande variabilité entre les individus dans leur capacité à résister à un stress. La résilience au stress chronique est un processus complexe qui fait intervenir de nombreuses structures cerébrales et neurotransmetteurs. Parmi les systèmes neuropeptidergiques, les opoïdes endogènes de type enképhalines (ENK) seraient potentiellement impliqués dans ce processus. Nous proposons l’hypothèse que la signalisation ENK s’effectuant via les récepteurs opioïdes Delta (DOR) soit spécifiquement impliquée dans la résilience au stress chronique. OBJECTIF. Le but de cette étude est d’identifier et de caractériser la contribution fonctionnelle de la transmission ENK agissant via les DOR dans le développement de cette résilience. MÉTHODES. Le modèle de stress chronique de défaite sociale permet d’étudier cette résilience au stress en mimant les perturbations sociales de la vie quotidienne. Dans cette expérience, un individu « victime » est placé dans le vivarium d’un « agresseur » durant 5 minutes par jour pendant 10 jours. Au 11e jour, on évalue le niveau d’anxiété des « victimes » avec un test d’interaction sociale qui permet de distinguer 2 groupes: les résilients et les vulnérables au stress chronique. Les victimes sont traitées (ou non) quotidiennement avec un agoniste de DOR, le SNC80 (s.c.10 mg/kg), 1h avant la défaite sociale. Le niveau des corticosterones plasmatiques est évalué par ELISA pour confirmer la libération d’hormones de stress et donc l’efficacité du paradigme de stress. Les niveaux des ARNm des ENK, DOR et d'un facteur neurotrophique, le BDNF - stimulé par la signalisation ENK- sont quantifiés dans différentes zones du cerveau recevant des projections ENK par hybridation in situ radioactive. RÉSULTATS. L’administration du SNC80 induit un phénotype de résilience chez la plupart des individus testés. L’ARNm des ENK est augmenté chez les individus résilients par rapport aux vulnérables dans le noyau basolatéral de l’amygdale (BLA). Les ARNm des DOR et du BDNF sont augmentés chez les résilients par rapport aux vulnérables dans la région CA1 de l’hippocampe. CONCLUSIONS. Un dialogue privilégié entre la BLA et le CA1 de l’hippocampe s’exerçant par l’entremise de la transmission ENK (via les DOR et le recrutement du BDNF en aval) participerait au développement d’une résilience au stress chronique.

HOUNSELL, ANDRÉE-ANN;LLafond, Anne-Marie;Maltais-Provencher, Sophie;Lafleur, Martin;Département de Psychiatrie,Université Laval

Résidents

Affiche numéro 213
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉVALUATION DE LA FIDÉLITÉ ET DE LA VALIDITÉ D’UNE GRILLE D’ÉVALUATION POUR LES PRÉSENTATIONS ORALES DES RÉSIDENTS

INTRODUCTION : Selon les exigences du Collège royal, les résidents devraient recevoir de la rétroaction lorsqu’ils font des présentations orales. Afin de standardiser cette rétroaction, le programme de résidence en psychiatrie de l’Université Laval a élaboré une grille d’évaluation critériée descriptive. Les objectifs principaux de la présente étude sont de déterminer la fidélité inter-juges de cet outil et d’en effectuer une analyse structurelle. L’objectif secondaire est de déterminer si ces paramètres psychométriques diffèrent selon le type de présentation. MÉTHODE: La présente étude est une recherche méthodologique de validation d’un questionnaire de type descriptive corrélationnelle. Une collecte prospective des grilles remplies par deux évaluateurs indépendants a été effectuée du 1er janvier au 31 décembre 2014. Les qualités psychométriques de la grille ont été mesurées à l’aide du kappa de Cohen et du taux de concordance calculés pour chaque critère. Ces analyses ont été effectuées pour tous types de présentations confondus et pour chaque type de présentation. Une analyse factorielle a aussi été réalisée. RÉSULTATS : Au total, les grilles évaluant 74 présentations ont été utilisées pour l’étude, dont 30 étaient des présentations longues et 44 des clubs de lecture. Pour l’ensemble des présentations (« Tous types confondus »), les kappas obtenus pour la moitié des critères (8/16) se situent au-dessus de 0.40, indiquant un accord inter-juge modéré. Huit des kappas calculés pour les présentations longues et six pour les clubs de lecture sont supérieurs à 0.40. Les taux de concordance obtenus sont majoritairement supérieurs à 0.80. Dans l’analyse factorielle, les critères évaluant le contenu se sont répartis en trois facteurs, de même que ceux évaluant la forme. Il n’a pas été possible d’effectuer l’analyse factorielle par type de présentation en raison d’un manque de données. CONCLUSION : La présente étude suggère que la grille d’évaluation des présentations orales des résidents possède des qualités psychométriques suffisamment intéressantes pour recommander son utilisation au sein du programme de psychiatrie de l’Université Laval. Compte tenu des hauts taux de concordance observés, il semble suffisant qu’un seul évaluateur utilise l’outil pour fournir une rétroaction.

CHIN WAI HUI1, Sanjeev Bhardwaj2, Lalit Srivastava2, Marie-Eve Tremblay1

1 Axe Neurosciences, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Québec, QC, Canada
2 Department of Psychiatry and Integrated Programme in Neuroscience, Douglas Mental Health University Institute, McGill University Montreal, QC, Canada

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 88
Mercredi le 25 mai 16 h

INVESTIGATION OF MICROGLIAL MORPHOLOGY IN PRECLINICAL RODENT MODELS OF SCHIZOPHRENIA

Objective: Schizophrenia is a mental disorder affecting 4-10 per 1000 people worldwide and the disease onset is in late adolescence or early adulthood. In addition to having psychotic symptoms, the patients have difficulty with working memory, attention, executive functions, and social interactions. The neonatal ventral hippocampal lesion (nVH) model in rat and maternal immune activation (mIA) model in mouse have been used to study the mechanisms and therapeutic treatment of this complex disease for the past 20 years. The nVH model shows abnormalities of dopamine and gamma-aminobutyric acid (GABA) circuits in several brain regions, reduced presynaptic protein and growth factor expression, as well as reduced spine density and neuronal functions in prefrontal cortex (PFC). The mIA model mainly shows deficits in dopaminergic system within different brain regions, accompanied by reduced density of cerebellar Purkinje cells, delayed myelination of hippocampus, and also reduced reelin- and parvalbumin expressing neurons in PFC. In terms of behavioral alterations, both models demonstrated disrupted sensory gating activity, enhanced locomotor responses to amphetamine, deficits in learning and memory, and impaired social behavior. Human studies had demonstrated that microglial activity was elevated in patients with schizophrenia and we hypothesize that suppression and/or modulation of microglial activity are promising potential therapeutic targets. Methods: We generated these two schizophrenia models to study 3D microglial morphology and provide insight into their activity in different brain regions by spinning disk confocal microscopy. Results: Microglial clusters were found in prelimbic subregion of medial PFC in nVH lesion model. In addition, ramified microglia with thick processes and infiltrated monocytes were identified in the same region of nVH lesion brain. Conclusion: The present findings propose a close relationship between microglial function and the progression of schizophrenia, which remains to be investigated in the mIA mouse model.

HUMBERT, JONATHAN; Bhat, Abdul Wajid; Jacquet, Karine; Ahmad, Salar; Côté, Valérie; Côté Jacques
Centre de Recherche sur le Cancer de l’Université Laval, Hôtel-Dieu de Québec

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 492
Jeudi le 26 mai 13 h

UNE SOUS-UNITÉ DU COMPLEXE SUPPRESSEUR DE TUMEURS TIP60 CONSTITUE UNE NOUVELLE CLASSE D’HISTONE DÉMÉTHYLASES

OBJECTIF : Le complexe histone acétyltransférase TIP60 est un suppresseur de tumeurs dont l’expression est perturbée dans plusieurs cancers. DMAP1 (DNA Methyltransferase 1 Associated Protein 1) est une sous-unité de TIP60 aux fonctions méconnues qui semble impliquée dans le rôle joué par le complexe dans la réparation de l’ADN. Des résultats préliminaires suggèrent que DMAP1 possède une activité catalytique en tant qu’histone déméthylase. Le but de ces travaux est de caractériser cette activité et d’étudier sa possible implication dans la régulation par TIP60 de processus cellulaires essentiels tels que la réparation et la réplication de l’ADN. MÉTHODES : Nous utilisons des essais de déméthylation de nucléosomes in vitro par des protéines recombinantes et des expériences de surexpression/répression/marquage de DMAP1 dans des cellules en culture, tirant notamment parti du développement du système d’édition du génome CRISPR/Cas; l’immunoprécipitation de chromatine permet d’observer l’état de méthylation des nucléosomes in vivo. RÉSULTATS : Dans nos essais in vitro, DMAP1 arbore une activité déméthylase spécifique de nucléosomes triméthylés sur la lysine 20 de l’histone H4 (H4K20me3). La répression de l’expression de DMAP1 par siRNA entraîne une augmentation du niveau global d’H4K20me3. Cette activité est située dans la partie C-terminale (acides aminés 211 à 467) de la protéine, qui ne présente pas de domaine ou de structure identifiée, ce qui en ferait une nouvelle classe d’histone déméthylase. De manière intéressante, l’orthologue de DMAP1 chez S. cerevisae (Eaf2) présente une activité similaire, mais ciblant H3K79. CONCLUSION : Nous montrons que DMAP1 possède la capacité de déméthyler des nucléosomes portant la marque H4K20me3, pour laquelle aucune déméthylase n’est connue à ce jour. Il est à noter que les marques H3K79me2 et H4K20me2 jouent un rôle important et similaire, respectivement chez la levure et les mammifères, dans la réparation des cassures de l’ADN. Le fait que la spécificité de l’activité déméthylase d’Eaf2/DMAP1 semble avoir évolué en parallèle de la fonction de ces marques suggère un rôle potentiel de DMAP1 dans la réparation de l’ADN via la régulation de l’état de méthylation de H4.

YOHEI IGUCHI AND JEAN-PIERRE JULIEN
RESEARCH CENTRE OF INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DE QUÉBEC Yohei Iguchi and Jean-Pierre Julien
Research Centre of Institut universitaire en santé mentale de Québec

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 89
Mercredi le 25 mai 16 h

EXOSOME SECRETION IS A KEY PATHWAY FOR CLEARANCE OF PATHOLOGICAL TDP-43

Cytoplasmic TDP-43 aggregation is a pathological hallmark of amyotrophic lateral sclerosis (ALS) and frontotemporal lobar degeneration (FTLD-TDP). Here we investigated the role of exosomes in the secretion and propagation of TDP-43 aggregates. TDP-43 was detected in secreted exosomes from Neuro2a cells and primary neurons but not from astrocytes or microglia. Evidence is presented that protein aggregation and autophagy inhibition are factors that promote exosomal secretion of TDP-43. We also report that levels of exosomal TDP-43, especially C-terminal fragment are up-regulated in human ALS brains and that exposure of Neuro2a cells to exosomes from ALS brain, but not control brain, caused cytoplasmic redistribution of TDP-43, suggesting that secreted exosomes contribute to the propagation of TDP-43 proteinopathy. On the other hand, inhibition of exosome secretion by inactivation of neutral sphingomyelinase with GW4869 or by silencing Rab27a provoked formation of TDP-43 aggregates in Neuro2a cells. Moreover, administration of GW4869 exacerbated the disease phenotypes of transgenic mice expressing human TDP-43A315T mutant. Exosomes containing pathologically modified TDP-43 may play a key role in the propagation of TDP-43 proteinpathy, but a therapeutic strategy for ALS based on inhibition of exosome production would seem inappropriate, as exosome secretion can contribute to the clearance of TDP-43 aggregates. This double-edged sword of exosome secretion pathway provides a novel insight to the disease-modifying strategy for TDP-43 proteinopathy.

ISSA,ELISSAR; Durocher,Francine; Diorio,Caroline. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Faculté de médecine et Centre de recherche sur le cancer, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 58
Mercredi le 25 mai 16 h

LA MÉTHYLATION DE L'ADN DANS LES TISSUS MAMMAIRES NORMAUX ET LE RISQUE DE CANCER DE SEIN CONTROLATÉRAL

INTRODUCTION : Les femmes souffrant d'un cancer du sein ont un risque accru de développer un second cancer du sein controlatéral (CSC). Ce risque est 60% plus élevé que le risque des femmes de la population générale de développer un premier cancer. La méthylation de l'ADN est une modification chimique de l’ADN impliquée dans le développement du cancer. Des modifications du profil de méthylation dans les cellules tumorales ont déjà été observées, mais l'association entre la méthylation des promoteurs de gènes et le risque d’un CSC n’a jamais été étudiée dans la littérature. OBJECTIF : Notre objectif est d'identifier les différences de méthylation de l'ADN, mesurées dans les tissus normaux mammaires par une approche pan-génomique, associées à une augmentation du risque de développer un CSC. MÉTHODES : Il s’agit d’une étude cas-témoins (1:2) nichée dans une cohorte de 2475 femmes avec un premier diagnostic de cancer du sein invasif non métastatique et hormono-dépendant. Les cas (n=140) ont été diagnostiqués avec un CSC (in-situ ou invasif) au moins 1 an après le premier cancer. Les témoins (n=280) ont été appariés aux cas pour l'âge, l'année, le stade et le statut HER2 au premier diagnostic de cancer du sein. La méthylation des gènes sera mesurée dans les tissus mammaires normaux situés à plus de 1 cm de la tumeur par Illumina Infinium HD. La différence de méthylation de l'ADN dans les tissus mammaires normaux entre les femmes qui ont développé un CSC (n=35) ou pas (n=35) sera évaluée par des analyses de bio-informatique. L'expression de la protéine associée à l'état de méthylation des gènes identifiés sera évaluée par immunohistochimie. Finalement, l’association entre l’expression de ces protéines et le risque de développer un CSC (n=420) sera estimée en utilisant une régression logistique conditionnelle ajustée pour les autres facteurs potentiellement confondants si nécessaire. CONCLUSION : L’identification de gènes spécifiques impliqués dans la survenue d’un second cancer du sein controlatéral permettra de proposer une prise en charge personnalisée selon le risque de développer un CSC, et de mettre au point un traitement ciblant ces gènes ou la voie de signalisation affectée.

JEAN-PAUL IYOMBE-ENGEMBE1,2, DOMINIQUE L OUELLET1,2, XAVIER BARBEAU3,4, JOËL ROUSSEAU1,2, PIERRE CHAPDELAINE1,2,PATRICK LAGÜE3,4 AND JACQUES P TREMBLAY1,21CENTRE DE RECHERCHE DU CENTRE HOSPITALIER, UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC, NEUROSCIENCES AXIS,QUEBEC CITY, QUÉBEC, CANADA; 2Faculty of Medicine, Department of MolecularMedicine, Université Laval, Quebec City, Québec, Canada; 3Department of Chemistry, Université Laval, Quebec City, Québec, Canada; 4Department of Biochemistry,Microbiology and Bioinformatics,Université Laval, Quebec City, Québec, Canada. Correspondence: Jacques P Tremblay, Médecine Moléculaire, CHU de Québec,UniversitéLaval, CRCHUQc-ULQ, 2705 Laurier Blvd, room P-09300, Québec G1V4G2, Canada. E-mail: Jacques-P.Tremblay@crchul.ulaval.ca

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 79
Mercredi le 25 mai 16 h

EFFICIENT RESTORATION OF THE DYSTROPHIN GENE READINGFRAME AND PROTEIN STRUCTURE IN DMD MYOBLASTS USINGTHE CINDEL METHOD

The CRISPR/Cas9 system is a great revolution in biology. This technology allows the modification of genes in vitro and in vivo in a wide variety of living organisms. In most Duchenne muscular dystrophy (DMD) patients, expression of dystrophin (DYS)protein is disrupted because exon deletions result in a frame shift. We present here the CRISPR-induced deletion (CinDel), a new promising genome-editing technology to correct the DMD gene. This strategy is based on the use of two gRNAs targeting specifically exons that precede and follow the patient deletion in the DMD gene. This pair of gRNAs induced a precise large additional deletion leading to fusion of the targeted exons. Using an adequate pair of gRNAs, the deletion of parts of these exons and the intron separating them restored the DMD reading frame in 62% of the hybrid exons in vitro in DMD myoblasts and in vivo in electroporated hDMD/mdx mice. Moreover, adequate pairs of gRNAs also restored the normal spectrin-like repeat of the dystrophin rod domain; such restoration is not obtained by exon skipping or deletion of complete exons. The expression of an internally deleted DYS protein was detected following the formation of myotubes by the unselected, treated DMD myoblasts.Given that CinDel induces permanent reparation of the DMD gene, this treatment would not have to be repeated as it is the casefor exon skipping induced by oligonucleotides.

JACQUET, KEVIN;<1,2,4; Dionne, Ugo1,2,4; Bisson, Nicolas1,2,3,4.
1Centre de Recherche sur le Cancer, 2PROTEO et 3Département de Biologie Moléculaire, Biochimie Médicale et Pathologie, Université Laval, 4Division Oncologie, Centre de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Québec

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 287
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ANALYSE DE LA SPECIFICITÉ FONCTIONNELLE DES PROTEINES ADAPTATRICES NCK1 ET NCK2.

OBJECTIFS : NCK1 et NCK2 sont deux protéines sans activité catalytique appartenant au groupe des protéines adaptatrices. Nous cherchons à démontrer que, contrairement à ce qui est admis, NCK1 et NCK2 ne sont pas totalement redondantes dans leurs fonctions et peuvent chacune posséder leur spécificité. Dans cette étude, nous avons étudié par plusieurs approches à haut débit les partenaires respectifs de NCK1 et NCK2, validé certaines interactions spécifiques et étudié ce qui est á l’origine de cette spécificité. MÉTHODES : Différentes approches de spectrométrie de masse (AP-MS et BioID) ont été utilisées pour identifier des partenaires spécifiques de NCK1/2 dans différentes lignées cellulaires. Nous avons sélectionné des partenaires spécifiques et validé ces interactions par immunobuvardage. Par test de liaison in vitro, nous avons déterminé quels partenaires lient directement NCK1/2. RESULTATS : Nos approches d’AP-MS et BioID nous ont permis d’identifier de nombreux partenaires spécifiques à NCK1 ou NCK2. Nous avons pu confirmer la liaison directe et spécifique de NCK2 avec PKP4 et CPSF6, deux protéines impliquées respectivement dans la cytokinèse et l’épissage des ARN messagers. Aucune étude n’a á ce jour démontré l’implication de NCK2 dans ces processus. Nos essais ont démontré que les régions interdomaines de NCK2 n’influence pas sa spécificité, mais que cette dernière est régulée par les différents domaines SH3 et SH2 de NCK2 ou par la structure des partenaires eux-mêmes. CONCLUSION : Bien que les fonctions de NCK1/2 soient généralement considérées comme redondantes et indissociables, nos résultats démontrent que ces protéines sont capables de lier des partenaires différents. Ces données laissent penser que NCK1 et NCK2 pourraient chacune participer à des processus différents et donc, à des réponses cellulaires distinctes.

PALLAVI JAIN, Bertrand Neveu, Yves Fradet, Frédéric Pouliot.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 484
Jeudi le 26 mai 13 h

DEVELOPMENT OF A MULTIGENIC BIOLUMINESCENCE IMAGING SYSTEM TO DETECT PROSTATE CANCER CELLS AND ASSESS THEIR RESPONSE TO THERAPY

INTRODUCTIONAujourd’hui, l’utilisation de biopsies liquides couplée à l’imagerie cellulaire pour aider la médecine personnalisée gagne en importance. Des techniques d’imagerie moléculaire utilisant les systèmes d’amplification transcriptionelle ont été développées, mais il n’existe aucun système permettant de détecter les cellules de cancer de la prostate (CaP) et d’évaluer la réponse au traitement. L’ARN PCA3 est un biomarqueur du CaP, qui a été étudié pour la détection du CaP. Le gène de l’APS est un marqueur d’une importance clinique majeure car il rend compte de la réponse aux traitements anti-androgènes (AA). Nous avons développé et caractérisé un système d’imagerie en combinant les activités transcriptionnelles des promoteurs PCA3 et PSEBC (chimère de l’APS) afin de détecter les cellules de CaP et d’évaluer la réponse au traitement de chaque cellule à partir de biopsies liquides.MÉTHODESLes promoteurs PCA3 et PSEBC ont été insérés dans le même adénovirus pour former le système: Multiple Promoter Integrative Transcriptional Amplification (MP-ITSTA). Celui-ci a été testé sur des cellules 22Rv1-mCherry qui ont été ensemencées dans de l’urine de donneurs sains. Après purification et infection par MP-ITSTA, ces cellules ont été imagées par microscopie à bioluminescence. Ce système a aussi été testé sur des biopsies liquides de patients atteints de CaP.RÉSULTATSLe système PCA3-TSTA exprime la luciférase spécifiquement dans les cellules de CaP . Le système PSEBC-TSTA qui est activé par les androgènes, n’est pas spécifique au CaP car il peut être actif dans les lignées de cancer de sein (CAMA-1, ZR-75) qui sont sensibles aux androgènes via le récepteur des androgènes. Nous avons montré que le système MP-ITSTA est dépendant de l’activation des deux promoteurs PSEBC et PCA3. Ce système est spécifique aux cellules du CaP et est sensible aux androgènes et peut donc évaluer la réponse aux traitements AA (Bicalutamide, Enzalutamide). Ce système MP-ITSTA peut cibler spécifiquement des cellules 22Rv1-mCherry ensemencées dans de l’urine et a pu détecter les cellules cancéreuses d’urine de patients et évaluer leur réponse aux traitements AA.CONCLUSIONMP-ITSTA représente donc un outil spécifique au CaP, qui permet de détecter avec précision les cellules de CaP et d’évaluer leur réponse au traitement AA à partir de biopsies liquides.

AFSHIN JAMSHIDI1,44
Marie-Ève Lamontagne2,4
Samira Abbasgholizadeh Rahimi1,4
Daoud Ait-Kadi1,4
Angel Ruiz3,4
François Routhier2,4

1 Department of Mechanical Engineering, Université Laval
2 Department of Rehabilitation, Université Laval
3 Department of Operations and Decision Systems, Université Laval
4 Center for Interdisciplinary Research in Rehabilitation and Social Integration (CIRRIS)

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 258
Jeudi le 26 mai 10 h 15

UPDATING CLINICAL PRACTICE GUIDELINES (CPGS): A PRIORITY-BASED INITIATIVE FRAMEWORK FOR UPDATING EXISTING GUIDELINES

OBJECTIF : To conduct a systematic review of literature in order to identify the potential influential criteria for prioritizing CPGs; to validate and scale the identified criteria by conducting an international survey; and then develop a comprehensive priority-based framework for updating CPGs based on the validated criteria. MÉTHODES : At first, we conducted a systematic review. Then, based on the review results, we conducted an online survey between February and July 2015. The survey was sent by email to 83 institutions across the world and 16 authors who have published relevant articles on the subject of updating CPGs. We applied “Analytical Hierarchy Process” method for calculating the weights of criteria. Finally, we developed a two-step prioritization algorithm based on the validated criteria and by considering the required resources and limited budget of institutes for updating the CPGs. RÉSULTATS : We included a total of twelve articles. 18 potential criteria for updating process of CPGs were identified from these articles. All of the identified criteria were validated and scaled based on the participants’ opinions. Thirty institutions and 5 authors answered the questionnaire (36% response rate) out of 99. In the final analysis, 24 completed questionnaires (24%) were included. CONCLUSION : This is the first time that criteria for prioritization of CPGs for updating them were identified and validated. Evaluation and prioritization of existing CPGs based on the validated criteria and by using the proposed prioritization algorithm can promote channelling limited resources into updating CPGs that are most sensitive to change, thus improving the quality and reliability of healthcare decisions made based on current CPGs. We believe that this priority based approach that minimises unnecessary updating is more sustainable than an approach based on an arbitrary time period.

JERCZYNSKI OLIVIA1, Lacroix-Pépin Nicolas1, Boilard Eric1, Calvo Ézequiel1, Fortier Michel A.1, Björkgren Ida2, Sipilä Petra2, Belleannée Clémence1.
1 Centre de Recherche du CHU de Québec, Faculté de médecine de l’Université Laval.
2 Turku Center for Disease Modeling, Université de Turku, Finlande.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 15
Mercredi le 25 mai 16 h

RÔLE DES MICROARNS DÉPENDANTS DE DICER1 DANS LA RÉGULATION DES GÈNES ÉPIDIDYMAIRES

OBJECTIF. Dicer1 est une endoribonucléase impliquée dans la biosynthèse des microARNs (miARNs). Les produits dérivés de Dicer1 sont nécessaires à l’acquisition du pouvoir fécondant des spermatozoïdes dans l'épididyme, un organe du système reproducteur mâle. Puisque certains miARNs peuvent participer à un mécanisme de communication intercellulaire dans la plupart des systèmes biologiques, nous étudions le rôle des miARNs produits par Dicer1 dans la région proximale de l’épididyme (segment initial / caput) comme régulateur paracrine de l'expression des gènes épididymaires des régions distales (corpus, cauda). MÉTHODES. Nous avons effectué une analyse différentielle par micropuce/ANOVA en comparant le patron d’expression génique de souris contrôles (Ctrl) à celui de souris invalidées conditionnellement pour Dicer1 (cKO) Defb41iCre/wt;Dicer1fl/fl, dans les cellules principales de la région proximale de l'épididyme. RÉSULTATS. Nous avons identifié 21 et 16 transcrits, y compris Prostate And Testis Expressed 4 protein (Pate4) et Zn-alpha 2-glycoprotein (Azgp1), qui affichent d'importantes variations d’expression dans les régions du corpus et de la cauda, respectivement (facteur de variation> 2 ou <-2; p <0,001 ). De plus, 154 miARNs, dont miR-210, miR-672, miR-191 et miR-204, montrent une altération significative de leur biosynthèse en l'absence de Dicer1 au niveau de la tête de l'épididyme (facteur de variation> 2 ou <-2; p <0,01 ). Ces quatre miARNs sont sécrétés via les vésicules extracellulaires dérivées de lignée cellulaire de cellules principales DC2. L’expression de ces miARNs est corrélée in silico avec des transcrits cibles impliqués dans des voies biologiques importantes, à savoir la motilité spermatique et la ciliogenèse. CONCLUSION. Notre étude suggère que les produits de Dicer1 sont des régulateurs des fonctions épididymaires pouvant contribuer au phénotype d'infertilité observé dans les souris cKO. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives pour l'identification de biomarqueurs pour le diagnostique de l’infertilité masculine. Projet financé par le CRSNG (C.B).

STEVE JOBIN, Simon Vézina-Dawod, Eric Biron

Faculté de pharmacie, Université Laval et Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, 2705 boulevard Laurier, Québec (QC) G1V 4G2

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 16
Mercredi le 25 mai 16 h

DESIGN ET DÉVELOPPEMENT D’UNE NOUVELLE APPROCHE DE COUPLAGE DE FRAGMENTS PEPTIDIQUES PAR RÉACTION MULTICOMPOSANTE

Les oligopeptides et les mini-protéines sont devenus des outils moléculaires indispensables en sciences biologiques et biomédicales. Comme ils démontrent un grand potentiel thérapeutique, ils sont en demande croissante. Malheureusement leur synthèse chimique est difficile et nécessite une approche par couplage de fragments. Ces dernières années, la très efficace méthode de couplage par «Native Chemical Ligation» a révolutionnée la synthèse de peptides complexes en permettant la synthèse d’oligopeptides de plus de 100 résidus. Une contrainte majeure de cette méthode est la nécessité d’avoir une cystéine en N-terminal du fragment C-terminal, diminuant considérablement la flexibilité et les options de l’approche synthétique. Pour contourner ce problème, nous nous sommes intéressés à la réaction multicomposante de Ugi. Cette réaction permet de faire réagir successivement 4 composantes, soit une amine, un acide carboxylique, un aldéhyde et un isonitrile pour générer en une seule étape deux liens peptidiques. Notre stratégie était donc d’exploiter la réaction de Ugi sur support solide pour brancher efficacement des fragments peptidiques. Cette approche offre une grande flexibilité et permet d’éliminer les contraintes en acides aminés en C- et N-terminal des fragments peptidiques. Le design et le développement de l’approche synthétique ainsi que les résultats obtenus lors de synthèses de peptides par couplage de fragments par réaction de Ugi sur support solide seront présentés.

JOSSET, NICOLAS; Lemieux, maxime; Roussel, Marie; Couraud, Sebastien; Bretzner, Frederic. CRCHUQc-UL de Québec, CHUL, Axe neurosciences.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 469
Jeudi le 26 mai 13 h

EFFET DE LA VITESSE SUR LE PATRON LOCOMOTEUR DE LA SOURIS

OBJECTIF : Alors que la plupart des animaux quadrupèdes sont capables d’ajuster leur patron locomoteur à leur vitesse, allant de la marche, au trot, jusqu’au galop, nous ne connaissons pas les différents patrons locomoteurs de la souris. Compte tenu de l’utilisation intensive des souris mutantes pour étudier le circuit neuronal locomoteur et ses troubles, nous avons étudié les différents patrons locomoteurs de la souris et leurs caractéristiques. METHODES : 9 souris C57BL/6 ont été filmées avec des caméras à haute fréquence lors d’une marche sur tapis roulant allant de 5cm/s à 150 cm/s.RESULTATS : L’analyse de la coordination entre les membres, ainsi que la durée du cycle de marche nous a permis de caractériser 8 patrons locomoteurs chez la souris. À basse vitesse, la souris va utiliser la marche latérale ou le trot. Ce dernier devient omniprésent à vitesse intermédiaire, reflétant probablement le patron de marche le plus efficace pour la souris. À haute vitesse, la souris se met à galoper en utilisant le galop transverse puis rotatoire. À très haute vitesse, la souris fait des demi-bonds, caractérisés par une synchronisation des pattes postérieures et une alternance des pattes antérieures, vient ensuite le bond avec une synchronisation des pattes postérieures et antérieures. Nous avons identifié deux nouveaux patrons locomoteurs: le hop, qui présente une synchronisation des pattes postérieures et une absence de coordination des membres antérieurs, et la marche asymétrique. L'étude de la stabilité de ces patrons locomoteurs a montré que la marche asymétrique, le trot et le galop en bond sont les patrons les plus stables et les plus attracteurs à basse, moyenne et haute vitesse respectivement. Les patrons locomoteurs restants sont transitoires. Nous montrons que cette stabilité est liée d'abord à une augmentation de la fréquence de pas, puis, à haute vitesse, à une plus grande stabilité posturale. CONCLUSION : Les souris sont donc capables de présenter une étonnante variété de patrons locomoteurs selon leur vitesse. Cette étude pose une nouvelle méthode d'analyse de la locomotion chez la souris qui pourra être utilisée pour caractériser la locomotion de modèles expérimentaux de troubles moteurs, de lésions ou de mutants permettant l'étude du circuit locomoteur neuronal.

JUBINVILLE, ÉRIC; Beaulieu Marie-Josée; Paré Marie-Ève; Aubin Sophie; Arsenault Benoît; Morissette Mathieu C. Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 455
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPACT DU TABAGISME SUR LA CAPACITÉ D’EXPORT LIPIDIQUE PULMONAIRE

PROBLÉMATIQUE. La fumée de cigarette est la première cause de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) qui touchera jusqu’à 50% des fumeurs en Amérique du Nord. Les raisons qui dictent cette susceptibilité à développer la MPOC sont actuellement inconnues. Des données récentes ont démontré que la réponse inflammatoire pulmonaire induite par la fumée de cigarette est causée, notamment, par une accumulation de lipides à l’intérieur des macrophages pulmonaires. Cette accumulation de lipides suggère que les mécanismes d’export lipidiques pulmonaires sont limitants et pourraient moduler la susceptibilité individuelle au tabagisme. Nous posons donc l’hypothèse que le tabagisme altère l’homéostasie du transport lipidique pulmonaire et qu’une amélioration de ce transport limiterait les impacts néfastes de l’exposition à la fumée de cigarette. OBJECTIFS. Vérifier 1) l’impact du tabagisme sur la capacité d’export lipidique pulmonaire dans un modèle murin d’exposition à la fumée de cigarette 2) l’effet d’une thérapie d’augmentation des HDLs sur la capacité d’export lipidique pulmonaire. MÉTHODOLOGIES. Des souris ont été exposées à la fumée de cigarette pour des périodes allant de quatre jours à huit semaines. Des administrations prophylactiques ou thérapeutiques de HDL recombinantes ont étés effectuées suite à l’exposition à la fumée de cigarette. L’inflammation pulmonaire ainsi que la capacité d’export lipidique du lavage bronchoalvéolaire (LBA) des souris ont été évaluées. RÉSULTATS. La capacité d’export lipidique du LBA des souris exposées à la fumée de cigarette était plus faible comparativement à celle des souris contrôles. L’administration de la molécule de HDL recombinante a augmenté la capacité fonctionnelle d’export lipidique pulmonaire des souris exposées à la fumée de cigarette en plus de diminuer la taille et la quantité des macrophages. CONCLUSION. Ces données montrent un impact néfaste du tabagisme sur la fonction d’export lipidique pulmonaire. Ces résultats démontrent aussi l’importance de l’export lipidique en contexte tabagique et suggèrent que la supplémentation à l’aide de HDL recombinantes s’avère une avenue thérapeutique intéressante.

JULIEN, CATHERINE (1,2,3,4); Sylvestre, Audette (1); Bouchard, Caroline (2,3,4)(1) Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale(2) Centre jeunesse de Québec- Institut universitaire(3) Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire(4) Équipe de recherche Qualité éducative des services de garde et petite enfance

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 259
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LE RÔLE DE L'EXPÉRIENCE EN SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS SUR LE NIVEAU DE DÉVELOPPEMENT MORPHOSYNTAXIQUE D'ENFANTS NÉGLIGÉS ÂGÉS DE 4 ANS

OBJECTIF : L’objectif principal est d’étudier le rôle de l’expérience en services de garde éducatifs sur le niveau de développement morphosyntaxique d’enfants négligés âgés de 4 ans. Trois composantes seront considérées dans l’étude de ces relations: le type de service de garde éducatif, la quantité d’expérience en service de garde éducatif et la qualité de celui-ci. MÉTHODES : Un devis transversal avec groupe de comparaison est privilégié. Les enfants négligés seront recrutés dans quatre Centres jeunesse du Québec et les enfants du groupe de comparaison dans des CPE des régions de Québec et Montréal. Un échantillon de langage en contexte de jeu standardisé sera recueilli pour chaque participant. Celui-ci permettra l’analyse du niveau de développement morphosyntaxique à l’aide du logiciel Systematic Analysis of Language Transcripts. La qualité des services de garde éducatifs fréquentés par les enfants négligés sera évaluée par (1) un questionnaire complété par l’éducatrice et (2) l’observation des interactions dans le groupe grâce au Classroom Assessment Scoring System Pre-K. Des analyses descriptives et de covariance multivariées ainsi que des régressions linéaires multiples seront menées pour répondre aux questions de recherche.PERTINENCE. L’étude des services de garde éducatifs dans lesquels les enfants négligés évoluent est impérative pour mieux comprendre en quoi ils influencent leur développement. Toutefois, très peu d’études ont porté sur le rôle de l’expérience en service de garde éducatif chez une population d’enfants négligés, et encore moins ont porté sur le développement langagier. Cette étude se démarquera par le fait que le développement langagier des enfants négligés, plus précisément la morphosyntaxe, sera étudiée en considérant toutes les composantes qui décrivent l’expérience en SGÉ. Puisque la collecte des données est en cours, les résultats et conclusions sont à venir.

KADIRI, MALECK1; El Azreq, Mohamed-Amine1; Aoudjit Fawzi1-2
1 Axe de Recherche sur les Maladies Infectieuses et Immunitaires, Centre de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire de Québec, Québec, G1V 4G2, Canada.
2Département de Microbiologie-Immunologie, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, QC.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 433
Jeudi le 26 mai 13 h

LE RÉCEPTEUR À DOMAINE DISOÏDINE 1 FAVORISE LA MIGRATION DES LYMPHOCYTES T EFFECTEURS DANS LE COLLAGÈNE TRIDIMENSIONNEL EN ACTIVANT LES VOIES MAP KINASES ERK ET P38.

OBJECTIFS : La migration des lymphocytes T à travers la matrice extracellulaire est un processus important lors de la réponse immune ainsi que lors des maladies auto-immunes dans lesquelles les lymphocytes Th17 jouent un rôle crucial. Afin d’atteindre le site inflammatoire les Th17 traversent la barrière endothéliale ainsi que le tissus interstitiel dont le collagène de type 1 est le constituant majeur. Cependant, les mécanismes qui régulent la migration à travers le collagène tridimensionnel (3D) sont encore mal connus. Dans cette étude, nous avons examiné l’implication des voies MAP Kinases (MAPK) et du récepteur à domaine discoïdine 1 (DDR1) dans la régulation de la migration des lymphocytes Th17 humains polarisés in vitro à travers le collagène 3D. MÉTHODES : L’implication des voies MAPK dans la migration des lymphocytes Th17 a été évaluée par un test de migration en trans-well où les cellules ont été préalablement incubées avec les inhibiteurs spécifiques des voies MAPK ERK, P38 et JNK (10µM) pendant 1 h, et soumises à un test de migration où les inserts sont recouverts d’un gel de collagène de type 1 (1.5mg/ml) et montés sur une plaque de 24 puits. Les cellules ayant traversé l’insert ont été comptées après 24h de migration. L’activation des MAPK ERK et P38 ainsi que le rôle de DDR1 a été déterminé par immuno-buvardage. RESULTATS : Le collagène 3D active les voies MAP kinases ERK mais n’a qu’un effet mineur sur l’activation de JNK. L’utilisation des inhibiteurs spécifiques a montré que ERK et P38 qui sont nécessaires à la migration des Th17. De plus l’activation de ces MAPK est dépendante de DDR1. CONCULUSION : Notre travail suggère que cibler DDR1 ainsi que les voies ERK et P38 peut être bénéfique pour le traitement des maladies inflammatoires dépendantes des lymphocytes Th17.

KAWECKI FABIEN, Galbraith Todd, Clafshenkel William P, Fortin Michel, Fradette Julie, Auger François A. LOEX du CRCHUQc-UL de Québec, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 456
Jeudi le 26 mai 13 h

DÉVELOPPEMENT PAR GÉNIE TISSULAIRE D’UN SUBSTITUT DE COMBLEMENT OSSEUX DÉPOURVU DE BIOMATÉRIAU EXOGÈNE

OBJECTIFS : En chirurgie dentaire, une extraction entraine une perte de volume osseux. Afin de maximiser le succès de la pose de l’implant dentaire, le chirurgien va utiliser un produit de comblement osseux à base de biomatériau (hydroxyapatite ou ß-TCP). Mais ces derniers peuvent causer des réactions inflammatoires et nuire au succès de la pose. Notre laboratoire est capable de produire divers substituts tissulaires sans biomatériau exogène. Le but de cette étude est de produire un feuillet osseux humain, dépourvu de biomatériau synthétique, qui pourra être utilisable comme substitut de comblement osseux. MÉTHODES : Des cellules souches du tissu adipeux humain (CSTA ; N=2 donneurs) ont été différenciées en ostéoblastes et cultivées 35 jours par la méthode d’auto-assemblage afin d’obtenir des feuillets présentant une matrice extracellulaire minéralisée. La moitié des CSTA ont été cultivées en condition standard de culture sans différenciation (contrôle). La composante collagénique a été mise en évidence par une coloration au trichrome de Masson et des immunomarquages contre le collagène 1. Une coloration de la phosphatase alcaline et la détection du facteur de transcription ostéogénique « OSX » par Western Blot, ont permis de montrer l’état de différenciation des feuillets. RÉSULTATS : Les CSTA différenciées en ostéoblastes ont produit des feuillets tissulaires plus épais comparativement aux feuillets contrôles (≈50 vs 40 µm, p<0.001, n=4). Les feuillets avec différenciation ont présenté une concentration en calcium significativement supérieure aux contrôles (≈13 vs 2 µg de Ca2+/g de tissu, p<0.001, n=3). De plus, des colorations à l’Alizarine Red (calcium) et au Von Kossa (phosphate), suivies d’un marquage fluorescent de l’hydroxyapatite ont révélé un niveau avancé de minéralisation des feuillets différenciés. CONCLUSION : Il est donc possible de créer in vitro un feuillet tissulaire minéralisé et dépourvu de tout matériau exogène à partir de la différenciation des cellules souches mésenchymateuses du tissu adipeux humain. La prochaine étape sera d’implanter ce tissu dans un modèle in vivo afin d’étudier le potentiel de guérison osseux suivant la création d’un défaut alvéolaire dentaire post-extractionnel.

EUTAT TONDJI, MILIME1,3,4; De Larochellière, Elianne1,2,3,4; Kyrillos, Ralph1,2,3,4; Des Marchais, Béatrice1,2,3,4. 1Centre universitaire d'ophtalmologie (CUO), Hôpital du Saint-Sacrement, CHU de Québec; 2Département d’ophtalmologie et d’ORL-CCF, Faculté de médecine, Université Laval; 3CUO-Recherche-Clinique, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Hôpital du Saint-Sacrement, 4Faculté de médecine, Université Laval.Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 408
Jeudi le 26 mai 13 h
PLAN D’INTERVENTION VISANT L’AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE L’ACTE MÉDICAL CONCERNANT L’IRIDOTOMIE AU LASEROBJECTIF : Une revue de l’acte effectuée au CUO en 2014 a démontré que la gonioscopie post iridotomie au laser YAG est notée au dossier chez seulement 27,7 % des patients. L’objectif du plan d’intervention est d’améliorer cette pratique dans le but d’identifier les patients chez qui, malgré l’intervention, l’angle iridocornéen demeure étroit et à risque de développer un glaucome à angle fermé. MÉTHODE : Un plan d’intervention d’une durée de 17 semaines (du 7 juillet 2015 au 3 novembre 2015) a été instauré au CUO. Il consistait en la mise à jour des recommandations concernant la gonioscopie post iridotomie et la sensibilisation auprès des ophtalmologistes et du personnel quant au suivi des patients. Les ophtalmologistes effectuant des iridotomies laser YAG au CUO (n=20) ont colligé les données concernant la gonioscopie pré et post iridotomie dans des formulaires spécifiquement conçus pour le plan. RÉSULTATS : Un total de 75 patients ont subi une iridotomie au cours de la période du plan d’intervention. De ces patients, 49(65,33 %) ont eu une gonioscopie de contrôle. Le délai moyen entre l’intervention et la gonioscopie de contrôle était de 34.7 jours (4.9 semaines). Parmi les 92 yeux traités, 13 (14,13 %) ont conservé un angle irido-cornéen étroit à risque de glaucome à angle fermé. CONCLUSION : Le plan d’intervention a eu comme conséquence d’augmenter le taux de gonioscopie post iridotomie passant de 25% à 65,33 %. Ce dernier taux se rapproche des recommandations de l’American Academy of Ophtalmology voulant que toute iridotomie soit suivi d’un contrôle de l’angle irido-cornéen à l’aide de la gonioscopie. Ainsi, un plan d’intervention peut devenir un outil important et efficace pour améliorer la qualité de l’acte médical.

JIVAN KHLGHATYAN, Alesya Evstratova, Simon Chamberland, Katalin Toth, Jean-Martin Beaulieu

CRIUSMQ, 2601, chemin de la Canardière, Quebec, Qc, G1J2G3, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 243
Jeudi le 26 mai 10 h 15

REGULATION OF ANXIETY BY GSK3-FXR1P PATHWAY, THE ROLE OF D2R NEURONS.

Background. Neuropsychiatric disorders such as bipolar disorders, depression and schizophrenia represent a major public health problem, and a heavy burden for patients and their relatives. Drugs used for management of these diseases may exert part of their therapeutic action by regulating Akt/Gsk3 pathway downstream of dopamine D2 receptors (D2R). However, Gsk3 has up to 200 substrates and it is not clear which targets of Gsk3 in which cell types are involved in regulation of particular behaviors. Ojectives. a.Identification and characterization of specific targets of Gsk3 in regulation of anxiety.b.Investigation of Gsk3-Fxr1P signaling in D2R cells and its role in regulation of anxiety.

Results. We identified a new target of Gsk3, Fragile X mental retardation syndrome-related protein 1(Fxr1P). Here we use AAV viral delivery for overexpression of Fxr1P and AAV mediated CRISPR/Cas9 technology for somatic knockout (s-KO) of target genes (Gsk3, Fxr1) in vivo. First, we found that s-KO of Gsk3 by CRISPR/Cas9 or overexpression of Fxr1P in mPFC have anxiolitic effect revealed by several behavioral tests. Second, we investigate electrophysiological properties of affected networks by whole cell patch clamp recordings on acute live brain slices. We found that s-KO of Gsk3 or overexpression of Fxr1P result in decrease of amplitude and frequency of excitatory postsynaptic currents (EPSCs) and have no effect on inhibitory postsynaptic currents (IPSCs) recorded from layer III-V pyramidal neurons of mPFC. Third, we investigate morphology and receptor composition of Gsk3 s-KO or Fxr1P overexpressing neurons to understand the nature of obtained differences. To study the role of Gsk3-Fxr1P signaling specifically in D2 neurons we achieved s-KO of Gsk3 or overexpression of Fxr1P specifically in D2 neurons of mPFC by combining conditional knockin Cas9 mice and AAV viral delivery. Ultimately we found that Gsk3-Fxr1P signaling in D2R neurons of mPFC is sufficient to regulate anxiety related behaviors.

Conclusion. a.Fxr1P is regulating anxiety downstream of Gsk3 by regulating activity of neuronal networks implicated in anxiety related behaviors. b.Gsk3-Fxr1P signaling in D2R neurons of mPFC is implicated in regulation of anxiety.

KOUCHI, HAYET ; Uppari, NagaPraveena ; Joseph, Vincent ; Bairam, Aida.
Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, département de pédiatrie, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 300
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LA PROGESTÉRONE ENDOGÈNE EST IMPLIQUÉE DANS LA RÉGULATION DE LA RESPIRATION CHEZ LE RAT MÂLE NOUVEAU-NÉ.

OBJECTIF : La progestérone (Pro) stimule la respiration chez le rat nouvea-né. Puisque la synthèse de Pro ainsi que ses taux circulants sont élevés durant les premiers jours de vie chez l’humain et l’animal, nous avons testé l’hypothèse que la Pro endogène est impliquée dans la régulation respiratoire durant cette période. Dans cette étude, nous avons utilisé, le Trilostane, un inhibiteur de la 3β-HSD (enzyme de la synthèse de Pro) pour déterminer l’influence de la Pro synthétisée de novo sur les chémoreflexes ventilatoires et la survenue de l’apnée chez des ratons nouveau-nés. MÉTHODES : Des rats mâles (n=26) et femelles (n=28) reçoivent deux injections sous cutanée de Trilostane ou de véhicule (groupe contrôle, huile de sésame). Le traitement débute le jour de la naissance (P0) et est administré respectivement 18 et 2 heures avant l’enregistrement respiratoire qui a lieu à P1. A l’aide de la pléthysmographie à corps entier, la fréquence respiratoire (FR) et le métabolisme (consommation d’O2 et la production de CO2) sont évalués en normoxie (21% O2, 30min), en hypercapnie (5% CO2, 5min) et en hypoxie (12% O2, 30min). Le nombre et la durée des apnées (spontanées et post-soupirs) sont évalués durant les 10 dernières minutes de normoxie et d’hypoxie. RESULTATS : Chez les mâles, le Trilostane réduit la Fr en normoxie (p=0,01), en hypercapanie (p=0,01) et en hypoxie (p=0,03) en comparaison aux contrôles. Il augmente la fréquence (p=0,001) et le temps total (p=0,001) des apnées durant l’hypoxie. Chez les femelles, le Trilostane ne possède pas d’effet sur les variables respiratoires mesurées. Le métabolisme est similaire chez l’ensemble des groupes expérimentaux. CONCLUSION : Chez le rat nouveau-né, la Pro endogène est impliquée dans la régulation de la respiration ainsi que dans la prévalence des apnées durant l’hypoxie. Son effet respiratoire est sexe spécifique et exclusif aux rats mâles.

LABERGE, ALEXANDRA; Merjaneh, Mays; Moulin, Véronique J. Centre LOEX de l’Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 420
Jeudi le 26 mai 13 h

IDENTIFICATION D'UN NOUVEAU MÉCANISME DE RÉGULATION DE LA PRODUCTION DE MICROPARTICULES PAR LES MYOFIBROBLASTES: IMPLICATIONS DANS LE DÉVELOPPEMENT ANGIOGÉNIQUE DES CICATRICES HYPERTROPHIQUES

OBJECTIF : Les cicatrices hypertrophiques constituent un problème majeur pour les grands brûlés. Leur formation est liée à l’action prolongée des myofibroblastes et à une angiogenèse accrue. Notre équipe a précédemment montré que les myofibroblastes produisent des vésicules signalétiques, nommées microparticules (MP), en présence de sérum. La production de MP par les myofibroblastes en réponse à l’action d’une protéine sérique pourrait constituer un mécanisme proangiogénique impliqué dans la pathogenèse des cicatrices hypertrophiques. Nos objectifs étaient donc 1) d’identifier la protéine sérique induisant la production de MP par les myofibroblastes; 2) de caractériser son action sur les myofibroblastes de plaies normales (Wmyo) et hypertrophiques (Hmyo); et 3) d’évaluer l’effet des MP provenant des Hmyo sur l’angiogenèse in vitro. MÉTHODES : Une succession de chromatographies et de précipitations sélectives a été réalisée afin de purifier un extrait sérique contenant la protéine d’intérêt. L’analyse par spectrométrie de masse de l’extrait a montré une quantité accrue d’alpha-2-macroglobuline (A2M). L’ajout de doses croissantes d’A2M au milieu de culture de Wmyo et de Hmyo a permis d’évaluer son effet sur la production de MP. Les MP provenant des Hmyo ont été ajoutées à des monocouches confluentes de cellules endothéliales microvasculaires sur lesquelles une plaie rectiligne a été fabriquée. L’effet des MP sur la migration cellulaire endothéliale a été évalué en quantifiant la fermeture de la plaie artificielle après 24 h. RÉSULTATS : La production de MP par les Wmyo et les Hmyo augmente de manière dose-dépendante en présence d’A2M. La présence de MP à une concentration protéique de 10 µg/ml sur les cultures lésées de cellules endothéliales permet d’augmenter de manière statistiquement significative la vitesse de migration cellulaire par rapport à l’absence de MP (160 ± 60 vs 20 ± 10 µm/jour, p<0.01). CONCLUSION : Notre étude démontre que les Hmyo produisent des MP présentant des propriétés proangiogéniques in vitro. Nous avons également identifié la protéine sérique stimulant cette production de MP: l’A2M. Cette molécule semble donc jouer un rôle déterminant dans la régulation des mécanismes cicatriciels normaux et pathologiques.

LACHHAB, ASMAA; Brisebois, Benjamin; Pelletier, Martin. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Université Laval, site CHUL, Département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 272
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ADAPTATION MÉTABOLIQUE DES NEUTROPHILES EN RÉPONSE AUX CYTOKINES PRO-INFLAMMATOIRES

OBJECTIF : Les cytokines pro-inflammatoires IL-6, TNF et IL-1βjouent un rôle important dans la progression des maladies inflammatoires chroniques. Ces cytokines modulent les réponses des cellules immunitaires telles que les neutrophiles, mais leurs impacts sur la régulation du métabolisme bioénergétique cellulaire n’est pas défini. Dans cette étude, nous avons évalué les effets de l’IL-6, du TNF et de l’IL-1β sur la glycolyse et la consommation d’oxygène des neutrophiles humains.METHODES : Les neutrophiles ont été isolés à partir du sang de donneurs sains, purifiés par séparation magnétique négative et stimulés in vitro avec l’IL-6, le TNF et l’IL-1β. L’acidification du milieu extracellulaire et la consommation d’oxygène, reflets de l’activité glycolytique et de la flambée respiratoire, ont été examinées à l’aide d’un analyseur de flux extracellulaire (Seahorse Bioscience). L’activité transcriptionnelle induite par les cytokines pro-inflammatoires a été évaluée par PCR quantitatif en temps réel. RESULTATS : Le TNF induit une augmentation de la glycolyse et de la consommation d'oxygène, un effet amplifié par la présence d'IL-1β et non d’IL-6. L’utilisation d’un inhibiteur compétitif du glucose a révélé que l’augmentation de la consommation d’oxygène est dépendante de la glycolyse. Nous avons par la suite observé que l’augmentation de la consommation d’oxygène induite par les cytokines survient en présence de glucose et de galactose ou en absence de carbohydrate extracellulaire. À l’opposé, la présence de mannose inhibe la consommation d’oxygène et ce, même en présence de glucose et galactose. De plus, le mannose augmente drastiquement la transcription de cytokines pro-inflammatoires induite par le TNF et l’IL-1β comparativement au traitement avec du glucose ou du galactose. CONCLUSION : Les neutrophiles activés par les cytokines pro-inflammatoires comme le TNF et IL-1β adaptent leur métabolisme afin d’effectuer la flambée respiratoire et de la synthèse de cytokines. Les réponses fonctionnelles des neutrophiles sont toutefois altérées par la nature des carbohydrates présents dans le milieu environnant et se traduisent par des signatures métaboliques distinctes.

LAFOREST, SOFIA; Durocher, Francine; Tchernof André; Diorio, Caroline.
Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 27
Mercredi le 25 mai 16 h

L’HYPERTROPHIE DES ADIPOCYTES MAMMAIRES EST ASSOCIÉE À UN TOUR DE TAILLE ÉLEVÉ INDÉPENDAMMENT DE L’INDICE DE MASSE CORPORELLE CHEZ LES FEMMES AYANT UN CANCER DU SEIN.

OBJECTIF: L’hypertrophie adipocytaire, un marqueur de dysfonction des tissus adipeux, a été proposée comme un déterminant potentiel de la relation entre l’obésité et le cancer du sein. Caractériser la taille adipocytaire mammaire en fonction de mesures anthropométriques telles que l’indice de masse corporelle (IMC), la circonférence de la taille (CT) et le rapport taille-hanches (RTH). Nous avons émis l’hypothèse que la taille des adipocytes mammaires est associée plus fortement aux variables reflétant une accumulation de graisses au niveau abdominal (CT et RTH) qu’au degré général d’obésité (IMC). MÉTHODES: Des échantillons de tissus adipeux mammaires ont été obtenus lors de mastectomies partielles ou totales chez 163 femmes (âge 30 à 69 ans) avec un cancer du sein unilatéral diagnostiqué à la suite d’une mammographie. Les femmes n’ont pas reçu de traitements (hormonal, chimiothérapie ou radiothérapie) avant la chirurgie. Le diamètre de 250 adipocytes par patiente a été mesuré sur des lames de tissu adipeux complet situé à >1 cm des marges de la tumeur. RÉSULTATS: La moyenne des diamètres adipocytaires mammaires était de 78,8 µm. L’IMC médian était de 26,0 kg/m2, la CT médiane était de 86 cm et le RTH médian était de 0,81. Le statut de ménopause et l’âge étaient corrélés avec le diamètre adipocytaire (r=0,40 et 0,41; p<0,0001). Le diamètre adipocytaire mammaire était corrélé avec l’IMC, la CT et le RTH (r=0,61; r=0,72 et r=0,65; p<0,0001), et ces corrélations étaient conservées après ajustement pour l’âge et le statut de ménopause. Les corrélations entre la CT ou le RTH et le diamètre des adipocytes mammaires étaient conservées après ajustement pour l’IMC, l’âge et le statut de ménopause. L’IMC n’était plus corrélée avec le diamètre des adipocytes après ajustement pour la CT, l’âge et le statut de ménopause. CONCLUSION: Les mesures anthropométriques reliées à l’obésité abdominale sont positivement associées à l’hypertrophie des adipocytes mammaires indépendamment de l’IMC, de l’âge et du statut de ménopause chez les femmes ayant un cancer du sein.

LAGUË, ANTOINE ; Émond, Marcel ; Daoust, Raoul ; Berthelot, Simon ; Pelletier, Mathieu ; Gouin, Émilie ; Voyer, Philippe ; Boucher, Valérie. Centre de recherche du CHU – Hôpital Enfant-Jésus, Université Laval

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 409
Jeudi le 26 mai 13 h

L’UTILISATION DE LA QUESTION DE BERGMAN-PARIS POUR DÉPISTER LES TROUBLES COGNITIFS ET L’ATTEINTE FONCTIONNELLE CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES À L’URGENCE.

OBJECTIF : Les lignes directrices des urgentologues suggèrent de dépister les troubles cognitifs chez les personnes âgées. Malgré cette indication, les atteintes cognitives passent souvent inaperçues lors d’une consultation à l’urgence. Il est parfois impossible pour les professionnels surchargés d’effectuer une évaluation cognitive complète, les examens disponibles étant trop longs à administrer. La Question Bergman-Paris (QBP) qui est présentement utilisée dans les cliniques mémoires est un nouvel outil comportant une seule question à poser à un proche du patient. Une réponse négative suggère une atteinte cognitive et/ou fonctionnelle. MÉTHODES : Le projet réalisé est une sous-étude du projet MIDI-INDEED, une étude prospective dans 4 départements d’urgence au Québec. Les critères d’inclusion étaient : >65 ans, autonome ou semi-autonome, séjour de >8 h à l’urgence, demande d’admission et ne pas avoir développé de délirium. Les patients admissibles étaient évalués à l’urgence et 60 jours plus tard à l’aide d’outils validés : le TICS-m pour les troubles cognitifs et le OARS pour le statut fonctionnel. La QBP était demandée à n’importe quel moment selon la disponibilité du proche. Les personnes ayant un score au TICS-m <31 ont un trouble cognitif. Les données des patients avec un délirium incident ou avec une démence déjà documentée ont été analysées individuellement. Des analyses univariées et multivariées ont été effectuées. RÉSULTATS : 167 patients ont répondu à la QBP dont 126 (75,5%) non et 41 (24,5%) oui. 40 (32.8%) personnes ayant répondus non ont un TICS-m <31 comparativement à 6(14,3%) pour le groupe des oui (p=0,2). De plus, le score moyen de OARS pour les personnes du groupe non est de 25,1 (3,9) et de 27,1 (1,3) pour les personnes du groupe oui. Il y a aussi une différence significative qui est aussi retrouvée dans le suivi à 60 jours. Le nombre de délirium dans le groupe négatif est de 24 (18%) contre seulement 2 (5%) pour le groupe positif. CONCLUSION : La QBP pourrait dépister les troubles cognitifs et l’atteinte fonctionnelle, mais une validation dans une plus grande population demeure nécessaire.

LAJOIE AC1,2; Lauzière G1,2; Lega JC3; Lacasse Y2; Martin S1,2; Simard S2; Bonnet S1,2 Provencher S1,2; 1 Groupe de recherche en hypertension pulmonaire 2 CRIUCPQ-UL

Résidents

Affiche numéro 204
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LES EFFETS D'UNE COMBINAISON THÉRAPEUTIQUE SUR LA DÉTÉRIORATION CLINIQUE CHEZ LES PATIENTS AVEC HYPERTENSION ARTÉRIELLE PULMONAIRE : UNE MÉTA-ANALYSE.

OBJECTIF : Malgré d’importantes innovations dans le traitement de l'HTAP, elle demeure une maladie ayant un taux de mortalité élevé. De nombreuses études ainsi qu’une méta-analyse ont rapporté des résultats contradictoires concernant l'effet de la thérapie combinée ciblée (CT) par rapport à la monothérapie (MT) dans l'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Nous avons donc effectué une revue systématique et méta-analyse afin d’évaluer les effets de la combinaison de thérapies spécifiques sur la détérioration de l’état clinique en HTAP. MÉTHODES : Nous avons fait une recherche dans MEDLINE, EMBASE et Cochrane de janvier 1990 à mai 2015 en cernant les études contrôlées randomisées évaluant la combinaison de thérapies spécifiques en l’HTAP par rapport à la monothérapie chez ces patients. Le critère principal était le risque de détérioration clinique. Les résultats secondaires incluaient l’impact sur chacune des composantes dde la détérioration clinique, le changement dans la classe fonctionnelle, la capacité d’exercice et l’abandon de traitement. RÉSULTATS : 4095 patients puisés de 17 études ont été inclus. La CT a démontré une réduction significative du risque de détérioration clinique (RR: 0,65; IC à 95% de 0,58 à 0,73; P <0,00001), uniformément dans les sous-groupes. La CT a également démontré une réduction du risque d'hospitalisation (RR 0,72; IC à 95% 0,58 à 0,89), de l’escalade thérapeutique (RR 0,46; IC à 95% de 0,26 à 0,82) et de la progression des symptômes (RR 0,52; IC à 95% de 0,42 à 0,64). En outre, la mortalité toutes causes confondues (RR 0,86; IC à 95% 0,72 à 1,03, P = 0,09) et celle liée à l’HTAP (RR 0,77; IC à 95% 0,59 à 1,01, P = 0,06) a démontré une tendance à la réduction. Enfin, la CT a entraîné une amélioration de la classe fonctionnelle WHO/OMS (RR 1,19; IC à 95% 1,01 à 1,41) et de la distance du 6MWD (22,1 mètres; IC à 95% 17.6-26.5m; p <0,00001), ce qui corrélait avec le risque de détérioration clinique (R2 = 0,30, p = 0,02).CONCLUSIONS: Cette revue systématique confirme que la combinaison thérapeutique est associée à une réduction significative des paramètres de détérioration clinique ayant une signification clinique par rapport à la monothérapie dans l’HTAP.

LAMONTAGNE, MAXIME1; Gaudreault, Nathalie1; Maltais, François1;Tan, Wan2; Bourbeau, Jean3; Bossé, Yohan1,4. 1) Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2) Université de la Colombie-Britannique, 3) Institut de recherche du CUSM et Université McGill, 4) Université Laval - Département de Médecine Moléculaire.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 457
Jeudi le 26 mai 13 h

LA DÉTECTION DU DÉFICIT EN ALPHA-1 ANTITRYPSINE PAR SÉQUENÇAGE D’ADN CHEZ LES PATIENTS MPOC

OBJECTIF : Le déficit en alpha-1 antitrypsine (DAAT) est une maladie héréditaire causée par des mutations dans le gène SERPINA1. Les individus atteints ont un risque augmenté de souffrir d'emphysème pulmonaire, particulièrement ceux ayant des antécédents de tabagisme. L’algorithme présentement employé en clinique pour identifier le DAAT comprend plusieurs étapes et utilise des techniques désuètes. Ce projet vise à vérifier la faisabilité et l'utilité du séquençage d’ADN afin d’optimiser la détection du DAAT dans une cohorte de patients canadiens avec MPOC. MÉTHODES : Le séquençage des régions codantes du gène SERPINA1 fut effectué dans une cohorte de 400 patients MPOC provenant de l'étude Canadian Cohort of Obstructive Lung Disease (CanCOLD). RÉSULTATS : Au total, 19 variations génétiques, dont 15 mutations faux sens, ont été identifiées dans le gène SERPINA1. Parmi les mutations faux sens observées, trois génèrent des niveaux normaux d'alpha-1 antitrypsine (Pi M1 à M4), cinq sont connues pour causer un déficit léger à sévère (Pi Z, PLowell, F, I et S), et sept ont des effets inconnus. Trois individus ont été classifiés DAAT incluant deux homozygotes ZZ et un hétérozygote SZ. Soixante-et-onze patients (18%) étaient porteurs d’au moins un allèle déficient. Le séquençage d’ADN s’effectue à l’intérieur d’un délai de 48 heures, est peu coûteux (environ 50$) et permet de déterminer de façon définitive la nature de l’anomalie génétique sous-jacente. CONCLUSION : Le séquençage d'ADN offre plusieurs avantages comparativement à l’algorithme à plusieurs étapes actuellement employé en clinique. L'utilisation de cette technique permettrait d'accélérer le diagnostic et diminuer les coûts et ainsi faciliter la prise en charge et le traitement des patients DAAT en fonction des recommandations de la Société canadienne de thoracologie.

LAMOUREUX, SIMON; Joly, Sandrine; Pernet, Vincent. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval - Pavillon CHUL, Dépt d’ophtalmologie, Université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 5
Mercredi le 25 mai 16 h

LES EFFETS DE LA PROTÉINE BÊTA-AMYLOÏDE SUR LA RÉTINE DES SOURIS TRANSGÉNIQUES APPSWE/PSEDE9: UN MODÈLE D’ÉTUDE EXPÉRIMENTAL POUR LA MALADIE D’ALZHEIMER?

OBJECTIF. Des études ont montré que la maladie d’Alzheimer (MA) était associée à des déficits visuels. Ceux-ci n’ont été que partiellement étudiés dans les modèles de souris employés pour comprendre le développement de cette maladie. Nous avons donc entrepris de caractériser les changements moléculaires, cellulaires et fonctionnels qui pourraient survenir dans la rétine de souris transgéniques APPswe/PSEdE9 qui expriment la forme humaine de la protéine bêta-amyloïde (Aß) et développent des troubles cognitifs caractéristiques de la maladie. MÉTHODES. L’Aß a été détectée par immunofluorescence en utilisant l’anticorps 4G8 sur des coupes de rétines provenant de souris APPswe/PSEdE9 et de souris de type sauvage (WT) C57BL/6 à 5,5 mois d’âge. Pour suivre la production d’Aß résultant de l’activité enzymatique de la Beta-site APP-cleaving enzyme 1 (BACE1), les fragments du peptide Amyloid precursor protein (APP) ont été détectés par Western blot avec un anticorps dirigé contre le domaine C-terminal d’APP (A8717) dans des lysats de rétines. Des fonds d’yeux et des angiographies à la fluorescéine ont été réalisés chez ces mêmes groupes d’animaux avec un système d’imagerie Micron IV à 11 mois. RÉSULTATS. Par immunofluorescence, l’Aß a principalement été observée dans la rétine interne et semblait se concentrer dans les cellules ganglionnaires de la rétine identifiées en utilisant la tubuline ß3 comme marqueur spécifique de ces cellules. L’analyse par Western blot montrait que les lysats de rétines de souris APPswe/PSEdE9 contenaient de l’APP humaine à 3 et 5,5 mois d’âge. Les fragments CTF99 et CTF89 reflétant l’activité de clivage d’APP par BACE1 étaient aussi détectés chez les souris transgéniques. Les échantillons d’animaux WT ne contenaient pas ces peptides. Les angiographies et les fonds d’yeux n’ont pas révélé d’anomalies macroscopiques in vivo. Une analyse par électrorétinographie permettra de déterminer si la fonction des cellules rétiniennes des souris APPswe/PSEdE9 est altérée. CONCLUSION. Nos données montrent une accumulation préférentielle d’Aß autour des cellules ganglionnaires, mais dont l’influence reste à déterminer sur le plan fonctionnel.

LAMPRON, MARIE-CLAUDE; Bourgeois Alice; Chabot Sophie; Abuan Karl; Boucherat, Olivier et Paulin, Roxane. Groupe de recherche en hypertension pulmonaire-Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec, département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 235
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LE RÔLE DU FACTEUR DE TRANSCRIPTION YIN YANG 1 DANS LE CANCER DU POUMON NON À PETITES CELLULES

OBJECTIF: Le cancer du poumon est la cause majeure des décès liés au cancer dans le monde. Parmi les différents types, le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) notamment les adénocarcinomes (ADC) qui sont les plus fréquents, présentent une épidémiologie qui n’est pas directement liée à la cigarette. Une cellule cancéreuse présente une coopération entre un métabolisme glycolytique propice à sa prolifération et une activation de plusieurs oncogènes par des mécanismes toujours méconnus. Le facteur de transcription Yin Yang 1 (YY1) stimule la prolifération cellulaire par l’activation d’oncogènes. Son rôle dans le développement des ADC est toutefois inconnu. Nous émettons l’hypothèse que YY1 a une fonction importante dans le développement et la progression des ADC en permettant aux cellules cancéreuses de coordonner leur prolifération et leur métabolisme. MÉTHODES/RÉSULTATS: Nous avons montré par immunobuvardage et immunohistochimie que YY1 est surexprimé dans les résections tumorales de patients atteints d’un ADC comparativement aux tissus adjacents sains. Dans les cellules A549 issues d’un ADC, l’inhibition de YY1 par ARN interférence (siYY1) est associée à une diminution du potentiel des membranes mitochondriales mesuré par TMRM (550 vs 350 unités de fluorescence). L’activité de l’enzyme clef du cycle de Krebs, la pyruvate déshydrogénase (PDH) (déphosphorylation) a été mesurée par immunobuvardage afin de quantifier le pyruvate servant au métabolisme via la respiration cellulaire. L’inhibition de YY1 diminue la phosphorylation de PDH (un ratio de 5.23x10-9 pour les non-traités et de 5.73x10-9 pour siSCRM vs 2.27x10-9 pour siYY1), ce qui rétablit un métabolisme cellulaire adéquat. L’inhibition de YY1 entraine également une diminution de l’oncogène c-Myc. Conséquemment, l’inhibition de YY1 diminue la prolifération (%Ki67, ~50% vs ~90%) et favorise l’apoptose des cellules (%Annexin V, ~45% vs ~25%). CONCLUSION: Le facteur de transcription YY1 joue une rôle dans le développement des ADC en favorisant la prolifération des cellules et un métabolisme adapté à cette croissance. YY1 ouvre de nouvelles avenues thérapeutiques pour le traitement des ADC.

LANDRY-TRUCHON, KIM1; Boucherat, Olivier1; Houde, Nicolas1; Philippidou, Polyxeni2; Fournier, Stéphanie3; Kinkead, Richard3; Dasen, Jeremy2; Jeannotte, Lucie1.
1CRCHUQc-UL de Québec, L’Hôtel-Dieu de Québec, Département de BMBMP, Université Laval
2Howard Hughes Medical Institute, Department of Physiology and Neuroscience, NYU, New York, USA
3CRCHUQc-UL de Québec, Saint-François-d'Assise, Département de pédiatrie, Université Laval

Professionnels

Affiche numéro 101
Mercredi le 25 mai 16 h

LE GÈNE HOXA5 CONTRIBUE À DIFFÉRENTS ASPECTS DU DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME RESPIRATOIRE DE LA SOURIS DÉPENDAMMENT DE SON SITE D’EXPRESSION.

Au laboratoire, nous nous intéressons au rôle du gène Hoxa5 lors du développement embryonnaire. Les souris Hoxa5-/- meurent en grand nombre à la naissance de détresse respiratoire. L'expression du gène Hoxa5 est restreinte au mésenchyme pulmonaire et participe à l’instruction de l’épithélium sous-jacent. De plus, l'ablation spécifique du gène Hoxa5 dans les neurones moteur de la région phrénique du système nerveux central cause des problèmes d'innervation du diaphragme. OBJECTIF : Déterminer le(s) rôle(s) spécifique(s) du gène Hoxa5 selon son site d’expression. MÉTHODES : Des souris portant un allèle conditionnel Hoxa5flox ont été croisées avec: (i) la lignée Olig2-Cre qui cause une délétion spécifique dans les neurones moteur, et (ii) la lignée Dermo1-Cre, qui cause une délétion dans le mésenchyme embryonnaire. RÉSULTATS : Les souris Hoxa5flox/flox;Dermo1+/Cre présentent une trachée désorganisée, une hypoplasie pulmonaire et une différenciation incorrecte des cellules club (Clara) et des pneumocytes de type I. Les souris Hoxa5flox/flox;Olig2+/Cre sont atteintes de défauts d’innervation du diaphragme qui se répercutent au niveau de la musculature du diaphragme, puisque ce dernier est plus mince et présente une plus faible densité musculaire, une structure anormale des sarcomères et une répartition affectée des types de fibres musculaires. Le phénotype du diaphragme est semblable à celui observé chez les patients souffrant d’hernie diaphragmatique congénitale (HDC). Il s’accompagne d’une hypoplasie pulmonaire, d’un taux élevé de mortalité à la naissance ainsi que d’une fonction respiratoire altérée. L’expression des gènes associés à HDC est d’ailleurs perturbée chez les souris mutantes Hoxa5.CONCLUSION : L'immaturité pulmonaire des souris Hoxa5-/- s'explique par une perturbation des fonctions du gène Hoxa5 au niveau des composantes: (i) mésenchymale du système respiratoire et (ii) nerveuse du diaphragme.

SOFIEN, LAOUAFA1,2 ; Ribon, Alexandra1,2; Pialoux, Vincent2 ; Aida, Bairam1 ; Vincent, Joseph1
1. CRCHUQc-ULQ Université Laval 2. Université Claude Bernard Lyon 1

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 244
Jeudi le 26 mai 10 h 15

L’ESTRADIOL ÉVITE LA DYSFONCTION CARDIO-RESPIRATOIRE ET LE STRESS OXYDANT CHEZ DES RATES SOUMISES À UNE HYPOXIE INTERMITTENT CHRONIQUE.

Objectif : La prévalence des apnées du sommeil (AS) associées à une hypoxie intermittente chronique (HIC) augmente après la ménopause chez la femme. L’HIC augmente le stress oxydatif par la production d’espèces réactives de l’oxygène (ROS) contribuant au développement de désordres cardio-respiratoires. L’Estradiol (E2) est un puissant antioxydant mais sont rôle dans le traitement ou la prévention de l’AS est inconnu.Méthodes : Des rates ovariectomisées (OVX) reçoivent une pompe osmotique contenant de l’E2 ou du véhicule sont exposées en IHC (OVX-HIC, 21-10% O2, 8h/jour, 10 cycles/h) ou en normoxie (OVX-AIR, 21% O2) pendant 7 jours. Des SHAM non-OVX normoxie reçoivent le véhicule en sont utilisées pour contrôler l’effet de l’E2 endogène. La pression artérielle (brassard à la queue) et la fréquence des apnées (plethysmographie) sont évaluées comme paramètres systémiques. Puis, le tronc cérébral, le cortex cérébral et les glandes surrénales sont prélevées afin d’évaluer l’activité de la NADPH Oxydase (NOX2 – enzyme pro-oxydante) et de la Superoxyde Dismutase mitochondriale et cytosolique (SOD - antioxydant). La peroxydation lipidique (TBARS) est mesurée comme marqueur du stress oxydatif.Résultats : L’HIC augmente la pression artérielle (OVX-Air : 93.4 +/- 0.8 - IHC : 105.2 +/- 2.0 mmHg) et la survenue d’apnées (9.5 +/- 1.5 - 16.2 +/- 0.9 apnées/heure). L’E2 prévient toutes ces augmentations. L’IHC augmente l’activité de la NOX2 dans le cortex (+188%), le tronc cérébral (+123%) et les surrénales (+24%), augmente la peroxydation lipidique dans le cortex (+476%), le tronc cérébral (+123%) et les surrénales (+64%). En IHC, la SOD mitochondriale (-55%) et cytosolique (-52%) est diminuée dans le cortex mais inchangée dans le tronc cérébral et les surrénales. Les valeurs des rats traités à l’E2 sont similaires aux SHAM et aux OVX-AIR.Conclusion : L’E2 évite la dysfonction cardio-respiratoire induit par l’IHC et réduit le stress oxydatif cérébral et périphérique. De plus, le cortex est plus sensible au stress oxydatif que le tronc cérébral et les surrénales. La diminution de l’E2 à la ménopause peut expliquer l’augmentation des désordres cardio-respiratoires chez la femme.

LAURIER, EMILIE ; Amiable, Nathalie ; Gagnon, Edith ; Brown, Jacques P ; Michou, Laetitia. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval, Département de médecine, Université Laval

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 6
Mercredi le 25 mai 16 h

IMPACT D'UN VARIANT GÉNÉTIQUE RARE SUR LE PHÉNOTYPE OSTÉOCLASTIQUE DANS LA MALADIE OSSEUSE DE PAGET

OBJECTIF : DC-STAMP est une protéine transmembranaire impliquée dans l’ostéoclastogénèse. Notre équipe a identifié un variant rare (rs62620995) dans le gène codant pour la protéine DC-STAMP, présent chez 2,8% des patients pagétiques versus 1,4% des témoins sains. Ce variant change une leucine, très conservée dans l’évolution, en phénylalanine, ce qui est possiblement dommageable. L’objectif de cette étude était de déterminer les effets fonctionnels de ce variant sur le phénotype ostéoclastique dans la maladie de Paget. MÉTHODES : 50 ml de sang périphérique a été prélevé auprès 4 patients porteurs du variant, 4 patients non porteurs et 4 témoins sains. Les monocytes ont été prélevés après gradient de Ficoll, puis mis en culture dans un milieu contenant du RANKL (40 ng/ml) et du hMCSF (25 ng/ml). A la fin de la période de différentiation, nous avons évalué le phénotype ostéoclastique en estimant le pourcentage de cellules multinucléées (3 noyaux et plus), le nombre moyen de noyaux par cellules et la surface moyenne d’os résorbé. A partir des lysats cellulaires, nous avons quantifié l’expression des gènes SQSTM1, DC-STAMP, OS9, CREB3, LAMP1, OC-STAMP, NFATC1 et des protéines encodées par ces gènes par Western Blot. Les analyses statistiques ont été faites par ANOVA suivi d’un post-test de Tukey. RÉSULTATS : Le pourcentage de cellules multinucléées était plus élevé chez les patients non mutés (80.9 ± 12.8%) et chez les patients porteurs du variant (76.6 ± 26.8%) que chez les témoins (59.7 ± 23.8%). Le nombre moyen de noyaux était significativement plus élevé chez les patients porteurs du variant (7.2 ± 4.3) que chez les témoins (4.9 ± 2.0), p=0.05, mais pas significativement différent des patients non mutés (6.1 ± 2.9). La surface moyenne d’os résorbé n’était pas significativement différente entre les 3 groupes. L’étude d’expression génique n’a pas montré de différences. Les Western Blot sont en cours. CONCLUSION : Ce variant rare augmenterait le nombre moyen de noyaux par ostéoclastes, possiblement par fusion des cellules mononucléées en cellules multinucléées. Les analyses en cours nous permettront de mieux comprendre son rôle fonctionnel dans la maladie osseuse de Paget.

LAUVAUX CORALINE, Bordeleau Louis-Jean, Gobeil Stéphane. Centre de Recherche du CHU de Québec-CHUL, Département de médecine moléculaire, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 485
Jeudi le 26 mai 13 h

L’EXPRESSION DU GÈNE SUPPRESSEUR DE MÉTASTASE GAS1 EST CONTRÔLÉE CHEZ LE MÉLANOME MÉTASTATIQUE PAR PAUSE TRANSCRIPTIONNELLE INDUITE PAR L’HISTONE DÉACÉTYLASE SIRT7

OBJECTIF : Nous avons identifié Growth Arrest-Specific 1 (GAS1) comme un gène suppresseur de métastase dans le mélanome. GAS1 a la capacité de diminuer le potentiel métastatique des cellules, or son expression se retrouve fortement réduite dans les cellules métastatiques. Nous cherchons à déterminer les mécanismes qui entourent sa régulation transcriptionnelle et posons l’hypothèse que GAS1 est réprimé de façon épigénétique dans le mélanome métastatique. MÉTHODES : L’expression de GAS1 a été mesurée par PCR quantitative dans des lignées de mélanome métastatiques traitées avec des inhibiteurs d’enzymes impliquées dans la répression épigénétique. L’utilisation d’ARN interférents a permis d’évaluer le rôle des histones déacétylases de classe III (sirtuines) sur sa répression. L’environnement chromatinien du gène et la présence de l’ARN polymérase II (Pol II) ainsi que de certains facteurs d’élongation ont été déterminés par immunoprécipitation de la chromatine.RESULTATS : Seule l’inhibition de la famille des sirtuines (SIRT1-7) par la nicotinamide a permis de réexprimer GAS1. SIRT7 se lie directement sur le gène GAS1, entraînant une hypoacétylation sur H3K18 et un état de pause transcriptionnelle, observé par de faibles niveaux de Pol II le long du gène. La perte de SIRT7 par RNAi ou traitement à la nicotinamide augmente les niveaux de H3K18Ac sur GAS1. H3K18Ac, marque d’une transcription active, établit une plateforme qui favorise le recrutement des facteurs d’élongation BRD4 et PTEF-b, et promeut la transcription efficace de GAS1. CONCLUSION : Nos travaux démontrent pour la première fois la régulation d’un gène suppresseur de métastase par pause transcriptionnelle et l’implication de SIRT7 dans ce processus. Il serait intéressant de déterminer si ce mécanisme se généralise pour d’autres suppresseurs de tumeur ou métastase. L’hypoacétylation sur H3K18 par SIRT7 est associée à la tumorigénèse, et H3K18Ac et SIRT7 sont modulés indirectement par la bendamustine, un composé chimiothérapeutique. Le développement d’un inhibiteur spécifique de SIRT7 semble donc une opportunité thérapeutique envisageable et pertinente pour le traitement du cancer.

LAVIGNE-ROBICHAUD MATHILDE, Centre de Recherche du CHUQ, Université Laval, Laouan Sidi Elhadji, Centre de Recherche du CHUQ, Université Laval, Batal Malek, Université de Montréal, Moubarac Jean-Claude, Université de Montréal, Lantagne-Lopez Stefanie, Université Laval, Lucas Michel, Centre de Recherche du CHUQ, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 28
Mercredi le 25 mai 16 h

QUALITÉ ET TRANSFORMATION ALIMENTAIRE : COMPARAISON ET CONTRIBUTION AUX APPORTS NUTRITIONNELS ET MARQUEURS CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES CRIS DE LA BAIS-JAMES

Contexte : Les populations autochtones sont aux prises avec un lourd fardeau de maladies chroniques. La qualité de l’alimentation est souvent moindre et constituée d’aliments hautement transformés. De faibles scores de qualité alimentaire ainsi qu’une consommation importante d’aliments transformés ont été associés à un risque accru de maladies chroniques. Objectif : Comparer l’apport respectif d’un indice de qualité de l’alimentation (aHEI-2010) et de transformation alimentaire (NOVA) sur les apports nutritionnels, les marqueurs cardiométaboliques et le syndrome métabolique (MetS) chez les Cris de la Baie-James. Méthodologie : Lors d’une étude transversale, 1 405 Cries de sept communautés ont été rencontrés entre 2005-09. Un rappel de 24 heures permettra de calculer les apports nutritionnels moyens, un score d’aHEI-2010 et de classifier les aliments et boissons consommés d’après NOVA en tant 1) qu’aliments frais ou minimalement transformés, 2) ingrédients culinaires, 3) aliments transformés et 4) aliments ultra-transformés. Les marqueurs cardiométaboliques (insuline, glycémie et bilan lipidique à jeun) permettront d’obtenir deux marqueurs de résistance à l’insuline (Homa-IR et ratio triglycérides/HDL-cholestérol). La présence de syndrome métabolique (MetS) sera également considérée. L’analyse de covariance (ANCOVA) permettra d’étudier les relations entre les quintiles des scores d’aHEI-2010 et NOVA avec les apports nutritionnels et marqueurs cardiométaboliques. La régression logistique évaluera les relations entre les quintiles et le risque de MetS. Résultats attendus : Nous anticipons que l’aHEI-2010 et la consommation d'aliments ultra-transformés seront tous deux associés à une détérioration de la qualité alimentaire, des indicateurs cardiométaboliques et un risque accru de MetS. Conclusion : Cette proposition de recherche offre une opportunité d’étudier la pertinence d’outils empiriques émergents d’analyse alimentaire globale ainsi que leurs relations avec des marqueurs nutritionnels et cardiométaboliques chez les Cries de la Baie-James.

LAWANI, MOULIKATOU ADOUNI; Michaud, Audrey; Morin, Michèle; Légaré, France; Witteman, Holly; Voyer, Philippe; Kröger, Edeltraut; Rodriguez, Charo; Martineau, Bernard; Valéra, Béatriz; Giguère, Anik. Centre de recherché du CHU de Québec; Vice Décanat à la Pédagogie et au Développement Professionnel Continue; Université Laval; Centre d'excellence sur le vieillissement de Québec.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 260
Jeudi le 26 mai 10 h 15

UNE MÉTHODE NOVATRICE DE REVUE RAPIDE APPLIQUÉE AU DÉVELOPPEMENT DE BOÎTES À DÉCISION POUR LES AÎNÉS ATTEINTS DE TROUBLES COGNITIFS ET LEURS PROCHES-AIDANTS.

INTRODUCTION: La revue rapide vise à produire de l'information en temps opportun pour supporter les décisions en santé, en omettant certaines composantes des revues systématiques traditionnelles. OBJECTIFS : Décrire les étapes pour synthétiser rapidement les meilleures données et développer des boîtes à décision (BD) pour soutenir les décisions des aînés atteints de troubles cognitifs (TC). MÉTHODES: Un sondage Delphi a permis de prioriser cinq décisions des aînés présentant des TC en soins de première ligne. Une première recherche bibliographique a permis d’identifier des sources secondaires de littérature: sommaires scientifiques (Dynamed, UptoDate), guides de pratique clinique et revues systématiques. Une recherche d’études primaires a ensuite servi à compléter les lacunes. Nous avons inclus en priorité les revues systématiques, les essais contrôlés randomisés (ECR), puis les autres devis en absence d’études robustes. Nous avons inclus aussi des publications non-scientifiques. Une personne a réalisé la recherche bibliographique, la sélection au moyen de critères d’inclusion fondés sur une question PICO décrivant chaque décision, et l’extraction (devis, taille d’échantillon, population et probabilités d’expérimenter les avantages et/ou inconvénients). Deux personnes ont évalué indépendamment la qualité des données probantes (approche GRADE). Nous avons transformé les probabilités en risques absolus pour faciliter la compréhension. RÉSULTATS : Au total, cinq BD ont été réalisées (cinq mois, huit réviseurs en 3,5 Équivalents en Temps Plein). Chaque BD cite 1 à 22 revues systématiques, 1 à 27 ECR, 2 à 5 non ECR, 1 à 2 études qualitatives, 2 à 6 publications non-scientifiques et présente les avantages et inconvénients de chaque décision. CONCLUSION : Cette méthode a permis de développer des outils cliniques robustes beaucoup plus rapidement qu’une revue systématique traditionnelle qui prendrait trois fois plus de temps.

S. LE BATTEUX, F GAIGNIER, A. BERGERON, F. POULIOT, Y. FRADET; Centre de Recherche du CHU de Québec - Université Laval, Québec, QC, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 273
Jeudi le 26 mai 10 h 15

CARACTÉRISATION DES POINTS DE CONTRÔLE IMMUNOLOGIQUES EXPRIMÉS DANS LE MODÈLE MURIN DE CANCER DE LA PROSTATE TRAMP-C2.

Introduction: Différentes approches immunothérapeutiques sont en cours de développement pour le traitement du cancer de la prostate. L’une de ces approches étant la modulation des points de contrôle immunologiques (PCI), utilisés seul ou en combinaison avec d’autres approches. Le modèle murin de cancer de la prostate TRAMP-C2, est utilisé pour le développement de stratégies immunothérapeutiques, cependant on ne connait pas bien les PCI réprimant la réponse immune dans cette tumeur. L’objectif de cette étude était de caractériser l’expression des principaux PCI et leurs ligands dans les sous-populations cellulaires composant l’environnement tumoral TRAMP-C2. Méthode: Des cellules TRAMP-C2 ont été implantées en injection sous-cutanée chez des souris mâles C57Bl/6. Une fois les tumeurs dissociées, les cellules obtenues ont été analysées par cytométrie en flux multi-couleur pour déterminer l’expression de PD-1/PD-L1, CTLA-4, TIM-3/Galectine-9, LAG3/CMH II. Résultats: Nous avons observé que 21, 3, 3 et 2% des cellules CD45+ expriment PD-1, CTLA-4, TIM-3 et LAG-3 respectivement, suggérant une prédominance de PD-1 sur les autres PCI. L’expression de PD-1 a été observée sur 40% des cellules T CD4+ et CD8+. Les cellules dendritiques sont majoritairement CD11b+, 43% de ces dernières expriment PD-1 et 49% expriment PD-L1. Conclusions: Nos données suggèrent que les cellules TRAMP-C2 échappent au système immunitaire par l’activation de la voie PD-1. Cet environnement pro-tumoral pourrait être renversé par l’inhibition de PD-1. De futures études, portant sur le blocage de cette voie par un anticorps inhibiteur, permettraient de confirmer le rôle de PD-1 dans ce modèle.

LE-BEL GAËTAN; ZANIOLO KARINE; BISSON FRANCIS; GUÉRIN SYLVAIN; GERMAIN LUCIE. CUO-RECHERCHE, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Centre LOEX, Département d'ophtalmologie et de Chirurgie, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 80
Mercredi le 25 mai 16 h

CORNÉES HUMAINES RECONSTRUITES PAR GÉNIE TISSULAIRE : PRÉSERVATION DES CELLULES SOUCHES

OBJECTIF : Pour produire des cornées reconstruites par génie tissulaire fonctionnelles in vitro, il faut conserver les cellules souches épithéliales. Le niveau d’expression des facteurs de transcription ubiquitaires Sp1 et NFI fournit une indication quant à la conservation des cellules souches en culture. L’objectif de ce projet consiste à étudier l’efficacité de différentes couches nourricières pour le maintien des cellules souches épithéliales de cornée humaine en culture et la capacité de prolifération des cellules. MÉTHODES : Une population de cellules épithéliales provenant du limbe (niche des cellules souches) de donneurs a été cultivée sur deux couches nourricières provenant de deux sources différentes de fibroblastes irradiés : murins (i3T3) ou humains (iHFL). Les cellules ont été amplifiées jusqu’à atteindre la sénescence réplicative. À chaque passage, la morphologie des cellules et leur taux de croissance ont été évalués. L’expression protéique et l’activité de liaison de Sp1 et NFI ont été évaluées respectivement par buvardage Western et retard sur gel d’acrylamide. Les niveaux d’expression génique de Sp1 et NFI ont été évalués par qPCR.RESULTATS: Les cellules épithéliales de cornée cultivées sur iHFL ont atteint la sénescence en 8 passages comparativement à 6 pour les cellules cultivées sur i3T3. L’expression de Sp1 ainsi que son activité de liaison à l’ADN demeurent constante entre les deux couches nourricières. Au fil des passages en présence de i3T3, nous avons observé l’apparition d’une bande supplémentaire pour NFI en Western ainsi qu’une augmentation de sa capacité de liaison à l’ADN. Une forte augmentation du niveau d’ARNm de l’isoforme NFIX a été observée par qPCR pour la condition avec i3T3 comparée à iHFL. CONCLUSION : La couche nourricière iHFL est la plus efficace pour le maintien de la capacité proliférative des cellules épithéliales de cornée. Ceci pourrait s’expliquer par le fait qu’une des isoformes de NFI connue pour ses propriétés de répresseur génique (NFIX) est plus exprimée dans les cellules cultivées en présence de i3T3. La quantité et l’activité de Sp1 ne semblent pas être affectées par le type de couche nourricière.

LEBLANC, STÉPHANIE; Bibeau, Karine; De Larochellière, Élianne; Pibarot, Philippe; Després, Jean-Pierre; Larose, Eric. Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 49
Mercredi le 25 mai 16 h

L’ATHÉROSCLÉROSE DANS LES ARTÈRES CORONAIRES VS CAROTIDES CHEZ DES PATIENTS AVEC UNE MALADIE CORONARIENNE AIGUË ET CHRONIQUE

OBJECTIF. Investiguer l’association entre l’athérosclérose dans les artères coronaires vs carotides chez des patients en infarctus aigu du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI) et chez des patients avec angine chronique stable, en attente d’un pontage aorto-coronarien. MÉTHODES. Des hommes en STEMI aigu et des hommes avec angine chronique stable, appariés pour l’âge, ont subi une angiographie coronarienne quantitative afin d’évaluer le fardeau d’athérosclérose (score CASS-50 modifié [Coronary artery surgery study]). Une imagerie par résonance magnétique des carotides a permis d’évaluer la présence et le fardeau d’athérosclérose (volume de la paroi des carotides [CWV]). RÉSULTATS. Nous avons évalué 50 hommes en STEMI aigu et 50 hommes avec angine chronique stable (58,3 ± 8,9 vs 58,8 ± 8,8 ans, p=NS). L’indice de masse corporelle était similaire chez les STEMI et les patients angineux (28,0 ± 3,8 vs 27,3 ± 3,6 kg/m2, p=NS). La prévalence d’hypertension (p=0,008), de diabète (p=0,04), de dyslipidémie (p=0,008) et d’histoire familiale de 1er degré (p<0,0001) était plus élevée chez les patients angineux vs les STEMI. Tous les patients présentaient une athérosclérose asymptomatique dans la carotide. Le CWV était plus élevé chez les STEMI vs les patients avec angine (2490 ± 546 vs 2153 ± 552 mm3/48mm, p=0,003), alors que le volume de la lumière des carotides (CLV) était similaire chez les 2 groupes (1899 ± 475 vs 1729 ± 422 mm3/48mm, p=NS), suggérant un remodelage positif des carotides chez les STEMI. Le CWV était associé au CLV chez les STEMI (rho=0,76, p<0,0001) et chez les patients angineux (rho=0,40, p=0,004). Le groupe avec angine présentait un CASS-50 plus élevé que les STEMI (3,0 vs 1,6, p<0,0001). Le CASS-50 n’était pas associé au CWV. CONCLUSION. Bien que le CASS-50 ne soit pas associé au CWV, la présence d’athérosclérose dans les carotides chez des patients avec une maladie coronarienne, aiguë ou chronique, illustre le phénomène diffus de l’athérosclérose. Le groupe STEMI présente un remodelage positif des carotides plus important que le groupe avec angine chronique stable.

LECHASSEUR ARIANE, Routhier Joanie, Paré Marie-Ève, Aubin Sophie, Beaulieu Marie-Josée, Duchaine Caroline et Morissette Mathieu C.

Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval affilié à l’Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 220
Jeudi le 26 mai 10 h 15

CARACTÉRISATION PRÉCLINIQUE DE LA RÉPONSE PULMONAIRE INDUITE PAR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

Le marché de la cigarette électronique (CE) connaît depuis quelques années un essor fulgurant. Les CE sont de plus en plus prisées par les personnes qui tentent de cesser de fumer, les fumeurs actifs, mais également les jeunes. Cependant, dû à leur nouveauté, très peu d’études se sont penchées sur la réponse pulmonaire causée leur utilisation. OBJECTIFS. 1) Investiguer les effets pulmonaires de la CE ainsi que 2) ceux d’une double exposition à la fumée de cigarette de tabac et de CE. MÉTHODES. Deux systèmes automatisés de type «whole body» permettant l’exposition de souris à la CE et à la cigarette de tabac ont été utilisés. Pour les deux systèmes, les souris sont exposées 2 heures par jour, 5 jours par semaine, jusqu’à 8 semaines. Les effets ont été investigués à l’aide d’outils d’analyse cellulaires (microscopie, comptes cellulaires) et moléculaires (qPCR). RÉSULTATS. Utilisée seule, l’exposition à la CE n’entraine pas d’inflammation pulmonaire évidente. Toutefois, lorsque les souris sont exposées de façon consécutive à la fumée de tabac et à la CE, cette dernière exacerbe l’inflammation causée par le tabac, caractérisée par une augmentation des neutrophiles dans le lavage bronchoalvéolaire et de certains médiateurs comme MCP-1 et CXCL5. Les analyses d’expressions géniques sur puces d’ADN (> 20K transcrits) ont montré que la CE a un impact sur le cycle circadien pulmonaire. En effet, des sacrifices périodiques de souris vapoteuses s’échelonnant sur une période de 24h ont montrés que la rythmicité de plusieurs gènes pulmonaires était dérégulée par l’exposition à la CE. CONCLUSION. Notre système d’exposition aux vapeurs de CE, unique au Canada, est fonctionnel, efficace et bien toléré par les souris. Jumelé avec notre dispositif d’exposition à la fumée de tabac, nous sommes en bonne position pour identifier les effets pulmonaires potentiels de la CE. Bien que la CE ne semble pas causer d’inflammation pulmonaire, elle semble pouvoir exacerber celle causée par le tabac en contexte de double exposition. La perturbation du cycle circadien pulmonaire est une piste intéressante à suivre afin d’expliquer cette exacerbation.

JACINTHE LECLERC(1,22,3), Claudia Blais(1,2), Louis Rochette(1), Denis Hamel(1), Line Guénette(2,4) et Paul Poirier(2,5)

1. Institut national de santé publique du Québec, 2. Faculté de Pharmacie, Université Laval, 3. Université du Québec à Trois-Rivières, Département des sciences infirmières, 4. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Axe Santé des populations et pratiques optimales en santé et 5. Centre de recherche de l’Institut Universitaire en Cardiologie et Pneumologie de Québec.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 261
Jeudi le 26 mai 10 h 15

OBSERVATION DES ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES SUITE À LA COMMERCIALISATION D’ANTIHYPERTENSEURS GÉNÉRIQUES AU QUÉBEC

Introduction : Les médicaments originaux peuvent être substitués par leurs équivalents génériques en pharmacie dès la commercialisation de ces derniers. Peu d’études ont évalué les impacts cliniques de cette commercialisation au niveau populationnel. Objectif : Évaluer l’impact de la commercialisation de trois médicaments antihypertenseurs génériques sur certaines complications : hospitalisations et consultations à l’urgence.Méthodes : À l’aide d’une étude de séries chronologiques effectuée avec des données du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec, la proportion d’utilisateurs de losartan, valsartan ou candesartan de ≥ 65 ans ayant eu des complications a été calculée mensuellement 12 mois avant et 12 mois après la commercialisation des médicaments génériques. Les périodes avant et après ont été comparées par des régressions segmentées pour tous les utilisateurs et en stratifiant pour les utilisateurs de médicaments génériques.Résultats : La proportion de complications était de 5,18% en moyenne pour le losartan, valsartan et le candesartan. La tendance mensuelle de complications après vs. avant la commercialisation des génériques est demeurée similaire pour les trois médicaments. Parmi les utilisateurs de losartan, valsartan et candesartan génériques, la différence de proportion de complications est respectivement de +0,7%, +1% et +1,75% (tous p<0,001) immédiatement après la commercialisation mais cette différence s’atténue par la suite. Conclusion : Une augmentation statistiquement significative des complications est observée immédiatement suite à la commercialisation de trois antihypertenseurs génériques, parmi les utilisateurs de génériques. Des études supplémentaires sont nécessaires pour explorer si des différences entre les médicaments ou les utilisateurs peuvent expliquer cette augmentation.

LECLERC, MAUDE; Pagé, Nathalie; Albert, Alexandra; Fortin, Paul R.; Chetaille, Anne-Laure; Tessier, Philippe A.; Pelletier, Martin. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Université Laval, site CHUL, Département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie et Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 7
Mercredi le 25 mai 16 h

LE PROFIL DE SÉCRÉTION DE CYTOKINES PAR LES LEUCOCYTES SANGUINS PERMET DE GUIDER LE DIAGNOSTIC ET LE TRAITEMENT DE PATIENTS ATTEINTS DE MALADIES AUTO-INFLAMMATOIRES

OBJECTIF : Les syndromes auto-inflammatoires comme FMF, CANDLE et NOMID sont des maladies orphelines caractérisées par des inflammations non-provoquées récurrentes (fièvres, douleurs abdominales, dermatites, arthrites) en absence d’auto-anticorps ou de lymphocytes T auto-réactifs. La majorité de ces maladies découlent de mutations dans des gènes de l’immunité innée, menant à une hyper-sécrétion de cytokines pro-inflammatoires. Le diagnostic clinique de ces syndromes est difficile dû à la similitude de symptômes avec plusieurs autres maladies et le diagnostic génétique est compliqué par de nombreuses mutations affectant le grand nombre de gènes de l’inflammation. Nous avons émis l’hypothèse que la sécrétion de cytokines par les leucocytes permettrait d'orienter le diagnostic et le traitement des patients auto-inflammatoires. MÉTHODES : Les patients atteints de maladies auto-inflammatoires ont été recrutés à partir de la clinique des Dr Chetaille, Fortin et Albert. Les cellules mononuclées du sang périphérique (PBMC) ont été stimulées avec une variété de stimuli pro-inflammatoires. Les cytokines sécrétées par les PBMC ainsi que le sérum ont été analysées avec la technologie Luminex. Le profil de cytokines a ensuite été comparé à celui de cellules de donneurs sains. RÉSULTATS : Le profil de cytokines présentes dans le sérum est similaire entre les volontaires sains et les patients auto-inflammatoires. En revanche, les PBMC ont un profil distinct de sécrétion de cytokines selon la maladie : les patients NOMID et FMF produisent des niveaux élevés d’IL-1 alors que les patients CANDLE produisent des niveaux élevés d’IL-1, IFN et IL-12. Ces résultats ont permis aux rhumatologues de modifier, avec succès, la médicamentation des patients. CONCLUSION : La détermination du profil de sécrétion de cytokines par les PBMC de patients atteints de maladies auto-inflammatoires permet de complémenter le diagnostic clinique et d’aiguiller leur traitement.

LEMAÇON, AUDREY; Soucy, Penny; Simard, Jacques; Droit, Arnaud. Centre de génomique, Centre de Recherche du CHU de Québec.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 292
Jeudi le 26 mai 10 h 15

VARIANT EXPLORER : ENVIRONNEMENT INTÉGRÉ POUR L’ANNOTATION FONCTIONNELLE DE VARIANTS GÉNÉTIQUES

OBJECTIF : De récentes études pan-génomiques sur l’effet des variations génétiques communes sur le risque du cancer du sein ont permis l’identification de plus de 150 loci indépendants, dont la vaste majorité se situe dans des régions non codantes du génome. Notre objectif est de caractériser ces loci afin de déterminer leur pertinence biologique dans le contexte de la prédiction du cancer du sein. MÉTHODES : Dans le cadre de nos collaborations, nous avons procédé au génotypage de plus de 530 000 SNPs à l’aide de la puce oncoarray ( http://epi.grants.cancer.gov/oncoarray/) qui a mené à l’obtention de données inférées pour près de 22 millions de variants génétiques. Ces résultats ont été réunis dans une matrice contenant, pour chaque variant, les informations de base, les données épidémiologiques ainsi que le contexte génétique soit plus de 130 caractéristiques différentes. La dimension massive de cette matrice (près de 3 milliards d'entrées) rendant son exploitation manuelle impossible, nous avons créé un outil bioinformatique VEXOR (Variant EXplOreR) capable de relever ce défi et gérer cet important volume de donnes hétérogènes. RÉSULTATS : VEXOR, développé en R via la plateforme Shiny, propose un écosystème dédié à l’annotation fonctionnelle permettant de connecter une matrice de variants à des annotations publiques tels que la structure des gènes, les facteurs de transcriptions ou les différents états de la chromatine ; à des outils de prédiction fonctionnelle reconnus (HaploReg, RegulomeDB, VeP, PAINTOR) et finalement à des données expérimentales pertinentes de type RNA-Seq, ChIP-Seq, interactions chromosomiques (Hi-C, 3C, 5C, ChIA-PET), etc. Cet outil a pour vocation de fournir le contexte proximal et distal de chaque variant permettant ainsi d’orienter la prédiction des effets fonctionnels. CONCLUSION : VEXOR est un outil polyvalent et évolutif conçu pour aider la reconstitution du contexte fonctionnel des SNPs dans le cadre de l’analyse de maladies et traits complexes. Il sera disponible pour la communauté scientifique sous forme d’une application Web sur le portail de Calcul Canada.

LEMIEUX, MAXIME; Bretzner, Frédéric. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – CHUL, Axe Neurosciences, Département de Psychiatrie et Neuroscience, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 99
Mercredi le 25 mai 16 h

CONTRIBUTION FONCTIONNELLE DES NEURONES GLUTAMATERGIQUES DE LA FORMATION RÉTICULÉE MÉDULLAIRE DANS LE CONTRÔLE MOTEUR CHEZ LA SOURIS

OBJECTIF : Bien que l’activité motrice des membres soit générée au sein de la moelle épinière, elle est initiée et modulée par les circuits supraspinaux du cerveau. De par sa position intermédiaire entre les centres locomoteurs supraspinaux et le circuit locomotor spinal, la formation réticulée médullaire (FRM) joue un rôle crucial dans le contrôle moteur. Toutefois, il existe peu d’information sur le phénotype des neurones de la FRM impliqués dans le contrôle moteur. À l’aide des outils optogénétiques accessibles chez la souris, notre objectif était d’étudier la contribution fonctionnelle des neurons glutamatergiques de la FRM dans le contrôle moteur et locomoteur des membres. MÉTHODES : Des sondes optiques ont été insérées unilatéralement dans la FRM de souris VgluT2-cre (n=16) exprimant Channelrhodopin-2 (ChR2), une molécule photo-réceptrice couplée à un canal cationique. Des électrodes sont également implantées dans les muscles fléchisseurs (Tibialis anterior, TA) et extenseurs (Gastrocnémius lateralis, GL) de la cheville pour obtenir des enregistrements électromyographiques (EMG). Les réponses EMG sont évoquées par des courtes ou longues photo-stimulations au repos et pendant la marche sur tapis roulant. RÉSULTATS : Au repos, la photostimulation évoquait des réponses excitatrices dans les muscles TA et GL ipsilatéraux et contralatéraux. En augmentant l’intensité de la photo-stimulation, le taux d’échec et la latence de la réponse diminuaient alors que la durée et l’amplitude des réponses EMG augmentaient. Les photo-stimulations évoquaient majoritairement des réponses excitatrices dans les TA et des réponses inhibitrices dans les GL pendant la phase d’appui. Pendant la phase de balancement, la photo-stimulation entraînait une réponse principalement excitatrice dans le GL alors qu’elle pouvait être excitatrice, inhibitrice ou sans effet sur le TA. CONCLUSION: Par leur activation spécifique des muscles extenseurs et fléchisseurs, les neurones glutamatergiques de la FRM agissent sur le patron locomoteur.

LEPAGE, MARC-ANTOINE; Ruel, Jean; Galbraith, Todd; Plourde-Campagna, Marc-André; Guay Bégin, Andrée-Anne; Picard-Deland, Maxime; Safoine, Meryem; Fradette, Julie; Laroche, Gaétan; Perron, Jean; Germain, Lucie; Auger, François A. Bureau de design, Département de génie mécanique; Laboratoire d’organogénèse expérimentale et Laboratoire d’ingénierie de surface, CRCHUQc-ULQ; Département de chirurgie – Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 221
Jeudi le 26 mai 10 h 15

FABRICATION DE VALVES CARDIAQUES PAR GÉNIE TISSULAIRE : UNE NOUVELLE APPROCHE CONSIDÉRANT LES CARACTÉRISTIQUES DE LA MÉTHODE PAR AUTOASSEMBLAGE

OBJECTIF : Alors que 1 % des patients pédiatriques souffrent de malformations cardiaques, les prothèses valvulaires disponibles sur le marché leur sont imparfaites : taille inadéquate, calcification, aucune croissance, anticoagulation, etc. Notre hypothèse est qu’il est possible de reconstruire in vitro, par génie tissulaire, des valves au potentiel clinique, vivantes, adaptées à la croissance et aux conditions physiologiques. L’autoassemblage est choisi pour éliminer les matrices exogènes, utilisées comme support par d’autres laboratoires, car les cellules en produisent une autologue. Notre objectif est d’améliorer la méthode de fabrication en cultivant le tissu directement sur un gabarit tridimensionnel (3D) de la valve. La première étape est d’en évaluer la faisabilité. MÉTHODES : La méthode proposée est d’ensemencer des fibroblastes dermiques sur la surface du gabarit, traitée pour l’adhésion cellulaire, suivi d’une période de maturation de 6 semaines dans un milieu défini sans sérum. Le tissu produit est ensuite mis en contraction 1 semaine jusqu’aux dimensions prédéterminées, permettant aux rebords des feuillets d’atteindre une bonne coaptation. Finalement, la valve est placée en bioréacteur et comparée à une valve statique pour évaluer les effets du conditionnement dynamique sur l’anisotropie des propriétés mécaniques et de la composition histologique. RÉSULTATS : La culture 3D a été testée sur des formes plus simples, adaptées à des tubes de 50 ml, et a permis de créer des tissus manipulables. Le milieu défini est actuellement évalué pour déterminer le pourcentage de contraction du tissu et les résultats des tests de traction après six semaines de culture ont montré une contrainte ultime (0.41 MPa) comparable aux valeurs radiales de la valve pulmonaire native (0.29 MPa). CONCLUSION : Ces résultats préliminaires viennent confirmer la faisabilité d’adapter la méthode à la culture de valves et laissent envisager des résultats prometteurs en bioréacteur.

LÉPINE, JOHANIE (1); Delanoë, Agathe (1); Turcotte, Stéphane (1); Leiva Portocarrero, Maria Esther (1); Robitaille, Hubert (1); M.C. Giguère, Anik (2); J. Wilson, Brenda (3); Lévesque, Isabelle (4) et Légaré, France (1,5). (1) Chaire de Recherche du Canada en implantation de la prise de décision partagée dans les soins primaires, Axe SPPOS, CRCHUQc-ULQ, ULaval. (2) Centre d’excellence sur le vieillissement de Qc, CRCHUQc-ULQ. (3) Dépt d’épidémiologie et de médecine communautaire, UOttawa. (4) Dépt Obst.-Gyn., ULaval. (5) DMFMU, ULaval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 301
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DÉTERMINANTS DE L’INTENTION DES FEMMES ENCEINTES D’UTILISER UN OUTIL D’AIDE À LA DÉCISION DANS LE CONTEXTE DU DÉPISTAGE PRÉNATAL DE LA TRISOMIE 21

INTRODUCTION : Les facteurs qui influencent les femmes enceintes d’utiliser un outil d’aide à la décision (OAD) pour décider de faire ou non un test de dépistage prénatal de la trisomie 21 (T21) sont méconnus. OBJECTIF : Identifier les déterminants de l’intention des femmes enceintes d’utiliser un OAD dans le contexte du dépistage prénatal de la T21. MÉTHODES : Une enquête en ligne auprès d’un panel web visant à recruter 350 femmes enceintes de la province de Québec a été réalisée. Après avoir visionné une vidéo montrant l’utilisation d’un OAD par un couple et un clinicien au cours d'une consultation médicale fictive, les femmes enceintes ont complété un questionnaire qui incluait 25 items basés sur la Théorie du comportement planifié (TCP), 26 items basés sur le Cadre des domaines théoriques (CDT) et 14 items relatifs aux caractéristiques socio-démographiques. Des analyses de régressions multinomiales ont été effectuées. RÉSUSTATS: Des 350 femmes enceintes ayant complété le questionnaire, 346 ont été retenues pour les analyses. Sept déterminants se sont révélés significativement associés à l’intention, soient l’attitude cognitive (P<0.0001), la norme morale (P<0.0001), la norme descriptive (P=0.0036), et les croyances attitudinales suivantes (P<0.05): l’OAD facilite la réflexion en couple (avantage); le regret ressenti après avoir décidé de ne pas utiliser un OAD (regret anticipé); l’intérêt du clinicien à présenter l’OAD incite les femmes à l’utiliser (incitatif); et l’OAD rassure les femmes enceintes (émotion). CONCLUSION : Les déterminants identifiés aideront au développement d’une intervention auprès des femmes enceintes visant l’implantation d’un OAD dans le contexte du dépistage prénatal de la T21.

LEROUX EMILIE, Kalavrouziotis Dimitri, Sénéchal Mario, Charbonneau Éric

Résidents

Affiche numéro 207
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LE SEVRAGE ET L'EXPLANTATION DE HEARTMATE II : NOTRE EXPÉRIENCE AVEC UN BOUCHON APICAL EN DACRON

Objectifs : Les dispositifs d'assistance ventriculaire améliorent la survie et la qualité de vie des patients avec insuffisance cardiaque terminale. La récupération, bien qu'improbable, peut survenir. Nous présentons notre expérience avec 6 explantations consécutives de HeartMate II exécutées en utilisant un bouchon apical en Dacron qui permet de préserver la géométrie et fonction ventriculaire. Méthodes : Entre le 6 avril 2009 et le 4 juin 2015, 6 (13%) de 46 patients consécutifs avec HeartMate II ont présenté des signes de récupération après un support d'une durée moyenne de 247±198 jours et ont entrepris notre protocole de sevrage. Quatre (67%) étaient des hommes, d'environ 44±12 ans, avec une classe INTERMACS de 3 (66%, 2 en classe 2) à la présentation initiale, une FEVG moyenne de 11±1% et 4 (67%) avec une étiologie toxique probable. Nos critères de récupération étaient : une FEVG de 50% et plus, un LVEDD de moins de 50mm, une absence d'IM ou de dysfonction VD. L'approche chirurgicale était une sternotomie pour retirer le maximum de matériel prosthétique. Le bouchon de Dacron a été conçu pour être adapté au manchon de la canule d'entrée en utilisant un greffon Hemashield 28mm de 27cm. En post-opératoire, les patients reçoivent une petite dose d'aspirine après 3 mois d'anticoagulation. Résultats : La procédure a été un succès pour les 6 patients : la géométrie et la fonction du VG sont restées inaltérées et les paramètres hémodynamiques satisfaisants. Il n'y a pas eu de décès péri-opératoire ou durant le suivi moyen de 30±21 mois. La FEVG moyenne observée est de 45±9%. Aucun patient n'a eu besoin d'un support mécanique subséquent ou de transplantation. Il n'y a pas eu de complication rapportée en lien avec le bouchon : 0 thrombose, embolie ou déplacement. Conclusion : Un bouchon sur mesure en Dacron est une alternative sécuritaire pour l'explantation de HeartMate II. C'est une technique rapide, intéressante au niveau coût-efficacité, qui préserve la géométrie du VG et évite une dysfonction structurale et qui ne requiert pas d'anticoagulation à long terme. Le suivi à moyen terme est satisfaisant au niveau des résultats cliniques et des paramètres échographiques. Il demeure nécessaire d'approfondir l'expérience en ce qui a trait au sevrage et à l'exploitation de HeartMate II pour simplifier et standardiser les techniques employées.

LESPÉRANCE MAXIME, Maltais René, Trottier Marie-Claude, Poirier Donald. Laboratoire de Chimie Médicinal, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval (CHUL-T4) et Faculté de Médecine, Université Laval, Québec (Québec), G1V 4G2, Canada

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 17
Mercredi le 25 mai 16 h

SYNTHÈSE CHIMIQUE D’UNE SÉRIE DE DÉRIVÉS ESTRANE AVEC UNE CHAÎNE BROMOÉTHYLÉE À LA POSITION 3

La chimie des stéroïdes continue d’être un domaine d’intérêt en synthèse organique, ce qui supporte le développement de nouveaux médicaments stéroïdiens. Dans cet état d’esprit, on a synthétisé une série de dérivés stéroïdiens en se basant sur le PBRM, le premier inhibiteur stéroïdien irréversible et non-estrogénique de la 17β-hydroxystéroïde déshydrogénase type 1 (17β-HSD1). Une voie de synthèse à partir de l’estrone, un composé naturel, a produit des dérivés stéroïdiens qui possèdent une chaîne fonctionnalisée en position C16β; soit un triméthoxybenzyle (1), un bromométhylbenzyle (2) ou un méthoxycarbonylbenzyle (3), respectivement. Ces nouveaux composés ont été conçus pour étudier leurs interactions avec la 17β-HSD1, une enzyme impliquée dans la formation des estrogènes. Les premières étapes de la synthèse chimique permettent d’introduire le groupement hydroxyéthyle à la position C3. Les réactions suivantes impliquent l’ajout d’un groupement benzylique à la position C16 à l’aide d’une condensation aldolique, une réduction stéréosélective du carbonyle en C17 et une réduction stéréosélective de l’alcène pour obternir le C17β-OH et fixer la chaîne benzylique en C16β. À ce point de la synthèse, l’alcool primaire est bromé pour produire le composé final 1. Par contre, les produits 2 et 3 proviennent d’un autre intermédiaire réactionnel ayant un noyau hydroxyméthylbenzyle en C16β. Ce dernier subit la bromation de ses deux alcools primaires afin de former le composé final 2. En ce qui attrait au dernier composé, le groupe hydroxyméthylbenzyle est oxydé en acide puis estérifié. Finalement, l’hydroxyéthyle est bromé pour générer le composé final 3. La synthèse chimique et la caractérisation de chacune des molécules finales seront présentées.

CHAOJING LI 1-2 , Fujun Wang 1 , Peifeng Chen 1 , Wang Lu 1 , Robert Guidoin 2

1. College of Textiles Donghua University, Shanghai, China.

2.Département de Chirurgie, Université Laval et Centre de Recherche du CHU, Québec, QC, Canada.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 50
Mercredi le 25 mai 16 h

DETERIORATION IN VITRO VASCULAR PROSTHESES COMPOSITE PLA / PCL FOR APPLICATIONS IN SITU BIOLOGICAL ENGINEERING

Objectif Produire des prothèses vasculaires pour des applications innovantes en génie biologique. Celles-ci doivent être facilement disponibles et posséder des caractéristiques mécaniques optimales en utilisant la technologie des fibres. L’évolution de la tension radiale et la compliance pendant la dégradation des prothèses doit permettre de concevoir des implants mieux adaptés à l’environnement biologique. MéthodeLes fibres de PLA sont tricotées pour former des tubes cylindriques, soit de faible densité, soit de densité élevée. Ces tubes sont alors imprégnés d’une solution d’acide acétique de polycaprolactone (PCL). L’acide acétique excédentaire est éliminé par lyophilisation et des prothèses tubulaires de 6 mm de diamètre interne sont ainsi obtenues et identifiées CVS-H (haute densité) et CVS-L (basse densité). La dégradation accélérée in vitro est effectuée dans deux milieux différents : une solution d’hydroxyde de sodium 0.01N à pH 12 et une solution d’acide chlorhydrique 0.001N à pH 3. Les tests se déroulent pendant 50 jours avec tests mécaniques, MEB et XPS à 0,10, 20, 30, 40 et 50 jours.RésultatsLes prothèses se dégradent plus rapidement en milieu alcalin qu’en milieu acide. En milieu alcalin, la perte de résistance et la perte de compliance s’établissent à respectivement 92.2 % et 97.1 % après 50 jours pour les prothèses de haute densité CVS-H et 66.5 % et 94.8 % dans les prothèses CVS-L. En milieu acide, les caractéristiques physiques des deux types prothétiques, CVS-H et CVS-L demeurent semblables. Les prothèses CVS-H démontrent une plus grande perte de résistance à la traction pendant que la résistance à la compression des prothèses CVS-H est plus marquée pour les prototypes CVS-L. Toutefois, la compliance demeure stable et aucune contraction n’est observée. En XPS, les modifications cristallines sont plus importantes pour le PLA que pour le PCL.ConclusionLes différences de vitesse de dégradation du PLA et du PCL entraînent des pertes de caractéristiques mécaniques différentes. Ces résultats démontrent qu’il est faisable d’ajuster la vitesse de dégradation selon les pourcentages de PLA et de PCl pour proposer des prothèses adaptées aux besoins.

LORTHOIS, ISABELLE ; Martin, Guillaume ; Pouliot, Roxane. Centre Multidisciplinaire de Développement du Génie Tissulaire, LOEX, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 274
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DÉVELOPPEMENT D’UN NOUVEAU MODÈLE IMMUNITAIRE CUTANÉ TRIDIMENSIONNEL HUMAIN POUR L’ÉTUDE DU PSORIASIS.

OBJECTIF : Le psoriasis est une dermatose inflammatoire chronique, dans laquelle les macrophages et les lymphocytes T y jouent un rôle central. Dans le but de découvrir de nouveaux biomarqueurs potentiels, le développement d’un modèle tridimensionnel humain à partir de cellules cutanées et de cellules immunitaires humaines semble pertinent et essentiel dans le but de mieux comprendre les mécanismes cellulaires et moléculaires s’y déroulant. MÉTHODES : Des substituts cutanés sains et psoriasiques sont générés via la méthode d’auto-assemblage. En parallèle, des cellules mononucléées de sang humain de donneur sain sont isolées par la technique de Ficoll-Hypaque, permettant de séparer les composants cellulaires sanguins via un gradient de densité et sont ensuite différenciées en macrophages. Les cellules phagocytaires sont ensuite ajoutées aux feuillets dermiques lors de la culture submergée une semaine avant le montage à l’air-liquide. Les équivalents sains et psoriasiques sont sacrifiés au jour 14, après différenciation et stratification de l’épiderme. RÉSULTATS : Nos récents résultats démontrent que des kératinocytes psoriasiques co-cultivés en présence de lymphocytes T pré-activés sécrètent davantage de facteurs et de cytokines pro-inflammatoires, tels que TNF-α, IL-6, MCP-1, IL-8 et IL-1β, comparativement aux kératinocytes sains co-cultivés dans les mêmes conditions d’expérimentation. Nos premiers travaux en culture tridimensionnelle nous permettent de confirmer, par immunofluorescence, la présence de nos macrophages dans le compartiment dermique jusqu’à 14 jours après la mise à l’air-liquide des substituts. Ces cellules immunitaires ne semblent pas modifier la différenciation épidermique des substituts sains ni des substituts psoriasiques lésionnels, comme il est possible de l’observer sur des coupes histologiques. Nos travaux actuels portent sur l’étude du profil inflammatoire des substituts cutanés, par suivi des sécrétions protéiques des différentes conditions cellulaires (sains vs psoriasiques). CONCLUSION : Ce nouveau modèle cutané pourrait, à l’avenir, servir d’outil novateur pour l’étude de nouvelles cibles thérapeutiques dans le traitement de diverses atteintes cutanées chroniques.

AURÉLIE LOUIT1,33, Sarah Paris-Robidas1,3 , Vincent Emond1,3, Denis Soulet2,3 et Frédéric Calon1,3.
1Faculté de Pharmacie, Université Laval, 2Faculté de médecine, Université Laval, 3Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 18
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉTUDE DE L’INTERNALISATION DE FRAGMENTS FAB ET DE MICELLES POLYIONIQUES, CIBLANT LE RÉCEPTEUR DE LA TRANSFERRINE MURIN, AU NIVEAU DES CELLULES ENDOTHÉLIALES CÉRÉBRALES

OBJECTIF : Il a été proposé que, dû à leur liaison monovalente, des fragments Fab d’anticorps monoclonaux (AcM) ciblant le récepteur de la transferrine (RTf) pourraient traverser la barrière hémato-encéphalique (BHE). Dans cette étude, nous avons effectué la caractérisation de l’internalisation de fragments Fab d’AcM Ri7 et de micelles polyioniques (MPs) couplés à des fragments Fab’ Ri7 in vitro et in vivo.MÉTHODES : Les fragments Fab d’AcM Ri7 et 2a3 (IgG contrôle) ont été obtenus suite à une digestion à la papaïne, purifiés sur colonne de protéines G et marqués avec l’Alexa Fluor 647. Les MPs renfermant un piARN fluorescent (siGLO) ont été couplés à des fragments Fab’ d’AcM Ri7. Les fragments Fab (10 nM) et les MPs (500 nM) ont été incubés pendant 15 min et 1 h avec des cellules de neuroblastome (N2A). Ils ont également été injectés à des souris Tie2GFP sacrifiées 1 h et 8 h post-injection (0,1 µmol/kg pour les fragments Fab et 1,33 mg/kg pour les MPs). Les fragments Fab (28,5 nmole/kg) ont en plus été testés en perfusion cérébrale in situ sur des souris Tie2GFP. RÉSULTATS : Les fragments Fab ne sont ni internalisés dans les cellules N2A ni dans les CECCs contrairement aux AcM Ri7. Cependant, les études menées avec les MPs couplés au Fab’-Ri7 montrent une accumulation dans les cellules N2A, et ce d’autant plus que le temps d’incubation augmente, et une colocalisation avec EEA-1, marqueur endosomal et le RTf. Les MPs s’accumulent aussi dans les CECCs, et ce surtout à 1 h post-injection, mais ne traverse pas la BHE car aucun signal fluorescent provenant des MPs n’a été observé en dehors de la vascularisation cérébrale. CONCLUSION : Les fragments Fab Ri7 ne s’accumulent ni dans les cellules N2A, ni dans les CECCs. En revanche le couplage de fragments Fab’ avec des MPs permet leur accumulation dans les cellules N2A et dans les CECCs . En vue d’effectuer du ciblage thérapeutique cérébral, les MPs pourraient potentiellement être utilisés comme vecteur thérapeutique et permettre la libération d’un agent actif au niveau du cerveau par le système de transcytose médiée par récepteur.

XIAO LUO; LISA TOPOLNIK, CHUQ-CHUL, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 245
Jeudi le 26 mai 10 h 15

PROPRIÉTÉS DES CONNEXIONS SYNAPTIQUES ÉTABLIES PAR LES PROJECTIONS EXTRINSÈQUES SUR LES NEURONES DÉSINHIBITEURS DE L’HIPPOCAMPE

OBJECTIF: Le traitement d'information dans les circuits corticaux exige un équilibre délicat entre l'excitation et l'inhibition. En plus des interneurones inhibiteurs qui contrôlent l'activation de cellules pyramidales, il existe des interneurones spécifiques (IS) aux interneurones qui coordonnent le niveau d'inhibition du réseau et sont impliqués dans la désinhibition. Dans cette étude, nous nous sommes concentrés sur le circuit désinhibiteur hippocampique du CA1 composé des IS du type 3 (IS3). Ces cellules font des synapses sur les interneurones qui expriment la somatostatine et contrôlent à leur tour l'intégration des projections corticales saisies par les dendrites distales des cellules pyramidales. Nous avons évalué les propriétés synaptiques des projections excitatrices extrinsèques formées sur les cellules IS3 pour comprendre leur rôle dans le recrutement des circuits désinhibiteurs. MÉTHODES: Pour étudier les mécanismes d'intégration des voies extrinsèques par les cellules IS3, nous avons utilisé des enregistrements de type patch-clamp en configuration cellule entière ainsi que la stimulation électrique, pharmacologique et optogénétique dans les tranches de l’hippocampe de souris VIP-GFP et VIP-tdTomato. RÉSULTATS: Nos données ont montré que les courants postsynaptiques excitateurs (EPSCs) évoqués dans les cellules IS3 par la stimulation électrique de la stratum lacunosum moleculare (LM) avaient une petite amplitude (15.3 ± 3.6 pA) et un lent temps de montée (3.1 ± 0.6 ms), en accord avec un emplacement distal des synapses excitatrices. De plus, deux types de LM-EPSCs ont été enregistrés avec une ou deux composantes causées par l'activation du récepteur AMPA seulement ou AMPA et NMDA, respectivement. De plus, des LM-EPSCs évoqués à des fréquences différentes de stimulation (5-40 Hz) ont montré une facilitation synaptique à court terme. En outre, les cellules IS3 reçoivent des projections du noyau médian du raphé et montrent des courants excitateurs lents suite à l’activation pharmacologique des récepteurs sérotoninergiques. CONCLUSION: Ces résultats indiquent que les interneurones hippocampiques IS3 peuvent intégrer des afférences extrinsèques fonctionnellement distinctes pour fournir la désinhibition nécessaire à la sélection d'informations cortico-hippocampiques.

LUTHOLD CAROLE, Lambert Herman, Fuchs Margit, Lavoie Josée N.
Centre de recherche sur le cancer de l'Université Laval, Hôtel-Dieu de Québec, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval, Québec, Canada.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 486
Jeudi le 26 mai 13 h

LA PHOSPHORYLATION DU CO-CHAPERON BAG3 MODULE SA FONCTION MITOTIQUE

OBJECTIF : Les petites protéines de choc thermique (HSPB) sont des chaperons moléculaires qui préviennent l’agrégation des protéines lors de stress cellulaires et favorisent la survie cellulaire. Elles modulent également plusieurs processus physiologiques en régulant le remodelage des structures du cytosquelette par des mécanismes peu compris. Le complexe chaperon formé des protéines HSPB8 et BAG3 est impliqué dans la dégradation de protéines du cytosquelette par autophagie sélective. Des altérations dans l’activité de ce complexe sont corrélées avec le développement de maladies humaines telles que les cancers où BAG3 est surexprimé. Nous avons découvert un nouveau rôle pour HSPB8 et BAG3 lors de la mitose, dans le remodelage des structures d’actine qui contrôlent la division cellulaire. Cette étude vise à élucider les mécanismes régulant l’activité mitotique de BAG3-HSPB8, et plus particulièrement, le rôle de la phosphorylation de BAG3.METHODES : Afin d’étudier le mécanisme impliqué, une étude de type structure-fonction a été réalisée, par la mutation des acides aminés phosphorylées en mitose et le développement d’anticorps phospho-spécifiques.RESULTATS : Nos résultats montrent que BAG3 est phosphorylé sur la Thr285 et la Ser386 de façon dépendante de CDK1-cyclin B1 (in vitro et in cellulo). Cependant, seule la mutation de la Thr285 inhibe la capacité d’une protéine BAG3-GFP à restaurer les défauts mitotiques provoqués par la déplétion de BAG3 endogène. BAG3, en association avec HSPB8, est recruté à l’enveloppe nucléaire en G2/M et se localise dans région appelée « matrice mitotique ». En outre, des interactions entre BAG3 et des protéines de l’enveloppe nucléaire et du cytosquelette d’actine sont régulées de façon cycle cellulaire dépendante et phosphorylation dépendante.CONCLUSION : Cette étude pourrait mettre en lumière de nouveaux mécanismes du contrôle de qualité des protéines qui soutiennent la dynamique du cytosquelette d’actine et qui favorisent l’expansion des cellules tumorales.

M.GAGNÉ, LAURENCE1;MMallette, Frédérick A.2 et Huot, Marc-Étienne1
1. Centre de Recherche sur le Cancer de l’Université Laval; Départements de Biologie moléculaire, biochimie médicale et pathologie; Université Laval
2. Unité de recherche sur la structure de la chromatine et la sénescence cellulaire, Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Université de Montréal

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 288
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉTUDE DE L’INTERACTION ENTRE KDM4A ET DEPTOR, UN NOUVEAU MODE DE RÉGULATION DE LA VOIE MTOR

OBJECTIF : Les gliomes de bas grade présentant des mutations hétérozygotes dans les enzymes Isocitrate déshydrogénase (IDH1 et IDH2) mènent à la production de 2-Hydroxyglutarate (2HG) au détriment de l’α-Ketoglutarate (αKG). De plus, ces gliomes présentent très tôt une activité accrue de mTOR et ce, de façon PTEN indépendante. Un criblage par ARN d’interférence ciblant des enzymes αKG dépendantes a permis l’identification de KDM4A, une lysine déméthylase, comme un nouveau régulateur de mTOR. Cette nouvelle régulation se passe via l’interaction entre KDM4A et DEPTOR, un inhibiteur de mTOR. En effet, nos expériences ont montré une perte de la protéine DEPTOR lorsque KDM4A est absent ou inactif. MÉTHODES : Afin de mieux comprendre l’importance de cette nouvelle interaction, nous avons regardé la stabilité de la protéine DEPTOR en fonction de la présence ou l’absence de KDM4A. Également, nous avons cherché à déterminer le mécanisme de régulation entre ces deux protéines par des tests d’immunoprécipitation et d’ubiquitination. RÉSULTATS : Nos résultats montrent que les niveaux protéiques de DEPTOR sont diminués lorsque KDM4A est inhibé ou absent. Comme il est connu que DEPTOR est dégradé par le protéasome lorsqu’il y a de faibles quantités de nutriments dans la cellule, nous avons validé que KDM4A pouvait également réguler la dégradation de DEPTOR par le protéasome. Nous avons pu déterminer que le domaine catalytique de KDM4A est important pour l’ubiquitination de DEPTOR. Pour ce qui est de DEPTOR, nous avons identifié des lysines clés dans son domaine PDZ qui participe à sa régulation. Nous chercherons donc maintenant à connaître comment celles-ci modulent l’activité et la dégradation de DEPTOR. CONCLUSION : Ainsi, nos résultats montrent que KDM4A influence la stabilité de DEPTOR par l’ubiquitination de ce dernier l’amenant à sa dégradation par le protéasome. Cette nouvelle régulation de DEPTOR influence directement les niveaux d’activité de mTOR, protéine importante dans le développement du cancer.

MAHEUX, CATHERINE; Pagé, Mélissa; Beaulieu, Marie-Josée; Langlois, Anick; Bossé, Ynuk; Débigaré, Richard et Blanchet, Marie-Renée. Centre de recherche de l’IUCPQ, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 503
Jeudi le 26 mai 13 h

LE CD34 DANS LA CAPACITÉ CONTRACTILE DU MUSCLE SQUELETTIQUE DANS UN MODÈLE D’ATROPHIE MUSCULAIRE ASSOCIÉ À LA MALADIE PULMONAIRE OBSTRUCTIVE CHRONIQUE.

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est majoritairement causée par le tabagisme et est souvent accompagnée d’une atrophie musculaire squelettique. L’atrophie musculaire est en partie causée par une déficience de l’activité des cellules satellites (CS), cellules progénitrices du muscle squelettique. En effet, dans la MPOC, ces cellules font preuve de senescence hâtive ce qui affecte leur capacité de différenciation. Le CD34, une sialomucine exprimée par les CS, participe à la régénération du muscle squelettique en permettant la migration des CS vers le site de blessure. Toutefois, le rôle du CD34 dans la capacité contractile du muscle squelettique en contexte hypoxique n’a jamais été vérifié. OBJECTIFS Vérifier le rôle du CD34 dans la contractilité du muscle squelettique dans un contexte d’atrophie musculaire induite par l’hypoxie. MÉTHODES Des souris Wild Type (WT) et Cd34-/- ont été exposées à des conditions hypoxiques (10% O2) pendant 2 jours. Des études de contraction isométrique en bains d’organes ont été effectuées sur les muscles Extensor digitorum longus (EDL) et soleus. RÉSULTATS Le muscle EDL Cd34-/- a une force maximale moindre lorsqu’exposé à des conditions hypoxiques et celui-ci perds sa capacité de récupération suite à une fatigue intense. Au contraire, les souris Cd34-/- exposées à des conditions hypoxiques ont un soleus possédant une force maximale plus grande que les muscles des autres conditions. Par contre, celui-ci se fatigue plus rapidement et de façon plus importante. Sa récupération est toutefois semblable aux autres conditions. CONCLUSION Le CD34 semble jouer un rôle important dans la contractilité du muscle squelettique dans un contexte d’atrophie musculaire. Toutefois, des études complémentaires seront nécessaires pour bien comprendre le fonctionnement de ce rôle. Ces travaux nous permettront d’étudier le CD34 comme cible potentielle dans la conservation de l'intégrité du muscle squelettique chez les patients MPOC.

MAHEUX, MAXIM; Simard, Mélissa; Pouliot, Roxane. CHU de Québec – CMDGT/LOEX, Département de pharmacie, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 280
Jeudi le 26 mai 10 h 15

COMPARAISON DU PROFIL EN CÉRAMIDES DE COUCHES CORNÉES SAINES ET PSORIASIQUES PAR CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

OBJECTIF : Évaluer la composition en céramides de couches cornées saines et psoriasiques afin d’en comparer le profil et de déterminer des biomarqueurs propres à la condition pathologique. MÉTHODES : La couche cornée est séparée du tissu et lyophilisée. Le tissu est broyé à l’aide d’un homogénéisateur et les lipides sont extraits selon la méthode de Bligh-Dyer. L’échantillon est ensuite appliqué sur une première plaque de chromatographie couche mince et les lipides non polaires sont élués du reste de la fraction lipidique. À l’aide d’un révélateur, la fraction de lipides polaires est prélevée de la plaque chromatographique et réextraite par une solution de Bligh-Dyer. Cette portion est ensuite reséparée sur une seconde plaque par chromatographie couche mince et éluée deux fois afin de séparer les différentes familles de céramides. RÉSULTATS : La région d’élution des céramides a été comparée pour les couches cornées saines et psoriasiques. Nos résultats nous permettent d’avancer que certaines bandes diffèrent du groupe sain par rapport à celui psoriasique. Précisément, pour le groupe d’échantillons psoriasiques où une bande intense y est, entre autres, observée et qui n’est pas le cas pour les couches cornées saines. CONCLUSION : Il existe une différence du profil en céramides de couches cornées saines et psoriasiques. Il est intéressant de penser que cette différence lipidique pourrait éventuellement être utilisée comme biomarqueur afin de suivre l’évolution de la pathologie.

MAILHOT BENOIT1, Lévesque Sébastien1, Paré Alexandre1, Coutu Daniel2, Schroeder Tim2 and Lacroix Steve1.

1Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval - CHUL, Département de médecine moléculaire, Faculté de médecine, Université Laval.

2Cell Systems Dynamics, Department of Biosystems Science and Engineering, ETH Zürich.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 246
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RECRUTEMENT AU SITE LÉSIONEL DE CELLULES PROGÉNITRICES EXPRIMANT LE RÉCEPTEUR DE L'INTERLEUKINE-1 DANS UN MODÈLE MURIN DE SCLÉROSE EN PLAQUES.

OBJECTIF : Notre groupe a démontré que l’IL-1β est critique au développement de l’encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE), le modèle murin de la sclérose en plaques. Récemment, nous avons découvert que des cellules non résidentes du système nerveux central (SNC) exprimant fortement le récepteur de type 1 de l’IL-1, IL-1R1, sont recrutées aux sites de lésion lors de la maladie. Nous avons pour objectif de caractériser ces cellules et leur implication dans la pathogenèse de la maladie.MÉTHODES : L’EAE fut induite activement par injection s.c. de MOG35-55 chez des souris sauvages (WT) et des souris n’exprimant pas l’IL-1β ou l’IL-1R1. Le recrutement ainsi que la caractérisation des cellules exprimant fortement l’IL-1R1 furent effectués par immunofluorescence sur des coupes de tissu et par cytométrie en flux (CF). RÉSULTATS : Les analyses par CF ont permis d’identifier les cellules IL-1R1high en tant que cellules souche hématopoïétiques (CSH) et progéniteurs multipotents (PMP) Lin- Sca1+ CD34+. Nous avons pu localiser ces cellules au niveau de la moelle osseuse et des organes lymphoïdes secondaires tels que la rate et les ganglions lymphatiques. De plus, l’injection i.v. de ces cellules lors de la phase d’induction de la maladie a occasionné des effets délétères sur la progression de l’EAE. CONCLUSION : La localisation des CSHs au sein des lésions démyélinisantes observées dans la moelle épinière de souris EAE suggère que ces cellules pourraient exercer des effets locaux dans le SNC inflammé. Cet aspect ainsi que l’importance de la signalisation de l’IL-1 chez les CSH/PMP IL-1R1+ seront évalués prochainement.

MAILHOT-LAROUCHE, SAMUEL ; Gazzola, Morgan ; Henry, Cindy ; Bossé, Ynuk. Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval (CRIUCPQ-UL), Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 8
Mercredi le 25 mai 16 h

LA PLÉTHYSMOGRAPHIE À 2 CHAMBRES: TECHNIQUE VALIDE POUR MESURER LA RÉACTIVITÉ BRONCHIQUE CHEZ LES RONGEURS ?

OBJECTIF : La technique de pléthysmographie à 2 chambres permet de mesurer la résistance spécifique des voies aériennes (sRaw). Cette technique comporte plusieurs avantages par son caractère non-invasif, nécessitant ni d’agents anesthésiants ou paralysants, ni d’intubation ou de ventilation mécanique et ni le sacrifice de l’animal suivant l’intervention. La présente étude a pour but de déterminer si le pléthysmographe à 2 chambres est un appareil valide afin de mesurer la réactivité bronchique chez la souris et le cobaye. MÉTHODES : La réactivité bronchique fut mesurée chez 15 souris et 10 cobayes à trois occasions. Les animaux étaient contentionnés et une fois la sRaw de base obtenue, ils furent exposés à des doses croissantes de métacholine nébullisée. RÉSULTATS : La sRaw de base des souris fut de 2,97±0,68 cmH2O/mL/s et celle des cobayes de 2,82±1,87 cmH2O/mL/s. Les augmentations de sRaw induites par les doses de métacholine de 12,5, 25 et 50 mg/ml furent de 1,14±0,82, 2,41±1,06 et 4,17±1,34 cmH2O/mL/s, respectivement. Chez le cobaye, les doses de métacholine de 0,03; 0,174; 0,316 mg/ml ont induit des augmentations de sRaw de 1,25±0,48; 2,12±0,96 et 2,84±0,83 cmH2O/L/s, respectivement. D’autres résultats et analyses sont à venir. CONCLUSION : Les résultats préliminaires semblent démontrer que le pléthysmographe à 2 chambres est un appareil valide afin de mesurer la réactivité bronchique chez les deux espèces testées. Il est donc envisageable d’entreprendre des études longitudinales dans lesquelles la détérioration des fonctions respiratoires serait mesurée prospectivement dans des modèles animaux de maladies respiratoires.

MALTAIS, MÉLANIE; Battaglia, Marco; Rossignol, Orlane. Centre de recherche de l'Institut Universitaire en Santé mentale de Québec.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 413
Jeudi le 26 mai 13 h

L'AMILORIDE EN TANT QU'ACTEUR DE LA PROPHYLAXIE DES ATTAQUES DE PANIQUES ET DU SOULAGEMENT DE LA DOULEUR

OBJECTIF : Nous avons démontré que les sujets ayant été exposés au paradigme RCF de séparation précoce développent une hypersensibilité excessive au CO2, et l'implication du gène asic1 dans cette réponse. Étant donné la corrélation entre douleur et anxiété dû au récepteur ASIC, ces mêmes sujets développent aussi une diminution du seuil de tolérance à la douleur thermique. Dans cette étude, nous avons évalué la possibilité de moduler, par inhalation d’amiloride, la réponse respiratoire en lien avec l’anxiété ainsi que la douleur. MÉTHODES : Pour créer une condition de séparation précoce, certains souriceaux sont séparés de leur mère biologique et transférés à une mère adoptive pendant les quatre jours suivants leur naissance. La réponse respiratoire au CO2 est mesurée par pléthysmographie et le seuil de tolérance à la douleur thermique évalué par le test de Hargreaves.

RÉSULTATS : Expérimentations en cours, résultats à venir…

MALVAUT SARAH1, Daroles Laura2, David Linda Suzanne1, Gribaudo Simona2, Caillé Isabelle2, Saghatelyan Armen1.1CRIUSMQ, Université Laval 2UMR 8246 Neuro-Paris-Seine, UPMC

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 59
Mercredi le 25 mai 16 h

LE RÔLE DES CELLULES GRANULAIRES EXPRIMANT LA CAMKIIΑ DANS LE BULBE OLFACTIF À L’ÂGE ADULTE

OBJECTIFS Le bulbe olfactif (BO) est l’une des régions du cerveau qui renouvelle ses populations d’interneurones, les cellules périglomérulaires et granulaires (CG). Les CG jouent un rôle important dans le traitement de l’information olfactive et différents sous-types de CG ont été décrits, sur la base de l’expression de différents marqueurs neurochimiques. Néanmoins, il reste à déterminer si les différents sous-types de CG jouent un rôle distinct dans le traitement des informations odorantes et les comportements olfactifs. MÉTHODES Des immunomarquages sont utilisés afin de caractériser l’expression de la CaMKIIα. Les propriétés électrophysiologiques sont analysées suite à des injections virales ciblant les sous-populations. L’implication comportementale des cellules CaMKIIα+ est étudiée grâce à l’expression du gène d’induction précoce cFos, marqueur de l’activation neuronale. L’inhibition de l’activité des CG CaMKIIα+ est réalisée à l’aide de la technologie des DREADDs. RESULTATS Nos résultats montrent que 50% des CG, indépendamment de leur âge, expriment la protéine kinase Ca2+/Calmoduline dépendante IIα (CaMKIIα). L’analyse morphologique des cellules CaMKIIα+ montre qu’elles sont indiscernables de leurs homologues négatifs en termes de localisation au sein de la couche des cellules granulaires, d’arborisation dendritique et de densité synaptique. De manière intéressante, 90% des cellules exprimant cFos dans le BO appartiennent à la population des cellules CaMKIIα+. Les cellules CaMKIIα+ reçoivent moins d’inhibition par rapport aux cellules négatives pour l’enzyme, l’amplitude des courants inhibiteurs post-synaptiques étant inférieure. Ce niveau d’inhibition moindre reçu par les cellules CaMKIIα+ pourrait sous-tendre le recrutement préférentiel de cette sous-population de CGs en conditions olfactives basales. A l’inverse, des tâches de mémoire associative à long-terme ou d’apprentissage perceptuel entrainent une augmentation du pourcentage de CG cFos+/CaMKIIα-. Enfin, l’inhibition de l’activité des cellules CaMKIIα+ altère les performances de discrimination d’odeurs. CONLUSION Nos résultats suggèrent que les CG CaMKIIα-positives et négatives pourraient être recrutées différemment et jouer un rôle distinct dans les différentes tâches olfactives.

JIJU MAO, Jean-Michel Bourget, Éric Philippe, Robert Guidoin, Lucie Germain, Ze Zhang



Centre de Recherche du CHU de Québec et Département de Chirurgie, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, QC, Canada.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 458
Jeudi le 26 mai 13 h

MODIFICATIONS MICRO-STRUCTURALES DU PÉRICARDE BOVIN DURANT LE MONTAGE DE VALVES CARDIAQUES : UNE EXPLICATION POSSIBLE DES DEHISCENCES

Objectif Les techniques de fixation et les traitements anti-calciques des tissus biologiques, et plus particulièrement du péricarde de veau, ont permis d’accroître significativement la durabilité des bioprothèses. Toutefois, des défaillances indépendantes aux phénomènes de calcification se produisent encore. Nous proposons une analyse microstructurale des modifications subies par les tissus pendant le montage des valves cardiaques afin d’illustrer leur capacité d’entrainer des défaillances ultérieures. MéthodeÀ partir de l’examen d’une valve explantée 7 ans après sa mise en place, nous avons enrobé dans le PMMA (polymethylmetha-crylate) une valve aortique fraîchement fabriquée pour l’implantation. Nous avons procédé à des coupes minces afin de pouvoir observer la méthode d’assemblage du coupon de péricarde de veau sur le support (polyacetal + fils d’acier inoxydable) en liaison avec le tissu de polyester. Les modifications micro-structurales furent examinées en microscopie optique et en microscopie électronique à balayage pour les enrobages dans le PMMA. L’explant humain et les contrôles furent également observés en lumière polarisée et en microscopie électronique à transmission après enrobage dans la paraffine. RésultatsL’explant humain était très sévèrement endommagé et déchiré le long du stent. L’enrobage d’une valve complète dans le PMMA a permis de démontrer les risques potentiels auxquels le péricarde de veau est exposé pendant l’assemblage de la valve. Les faisceaux ondulés de collagène, structure essentielle du péricarde, présentaient des élongations majeures au contact du stent. Les faisceaux de collagène ne présentaient plus leur structure ondulée et les délaminations entre les faisceaux étaient fréquentes, donnant lieu à des sites susceptibles de présenter des dehiscences après implantation. ConclusionEn considérant les différents modes d’échec des valves cardiaques en péricarde de veau, ces modifications structurales majeures illustrent des sites de grande vulnérabilité. Elles sont susceptibles d’initier des déchirures des feuillets. Des raffinements supplémentaires dans la fabrication de ces valves devraient permettre d’accroître encore leur durabilité.

MARCOUX, GENEVIÈVE1; Duchez, Anne-Claire1; Cloutier, Nathalie1; Provost, Patrick1; Nigrovic, Peter A.2; Boilard, Éric1. 1Centre de Recherche du CHUQ - CHUL, Faculté de Médecine de l’Université Laval et 2Department of Medicine, Division of Rheumatology Immunology and Allergy, Brigham and Women's Hospital and Harvard Medical School.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 289
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RÉVÉLER LA DIVERSITÉ DES VÉSICULES EXTRACELLULAIRES À L’AIDE D’ALGORITHMES POUR LA CYTOMÉTRIE EN FLUX.

OBJECTIF: Les vésicules extracellulaires (EV) sont de petites vésicules membranaires produites par les cellules lors de l'activation ou de l'apoptose et peuvent provenir de différentes lignées cellulaires, ce qui augmente leur diversité. Les EVs varient selon leur mode de libération, la composition de leur membrane et en fonction de leur contenu (organelles, facteurs de croissance, protéines, acide nucléique, etc.). Considérant leur implication dans la communication intracellulaire, les EVs peuvent aussi être utilisées en tant que biomarqueurs. L’amélioration continue des paramètres préanalytiques inhérents aux EVs et l’évolution de la technologie de cytométrie en flux permettent une évaluation plus efficace des EVs. Cependant, les méthodes pour distinguer de façon plus objective les EVs du bruit de fond, interpréter plusieurs paramètres simultanément et interpréter l’ensemble des résultats font défaut. MÉTHODES: Nous avons utilisé Spanning-tree Progression Analysis of Density-normalized Events (SPADE), un outil d’analyse qui combine des algorithmes pour l’analyse de données de cytométrie. Ce logiciel, déjà utilisé pour les cellules, fournit une approche nouvelle pour l'organisation et l’étude des sous-populations d’EVs. RÉSULTATS: SPADE a distingué les différentes EVs détectées par cytofluorométrie de flux à haute sensibilité et les a organisées de façon logique selon leur taille, leur granularité, le contenu mitochondrial, et l’expression de surface de la phosphatidylsérine et de récepteurs protéiques. Les EVs ont été organisées de façon hiérarchique, ce qui permet l'appréciation de leur hétérogénéité. En outre, SPADE a été utilisé pour analyser les EVs présents dans le liquide synovial de patients souffrant d'arthrite inflammatoire, ce qui a permis de révéler des sous-types de patients arthritiques. CONCLUSION: Notre étude révèle que les algorithmes de calcul sont applicables à l'analyse des données de cytométrie en flux pour les EVs, ce qui facilite la compréhension des fonctions des EVs et le développement de biomarqueurs.

MARECHAL, LOÏZE; Goupil, Serge; Fleys, Charlotte; Richard, François J.; Leclerc, Pierre. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 20
Mercredi le 25 mai 16 h

CARACTÉRISATION DE LA PHOSPHODIESTÉRASE 10A DANS LE SPERMATOZOÏDE BOVIN.

OBJECTIF : La phosphodiestérase 10 (PDE10) est capable d’hydrolyser l’AMP cyclique (AMPc) et le GMPc mais est bien plus efficace sur l’AMPc. Cette enzyme est bien étudiée dans le cerveau puisqu’elle est impliquée dans plusieurs pathologies neurodégénératives. Mais elle est aussi exprimée dans le testicule, où son rôle et l’identité des isoformes sont méconnus. Comme l’AMPc joue un rôle important dans la physiologie spermatique, nous allons vérifier si PDE10A est impliquée dans la capacitation et dans le contrôle de la motilité, deux points essentiels pour la fécondation. MÉTHODES : Après des expériences de 3’ et 5’ RACE, une approche protéomique (immunoblots, immunoprécipitations, immunofluorescence, spectrométrie de masse) a été utilisée pour caractériser et localiser PDE10A. La motilité spermatique a été mesurée par CASA (Computer Assisted Sperm Analysis) et l’intégrité acrosomale par marquage au PNA-FITC. RÉSULTATS : Les variants d’ARN X3 et X5 sont exprimés dans les testicules, les spermatocytes et les spermatides bovins, et l’isoforme X4 de la protéine encodé par le variant d’épissage X5, est présent dans le spermatozoïde éjaculé. Après fractionnement cellulaire par cavitation à l’azote, la protéine a été retrouvée majoritairement dans la fraction cytosolique, mais également dans la fraction membranaire en plus faible proportion. PDE10A est localisée dans la région acrosomale des spermatozoïdes. Suite à la cryoconservation, on a pu établir une corrélation positive entre l’intégrité acrosomale et la quantité de PDE10A. En incubant des spermatozoïdes avec des inhibiteurs de PDE10A, on a pu observer que l’enzyme n’impactait pas les différents paramètres de motilité mesurés par CASA. Enfin, l’inhibition de PDE10A spécifiquement induit la réaction acrosomale. CONCLUSION : PDE10A est exprimée dans le testicule bovin (variants X3 et X5) et l’isoforme X4 de l’enzyme est présent dans les spermatozoïdes éjaculés. La protéine est majoritairement cytosolique et se retrouve dans la région acrosomale. Contrairement à ce que l’on pensait initialement et en accord avec la présence de l’enzyme dans la région acrosomale, PDE10A ne semble pas impliquée dans la motilité des spermatozoïdes mais pourrait jouer un certain rôle dans la réaction acrosomale.

MARS JEAN-CLÉMENT; SABOURIN-FÉLIX MARIANNE, Herdman Chelsea, Stefanovsky Victor, Tremblay Michel, Tom Moss
Laboratory of Growth and Development, St-Patrick Research Group in Basic Oncology, Cancer Division of the Quebec University Hospital Research Centre.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 290
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉTUDE DE LA RÉGULATION DE LA TRANSCRIPTION DES GÈNES D'ARN RIBOSOMIQUE

OBJECTIF : Les ARN ribosomiques (ARNr) entrent dans la composition des ribosomes, responsables de la totalité de la production des protéines d'une cellule. La production de ces ARN représente une part très importante du métabolisme cellulaire. La régulation de leur transcription est directement reliée au métabolisme, au cycle cellulaire, à la prolifération et aussi à la transformation des cellules en cellules cancéreuses. Le but de mon projet est de comprendre les mécanismes de régulation de la transcription. MÉTHODES : Le laboratoire a créé des lignées de cellules conditionnelles pour des facteurs de transcription essentiels à la transcription des ARNr. Ces cellules permettent l'étude de la localisation des facteurs de transcription par ChIPseq. Elles permettent également l'étude de la transcription par marquage métabolique et l'état d'activation des gènes par le traitement au psoralen. RÉSULTATS : Après avoir mis au point une nouvelle méthode d'analyse bio-informatique, j'ai pu localiser précisément les différents acteurs connus de la transcription des ARNr. Mes résultats montrent également la présence d'un deuxième complexe de pré-initiation (PIC) sur le Spacer Promoter, situé en amont du promoteur canonique. La présence de ce PIC corrèle avec la présence de l'ARN polymérase I ainsi que du facteur de terminaison de la transcription TTF. Mes investigations m'ont également poussé à étudier différentes marques d'histones impliquées dans l'activation des gènes ainsi que de facteurs architecturaux comme CTCF ou le complexe cohésine. CONCLUSIONS: Mes données suggèrent que la régulation de la transcription des gènes codants les ARNr passe par l'établissement d'une chromatine spécialisée par UBF qui exclue les histones et modifications d'histones. UBF permet la formation du PIC au niveau des deux promoteurs indépendamment de la transcription. Ces résultats impliquent un rôle important du Spacer Promoter dans les mécanismes de régulations de cette transcription.

MARTIN, CAROLINE; Roch, Geneviève; Deshaies, Marie-Hélène. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Université Laval, Département de médecine sociale et préventive, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 29
Mercredi le 25 mai 16 h

CONTRIBUTION D’UN PROGRAMME DE SOUTIEN POSTNATAL À DOMICILE EN MATIÈRE DE SANTÉ MATERNELLE : LE POINT DE VUE DES MÈRES UTILISATRICES

PROBLÉMATIQUE: La période postnatale est un moment charnière où les mères font face à de nombreux défis. Il existe au Québec un programme de soutien postnatal à domicile appelé « relevailles » offert par différents organismes à but non lucratif. La manière dont il intervient sur la promotion de la santé maternelle demeure méconnue.OBJECTIFS : Comprendre comment le programme de relevailles répond aux besoins des mères utilisatrices et intervient sur le développement de leurs habiletés de santé. MÉTHODOLOGIE : Devis d’étude qualitatif explicatif s’appuyant sur l’analyse secondaire de données comprenant des entretiens individuels (N=26), complétées par des sources documentaires. L’analyse de contenu dirigée est réalisée avec le logiciel QDA Miner et s’appuie sur un cadre de référence inspiré du modèle de promotion de la santé périnatale de Fahey et Shenassa (2013). RÉSULTATS : Les constats préliminaires indiquent notamment que le recours aux relevailles permet de satisfaire trois catégories de besoins exprimés par les mères. Les actions posées par les assistantes périnatales favorisent l’activation de l’efficacité personnelle et la mobilisation du soutien social. CONCLUSION : Le programme des relevailles contribue à la promotion de la santé maternelle en potentialisant le développement d’habiletés de santé des mères utilisatrices ce qui leur permettra de mieux prendre soin d’elles et de leurs enfants

MARTIN ELISABETH MD MPH, Mohammadi Siamak MD, Jacques Frederic MD, Kalavrouziotis Dimitri MD, Voisine Pierre MD, Doyle Daniel MD, Perron Jean MD

Division de chirurgie cardiaque, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Quebec

Résidents

Affiche numéro 209
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LA PROCÉDURE DE ROSS: 25 ANS D'EXPERTISE

OBJECTIFS - La procédure de Ross est décrite pour remplacement valvulaire aortique chez les enfants et aussi pour les jeunes adultes mais elle demeure controversée. L’objectif principal de l'étude était d'évaluer les résultats échographiques à long-terme avec la procédure de Ross et de comparer la survie avec la population générale. MÉTHODES - Tous les patients ont été inclus dans l'étude. Le suivi postopératoire a été complété pour tous les patients et aucun n'a été perdu au suivi. Des analyses de survie ainsi que des modèles de Cox ont été effectués pour déterminer les prédicteurs de reinterventions. RÉSULTATS - Entre 1990 et 2015, 310 adultes ont été opérés par la procédure de Ross. L'age moyen était de 40.8 ans et le diagnostique préopératoire était majoritairement relié a une malformation valvulaire congénitale (71.6%). La survie à 30 jours était de 98.7% et et 83.6% à 20 ans. Comparée à la population générale, la mortalité tardive était significativement plus basse pour les patients Ross. Les réinterventions cardiaques reliées à la procédure de Ross n'ont pas influencé la mortalité (log-rank p=0.7). La grosseur de la valve aortique était associée à la détérioration de l'autogreffe (HR, 1.1 [95% CI, 1.01-1.24]; p=0.03) et la sténose aortique (HR, 0.4 [95% CI, 0.18-0.69]; p=0.002) était un facteur protectif. CONCLUSION - La procédure de Ross est associée à une survie à long terme excellente indépendamment des réinterventions cardiaques. Cette chirurgie demeure une option pertinente malgré une survie diminuée comparée à la population générale.

MASI, DELPHINE; Carreau, Madeleine. Centre de recherche du CHUQ, CHUL, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 493
Jeudi le 26 mai 13 h

RÔLE DES PROTÉINES FANCONI DANS LA RÉGULATION DE LA VOIE WNT

OBJECTIF: L’Anémie de Fanconi (AF) est une maladie génétique qui se caractérise par une perte des cellules souches hématopoïétiques et un risque accru au développement de cancers. La protéine Fanconi de type C (FANCC) est connue pour être impliquée dans la régulation du gène Dickkopf-1 (DKK1) qui code pour la protéine DKK1 identifiée comme un inhibiteur de la voie Wnt. Cette voie permet la régulation de nombreux processus cellulaires et est retrouvée dérégulée dans de nombreux cancers. Cette étude a pour objectif d’identifier les mécanismes de la régulation de DKK1 par FANCC. MÉTHODE: L’influence de FANCC sur la régulation transcriptionnelle de DKK1, est étudiée par des essais de type gènes rapporteurs. L’effet de FANCC sur la régulation de la voie Wnt est mesuré par immunobuvardage des protéines effectrices de Wnt suite aux traitements à l’aide d’activateurs ou des inhibiteurs de cette voie. RÉSULTATS: Nos résultats montrent que les cellules de patients mutées pour le gène FANCC présentent une surproduction de DKK1, mesuré de façon intracellulaire et dans le surnageant de ces cellules. Cette surproduction s’explique par une perte de répression du gène DKK1. De plus, les mutations dans FANCC retrouvées chez les patients jouent un rôle clé dans la perte de la répression de DKK1. Afin d’élucider l’impact d’une surproduction de DKK1 sur la voie Wnt, nous avons évaluer l’état de la voie par l’analyse de sa protéine effectrice, la β-caténine. Ainsi les cellules AF présentent un retard, voir une perte d’accumulation de la β-caténine en comparaison aux cellules contrôles, suite à un traitement activateur de la voie Wnt. De manière intéressante, les cellules AF montrent aussi une forte augmentation de la quantité de deux protéines responsables de la dégradation de la β-caténine, soit la protéine Adenomatous Polyposis Coli (APC) et la protéine AXIN-1. CONCLUSION: Nos résultats montrent que les cellules AF présentent un défaut dans la régulation de la voie Wnt tant par l’incapacité des cellules AF à accumuler la β-caténine lors d’une activation de cette voie, que par la surproduction de DKK1. L’identification des mécanismes sous-jacents cette dérégulation, va permettre une meilleure compréhension de la prédisposition aux cancers des patients AF, et l’élaboration de nouvelles cibles thérapeutiques.

MAVROMATIS NICOLAS, Neige Cécilia, Gagné Martin, Mercier Catherine.
CIRRIS, Département de réadaptation, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 51
Mercredi le 25 mai 16 h

EFFET D’UNE DOULEUR EXPÉRIMENTALE SUR LA PLASTICITÉ INDUITE PAR UN APPRENTISSAGE MOTEUR.

OBJECTIF : La douleur est fréquente chez les personnes qui doivent réapprendre à effectuer des tâches motrices en réadaptation. Pourtant son impact sur l’apprentissage moteur est encore peu connu. Cette étude vise à déterminer l’impact de la présence de douleur expérimentale pendant un entraînement moteur sur les gains de performance motrice et les changements corticospinaux qui y sont associés.METHODE : Onze participants (n total visé = 30) ont réalisé une tâche d’apprentissage moteur composée de 10 blocs, en absence (groupe Contrôle; n=5) ou présence de douleur induite par une crème de capsaïcine (groupe Douleur; n=6, douleur moyenne rapportée de 3,2/10±0,5). La tâche consiste à moduler la force de préhension de façon à déplacer un curseur le plus rapidement et précisément possible entre des cibles selon une séquence définie. Le temps moyen par séquence ainsi que le taux d’erreurs sont mesurés pour chaque bloc, permettant le calcul d’un indice de performance. L’excitabilité corticospinale est évaluée par la mesure des potentiels moteurs évoqués dans un muscle de l’index (FDI) par stimulation magnétique transcrânienne, avant la tâche, puis après chaque bloc.RESULTATS PRELIMINAIRES : Les résultats préliminaires suggèrent une évolution différente entre les deux groupes, tant pour les mesures comportementales que neurophysiologiques. Au niveau de l’indice de performance, seul le groupe Contrôle montre une amélioration significative entre la première et la seconde moitié de l’entraînement (p=0,005). Au niveau de l’excitabilité corticospinale, l’écart entre les groupes tend à augmenter au fil du temps (p = 0.087 pour la seconde moitié de l’entraînement). Surprenamment, cette différence va dans le sens d’une plus grande augmentation de l’excitabilité corticospinale durant l’entraînement pour le groupe Douleur, malgré un gain plus limité au niveau comportemental. CONCLUSION : Ces premières observations supportent l’idée que la douleur puisse influencer les gains de performance et de moduler la plasticité corticospinale induite par un entraînement sensorimoteur. Les analyses sur l’échantillon complet permettront de confirmer ces résultats et de clarifier les relations entre les changements comportementaux et neurophysiologiques.

*MAXAN, ALEXANDER; Saint-Pierre, M; Mason, S; Smith, E; Ho, A; Watts, C; Tai, Y; Pavese, N; Piccini, P; Rosser, A; Dunnett, S; Cicchetti, F; Barker, R.
*Centre de Recherche du CHU de Québec, Département de Psychiatrie et Neurosciences, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 42
Mercredi le 25 mai 16 h

TRANSPLANTATION CELLULAIRE CHEZ DES PATIENTS SOUFFRANT DE LA MALADIE DE HUNTINGTON: ANALYSES POST-MORTEM D'UN CERVEAU GREFFÉ

OBJECTIF: La maladie de Huntington est un désordre neurodégénératif génétique menant à une panoplie de problèmes moteurs, cognitifs et psychiatriques se manifestant à l’âge adulte. En l’absence de traitements, quelques essais cliniques à travers le monde ont été initiés afin de tester la transplantation cellulaire comme stratégie pouvant ralentir l’évolution de la maladie. L’un de ces essais fut réalisé par un consortium Anglais où cinq patients atteints de cette maladie reçurent des greffes de tissus fœtaux humains dans le cerveau. Notre équipe de recherche a été sollicitée pour faire les analyses post-mortem d’un des patients de cette cohorte, décédé 13 ans après la greffe. MÉTHODES: Le patient fut diagnostiqué en 1998 à l’âge de 40 ans. En 2003, il est recruté au protocole de transplantation et reçoit deux greffes dans le noyau caudé et 4 greffes dans le putamen (deux structures ciblées par la maladie) dans chaque hémisphère du cerveau. Un an plus tard, il subit une tomographie par émission de positrons pour 11C-raclopride (récepteur dopaminergique au niveau du striatum)) et 11C-PK11195 (réponse microgliale) afin d’évaluer l’état de la greffe. Le patient décède des suites d’une chute en 2015 et son cerveau est analysé. RÉSULTATS/CONCLUSIONS: Aucun patient de cette cohorte n’a manifesté d’effets bénéfiques de la transplantation cellulaire, sauf ce patient qui montre une amélioration de certains symptômes moteurs et psychiatriques. Chez tous les patients, les scans cérébraux permettent d’identifier les greffons, lesquels sont toutefois accompagnés d’une réponse inflammatoire. Ces observations sont confirmées en post-mortem chez le patient évalué bien que très peu de cellules aient survécues, possiblement dû à cette réponse inflammatoire importante. De plus, le produit génétique de la maladie, la protéine huntingtin mutée, est identifiée dans certaines cellules greffées suggérant que la maladie peut être transmise au greffon. Dans leur ensemble, ces données démontrent que la transplantation cellulaire n’a pas d’impact significatif chez les patients souffrant de la maladie de Huntington.

MAZON MELODY, Jacinthe Julien, Madeleine Carreau, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 487
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPLICATION DES PROTÉINES FANCONI DANS LA RÉGULATION DE LA VOIE DE SIGNALISATION WNT

OBJECTIF : L’anémie de Fanconi est une maladie génétique rare caractérisée par des malformations congénitales, une pancytopénie progressive conduisant à l’aplasie médullaire et une forte prédisposition aux leucémies. De précédents travaux au sein du laboratoire ont mis en lumière l’augmentation sérique de DKK1, une protéine inhibitrice de la voie de Wnt, dans les modèles murins de l’anémie de Fanconi FancA et FancC knockout ainsi que dans une lignée cellulaire déficiente en FANCD2. DKK1 est impliquée dans des pathologies associées à un défaut de l’hématopoïèse. L’objectif de notre projet est d’identifier l’origine de la production de DKK1 chez les souris Fanconi et de déterminer l’impact de sa surexpression sur l’état d’activation de la voie de Wnt dans leurs cellules souches hématopoïétiques (CSHs) et leur environnement. MÉTHODES : Pour toutes nos expériences des souris saines et déficientes en protéine Fanconi A (FancA-/- ) ou C (FancC-/-) ont été utilisées. Le type cellulaire à l’origine de la production de Dkk1 a été déterminé par marquage immunohistochimique de la moelle osseuse. Le niveau d’expression des protéines de la voie de Wnt a été déterminé par immunohistochimie, FACS et Western-Blot. Des analyses de qPCR ont été réalisées afin d’étudier l’état d’expression de la voie de Wnt.RESULTATS : Les souris Fanconi A-/- et C-/- présentent le même niveau d’expression protéique de DKK1 dans leur moelle osseuse que les souris saines, avec une expression spécifique dans les mégacaryocytes, les ostéoblastes et le tissu adipeux. L’étude des protéines impliquées dans la voie de signalisation de Wnt a mis en évidence la surexpression de la protéine de β-caténine dans la moelle osseuse des souris Fanconi A-/- et C-/- ainsi qu’une augmentation de la transcription de GSK3β, protéine impliquée dans sa dégradation.CONCUSION : L’absence de protéine Fanconi entraine une modification de la voie de signalisation Wnt conduisant à l’augmentation sérique de DKK1 et à la surproduction de β-caténine dans la moelle osseuse des souris Fanconi A-/- et C -/-. Compte-tenu de l’importance de la voie de Wnt dans le développement et la régulation des CSHs, cette altération pourrait expliquer les troubles hématologiques présentés par les patients Fanconi.

MEILLEUR-DURAND MELODY2,33, BUI Kim-Ly1,2, CARON-GAMACHE Elizabeth2, BOUCHARD Marc-Antoine2, RIBEIRO Fernanda1, MALTAIS, François1,2 and SAEY Didier1,2

1. Centre de recherche, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec- Université Laval, Québec, Canada. 2. Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada. 3. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale, Québec, Canada.

Financement : Bourse de recherche de la faculté de médecine de l'Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 222
Jeudi le 26 mai 10 h 15

REPRODUCTIBILITÉ DE LA PROCÉDURE DE MESURE DE FORCE MAXIMALE VOLONTAIRE ISOMÉTRIQUE DU QUADRICEPS DANS LA MPOC

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) se caractérise par une obstruction progressive et partiellement réversible des voies respiratoires ainsi que par des manifestations systémiques telle une dysfonction des muscles locomoteurs impactant directement l’espérance de vie. En raison de son importance clinique, L’American Thoracic Society et l’European Respiratory Society ont statué en 2014 sur la nécessité d’évaluer systématiquement la force du quadriceps chez cette clientèle. Le même document met en évidence que l’absence d’une procédure standardisée de cette prise de mesure et de valeurs de référence limitaient l’implantation clinique. L’objectif de cette étude est de déterminer la reproductibilité inter-visite de la mesure de force du quadriceps au cours d’une contraction maximale volontaire isométrique (MVCi) selon la procédure décrite par Bachasson et al. dans la MPOC et d’en éprouver la faisabilité clinique. Méthodologie: Vingt-deux candidats (12 hommes/10 femmes, âgés de 69 ± 7 ans) atteints de MPOC modérée à sévère (VEMS (%) de 55,07 ±21,96) ont participé à cette étude se déroulant sur deux visites espacées de 7 jours. Les participants effectuaient cinq MVCi de leur quadriceps suivant la procédure inspirée par Bachasson. La force de contraction était mesurée avec une jauge de force (Shimpo FGE-0.5 Digital Force Gauge, China). La moyenne des deux meilleures MVCi reproductibles de chacune des deux visites a servi déterminer le coefficient de corrélation intraclasse (ICC). La faisabilité de la procédure a été évaluée en calculant le temps des procédures et via un questionnaire. Résultats:. L’ICC inter-visite de la CMVi était de 0.979. La durée de passation est de 19.86 ± 5,5 minutes pour la première visite et de 16,73 ± 3,2 minutes pour la seconde visite. Aussi, aucune douleur ni épisode de désaturation sévère n’ont été rapportée. Conclusion: La mesure de la CMVi selon la procédure décrite par Bachasson possède une excellente fidélité inter-visite et une très bonne faisabilité auprès d’une clientèle ayant une MPOC. Il s’agit donc d’une procédure de choix applicable en clinique.

MELKI IMÈNE, Cloutier Nathalie, Lévesque Tania, Fortin Paul R., Boilard Eric
Centre de Recherche du CHU de Québec
Université Laval, Faculté de Médecine, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 275
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DES MITOCHONDRIES SONT LIBÉRÉES PAR LES PLAQUETTES ACTIVÉES DANS LUPUS ÉRYTHÉMATEUX DISSÉMINÉ.

OBJECTIF : Les mitochondries sont les organelles en charge de produire l’énergie aux cellules. Lorsqu’elles sont présentes dans le milieu extracellulaire, cependant, elles représentent un fort stimulus pro-inflammatoire, potentiellement dû à leurs nombreuses homologies avec les bactéries. Nous avons montré que les plaquettes, lorsqu’activées, libèrent leurs mitochondries. Les plaquettes sont activées chez les patients lupus érythémateux disséminé (LED), une maladie inflammatoire caractérisée par une présence dans le sang de complexes immuns (CI). Cependant, si les plaquettes libèrent leurs mitochondries dans LED, et suite à quel stimulus, demeure inconnu. Notre objectif est de vérifier si les plaquettes contribuent à l’inflammation via leur libération de mitochondries, et de déterminer comment elles sont activées dans cette pathologie. MÉTHODES : Les plaquettes de donneurs sains ont été incubées avec des CIs synthétiques. La libération de mitochondries a été analysée par cytométrie en flux. Pour vérifier notre hypothèse in vivo, nous avons injecté des CIs dans des souris exprimant ou n’exprimant pas FcγRIIa, l’unique récepteur à IgG-CI sur les plaquettes. Enfin, la présence de plaquettes activées et de mitochondries en circulation fut déterminée prospectivement dans une cohorte de patients atteints de LED. RESULTATS: L’incubation des plaquettes avec des CIs induit la libération de mitochondries de façon dépendante du FcγRIIa. Chez les souris exprimant FcγRIIa, les plaquettes sont activées en réponse à l’injection de CIs et cette activation corrèle avec une augmentation des mitochondries circulantes. Ce processus est absent chez les souris déficientes en FcγRIIa. Chez les patients atteints de LED, la détection d’IgG sur les plaquettes activées et la présence de mitochondries extracellulaires sont observées, suggérant ainsi que les mitochondries sont libérées pendant le LED de façon concomitante avec une activation des plaquettes par des CIs. CONCLUSION : Les CIs, en se liant au FcγRIIa, permettent l’activation des plaquettes et la libération de mitochondries. Ce nouveau mécanisme inflammatoire peut expliquer la caractéristique systémique et chronique du LED et révèle le potentiel de cibler le FcγRIIa.

AURÉLIE MERCIER; ADRIEN MOREAU; OLIVIER THÉRIAULT; MOHAMED CHAHINE. CENTRE DE RECHERCHE DE L'IUSMQ, Département de médecine, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 90
Mercredi le 25 mai 16 h

CARACTÉRISATION BIOPHYSIQUE, MOLÉCULAIRE ET PHARMACOLOGIQUE DES CANAUX SODIQUES DANS DES CARDIOMYOCYTES DÉRIVÉS DE CELLULES SOUCHES PLURIPOTENTES INDUITES.

OBJECTIF : Les cardiomyocytes dérivés de cellules souches pluripotentes induites humaines (hiPSC-CM) sont en voie de devenir incontournables pour modéliser les atteintes cardiaques associées à des dysfonctions des canaux sodiques Nav1.5. Dans cette étude, nous proposons de réaliser une caractérisation exhaustive de l'expression et des propriétés fonctionnelles des canaux Nav exprimés dans des hiPSC-CM contrôles. MÉTHODES : Des cardiomyocytes sont différenciés en monocouche à partir d'hiPSC saines par modulation de la voie de signalisation Wnt. L'induction de la cardiomyogenèse est confirmée par immunomarquage et par des mesures de potentiel en courant imposé. Après 30 jours de différenciation, les propriétés fonctionnelles et pharmacologiques des canaux sodiques sont investiguées à l'aide de la technique de potentiel imposé. Les profils transcriptomiques et protéiques des canaux Nav sont également déterminés par qRT-PCR et Western-blot. RÉSULTATS : Les hiPSC-CM sont composées d'une population hétérogène de cellules à activité contractile spontanée présentant un degré élevé d'organisation sarcomérique (TnT, mlc2v) et des potentiels d'action caractéristiques de cellules natives humaines nodales, atriales et ventriculaires. Les données électrophysiologiques et moléculaires révèlent que ~20% du courant Na+ est sensible à la tétrodotoxine et transiterait vraisemblablement par le sous-type neuronal Nav1.7. Comme attendu, la majorité du courant Na+ est porté par les canaux Nav1.5, est bloqué par la TTX à des concentrations de l'ordre du µM et présente une inhibition fréquence-dépendante par la lidocaïne, un anti-arythmique de classe Ib. Les profils d'expression des protéines Nav1.5 et Nav1.7 sont retrouvés comparables dans les hiPSC-CM et les tissus cardiaques natifs et diffèrent considérablement dans des lignées stables HEK-293. Les quatre sous-unités régulatrices Navβ sont exprimées dans les hiPSC-CM, la sous-unité β3 étant majoritaire. CONCLUSION : L'ensemble de nos données valident l'utilisation des hiPSC-CM en tant que modèle cardiaque in vitro approprié pour l'étude des mécanismes pathogéniques à la base des canalopathies sodiques et le développement de nouveaux agents thérapeutiques ciblant les canaux Nav.

MAYS, MERJANEH; Langlois, Amélie; Larochelle, Sébastien; Salvetti, Manon; Genest, Hervé; Beaudoin-Cloutier, Chanel; Moulin,Véronique J. Centre de recherche d’Organogénèse Expérimental de l’Université Laval/LOEX, CHU de Québec.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 236
Jeudi le 26 mai 10 h 15

IMPLICATION DES MICROPARTICULES PRODUITES PAR LES MYOFIBROBLASTES DE PLAIES DANS L’ANGIOGÉNÈSE.

OBJECTIF : Les myofibroblastes (Wmyo) sont des cellules apparaissant au cours de la cicatrisation, jouant un rôle central dans la reconstitution de la matrice. La production de microparticules (MP) par les Wmyo, démontrée précédemment par notre équipe, pourrait être un moyen de communication entre les cellules de la plaie. Nous avons déjà identifié par spectrométrie de masse, qu’il y a 292 protéines qui sont présentes de façon reproductible dans les MP produites par 6 populations de Wmyo. A l’aide du logiciel DAVID, des regroupements de protéines impliquées dans la production de la matrice extracellulaire (19 protéines, enrichissement :3; p<2.3x10-6) ainsi que dans le développement de vaisseaux sanguins/angiogenèse (19 protéines, enrichissement:2.83, p<6.7x10-5) ont été identifiés. En plus des protéines détectées par la spectrométrie de masse, un dosage par ÉLISA a montré que les MP contiennent du VEGF et du FGF2, deux cytokines qui ont été décrites comme hautement pro-angiogéniques. MÉTHODES :Les MP produits par les Wmyo ont été recueillies et quantifiées à l’aide d’un dosage de protéines avant de les ajouter sur les cellules endothéliales microvasculaires de peau (MVEC). La croissance a été évaluée après traitement pendant 6 jours par comptage cellulaire. La migration des MVEC a été évaluée à l’aide de test de Scratch alors que la formation de structures tubulaires a été quantifiée en ensemençant les MVEC sur du Matrigel ®. RÉSULTATS : La présence de MP produites par les Wmyo induit une augmentation significative de la croissance des MVEC, de leur vitesse de migration, ainsi que de la formation des tubules. CONCLUSION : Les trois mécanismes décrits étant à la base de l’angiogénèse, les MPs produites par les Wmyo pourraient stimuler l’angiogenèse au cours de la cicatrisation cutanée, élargissant le rôle des Wmyo pendant le processus cicatriciel.

MEZIOU, S* (1), Suhas, E (2), St-Jean, A (1), Roy, C (3), Ayotte, P (1) (3) (4), Lucas, M (1) (4).
(1) Centre de recherche CHU de Québec, Axe santé des populations et pratiques, optimales en santé, Québec, Canada,(2) Institut Louis Malardé, Tahiti, Polynésie Française,(3) Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), Québec, Canada,(4) Département de médecine sociale et préventive, Université Laval, Québec, Canada

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 30
Mercredi le 25 mai 16 h

MARQUEURS MÉTABOLIQUES EN RELATION AVEC LE STATUT PONDÉRAL CHEZ LES ADOLESCENTS DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE.

Introduction : Contrairement aux adultes, l’association entre les marqueurs métaboliques [acides aminés à chaîne branchée (BCAA; valine, leucine, isoleucine), leurs métabolites (acylcarnitines), acides aminés aromatiques (AAA; phénylalanine, tyrosine), acide glutamique, méthionine et arginine] et l’obésité chez les jeunes n’est pas bien établie et les études ont montré des résultats controversés.Objectif : Comprendre l’association entre ces marqueurs et le statut pondéral chez les adolescents.Méthodes : Étude transversale auprès de 91 adolescents (12-17 ans) de la Polynésie Française. Les concentrations plasmatiques des marqueurs métaboliques ont été évaluées. Les valeurs seuils de l’International Obesity Taskforce ont été utilisées pour définir les catégories du statut pondéral des enfants. La population d’étude a été répartie en deux groupes en fonction de l’âge médian (< 15 ans et ≥ 15 ans). L’analyse de covariance (ANCOVA), le test de tendance linéaire ainsi que la régression linéaire multiple ont été utilisés pour étudier l’association entre les marqueurs métaboliques et le statut pondéral dans chaque groupe d’âge.Résultats : La prévalence du surpoids et obésité était de 54% (17% d’obèses). L’augmentation des concentrations de BCAA (valine, leucine), d’AAA (phénylalanine), d’acide glutamique et de la carnitine était significativement associée au statut pondéral (P <0,01). Cette association persiste pour le groupe d’âge < 15 ans, mais chez les adolescents d’âge ≥ 15 ans, seulement l’acide glutamique et la carnitine étaient associés au statut pondéral (P <0,05). Conclusion : les concentrations plasmatiques des marqueurs métaboliques étaient plus élevées chez les adolescents obèses. Cette association observée chez les 12 à 14 ans, mais pas chez les 15 à 17 ans, indiqueraient que des changements du métabolisme de base, en particulier l’augmentation de l’anabolisme liée à la puberté et la croissance pourraient expliquer cette disparité des résultats.

MKANNEZ GHADA, Nsaibia Mohamed Jalloul, Boulanger Marie Chloé, Bossé Yohan, Mathieu Patrick. Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 91
Mercredi le 25 mai 16 h

LA RÉGULATION DES LIPIDES PHOSPHATE PHOSPHATASES DANS LE RÉTRÉCISSEMENT VALVULAIRE AORTIQUE CALCIFIÉ.

OBJECTIF : Le rétrécissement valvulaire aortique calcifié (RAC) est une pathologie fréquente dans notre population et pour laquelle il n’y a pas de traitement médical. Notre groupe a récemment démontré que l’acide lysophosphatidique (LPA) est produit dans la valve aortique par un mécanisme enzymatique et qu’il entraîne la minéralisation des cellules interstitielles (VICs). Les enzymes membranaires de la famille lipide phosphate phosphatase (PPAP2A, PPAP2B et PPAP2C) désactivent les LPA. Par conséquent, la modulation des lipides phosphate phosphatase pourrait jouer un rôle dans la pathogénèse du RAC. MÉTHODES : Nous avons évalué le transcriptome des lipides phosphate phosphatase et déterminé à l’aide d’études fonctionnelles la régulation et l’impact de ces enzymes sur la pathobiologie du RAC. RÉSULTATS : Une sous expression importante de PPAP2B a été trouvée dans les tissus de RAC. Cette sous expression de PPAP2B a été corrélé négativement avec les taux tissulaires de LPA déterminés par la chromatographie sur couche mince. Des études sur des VICs isolées ont démontré que le stress mécanique induit une baisse importante de PPAP2B qui se traduit par une augmentation du potentiel ostéogénique des cellules. A cet effet, une réduction de l’expression de PPAP2B à l’aide de petits ARN interférents (siRNA) augmente l’expression des gènes ostéogéniques RUNX2 et BMP2 en réponse à une stimulation avec le LPA. CONCLUSION : Une réduction de l’expression de PPAP2B durant le RAC est associée à une augmentation de la signalisation médiée par les LPA et la transition ostéogénique des VICs.

MOLINA, OSCAR EDUARDO; Nguile-Makao, Molière; LaRue, Hélène; Picard, Valérie; Têtu, Bernard; Bergeron, Alain; Fradet, Vincent; de Campos-Lima, Pedro O.; Lacombe, Louis ; Fradet, Yves. Centre de recherche du CHUQ - Hôtel-Dieu de Québec, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 291
Jeudi le 26 mai 10 h 15

VALEUR PROGNOSTIQUE DE L’INFILTRATION DES CELLULES DENDRITIQUES CD1A DANS LE CANCER DE LA PROSTATE

OBJECTIF : Le cancer de la prostate est une maladie hétérogène. Le risque de récidive ou de décès par cancer et la réponse au traitement diffèrent même chez des patients ayant des caractéristiques clinicopathologiques similaires. Il est de plus en plus reconnu que la dynamique spatiotemporelle des cellules immunes dans les tumeurs peut être un facteur déterminant dans l’évolution de la maladie. Les cellules dendritiques (CD) jouent un rôle clé dans la réponse immune, faisant le lien entre la réponse innée et acquise. Nous avons analysé l'infiltration des CD immatures CD1a+ dans des tumeurs de la prostate pour évaluer leur potentiel pronostique. MÉTHODES : Nous avons analysé des tumeurs de 78 patients traités par prostatectomie radicale entre 1996 et 1998. Le marquage par immunohistochimie a été réalisé sur des coupes de 5 µm d'épaisseur avec un anticorps monoclonal anti-CD1a. La densité d’infiltration des CD dans les zones tumorales, normales, stromales et dans les amas lymphocytaires a été évaluée à l’aveugle. RÉSULTATS : L’infiltration par des cellules CD1a+ était faible. La majorité des cellules étaient présentes dans les zones tumorales ainsi que dans les amas lymphocytaires. Des analyses univariées de régression de Cox ont montré une association entre l’infiltration par les cellules CD1a+ dans le stroma et la récidive biochimique (HR=1.39, p=0.032). L’infiltration par les cellules CD1a+ dans les amas lymphocytaires était associée avec la récidive biochimique (HR=1.03, p=0.003), le décès par cancer de la prostate (HR=1.08, p=0.026) et le décès toute cause (HR=1.05, p=0.002). Des analyses multivariées de régression de Cox, ajustées avec les caractéristiques clinico-pathologiques de base, ont montré une association significative entre l’infiltration par les cellules CD1a+ dans les amas lymphocytaires et un risque plus grand de récidive biochimique (HR=1.03, p=0.03) et de décès toute cause (HR=1.05, p=0.023). CONCLUSION : Les résultats de cette étude suggèrent que le paysage immun du cancer de la prostate peut être un facteur influençant l’issue clinique à long terme du cancer de la prostate.

MONTREUIL, CHRISTELLE; Routhier, François; Morales, Ernesto. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS).

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 262
Jeudi le 26 mai 10 h 15

UN DOMICILE VISITABLE POUR FAVORISER LA PARTICIPATION SOCIALE DES AÎNÉS – PROPOSITION D’UNE NOUVELLE DÉFINITION

OBJECTIF : Bien que le concept de visitabilité (accessibilité de base) soit intéressant à plusieurs égards afin de favoriser la participation sociale des personnes ayant des incapacités physiques, notamment des aînés, il souffre de lacunes au niveau de sa définition et de son application. Il y a une confusion entre le concept de visitabilité et d’autres concepts tel que l’accessibilité universelle. De plus, les trois critères qui en forment actuellement les assises fonctionnelles, soit une entrée sans obstacle, des portes plus larges et une salle de bain au rez-de-chaussée, ne font pas consensus tant dans la littérature scientifique que dans la pratique. Finalement, le concept dans son état actuel ne fait que référence à l’environnement bâti et ses caractéristiques et ne prend pas en considération d’autres facteurs tel que le type de population et les activités réalisées lors d’une visite. L’objectif de cette étude consiste donc à proposer une nouvelle définition conceptuelle de la visitabilité. MÉTHODES : Une revue de littérature narrative ainsi que deux groupes de discussions avec des experts du Québec (Canada) et d’Atlanta (USA) ont été réalisés et un groupe de discussion avec des personnes ayant des incapacités physiques est en cours de réalisation. Le modèle de développement humain - Processus de Processus de production du handicap (MDH-PPH2) a servit de cadre d’analyse. RÉSULTATS : Le type d’environnement physique, de visiteur, d’hôte, le but et la durée d’une visite et les conditions climatiques sont parmi les facteurs qui sont ressortis de la collecte de données et qui devraient être pris en considération dans la définition de la visitabilité ou son opérationnalisation. CONCLUSION : Les résultats obtenus permettent de soutenir la proposition d’une définition de la visitabilité axée vers la participation sociale résultant de l’interaction entre les caractéristiques fonctionnelles d’une population ou d’un individu et les caractéristiques architecturales et d’infrastructures de l’environnement bâti. Cette nouvelle définition permettra détendre son opérationnalisation au-delà des trois critères préétablis de la visitabilité en considérant plutôt l’ensemble des facteurs pouvant influencer une visite.

MOUCHIROUD, Mathilde*(1), Camiré, Etienne(1), Roy, Chritian(1), Gélinas, Yves(1) et Laplante, Mathieu(1)
CRIUCPQ-UL, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 445
Jeudi le 26 mai 13 h

ROLE DE LRRCX DANS LE CONTROLE DE L’HOMEOSTASIE METABOLIQUE HEPATIQUE EN CONTEXTE D’OBESITE

OBJECTIFS : L’obésité touche de plus en plus d’individus et est souvent associée au diabète de type 2, à la résistance à l’insuline, aux dyslipidémies et aux maladies cardiovasculaires. L’accumulation de lipides dans le foie (stéatose hépatique) est à l’origine d’un dérèglement du métabolisme hépatique. Dans ces conditions, le foie sécrète certaines protéines (hépatokines) qui peuvent affecter les fonctions des tissus distants. Nous avons récemment identifié la Leucine-rich repeat containing X (LrrcX) comme une nouvelle hépatokine. Ainsi, il est intéressant d’approfondir les mécanismes qui lient cette hépatokine au contrôle de l’homéostasie métabolique chez l’obèse.MÉTHODE : L’expression hépatique de LrrcX a été mesurée, par PCR quantitatif et immunobuvardage, chez trois modèles de souris obèses (ob/ob, db/db et obésité induite par la diète) et un modèle de stéatose hépatique murin (Methionine-Choline free Diet). Dans chacun de ces modèles les souris développent des stéatoses sévères. RÉSULTATS : Nous avons découvert que l’expression hépatique de LrrcX augmente dans les trois modèles d’obésité murins, et dans un modèle de stéatose hépatique murin. Dans chaque cas, l’expression de LrrcX corrèle fortement avec l’accumulation de triglycérides hépatiques, un marqueur de stéatose hépatique. In vitro et in vivo, nous avons établis que le stress du réticulum endoplasmique, présent dans l’obésité, induit ces hauts niveaux de LrrcX. Nous avons également confirmé la sécrétion de la protéine in vitro et in vivo. CONCLUSION : LrrcX est une protéine hépatique sécrétée aux rôles inconnus dont l’expression corrèle fortement avec l’accumulation hépatique de lipides. Nous pensons que LrrcX est impliqué dans le développement de la stéatose hépatique au stade précoce en régulant diverses fonctions hépatiques.

MOUSSA, HANANE1 ; Nguile-Makao, M1 ; Allaire, J1,2 ; Robitalle, K1 ; Fradet, V1,2

1 CRCHUQc-UL de Québec – Université Laval – HDQ.
2 INAF, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 31
Mercredi le 25 mai 16 h

ASSOCIATIONS ENTRE OMÉGAS 3 ET QUALITÉ DE VIE CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS DE CANCER DE LA PROSTATE

OBJECTIF: Les omega-3 (w3) ont un effet bénéfique sur le cancer de la prostate (CaP). Notre étude clinique compare une diète riche en w3 au standard de pratique de l’HDQ (5-ARI)), sur la qualité de vie (QoL) chez des hommes atteints d’un CaP de bas grade. Nous disposons des mesures de consommation en w3 et des indicateurs de QoL à la date de randomisation (V0). L’objectif de cette 1ere phase est d’analyser les indicateurs de QoL associés à la consommation en w3 à V0, afin de pouvoir les comparer à la 2e phase (après 6 mois d’intervention). MÉTHODES: 120 hommes atteints d’un CaP de bas grade ayant choisi la surveillance active comme approche ont été randomisés vers deux groupes égaux recevant une intervention diététique, visant à augmenter l’apport en w3, ou le 5-ARI. Des questionnaires de QoL (Intervention de la santé sexuelle SHIM, Qualité de vie spécifique à la prostate EPIC-26, International prostate symptom score IPSS, Food Frequency Questionnaire) ont été remplis au début de l’étude et le seront après 6 mois. Les analyses descriptives ont été réalisées et les tests de corrélation de Spearman et Wilcoxon ont évalué les associations entre la consommation en w3 et la QoL. RÉSULTATS: L’âge médian est 62 ans IQR 11. La médiane de l’IMC est 26,4 kg/m2 IQR 5,8. La médiane de la consommation en w3 est 0,34 g/jour, IQR 0,42. Nous avons trouvé une association positive entre l’apport en acide docosapentaénoïque et docosahexaénoïque, différents types d’w3, et le score de QoL en matière de fonction intestinale (p= 0,04 et p=0,05 respectivement). Des associations significatives ont été observées entre le rapport w6/w3 et le score de QoL (p= 0,05) dans la fonction hormonale et entre l’apport en w3 à longue chaine et le score de QoL (p=0,04) dans la fonction urinaire, supportant l’hypothèse qu’une diète enrichie en w3 peut améliorer la QoL des patients atteins d’un CaP. CONCLUSION : L’analyse au temps V0 nous a permis de trouver des associations entre certains types w3 et la QoL des participants. Les analyses subséquentes nous permettront d’associer les bénéfices réels d’une diète enrichie en w3 sur l’amélioration de la QoL des patients atteints d’un CaP, et ainsi contribuer à diminuer le fardeau de cette maladie.

MOUTAOUFIK MOHAMED TAHAA, Finet Stéphanieb, Morrow Genevièvea, Tanguay M Roberta
a - Laboratoire de Génétique Cellulaire et Développementale, Département de Biologie moléculaire, biochimie médicale et pathologie, Institut de Biologie Intégrative et des Systèmes (IBIS) et PROTEO, Université Laval, Québec, Québec, G1V 0A6, Canada
b - Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie UMR7590, Université pierre et marie curie Paris 6, 4 place Jussieu, Paris, France

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 494
Jeudi le 26 mai 13 h

ANALYSE DE LA PETITE PROTÉINE DE CHOC THERMIQUE DMHSP27

INTRODUCTION : Les petites protéines de stress (sHsp), sont une classe de protéines chaperons initialement découvertes en raison de leur inductibilité par la chaleur. Ces protéines sont des cibles thérapeutiques potentielles dans de nombreuses maladies impliquant le repliement des protéines (maladies neurodégénératives, cancer, etc.). Leur activité est liée à leur structure dynamique et à leur polydispersité. OBJECTIF : Étudier les régions importantes pour la structure et la fonction chaperone de DmHSP27, une petite protéine de stress nucléaire chez Drosophila melanogaster. MÉTHODES : Dans un premier temps, par bioinformatique, nous avons défini les différents regions et résidus, sur lesquels nous nous sommes basés pour construire des mutants. En suite, nous avons étudié par chromatographie d'exclusion et par électrophorèse en conditions natives la structure oligomèrique de la protéine sauvage DmHSP27WT et de mutants. Finalement, nous avons testé par spectroscopie, la capacité des mutants à prévenir l’agrégation. RÉSULTATS : Contrairement aux autres sHsps, DmHsp27 forme deux populations d’oligomères à l’équilibre. Ensemble ou séparément ces deux populations sont capables de prévenir l’agrégation des trois substrats étudier (citrate synthase, malate dehydrogenase et luciferase). Étonnement, la perturbation de la structure oligomèrique n’affecte pas la capacité de prévenir l’agrégation, ce qui suggère que la fonction chaperon de DmHSP27 est indépendant de sa structure oligomèrique. CONCLUSION : Ce projet nous a permis de caractériser la structure oligomèrique de DmHSP27 et définir au niveau de la région N-terminale le motif et les résidus importants pour la structure quaternaire et l’équilibre des deux populations. Une meilleure connaissance des mécanismes de la prévention de l’agrégation ouvrirait la voie au développement de thérapie contre les maladies impliquant le repliement des protéines.

MUÑOZ PINO, EINER1,2; Luo, Xiao1,2; Chamberland, Simon1,3; Topolnik, Lisa1,2. 1Dept. Biochemistry, Microbiology and Bio-informatics, Université Laval. 2Neuroscience Axis, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval. 3Axis of Cellular and Molecular Neuroscience, IUSMQ, Québec, PQ, Canada.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 71
Mercredi le 25 mai 16 h

FUZZY-BASED CLUSTER ANALYSIS AND DISTAL TARGETS IDENTIFICATION OF VASOACTIVE INTESTINAL POLYPEPTIDE-EXPRESSING ORIENS/ALVEUS INTERNEURONS IN THE HIPPOCAMPAL CA1 REGION

OBJECTIVE: Most of vasoactive intestinal polypeptide (VIP)-expressing GABAergic neurons in the hippocampus have been found to specifically target other interneurons, contributing to the disinhibitory control in the local circuitry. In the stratum oriens/alveus (O/A) of the CA1 region some VIP+ interneurons also send long-range inhibitory projections (LRIP) to the subiculum, pointing out to the existence of different subpopulations of these cells. However, it is unclear to which extent different classes of VIP+ O/A interneurons can be present in CA1, as well as if those projecting to the subiculum preserve distantly a specificity for other interneurons. METHODS: Here, to address these questions, we used a combination of whole cell patch clamp recordings and optogenetics in acute slices of VIP-eGFP and VIP-Channelrhodopsin-2 mice. Recorded cells were filled with biocytin for post-hoc morphological identification.RESULTS: Following a classification scheme based on fuzzy cluster analysis, we found three physiological classes of CA1 VIP+ O/A interneurons. These classes showed distinctive values for the duration and decay slope of action potential, the fast component of the after hyperpolarization, and their membrane time constant. In addition, we found that VIP+ O/A LRIPs seem to have no preference for interneurons in the subiculum, contacting both principal cells and interneurons with the same probability and strength. CONCLUSION : Our findings suggest a functional segregation of VIP+ O/A interneurons that may reflect their differential involvement in the hippocampal microcircuitry.

NADEAU, GABRIEL ; Lemieux, Mado ; Wiesner, Theresa ; Labrecque, Simon ; De Koninck, Paul. CRIUSMQ, Département de Biochimie et Microbiologie, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 43
Mercredi le 25 mai 16 h

MESURE DE LA PLASTICITÉ SYNAPTIQUE PAR IMAGERIE OPTIQUE D’ÉVÉNEMENTS CALCIQUES POSTSYNAPTIQUES INDUITS PAR LA RELÂCHE SPONTANÉE DE GLUTAMATE

OBJECTIF : Historiquement, les mesures de plasticité synaptique ont impliqué principalement des méthodes électrophysiologiques qui, en intégrant les nombreux influx synaptiques, offrent une très grande sensibilité de détection des changements de force synaptique. Cette grande sensibilité se fait cependant au détriment d’une information spatiale sur la localisation des synapses présentant une plasticité. Afin d'acquérir cette résolution spatiale, nous avons mesuré, par vidéo-microscopie, l’activité calcique de neurones dans un contexte de plasticité synaptique. MÉTHODES : Dans des cultures primaires de neurones de l’hippocampe du rat, l’activité calcique résultant d’une relâche spontanée de neurotransmetteurs a été mesurée optiquement par un senseur de calcium, GCaMP6f, avant et après l’induction d'une plasticité synaptique, via une stimulation par un protocole reconnu pour induire une plasticité à long terme (0Mg2+/Glycine/Bicuculline ; chemical long-term potentiation, cLTP). Une approche pharmacologique a été utilisée pour confirmer ou infirmer les rôles des récepteurs, canaux et protéines de signalisation dans ces événements calciques spontanés et leur plasticité. RÉSULTATS : L’application de Tetrodotoxine (bloqueur de potentiels d’action) dans une solution sans magnésium permet l’observation d’entrées de calcium transitoires et hautement localisées à la synapse. À la suite d’une courte stimulation chimique, nous avons observé une augmentation durable dans la fréquence et l’amplitude de ces influx calciques. Cette plasticité nécessite l’ouverture des récepteurs NMDA durant la stimulation, mais son expression ne nécessite pas l’activation de la protéine kinase Ca2+/calmoduline-dépendant CaMKII. De plus, l’observation de protéines marquées par fluorescence a démontré que cette plasticité est accompagnée d’une réorganisation moléculaire et spatiale de la synapse. CONCLUSION : L’activation synaptique des récepteurs NMDA avec une stimulation 0Mg2+/Glycine/Bicuculline déclenche une potentialisation des influx miniatures de calcium. Bien que cette potentialisation soit accompagnée de la translocalisation de la CaMKII et de PSD95 à la synapse, ses mécanismes d’induction semblent différents de la LTP classique.

NADEAU JORDAN1,2, MIVILLE-GODBOUT EDITH1,2, BOURQUE MÉLANIE1,2, MORISSETTE MARC1,2, AL SWEIDI SARA3, SMITH TARA3, CÔTÉ MÉLISSA1, MOCHIZUKI ASUKA3, SENANAYAKE VIJITHA3, JAYSINGHE DUSHMANTHI3, WANG LI3, GOODENOWE DAYAN3, DI PAOLO THÉRÈSE1,2, SOULET DENIS1,4.

1CENTRE DE RECHERCHE DU CHU DE QUÉBEC, AXE NEUROSCIENCES; 2Faculté de Pharmacie, Université Laval; 3Phenomenome Discoveries Inc., Saskatoon, SK; 4Faculté de Médecine, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 44
Mercredi le 25 mai 16 h

PROPRIÉTÉS NUTRACEUTIQUES DU PRÉCURSEUR DE PLASMALOGÈNE PPI-1011 AU NIVEAU ENTÉRIQUE DANS UN MODÈLE DE MALADIE DE PARKINSON

La maladie de Parkinson (MP) est caractérisée par des symptômes moteurs qui sont souvent précédés à un stade précoce par des troubles gastro-intestinaux qui proviendraient d’une altération des neurones dopaminergiques (NDA) de l’intestin. Des études suggèrent que la maladie se propagerait au cerveau via le nerf vague. Notre laboratoire a démontré le rôle majeur de l’inflammation dans l’intestin chez des souris parkinsoniennes. Récemment, une baisse des niveaux de plasmalogènes dans le sang de patients parkinsoniens a été rapportée. Les plasmalogènes (PG) agissent au niveau du transport des vésicules lors de la neurotransmission, de l’activité des protéines membranaires et dans l’élimination des radicaux libres. OBJECTIF : Nous avons évalué les effets neuroprotecteurs et immunomodulateurs d’un précurseur de PG, le PPI-1011, dans l’intestin de souris parkinsoniennes. MÉTHODES : Des souris étaient traitées par gavage pendant 10 jours avec le PPI-1011 (10 et 50 mg/kg). Au jour 5, elles ont reçu 4 injections i.p. toutes les 2 h avec soit de la saline ou bien la neurotoxine 1-méthyl-4-phényl-1, 2,3, 6 -tétrahydropyridine (MPTP) (6,5 mg/kg) afin de modéliser la MP. Au jour 11, le plexus myentérique était récolté et les neurones totaux, les NDA positifs à la tyrosine hydroxylase et les macrophages, étaient marqués par immunomarquages, puis comptés par stéréologie. RÉSULTATS : Chez les souris MPTP, on note une diminution significative du nombre de NDA (4,70 vs 9,77, p < 0,001) et une augmentation de la densité de macrophages (264 vs 161, p < 0,05). La dose de 50 mg/kg protège les NDA (8,89 vs 4,70, p < 0,01) et diminue la densité de macrophages (183 vs 264, p < 0,05) par rapport aux souris MPTP. CONCLUSION : Le PPI-1011 (50 mg/kg) protège les NDA contre l’altération induite par le MPTP. Le PPI-1011 pourrait éventuellement être considéré comme nutraceutique pour le traitement prophylactique de la MP.

NDJABOUE R 1-2 , M.SC, PH.D CAND; BRISSON C 1-2, Ph.D; VÉZINA M 2, MD, MPH, FRCPC; TALBOT D 1-2, Ph.D
1- Axe santé des populations et pratiques optimales en santé, Centre de recherche FRQS du CHU de Quebec City, Quebec, Canada,
2- Social and preventive medicine department, Laval University, Quebec City, Quebec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 263
Jeudi le 26 mai 10 h 15

EFFECT OF COMBINED EXPOSURE TO ADVERSE PSYCHOSOCIAL WORK FACTORS ON MEDICALLY CERTIFIED SICKNESS ABSENCE FOR MENTAL HEALTH PROBLEMS: A 9-YEAR PROSPECTIVE STUDY

BACKGROUND: Epidemiological studies showed that adverse psychosocial work factors from the demand-latitude (DL) and effort-reward imbalance (ERI) models have separate effects on mental health problems. However, little is known about their independent and combined effect on medically certified mental health problems. OBJECTIVE: To evaluate the independent and combined effect of adverse work factors from the DL and ERI models on medically certified sickness absence for mental health problems. METHODS: A prospective study was conducted among 2082 white-collar workers. Data were collected at baseline and 3- and 5-year follow-ups. Psychosocial work factors were measured using validated questionnaires. Medically certified sickness absences for mental health problems were collected from employers’ files. Hazards ratios of sickness absence were estimated with Andersen-Gill Cox regression models while adjusting for confounders. RESULTS: High job strain had an independent effect on medically certified sickness absence for mental health problems among women (1.50 95% CI 1.12-2.07). Women exposed to ERI had a moderate but not statistically significant risk (1.34 95% 0.98-1.84). Moreover, women having a combined exposure to high job strain and ERI have a higher risk of medically certified sickness absence for mental health problems among women (1.97 95% CI 1.40-2.78). Results do not support both the independent and the combined effect of high job strain and ERI among men. CONCLUSION : Compared to exposure to a single factor, a combined exposure to high job strain and ERI at work might contribute to a higher risk of medically certified sickness absence for mental health problems among women.

JAIN P, Neveu B, Fradet Y, Pouliot F

Professionnels

Affiche numéro 102
Mercredi le 25 mai 16 h

BIOLUMINESCENCE MICROSCOPY AS A DECONSTRUCTIVE METHOD TO MEASURE SINGLE CELL HETEROGENEOUS RESPONSE TO THERAPY.

INTRODUCTIONLe choix du traitement du cancer se complique par le nombre grandissant d’options thérapeutiques et l’hétérogénéité des cellules cancéreuses. Alors que les biomarqueurs de la réponse aux médicaments reposant sur l'analyse de l’ensemble du tissu sont utiles, l'analyse de la cellule unique peut mieux évaluer l'hétérogénéité tumorale. L’ARN PCA3 est un biomarqueur du cancer de la prostate (CaP) qui a été étudié pour la détection du CaP. Le gène de l’APS est un marqueur important en clinique, il reflète la réponse au traitement par privation androgénique. Nous avons développé une méthode de microscopie à bioluminescence pour quantifier cellule par cellule de manière dynamique la réponse au traitement d’une population cellulaire provenant de biopsies liquides.MÉTHODESLes promoteurs PSEBC et PCA3 et le gène de la luciférase ont été insérés dans le sytème TSTA ou 3STA pour obtenir PSEBC-TSTA et PCA3-3STA. La spécificité aux cellules de CaP et la réponse au traitement anti-androgène ont été étudiées par transduction. Comme modèle de biopsie liquide, des cellules 22Rv1-GFP ont été ensemencées dans du sang prélevé de personnes saines. Ces cellules ont ensuite été purifiées et infectées par les adénovirus pour être imagées, cellule par cellule.RÉSULTATSNous avons déterminé les conditions optimales de transduction et d’imagerie en testant plusieurs concentrations de D-luciferine, titres viraux et temps d’incubation avec des lignées cancéreuses de prostate. PSEBC-TSTA (104 pvi) ne peut seulement détecter que 60% et 40% des cellules de CaP androgéno-sensibles 22Rv1 et LAPC4, et ce même si le titre viral utilisé permet de transduire la presque totalité des cellules. PSEBC-TSTA permet donc de mettre en évidence l’hétérogénéité des lignées cellulaires. Nous avons observé que la réponse au traitement d’une lignée cellulaire équivaut à la somme des réponses de chaque cellule. Afin de tester son potentiel clinique pour l’analyse des cellules tumorales circulantes (CTC), ce système a été testé sur des cellules 22Rv1-GFP ensemencées dans du sang de donneurs sains. Ces cellules ont été purifiées par le système RosetteSep et imagées selon la méthode décrite ci-dessus.CONCLUSIONNous avons montré que cette méthode permet d’identifier et d’analyser la modulation de l’activité du récepteur des androgènes par les traitements anti-androgènes des CTC purifiés de sang.

NGUYEN, PATRICK; Bessette, Louis; Fortin, Paul R; Michou, Laetitia. Service de rhumatologie, Chu de Québec-Université Laval

Résidents

Affiche numéro 201
Jeudi le 26 mai 10 h 15

UIVI MÉDICAL PARTAGÉ DES PATIENTS ATTEINTS D'ARTHRITE INFLAMMATOIRE PÉRIPHÉRIQUE

OBJECTIF : Dans notre région, l'accès aux rhumatologues est très limité. Le temps d’attente pour l’évaluation d’un nouveau patient peut atteindre deux ans. De tels délais peuvent entraîner des dommages irréversibles chez les patients arthritiques. Partager le suivi des patients stabilisés avec leur médecin de famille pourrait accroître l'accès aux rhumatologues. Dans ce projet, nous avons évalué la faisabilité et les bénéfices potentiels du suivi conjoint des patients arthritiques avec leur médecin de famille. MÉTHODES : Nous avons révisé le dossier clinique de 299 patients atteints d’arthrite rhumatoïde ou d’arthrite psoriasique périphérique qui se sont présentés à la clinique externe de rhumatologie entre juillet et octobre 2015. Nous avons aussi distribué des questionnaires à leur rhumatologue traitant, leur demandant si un médecin de famille pourrait participer au suivi du patient et les raisons qui empêcheraient le suivi conjoint. Nous avons aussi distribué des questionnaires aux médecins de famille de Québec pour évaluer leur confort à participer au suivi des patients arthritiques. RÉSULTATS : Parmi les 2338 visites en rhumatologie dans la période à l’étude, 1317 ont été faites par des rhumatologues participants au projet et 299 patients ont été inclus. Aucune intervention clinique n’a été faite dans 48,6% des cas et 115 visites ont été jugées inutiles par le rhumatologue traitant. À ce jour, 72 questionnaires ont été remplis par les médecins de famille. 72% d’entre eux se sont dit assez à très intéressés à suivre conjointement les patients arthritiques. Les principaux obstacles au suivi partagé reliés aux patients étaient un traitement avec agent biologique (36%), l’activité de la maladie (46%) et la nécessité de procéder à des infiltrations (29%). CONCLUSION : Plusieurs médecins de famille de Québec sont intéressés à participer le suivi médical partagé des patients arthritiques. Jusqu’à 38% des visites de suivi pour arthrite pourraient être faites par un médecin de famille si les outils nécessaires étaient disponibles, ce qui pourrait faciliter l'accès en rhumatologie.

NSHIMYUMUKIZA,LÉON;BBeaumont,Jean-Alexandre;Duplantie,Julie;Langlois,Sylvie;Little,Julian;Audibert,François;McCabe,Christopher; Gekas,Jean;Giguère,Yves;Gagné,Christian;Reinharz,Daniel;Rousseau,Francois;Département de Médecine sociale et préventive;Centre de recherche du CHUQ;Pegasus Project

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 264
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DÉPISTAGE PRÉNATAL NON INVASIF DES PRINCIPALES ANEUPLOÏDIES FŒTALES BASÉ SUR L’ACIDE DÉSOXYRIBONUCLÉIQUE FŒTAL CIRCULANT DANS LE SANG MATERNEL AU QUÉBEC :UNE ANALYSE COÛT-EFFICACITÉ

OBJECTIVE: To evaluate the cost effectiveness of fetal aneuploidy screening strategies involving NIPT.METHODS: A semi-Markov agent-based model was used to simulate the CE of 13 screening strategies for aneuploidies (6 current prenatal testing strategies with or without NIPT and universal NIPT) in the context of Quebec public health care for a virtual cohort similar to that of Quebec pregnant women in 2014. Data input parameters were retrieved from the literature. Outcomes considered were the total direct costs, total number of chromosomal anomalies detected (T21,T18,T13), number of invasive procedures and number of euploid fetal losses. The outcomes for cost effectiveness analysis were cost per aneuploidy case diagnosed and the incremental cost per additional case diagnosed.RESULTS: At a risk cut-off of 1:300 (combined FTS, integrated, serum integrated, and QUAD), 1:30 (contingent and sequential) and a cost of $795 per NIPT sample, strategies with second tier NIPT detect 10-13% fewer aneuploidy cases, are safer options (85-95% fewer procedure-related losses) and have ratios of cost per case detected higher (6-12%) than their corresponding current screening options. Universal (first line) NIPT detects more aneuploidy cases (9-32%), has fewer procedure-related losses, a ratio of cost per case detected up to 6 times that of current screening options and is dominated in incremental analyses. Our results were sensitive to NIPT unit cost, timing of NIPT genetic counselling (before vs only for NIPT positive results) and cut-off used. The threshold analysis showed that universal NIPT could only become the dominant option if genetic counselling is performed only for NIPT positive results and if the NIPT unit cost is $178. CONCLUSION: The combination of NIPT (second tier) with current screening strategies may be cost-effective compared to current screening strategies with a slightly lowered risk cut-off and reduced cost of NIPT. Other studies are necessary to confirm our results especially in jurisdictions where the private system is dominant.

OLIVEIRA, FÁBIO; Bouyer, Laurent; Ager, Amanda; Roy, Jean-Sébastien

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 459
Jeudi le 26 mai 13 h

ANALYSES OF ROTATOR CUFF MUSCLE ACTIVITY IN PATIENTS WITH ROTATOR CUFF TENDINOPATHY: A SYSTEMATIC REVIEW

OBJECTIVE: Previous studies on muscle activity of shoulder have stated that patients with rotator cuff tendinopathy (RCTe) present alterations in electromyography (EMG) activity. To our knowledge, no studies have compiled evidence on EMG activity of rotator cuff muscles in patients with RCTe. Therefore, in this study aimed to compile evidence on RC muscular activity in patients with RCTe. METHODS: Studies comparing muscle activity between patients with RCTe to healthy controls were searched in eight databases, from their inception to July 2015. To be included, studies should have the following selection criteria: a) reporting EMG activity of, at least, one RC muscle (any EMG parameters); b) including individuals with RC tendinopathy; and c) comparing symptomatic to asymptomatic shoulders, and painful to pain-free shoulders. Two independent researchers screened gathered studies. Methodological appraisal and EMG assessments were also conducted in duplicate. RESULTS: Data from 402 patients (206 involved and 214 healthy), representing 245 symptomatic and 252 asymptomatic shoulders, were analyzed in 11 studies. Methodological quality (QualSyst) mean score was 80.1 ± 13.9% and 58.3% ± 23.4% for EMG Scale assessment. Five studies documenting comparisons of EMG activity between patients with RC tendinopathy and healthy controls during isometric contractions, one study evaluated isokinetic, and one assessed isotonic, whereas six papers reported EMG activity in osteokinematics movements. There was no evidence of changes in muscle activity during isometric, isokinetic and isotonic contractions; however, four out of six studies reported altered EMG activity during osteokinematics motion. CONCLUSION : In patients with RCTe, muscle activity is impaired during osteokinematics movements. Deficits caused by RCTe affect the shoulder force couple during arm elevation. No changes are observed during isometric contractions, and there are not enough studies to determine muscle activity behavior during isokinetic and isotonic contractions. Deficits caused by RC tendinopathy, including scapular kinematic changes, improper shoulder neuromuscular control, and intramuscular imbalance, affect muscle activity and, hence, the coactivation ratios among rotator cuff muscles during arm elevation.

OMAR, MAHMOUD; Boisselier, Élodie; Pernet, Vincent, CUO-recherche- Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval, Département d’ophtalmologie - Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 52
Mercredi le 25 mai 16 h

DÉVELOPPEMENT DE NANOPARTICULES D’OR POUR LE RELARGAGE DE MÉDICAMENTS CONTRE LE GLAUCOME

OBJECTIFS. Le glaucome est la deuxième cause de cécité au monde. Cette maladie est souvent associée à une élévation de la pression intraoculaire (PIO) qui provoque la dégénérescence du nerf optique et de la rétine. L’administration topique de médicaments visant à réduire la PIO, sous forme de gouttes ophtalmiques sur la cornée, a une action thérapeutique limitée. Ce problème est attribué à l’élimination rapide des médicaments de la surface de la cornée et à leur faible pénétration dans l’œil. Notre hypothèse est que les nanoparticules (NP) pourraient servir de vecteurs pour des médicaments tels que le travoprost (TV), et pourraient de cette façon améliorer les traitements du glaucome. Les objectifs de ce projet sont de synthétiser des NP et d’évaluer leurs effets avec le travoprost sur la PIO dans un modèle de glaucome chez la souris. MÉTHODES. Des NP ont été synthétisées selon une méthode modifiée de Brust en formant un noyau d'or entouré de polyéthylène glycol permettant ainsi la biocompatibilité et la stabilité des NP. La taille des NP a été estimée par diffusion dynamique de la lumière. Un protocole d’encapsulation a été mis au point et évalué par spectroscopie UV-visible (UV). Un modèle de glaucome a été induit en injectant des microbilles de polystyrène dans la chambre antérieure de souris C57BL\6J. Cette approche consiste à boucher le trabéculum, c’est-à-dire le système de drainage de l’humeur aqueuse, et ainsi augmenter la pression dans l’œil. L’augmentation de la PIO a été mesurée avec un tonomètre de manière non-invasive et quotidienne jusqu’au retour à la normale. RÉSULTATS. Les NP ont été synthétisées et caractérisées par UV (bande à 523 nm) et diffusion dynamique de la lumière (diamètre hydrodynamique de 15 nm). L’encapsulation du TV a été mise en évidence par un déplacement des bandes observées en UV des NP (530 nm) et du TV. Par ailleurs, la PIO des souris augmentait de 62% par rapport à leur niveau de départ 7 jours après l’injection des microbilles de polystyrène. L’élévation de la PIO était maintenue pendant 3 semaines. CONCLUSION. Les NP sont capables d’encapsuler le TV. Les effets combinés des NP et du TV seront prochainement testés sur la PIO dans le modèle de glaucome chez la souris.

OZUR ANASTASIIA, Chauvette Sylvain, Timofeev Igor

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 470
Jeudi le 26 mai 13 h

LES MÉCANISMES THALAMIQUES DANS LA GÉNÉRATION ET LA MODULATION DE L’OSCILLATION LENTE CORTICALE

OBJECTIFS : Il est bien établi que le thalamus joue un rôle crucial dans la génération de l'oscillation lente synchrone dans le cortex pendant le sommeil lent. La puissance des ondes lente / delta (0.2-4 Hz) est un indicateur quantifiable de la qualité du sommeil. La contribution des différents noyaux thalamiques dans la génération de l’activité à ondes lentes et dans sa synchronisation n'est pas connue. Nous émettons l'hypothèse que les noyaux thalamiques de premier ordre (spécifiques) influencent localement l’activité à ondes lentes dans les zones corticales primaires, tandis que les noyaux thalamiques d'ordre supérieur (non spécifiques) synchronisent globalement l’activités à ondes lentes à travers de larges régions corticales. MÉTHODES : Nous avons analysé les potentiels de champ locaux et les activités de décharges de différentes régions corticales et thalamiques de souris anesthésiées alors qu'un noyau thalamique était inactivé par du muscimol, un agoniste des récepteurs GABA. RÉSULTATS : Les enregistrements extracellulaires multi-unitaires dans les noyaux thalamiques de premier ordre (VPM) et d'ordre supérieur (CL) montrent des activités de décharges considérablement diminuées et les décharges par bouffées de potentiels d'action sont fortement réduites après inactivation. L'inactivation des noyaux thalamiques spécifiques avec du muscimol a diminué la puissance lente / delta dans la zone corticale primaire correspondante. L'inactivation d'un noyau non spécifique avec le muscimol a significativement réduit la puissance delta dans l'ensemble du cortex étudié.CONCLUSIONS : Nous concluons que l'injection de muscimol réduit fortement les activités de décharges et ne potentialise pas la génération de bouffées de potentiel d'action à seuil bas. Nos expériences démontrent que le thalamus a un rôle crucial dans la génération de l'oscillation lente corticale. Supporté par CRSNG et IRSC

PAGÉ MÉLISSA, Langlois Anick, Morissette Mathieu, Debigaré Richard, Blanchet Marie-Renée. Centre de Recherche, Institut de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Université Laval, Québec

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 305
Jeudi le 26 mai 10 h 15

EFFET DE L’HYPOXIE SUR LE MUSCLE SQUELETTIQUE: RÔLE DU CD34?

Le CD34, marqueur des cellules satellites (SC) (progéniteurs du muscle squelettique), participe à la régénération du muscle squelettique en permettant la migration de ces cellules vers le site de blessure. Certains patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) démontrent une atrophie musculaire squelettique, en partie causée par une déficience d’activité des SC. Or, l’exposition aux conditions hypoxiques, mimant les épisodes hypoxémiques chez ces patients, cause une atrophie musculaire chez la souris. Toutefois, l’effet du stress hypoxique retrouvé dans la MPOC sur l’expression du CD34 chez les SC et son rôle dans la réponse du muscle squelettique à ce stress sont inconnus. OBJECTIFS Évaluer l’importance de l’expression du CD34 dans la réponse du muscle squelettique dans des conditions hypoxiques in vivo. MÉTHODES Les poids totaux, la masse grasse ainsi que la masse maigre ont été mesurés chez des souris Wild Type (WT) et Cd34-/- exposées à des conditions hypoxiques (10% O2) pendant 2 jours. L’expression des gènes impliqués dans la régénération musculaire (Mrf4, MHC) a été détectée dans le gastrocnémius par RT-qPCR. RÉSULTATS Les résultats montrent une perte de poids total et de masse maigre après 2 jours d’exposition à l’hypoxie et ce, de façon plus importante chez les souris Cd34-/-. De plus, aucune différence n’a été observée quant à l’expression de Mrf4 et MHC ce qui suggère un rôle pour le CD34 dans la conservation de la masse musculaire. CONCLUSION L’expression du CD34 est importante dans la réponse du muscle squelettique aux conditions hypoxiques et pourrait jouer un rôle dans le développement de l’atrophie musculaire dans la MPOC.

PARADIS-DESCHÊNES, PÉNÉLOPE; Joanisse, Denis R.; Billaut, François. Laboratoire des sciences de l’activité physique, Département de kinésiologie, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 54
Mercredi le 25 mai 16 h

LES EFFETS DU PRÉCONDITIONNEMENT ISCHÉMIQUE SUR LA RÉPONSE HÉMODYNAMIQUE ET LA PERFORMANCE : DIFFÉRENCES ENTRE LES SEXES.

OBJECTIF : Caractériser l’impact du sexe sur les changements d’hémodynamique musculaire, de consommation d’oxygène et de performance induits par le préconditionnement ischémique (IPC) lors de contractions maximales répétées. MÉTHODE : Dans un devis croisé, 17 participants (8 femmes, 9 hommes) entraînés en force ont été soumis aléatoirement à l’IPC (compression à 200 mmHg) et au placébo (20 mmHg) avant de compléter 5 séries de 5 extensions maximales volontaires de la jambe droite. Les deux conditions comprenaient 3 cycles de gonflements (5 min) et de dégonflement (5 min) d’un brassard placé autour de la cuisse droite. Les variations de concentrations de la déoxyhémoglobine ([HHb], exprimée en pourcentage d’une ischémie artérielle de calibration), et de l’hémoglobine totale ([THb]) étaient enregistrées en continue par spectroscopie proche infrarouge (Portamon, Artinis). Les différences hommes/femmes ont été analysées au moyen d’inférences quantitatives basées sur les tailles d’effet de Cohen (ES) et leurs intervalles de confiance à 90%. RÉSULTATS : L’amélioration de la force induite par l’IPC était plus marquée chez les hommes que chez les femmes durant les 5 séries (12,1% vs 3,6%; ES 0,47 : 0,09;0,84). Les changements d’extraction d’oxygène maximale et moyenne induits par l’IPC étaient également plus élevés chez les hommes que les femmes (max. : écart de 24,4%; ES 0,49 : -0,26;1,14; moy. : écart de 22,0%; ES 0,91 : -0,09;1,91). L’IPC a augmenté le volume sanguin musculaire (↑[THb]) au repos et durant la récupération entre les séries de façon similaire entre les sexes. Seule la [THb] de récupération après la dernière série de contractions était plus élevée chez les sujets masculins, par rapport aux sujets féminins (21,1%, ES 0,25, -0,12;0,63). CONCLUSION : Les hommes entraînés en force pourraient bénéficier davantage de l’IPC que leurs homologues féminins lors des contractions maximales répétées. Malgré une augmentation similaire de l’apport en oxygène (↑[THb]) chez les deux sexes, les hommes démontrent à la fois une plus grande extraction d’oxygène périphérique et une amélioration subséquente de la force. Cet effet ergogénique pourrait ainsi être modulé par une activation prépondérante de la fonction oxydative chez l’homme.

PARÉ, ALEXANDRE1; Lévesque, Sébastien A.1; Mailhot, Benoit1; Bellver-Landete, Victor1; Kébir, Hania2; Lécuyer, Marc-André2; Alvarez, Jorge Ivan2; Prat, Alexandre2; de Rivero Vaccari, Juan Pablo3; Keane, Robert W.3; Lacroix, Steve1.
1. CRCHUQc-ULL, Québec, Canada; 2. CRCHUQc-ULM, Montréal, Canada; 3. University of Miami, Floride, États-Unis.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 446
Jeudi le 26 mai 13 h

L’INTERLEUKINE-1Β PARTICIPE AU DÉVELOPPEMENT DE L’AUTOIMMUNITÉ DANS UN MODÈLE MURIN DE SCLÉROSE EN PLAQUES

OBJECTIF : La sclérose en plaques (SP) est une maladie auto-immune caractérisée par l’apparition de plaques inflammatoires et démyélinisantes dans le système nerveux central (SNC), lesquelles sont accompagnées de déficits moteurs et cognitifs. Notre objectif était d’investiguer si l’interleukine-1beta (IL-1β), une protéine inflammatoire qui participe à la défense de l’organisme contre les infections, est impliquée dans la pathologie. MÉTHODES : L’encéphalite auto-immune expérimentale (EAE) fut utilisée comme modèle murin de la SP. Elle fut induite par immunisation contre un peptide de la myéline, le MOG35-55, chez des souris contrôles ou déficientes en IL-1β ou son récepteur IL-1R1. Les cellules produisant l’IL-1β furent identifiées puis visualisées grâce à des souris dont le promoteur de l’IL-1β active la production d’un marqueur fluorescent (DsRed). RÉSULTATS : Les expériences menées chez les souris déficientes en IL-1β ou IL-1R1 ont démontré que l’IL-1β est produite par des cellules hématopoïétiques, lesquelles agissent sur les cellules endothéliales du SNC via l’IL-1R1. Des études plus poussées ont révélé que les neutrophiles et les monocytes, des cellules immunitaires innées, sont la principale source d’IL-1β. Grâce à la microscopie intravitale biphotonique, nous avons de plus démontré que les neutrophiles et monocytes produisent l’IL-1β lorsqu’ils transmigrent à travers les vaisseaux sanguins cérébraux afin d’atteindre le parenchyme nerveux. Finalement, le transfert de neutrophiles et de monocytes à des souris déficientes en IL-1β fut suffisant pour restaurer les troubles moteurs reliés à l’EAE qui sont normalement absents chez ces animaux.CONCLUSIONS: Nos travaux ont permis d’identifier l’IL-1β comme un joueur majeur dans la neuroinflammation et l’auto-immunité. L’identification des principales sources d’IL-1β de même que certaines de ses cibles permettra l’élaboration de nouvelles stratégies visant à une meilleure compréhension des évènements moléculaires menant à l’auto-immunité.

PARÉ, BASTIEN; Dupré, Nicolas; Gould, Peter; Gros-Louis, François. Hôpital de l’Enfant-Jésus – CHU de Québec, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 55
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉTUDE HISTOPATHOLOGIQUE D’UN ADULTE ATTEINT DE TRISOMIE 21 ET PRÉSENTANT UNE SCLÉROSE LATÉRALE AMYOTROPHIQUE

OBJECTIF : Nous présentons le cas d’un homme de 49 ans atteint de trisomie 21, qui a développé une déficience intellectuelle sévère ainsi qu’une faiblaisse musculaire progressive des membres supérieurs à l’âge de 47 ans. Les symptômes se sont aggravés l’année suivante alors qu’il a progressivement arrêté de marcher, a développé de la dysphagie, une faiblaisse musculaire des membres inférieurs suivi du décès. MÉTHODES : Une autopsie a été effectuée et des colorations diverses et analyses immunohistochimiques ont été effectuées. RÉSULTATS : À l’autopsie, le patient présentait les caractéristiques craniofaciales typiques d’une personne atteinte de trisomie 21. L’examen macroscopique du cerveau démontra une atrophie du gyrus temporal supérieur ainsi que du cortex fronto-pariétal, un petit hippocampe et une dilatation des ventricules latéraux.L’examen microscopique du cerveau a permis de mettre en évidence des caractéristiques typiques de la maladie d’Alzheimer dont des dépôts de bêta-amyloïde dans le cortex cérébral. La présence de plaques neuritiques ainsi qu’une dégénération neurofibrillaire étendue à l’hippocampe ont été observées. L’examen de la moelle épinière a démontré une atrophie du tractus corticospinal. Une immunohistochimie sur CD68 a révélé une forte présence de macrophages dans les pyramides médullaires ainsi qu’une réaction microgliale. Une immunohistochimie sur TDP-43 a démontré une coloration filamenteuse dans le cytoplasme ainsi que la perte de coloration nucléaire de neurones moteurs, typiques de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). CONCLUSION : Le lien entre l’Alzheimer et la trisomie 21 est un sujet qui a été amplement étudié. Le risque élevé de développer l’Alzheimer chez les personnes atteintes de trisomie 21 est attribué à la forte production de bêta-amyloïde, causée par une copie supplémentaire du chromosome 21. D’autres gênes présents sur ce chromosome peuvent par contre jouer un rôle dans le développement de maladies neurodégénératives chez ces patients, dont SOD1. Les conséquences de la trisomie 21 sur les maladies neurodégénératives autres que l’Alzheimer sont peu connues. Le cas présenté démontre que les maladies neurodégénératives chez les patients atteints de trisomie 21 peuvent prendre d’autres formes que l’Alzheimer, dont la SLA.

PARKS, ALEXANDRE; Marceau, François. Axe Maladies Infectieuses et Immunitaires, CHU de Québec-Université Laval, Québec, QC, Canada, G1V4G2

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 223
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LES MÉDICAMENTS LYSOSOMOTROPIQUES CATIONIQUES INDUISENT DES EFFETS CYTOSTATIQUES ET CYTOTOXIQUES AMOINDRIS PAR L'ABLATION DU CHOLESTÉROL: ANALYSE D'UNE SÉRIE DE TRIETHYLAMINES SUBSTITUÉES.

OBJECTIF: La concentration de médicaments cationiques dans les compartiments acides de la cellule est associée à une inhibition du flux autophagique et un effet antiprolifératif. Pour mieux caractériser ce dernier et établir son potentiel thérapeutique en oncologie, nous avons étudié une série de triethylamines substituées (s-Et3N) qui traversent toute l’échelle de la liposolubilité (amiodarone, quinacrine, chloroquine, hydroxychloroquine, lidocaïne, procainamide). La chloroquine et l’hydroxychloroquine sont déjà employées à une petite échelle comme adjuvant de la chimiothérapie.

MÉTHODES : Trois lignées tumorales et la lignée endothéliale primaire dérivée de la veine ombilicale humaine ont été étudiées en essais de prolifération (48 h, décomptes), accumulation de l’effecteur autophagique LC3 et de PARP1 clivé témoin de l’apoptose (immunobuvardage), cytotoxicité, cycle cellulaire et vacuolaire (cytofluorométrie pour DRAQ7, Hoechst 33342 et transferrine, respectivement).

RÉSULTATS: Un profond effet antiprolifératif fut observé dans les 4 types cellulaires en réponse à toutes les s-Et3Ns, sans spécificité cellulaire et avec peu d’effet sur les proportions de cellules dans chaque phase du cycle cellulaire. La puissance des médicaments individuels est prédite de façon approximative par leur liposolubilité, mais mieux par leur capacité de bloquer le flux autophagique (accumulation de LC3 II, 6 h). La quinacrine est le médicament cytostatique le plus puissant de la série (1-5 μM). Pour chaque s-Et3N, il y a des concentrations qui sont seulement cytostatiques sans cytotoxicité ni apoptose. Le co-traitement des cellules avec des inhibiteurs du cholestérol β-cyclodextrine ou lovastatin) renverse en partie l’effet antiprolifératif de chaque s-Et3N sans effet consistant sur l’accumulation de LC3 II. Une inhibition du trafic vacuolaire est aussi généralement observée (captation cellulaire de transferrine).

CONCLUSION : La cytopathologie polymorphique induite par l’accumulation de médicaments cationiques inclut un effet cytostatique; son intensité est prédite par l’inhibition du flux autophagique et par la liposolubilité et son mécanisme relié à l’altération du métabolisme lipidique (phospholipidose).

PELCHAT, MARIE-EVE; Turcot, Katia; Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS), Département de kinésiologie, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 421
Jeudi le 26 mai 13 h

ÉVOLUTION CLINIQUE ET FONCTIONNELLE DE LA POPULATION AMPUTÉE DU MEMBRE INFÉRIEUR

OBJECTIF : Les études montrent que l’amputation d’un membre inférieur possède un haut taux de complications. De plus, l’évolution fonctionnelle des individus amputés lors de la réalisation de leurs tâches quotidiennes est encore mal connue. Dans cette étude, nous étudierons l’évolution et l’interaction de paramètres cliniques et fonctionnels d’un groupe d’individus amputés du membre inférieur suite à leur réadaptation. MÉTHODES : Trente individus amputés d’un membre inférieur, résultant de causes traumatiques ou vasculaires, seront évalués. Ces individus seront évalués à 6 semaines et 6 mois post-réadaptation. Les outils cliniques suivants seront administrés: le questionnaire sur la qualité de vie (SF-12), les activités de la vie quotidienne (MHAVIE), le profil prothétique (PPA), le questionnaire prédictif de la mobilité de la personne amputée (AMP-pro) et l’échelle visuelle analogue de la douleur lors de la marche. Les tests fonctionnels suivants seront aussi administrés: le Timed up and Go, le test de marche de 6 minutes ainsi que la vitesse de marche sur 10 mètres. Un cardio-fréquence mètre permettant d’analyser la fréquence cardiaque à l’effort sera porté lors des tests de marche. Deux capteurs inertiels positionnés aux pieds (système Gait Up, Suisse), permettront aussi de recueillir des données objectives (vitesse, cadence, durée de chaque cycle, symétrie, …) lors des deux tests de marche. Une analyse de l’évolution et de l’interaction des paramètres cliniques et fonctionnels sera effectuée.RÉSULTATS ATTENDUS : Nous posons l’hypothèse qu’une évolution positive au questionnaire PPA, résultera en une amélioration (1) de la réalisation des tâches fonctionnelles lors du test AMP-pro et (2) des questionnaires du SF-12 et de la MHAVIE. De plus, nous présumons que des douleurs résiduelles plus faibles devraient améliorer les paramètres de la marche telles que la vitesse et la symétrie ainsi qu’améliorer les paramètres cliniques et fonctionnels. CONCLUSION : Cette étude permettra d’améliorer la compréhension des facteurs cliniques et fonctionnels qui influencent l’évolution de la capacité fonctionnelle des individus ayant subi une amputation du membre inférieur.

PEREZ-SANCHEZ, JIMENA1; Bonin, Robert2; De Koninck, Yves1. 1. Centre de recherche du IUSMQ, Département des neurosciences cellulaires et moléculaires. 2. Leslie Dan Faculty of Pharmacy, University of Toronto

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 471
Jeudi le 26 mai 13 h

L’INHIBITION TONIQUE RÉGULE LA PLASTICITÉ SYNAPTIQUE DANS LA CORNE DORSALE DE LA MOELLE ÉPINIÈRE

OBJECTIF : La douleur chronique peut impliquer des changements de plasticité dans la corne dorsale de la moelle épinière. Ces derniers augmentent l'activité neuronale et permettent la communication entre les voies sensorielles qui sont impliquées dans l'allodynie et l'hyperalgésie. Les mécanismes synaptiques et cellulaires responsables des changements de plasticité dans la moelle épinière sont très similaires avec processus tels que l'apprentissage et la mémoire. Les récepteurs GABAA contenant les sous-unités α5 extrasynaptiques (α5GABAARs) génèrent une conductance tonique qui inhibe l'activité neuronale et qui contrôle la plasticité synaptique comme la potentiation à long terme (PLT) dans l’hippocampe. Cependant, on ne sait pas si l'inhibition tonique générée par α5GABAARs dans la moelle épinière régule la nociception du manière semblable. MÉTHODES : Nous avons utilisé l'anesthésique etomidate pour augmenter l'activité des α5GABAARs. Des enregistrements patch-clamp" en configuration cellule entière ont été effectués dans des cellules de la corne dorsale de la moelle épinière. La plasticité synaptique a été induite par stimulation répétitive aux racines dorsales dans une préparation de moelle épinière entière. RÉSULTATS : Dans les cellules de la corne dorsale, l’etomidate (5 µM) augmente les courants toniques inhibitrices de manière significative (5.710 ± 2.410 vs. 14.62 ± 4.750, p < 0.05). Pour tester si l'augmentation des courants toniques avec étomidate régule aussi la plasticité synaptique, nous avons enregistré des potentiels postsynaptiques excitateurs (EPSP) de champ. CONCLUSION : L'augmentation de l’inhibition tonique médiée par la sous-unité α5 peut réguler la PLT synaptique et que peut donc être une cible viable pour d’intervention pharmacologique. "

PERREAULT MARTIN, Turcotte Audrey, Côté Marie-France, Doillon Charles, Gobeil Stéphane. Centre de Recherche du CHU de Québec-CHUL, Département de Médecine moléculaire, Université Laval

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 92
Mercredi le 25 mai 16 h

IMPLICATION DE GAS1 DANS LES PROCESSUS ANGIOGÉNIQUES DU CANCER DE LA PROSTATE

OBJECTIF : L’angiogénèse intra-tumorale est primordiale à la progression du cancer de la prostate. Cette dernière est d’ailleurs une cible thérapeutique contre ce cancer, le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes au Canada. Dans cette suite d’idées, « Growth Arrest-Specific 1» (GAS1) est une ectoprotéine (ancrée à la membrane cytoplasmique par un glycosylphosphatidylinositol) reconnue pour ses effets anti-tumoraux et anti-métastatiques dans plusieurs types de cancer via l’arrêt du cycle cellulaire en phase S et, de suite, à ses effets pro-apoptotiques. Cependant, le rôle de GAS1 a été peu étudié et est conflictuel dans le contexte du cancer de la prostate. De plus, des évidences dans la littérature nous poussent à croire que GAS1 aurait un rôle dans les processus angiogéniques. MÉTHODES : Des tests in cellulo classiques mesurant la prolifération, le cycle cellulaire ainsi que l’apoptose ont été réalisés sur des cellules agressives de cancer de la prostate PC3 sur-exprimant GAS1 ou la luciférase. Des immunobuvardages ont été utilisés afin de détecter la présence de GAS1 dans les différentes cellules de même que dans les milieux résultant de leurs cultures. Des essais de xénogreffes in vivo de type « Hen's Egg Test » ont été utilisés pour évaluer les effets pro-angiogéniques et tumorogéniques de GAS1 dans un contexte de cancer de la prostate. RÉSULTATS : La sur-expression de GAS1 dans des cellules agressives de cancer de la prostate PC3 n’a pas d’effet sur leur prolifération, le stade de leur cycle cellulaire ainsi que leur état apoptotique. Ensuite, les xénogreffes de PC3-GAS1 ont un poids plus élevé comparativement à leur contrôle PC3-luciférase. Finalement, la présence de GAS1 augmente l’angiogénèse sur la membrane chorio-allantoïdienne de l'œuf. CONCLUSION : Un nouveau rôle de GAS1 dans le cancer de la prostate a été mis en lumière, sa propriété pro-angiogénique. GAS1 étant une ectoprotéine, donc pouvant être libéré de sa cellule d’origine et effectuer des effets paracrines ou lorsque lié à la membrane, être un modulateur allostérique de complexes oligoprotéiques, cette dernière pourrait donc représenter une nouvelle cible thérapeutique pour traiter le cancer de la prostate.

NICOLAS PERROT1, Rutger Verbeek2, Manjinder Sandhu3, S. Matthijs Boekholdt2, G. Kees Hovingh2, Nicholas J. Wareham3, Kay-Tee Khaw3, Benoit J. Arsenault1

1Centre de recherche de l’IUCPQ, Canada.
2Academic Medical Centre, Amsterdam, Pays Bas.
3University of Cambrigde, Royaume-Uni.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 447
Jeudi le 26 mai 13 h

LA SANTÉ CARDIOVASCULAIRE IDÉALE INFLUENCE LE RISQUE DE MALADIES CARDIOVASCULAIRES ASSOCIÉ À UN NIVEAU ÉLEVÉ DE LP(A) ET À UN GÉNOTYPE À RISQUE: L’ÉTUDE EPIC-NORFOLK.

Contexte : La lipoprotéine(a) (Lp[a]) est l’un des plus important facteur de risque génétique des maladies cardiovasculaires (MCV). L’American Heart Association a établi sept indicateurs d’une santé cardiovasculaire idéale afin de réduire l’incidence des MCV : indice de masse corporelle, saines habitudes alimentaire, activité physique, tabagisme, tension artérielle, diabète et concentrations plasmatiques de cholestérol. L’objectif de cette étude est de déterminer si la santé cardiovasculaire idéale influence le risque de MCV associé aux concentrations élevées de Lp(a) ou au génotype prédisposant aux concentrations de Lp(a) élevées. Méthodes : Un score de santé cardiovasculaire idéale a été calculé en fonction du statut de chaque indicateur (idéal, intermédiaire, pauvre). Un modèle à risques proportionnels de Cox à été utilisé pour déterminer l’association entre le score de santé cardiovasculaire idéale, le niveau de Lp(a) ou le génotype (rs10455872) et le risque de MCV, après ajustement pour le sexe et l’âge. Au total, 12,511 participants ont été inclus dans cette analyse de l’étude prospective EPIC-Norfolk. Résultats : Les concentrations plasmatiques de Lp(a) étaient comparables à travers les trois catégories de la santé cardiovasculaire idéale et à l’intérieur de chacun des sept indicateurs. En comparaison aux participants ayant un faible score de santé cardiovasculaire (0-4) et un haut niveau de Lp(a) (≥50mg/dl), les participants avec un haut score (10-14) et un haut niveau de Lp(a) ont un risque relatif ajusté pour les MCV de 0,33 (95% IC=0,17-0,63, p=0,001). Des résultats similaires ont été obtenus en remplaçant les concentrations de Lp(a) par l’allèle de risque rs10455872 (G). Conclusion : Le niveau de Lp(a) n’est pas influencé par les indicateurs de la santé cardiovasculaire idéale. Cependant nos résultats suggèrent qu’une santé cardiovasculaire idéale pourrait réduire considérablement le risque de MCV associés aux concentrations élevés de Lp(a) ou au génotype prédisposant aux concentrations de Lp(a) élevées.

SARAH PETRYSZYN1, Thérèse Di Paolo2, André Parent1 et Martin Parent1

(1) Centre de Recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, Département de psychiatrie et neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, QC, Canada, G1J 2G3

(2) Centre de Recherche du CHU de Québec, CHUL, Faculté de pharmacie, Université Laval, Québec, QC, Canada, G1V 0A6

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 472
Jeudi le 26 mai 13 h

LE NOMBRE D’INTERNEURONES CHOLINERGIQUES DU STRIATUM EXPRIMANT LA CALRÉTININE EST AUGMENTÉ CHEZ LE SINGE PARKINSONIEN

OBJECTIF : Cette étude effectuée chez le singe normal et parkinsonien vise à fournir la première description détaillée des interneurones du striatum exprimant la calrétinine (CR), incluant leur caractéristique morphologique, leur distribution ainsi que leur contenu neurochimique. MÉTHODES : Huit singes cynomolgus (Macaca fascicularis) ont été utilisés. Quatre singes ont été intoxiqués au MPTP et quatre autres ont servi de contrôles. La dénervation dopaminergique induite par le MPTP a été évaluée suite à une immunohistochimie pour la tyrosine hydroxylase. Des sections frontales équidistantes prises à travers le striatum ont été immunomarquées pour la CR. D’autres sections ont été doublement marquées pour la CR et la choline acétyltransférase (ChAT). La densité des interneurones marqués a été déterminée par l’utilisation d’approches stéréologiques non biaisées. RÉSULTATS : Chez les singes contrôles, la densité d’interneurones CR est deux fois plus élevée dans le noyau caudé (1 747 ± 163 neurones/mm3) que dans le putamen (833 ± 28 neurones/mm3). Une observation attentive nous a permis de distinguer trois types d'interneurones CR sur la base de la taille de leur soma : petit (5-12 µm), moyen (12-20 µm) et large (20-45 µm). Une quantification stéréologique a révélé une augmentation significative (4-12 fois) des interneurones CR de type large dans le noyau caudé et le putamen des singes MPTP. Une augmentation importante du nombre d’interneurones ChAT/CR dans le striatum des singes MPTP est observée, sans toutefois révéler de changement dans le nombre total d'interneurones ChAT. CONCLUSION : Ces données indiquent qu’une lésion des afférences striatales dopaminergiques entraine une augmentation significative de l'expression de la CR par les interneurones cholinergiques du noyau caudé et du putamen. Ces changements pourraient contribuer de façon importante à la réorganisation fonctionnelle du striatum qui survient dans la maladie de Parkinson.

ARIANE PLAISANCE, Holly Witteman, Daren Keith Heyland, Mark H. Ebell, Audrey Dupuis, Carole-Anne Lavoie-Bérard, France Légaré, Patrick M. Archambault, CISS de Chaudière-Appalaches – Site Hôtel-Dieu de Lévis

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 32
Mercredi le 25 mai 16 h

DÉVELOPPEMENT D’UN OUTIL D’AIDE À LA DÉCISION SUR LES NIVEAUX DE SOINS ET LA RÉANIMATION CARDIORESPIRATOIRE DESTINÉ AUX PATIENTS GRAVEMENT MALADES HOSPITALISÉS AUX SOINS INTENSIFS

Objectif: Cette recherche a pour objectifs 1) d’évaluer les barrières à une communication efficace à propos des niveaux de soins entre les intensivistes et les patients gravement malades hospitalisés aux soins intensifs et 2) de développer des outils d’aide à la décision adaptés aux besoins locaux. Méthodes: Durant la première phase, nous avons procédé à trois semaines d’observation ethnographique des interactions entre les patients gravement malades hospitalisés aux soins intensifs de l'Hôtel-Dieu de Lévis, leurs proches, les intensivistes et les autres membres de l’équipe soignante. Nous avons aussi réalisé des entrevues individuelles avec chacun des cinq intensivistes oeuvrant au sein de cette unité. Durant la phase de développement, nous avons traduit des outils d’aide à la décision déjà existants et les avons adaptés aux besoins observés durant la première phase. Ces outils ont ensuite été soumis à trois cycles de prototypage rapide au cours desquels les commentaires de patients hospitalisés aux soins intensifs, de leurs proches, des intensivistes et de plusieurs autres professionnels de la santé furent sollicités. Après chaque cycle, les commentaires furent analysés à l’aide d’une grille standardisée et les outils furent modifiés en conséquence. Résultats: Nous avons créé un nouvel outil d’aide à la décision qui comprend un livret papier et un calculateur web des chances de survivre sans séquelles neurologiques à un arrêt cardiaque traité. Ces outils sont disponibles dans un wiki et peuvent être adaptés à d’autres milieux de soins. Malgré les efforts de vulgarisation réalisés, plusieurs participants ont eu de la difficulté à comprendre ce que sont les niveaux de soins et la réanimation cardiorespiratoire. Plusieurs participants ont exprimé le besoin d’avoir un vidéo en complément aux outils présentés. Conclusion: Nos outils sont disponibles sur www.wikidecision.org et peuvent être adaptés à d’autres milieux de soins dans le but de faciliter les discussions en lien avec les niveaux de soins. Des travaux futurs devront être entrepris pour créer un vidéo qui pourraient répondre aux besoins d’un plus grand nombre de patients.

POIRIER, ANNIE(1,2,3); Voyer, Philippe(2,3,4); Légaré, France(1,2); Morin, Michèle(3); Witteman, Holly(1,2), Kroger, Edeltraut(2,3,5); Martineau, Bernard(7); Rodriguez, Charo(9); Giguère, Anik(1,2,3).

1) Faculté de médecine, Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université Laval 2) Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Axe Santé des populations et pratiques optimales en santé, Québec 3) Centre d'excellence sur le vieillissement de Québec, Hôpital St-Sacrement, Québec 4) Faculté des sciences infirmières, Université Laval, Québec 5) Faculté de pharmacie, Université Laval, 6) Faculté de médecine, Département de médecine familiale, Université McGill, Montréal, 7) Faculté de médecine, Département de médecine familiale et d’urgence, Université de Sherbrooke, Sherbrooke.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 33
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉTUDE DES BESOINS DÉCISIONNELS DES PERSONNES ATTEINTES DE TROUBLES COGNITIFS LIÉS AU VIEILLISSEMENT ET DE LEURS PROCHES AIDANTS POUR FAVORISER LA PRISE DE DÉCISION PARTAGÉE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

Les aînés avec des troubles cognitifs (TC), leurs proches aidants et cliniciens ont des besoins décisionnels fréquents et complexes dont nous ignorons la nature. OBJECTIF : Identifier cinq points de décision prioritaires pour les aînés avec des TC et leurs soignants pour développer des Boites à Décision (BD). MÉTHODES : Nous avons complété un sondage électronique de type Delphi en trois rondes avec un échantillonnage de convenance d’experts recruté dans le réseau de la santé, les milieux universitaires et les organismes communautaires québécois pour établir un consensus sur cinq points de décisions prioritaires. RÉSULTATS : Trente-trois experts (taux de participation de 78 %) comprenant (catégories non-exclusives) 24 cliniciens, 7 chercheurs, 7 gestionnaires et 11 proches-aidants ont complété le sondage. Un haut degré de consensus a été atteint relativement aux décisions d’offrir du support aux proches aidants (83%), de réduire l’agitation, l’agressivité et les symptômes psychotiques (79%), d’arrêter ou non la conduite automobile (66%), d’établir l’objectif des soins (62%) et d’ouvrir un régime de protection (62%). CONCLUSION : Cette priorisation des besoins décisionnels permettra de créer des BD fondées sur les données probantes pour faciliter l’échange et favoriser des soins respectueux des valeurs et préférences du patient. Un prochain projet permettra d’évaluer si ces BD répondent réellement aux besoins des aînés avec des TC et de leurs soignants.

POTUS FRANÇOIS, Ranchoux Benoit, Provencher Steeve, Bonnet Sébastien. CRIUCPQ-UL, département de médecine, université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 495
Jeudi le 26 mai 13 h

LE SYNDROME MÉTABOLIQUE EXACERBE L’HYPERTENSION PULMONAIRE ASSOCIÉE À UNE MALADIE CARDIAQUE GAUCHE.

OBJECTIF: L’insuffisance cardiaque (IC) avec fraction d’éjection préservée (ICFEP) est la cause majeure d’IC, affectant plus de 50% de tous les patients avec IC. On note que 50% des ICFEP vont culminer en hypertension pulmonaire (HP) conduisant à un assombrissement du pronostique. D'autre part, le syndrome métabolique (SM), qui touche plus de 34% des adultes dans le monde, est fortement associé à l’HP (hypertension veineuse pulmonaire : 94,1% ; l'hypertension artérielle pulmonaire : 34,3%) et l’ICFEP (prévalence de 35 %). Pris ensemble, ces résultats suggèrent que MS et ICFEP, qui sont deux enjeux majeurs de santé publique, peuvent prédisposer à l’HP. Malheureusement, les recherches sur ce domaine sont souvent limitées par l’absence de bons modèles d’étude pré-cliniques. Ainsi, nous avons développé un nouveau modèle animal pour l’HP de groupe 2 associant ICFEP et le SM. MÉTHODES/RÉSULTATS: Nous avons induit l’ICFEP par une constriction supra-coronaire de l’aorte chez les rats mâles Wistar caractérisés par une hypertrophie du ventricule gauche (VG), une augmentation de la pression systolique, de la pression de fin de diastole et aucune modification significative de la fraction d’éjection du VG, 10 semaines post chirurgie. Nous avons ensuite induit le SM avec un régime alimentaire riche en graisses et des injections quotidienne d'olanzapine. La mise en place du SM a été confirmée par une augmentation significative de la masse grasse ainsi qu’une hypercholestérolémie. En comparaison des rats sains et sham, les rats ICFEP présentent une HP caractérisé par une importante diminution du temps d'accélération du flux pulmonaire, du TAPSE (échocardiographie) ainsi qu’une augmentation de la pression artérielle pulmonaire moyenne et systolique ventriculaire (cathétérismes cardiaques). On note une aggravation significative de ces paramètres hémodynamiques MS-ICFEP par rapport aux rats ICFEP sans SM. En accord avec ces observations, on observe une augmentation significative du remodelage des artères pulmonaires distales chez les rats SM-ICFEP par rapport aux autres conditions. CONCLUSION: nous montrons que le SM aggrave l’HP associée à ICFEP. Par conséquent, la combinaison SM et ICFEP représente un nouveau modèle animal attrayant pour étudier les HP du groupe 2.

ANTHONY POULIN; Maxime Berthelot-Richer; Lionel Tastet; Louis Simard; Dimitri Kalavrouziotis; Philippe Pibarot; Marie-Annick Clavel

Institution : Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec

Résidents

Affiche numéro 202
Jeudi le 26 mai 10 h 15

REMPLACEMENT VALVULAIRE AORTIQUE – PARADOXE CHEZ LES PATIENTS AVEC BAS DÉBIT PARADOXAL

Mise en contexte : Les patients avec sténose aortique (SA°) à bas débit et faible gradient (LEF) et ceux avec bas débit paradoxal (PLF) ont un risque augmenté de mortalité durant la période péri-opératoire d’un remplacement valvulaire aortique (RVA) chirurgical. Le volume d’éjection indexé pour la surface corporelle (SVi) avant la chirurgie (SViP) a été démontré comme étant un facteur prédictif indépendant de la mortalité chez les patients présentant une SA° avec PLF. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’impact du SVi en post-opératoire (SViD) sur la survie et l’évolution des paramètres échographiques chez ces patients. Méthode : Parmi 903 patients; nous avons évalué 820 patients avec SA° et FEVG normale qui ont eu recours à un RVA ± pontage aorto-coronarien (PAC). 63 patients ont été exclus car les données échographiques étaient manquantes. Résultats : Parmi ces patients; 449 (55%) ont subi un RVA seul et 371 (45%) ont subi un RVA + PAC. 312 patients (38%) présentaient une SA° avec PLF définie comme un SViP ≤35 mL/m2 et 508 (62%) présentaient une SA° avec FEVG et débit préservé (NF) définie comme un SViP >35 mL/m2. Les groupes étaient subdivisés selon le SViD : 203 (25%) avec PLF et bas SViD; 64 (8%) avec PLF et SViD normal; 305 (37%) avec NF et bas SViD; et 248 (30%) avec NF et SViD normal. 101 décès (12%) ont été répertoriés et sont survenus à un suivi moyen de 4;0 ± 2;6 ans. Après analyse univariée et ajustement statistique; le SViD n’est pas associé avec une mortalité post-opératoire tardive. Les facteurs prédictifs de mortalité sont l’âge (p<0;001); présence d’insuffisance rénale chronique (p=0;002); classe fonctionnelle NYHA III-IV (p=0;02) et fibrillation auriculaire (p=0;02). Conclusion : Chez les patients présentant une SA° avec PLF et SA° avec NF; le SVi post-opératoire n’a pas d’impact sur la mortalité à long terme. En excluant les taux plus élévés de mortalité péri-opératoire; la présence de SA° avec PLF confère le même pronostic qu’une SA° avec NF. Tous ces éléments suggèrent que les patients présentant une SA° avec PLF devraient être considérés pour un remplacement valvulaire aortique chirurgical; en implantant certaines stratégies péri-opératoire pour réduire la mortalité.

POZZI, SILVIA; Thammissetty, Sai Sampath; Gravel, Claude; Kriz, Jasna; Julien, Jean-Pierre.

Institut universitaire en santé mentale de Québec, Université Laval, Québec, CA.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 93
Mercredi le 25 mai 16 h

ANTICORPS RECOMBINANTS À CHAÎNE UNIQUE POUR MODULER LES INTERACTIONS DE TDP-43.

OBJECTIF: Une découverte importante dans le domaine de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) a été l’observation que la protéine TDP-43 forme des agrégats ubiquitinés. TDP-43 est une protéine nucléaire impliquée dans l’épissage des ARNm, la stabilité et la transcription de gènes, mais ses mécanismes pathogéniques dans la SLA restent inconnus. Nous avons découvert que la sous-unité p65 du facteur nucléaire kappa B (NF-kB) interagit avec le domaine RRM1 de TDP-43 et que cette interaction augment l’activation de NF-kB. Nous proposons de développer une thérapie pour la SLA basée sur l’usage d’anticorps recombinants à chaîne unique (scFv) qui ciblent le domaine RRM1 de TDP-43. L’anticorps scFv aura la double fonction de bloquer l’interaction avec p65 et d’atténuer la formation des agrégats. MÉTHODES: À partir des anticorps monoclonaux nous avons généré des vecteurs qui expriment deux anticorps scFv. Les vecteurs ont un epitope myc pour localiser le scFv et un domaine IgK pour que le scFv soit secrété. Nous avons transfecté des cellules avec le vecteur vide ou celui exprimant les anticorps scFv. Nous avons vérifié la capacité des anticorps à reconnaître TDP-43, à perturber l’interaction avec p65 et à réduire l’agrégation de TDP-43. Enfin nous avons généré des vecteurs viraux scAAV2/9 produisant les anticorps qui ont été injecté dans le cortex fronto-temporal des souris exprimant la hTDP-43 modifiée. Puis nous avons suivi la progression de la maladie avec des tests mesurant les capacités motrices et cognitives. RÉSULTATS: Les anticorps scFv sont produits et sécrétés dans le milieu des cellules transfectées, ils reconnaissent TDP-43 et perturbent l’interaction entre TDP-43 et p65. Dans des cellules microgliales BV2 les anticorps atténuent l'activité de p65/NF-kB et modulent les niveaux d'expression des cytokines après l'induction au LPS. En outre, la transfection des anticorps scFv dans les cellules HEK293 atténue l’insolubilité de TDP-43 après le traitement à l'acide éthacrynique. Les souris TDP-43 injectées avec les virus exprimant les anticorps scFv montrent des améliorations dans les tests cognitifs. CONCLUSION: Ces résultats confirment la faisabilité d'utiliser ces anticorps scFv pour prévenir la pathologie provoqué par la protéine TDP-43.

PRÉVOST, MARIE-LAURENCE; Le Sage, Natalie; Batomen Kuimi, Brice Lionel ; Gagnon, Ann-Pier ; Bergeron-Larose, Virginie. Département de médecine familiale et de médecine d’urgence (DMFUMU), Faculté de médecine, Université Laval, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval- Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec, Axe Santé des Populations et Pratiques Optimales en Santé.

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 410
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPACT DU PORT DU CASQUE SUR LE RISQUE D’HOSPITALISATION LORS D’UNE BLESSURE SPORTIVE

OBJECTIFS : Déterminer l’impact du port du casque chez les blessés sportifs sur le risque d’admission à l’hôpital. Comme objectifs secondaires, nous avons comparé les caractéristiques et les blessures des patients portant un casque à ceux qui n’en portaient pas lors de leur traumatisme. MÉTHODES : Les participants de l’étude étaient des patients de tout âge se présentant à l’urgence de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec pour un traumatisme dans un sport où l’on peut porter un casque. Les données étaient collectées à partir des informations fournies par le patient, par le DPE ainsi que par le programme de surveillance du Système Canadien Hospitalier d’Information et de Recherche en Prévention des Traumatismes (SCHIRPT). Des analyses descriptives et multivariées ont été effectuées avec ces données. RÉSULTATS: Le port du casque dans les sports est associé à une réduction de 52% du risque d’être admis à l’hôpital (RR, 0.48; IC 95%, 0.25-0.93) lors d’un traumatisme. La majorité des patients recrutés dans l’étude (n=169) étaient des hommes (69.8%) âgés entre 10 et 30 ans (50.3%). Les sports les plus souvent impliqués lors des traumatismes étaient le vélo (31.4%), le ski alpin (18.3%), la planche à neige (14.8%), le hockey (11.8%) et la planche à roulettes (5.9%). Dans l’ensemble, 70.4% des patients portaient un casque lors de leur accident. De plus, on note une proportion plus élevée d’hémorragie intracrânienne (10% vs. 1.7%) et de fracture du crâne (8% vs. 2.5%) chez les patients qui ne portaient pas de casque au moment du traumatisme. Dans la moitié des cas (48%), la raison évoquée par les patients pour ne pas avoir porté de casque était qu’ils n’en ressentaient pas le besoin. CONCLUSIONS : Les résultats démontrent que le port du casque est associé à une diminution du risque d’hospitalisation pour un traumatisme survenu dans un sport où il est possible de porter un casque.

PROUST, ALIZÉ; Barat, Corinne; Tremblay, Michel J. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval - Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 302
Jeudi le 26 mai 10 h 15

AGENTS RÉACTIVATEURS DE LA LATENCE DU VIRUS DE L’IMMUNODÉFICIENCE HUMAINE ET SYSTÈME NERVEUX CENTRAL.

OBJECTIF : Rapidement après l’infection, le VIH traverse la barrière hémato-encéphalique et se maintient dans le cerveau, qui constitue un sanctuaire protégeant le VIH du système immunitaire et de certains antirétroviraux. Afin d’éliminer le virus persistant à l’état latent dans certaines cellules, une approche consistant à traiter les patients simultanément avec une thérapie antirétrovirale efficace et des agents réactivateurs de la latence virale a été proposée. Cependant, aucun de ces agents de réactivation ne cible uniquement les cellules infectées par le VIH. Dans cette étude, nous avons cherché à analyser l’effet des agents réactivateurs et de l’infection virale sur les astrocytes, cellules majoritaires du cerveau. MÉTHODES : Afin d’évaluer l’effet de l’infection virale et des agents réactivateurs sur l’homéostasie du système nerveux central, des astrocytes primaires infectés ou non ont été incubés avec une panoplie d’agents réactivateurs pendant 24h. La sécrétion et l’expression génique de chimiokines et de cytokines par les astrocytes ainsi que leur capacité de phagocytose ont ensuite été évalués par ELISA, PCR quantitative et microscopie, respectivement. L’efficacité de la phagocytose par les astrocytes a été mesurée à l’aide de bioparticules de zymosan fluorescant en milieu acide (pHrodo). RÉSULTATS : Nous avons démontré que la sécrétion des cytokines pro-inflammatoires IL-6 et IL-8 et de la cytokine chimioattractante CCL2 est induite par l’infection et de nombreux agents réactivateurs. Au contraire et de manière intéressante, le JQ1, un inhibiteur de protéines à bromodomaine, inhibe la sécrétion et l’expression de ces cytokines. En outre, nous avons constaté que l’infection et les agents réactivateurs modulent l’acidification du phagosome et donc les capacités de phagocytose des astrocytes. CONCLUSION : Ces résultats suggèrent un syndrome inflammatoire principalement responsable des neurodégénérations, en réponse à l’infection et aux agents réactivateurs. De plus, la modulation de la phagocytose par le VIH et les agents pourraient jouer un rôle sur l’accumulation de débris cellulaires et des plaques amyloïdes, et l’induction de dommages neuronaux.

PUROHIT, NUPUR K.; Robu, Mihaela; Shah, Rashmi G. & Shah, Girish M. Laboratoire de recherche sur le Cancer de la Peau, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Faculté de Médecine, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 81
Mercredi le 25 mai 16 h

CARACTÉRISATION DES INTERACTIONS DE LA POLY(ADP-RIBOSE) POLYMÉRASE-1 AVEC DE L'ADN ENDOMMAGÉ PAR LES RAYONNEMENTS ULTRAVIOLETS IN VIVO ET IN VITRO.

OBJECTIF : Les méthodologies existantes étudiant les réponses de la poly(ADP-ribose) polymérase-1 (PARP-1) aux cassures de brin d’ADN ne sont pas adaptées pour examiner ses réponses subtile aux dommages induits à l’ADN par les rayonnements ultraviolets (UV) qui ne comporte pas des cassures de brin. Nous décrivons ici deux nouveaux essais avec lesquels nous avons caractérisé l'interaction de la PARP-1 avec l'ADN endommagé par les UV in vivo et in vitro. MÉTHODE : Deux nouvelles méthodologies ont été employées : la technique de fractionnement in situ combinée avec l’immunocytologie et la cartographie des sites d’interaction des protéines sur l'ADN en utilisant des enzymes de restriction. RÉSULTATS : En utilisant la technique de fractionnement in situ pour éliminer sélectivement la PARP-1 libre, tout en conservant la PARP-1 liée à l'ADN, nous avons démontré le recrutement direct de la PARP-1 endogène ou exogène aux lésions induites localement par les UV in vivo. De plus, en utilisant des oligonucléotides avec une lésion unique induite par UV et entourée de plusieurs sites de restriction, nous montrons in vitro que la protéine DDB2 et l’enzyme PARP-1 peuvent se lier simultanément à l'ADN endommagé par les UV. PARP-1 a une empreinte bilatérale asymétrique de -12 et +9 nucléotides, de part et d'autre de la lésion UV. CONCLUSION : Ces techniques vont permettre la caractérisation des différents rôles de la PARP-1 dans la réparation de l'ADN endommagé par les UV et permettront également l'étude des fonctions la PARP-1 avec de l'ADN non-endommagé.

QUÉVILLON HUBERDEAU, MIGUEL; Hauptmann, Judith; Piquet, Sandra; Meister, Gunter; Simard, Martin J. Oncologie-Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval (Hôtel-Dieu de Québec), Faculté de Médecine, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 237
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉTUDE DE LA PHOSPHORYLATION DE LA PROTÉINE ARGONAUTE DANS LA VOIE DES MICROARN

OBJECTIF : Les microARN sont de courts ARN non codant hautement conservés chez les eucaryotes qui, en s’associant à une protéine Argonaute, permettent la régulation de l’expression génique, en réprimant la traduction d’ARNm. L’objectif de ce projet est de définir le rôle de la phosphorylation de l'Argonaute pour ses fonctions biologiques. L’objectif secondaire est d’identifier des protéines pouvant la phosphoryler. MÉTHODES : L’identification des résidus phosphorylés de l’Argonaute ALG-1, chez le nématode C. elegans et qui sont conservées chez les Argonautes humaines, s’effectue par spectrométrie de masse. Nous évaluons ensuite la capacité de transgènes portant des mutations pour ces résidus phosphorylés (en acide aminé non phosphorylable ou phosphomimique) à rétablir la fonction du gène dans des animaux n’exprimant pas alg-1. Les mutations qui compromettent la fonction du gène sauvage sont générées en utilisant une méthode d’édition du génome. La caractérisation des mutants est ensuite établie sur une base phénotypique, moléculaire et génétique. L’identification de protéines kinases ayant pour substrat ALG-1 se fera en mesurant la phosphorylation de l’Argonaute par spectrométrie de masse sur des populations d’animaux ayant été soumis à l’interférence à l’ARN ciblant les transcrits de gènes codant pour ces protéines. Nous pourrons valider ces résultats par des essais de phosphorylation in vitro. RÉSULTATS : Nous avons identifié un résidu sérine dans la région C-terminal de la protéine et quatre autres résidus à proximité qui sont phosphorylés in vivo. La mutation en alanine (non phosphorylable) de ces cinq résidus ou de la sérine interfère avec la fonction de l’Argonaute. Cela se traduit par des phénotypes développementaux qui sont réitérés dans les animaux portant des allèles nuls du gène. Les animaux qui portent la mutation glutamate (mimique de phosphorylation) sont beaucoup moins affectés. L’abondance et la liaison à l’Argonaute de plusieurs microARN sont diminuées chez les animaux portant la mutation alanine. Conclusion : Les résultats indiquent que la phosphorylation de l’Argonaute en C-terminal est un processus essentiel au bon fonctionnement de la régulation génique médiée par les microARN chez les animaux.

QUINTANA, CLEMENTINE; Khlghatyan, Jivan; Parent, Martin; Beaulieu, Jean-Martin. Centre de Recherche de l'Institut Universitaire de Santé Mentale de Québec, Département de psychiatrie et neurosciences, Faculté de Médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 473
Jeudi le 26 mai 13 h

D2R NEURONS NETWORK OF THE BRAIN

OBJECTIF : Les troubles bipolaires et la schizophrénie sont des maladies mentales associées à une dérégulation de la transmission monoaminergique. L'implication de la signalisation associée aux récepteurs dopaminergiques de type 2 (D2R) a montré son importance dans l'étiologie de la maladie mais également dans les mécanismes d'action des traitements. A l'heure actuelle, il est communément admis que les récepteurs D2 sont largement exprimés dans le striatum. Néanmoins, de nombreuses études contradictoires émergent quant à la présence de ce récepteur dans d’autres structures cérébrales potentiellement impliquées dans ces pathologies. Nous proposons ainsi de caractériser, à l’aide d’un modèle de souris transgénique, les neurones exprimant D2R dans différentes structures du cortex ainsi que leurs projections. Cette étude nous permettra de mieux évaluer le rôle des neurones D2 dans l'étendue des symptômes caractéristiques des troubles mentaux.METHODES : La caractérisation anatomique de la distribution des récepteurs D2 est effectuée à l’aide d’un modèle murin BACD2R-cre/floxRibo-HA, permettant l’expression d’un marqueur HA spécifiquement dans les neurones D2R. Grâce à des techniques d’immunofluorescences, une analyse plus approfondie de ces neurones va être effectuée. De plus, l'utilisation combinée de virus AAVs et de traceurs rétrogrades permettra un suivi des projections spécifiques à ces neurones. RESULTATS : Grâce à cette approche, plusieurs nouveaux clusters de neurones D2R ont été identifiés. Parmi eux, ceux situés dans régions corticales impliquées dans les systèmes sensoriels et limbique sont particulièrement pertinents. De plus, l’analyse histologique nous a renseigné quant à la composition neuronale de ces clusters et leurs projections. Parmi les résultats préliminaires obtenus, il semblerait que les sites de projection des neurones D2 identifiés diffèrent des sites de projections communément admis. CONCLUSION : L'identification de nouveaux clusters de D2R et de leur projection atypique ouvre alors de nouvelles pistes de recherche axées vers une meilleure compréhension des maladies mentales, leurs symptômes et leurs traitements.

RINGUETTE-GOULET, C., 1,2,3 POULIOT, F., 1, 3 BOLDUC, S.1, 2
1 Faculté de Médecine, Université Laval
2 Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval / LOEX

3 Centre de recherche sur le cancer de l'Université Laval / CRC

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 488
Jeudi le 26 mai 13 h

UN MODÈLE 3D HUMAIN DE CANCER DE LA VESSIE DÉVELOPPÉ PAR GÉNIE TISSULAIRE

INTRODUCTION : Notre compréhension des processus biologiques impliqués dans le cancer de la vessie est grandement limitée par les modèles d’étude disponibles. Actuellement, les modèles in vitro et in vivo de cancer de la vessie n’arrivent pas à récapituler simultanément l’ensemble des aspects fondamentaux de la maladie. Huitième cancer le plus fréquemment diagnostiqué dans les sociétés occidentales, le cancer de la vessie est devenu une préoccupation grandissante de santé publique qui nécessite des modèles plus réalistes afin d’élucider les mécanismes d’action impliqués dans l’initiation et la progression tumorale. MÉTHODOLOGIE: Des substituts vésicaux ont été reconstruits à partir de fibroblastes et de cellules urothéliales humaines saines par génie tissulaire en utilisant la méthode d’auto-assemblage. Parallèlement, des sphéroïdes ont été produits à partir de lignées cellulaires vésicales cancéreuses non-invasive (RT4) et invasive (T24) exprimant la protéine fluorescente DsRed. Le potentiel invasif de ces sphéroïdes a été caractérisé dans un gel de collagène (2,5mg/ml). Ensuite, les sphéroïdes ont été implantés à la surface des substituts vésicaux et leur développement a été suivi par microscopie à fluorescence. RÉSULTATS : Les deux lignées cancéreuses utilisées ont été en mesure de former des sphéroïdes compacts et de croitre sur les équivalents vésicaux. Le comportement invasif des sphéroïdes est variable selon la nature des cellules utilisées. La lignée non invasive RT4 est incapable de traverser la lame basale contrairement à la lignée invasive T24 qui elle, en a la capacité. CONCLUSION : La mise en place d’un tel modèle permettant l’étude de la biologie du cancer en environnement physiologique permet de combler le vide entre les modèles trop simples de culture cellulaire et les modèles plus complexes de souris transgéniques. Ce modèle offre l’occasion plus qu’intéressante d’étudier séparément les joueurs impliqués dans le développement du cancer de la vessie et devient par conséquent un outil performant dans l’analyse mécanistique de cette pathologie complexe.

RABEZANAHARY, HENINTSOA ; Moukambi, Félicien ; Racine, Gina ; Robitaille, Lynda ; Andreani, Guadalupe ; Estaquier, Jérôme. Centre de recherche en Infectiologie du CHUQ de Québec, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 276
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ANALYSE DES SOUS-POPULATIONS LYMPHOCYTAIRES T CD4 CHEZ LES MACAQUES, CIBLES DE L’INFECTION PAR LE VIRUS DE L’IMMUNODEFICIENCE SIMIENNE

OBJECTIFS : Au cours de l’infection par le VIH, les réservoirs viraux s’établissent précocement, et représentent un problème majeur quant à leurs éradications. Comprendre les bases de cette dissémination virale, en particulier dans les tissus profonds comme la rate et les ganglions mésentériques, difficilement analysables chez l’Homme, et au cours de la phase précoce de l’infection, représente un enjeu de santé publique. Notre objectif de travail a été d’étudier l’infection des sous-populations lymphocytaires T CD4, dont les cellules Tfh (T follicular helper cells) qui jouent un rôle essentiel dans l’établissement de la réponse humorale. MÉTHODES : Vingt macaques rhésus ont été infectés par voie intraveineuse (20 AID50 SIVmac251). Les animaux ont été euthanasiés à différents temps après infection. Les organes lymphoïdes ont été prélevés incluant la rate les ganglions axillaires, inguinaux et mésentériques. Les cellules Tfh (PD-1highCXCR5+) et les sous-populations lymphocytaires T CD4 ont été séparées par cytométrie en flux utilisant comme marqueurs les molécules CD45RA et CCR7. L’ARN et l’ADN viral cellulaire ont été quantifiés par des techniques de RT-PCR, ainsi que la charge virale plasmatique. RÉSULTATS : Nos résultats montrent chez le macaque rhésus infecté par le virus de l’immunodéficience simienne (SIVmac251), que les cellules Tfh sont une cible du virus quelque soit l’organe étudié, et ce dès la phase de primo-infection. On note une corrélation plus importante entre la charge virale plasmatique et l’infection des cellules Tfh et effectrices mémoires (TEM) au niveau de la rate. Cette infection précoce des cellules Tfh pourrait contribuer à la dissémination du virus et rendre compte de l’absence de réponse humorale efficace contre cet agent pathogène. CONCLUSION : Ces résultats mettent en évidence l’importance des cellules Tfh comme réservoir du virus au niveau de la rate, et ce dès la phase de primo-infection.

REZA RAHIMIAN, Melanie Lalancette-Hebert, Jasna Kriz

Research Centre of Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec, and Department of Psychiatry and Neuroscience, Laval University, Quebec, QC

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 247
Jeudi le 26 mai 10 h 15

GALECTIN-3: A MODULATOR OF MICROGLIA CYTOSKELETON AND MORPHOLOGY

Galectin-3 (Gal-3), a member of β-galactosides-binding lectins, has recently emerged as a molecule with immunoregulatory functions. Gal-3 is a pleiotropic protein involved in cell adhesion, activation, proliferation, apoptosis and cell migration. When liberated by macrophages including activated microglia, it exerts strong chemotactic properties on monocytes and macrophages and contributes to phagocytosis in neutrophils and macrophages. Of note, recent investigations have revealed that Gal-3 is required for resident microglia activation and proliferation in response to ischemic insult. So far research addressing a regulatory role for Gal-3 in microglia morphology is lacking. In this study, We investigated the effects of Gal-3 on microglia morphology, migration and secretory pattern. Given the preferential expression of Gal-3 in glia and its prominent role in inflammatory/remodeling events, Gal-3 might serve as a potential target in neuroinflammatory and neurodegenerative settings. Primary microglia cell cultures, challenged with Gal-3, were exploited for the assessment of morphology and secretory profile using real-time PCR and immunofluorescence while migration was studied using scratch-wound assay. In vivo, microglia morphology was investigated by immunofluorescence following intracortical microinjection of Gal-3. Results: In vitro measurements revealed that 24 hour-exposure of primary microglia with Gal-3 increased the number and length of Filopodia via. Moreover, at transcriptional level, Gal-3 down-regulated pro-inflammatory cytokines and upregulated anti-inflammatory cytokine (IL-4) and IGF-1. Gal-3 augmented resting microglia migration 1 day after treatment. In vivo results indicated that 24 h following intracortical injection of Gal-3 the microglia morphology switched to a more ramified state.Our results, in vitro and in vivo, demonstrate that Gal-3 induces microglial ramification. Gal-3 also modulates the cytokine profile of microglia toward an anti-inflammatory state. Together, these findings suggest the role of Gal-3 as a fine-tuner of microglia cytoskeleton and secretory profile.

HAZEM ORABI, Vitalie Railean, Weronika Jakubowska, Stéphane Bolduc

LOEX, Université Laval, Centre de microbiologie et infectiologie du CHUL

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 9
Mercredi le 25 mai 16 h

L'INFECTION DE TISSU UROTHÉLIAL 3-D ASSABLÉ VIA GÉNIE TISSULAIRE

OBJECTIF : L’infection des voies urinaires (IVU) est l’infection la plus fréquente, affectant les deux sexes et ceci à n’importe quel âge. Elle est associée à une morbidité élevée en raison de sa récidivité, des complications possibles et de la recrudescence de résistance aux antibiotiques. Les modèles animaux pour l’IVU sont imparfaits. Tandis que les modèles in vitro sont incomplets en raison du manque de muqueuse et de la stratification de l’urothélium. Le principal objectif consiste à créer un modèle d’infection qui imite le plus fidèlement possible la nature in vivo. Ainsi, il sera possible d’analyser en détail la pathologie de l’IVU. MÉTHODES : Des cellules urothéliales et de matrice extracellulaire ont été isolées à partir d’une biopsie vésicale. Trois couches de cellules de matrice extracellulaire ont été super-imposées et associées à de l’acide ascorbique pour former du collagène. Subséquemment, les cellules urothéliales ont été implantées au-dessus de la matrice extracellulaire. Une fois les tissus-équivalents matures, ils ont été infectés avec une souche non pathologique et pathologique avec des concentrations de 108 et 109 CFU. Une fois les tissus infectés, ils ont été sacrifiés à divers temps (4h, 8h, 12h, 24h) pour observer la corrélation avec le temps. Des analyses de croissance bactérienne, histochimiques, d’immunofluorescence, d’histopathologie et de microscopie sont en cours. RÉSULTATS : Tout d’abord, les tissus-équivalents ont été formés avec succès. En effet, les diverses couches ont bien fusionné et les cellules ont atteint une différenciation complète. Avant l’infection des tissus, nous avons prouvé que le divers constituants pour former les tissus, n’interfèrent pas avec l’infection. Une fois les tissus infectés, il est possible d’observer les points d’ancrage des bactéries. De plus, le dommage cellulaire sont dose-dépendante et temps-dépendant. CONCLUSION : Finalement, il est possible d’utiliser les tissus auto-assemblés pour des études microbiologiques. De plus, ce projet ouvre la porte pour des études sur l’effet d’antibiotiques et autres traitements dans un contexte infectieux.

RIBON, ALEXANDRA1, 2; Marcouiller, François1; Laouafa, Sofien1 ; Pialoux, Vincent2 ; Joseph, Vincent1; Bairam, Aida1.
1Pediatrie, SFA, CHU de Québec, Université Laval, Canada ; 2Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité, Université Lyon1, France.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 448
Jeudi le 26 mai 13 h

EFFETS VASCULAIRES DE L’ESTRADIOL DANS UN MODÈLE D’APNÉE DU SOMMEIL INDUIT PAR L’HYPOXIE INTERMITTENTE CHRONIQUE.

OBJECTIF : Chez les femmes ménopausées, les prévalences de l’apnée du sommeil et de l’hypertension artérielle augmentent, suggérant un rôle protecteur des hormones stéroïdiennes. Dans cette étude, nous testons l’hypothèse que la supplémentation en estradiol (E2), pourrait protéger contre l’hypertension et la dysfonction vasculaire induites par l’hypoxie intermittente chronique (HIC), dans un modèle d’apnée du sommeil chez des rats femelles. MÉTHODES : Des rats femelles ovariectomisés (Ovx) ont reçu du véhicule (Veh) ou de l’E2 (0.5mg/kg/j) par pompe osmotique. Après 14 jours de récupération, les rats ont été placés en normoxie (21% O2 ; Nox) ou en HIC (21%-10% O2 ; 10cycles/h ; 8h/jour) pendant 7 jours consécutifs. Nous avons étudiés 36 rats répartis en 3 groupes : Ovx-Veh-Nox (contrôle, n1=12), Ovx-Veh-HIC (n2=12), Ovx-E2-HIC (n3=12). La pression artérielle moyenne (PAM) a été mesurée avant et après les 7 jours d’exposition. Des anneaux aortiques ont été utilisés pour mesurer la réactivité vasculaire ex vivo : Réponse contractile (phénylephrine ; Phe), réponses vasodilatatrices endothélium-dépendant (acétylcholine ; Ace) et endothélium-indépendant (sodium nitroprusside ; SNP). RÉSULTATS : La PAM augmente avec l’exposition à l’HIC et est restaurée avec la supplémentation en E2. L’HIC ne change pas la réponse contractile à la Phe, mais réduit la réponse à l’Ace, vasodilatatrice endothélium-dépendant (p=0.04). La supplémentation en E2 augmente significativement la réponse contractile à la Phe (p<0.001 vs. Ovx-Veh-HIC) et restaure la vasodilatation endothélium-dépendante (p=0.01 vs. Ovx-Veh-HIC). La vasodilatation endothélium-indépendante (SNP) est similaire pour tous les groupes. CONCLUSION : L’hypoxie intermittente chronique de 7 jours perturbe la fonction vasculaire chez les rats ovariectomisés, mais cet effet est atténué par la supplémentation en E2. Ces résultats suggèrent une interaction entre l’estradiol et l’hypoxie intermittente chronique sur la fonction vasculaire, qui pourrait avoir une pertinence clinique pour les femmes souffrant d’apnée du sommeil.

RICHARD AMÉLIE; CAREAU, Emmanuelle; Gagnon, Mathieu. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale; Département de réadaptation - Faculté de médecine - Université Laval - Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 265
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RÉFLÉCHIR ENSEMBLE POUR MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE : LA PRATIQUE RÉFLEXIVE EN COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

OBJECTIFS : Face à la complexification des soins et à la pression exercée sur le système de santé, la nécessité d’adopter des actions concrètes pour optimiser les pratiques de collaboration interprofessionnelle (CIP) apparaît incontournable. À cet effet, un des moyens identifiés est le développement de la pratique réflexive chez les intervenants. Cette étude avait pour but de dresser un portrait de l’état des connaissances en matière d’optimisation de la CIP par la pratique réflexive. Les objectifs consistaient à caractériser les méthodes et contextes de pratique réflexive utilisés et à en documenter l’efficacité.MÉTHODES : Une revue systématique a été menée dans Pubmed , CINAHL , ERIC et le Journal of Interprofessionnal Practice and Education en croisant des termes reliés à la CIP et à la pratique réflexive. Les articles scientifiques présentant un exemple d’intégration de la pratique réflexive en contexte d’optimisation de la CIP ont été retenus.RÉSULTATS : Sur un premier total de 3089, 17 articles ont été retenus. Les études portaient autant sur la formation d’étudiants pré-gradués que sur l’optimisation de la collaboration de professionnels en pratique. Parmi les disciplines impliquées, les médecins, les infirmières et les physiothérapeutes étaient les professions les plus représentées. La présence de facilitateurs lors de discussions de groupes, d’entrevues ou de séances de débreffage soutenait la qualité de la réflexion et de la CIP. Les résultats demeurent à interpréter avec prudence en raison du nombre limité d’articles et des différences méthodologiques, mais l’ensemble des résultats retrouvés sont positifs. Les effets positifs correspondent à l’amélioration d’attitudes, d’habiletés et de compétences clés pour la CIP, notamment l’ouverture envers la CIP, la clarification des rôles, l’amélioration de la communication et le développement de la confiance mutuelle. De plus, des impacts sur l’intégration de meilleures pratiques et l'amélioration de la trajectoire de soins sont retrouvés. CONCLUSION : Les données suggèrent l’utilité de la pratique réflexive en contexte d’optimisation de la CIP.

RIEUX, MARIE1,2; Lévesque, Sébastien A.1,2; Saint-Pierre, Martine1; Oueslati, Abid1,2; Lacroix, Steve1,2; Cicchetti, Francesca1,3. 1Centre de Recherche du CHU de Québec - CHUL, 2Département de Médecine Moléculaire, 3Département de Psychiatrie & Neurosciences, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 45
Mercredi le 25 mai 16 h

LA CIRCULATION SANGUINE: UNE VOIE DE TRANSMISSION DE LA PATHOLOGIE DANS LA MALADIE DE HUNTINGTON ?

INTRODUCTION : Via l’analyse de tissus humains provenant de patients souffrant de la maladie de Huntington (MH) et ayant reçu des greffes de tissu fœtal dans l’espoir de ralentir l’évolution de leur maladie, notre équipe a découvert que la protéine huntingtine mutée (mHtt) - produit de la mutation génétique de cette maladie et caractéristique pathologique principale de la MH - se retrouvait au sein des greffons provenant de donneurs sains. Ces observations laissent sous-entendre que mHtt a la capacité de se propager des cellules malades à des cellules saines, un phénomène possiblement sous-jacent à plusieurs autres maladies neurodégénératives caractérisées par l’expression de protéines pathologiques. OBJECTIF : Nous souhaitons mettre en évidence les voies de propagation de mHtt et plus particulièrement la contribution du système circulatoire à la dissémination de la pathologie. MÉTHODES : Afin d’étudier la propagation de la protéine mHtt via le système circulatoire, nous utilisons la technique de parabiose qui consiste à joindre deux animaux l’un à l’autre par leur flanc, permettant ainsi le partage des systèmes sanguins. Nous avons ici utilisé deux modèles de souris de la MH, les souris R6/2 et zQ175, que nous greffons chacune à des souris sauvages. Nous analysons le contenu sanguin et les organes périphériques par immunobuvardage et immunohistochimie, afin de déceler toutes traces de transmission de mHtt de la souris malade à la souris saine. RÉSULTATS : Nous avons déjà réussi à produire des couples de parabiotes qui partagent leur système sanguin, tel que démontré par la présence de Bleu d’Evans ou de leucocytes exprimant la protéine fluorescente GFP dans le parabiote « sauvage ». Nos études impliquent maintenant des souris R6/2 et zQ175, qui tolèrent parfaitement la procédure chirurgicale. CONCLUSION : Nos souris en parabiose échangent leur sang et nous permettront d’établir si cette voie favorise la propagation de mHtt et vers quel organe. Cette étude est susceptible de jeter un éclairage nouveau sur les mécanismes impliqués dans le développement de la MH.

ROSS-LÉVESQUE, ÉLODY; Desmarais, Chantal; Département de Réadaptation, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 504
Jeudi le 26 mai 13 h

LA COMPRÉHENSION DES QUESTIONS CHEZ LES ENFANTS DE MATERNELLE AVEC UN TROUBLE PRIMAIRE DE LANGAGE: EFFETS DE LA LONGUEUR ET DE LA COMPLEXITÉ GRAMMATICALE

Il est reconnu que les enfants avec un trouble primaire de langage présentent des difficultés à maîtriser la grammaire de leur langue. Certains auteurs expliquent ces difficultés par des processus spécifiques au langage alors que d’autres les attribuent à des processus plus généraux, comme la mémoire. L’OBJECTIF du présent projet est d’explorer les habiletés de compréhension de questions et leur lien avec les habiletés en mémoire verbale à court-terme chez un groupe de 16 enfants de maternelle avec un trouble primaire de langage et de les comparer à la performance de deux groupes d’enfants au développement typique (DT), soit un groupe apparié pour l’âge et un groupe apparié en fonction du niveau de vocabulaire réceptif. MÉTHODES : Une tâche de désignation d’image a été utilisée pour mesurer la compréhension de questions. Les stimuli se différencient par leur longueur et par la présence d’éléments de complexité grammaticale. Aussi, une tâche de répétition de non-mots a été réalisée pour mesure la mémoire verbale à court-terme. RÉSULTATS : Les enfants avec un trouble primaire de langage tendent à performer plus faiblement que les enfants au DT de leur âge à la tâche de compréhension pour les questions objets courtes seulement (p<0,08). Un effet de la longueur sur la compréhension de question est constaté chez tous les enfants. Pour la tâche de répétition de non-mots, les enfants avec un trouble primaire de langage obtiennent des performances significativement plus faibles que les deux autres groupes (p<0,05). Les résultats montrent qu'une corrélation existe entre les performances à la tâche de compréhension de question et celles à la tâche de répétitionCONCLUSION : Les résultats ne permettent pas d’exclure l’une des deux hypothèses sur l’origine des déficits grammaticaux des enfants avec un trouble primaire de langage, mais appuient la présence d’un déficit de la mémoire verbal à court terme chez ces enfants et le lien avec les habiletés de compréhension.

ROUSSEAU, C(1)(2), Jean, S(2)(3), Gamache, P(3), Lebel, S(4), Mac-Way, F(1)(2), Biertho, L(4), Michou, L(1)(2) et Gagnon, C(1)(2)(5).
Affiliations: (1) Axe endocrinologie et néphrologie, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, (2) Département de médecine, Université Laval, (3) Institut national de santé publique du Québec, (4) Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, (5) Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels.

Affiche numéro 505
Jeudi le 26 mai 13 h

CHANGEMENT DANS LE RISQUE FRACTURAIRE ET LE PROFIL DE FRACTURE APRÈS LA CHIRURGIE BARIATRIQUE

OBJECTIF : Évaluer l’impact de la chirurgie bariatrique sur le risque fracturaire. MÉTHODE: Étude rétrospective de cas-contrôle utilisant les bases de données administratives de la RAMQ. L’incidence et les sites de fracture de patients ayant subi une chirurgie bariatrique entre 2001 et 2012 au Québec ont été comparés avec ceux de contrôles obèses et non-obèses appariés pour l’âge et le sexe ainsi que avant et après la chirurgie (date index). Les fractures ont été identifiées grâce à un algorithme validé. Des régressions conditionnelles multivariées ont été utilisées et ajustées pour les antécédents de fractures, plusieurs comorbidités, la défavorisation sociale et matérielle et l’endroit de résidence. RÉSULTATS : 10 662 individus ayant subi une chirurgie bariatrique (72,6% femmes; âge moyen (ET), 42 (11) ans) ont été comparés avec 31 986 obèses et 31 986 non-obèses n’ayant pas subi de chirurgie. Le suivi moyen était de 4,2 ans (min-max: <1-12 ans). Après la chirurgie, le risque de fracture ajusté était significativement plus élevé dans le groupe bariatrique comparativement aux contrôles non-obèses (R.R. [IC 95%] =1,45 [1,27-1,66]) et obèses (R.R. [IC 95%] = 1,36 [1,19-1,55]) ainsi que post vs. préopératoire (R.R. [IC 95%] = 1,19 [1,06-1,34]).Dans le groupe bariatrique, le risque postopératoire de fracture des membres inférieurs a diminué de 33%, alors que celui des membres supérieurs a doublé et celui de la hanche, du fémur et du bassin a triplé comparativement à avant la chirurgie. CONCLUSION : Les patients ayant subi une chirurgie bariatrique sont plus à risque de fracture que les contrôles obèses et non-obèses et après vs. avant la chirurgie. Le profil des fractures est également modifié d’un profil relié à l’obésité avant la chirurgie à un profil ostéoporotique après la chirurgie. La prise en charge postopératoire devrait être optimisée. postopératoire devrait être optimisée.

ROUSSEAU, JEAN-PHILIPPE; Kinkead, Richard. Département de Pédiatrie, Université Laval,CRCHUQc-ULQ

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 474
Jeudi le 26 mai 13 h

UN DÉFICIT EN HORMONES THYROÏDIENNES PERTURBE LE DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME DE CONTRÔLE RESPIRATOIRE CHEZ LE RAT NOUVEAU-NÉ.

OBJECTIF : Le cerveau est une cible importante des hormones thyroïdiennes (THs) avec une grande vulnérabilité durant la période précoce du développement où l’embryon/fœtus dépend entièrement de l’apport de la mère en TH. Au cours de cette période, toute carence en TH chez la mère, petite ou sévère, peut avoir d’importants effets néfastes sur la formation du cerveau. Malgré l'abondante littérature sur une variété de modèles animaux concernant l'effet du déficit en TH sur le développement et fonctionnement du système nerveux central, l'influence de l'hormone sur le développement du système de contrôle de la respiration reste inconnue. Puisque les récepteurs de l’hormone thyroïdienne (TRs) sont exprimés dans le cerveau au cours de la gestation et sont présents dans le tronc cérébral, nous proposons qu’une carence périnatale en TH est suffisante pour perturber le développement des circuits respiratoires chez le rongeur nouveau-né. MÉTHODES : L’insuffisance en TH est recréée en administrant une substance bloquant la production de TH (Méthimazole; MMI) dans l’eau donnée aux femelles gestantes à partir du premier jour de la grossesse jusqu’à l’utilisation des nouveau-nés âgés de 1 et 4 jours (P1-P4). La mesure de la respiration fictive (in-vitro) est effectuée sur une préparation de tronc cérébral/moelle épinière via la liaison d'une électrode de succion sur le nerf phrénique. L’activité respiratoire (in-vivo) est mesurée par pléthysmographie sur animal entier. Le développement de la réponse à l’hypoxie est comparé entre chaque groupe par une exposition de 15 minutes à un taux réduit d’oxygène (hypoxie). RÉSULTATS : Comparativement aux contrôles, les ratons provenant de femelles traitées (MMI) démontrent une diminution âge-dépendante de la fréquence de décharges respiratoires du nerf phrénique en condition de base. Chez les ratons traités P4, la dépression habituelle de décharges du nerf phrénique n’est pas observable au cours de l’hypoxie. Les résultats sur animal entier révèlent une diminution dans la ventilation de base (VE) chez les ratons traités P1 ainsi qu’une altération de la réponse à l’hypoxie. CONCLUSION : Nous concluons que la carence en TH au cours de la période périnatale perturbe le développement du système de contrôle respiratoire ainsi que la réponse à un challenge hypoxique.

ROUSSEAU, LOUIS-SIMON; Paré, Guillaume; Fernandes, Maria. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 434
Jeudi le 26 mai 13 h

EFFET DE LA PROTÉINE S100A9 SUR LA RÉPONSE DES NEUTROPHILES AU MSU

OBJECTIF : La goutte est une maladie causée par la cristallisation d’urate monosodique (MSU) dans les articulations causant l’accumulation de liquide synovial. Ce liquide contient plusieurs protéines dont la S100A9 présente en grande quantité. Cette protéine est sécrétée activement ou lors de la nécrose de plusieurs types de cellules immunitaires et par les fibroblastes. C’est dans ce liquide que baignent les neutrophiles qui sont responsable de la réaction inflammatoire et de la destruction des tissus environnants lors d’une crise de goutte. Puisque les neutrophiles rencontrent un gradient de S100A9 en migrant vers les articulations, il est important de comprendre l’impact de cette protéine sur ces neutrophiles. Dans cette étude, nous avons évalué l’impact de la S100A9 sur les réponses fonctionnelles des neutrophiles aux cristaux de MSU. MÉTHODES : La mobilisation intracellulaire de calcium a été mesurée par spectrofluoromètre. Les quantités d’IL-8 et d’IL-1β ont été mesurées par ELISA. Le niveau de glycolyse ainsi que la consommation d’oxygène ont été mesurés par le XF96 extracellular analyzer. RÉSULTATS : Nous avons démontré que la mobilisation calcique des neutrophiles humains aux cristaux de MSU est augmentée de 65,8% en présence de S100A9 (10 µg/ml) par rapport aux cristaux seuls. Le pic de glycolyse est quant à lui augmenté de 61,3% en présence de S100A9 par rapport aux cristaux seuls. La consommation d’oxygène des neutrophiles humains est augmentée de 122,8% à son pic en présence de S100A9. Finalement, la production d’IL-8 aussi est augmentée de 744,7% en présence de S100A9 par rapport aux cristaux de MSU seuls. CONCLUSION : Les réponses fonctionnelles des neutrophiles humains aux cristaux de MSU sont augmentées en présence de S100A9. Cette découverte permet de mieux comprendre les mécanismes menant à la pathologie de la goutte et soulève l’importance de revoir nos modèles de goutte in vitro qui ne prennent souvent en compte que l’effet de cristaux de MSU sur l’activation des neutrophiles.

MARIE ROUSSEL, Nicolas Josset, Maxime Lemieux, Frédéric Bretzner.
Centre de Recherche du CHU de Québec, Axe Neurosciences et Université Laval, Faculté de Médecine, Département de psychiatrie et neurosciences.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 248
Jeudi le 26 mai 10 h 15

CONTRIBUTION FONCTIONNELLE DES NEURONES GLUTAMATERGIQUES ET CHOLINERGIQUES DE LA RÉGION LOCOMOTRICE MÉSENCÉPHALIQUE À LA MARCHE.

OBJECTIF : La Région Locomotrice Mésencéphalique (MLR) est une région fonctionnelle qui initie la locomotion chez la plupart des vertébrés. Anatomiquement, les sites les plus efficaces pour initier la marche sont le noyau cunéiforme (CnF) qui est glutamatergique et le noyau pédonculopontin (PPN) qui est glutamatergique et cholinergique. Néanmoins, des études ont rapporté que la stimulation du PPN ou l’injection d’agonistes cholinergique dans le PPN inhibaient la locomotion, ce qui soulève des questions concernant le rôle de ces différentes populations neuronales dans le contrôle locomoteur. Notre objectif est d’étudier la contribution des neurones glutamatergiques (GLU) ou cholinergiques (ACH) du CnF ou du PPN dans l’initiation de la marche et dans la modulation du patron et du rythme locomoteur. MÉTHODE : Nous avons implanté une sonde optique chronique au-dessus des noyaux de la MLR dans des souris exprimant ChannelRhodopsin dans les neurones glutamatergiques (CnF n=5 ; PPN n=5) ou cholinergiques (PPN n=5). Nous avons filmé les souris et enregistré les électromyogrammes (EMG) de muscles de leurs pattes arrières en réponse à des photo-stimulations. RÉSULTATS : Au repos, la stimulation des neurones GLU du CNF et du PPN initie la marche alors que celle des neurones ACH échoue. Durant la marche, la stimulation des neurones GLU du CnF et du PPN accélère le rythme locomoteur et modifie le patron de marche (passage du trot au galop par exemple). Au contraire, la stimulation des neurones ACH ralentit le rythme locomoteur. De courtes stimulations des neurones GLU du CnF et du PPN évoquent des réponses excitatrices, de plus courtes latences et de plus fortes amplitudes dans les muscles fléchisseurs que dans les muscles extenseurs, contribuant ainsi à la phase de balancement. CONCLUSION : Nos résultats suggèrent que les neurones glutamatergiques du CnF et du PPN peuvent initier la locomotion, mais également moduler le patron et le rythme locomoteur, alors que les neurones cholinergiques du PPN ralentissent le rythme de marche. Financé par les IRSC, Parkinson Disease Society et Wings for Life.

ROUX ALEXANDRA, Loranger Anne, Gilbert Stéphane, Lavoie Josée N. et Marceau Normand

Le CRCHUQc-UL de Québec/HDQ, et le Département de BMBMP, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 496
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPACT DES KÉRATINES 8/18 SUR LA SIGNALISATION ET L’INTERNALISATION DU RÉCEPTEUR DE L’INSULINE VIA UNE MODULATION DU LIEN PI-RAB5 ENDOSOMAL CHEZ L’HÉPATOCYTE

OBJECTIF : Examiner l’impact des filaments intermédiaires (FIs) de kératines 8/18 (K8/K18) sur l’activation/internalisation du récepteur de l’insuline (RI). Nos récents travaux montrent une accumulation de glycogène induite par l’insuline chez des hépatocytes K8-nuls versus des hépatocytes sauvages (WT). La liaison de l’insuline sur le RI déclenche son autophosphorylation, suivi d’une phosphorylation d’IRS1. Ceci induit le recrutement de la PI3K (phosphatidylinositol (PI)-3 kinase), responsable de la conversion du PI(4,5)P2 en PI(3,4,5)P3 à la membrane plasmique (MP). En conséquence, Akt est recruté aux PI(3,4,5)P3, un évènement nécessaire à son activation. En parallèle, l’internalisation du RI, essentielle à son action, requiert un trafic endosomal régulé par des PIs et la GTPase Rab5.

MÉTHODES : Les FIs des hépatocytes étant uniquement formés de la paire K8/K18, la perte de K8 par recombinaison homologue chez la souris conduit à la dégradation de K18, d’où des hépatocytes K8-nuls sans FIs. Après isolement, les hépatocytes sont mis en culture en présence ou non d’insuline. Par la suite, les méthodes analytiques incluent l’immuno-buvardage, l’immunoprécipitation et la microscopie de type confocal.

RÉSULTATS : Chez les hépatocytes K8-nuls stimulés à l’insuline, la phosphorylation d’Akt révèle une activation plus forte et prolongée par rapport aux WT. D’autre part, en absence des FIs K8/K18, la mi-croscopie révèle une persistance des RI à la MP, ainsi qu’une accumulation des RI dans la région juxta-nucléaire après l’ajout d’insuline. De plus, une altération de la distribution de Rab5 est observée, suggé-rant que l’absence des FIs K8/K18 affecte le trafic vésiculaire. De façon similaire, une altération de PI(3)P, un constituant des endosomes, est observée chez les K8-nuls. En outre, des traitements à la néo-mycine, un agent qui masque les PI(4,5)P2, permet de restaurer chez les hépatocytes K8-nuls un trafic des RI semblable à celui des WT suite à l’ajout d’insuline.

CONCLUSION : Les résultats mettent en lumière une régulation de la voie signalétique du RI par les FIs K8/K18, en modulant son internalisation dépendante de l’interrelation PI-Rab5 endosomale.

J. ROY, A. Trottier, R. Maltais, D. Poirier.Centre de recherche du CHU - Pavillon CHUL

Professionnels

Affiche numéro 103
Mercredi le 25 mai 16 h

SYNTHÈSE CHIMIQUE ET ÉTUDES PRÉLIMINAIRES PK/PD DU PBRM, UN NOUVEL INHIBITEUR DE LA 17Β-HYDROXYSTÉROÏDE DÉSHYDROGÉNASE TYPE 1

The inhibition of 17β-hydroxysteroid dehydrogenase type 1 (17β-HSD1) is a promising strategy to reduce the concentration of potent estrogen estradiol (E2) and to treat breast cancer and endometriosis. This presentation will describe the chemical synthesis from estrone (E1) and characterization of three steroid derivatives: the irreversible inhibitor PBRM, its metabolite PBRM oxidized and its tritiated version (3H-PBRM). These compounds were next used in a series of experiments addressing their inhibitory activity on 17β-HSD1, their metabolism in microsomes, their plasmatic concentration in mice and rats, their biodistribution in mouse tissues and their elimination. In the presence of microsomes, PBRM was gradually transformed into oxidized PBRM (100% after 12h). This PBRM metabolite has proven almost as active as PBRM for the transformation of E1 to E2 by 17β-HSD1 (49 and 87% vs 87 and 95% of inhibition at 0.1 and 1 µM, respectively). When injected subcutaneously (sc) in mouse, PBRM is the major product (660 ng/mL at 5h) found in blood and oxidized PBRM is present in small quantities (8.5 ng/mL at 5h). PBRM was metabolized more rapidly in mice than in rats. In mice, most tissues reach their maximum level of PBRM 6h after sc injection. PBRM was observed mostly in digestive tract over the first 6h, but did not accumulate in any other organ. PBRM was recuperated in feces (93%) and in urine (7%), with 68% of the elimination occuring in the first 24h. All these results suggest a very good stability and safety profile for PBRM, making it an attractive candidate for therapeutic use.

ROY, NOEMIE; Dubé, Roxanne; Després, Carole; Légaré, France. GIRBA, École d’architecture, Université Laval; Centre de recherche du CHUQ – Hôpital Saint-François d’Assise, Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 35
Mercredi le 25 mai 16 h

L’INFLUENCE DES FACTEURS DE LA PRISE DE DÉCISION SUR LE CHOIX DE MILIEU DE VIE DES PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D’AUTONOMIE – REVUE SYSTÉMATIQUE

INTRODUCTION : Le choix de milieu de vie des personnes âgées en perte d’autonomie est complexe et implique plusieurs aspects au-delà de l’état de santé, largement ignorés lors de cette prise de décision. OBJECTIF : Identifier l’ensemble des facteurs influençant la prise de décision des personnes âgées en perte d’autonomie quant à son milieu de vie. MÉTHODE: Nous avons effectué une revue systématique de la littérature en menant une recherche des bases de données Ageline, Eric, PubMed, Taylor and Francis et Web of Science de 1990 à février 2015. Nous avons inclus les études primaires de tous devis de recherche et types et méthodologie. Ces études portaient sur les personnes âgées en perte d’autonomie faisant face au choix de leur milieu de vie (P) et les facteurs influençant ce choix (O). Nous avons extrait les caractéristiques des études et les facteurs matériels, sociaux et affectifs associés au choix du milieu de vie (logis et voisinage). RÉSULTATS : Notre stratégie de recherche a permis d’identifier 749 titres, desquels 89 études furent retenues pour l’analyse. Parmi ces études, nous avons identifié 110 facteurs se déclinant selon les catégories suivantes: 1) Personnels (e.g. caractéristiques sociodémographique, relation familiale et amicale, état de santé) (n=88); 2) Matériels– Échelle architecturale: type de bâtiment, statut d’occupation, taille du logement, état d’entretien, accessibilité des lieux, adaptabilité; Échelle du voisinage: localisation géographique, marchabilité, proximité des services, niveau de mobilité (n=77); 3) Sociétaux – options résidentielles disponibles, pression sociale (n=17). CONCLUSION : Plusieurs facteurs liés à l’environnement bâti, aux caractéristiques personnelles et éléments émotionnels résultant de la relation entre une personne âgée, son domicile et sa communauté, sont associés au choix du milieu de vie. Nos résultats permettront de bonifier un outil d’aide à la décision résidentielle pour les personnes âgées en perte d’autonomie, en y incluant notamment les facteurs liés à l’environnement bâti et à la signification du domicile.

ROY, SARAH; Cantin, Line; Gagné, Stéphane; Salesse, Christian. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval — Hôpital du Saint-Sacrement, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 21
Mercredi le 25 mai 16 h

ÉLUCIDATION DU MÉCANISME D’ACTIVITÉ ENZYMATIQUE DE LA LÉCITHINE RÉTINOL ACYLTRANSFÉRASE PAR DES ÉTUDES STRUCTURALES EN RÉSONANCE MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE

OBJECTIF : L’absorption de la lumière par le pigment visuel des photorécepteurs mène à l’isomérisation de son chromophore, le 11-cis rétinal, un dérivé de la vitamine A, en tout-trans rétinal. Ce rétinoïde est ensuite reconverti en 11-cis rétinal par une série de réactions enzymatiques nommée cycle visuel des rétinoïdes. La lécithine rétinol acyltransférase (LRAT) est une enzyme qui joue un rôle important dans ce cycle. Des mutations dans sa séquence mènent à la dégénérescence des photorécepteurs, ce qui engendre une perte de la vision. Nous avons déterminé auparavant que les mutations de la LRAT tronquée, sans ses segments en N-terminal et en C-terminal (tLRAT), mènent à une perte presque complète de son activité. L'objectif de ces travaux consiste donc à élucider le mécanisme d’activité enzymatique de la tLRAT et à déterminer l’impact de ses mutations sur son activité par des études structurales en résonance magnétique nucléaire (RMN). MÉTHODES : La tLRAT a été surexprimée et ensuite purifiée par chromatographie d'affinité. L'information sur sa structure tertiaire est obtenue par RMN en utilisant un échantillon de tLRAT marqué avec du 13C et au 15N. RÉSULTATS : Des résultats obtenus auparavant par RMN ont démontré que les mutations n’ont pas d’effet sur le repliement global de la tLRAT. Il est donc nécessaire d'obtenir de l'information détaillée sur sa structure tertiaire et celle de ses mutants pour mieux comprendre son mécanisme d'activité enzymatique et l'effet de ces mutations. Nous avons utilisé le double mutant C161S/C168S-tLRAT pour éliminer l’acylation hétérogène et nous avons attribué 100% des amides du squelette peptidique de cette protéine, ce qui a permis de déterminer le contenu suivant en structure secondaire: 57% hélice α, 43% random coil/coudes et 0% feuillet β. Nous procédons présentement à l’analyse des spectres de la protéine native et on remarque qu'il y a seulement des changements mineurs dans les déplacements chimiques comparativement à ceux du double mutant. CONCLUSION : L'information obtenue de la structure tertiaire de la tLRAT permettra de mieux comprendre son mécanisme d'activité enzymatique et l'effet de ses mutations sur son activité.

INGRID SABA1, CORINNE BARAT2, MAUDE LECLERC1, HAZEM O. ORABI1, MICHEL J. TREMBLAY2 AND STÉPHANE BOLDUC1,2
1CENTRE DE RECHERCHE EN ORGANOGENÈSE EXPÉRIMENTALE DE L’UNIVERSITÉ LAVAL/ LOEX, CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE (CHU) DE QUÉBEC-HÔPITAL ENFANT-JÉSUS, QUÉBEC, QUÉBEC, CANADA;
2Infectious and immune diseases, CHU de Québec-Université Laval, pavillon CHUL, Québec, Québec, Canada

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 303
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DEVELOPMENT OF A HUMAN THREE-DIMENSIONAL VAGINAL MUCOSAE TISSUE TO STUDY SEXUALLY TRANSMITTED INFECTIONS

Background: Vaginal mucosae are often exposed to chemicals, irritants, microorganisms and viruses that induce inflammation and enhance women’ susceptibility to infections. Most studies on female genital mucosae responses were performed on available animal models or ex vivo models. Alternatively, 3D organotypic cultures were generated using an exogenous extracellular matrix to provide spacing and to create the in vivo-like morphology and ultrastructure characteristics of a vaginal tissue. Using a unique self-assembly technique, we report here the production of a fully autologous three-dimensional (3D) model that is very specific for studying vaginal mucosae responses. Objectives: 1- To validate that our human 3D model mimics female genital mucosae, 2- To study mucosal immunity to various infections. Methodology: Vaginal stromal and epithelial cells were isolated from vaginal biopsies of the same HIV-1-negative female donor. Stromal cells were cultured and allowed to form their own extracellular matrix, and vaginal epithelium was seeded on top of the stromal layer and differentiated in vitro using growth factors and various estrogen concentrations. Peripheral Blood Mononuclear Cells (PBMCs) were isolated from healthy donors and immune cells extracted and incorporated into the vaginal equivalents. Results: Immunofluorescence using antibodies against cytokeratin, Laminin V and collagen identified the three key structures of the equivalent (epithelium, basement membrane and stromal component). Primary human monocyte-derived macrophages (MDMs) infected with HIV-1 or free HIV-1 viral load were co-cultured on the apical surface of our equivalents to measure virus transcytosis 24, 48, 72h post-infection in the multilayer vaginal model. Conclusion: Our experimental model indicates that the 3D vaginal equivalent engineered in our laboratory is similar to native vaginal tissue, and can be used to study intravaginal delivery of PrEP, microbicides, contraceptives and/or anti-HIV agents.

SAFOINE MERYEM; AUBIN KIM; TROTTIER VALÉRIE; FRADETTE JULIE. CENTRE DE RECHERCHE EN ORGANOGENÈSE EXPÉRIMENTALE/LOEX, CRCHUQc-UL de Québec, Département de chirurgie, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 460
Jeudi le 26 mai 13 h

RECONSTRUCTION PAR GÉNIE TISSULAIRE EN MILIEU SANS SÉRUM DE TISSUS CONJONCTIFS HUMAINS FONCTIONNELS

INTRODUCTION : Plusieurs types cellulaires peuvent être utilisés pour la reconstruction in vitro en génie tissulaire incluant les fibroblastes dermiques (FD), la source classique, et les cellules souches du tissu adipeux (CSTA) se distinguant par leur sécrétome au potentiel thérapeutique. Or, la production de tissus conjonctifs reconstruits (TCR) utilise du sérum de veau fœtal (SVF) dont l’emploi n’est pas recommandé en clinique. Notre hypothèse est que l’utilisation de CSTA en comparaison aux FD dans un système sans SVF permettra la production de TCR aux propriétés thérapeutiques améliorées favorisant la guérison de plaies cutanées. Les objectifs sont 1) d’évaluer la prolifération des FD et des CSTA dans un milieu sans SVF et 2) de déterminer la fonctionnalité de TCR manipulables produits à partir de FD (TCR-FD) et de CSTA (TCR-CSTA) en milieu sans SVF. MÉTHODES : Des FD et des CSTA ont été amplifiés (5 passages) dans un milieu commercial sans SVF et dans le milieu 10% SVF de référence. Des FD et CSTA ont été utilisés pour produire des feuillets qui ont été superposés par groupe de trois pour former des TCR-FD et des TCR-CSTA par auto-assemblage. La fonctionnalité des TCR a été évaluée par le dosage de molécules proangiogéniques par ELISA. RÉSULTATS : La prolifération des FD et des CSTA est supérieure dans le milieu sans SVF comparativement au milieu 10% SVF (1,7 et 2 à 5 fois respectivement). Les TCR-CSTA produits en milieu sans SVF sont 3,9 fois plus épais, 1,9 fois moins contractiles et sécrètent plus d’Ang-1 (1,8x), de VEGF (5,4x) et de PAI-1 (3,7x) que ceux produits en milieu 10% SVF. Les TCR-CSTA sont 2,9 fois plus épais et produisent 7 fois plus d’Ang-1 et de PAI-1 que les TCR-FD. De plus, les feuillets en milieu sans SVF ont pu être manipulés 18 jours plus tôt que ceux produits en milieu 10% SVF réduisant le temps de production de 50%. CONCLUSION : Les CSTA sont une source cellulaire de choix pour la reconstruction tissulaire par leur abondance et leur sécrétion accrue de molécules proangiogéniques. L’utilisation du milieu sans SVF permet d’adapter la production des tissus au contexte clinique tout en réduisant le temps de production. Ces tissus pourront être utilisés comme pansements biologiques pour la guérison des plaies.

SAINDON, ANDRÉE-ANNE, Goupil, Serge et Leclerc, Pierre

Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 238
Jeudi le 26 mai 10 h 15

DIFFÉRENTS TRANSCRITS ENCODANT SPERM ADHESION MOLECULE 1 SONT EXPRIMÉS DANS LES TESTICULES ET L’ÉPIDIDYME BOVINS

OBJECTIFS: Sperm Adhesion Molecule 1 (SPAM1) est une protéine impliquée dans le processus de la fécondation. Cette protéine possède une activité hyaluronidase dans la région N-terminale et une activité de liaison à la zone pellucide de l’ovocyte dans la région C-terminale. Nos études précédentes utilisant des anticorps contre les portions N- et C-terminales ont démontré la présence de deux isoformes de SPAM1 ayant des poids moléculaires de 70 et 80 kDa, et différant dans leur portion C-terminale. Nous voulons déterminer l’origine de la synthèse des isoformes de 70 et 80 kDa, soit pendant la spermatogenèse ou dans l’épididyme pendant le transit épididymaire des spermatozoïdes. MÉTHODES: Puisque les deux isoformes diffèrent en leur portion C-terminale, des expériences 3’RACE ont été réalisées sur l’ARN isolé des testicules et l’épididyme bovins. Pour déterminer si les deux transcrits sont le résultat d’un épissage alternatif se produisant avant ou après la méiose, des expériences PCR sur l’ARN isolé des spermatocytes et des spermatides ont été effectuées. Enfin, SPAM1 a été déglycosylée pour établir si la différence entre les poids moléculaires des deux isoformes est due à une glycosylation différente. RÉSULTATS: Les expériences 3’RACE n’ont révélés aucune différence dans la région 3’ de SPAM1 des deux tissus. Cependant, deux transcrits, différant par la présence ou l’absence d’un segment de 90 nucléotides, ont été trouvés dans les tissus testiculaires et épididymaires. Les deux transcrits SPAM1 ont aussi été retrouvés par PCR dans l’ARN isolé des spermatocytes et des spermatides. La différence de poids moléculaire entre les deux isoformes n’est pas due à une glycosylation alternative car la déglycosylation ne change pas cette différence. CONCLUSION: Nos résultats ne permettent pas de déterminer l’origine de synthèse des isoformes car les deux transcrits se retrouvent dans les testicules et l’épididyme. Il reste à établir si ces deux transcrits sont traduits dans les deux tissus et, s’ils correspondent aux isoformes de 70 et 80 kDa, et si la différence entre les isoformes est due à une autre modification post-traductionnelle. Déterminer ces différences contribuera à une connaissance plus approfondie du rôle de SPAM1 dans la fécondation.

SALEM, MABROUKA; Tremblay, Alain; Pelletier, Julie; Robaye, Bernard; Sévigny, Jean. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval–CHUL, Département d’immunologie, infectiologie et microbiologie, Université Laval

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 277
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LA DÉLÉTION DU RÉCEPTEUR P2Y6 ENTRAINE L’HYPERACTIVATION DES CELLULES ÉPITHÉLIALES INTESTINALES

La délétion du récepteur P2Y6 entraine l’hyperactivation des cellules épithéliales intestinales SALEM, MABROUKA; Tremblay, Alain; Pelletier, Julie; Robaye, Bernard; Sévigny, Jean. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval–CHUL, Département d’immunologie, infectiologie et microbiologie, Université Laval OBJECTIF : Les récepteurs P2, exprimés par la majorité des cellules épithéliales, sont impliqués dans la régulation de la réponse immunitaire. En conditions inflammatoires, l’invasion des bactéries peut altérer les cellules ce qui provoque le relâchement des nucléotides dans le milieu extracellulaire. L’UDP, libérée par les cellules épithéliales intestinales (CEI) endommagées, contribue à l’activation du récepteur P2Y6 ce qui engendre la sécrétion de l’IL-8. Dans cette étude, nous avons vérifié l’effet de l’absence de ce récepteur dans la sécrétion des cytokines. MÉTHODES : Les CEI de souris WT et déficientes en P2Y6 ont été isolées du colon et ont été mises en culture en monocouche afin d’obtenir un épithélium. L’expression des NTPDases et des récepteurs à nucléotides et nucléosides a été comparée par qPCR. Les CEI ont été stimulées par différents ligands des récepteurs TLR en présence/absence d’inhibiteurs des récepteurs P2 à large spectre et l’expression de cytokines proinflammatoires a été évaluée par qPCR et Elisa. Nous avons également vérifié le pouvoir chimiotactique des surnageants des cellules stimulées sur des macrophages isolés de la moelle osseuse à travers une monocouche des CEI cultivées sur des inserts. RÉSULTATS : Contrairement à ce qui est attendu, les cellules déficientes en P2Y6 expriment plus la chimiokine CXCL10 suite à la stimulation avec le poly (I :C), l’agoniste du récepteur TLR3. D’autre part, la stimulation des CEI P2ry6-/- avec des nucléotides augmente significativement l’expression de cette même chimiokine par rapport aux CEI WT ce qui indique l’implication d’autres récepteurs P2 en absence du récepteur P2Y6. De plus, l’expression de CXCL10 est complètement inhibée suite à la stimulation avec poly (I :C) en présence d’antagonistes spécifiques des récepteurs P2Y1, P2Y2 ou P2X4. D’autre part, la stimulation des CEI avec FGF, stimulus indépendant du système purinergique, augmente significativement l’expression du MMP9 dans les CEI P2ry6-/- par rapport aux IEC WT. CONCLUSION : Notre étude suggère une relation entre les récepteurs TLR3 et P2Y6 dans la réponse immunitaire des CEI et l'importance du récepteur P2Y6 dans la régulation de l'homéostasie générale des CEI.

SANTERRE, KIM, THÉRIAULT, MATHIEU ET PROULX, STÉPHANIE.

CENTRE DE RECHERCHE DU CHU DE QUÉBEC – UNIVERSITÉ LAVAL, AXE MÉDECINE RÉGÉNÉRATRICE; Centre LOEX et département d’Ophtalmologie de l’Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 56
Mercredi le 25 mai 16 h

INFLUENCE DES TECHNIQUES D’ISOLEMENT SUR LE PHÉNOTYPE DES CELLULES ENDOTHÉLIALES CORNÉENNES

Le recours au génie tissulaire pour traiter les endothéliopathies permettrait de combler le manque en cornées satisfaisant les exigences pour la greffe. Pour se faire, il faut amplifier les cellules endothéliales cornéennes (CEC) en les cultivant de façon successive. Par contre, lors de la mise en culture, le phénotype des CEC est perdu, ce qui les rend non-fonctionnelles. Deux techniques sont couramment utilisées pour l’isolement des CEC ; la digestion du substrat sur lequel repose les CEC (technique à la collagénase) ou le bris des liens intercellulaire (technique à l’EDTA). OBJECTIF : L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité de deux techniques d’isolement sur le maintien du phénotype. MÉTHODES : À partir de paires de cornées provenant de la Banque d’Yeux (n = 4), les CEC ont été isolées en suivant la technique à la collagénase (1 mg/ml durant 2-4h à 37°C) ou celle à l’EDTA (0,02% durant 45 min à 37°C). La circularité des cellules à différents passages (P) a été calculée de P0 à P3. La résistance électrique transendothéliale (RET) et l’expression de marqueurs endothéliaux par immunofluorescence ont été comparées au P3. RÉSULTATS : La circularité des CEC était plus élevée chez les cellules isolées avec la collagénase plutôt qu’à l’EDTA au P0 (0,77±0,04 et 0,69±0,02 respectivement) alors qu’à partir du P1 il n’y a plus de différences entre les deux techniques (Collagénase : 0,73±0,04 et EDTA : 0,70±0,04). Au P3, aucune différence n’a été observée pour les mesures de RET (Collagénase : 49±9 Ωcm2 et EDTA : 30±10 Ωcm2) et de marqueurs endothéliaux. CONCLUSION : L’isolement des CEC à la collagénase semble être avantageux à la mise en culture sur le maintien de la morphologie cellulaire.

JULIE C SAVAGE1, Chin W Hui1, Marie-Eve Tremblay1

1 Axe Neurosciences, CRCHUQc-UL de Quebec, Universite Laval, Québec, Canada

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 94
Mercredi le 25 mai 16 h

UNCOVERING THE ROLES OF MICROGLIA AND PERIPHERAL MACROPHAGES IN SEPTIC-ASSOCIATED ENCEPHALOPATHY

Sepsis is a systemic immune response characterized by breakdown of the blood brain barrier and increase in proinflammatory factors throughout the body and brain, resulting in multiple organ failure and often death. Bone marrow derived macrophages (BMDMs) infiltrate the CNS and resident microglia become highly activated. Septic-associated encephalopathy (SE) is an often fatal complication and patients display symptoms of disorientation, impaired mental acuity, and coma. SE survivors experience lifelong disabilities, including cognitive and memory impairment, reduced attention span, and epileptic seizures, all of which impact quality of life. OBJECTIVE: To determine the role microglia play in SE, and investigate changes in their dynamics in a toxemia model of sepsis. METHODS: We utilized Flt3cre mice to label BMDMs and their progeny, thus allowing us to track peripheral BMDM infiltration into the CNS without external manipulation. Adult Cx3cr1-GFP (green microglia) or Flt3cre x RFPfl/fl (red BMDMs) mice were intraperitoneally injected with lipopolysaccharide (LPS) and assayed for sickness behavior: reduced activity in open field, anhedonia, and weight loss. Animals were imaged in-vivo with 2-photon microscopy before, during, and post treatment to determine longitudinal changes in microglial and macrophage motility. The mice were then sacrificed and microglial and macrophage activation was investigated at the ultrastructural level using immunohistochemistry (IBA1, CD11b, CD45) followed by transmission electron microscopy. RESULTS: The number of processes, phagocytic index, and synaptic contacts were quantified, as well as the number, nature, and origin (BMDM or microglial) of recently described “dark microglia”, a hyperactive monocytic phagocyte upregulated in stressed, aged, or diseased animals. CONCLUSION : This is the first characterization of microglia and BMDMs within SE in real-time and at the ultrastructural level.

SCHAAN PROFES, MARCOS; Saghatelyan, Armen; Lévesque, Martin
Centre de recherche de l’IUSMQ - Département de psychiatrie et neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 68
Mercredi le 25 mai 16 h

THE ROLE OF AUTOPHAGY IN AXONAL GROWTH AND SURVIVAL OF MIDBRAIN DOPAMINERGIC NEURONS

BACKGROUND: Autophagy is a self-catabolic process by which cytoplasmic materials are degraded and recycled. Recent evidences from our laboratory suggest that autophagy could be involved in brain development. Autophagy dysfunction is also believed to be compromised in Parkinson’s disease (PD). OBJECTIVES: 1) investigating autophagy as a key molecular pathway involved in axonal growth/guidance and 2) defining the role of autophagy in the maintenance and survival of dopaminergic (mDA) neurons. RESULTS: Immunolabeling experiment reveals that autophagy takes place in neuronal cell bodies, axons and in growth cones. Autophagy inactivation in vitro using mDA organotipic cultures, leads to growth cone and axonal swellings. Western blotting data from ventral midbrain samples indicates that autophagy achieves its highest levels at P7, when a tight balance between mDA axonal pruning and maintenance exists. Such balance leads to the striatal mDA connections consolidation. Our preliminary data strongly suggests a prominent role of autophagy in mDA axon growth/guidance and maintenance. To further study the function of autophagy in axonal growth/guidance, we will analyze conditional mutant mice in which the essential autophagy gene Atg5 is specifically inactivated in mDA neurons (DAT-Cre-ATG5flox/flox-GFP). Brain sections, two-photon lightsheet 3D imaging, organotipic cultures and cell cultures will be used. To study the effect of the specific ablation of autophagy in adult mDA neurons, stereotaxic injections of AAV-Cre or of the control AAV viruses will be performed in the midbrain of adult ATG5flox/floxmice. We hypothesize that autophagy disruption will recreate pathophysiological features of PD. Spontaneous ambulatory activity and immunohistochemistry will be used to evaluate the effects of autophagy ablation in the dopaminergic system. SIGNIFICANCE: This project will represent a proof of principle that autophagy play multiple roles during development and in adult brain. The data gathered from this project will not only improve our understanding about basic physiological processes of axon growth in the developing brain, but could also shed a light on the development of new strategies to cure devastating neurodegenerative diseases such as PD.

SÉVIGNY, MYRIAM ; Houssin, Élise ; Laprise, Patrick. CRCHUQc-UL–Axe oncologie et Centre de Recherche sur le Cancer, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 239
Jeudi le 26 mai 10 h 15

RÔLES DE LA PROTÉINE GIRDIN DANS LA POLARITÉ ÉPITHÉLIALE CHEZ LA DROSOPHILE

OBJECTIF : La polarité apico-basale des cellules épithéliales est indispensable au maintien de l’intégrité des tissus épithéliaux et sa dérégulation contribue à la progression tumorale. Le complexe Par, composé de Baz, Par6 et aPKC, est un déterminant clé de la polarité apicale. La kinase aPKC agit comme médiateur de ce module protéique en phosphorylant et activant des protéines apicales. De plus, aPKC exclue les protéines latérales Lgl et Yrt du domaine apical. Réciproquement, Lgl et Yrt limitent l’activité d’aPKC à la membrane latérale permettant ainsi d’établir une démarcation nette entre le domaine apical et latéral. Nous avons démontré que la protéine Girdin est essentielle à la morphogenèse des tissus épithéliaux chez la drosophile. Nos résultats préliminaires indiquent que Girdin interagit génétiquement avec les gènes qui encodent les substrats et régulateurs d’aPKC, suggérant que Girdin module l’activité de cette kinase. Notre objectif est d’élucider le rôle de Girdin dans le réseau protéique orchestrant la polarité épithéliale. MÉTHODES : La polarité des cellules épithéliales est étudiée par analyse de la cuticule et microscopie confocale. Nous explorons la possibilité que Girdin module l’activité de protéines de polarité via une interaction physique en utilisant la co-immunoprécipitation. L’activité d’aPKC est déterminée par immunobuvardage et par essai kinase.RÉSULTATS : La diminution du niveau de Girdin amplifie fortement l’apicalisation des cellules épithéliales dans les mutants hypomorphes lgl ou yrt. Ceci démontre que l’activité résiduelle de Lgl et Yrt est réprimée suite à la réduction de la dose de Girdin, possiblement suite à l’activation de leur répresseur aPKC. En accord avec cette hypothèse, l’activité d’aPKC est augmentée chez les embryons mutants Girdin par rapport aux embryons sauvages. Nous observons également des interactions protéines-protéines entre Girdin et aPKC, ainsi qu’entre Girdin et Yrt. Girdin pourrait donc moduler l’activité d’aPKC par interaction directe ou via son association à Yrt qui réprime aPKC.CONCLUSION : Nos résultats indiquent que Girdin agit comme régulateur négatif d’aPKC. Ceci place Girdin au cœur de la régulation de la polarité épithéliale, la morphogenèse tissulaire et possiblement la progression tumorale.

SHEN1, MYLÈNE; Capoulade1, Romain; Tastet1, Lionel; Clavel1, Marie-Annick; Bédard1, Élisabeth; Arsenault1, Marie; Chetaille2, Philippe; Larose1, Éric; Pibarot1, Philippe

1Centre de Recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Université Laval; 2Centre Hospitalier Universitaire de Québec, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 422
Jeudi le 26 mai 13 h

NON-COMPACTION DU VENTRICULE GAUCHE CHEZ LES SUJETS AVEC BICUSPIDIE VALVULAIRE AORTIQUE

OBJECTIF : La bicuspidie valvulaire aortique (BAV), l’anomalie congénitale cardiaque la plus fréquente, est souvent présente en association avec d’autres types d’anomalies congénitales. Certaines études suggèrent que la prévalence de la non-compaction du ventricule gauche (NCVG) est plus fréquente chez les sujets avec BAV que dans la population générale. Notre objectif était donc de comparer la prévalence de NCVG, entre des sujets contrôles (CTL) et des patients avec BAV. MÉTHODES : 85 sujets CTL avec valve aortique tricuspide et indemnes de maladie cardiovasculaire et 79 patients avec BAV ont eu un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour évaluer la NCVG. La prévalence de NCVG a été évaluée selon trois méthodes diagnostiques publiées dans la littérature (Jenni et al., Petersen et al. et Fazio et al.). Le ventricule gauche a été divisé en 16 segments myocardiques et a été analysé sur les vues court-axe, 4-Chambre et 2-Chambre; en systole et en diastole. La NCVG est considérée comme étant présente lorsqu’au moins un des segments myocardiques présentaient un ratio Non-Compaction/Compaction en systole supérieur à la valeur seuil établie pour chacune des méthodes. Des tests de Chi-carré ou de Fisher exact ont été utilisés pour comparer la prévalence entre les CTL et les BAV. RÉSULTATS : Les sujets CTL et les patients avec BAV étaient respectivement âgés de 27±4 et 40±13 ans (p<0.0001) et composés de 44% et 66% d’hommes (p=0.004). Pour les sujets CTL et les patients avec BAV, nous avions respectivement, d’après la méthode de Jenni et al., CTL: 17.6% (n=15) vs BAV: 10.1% (n=8) de NCVG (p=0.17); pour celle de Petersen et al., CTL: 10.6% (n=9) vs BAV: 7.6% (n=6) (p=0.51) et selon la méthode de Fazio et al., CTL: 10.6% (n=9) vs BAV: 3.8% (n=3) (p=0.13). CONCLUSION : Cette étude réfute l’hypothèse selon laquelle les sujets avec BAV ont plus de NCVG que la population générale. Dans cette étude où nous avons utilisé une méthode robuste basée sur l’IRM pour évaluer la NCVG, il n’y avait pas de différence de prévalence entre BAV et CTL.

SHETA, RAZAN 1,2; Bachvarova, Magdalena 2; Plante, Marie 2,3, Sebastianelli, Alexandra 2,3; Gregoire, Jean 2,3; Renaud, Marie-Claude 2,3; Bachvarov, Dimcho 1,2

1Department of Molecular Medicine, Laval University, Québec PQ, Canada
2Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, L’Hôtel-Dieu de Québec, Québec PQ, Canada
3Department of Obstetrics and Gynecology, Université Laval, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 461
Jeudi le 26 mai 13 h

THE USE OF A THREE-DIMENSIONAL CELLULAR MODEL FOR THE DEVELOPMENT OF A FUNCTIONAL ASSAY FOR THE IDENTIFICATION OF BIOMARKERS, PREDICTIVE FOR RESPONSE OF SEROUS OVARIAN CANCER PATIENTS TO PARP INHIBITORS-TARGETED THERAPY

OBJECTIVES: More than a third of ovarian cancer (OC) patients show presence of ascites at diagnosis, and almost all have ascites at recurrence. The accumulation of ascites has been shown to correlate with the peritoneal spread of OC. PARP inhibitors are a unique type of medication that work by preventing cancer cells from repairing DNA once damaged. Our objective is to develop a functional 3D assay to test PARPIs response in ascites-derived primary cell cultures from epithelial ovarian cancer patients. METHODS: We have grown ascites derived cell lines, and prepared spheroid cultures using a 3D-Biomatrix technology that allows for cells to grow in hanging drops. Using cytotoxicity assays, we monitored the cytotoxic effect of each of the drugs Olaparib and Niraparib on ascites. DNA damage was assessed by γH2AX focus formation. Finally, global gene expression profiling of PARPI-resistant and PARPI-sensitive spheroid cultures was performed to identify gene biomarkers associated with PARPI sensitivity. RESULTS: After treatment with the two PARPIs, we observed that cells are more sensitive to Niraparib compared to Olaparaib. The cytotoxic analysis demonstrated γH2AX foci to significantly increase in cell lines sensitive to the PARPIs. In addition, PARP inhibition by the two drugs down-regulated N-Cadherin expression and may thus inhibit EMT transition in sensitive cell lines, and not in resistant cell lines. Finally, gene expression profiling has revealed essential pathways associated with DNA repair, and cell survival to be differentailly regulated in resistant cells compared to sensitive cells. CONCLUSION : Ascites spheroids cultured in non-adherent conditions can accurately predict in vivo responses to PARPIs. The functional and gene expression analysis have revealed that numerous pathways/genes may regulate cells drug response. These expression profiles are highly relevant for testing PARPIs response in OC.

SIDIBÉ A1, Fortier C1, Mac-Way F1, Agharazii M1
1Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Hôpital Hôtel-Dieu de Québec, Division Néphrologie,Université Laval, Faculté de Médecine, Département de Médecine et de Médecine Sociale et Préventive, Québec Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 462
Jeudi le 26 mai 13 h

L’IMPACT DE LA TRANSPLANTATION RÉNALE SUR L’ÉVOLUTION DE LA RIGIDITÉ ARTÉRIELLE : REVUE SYSTÉMATIQUE ET MÉTA-ANALYSE

IntroductionLe risque de mortalité par maladie cardio-vasculaire (MCV) des patients souffrant d’insuffisance rénale chronique est supérieur à celui observé dans la population générale. Des études ont montré que la rigidité artérielle (RA) est un facteur prédictif des MCV. La régulation des fonctions rénales post-TR améliorerait la rigidité artérielle. Cependant, les résultats des études portant sur l’impact de la TR sur la RA sont divergents. La petite taille d’échantillon des études serait une raison expliquant ces divergences. Objectif Mesurer l'impact de la TR sur la réduction de la RA. MéthodologieUne recherche électronique des études faites chez des sujets TR adultes, mesurant la RA pré et post TR a été faite sur Pubmed, Cochrane Library, Embase et Web of Science. Une sélection rigoureuse des articles a été faite par deux réviseurs indépendants à partir des titres, des résumés, puis des articles complets. Les données ont été extraites par deux réviseurs puis analysées avec le logiciel Revman 5.3.Résultats11 études (408 sujet TR) étaient éligibles. Globalement, la vélocité de l’onde de pouls (VOP) diminuait significativement de -1.28 m / s (IC à 95%, - 2,01 à - 0,55) après la TR comparativement à la période de dialyse (I² = 72%), une hétérogénéité considérable. L'analyse effectuée uniquement sur les études qui ont évalué la VOP aortique (5 études, 163 patients) a montré une diminution moyenne non significative de -0.74 m/s (95% de CI, -1,49, 0,02) post-TR avec une hétérogénéité considérable (I² = 61%). L’analyse des études mesurant la VOP par la méthode brachio-cheville (4 études et 168 patients) a montré une réduction significative de la -2.48 m /s (IC à 95%, - 4,36 à - 0,60) (I2 = 84%). Enfin, la même analyse basée sur la mesure de la VOP brachio-cheville à ≥ 3 mois (3 études, 151 patients) a montré des résultats similaires avec une hétérogénéité faible (I² = 13%).ConclusionsIl y a une réduction significative du VOP en général après uneTR. L’hétérogénéité à travers les résultats est considérable. Une analyse plus poussée de l'impact de la TR sur la RA est nécessaire, en tenant compte de l'évolution de la pression artérielle.

SIMARD, LOUIS; Perron, Jean; Pibarot, Philippe; Clavel, Marie-Annick. Centre de recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 423
Jeudi le 26 mai 13 h

IMPORTANCE DU FARDEAU VASCULAIRE DANS LA DEGENERESCENCE ÉCHOCARDIOGRAPHIQUE DES GREFFONS VALVULAIRES ISSUS DE LA PROCÉDURE DE ROSS

OBJECTIF : La procédure de Ross est une technique chirurgicale visant à remplacer la valve aortique endommagée par la valve pulmonaire native du patient en position aortique (autogreffe). Une homogreffe pulmonaire cadavérique est ensuite insérée en position pulmonaire. L’objectif de cette étude était de déterminer les facteurs prédictifs initiant la dégénérescence échocardiographique des greffons valvulaires. MÉTHODES : 283 patients ont subi une procédure de Ross à l’IUCPQ entre 1990 et 2015 dont 221(78%) pour sténose aortique et 61(22%) pour insuffisance aortique. Ces patients ont été étroitement suivis par échocardiographie. Nous avons définit l’initiation de la dégénérescence échocardiographique des greffons (autogreffe et homogreffe) comme une augmentation du gradient transvalvulaire moyen >10mmHg ou une augmentation du grade de la régurgitation d’au moins 1,5/4 lorsque comparés aux valeurs post-opératoires immédiates. RÉSULTATS : L’âge moyen des patients au moment de la chirurgie était de 41±10 ans et 58% étaient des hommes. La durée de suivi médian était de 15 ans avec un suivi maximum de 25 années. Au total, 72(26%) autogreffes et 89(32%) homogreffes ont commencé à dégénérer. En ce qui a trait à l’homogreffe, les plus forts prédicteurs de dégénérescence se sont avérés être la présence d’hypertension artérielle pulmonaire (≥50mmHg) (Rapport de risque [RR]=2,30;p=0,002), l’implantation d’une homogreffe de taille >24mm (RR=1,91;p=0,01) ainsi qu’un âge inférieur à 43 ans au moment de la chirurgie (RR=0,61;p=0,03). Au niveau de l’autogreffe, la présence d’une prothèse d’aorte (RR=10,89;p=0,0001) était très fortement associée à un mauvais devenir du greffon. CONCLUSION : À notre connaissance, il s’agit de la première étude démontrant que des atteintes vasculaires ont un impact majeur sur la dégénérescence des greffons, autant au niveau pulmonaire qu’aortique. Dans cette série de patients opérés par procédure de Ross, l’hypertension artérielle pulmonaire ainsi qu’un remplacement de l’aorte ascendante étaient fortement associés et de façon indépendante à une mauvaise évolution des greffons.

SMITH, PASCAL, Lévesque, Georges, Neurosciences, Centre de Recherche du CHU – CHUL, Département de psychiatrie et de neurosciences, Université Laval.

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 95
Mercredi le 25 mai 16 h

SCLÉROSE LATÉRALE AMYOTROPHIQUE : L’ÉDITION GÉNÉTIQUE UTILISÉE DANS LE DÉVELOPPEMENT D’UNE PLATEFORME POUR CRIBLER DES MOLÉCULES THÉRAPEUTIQUES

OBJECTIF : La Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) ou la maladie de Lou Gehrig est une pathologie neurodégénérative progressive des motoneurones qui demeure incurable. Certaines mutations causant la maladie sont connues et retrouvées notamment dans le gène codant pour la ribonucléoprotéine FUS (Fused in Sarcoma). Les mutations dans FUS conduisent à la formation irréversible d’une structure hydro-gel bloquant ainsi le métabolisme de l’ARN. Chez le ver Caenorhabditis Elegans, ces mutations diminuent sa motilité et réduisent son espérance de vie. Nous avons utilisé des outils d’édition génétique pour recréer ces mutations dans un contexte de cellules humaines afin de d’identifier des molécules thérapeutiques pouvant interférer dans la formation de la structure hydro-gel de FUS et ainsi atténuer sa neurotoxicité. MÉTHODE & RÉSULTATS : En détails, la technologie CRISPR/Cas9 est utilisée pour récapituler des mutations ponctuelles de la protéine FUS (ex. S96del, G156E) dans des cellules IPSC (Induced Pluripotent Cell). Ces lignées mutantes sont cultivées et différenciées en motoneurones avant d’être soumises au criblage de banques de molécules thérapeutiques. Les composés retenus sont en mesure de réduire l’insolubilité et diminuer la neurotoxicité de la protéine FUS mutante. CONCLUSION : Bien que le projet soit amorcé depuis peu, le potentiel d’identifier des molécules intéressantes commercialement est grand pour une maladie où les options thérapeutiques sont limitées.

SOUCY-GIGUÈRE LAURENCE, Tétu Amélie, Gauthier Simon, Morand Marianne, Chandad Fatiha, Giguère Yves, Bujold Emmanuel

Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Université Laval, Québec, Qc, Canada
Groupe de recherche en écologie buccale (GREB), Université Laval, Québec, Qc, Canada


Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 224
Jeudi le 26 mai 10 h 15

MALADIE PARODONTALE ET ISSUES ADVERSES DE GROSSESSE: UNE ÉTUDE DE COHORTE PROSPECTIVE CHEZ UNE POPULATION À FAIBLE RISQUE

OBJECTIF : La maladie parodontale est associée à une inflammation systémique et à des complications de grossesse, telle la prééclampsie et la prématurité. L’objectif de cette étude était d’examiner l’association entre la maladie parodontale au 2e trimestre de la grossesse et le risque de prééclampsie, de prématurité, et d’inflammation intra-amniotique. MÉTHODES : Une étude de cohorte prospective de femmes enceintes ayant une amniocentèse pour l’obtention d’un caryotype foetal entre 14 et 24 semaines de grossesse a été réalisée. Les participantes ont eu un examen parodontal complet, et un échantillon de liquide amniotique a été collecté. Les concentrations amniotiques de MMP-8 et d’IL-6 ont été mesurées. Les données périnatales étaient recueillies par révision des dossiers médicaux. Des régressions logistiques univariées et multivariées ont été réalisées pour évaluer l’association entre la maladie parodontale et les issues adverses de grossesse. RÉSULTATS : Nous avons recruté 273 femmes à un âge gestationnel moyen de 17.3±2.1 semaines, et nous avons obtenu les issues de grossesse pour 258 (95%) d’entre elles. Parmi les femmes recrutées, 117 (45%) avaient une maladie parodontale au moment du recrutement. Nous n’avons pas observé d’association significative entre la maladie parodontale et la prématurité [risque relatif (RR): 2.27; intervalle de confiance à 95% (IC 95%): 0.74 – 6.96]. Par contre les femmes ayant une maladie parodontale avaient un risque plus élevé de développer une prééclampsie, et cette association restait significative après un ajustement pour de potentiels facteurs confondants (RR ajusté: 6.05; IC 95%: 1.26 - 29.03). Nous n’avons pas observé de différence significative entre les concentrations amniotiques moyennes de MMP-8 (13.0 ± 46.6 vs 5.7 ± 10.4 ng/ml, p=0.098) ou d’IL-6 (3.3 ± 20.3 vs 1.0 ± 1.6 ng/ml, p=0.23) entre les deux groupes; une tendance a toutefois été observée. CONCLUSION : Dans cette étude, la maladie parodontale était associée à un risque plus élevé de prééclampsie. Aucune association significative n'a été observée avec la prématurité ou l'inflammation intra-amniotique.

ST-JEAN, AUDRAY (1); Meziou, Salma (1); Roy, Cynthia (2); Ayotte, Pierre (1,2,3); Muckle, Gina (1,4); Lucas, Michel (1,3).
(1) Axe Santé des Populations et Pratiques Optimales en Santé, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Université Laval
(2) Institut National de Santé Publique du Québec
(3) Département de médecine sociale et préventive, Université Laval
(4) Département de psychologie, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 36
Mercredi le 25 mai 16 h

BIOMARQUEURS MÉTABOLOMIQUES EN RELATION AVEC LES TROUBLES DE COMPORTEMENTS AUPRÈS DE JEUNES INUIT DU NUNAVIK

OBJECTIF : L’obésité et la résistance à l’insuline ont été associées avec les troubles de l’humeur ainsi que des concentrations plasmatiques élevées en acides aminés ramifiés (BCAAs : isoleucine, leucine et valine) et en acides aminés aromatiques (AAAs : phénylalanine et tyrosine). Nous avons évalué prospectivement la relation entre les concentrations plasmatiques de ces biomarqueurs métabolomiques à l’enfance et les problèmes de comportements auto-rapportés à l’adolescence auprès d’Inuit du Nunavik. MÉTHODES : L’analyse inclus 141 jeunes ayant participé au début du suivi (2005-2010) de la Nunavik Child Development Study (NCDS) et qui ont été suivis prospectivement à l’adolescence (2013-2015). Les concentrations plasmatiques en BCAAs et AAAs ont été mesurées au début de suivi et catégorisées en tertiles du ratio de BCAAs sur la somme des AAAs (ratio BCAA/AAA). Les problèmes de comportement ont été rapportés à l’adolescence à l’aide du Youth Self-Report (YSR). L’analyse de covariance a été utilisée afin d’évaluer les scores moyens des syndromes du YSR selon les tertiles du ratio BCAA/AAA. Des analyses stratifiées selon le statut pondéral ont été effectuées. RÉSULTATS : Nos analyses indiquent que les scores moyens des syndromes de problèmes internalisés (Ptendance = 0,05) et de plaintes somatiques (Ptendance = 0,01) tendent à augmenter avec l’élévation du ratio BCAA/AAA. Nous avons observé que les scores moyens des syndromes de problèmes internalisés ainsi que des sous-scores retrait social/dépression et plaintes somatiques augmentent (Ptendance < 0,05) avec le ratio BCAA/AAA chez les jeunes de statut pondéral normal, mais non chez ceux en surpoids ou obèse. CONCLUSION : Nos résultats suggèrent qu’un ratio élevé de BCAA/AAA pourrait être lié aux problèmes de type internalisés chez l'adolescent de statut pondéral normal.

GUILLAUME ST-LAURENT. CHU DE QUÉBEC, Université Laval.

Résidents

Affiche numéro 212
Jeudi le 26 mai 10 h 15

PORTRAIT DE L’UTILISATION DE L’IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE À QUÉBEC

OBJECTIFS : Déterminer si les examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) faits à Québec respectent les lignes directrices de la Canadian Association of Radiologists (CAR) en ce qui a trait aux indications et aux protocoles des examens. Documenter les temps d’attente moyens pour chaque type d’examens tant dans le milieu public (universitaire) que privé. MÉTHODES : Tous les examens d’IRM réalisés dans la ville de Québec (milieux publics et privés) le 1er octobre 2014 ont été recensés. Des informations détaillées (indications, protocoles et temps d’attente) ont été collectées pour chaque examen. Par la suite, ces données ont été comparées aux recommandations établies de la CAR. RÉSULTATS : Environ 99,1% des examens d’IRM respectaient les indications reconnues et tous les examens ont suivi les protocoles recommandés. Les délais suggérés n’étaient cependant pas honorés de façon constante. En particulier, l’attente pour les cas non urgents réalisés dans le milieu public a atteint jusqu’à 861 jours, alors que la cible est de 60 jours. CONCLUSION : L’utilisation de l’IRM à Québec est globalement adéquate. Il s’avère toutefois pertinent de se questionner sur certaines pistes de solution quant aux délais d’attente : 1) Ouvrir un plus grand nombre de plages horaires au public ; 2) Alléger les protocoles ; 3) Établir un partenariat public-privé.

SUBRAMANIA, SURYASREE et Huot, Marc-Étienne. Centre de recherche sur le cancer de l'Université Laval, Hôtel-Dieu de Québec, Québec, Canada.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 82
Mercredi le 25 mai 16 h

SAM68 RÉGULE L’ÉPISSAGE ET LA STABILITÉ DE L’ARNM DE MTOR PAR SON ASSOCIATION À U1SNRNP

OBJECTIF : Nos recherches antérieures sur des souris KO pour la protéine Sam68 montre une rétention de l’intron 5 de l’ARNm de mTOR (mTORi5). Sam68 se lie dans l’intron 5 de mTOR sur deux régions conservées dans l’évolution. Des mutations dans ces régions empêchent l’association de Sam68, ce qui entraîne la production de mTORi5, un variant d’épissage inactif. Ainsi, cela réduit le niveau d’ARNm de mTOR pleine longueur de même que son niveau protéique. L’activité des complexes mTORC1 et mTORC2 s’en trouve donc diminuée. L’intron 5 de l’ARN pré-messagé de mTOR possède un site d’épissage faible en 5’ (AGG/GUAAGT) et une séquence (AUUA/AUUUUA) sur lequel Sam68 se lie avec une grande affinité jouant le rôle d’un enhancer. Adjacent à cette séquence, il y a la présence d’un site de liaison de hnRNPA1, un répresseur d’épissage. Nous soumettons l’hypothèse que Sam68 contribue à l’épissage de mTOR en promouvant le recrutement de U1snRNP au site faible d’épissage déplaçant, par le fait même, hnRNPA1. MÉTHODES : Afin de savoir si l’association avec U1-70K et Sam68 est direct, nous avons procédé à des expériences in vitro avec des protéines recombinantes de Sam68 et U1-70K. Des expériences de compétitions in vitro ont aussi été faites avec les protéines recombinantes hnRNPA1et Sam68. RÉSULTATS : Une immunoprécipitation de flag-U1-70K, un membre du complexe U1snRNP, a été fait dans les cellules HeLa. Supportant notre hypothèse, nous avons montré que Sam68 interagit avec U1-70K de façon ARN indépendant in vivo et direct in vitro. Des expériences in vitro avec Sam68 et hnRNPA1 montrent également que Sam68 peut déplacer hnRNPA1 du minigène mTOR. CONCLUSION : Nous confirmons notre modèle qui est que Sam68 recrute et stabilise U1snRNP au site d’épissage de l’intron 5 de mTOR. De plus, durant ce processus, hnRNPA1 est déplacé de l’intron 5 favorisant ainsi l’épissage à cette jonction. Dans cette étude, nous avons défini le mécanisme par lequel Sam68 régule l’épissage du pré-ARNm de mTOR et sa stabilisation. Le ciblage de Sam68 peut ainsi offrir de nouvelles avenues thérapeutiques en synergie avec les traitements actuels utilisant les rapalogues et augmenter leur efficacité.

TALBOT, MAUDE; Hamel-Auger, Mélanie; Beaulieu, Marie-Josée; Aubin, Sophie; Morissette, Mathieu C. CRIUCPQ-UL, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 424
Jeudi le 26 mai 13 h

INVESTIGATION DE L’AXE AUTOTAXINE/ACIDE LYSOPHOSPHATIDIQUE DANS LA RÉPONSE PULMONAIRE À LA FUMÉE DE CIGARETTE

L’oxydation des lipides pulmonaires par la fumée de cigarette (FC) est un mécanisme pathogénique connu pour être en grande partie responsable de l’induction de la réponse inflammatoire primaire qui lui est associée. Les lipides pulmonaires sont fortement enrichis en phosphatidylcholine, une espèce lipidique pouvant être transformée en acide lysophosphaditique (LPA) suite à un dommage oxydatif et certains clivages enzymatiques. Une enzyme clé de cette biotransformation est l’autotaxine (ATX), générant la LPA à partir de la lysophosphatidylcholine. Nous posons l’hypothèse que l’axe ATX/LPA régulerait une partie de la réponse pulmonaire à la FC. OBJECTIF : Investiguer l’impact de l’inhibition de l’ATX et des récepteurs de la LPA sur la réponse pulmonaire à la FC dans un modèle murin. MÉTHODES : Des souris BALB/c, traitées avec l’inhibiteur de l'ATX (PF-8380) ou l’antagoniste des récepteurs LPA1 et LPA3 (Ki16425), ont été exposées à la FC pendant 2 semaines. Le recrutement de macrophages et de neutrophiles observé suite à une exposition au tabac a été évalué dans le lavage bronchoalvéolaire (BAL) grâce à des comptes différentiels et la taille des macrophages alvéolaires, reflétant la présence de gouttelettes lipidiques intracellulaires, a été mesurée. La variation d’expression de gènes impliqués dans l’import (msr1, marco), la formation de gouttelettes (plin2) et l’export lipidique (abca1, abcg1) a été mesurée par qPCR dans le tissu pulmonaire. RÉSULTATS : Les niveaux de macrophages et de neutrophiles des souris fumeuses ayant reçues l’inhibiteur ou l’antagoniste sont similaires au groupe contrôle. Par contre, ces deux molécules ont un effet significativement différent sur la taille des macrophages alvéolaires du BAL; le PF-8380 semble entrainer une augmentation additionnelle de leur taille que le tabac alors que le Ki16425 semble la diminuer légèrement. Aucune différence d’expression n’a été observée entre les souris fumeuses ayant reçu le véhicule, l’inhibiteur ou l’antagoniste, pour les divers gènes liés au métabolisme lipidique pulmonaire. CONCLUSION : De plus amples analyses seront nécessaires afin de mieux caractériser le rôle de l’axe ATX/LPA dans le processus d’accumulation lipidique des macrophages alvéolaires et, plus généralement, dans la réponse pulmonaire au tabac.

TASTET LIONEL1; PIBAROT PHILIPPE1; CAPOULADE ROMAIN1; SHEN MYLÈNE1; LAROSE ÉRIC1; ARSENAULT MARIE1; BÉDARD ÉLISABETH1; ENRIQUEZ-SARANO MAURICE2; CLAVEL MARIE-ANNICK1,22. 1Centre de recherche de l’IUCPQ, Université Laval. 2Division of Cardiovascular Diseases, Mayo Clinic

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 57
Mercredi le 25 mai 16 h

UTILITÉ DE LA MESURE DE LA CALCIFICATION VALVULAIRE AORTIQUE PAR TOMODENSITOMÉTRIE CARDIAQUE POUR PRÉDIRE LA PROGRESSION HÉMODYNAMIQUE DE LA STÉNOSE AORTIQUE

OBJECTIF: L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact de la calcification valvulaire aortique (CVA) mesurée par tomodensitométrie (TDM) sur la progression hémodynamique de la sténose aortique (SA). MÉTHODES: 323 patients avec SA, prospectivement recrutés dans 2 centres académiques, ont effectué lors d’une visite initiale une échocardiographie Doppler et une TDM, avec un délai de 3 mois maximum entre les deux examens, puis une seconde échocardiographie après un suivi d’au moins 6 mois. La progression hémodynamique de la SA a été déterminée par la progression annualisée du gradient de pression transvalvulaire moyen (GM). La CVA a été indexée par la surface de l’anneau aortique mesuré par échocardiographie (CVAd). RÉSULTATS: Le suivi moyen était de 2.3±1.6 ans. Les patients présentant une progression plus rapide du GM (i.e. progression du GM≥3mmHg/an, médiane cohorte) avaient une CVAd de base significativement plus élevée comparativement à ceux avec une progression lente (CVAd: 322 [160-508] vs 175 [84-309] unités arbitraires(UA)/m2, p<0.0001). En analyse univariée, la CVAd était significativement corrélée à la progression du GM (r=0.39, p<0.0001). La pente de la corrélation était plus élevée (PANCOVA = 0.003) chez les femmes (2mmHg/an per 25 UA/m2 de CVAd) que chez les hommes (1mmHg/an per 25 UA/m2 de CVAd). En analyse multivariée ajustée pour l’âge, le sexe, l’hypertension, l’hyperlipidémie, le diabète, l’insuffisance rénale, la classe fonctionnelle et le GM de base, la CVAd de base demeurait un prédicteur indépendant de la progression du GM (Beta coeff.=0.21, p=0.007). CONCLUSION: Cette étude démontre que la calcification valvulaire aortique est un prédicteur indépendant de la progression de la SA. De plus, pour un même degré de calcification valvulaire aortique, les femmes présentent une progression hémodynamique plus rapide de la SA que les hommes. Par conséquent, pour une meilleure stratification du risque des patients avec SA, l’interprétation du score calcique par TDM devrait être différente entre les hommes et les femmes.

TESSANDIER NICOLAS1, Melki Imène1, Milasan Andreea2, Tan Sisareuth3, Martel Catherine2, Brisson Alain3, Fortin Paul R.1, Boilard Eric1


1Centre de Recherche du CHU de Québec, Axe Maladies Infectieuses et Immunitaires, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, Canada
2Institut de Cardiologie de Montréal, Montréal, Québec, Canada
3Molecular Imaging and NanoBioTechnology, IECB, UMR-CBMN University Bordeaux-1, Pessac, F-33600, France

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 278
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LA CIRCULATION LYMPHATIQUE : UN VECTEUR DE MÉDIATEURS PRO-INFLAMMATOIRES AU COURS DE L’ARTHRITE RHUMATOÏDE

OBJECTIF : L’arthrite rhumatoïde (AR) est une maladie auto-immune inflammatoire touchant entre 1 et 3% de la population canadienne. Sa caractéristique principale est la destruction progressive et irréversible des articulations. Cependant, les patients atteints de l’AR sont également plus à risque que la population saine de succomber à la suite de maladies cardiovasculaires (MCV). Notre équipe a précédemment montré qu’au cours de l’AR, un type de vésicules extracellulaires (EVs), des microparticules de plaquettes (MPPs), s’accumulent dans les liquides synoviaux. Ces MPPs peuvent être riches en médiateurs pro-inflammatoires (cytokines). Notre hypothèse est que la circulation lymphatique joue un rôle dans le transport de médiateurs pro-inflammatoires, dont les MPPs, de l’articulation, où elles s’accumulent au cours de l’AR, jusqu’à la région cardiaque. L’objectif de cette étude est de caractériser la présence de microparticules dans la lymphe dans un modèle murin d’AR. MÉTHODES : La lymphe murine de souris contrôle ou ayant une arthrite induite par transfert de sérum (modèle K/BxN) a été prélevée au niveau du canal thoracique. Le contenu de la lymphe en EVs a été analysé par cryo-électro-microscopie et par cytométrie en flux à haute sensibilité permettant la quantification d’évènements aussi petits que 100 nm de diamètre. RÉSULTATS : Nous avons pour la première fois mis en évidence la présence d’EVs dans la lymphe murine. Ces EVs sont sphériques et constituent des populations hétérogènes de par leurs tailles (de 50 à 800 nm de diamètre) et leur exposition ou non de la phosphatidylsérine. Nous avons observé une augmentation significative de la concentration de MPPs dans la lymphe de souris arthritiques. CONCLUSION : Puisque les EVs participent à la communication cellulaire, la mise en évidence de la présence de MPPs dans la lymphe, et de l’augmentation de leur concentration au cours de l’AR ouvre de nouveaux horizons pour comprendre le développement des MCV associées à l’AR.

THÉBERGE, VANESSA; Bergeron, Francis; Joly-Beauparlant, Charles; Lemaçon, Audrey; Droit, Arnaud; Viger, Robert. Centre de recherche du CHU – CHUL, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 22
Mercredi le 25 mai 16 h

RÉGULATION DE L’ACTIVITÉ DU PROMOTEUR DISTAL 1B DU GÈNE GATA4 IN VIVO

OBJECTIF : Le facteur de transcription GATA4 joue un rôle clé dans le développement et la fonction des gonades. Le gène Gata4 est régulé sous deux transcrits qui diffèrent selon la séquence de leur premier exon, soit l'exon proximal 1a (promoteur 1a) et l'exon distal lb (promoteur 1b). Nos études antérieures ont démontré que le promoteur proximal 1a du gène Gata4 est actif seulement dans une sous-population de cellules exprimant normalement le facteur GATA4 et spécifique aux cellules de Sertoli dans les gonades. L’objectif de mon étude est donc de vérifier que le promoteur 1b, tout comme le promoteur 1a, contribue au profil d’expression tissue-spécifique de GATA4. MÉTHODES : Une séquence de 2 kb du promoteur distal 1b a été clonée et testée en lignées cellulaires. Nous avons par la suite généré quatre lignées indépendantes de souris transgéniques exprimant le rapporteur GFP sous le contrôle de cette séquence promotrice. L’expression de la protéine GFP a été analysée par épifluorescence, immunohistochimie et Western Blot sur des tissus gonadiques et extragonadiques, et ce, à différents moments au cours de la vie fœtale et postnatale afin de déterminer la spécificité tissulaire et cellulaire du transcrit au cours du développement. RÉSULTATS : Nos résultats démontrent qu’une séquence promotrice de 2 kb est active en lignée cellulaire, mais aucune fluorescence n’a été détectée dans nos lignées de souris transgéniques. Cela laisse croire que la séquence ne contient pas tous les éléments de régulation nécessaires pour diriger l’expression du transgène chez la souris. Afin d’identifier ces éléments essentiels à la transcription endogène du gène Gata4 sous le promoteur 1b, nous avons utilisé des outils bio-informatiques tels que la base de données Fantom5 ainsi qu’un algorithme IM-PET. Quatre enhancers potentiellement impliqués dans la régulation du promoteur Gata4 1b et spécifiques à certains tissus ont été identifiés. CONCLUSION : La séquence promotrice de 2 kb est suffisante pour induire l’expression du transgène dans un modèle de lignée cellulaire, mais pas dans un contexte in vivo. Chez la souris, il semble que davantage d’éléments de régulation sont nécessaires à la transcription endogène du gène Gata4 via son promoteur 1b.

THÉRIAULT, CATHERINE; Richard, Dave. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval-CHUL; Département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 435
Jeudi le 26 mai 13 h

INVESTIGATION DU RÔLE POTENTIEL DE LA PHOSPHOINOSITIDE PHOSPHATASE SAC1 DANS LE TRAFIC DES PROTÉINES CHEZ LE PARASITE DE LA MALARIA PLASMODIUM FALCIPARUM

OBJECTIF : La malaria est causée par cinq espèces de protozoaires du genre Plasmodium, mais P. falciparum est la plus mortelle et la plus étudiée. L’émergence de parasites résistants aux traitements actuels, combinée à l’absence de vaccin efficace, témoignent de l’urgence d’identifier de nouvelles cibles potentielles afin de développer de nouveaux antimalariaux. L’invasion des globules rouges par P. falciparum, une étape critique de son cycle de vie, dépend de protéines propres au parasite retrouvées dans les organites sécrétoires du complexe apical. Le caractère essentiel de ce complexe dans l’infection des érythrocytes en fait une avenue intéressante pour le développement de nouveaux antimalariaux. Nos récents travaux montrent que les protéines destinées au complexe apical se regroupent en complexes multiprotéiques dans des microdomaines membranaires au niveau de l'appareil de Golgi. Notre hypothèse de travail est que les phosphoinositides (PIPs), composants mineurs des membranes lipidiques, pourraient constituer un système d’adressage des microdomaines vers le complexe apical. Mon projet vise à caractériser la PIP-phosphatase SAC1 et d'investiguer son rôle potentiel dans le transport vésiculaire au complexe apical. MÉTHODES : Pour tester notre hypothèse, nous allons utiliser un système d'expression conditionnelle de SAC1 qui permet aussi l’ajout d’un tag HA en fusion avec la protéine d'intérêt. Cela permettra sa localisation intracellulaire et l'identification de partenaires d'interaction par immunoprécipitation et spectrométrie de masse. RÉSULTATS : Nous avons réussi à générer une souche de parasites où SAC1 est régulée de façon conditionnelle. Les résultats préliminaires des essais d’immunofluorescence suggèrent que SAC1 réside à l’appareil de Golgi. Nous caractérisons présentement l'effet de la diminution de l'expression de SAC1 sur la survie du parasite. Pour confirmer l’activité PIP-phosphatase de SAC1 et sa spécificité, nous tentons de produire l'enzyme de façon recombinante.PERPECTIVES: Nos travaux permettront de valider si SAC1 joue un rôle dans le trafic des protéines de l'appareil de Golgi vers le complexe apical.

THÉRIAULT, MATHIEU; Brunette, Isabelle; Proulx, Stéphanie. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Université Laval, axe médecine régénératrice; Centre LOEX et département d’Ophtalmologie de l’Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 497
Jeudi le 26 mai 13 h

CAPACITÉ FONCTIONNELLE D’UN ENDOTHÉLIUM CORNÉEN DANS UN MODÈLE IN VITRO DE LA DYSTROPHIE DE FUCHS

OBJECTIF : L’endothélium cornéen forme une barrière perméable aux échanges de l’humeur aqueuse entre la chambre antérieure et le stroma. La dystrophie de Fuchs (FECD) est caractérisée par la progression d’une perte de fonctionnalité et d’un œdème cornéen. Le but de cette étude était de comparer la capacité des cellules FECD à former une barrière endothéliale fonctionnelle in vitro, dans l’intérêt d’y trouver le mécanisme physiopathologique de cette perte de fonction. MÉTHODES : La résistance électrique transendothéliale (RET) et la perméabilité au Dextran-FITC 10kDa ont été mesurées dans 4 populations FECD cultivées sur des membranes en polycarbonate (Isopore 0,4 µm). La présence des pompes Na+/K+ ATPase, des co-transporteurs du bicarbonate, des transporteurs du monocarboxylate et des aquaporines fut déterminée par immunofluorescence. Des cellules isolées à partir de cornées saines ont servies de contrôles (n=4). RÉSULTATS : L'analyse par immunofluorescence n'a pas montré de différence d'expression entre la condition FECD et les populations saines. Une RET inférieure, mais non significative a été observée dans la condition FECD (16,7 ± 7,0 Ωcm2) par rapport à la condition saine (23,0 ± 4.1 Ωcm2; p = 0,30). Des mesures de perméabilité plus élevés, mais non significative, ont été obtenus pour FECD (34,6 ± 2,3% du contrôle sans cellules) par rapport aux populations saines (22,2 ± 10,4% ; p = 0,43). CONCLUSION : Les résultats montrent que dans le cadre de cette étude, les cellules FECD et saines cultivées avaient une expression similaire des marqueurs de la fonctionnalité endothéliale. L’endothélium formé par les cellules FECD n’a pas montré une perméabilité et une TER significativement plus élevée et réduite par rapport aux cellules saines. Ces résultats suggèrent que la capacité des cellules FECD à former une barrière fonctionnelle n’est pas entravée in vitro.

THÉRIAULT, PETER ; ElAli, Ayman ; Rivest, Serge

Centre de Recherche du CHU de Québec-CHUL, Département de médecine moléculaire, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 476
Jeudi le 26 mai 13 h

LA DIÈTE RICHE EN GRAS ACCÉLÈRE LA PATHOLOGIE DE LA MALADIE D’ALZHEIMER

OBJECTIF : La maladie d'Alzheimer (MA), la cause de démence la plus commune, se caractérise principalement par l'accumulation et l'agrégation de la protéine neurotoxique bêta-amyloïde (Aβ) au cerveau. Malheureusement, les causes exactes de la maladie demeurent inconnues. Toutefois, des études ont soulignées la dysfonction de la barrière hémato-encéphalique (BHE) dans la pathogénèse de la MA. Afin d’étudier sa contribution dans les cascades neurodégénératives observées dans la MA, nous avons évalué le rôle de la diète riche en gras, un facteur de risque majeur, dans la progression de la pathologie de la MA. MÉTHODES : Des souris APPswe/PS1, un modèle murin transgénique de la MA, âgées de 3 et 12 mois ont été soumises à une diète riche en gras de type « western » (WD), comprenant 21.2% de gras, pendant 4 mois. Les fonctions cognitives ont été évaluées par les tests neurocomportementaux T-water maze et New object recognition. Les niveaux d’Aβ solubles et insolubles ont respectivement été mesurés par ELISA et par analyse stéréologique d’un immunomarquage 6E10 en fluorescence. Les populations de monocytes ont été étudiées par cytométrie en flux et les niveaux sanguins de LDL-oxydés ont été mesurés par ELISA. Des immunobuvardages ont été effectués pour évaluer les paramètres de la BHE. RÉSULTATS : Les tests neurocomportementaux ont révélés que la WD accélère le déclin cognitif indépendamment de l’Aβ parenchymale. De plus, la WD exacerbe la perte de la plasticité synaptique, un processus important pour le bon fonctionnement cognitif, en plus de promouvoir le stress oxydatif et l’accumulation d’Aβ 1-40 soluble dans la microvasculature cérébrale. Ces observations sont accompagnées par la dysfonction des péricytes, affectant ainsi la fonctionnalité de la BHE. CONCLUSION : Nos résultats suggèrent que le stress oxydatif induit par la WD, favoriserait la perte de fonction des péricytes, et conséquemment de la BHE, ce qui mènerait à l’accumulation de l’Aβ 1-40 vasculaire et à la perte de plasticité synaptique, accélérant ainsi les déficits cognitifs chez la souris APPswe/PS1. Cette étude souligne donc le rôle majeur de la diète riche en gras dans la dysfonction de la BHE et ultimement, dans la pathogenèse de la MA.

THÉRIEN, ARIANE; Carignan, Damien; Rioux, Gervais; Laliberté-Gagné, Marie-Eve; Bolduc, Marilène; Savard, Pierre; Leclerc, Denis. Centre de recherche en Infectiologie (CRI), Centre de recherche du CHUQ — CHUL, Département de Microbiologie-infectiologie et immunologie, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 436
Jeudi le 26 mai 13 h

DÉVELOPPEMENT D’UNE PLATEFORME VACCINALE POLYVALENTE BASÉE SUR LES NANOPARTICULES DU VIRUS MOSAÏQUE DE LA PAPAYE

OBJECTIF : Les nanoparticules du virus mosaïque de la papaye (PapMV) peuvent être utilisées comme plateforme vaccinale en insérant des antigènes étrangers sur la protéine de capside (CP). Toutefois, l’insertion de longs épitopes peut modifier les interactions intra et inter protéiques et nuire à l’autoassemblage des protéines de capside (CP) du PapMV. Ici, nous évaluons le potentiel de modifications post-assemblage des nanoparticules du PapMV par l’enzyme transpeptidase Sortase A (SrtA) ainsi que le potentiel vaccinal cette plateforme PapMV-SrtA. MÉTHODES : Par ingénierie génétique, le motif de reconnaissance de la SrtA (LPETGG) est inséré dans la CP. Des peptides portant un motif oligoglycine au N-terminal sont attachés par la SrtA sur les nanoparticules du PapMV exprimant le motif de reconnaissance. La réponse humorale induite par les nanoparticules couplées aux peptides est mesurée par ELISA. La robustesse de la réponse immunitaire induite a été évaluée par la survie des souris à une infection à l’influenza A. RÉSULTATS : Les CPs portants le motif LPETGG s’assemblent efficacement en nanoparticules ressemblant à celle du PapMV natif. La SrtA a conjugué avec succès des peptides dérivés de l’Influenza A (M2e) et du VIH (T20). Ces nanoparticules conjuguées par la SrtA ont induit une forte réponse humorale chez les souris contre les deux peptides, M2e et T20. Les souris immunisées avec PapMV-M2e ont été complètement protégées contre une infection subséquente à l’influenza. CONCLUSION : Nous avons démontré que la SrtA permet la conjugaison d’antigènes vaccinaux sur les nanoparticules assemblées du PapMV. Ces nanoparticules sont immunogéniques et ont un potentiel neutralisant chez la souris. La modification des nanoparticules du PapMV post-assemblage facilite leur utilisation dans le développement rapide de nouveaux vaccins simplement en modifiant la nature de l’antigène à conjuguer par la SrtA. Cette technologie pourrait être particulièrement utile dans le développement d’un vaccin pandémique ou d’un vaccin personnalisé dans la thérapie du cancer.

LOUIS THIBON, Harold Dehez, Louis-Étienne Lorenzo, Yves De Koninck ,Michel Piché
CIUSS de la Capitale-Nationale-Site IUSMQ, département de biophotonique, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 249
Jeudi le 26 mai 10 h 15

MÉTHODE DE SUPERRESOLUTION UTILISANT DIFFÉRENTS MODES LASER EN MICROSCOPIE CONFOCAL.

OBJECTIFS : la microscopie par balayage laser, comme la microscopie confocal, est limitée en résolution par la limite de diffraction de la lumière à environ 200 nm en restant dans la partie visible du spectre électromagnétique. Notre objectif est de passer outre cette limite en combinant déconvolution et utilisation de différents modes lasers.METHODE : la méthode proposée consiste à utiliser deux modes lasers différents pour acquérir deux images confocal du même champ. Les deux modes lasers utilisés sont le mode Gaussien fondamental polarisé linéairement (TEM00) et un mode Laguerre-Gauss-01 en forme de donut de polarisation azimutale. Les deux images sont ensuite combinées et traitées par un algorithme de déconvolution itératif utilisant avantageusement les informations présentes dans chaque image. Les deux faisceaux laser utilisé ayant des formes différentes chacun apporte à la déconvolution des informations spécifiques et aide l’algorithme à obtenir une image ayant une meilleure résolution. Ces informations sont représentées par leur contenu en fréquence spatiales. Plus une PSF (image du faisceau laser) contiens de hautes fréquences spatiales, meilleur sera le résultat de la déconvolution.RESULTATS : nous avons commencé par caractériser, à l’aide de simulations, l’effet des différents modes lasers sur l’algorithme de déconvolution. Nous avons ensuite imagé différents échantillons non-biologiques puis biologiques (échantillons fixés) pour démontrer l’efficacité de la méthode. CONCLUSION : la sélection du mode laser utilisé lors de l’acquisition d’image à une influence sur le résultat de la déconvolution. Plus le mode laser utilisé est structuré, plus sa PSF contient de haute fréquence plus la déconvolution va retrouver de contenu haute fréquence et donc meilleure sera la résolution de l’image traitée. Il est donc intéressant de chercher un mode laser donnant une PSF avec le plus de haute fréquences spatiale possible lorsque l’on souhaite utiliser la déconvolution pour traiter l’image.

THIRY LOUISE, Lemieux Maxime, D. Laflamme Olivier, Bretzner Frédéric. Centre de Recherche du CHU de Québec – Centre Hospitalier de l’Université Laval, Axe Neurosciences, Faculté de Médecine, Département de Psychiatrie et Neurosciences, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 69
Mercredi le 25 mai 16 h

RÔLE DE DSCAM DANS LE DÉVELOPPEMENT DES CIRCUITS SPINAUX LOCOMOTEUR ET SENSORIMOTEUR

OBJECTIF : La locomotion est générée par des circuits spinaux qui sont modulés par des inputs sensoriels de la périphérie et des inputs descendants du cerveau. Nous nous sommes intéressés au rôle de DSCAM (une molécule d’adhérence cellulaire) dans le développement des circuits spinaux moteur et locomoteur. MÉTHODE : Pour cela, nous avons étudié la marche et les réflexes à l’aide de préparations de moelles épinières néonatales isolées et de souris adultes mutantes pour le gène DSCAM. RÉSULTATS : Pendant la locomotion sur tapis roulant, les souris mutantes adultes présentent des défauts de coordination entre les pattes gauches et droites, ainsi qu’une augmentation de la durée de la phase de balancement. Pendant la locomotion fictive néonatale, les moelles épinières isolées de souris mutantes présentent des épisodes de synchronisation dans les activités des racines ventrales gauche et droite, ainsi qu’une augmentation de la durée de l’activité liée aux fléchisseurs. Nos études anatomiques ont démontré une augmentation du nombre d’interneurones commissuraux spinaux, ainsi qu’une augmentation de la densité des boutons présynaptiques vGluT2 sur les motoneurones associés aux muscles fléchisseurs. D’autre part, nous avons également observé une diminution dans l’amplitude du réflexe monosynaptique Ia chez la souris mutante, ainsi que dans les moelles épinières néonatales isolées du mutant. Cette diminution dans le réflexe Ia s’accompagne d’une réduction de la densité des boutons pré-synaptiques des afférences primaires sur les motoneurones. CONCLUSION : Nos résultats suggèrent donc que DSCAM joue un rôle important dans le développement normal des circuits moteurs et locomoteurs spinaux.

KIEFER THOUIN, Sébastien Cadau, François Berthod
LOEX de l’Université Laval, centre de recherche du CHU de Québec-UL,
Département de Chirurgie, Faculté de Médecine, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 240
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉTUDE DE L’EFFET DE MOLÉCULES ANTIGLYCANTES, DÉGLYCANTES ET DE NEUROPEPTIDES SUR LA GUÉRISON DE PLAIES CUTANÉES GLYQUÉES.

La cicatrisation d’une plaie cutanée est un processus essentiel pour rétablir la fonction barrière de la peau afin de prévenir les pertes liquidiennes et les risques d’infections. Le système nerveux périphérique joue un rôle important dans ce processus en induisant l’inflammation neurogène via la sécrétion de neuropeptides. Le diabète induit une neuropathie qui peut aggraver la déficience de la cicatrisation de plaies et peut conduire à l’amputation des membres inférieurs. Ceci est principalement dû à l’hyperglycémie induite dans le diabète et cela a pour effet de provoquer la glycation des tissus, par la formation des «advanced glycated endproducts» (AGE) exprimée dans la peau.OBJECTIFS: Modéliser in vitro l’effet de la glycation sur la guérison d’une plaie en utilisant notre modèle de peau reconstruite avec plaie, puis d’évaluer les effets de molécules anti-glycantes comme l’aminoguanidine ou déglycantes comme l’alagébrium et de neuropeptides, substance P et CGRP, sur la réépithélialisation.MÉTHODE: Nous avons mis au point par génie tissulaire un modèle d’étude de la guérison des plaies in vitro en utilisant une peau reconstruite dans laquelle une plaie de 8mm de diamètre est réalisée au niveau de l’épiderme. Le traitement du modèle avec du glyoxal est commencé une semaine avant la création de la plaie pour induire l’expression d’AGEs et altèrer la fermeture de plaies.Nous avons évalué l’effet de traitements avec l’aminoguanidine, l’alagébrium, la Substance P et le CGRP pour établir si ces molécules peuvent améliorer les différents paramètres de la réépithélialisation des plaies glyquées.RÉSULTATS ET CONCLUSION: Les résultats suggèrent que notre peau reconstruite par génie tissulaire est un bon modèle pour reproduire le processus de guérison de plaie diabétique. L’action de l’aminoguanidine et de l’alagébrium inhibe en partie la production d’AGEs et favorise la réépithélialisation des plaies dans nos modèles glyqués. Les neuropeptides SP et CGRP accélèrent aussi la fermeture de plaie. Une combinaison des traitements donne une réponse optimale. Leur application en traitement topique sur des ulcères pourrait être une approche favorable dans la fermeture de plaies cutanées avec un minimum d’effets secondaires.

TITTLEY, JEAN; Roy, Jean-Sébastien; Hébert, Luc J. CIRRIS (IRDPQ), Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 225
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LA CRYOTHÉRAPIE GAZEUSE HYPERBARE DANS LE TRAITEMENT DES ENTORSES AIGUES DE LA CHEVILLE : UN ESSAI CLINIQUE RANDOMISÉ À SIMPLE INSU

OBJECTIF : La cryothérapie gazeuse hyperbare(CGH), aussi appelée neurocryostimulation, consiste à projeter à haute vitesse du gaz carbonique comprimé sur la peau pour la refroidir. Il a été démontré que ses effets physiologiques diffèrent des effets de l’application traditionnelle de glace. Notre objectif est d’évaluer les effets de la CGH sur la récupération, en comparaison avec l’application de glace, chez une population de patients en traitement de physiothérapie pour une entorse latérale de la cheville en aigu. MÉTHODES : Des sujets avec entorse latérale de la cheville sont randomisés entre un groupe expérimental (CGH) et un groupe contrôle (glace). Ils reçoivent tous 7 traitements de physiothérapie sur une période de 4 semaines, incluant une modalité de cryothérapie déterminée par leur groupe. Les mesures et questionnaires suivants sont administrés à l’évaluation initiale, puis à 1, 2, 4 et 6 semaines : le Lower Extremity Functional Scale, le Foot and Ankle Ability Measure, l’échelle visuelle analogue pour la douleur, l’amplitude de dorsiflexion de la cheville et la mesure en 8 pour l’œdème. Le Star Excursion Balance Test est également administré à 4 et 6 semaines. Chaque variable est analysée par ANOVA à mesures répétées. L’hypothèse d’intérêt est l’interaction groupe x temps. RÉSULTATS : Sur un objectif de 36 sujets, nous avons jusqu'à maintenant complété le traitement et l'évaluation de 15 d'entre eux. Les données disponibles à ce moment ne montrent pas de différence significative entre les deux groupes (pas d'effet pour l'interaction groupe x temps) pour les scores au LEFS, à la mesure en 8 et à l'amplitude de dorsiflexion. CONCLUSION : Nos résultats préliminaires ne nous permettent pas de conclure à une différence entre les patients traités avec CGH et ceux traités avec de la glace pour la récupération en aigu après une entorse latérale de la cheville.

TOURNISSAC, MARINE; Vandal, Milène; François, Arnaud; Planel, Emmanuel; Calon, Frédéric. Centre de recherche du CHUQ - CHUL; Faculté de pharmacie; Département de psychiatrie et neurosciences, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 250
Jeudi le 26 mai 10 h 15

L’AUGMENTATION DE LA PHOSPHORYLATION DE TAU EST MAINTENUE APRÈS UNE EXPOSITION AU FROID : LIEN ENTRE DÉFICIT DE THERMORÉGULATION ET MALADIE D’ALZHEIMER.

OBJECTIF: Le déficit de thermorégulation coïncide avec la hausse d’incidence de la maladie d’Alzheimer (MA) chez les personnes âgées. Des études animales ont révélé qu’une diminution de température corporelle augmentait la phosphorylation de tau, un des principaux marqueurs neuropathologiques de la MA, et que cette augmentation induite par une diminution de température était réversible chez les animaux qui hibernent. Les objectifs sont : 1.Déterminer l’effet de l’âge sur l’augmentation de phosphorylation de tau en réponse à une exposition au froid; 2.Déterminer si l’augmentation de phosphorylation de tau en réponse à une exposition au froid se maintient dans le temps. MÉTHODES: 1.Nous avons comparé l’effet d’une exposition au froid (4°C, 24h) sur des souris de 6 et 18 mois. 2.Nous avons comparé des souris de 12 mois exposées à 4°C, 24h à des souris replacées à 22°C pendant 3 ou 7 jours après l’exposition. RÉSULTATS: Après l’exposition au froid, les souris âgées ont montré une plus grande augmentation de phosphorylation de tau dans le cortex que les jeunes, qui était corrélée avec leur baisse de température corporelle. L’exposition au froid a également augmenté la phosphorylation de tau insoluble dans les détergents pour les souris de 6 et 18 mois (pSer202 et pSer396/404). Les souris de 12 mois exposées à 4°C, 24h présentaient une diminution de température d'environ 2°C et retrouvaient une température normale à leur retour à la température d’hébergement. Alors que l’augmentation de tau pSer202 (+58%) et pThr181 (+45%) soluble était réversible seulement 7 jours après l’exposition, l’augmentation de tau pThr231 (+180%) soluble et de tau pSer396/404 (+159%) insoluble dans les détergents étaient maintenus une semaine après l’exposition au froid. CONCLUSION: Nos résultats suggèrent que: 1.L’âge avancé est associé à une plus grande susceptibilité à la phosphorylation de tau en réponse à un changement de température; 2.L’augmentation de la phosphorylation de tau en réponse à une exposition au froid est maintenue au cours du temps, soulignant l’importance d’une diminution de température à long terme pour la MA.

TRANG, NATALY; Thériault, Mathieu; Haillot, Annie; Walsh-Wilkinson, Elisabeth; Brunette, Isabelle; Proulx, Stéphanie. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval – Université Laval, axe médecine régénératrice; Centre LOEX et département d’Ophtalmologie de l’Université Laval.

Résidents

Affiche numéro 205
Jeudi le 26 mai 10 h 15

CARACTÉRISATION DES JONCTIONS CELLULAIRES DANS LA DYSTROPHIE ENDOTHÉLIALE CORNÉENNE DE FUCHS

OBJECTIFS : L’endothélium cornéen maintient le stroma partiellement déshydraté, permettant la transparence de ce tissu. La dystrophie endothéliale cornéenne de Fuchs (FECD) se caractérise par une dysfonction endothéliale causant l’œdème cornéen et une perte de vision. Notre hypothèse est que les cellules endothéliales subissent une transition endothélio-mésenchymateuse (TEM) dans cette maladie, ce qui affecterait l’intégrité des jonctions intercellulaires et causerait l’oedème. Le but de cette étude était d'examiner la présence et la localisation des marqueurs de jonctions cellule-cellule dans des spécimens chirurgicaux FECD. MÉTHODES: Des spécimens FECD (n=24) et sains (n=20) ont été fixés au paraformaldéhyde 4%. La présence des marqueurs des jonctions adhérentes (β-caténine, N-cadhérine) et serrées (ZO-1), et de TEM (αSMA) a été analysée par immunofluorescence. Le diamètre des cellules a été mesuré en utilisant un logiciel d'analyse cellulaire. RÉSULTATS: Un niveau élevé d'hétérogénéité a été observé dans les échantillons FECD. Certaines régions possédaient de petites cellules hexagonales (diamètre moyen = 9,3 ± 1,6 um) et une localisation des protéines jonctionnelles similaire aux témoins. D'autres régions montraient des cellules avec des pléomorphismes et polymégathismes importants (diamètre moyen = 19,4 ± 10,0 µm). Ces régions avaient des niveaux membranaires inférieurs de N-cadhérine et de β-caténine. Finalement, des régions présentant de petites cellules, polymorphes (diamètre moyen = 7,5 ± 3,1 µm) étaient associées à une perte de la N-cadhérine et de la β-caténine à la membrane cellulaire et à l’apparition de cellules positives à αSMA. ZO-1 demeurait normalement situé à la membrane dans toutes les régions étudiées. CONCLUSION: Cette étude démontre que, contrairement aux jonctions serrées, les jonctions adhérentes sont altérées dans la FECD. Puisque les jonctions adhérentes supportent le rôle de barrière de l’endothélium, leur perte explique en partie la perte de fonction retrouvée dans cette maladie.

TRÉPANIER, ANNE ; Gingras, Nathalie. Département de psychiatrie et de neurosciences, Université Laval.

Résidents

Affiche numéro 208
Jeudi le 26 mai 10 h 15

LA MOTIVATION AU CHANGEMENT ET L’UTILISATION DE L’ENTRETIEN MOTIVATIONNEL ASSOCIÉS À L’ÉVOLUTION CLINIQUE DE PATIENTS ADOLESCENTS ANOREXIQUES : UNE REVUE SYSTÉMATIQUE DE LA LITTÉRATURE

OBJECTIFS : L’anorexie mentale est souvent caractérisée par une faible motivation au changement et est une maladie difficile à traiter auprès des adolescents. Les objectifs de cette revue systématique de la littérature sont (1) d’évaluer si la motivation au changement des adolescents anorexiques est associée à l’évolution clinique de la maladie et (2) d’évaluer si des interventions d’entretien motivationnel ou de ses adaptations sont associées à des issues cliniques favorables auprès de ces patients. MÉTHODES : Une recherche systématique de la littérature a été effectuée dans les bases de données MEDLINE, Embase, Cochrane et PsycINFO à l’aide de thésaurus et de mots-clés reliés à l’anorexie mentale, à la motivation au changement et à l’entretien motivationnel. RÉSULTATS : Une meilleure motivation au changement initiale était associée à un meilleur gain de poids, à un meilleur engagement dans le traitement, au maintien du poids, à moins d’hospitalisations au suivi ainsi qu’à une plus courte durée de séjour hospitalier. Une amélioration de la motivation était également reliée à une amélioration de l’IMC. Il n’est toutefois pas ressorti d’association entre une meilleure motivation initiale et les scores de symptômes de troubles alimentaires tels que mesurés par le EDI-2 et le EAT. Peu d’études ont évalué l’effet d’interventions d’entretien motivationnel auprès d’adolescents anorexiques. Une seule présentait des données spécifiquement pour ces patients et relevait qu’une intervention adaptée de l’entretien motivationnel était associée à une amélioration de la motivation et de l’engagement dans le traitement. CONCLUSION : La motivation au changement semble utile pour prédire l’évolution des patients adolescents anorexiques au niveau du poids, des hospitalisations et de l’engagement au traitement. Les résultats des études actuelles suggèrent que l’entretien motivationnel et ses adaptations puissent présenter une valeur ajoutée au traitement, mais d’autres études devront être menées afin de permettre de le confirmer.

TU, VÉRONIQUE ; Carbonneau, Julie ; Abed, Yacine ; Boivin, Guy. Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval et CHU de Québec.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 437
Jeudi le 26 mai 13 h

ÉVALUATION IN VITRO DE L’EFFICACITÉ DU PERAMIVIR CONTRE DES VARIANTS DE VIRUS INFLUENZA A(H1N1), A(H3N2) ET B CONTENANT DIFFÉRENTES MUTATIONS DANS LE GÈNE DE LA NEURAMINIDASE

OBJECTIF : Les antiviraux sont importants pour le contrôle de la grippe, surtout lors d’échec vaccinal et lors d’infections sévères. Les inhibiteurs de la neuraminidase (INAs) présentement disponibles sur le marché (zanamivir et oseltamivir) constituent la principale classe d’antiviraux recommandée. Cependant, l’émergence de virus résistants aux INAs parmi les souches saisonnières de l’influenza requiert le développement de nouveaux composés. Le peramivir, un nouvel INA commercialisé dans quelques pays, pourrait être une alternative contre certains virus résistants. L’objet de cette étude est d’évaluer l’activité du peramivir contre des virus influenza A et B contenant des mutations au sein du gène NA induites par le zanamivir et/ou l’oseltamivir. MÉTHODES : Les gènes de la NA des souches A/Quebec/144147/09 (pH1N1), A/Switzerland/9715293/13 (H3N2) et B/Malaysia/2506/2004 ont été clonés dans des plasmides bidirectionnels et les mutations ont été insérées par mutagénèse dirigée. Les protéines NA recombinantes ont été produites par transfection des cellules de reins embryonnaires humains (293T). Le phénotype de susceptibilité des mutants au peramivir, au zanamivir et à l’oseltamivir a été déterminé par test enzymatique en mesurant la concentration inhibitrice médiane (CI50). RÉSULTATS : Le peramivir a montré des valeurs de CI50 globalement plus faibles que celles des deux autres INAs. Les profils de sensibilité/résistance de l’oseltamivir et du peramivir se ressemblaient fortement, à l’exception des mutations au résidu I222 (I222T de la souche A(pH1N1) et I222L/V de la souche A(H3N2)) conférant la résistance à l’oseltamivir mais non au peramivir. Les mutations R152K, Q312R+I427T, R371K/souche A(pH1N1), S247P/souche A(H3N2) et D198Y/influenza B ont conféré une résistance croisée aux trois antiviraux. CONCLUSION : Les résultats obtenus démontrent l’efficacité du peramivir contre certaines mutations de résistance au zanamivir et à l’oseltamivir. Le fitness des souches multi-résistantes reste encore à évaluer.

TURCOTTE, AUDREY; Perrault, Martin; Côté, Marie-France; Doillon, Charles; Gobeil, Stéphane. Centre de Recherche du CHU de Québec-CHUL, Département de médecine moléculaire, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 23
Mercredi le 25 mai 16 h

IDENTIFICATION DE NOUVEAUX GÈNES SUPPRESSEURS DE MÉTASTASES CHEZ LE CANCER DE LA PROSTATE

OBJECTIF: Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes au Canada. Les patients décèdent de complications causées par l’établissement de métastases dans des organes secondaires. Les métastases osseuses sont présentes chez environ 80% des patients atteints de cancer de la prostate. Des gènes appelés suppresseurs de métastases ont pour fonction de bloquer la propagation et l’établissement de cellules cancéreuses dans les organes secondaires. Les connaissances actuelles suggèrent que de nombreux membres de cette famille de gènes restent à découvrir. L’objectif de cette étude est d’identifier de nouveaux gènes suppresseurs de métastases à l’aide d’une méthodologie employant l’ARN interférence à grande échelle. MÉTHODES: Une lignée cellulaire humaine de cancer de la prostate (LNCaP) est transduite avec une banque de shRNAs (short hairpin RNA) dirigée contre chaque gène du génome humain. Cette banque est répartie en 15 pools constitués chacun de 9600 shRNAs. Ces LNCaP sont ensuite injectées dans le ventricule gauche du cœur de souris immunocompromises NSG afin d’identifier les shRNAs stimulant la formation de métastases. Celles-ci sont récoltées et leur ADNg est isolé. On amplifie la séquence des shRNAs par PCR pour ensuite les identifier par séquençage. Dans le but de valider les candidats sélectionnés, un appareil à bioluminescence est utilisé. Cet appareil est en mesure de localiser les cellules métastatiques grâce au gène de la luciférase qu’elles expriment. RÉSULTATS: Plusieurs métastases se sont formées dans différents tissus murins. Sur les 15 pools de shRNAs, 7 ont produit des métastases osseuses et plus de 100 échantillons métastatiques (osseux et non osseux) ont été récoltés. De ces tissus, plusieurs gènes candidats ont été identifiés et d’autres le seront dans un proche avenir. CONCLUSION: Notre stratégie a permis l’identification de plusieurs gènes qui sont candidats au titre de suppresseur de métastases dans le cancer de la prostate. Ils représentent des cibles potentielles pour une intervention thérapeutique et/ou des biomarqueurs qui pourraient être utilisés pour identifier les tumeurs ayant un potentiel métastatique élevé.

TURCOTTE, SAMUEL; Vallée, Catherine; Vincent, Claude. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS), Département de réadaptation, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 226
Jeudi le 26 mai 10 h 15

INTÉGRATION COMMUNAUTAIRE ET ERGOTHÉRAPIE : PROPOSITION D’UN AGENDA DE RECHERCHE

INTRODUCTION : L'intégration communautaire (IC) est souvent décrite comme l’ultime but en réadaptation. Pourtant, ce but est rarement atteint dans les milieux de pratique en ergothérapie. Dans un contexte où les ergothérapeutes sont encouragés à réduire les injustices occupationnelles, optimiser la participation sociale et favoriser la citoyenneté, il est essentiel de connaître quelles pratiques soutiennent l’IC des personnes vivant avec des troubles neurologiques. OBJECTIF : Cet examen de la portée (scoping-review) vise à décrire les pratiques ergothérapiques documentées soutenant l’IC des clients ayant des troubles neurologiques. Plus précisément, les manques au niveau des connaissances relatives à la pratique et la mise en place des services d'ergothérapie avec ces populations seront identifiés et traités de façon à proposer un programme de recherche et aiguiller les pratiques cliniques visant l’IC. MÉTHODE : Un examen de la portée basé sur la méthodologie de Levac et collègues (2010) est en cours. Les étapes de cette approche comprennent : l'identification de la question de recherche et des études pertinentes, l’extraction des données, l’analyse, la synthèse et la présentation des résultats ainsi que la consultation. RÉSULTATS: Les pratiques ergothérapiques documentées seront articulées autour de trois grands thèmes qui sous-tendent l’IC : (1) l'intégration physique, (2) l'intégration sociale (3) et l’intégration psychologique. CONCLUSION : Les pratiques cliniques et la recherche devraient aller au-delà de l'accessibilité universelle et de la réduction des obstacles à la participation. Les ergothérapeutes ont le potentiel de devenir des leaders en matière d'IC s’ils s’investissent dans le développement et l’application de pratiques innovantes visant l’affiliation, la réciprocité et l’accès à une véritable citoyenneté.

NAGAPRAVEENA UPPARI, Vincent Joseph, Aida BAIRAM

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 464
Jeudi le 26 mai 13 h

LA FINASTÉRIDE RÉVÈLE L’EFFET VENTILATOIRE DE LA PROGESTÉRONE CHEZ LES RATS ÂGÉS DE 12 JOURS DE VIE.

OBJECTIF : La progestérone est connue pour son effet stimulateur de la respiration. Nous avons récemment démontré, qu’une seule injection de progestérone (4mg/kg) en intrapéritonéale (i.p), chez des rats de moins de 7 jours d’âge post-natal (P) augmente la réponse ventilatoire à l’hypoxie (RVH) alors qu’elle ne possède pas d’effet chez ceux âgés de P12. L’alloprégnanolone, principal métabolite neuro-actif de la progestérone, inhibe la respiration par activation directe des récepteurs GABAA. Cette étude teste l’hypothèse que le blocage de synthèse d’alloprégnanolone mettra en évidence l’effet respiratoire propre à la progestérone chez des rats de 12 jours de vie. MÉTHODES : Par pléthysmographie, la fréquence respiratoire (fR: cycle/min), le volume courant (VT: ml/100g), la ventilation minute (VE = fRxVT) et le métabolisme (consommation d’O2 et production de CO2) sont mesurés, après une injection simultanée par voie i.p. de progestérone (4mg/kg) et de finastéride (10mg/kg – inhibiteur de l’activité enzymatique de la 5α-réductase responsable de la conversion de la progestérone en alloprégnanolone) ou du véhicule (DMSO). Ces mesures sont effectuées chez des rats à P12 mâles (n=20) et femelles (n=20) en normoxie et en réponse à une hypoxie modérée (RVH, 12% O2, 20min). RESULTATS : L’administration de progestérone+finastéride n’a pas d’effet sur la VE des rats mâles et femelles durant la normoxie. Par contre, elle augmente significativement la RVH chez les mâles et femelles tout au long des 20min d’exposition en comparaison aux contrôles (p<0.0001). Aucun changement du métabolisme n’a été noté entre les groupes et les sexes durant la normoxie et l’hypoxie. CONCLUSION : La Finastéride révèle l’effet stimulateur de la progestérone sur la respiration chez des rats de 12 jours de vie indépendamment du sexe étudié. Il est suggéré que l’effet inhibiteur de l’alloprégnanolone sur la fonction respiratoire est âge dépendant.

VALIQUETTE-TRÉPANIER, VALÉRIE; Routhier, François; Lettre, Josiane; Morales, Ernesto; Fiset, David. Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 227
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ÉVALUATION DE L’UTILISABILITÉ DES DALLES PODOTACTILES INSTALLÉES SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE QUÉBEC : ÉTUDE PILOTE

OBJECTIF : Évaluer l’utilisabilité des dalles podotactiles existantes sur le territoire de la Ville de Québec auprès de personnes présentant une déficience visuelle. MÉTHODES : L’échantillon des participants a été décrit (âge, diagnostic, utilisation d’une aide technique, etc.). Les participants ont visité deux sites où ont été implantées des dalles podotactiles (Réseau de transport de la Capitale (RTC) sur le campus de l’Université Laval et Ville de Québec à l’angle du boulevard Wilfrid-Hamel et de la rue Fleur-de-Lys). Ils ont expérimenté les dalles ainsi que les aménagements urbains adjacents via un parcours piétonnier typique. Chaque participant a ensuite été questionné en ce qui a trait à l’intérêt, au potentiel et à sa perception des dalles (forces et faiblesses, messages transmis, sentiment de sécurité et améliorations souhaitées). RÉSULTATS : Les 19 participants recrutés sont âgés de 52,5 (±10,5) ans. Parmi ces derniers, 63,2% sont des femmes, 68,4% sont fonctionnellement aveugles, 63,2% se déplacent à l’extérieur tous les jours, 10,5% 5-6 fois/semaine et 26,3% 1-4 fois/semaine. Pour faciliter leurs déplacements, 94,7% utilisent une canne en tout temps ou à l’occasion et 5,3% un chien-guide. De tous les participants, 84,2% ont repéré les différentes dalles et 89,5% ont identifié le message transmis par chacune d’elle. Pour 63,2% des participants, l’implantation des dalles assure une sécurité accrue lors des déplacements. Les participants ont relevé plusieurs améliorations afin de profiter pleinement des installations : entretien adéquat entre le trottoir et la rue, dégagement efficace des surfaces afin qu’elles conservent leurs propriétés tactile et contrastante et diffusion de l’information au public quant à l’existence de ces dalles. CONCLUSION : Les résultats préliminaires indiquent que les dalles podotactiles installées sur le territoire de la Ville de Québec facilitent les déplacements sécuritaires des personnes présentant une déficience visuelle. Afin d’étudier l'utilisabilité des dalles podotactiles en toutes saisons et de répondre aux besoins de cette clientèle, il faudra poursuivre nos essais en conditions hivernales.

WILLIAM, Vallet et Shirley, Fecteau

Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration, Centre de recherche de l’Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec, Université Laval, Québec, Canada

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 251
Jeudi le 26 mai 10 h 15

ETUDE DES PROCESSUS D’ATTENTION SÉLECTIVE PRÉCOCE CHEZ UNE POPULATION D’INDIVIDUS AVEC ASPD : UNE MÉTA-ANALYSE DE LA COMPOSANTE N1.

La perturbation des processus d’attention sélective précoce a été associée avec les troubles de la personnalité anti-sociale (ASPD). La composante électrophysiologique N1 est connue pour être associée avec les processus d’attention précoce. En outre, cette composante semble différente chez ces populations cliniques selon la valence émotionnelle des informations traitées, comparativement aux sujets sains.OBJECTIF : Etudier la composante N1 chez les individus avec ASPD comparativement aux sujets sains.METHODES : Nous avons mené 2 méta-analyses sur les tâches attentionnelles: une méta-analyse-NP utilisant des stimuli neutres ou positifs et une méta-analyse-NEG utilisant des stimuli négatifs. RESULTATS : Dans la méta-analyse-NP, les patients comparativement aux sujets sains montrent une plus grande amplitude de N1 (ES= 0.396 (CI = .211 to .581; p < .001)).Dans la méta-analyse-NEG, les patients comparativement aux sujets sains montrent une amplitude réduite de N1 (-.574 (CI = - .764 to -.385; p < .001)) et une latence réduite (0.125 (CI = -.228 to .447; p < .001)). CONCLUSION : Ces résultats suggèrent que l’amplitude et la latence de N1 chez les individus avec ASPD et psychopathie peuvent être un bon marqueur des processus d’attention sélective précoce, défaillants dans ces populations cliniques. La prochaine étape de nos travaux est d’étudier la modulation induite par stimulation transcrânienne électrique sur la N1 chez les sujets sains et les patients.

VALLIN, PATRICE; Désy, Olivier; Béland, Stéphanie; Wagner, Eric; De Serres, Sacha A. Centre de recherche du CHUQ - Hôtel-Dieu de Québec, Département de médecine, Université Laval.

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 425
Jeudi le 26 mai 13 h

LA RÉPONSE TNFA DES MONOCYTES AUX PEPTIDES EBV PRÉDIT LE STATUT DE SUR-IMMUNOSUPPRESSION CHEZ LE GREFFÉ RÉNAL.

OBJECTIFS. La réduction du nombre de rejet aigu observée lors d’un traitement standard par triple immunosuppresseurs s’accompagne d’un risque accru d'infections graves et de cancers. Un outil clinique destiné à quantifier le niveau d'immunosuppression des patients transplantés permettrait de prévenir ces événements indésirables.MÉTHODES. Ce rapport intérimaire est issu d’une étude en cours, prospective, observationnelle, longitudinale, unicentrique sur 50 receveurs d’un rein de novo pour lesquels des cellules mononucléées du sang périphérique (PBMC) ont été recueillies à 12 moments pour chaque patient durant 3 ans post-transplantation. Les patients ont été classés en deux groupes : sur-immunosupprimés (SIS: infection opportuniste, BK virémie ou néphropathie, virémie à CMV, ≥3 infections bactériennes récurrentes) ou contrôles. Après stimulation des PBMC avec des peptides du virus Epstein-barr (EBV), nous avons examiné la réponse TNFa des monocytes pro-inflammatoires CD14low/highCD16+ par cytométrie de flux intra/extracellulaire.RÉSULTATS. Nous avons étudié 6 patients SIS et 15 contrôles. La moyenne (±écart-type) des monocytes pro-inflammatoires exprimant du TNFa est de 46±26% contre 69±20% chez les SIS et les contrôles respectivement (p<0,001), avec des valeurs plus stables dans les contrôles (écart-type moyen intra-patient=11vs.16). Une courbe ROC intégrant tous les échantillons a indiqué un seuil de 53% des monocytes pro-inflammatoires TNFa-positifs (AUC=0,75, p<0,001). Une règle de classification basée sur ≥2 valeurs consécutives en-dessous de ce seuil a fourni une sensibilité et une spécificité de 83% et 80%, respectivement, avec des valeurs prédictives positives et négatives de 62% et 92% respectivement. L'analyse de la réponse IFNy des lymphocytes T effecteurs et naïfs n'a montré aucune corrélation avec le phénotype SIS.CONCLUSION. Cette analyse longitudinale du profil des cellules immunitaires suggère que la stimulation des PBMC avec des peptides d'EBV permettrait d'identifier les patients atteints de SIS, en mesurant la réponse TNFa des monocytes pro-inflammatoires. L’analyse d’une deuxième cohorte est en cours pour valider ces résultats préliminaires.

VÉLOT LAURIANE; POULIOT FRÉDÉRIC*; BISSON NICOLAS*.

CHU DE QUÉBEC-UNIVERSITÉ LAVAL, Axe Oncologie

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 498
Jeudi le 26 mai 13 h

IDENTIFICATION DE NOUVELLES CIBLES THÉRAPEUTIQUES POUR LE CANCER DE LA PROSTATE RÉSISTANT À LA CASTRATION

INTRODUCTION : Comme la prolifération des cellules prostatiques est stimulée par les androgènes (e.g. testostérone) via le récepteur des androgènes (AR), les patients métastatiques sont d’abord castrés puis traités par des anti-androgènes. Cependant, la vaste majorité des cancers de la prostate (CaP) deviendront résistants à la castration (CaPRC). De nouveaux médicaments appelés « super-anti-androgènes » (e.g. Enzalutamide) ont été développés afin de mieux contrôler les CaPRC. Bien que ces traitements augmentent la survie des patients, ces derniers décéderont quand même de leur maladie à court terme. L’objectif de nos travaux est de mieux comprendre les mécanismes d’activation et de blocage du AR afin d’orienter les patients vers les thérapies existantes les plus adéquates et d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles.

MÉTHODES : Nous avons combiné deux approches innovantes de protéomique pour mieux définir les réseaux de signalisation AR-dépendants modulés dans le CaPRC après traitement à l’Enzalutamide. Nous avons donc utilisé une méthode de biotinylation de proximité (BioID) ainsi qu’une approche de phosphoprotéomique combinée à un marquage isotopique SILAC (Stable Isotope Labelling by amino-acids in Cell culture).

RÉSULTATS : Nous avons caractérisé 198 partenaires d’interaction du AR après stimulation androgénique, dont 152 non identifiés à ce jour. Nous nous intéresserons par la suite à ceux qui seront modifiés après traitement à l’Enzalutamide. En analysant la phosphorylation protéique des cellules traitées, nous avons mis en évidence des augmentations de la phosphorylation de protéines impliquées dans certaines voies de signalisation, ou impliquées dans l’apoptose. Ces phosphorylations sont perdues lorsque les cellules deviennent résistantes. Nous avons ainsi montré l’importance de la régulation de la phosphorylation sur la résistance. Nous validerons nos résultats dans un modèle ex-vivo de biopsies de patients afin de corréler la réponse au traitement d’un patient avec son profil de phosphorylation.

CONCLUSION : Nos études mèneront à l’identification de nouveaux biomarqueurs permettant de prédire la réponse aux traitements utilisés en clinique, ainsi que de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles pour le CaPRC.

VILLETTE VINCENT; TOPOLNIK LISA.
DÉPARTEMENT DE BIOCHIMIE, de Microbiologie et de Bio-informatique, Faculté des Sciences et de Génie; Axe des Neurosciences, Centre de recherche du CHUQ-CHUL, Faculté de Médecine, Université Laval

Stagiaires postdoctoraux

Affiche numéro 96
Mercredi le 25 mai 16 h

IMAGERIE IN VIVO DE CIRCUIT HIPPOCAMPIQUE DÉSINHIBITEUR CHEZ LA SOURIS EN COMPORTEMENT.

OBJECTIF : L’hippocampe est impliqué dans la formation d’un engramme mnémonique dépendant du contexte. Le réseau hippocampique est constitué de circuits inhibiteurs qui assurent la structuration temporelle de l’activité des cellules principales. Cependant les phénomènes désinhibiteurs sont des substrats au transfert d’information entre régions cérébrales. La plupart des neurones désinhibiteurs expriment le peptide vaso-actif intestinal (VIP) et leurs activités dans l’hippocampe ne sont pas connues. MÉTHODES : Afin d’enregistrer les activités de population génétiquement définie responsable de phénomène désinhibiteur, nous avons, par infection virale, permis l’expression du rapporteur d’activité sensible aux variations de taux de calcium (GCaMP6F) dans l‘hippocampe de souris VIP-Cre. Pour obtenir un comportement spontané et différents régimes oscillatoires, nous avons élaboré une plateforme permettant de fixer la tête de la souris éveillée sur une roue d’activité lui permettant de naviguer à son bon vouloir. Afin d’enregistrer simultanément les oscillations, une électrode a été implantée chroniquement dans l’hippocampe controlatéral. Les images reflétant les activités des populations VIPergiques dans la couche Stratum Oriens de l’aire CA1 de l’hippocampe dorsale ont été acquises grâce à un microscope bi-photon chez la souris en comportement. RÉSULTATS : Grâce à cette plateforme, il est possible d’acquérir pendant la course, l’activité calcique de soma, de dendrite proximale et de terminaisons axonales avec une stabilité raisonnable (100, 60 et 50%). Bien que le comportement soit spontané, nous avons observés une stéréotypie à l’intérieur et entre les sessions. Les rythmes hippocampiques (Theta, ripples) enregistrés présentent des caractéristiques similaires avec ceux décrits dans la littérature. Enfin, une diversité d’activités calciques a était obtenue dans les neurones VIP en relation avec le comportement, les oscillations hippocampiques et leurs neurochimies. CONCLUSION : Pour conclure, ces résultats nous permettent de mieux comprendre les dynamiques et l’importance des circuits VIPergiques, substrats des phénomènes désinhibiteurs, durant différents régimes cérébraux chez les souris en comportement.

VILLOT R.1, Bakan I.1, Bérubé J.C. 1, Bérubé J.S.1, Coulombe Y. 3, Gélinas Y.1, Caron D.3, Gobeil S.3, Elowe S.3, Mallette F.A.4, Bossé Y.1, Masson J.Y.3, Bilodeau S3., Laplante M.1*


1 Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ-UL), Faculty of Medicine, Laval University, 2725 Chemin Ste-Foy, Québec, Qc, Canada, G1V 4G5
3 Laval University Medical Research Center, CHUQ, Faculty of Medicine, Laval University, 2705 Boulevard Laurier, Québec, Qc, Canada, G1V4G2,

4 Université de Montréal
Centre de Recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont
5415, blvd de L'Assomption
Pavillon JA-Desève, 2e étage
Montréal, Qc H1T 2M4

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 449
Jeudi le 26 mai 13 h

DÉCOUVERTE D'UN NOUVEAU FACTEUR DE TRANSCRIPTION RÉGULÉ PAR LE SENTIER MTORC2.

En réponse en nutriments et aux facteurs de croissance, la kinase mechanistic target of rapamycin (mTOR) joue un rôle fondamental dans la croissance et le métabolisme cellulaire. mTOR se retrouve dans deux complexes protéiques nommés mTOR compexe 1 et 2 (mTORC1 et mTORC2), et la dérégulation de son activité a été associée au développement de plusieurs maladies telles que l’obésité, le diabète, ou encore le cancer. Bien que mis en évidence par différentes études, le rôle exact de mTOR dans le contrôle de la transcription génique reste à découvrir. Ainsi, nos études portent sur l’identification et la caractérisation de nouveaux facteurs de transcription ou co-facteurs nucléaires étant sous contrôle de mTORC1 et/ou mTORC2. En nous basant sur le phosphoprotéome de mTOR, notre équipe a identifié zinc-finger protein 768 (ZNF768), comme une cible potentielle de mTOR. Nous avons démontré que diverses voies anaboliques liées aux facteurs de croissance telles que les MAPs kinases, l’oncogène Ras, ainsi que mTORC2 et non mTORC1, régulent négativement ZNF768 au niveau post-traductionnel. Nous avons observé que la perte totale de ZNF768 est léthale pour la cellule et entraine des dommages profonds sur le cycle cellulaire, telles que des mitoses aberrantes. Nos résultats indiquent que les niveaux de ZNF768 chutent drastiquement en mitose en suivant le profil d’activation d’AKT, marque directe d'activité de mTORC2. Afin de mieux comprendre le rôle de ZNF768, nous souhaitons mettre en place des expériences de knock-down inductible, dans le but d'étudier les effets d’une perte partielle de la protéine. Par ailleurs, des expériences de ChipSeq nous permettrons d’établir la signature transcriptionnelle de ce nouveau facteur de transcription.

WANG YUE PEI; ROUSSY LOUIS-OCTAVE, SIDIBÉ Aboubacar, MAC-WAY Fabrice

CRCHUQc-UL de Québec, Hôtel-Dieu de Québec, Axe Endocrinologie et Néphrologie, Faculté et Département de médecine, Université Laval

Étudiant au 1er cycle

Affiche numéro 411
Jeudi le 26 mai 13 h

ÉTUDE DU MÉTABOLISME MINÉRAL ET OSSEUX APRÈS PARATHYROÏDECTOMIE EN INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE

OBJECTIF : En insuffisance rénale chronique, l’hyperparathyroïdie amène des complications systémiques, dont la détérioration de la masse osseuse. La parathyroïdectomie (PTX) est indiquée pour traiter la forme sévère d’hyperparathyroïdie. Or, il peut avoir des récidives quelques mois post-chirurgie. L’objectif principal de cette étude est de déterminer si l’évolution clinique et biochimique post-PTX est favorable chez les patients hémodialysés. MÉTHODE: Cette étude de cohorte longitudinale et rétrospective tient compte de tous les patients de l’hôpital Hôtel-Dieu de Québec ayant subi une PTX depuis 2006, peu importe leur indication. Toutes les interventions ont été effectuées par un chirurgien unique. Les données démographiques, comorbidités, type de PTX, doses de médicaments pré et post-intervention ainsi que les paramètres biochimiques pré et post-intervention ont été recueillies. Des analyses statistiques appropriées sont effectués afin d’évaluer l’évolution des paramètres biochimiques post-intervention ainsi que de l’effet du type d’intervention effectué. RÉSULTATS : La durée de suivi s’étend jusqu’à 2 ans post-intervention. Chez les patients hémodialysés, les analyses préliminaires montrent une diminution significative du calcium ionisé sanguin à 2 ans post-PTX (1,24 ± 0,25 vs 1,14 ± 0,09 mmol/L, p < 0,0001 pour exérèse de < 3 glandes; 1,22 ± 0,12 vs 1,18 ± 0,17 mmol/L, p < 0,0001 pour exérèse de ≥ 3 glandes). Pour la même période, une diminution significative de la parathormone est également remarquée (1318 ± 692 vs 300 ± 408 ng/L, p ≤ 0,0007 pour exérèse de < 3 glandes; 1639 ± 1004 vs 317 ± 285 ng/L, p ≤ 0,0007 pour exérèse de ≥ 3 glandes). Les complications chirurgicales et mortalité post-intervention sont rarissimes. Les analyses sont en cours pour estimer l’effet de la chirurgie sur le nombre et dose de médicaments agissant sur le métabolisme osseux. CONCLUSION : Les résultats primaires semblent démontrer une efficacité de la PTX pour réduire la calcémie et le taux de parathormone sanguin à 2 ans. Les résultats finaux de cette étude contribueront certainement à mieux définir les critères utilisés pour choisir les patients éligibles à la PTX et confirmer son utilité chez les patients avec hyperparathyroïdie sévère.

WHITTAKER HAWKINS, RYDER; Dumas, Aline; Patenaude, Alexandre; Vallières, Luc

Axe neurosciences, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval & Département de médecine moléculaire, Université Laval

Étudiant au 2e cycle

Affiche numéro 438
Jeudi le 26 mai 13 h

LA SIGNALISATION DE L’INTERLEUKINE-6 DANS L’ENDOTHÉLIUM CONTRIBUE À L’ENCÉPHALOMYÉLITE AUTO-IMMUNE EN FAVORISANT LE RECRUTEMENT DE CELLULES MYÉLOÏDES ET LA PRODUCTION DE LYMPHOCYTES TH17

OBJECTIF : L’interleukin-6 (IL-6) est une cytokine inflammatoire qui participe à l’encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE), un modèle de maladies démyélinisantes telle la sclérose en plaques. La théorie dominante est que l’IL-6 agit directement sur les lymphocytes Th17 auto-réactifs afin de promouvoir leur développement. Cependant, des observations suggèrent que l’IL-6 peut aussi agir sur l’endothélium afin d’induire le recrutement de leucocytes. L’objectif de cette étude était donc de démontrer l’importance de ce mécanisme dans l’EAE. MÉTHODES : Nous avons généré des souris (IL-6RTie2) dépourvues du récepteur de l’IL-6 (IL-6R) spécifiquement dans l’endothélium en croisant des souris dont le gène de lL-6R comprenait des séquences LoxP avec des souris exprimant la recombinase Cre dans les cellules Tie2+. Nous avons induit l’EAE chez ces souris et analysé le développement des symptômes. Nous avons aussi quantifié différents types de cellules immunitaires dans la moelle épinière et les organes lymphoïdes en utilisant la cytométrie en flux. RÉSULTATS : Les signes cliniques et histopathologiques de l’EAE furent retardées et atténuées chez les souris IL-6RTie2. Dans les jours précédant l’apparition de ces signes, une réduction du nombre de cellules myéloïdes et de lymphocytes Th17 fut enregistrée dans les ganglions lymphatiques. Des résultats similaires furent obtenus chez des souris chimériques irradiées et transplantées avec de la moelle osseuse de souris de type sauvage. Cependant, des lymphocytes T provenant de souris IL-6RTie2 furent capables d’induire l’EAE lorsque transférées chez des souris normales, bien que cette réponse fut biaisée vers le type Th1. CONCLUSION : Tout porte à croire que l’initiation de l’EAE requiert la signalisation du récepteur de l’IL-6 dans les cellules endothéliales. Cette signalisation permet le recrutement de cellules présentatrices d’antigènes et l’activation de lymphocytes Th17 auto-réactifs dans les ganglions lymphatiques.

YAN, XIAOLIN ; Boisselier, Élodie. Centre du Recherche du CHUQ - Hôpital du Saint-Sacrement, Département de Biochimie, Université Laval.

Étudiant au 3e cycle

Affiche numéro 499
Jeudi le 26 mai 13 h

LA FONCTION DES PROTÉINES S100A10 ET ANNEXINE A2 DANS LA RÉPARATION MEMBRANAIRE

OBJECTIF : Les protéines appartenant à la famille S100 et les annexines interviennent lors de différents mécanismes membranaires vitaux. En effet, le complexe protéique S100A10/annexine A2 permettrait le recrutement de la protéine AHNAK à la membrane avant de former une plateforme qui initierait la réparation membranaire. Cependant, aucune donnée moléculaire n’est à ce jour disponible sur la liaison membranaire des différentes protéines de ce complexe. L’objectif général de ces travaux est donc de caractériser l’interaction membranaire des protéines S100A10 et annexine A2 et de leur complexe. MÉTHODES : Dans un premier temps, les protéines S100A10 et annexine A2 sont surexprimées et purifiées. Le modèle des monocouches de Langmuir sera utilisé pour mimer les membranes cellulaires et caractériser l’interaction des protéines avec différents phospholipides spécifiques. L’influence de la concentration calcique sur leurs interactions membranaires sera étudiée car l’annexine A2 subit un changement conformationnel en présence de calcium. L’influence de la liaison des protéines S100A10 et annexine A2 sur l’état physique des phospholipides sera suivie par microscopie à fluorescence. En effet, en utilisant des phospholipides et ces protéines marquées avec des sondes fluorescentes différentes, il est possible d’observer l’état physique des phospholipides et leur évolution en présence de protéines. Les phospholipides dans l’état physique solide-condensé miment les microdomaines retrouvés dans les cellules. Nous pourrons alors confirmer la capacité de l’annexine A2 à lier les microdomaines, tel que suggéré dans la littérature. RÉSULTATS : La surexpression des protéines S100A10 et annexine A2 est actuellement en cours. L’annexine A2 est surexprimée dans la souche BL21(DE3) d’E. coli et purifiée selon un protocole qui utilise différentes étapes de dilution, centrifugation, filtration et dialyse. La stratégie proposée pour la purification de la protéine S100A10 consiste à la surexprimer en fusion avec la Glutathion S-transférase (GST). CONCLUSION : Ce projet de recherche permet donc de développer les connaissances actuelles sur les protéines S100 et les annexines ainsi que sur la complexité des processus membranaires auxquels ces protéines participent.