Description du programme

La formation complémentaire en douleur chronique permet au candidat d’acquérir les connaissances, les habiletés techniques et l’expertise nécessaire au traitement des douleurs chroniques, aiguës et d’origine oncologique.

Au cours de la formation, vous apprenez à :

  • évaluer et traiter les patients souffrant de douleur chronique dans une approche interdisciplinaire qui tient compte des aspects bio-psycho-sociaux
  • maîtriser des techniques interventionnelles de pointe en traitement des douleurs chroniques, aiguës et oncologiques
  • comprendre et appliquer les principes de réadaptation physique chez les patients ayant des problématiques de douleur chronique

Les activités de formation ont lieu au Centre d’expertise en douleur chronique du RUIS de l’Université Laval, un centre multisite situé au Centre hospitalier universitaire de Québec (Hôpital de l’Enfant-Jésus), au Centre hospitalier universitaire affilié Hôtel-Dieu de Lévis, à l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec et . Le centre d’expertise reçoit plus de 10 000 visites par année.

La formation complémentaire est principalement clinique. Il n’y a pas de volet recherche obligatoire dans ce programme.

Le programme de formation complémentaire en douleur chronique fait partie du Département d'anesthésiologie et de soins intensifs de la Faculté de médecine de l'Université Laval.

Si vous êtes déjà admis dans le programme, vous pouvez consulter la section membres pour les fellows.

Durée et diplôme

Cette formation complémentaire d’une année mène à un diplôme d’études supérieures en douleur chronique de l’Université Laval. Actuellement, il n’y a pas de reconnaissance de formation spécialisée en douleur chronique au Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Cette formation débute le 1er juillet de chaque année.

Ce programme est sous la responsabilité du programme de formation médicale postdoctorale d’anesthésiologie de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

 

Objectifs du programme

Au terme de la formation, vous aurez atteint les objectifs suivants, regroupés selon les compétences CanMEDS :

Expertise médicale

En matière d’expertise médicale, votre formation vous permet d’atteindre les objectifs suivants :

  • être conscient de l’influence des compensations et litiges sur le traitement et leur résultat
  • acquérir les notions d’épidémiologie liées à la problématique de douleur chronique
  • reconnaître l’influence des différents types de personnalité, du niveau d’anxiété et des troubles de l’axe 1 (DSM IV) sur la présentation, la gestion et l’adaptation face à la douleur
  • reconnaître et différencier les réponses affectives, comportementales et cognitives à la douleur
  • reconnaître et évaluer le rôle du milieu (famille, employeurs, personnel de la santé) et leur influence sur la perception de la douleur, la présentation, l’évaluation et le traitement de la douleur
  • être conscient de l’influence du stress post-traumatique, des antécédents d’abus sexuels, physiques ou mentaux et des antécédents psychiatriques dans la présentation, l’évaluation de la douleur et sa réponse au traitement
  • connaître les principales grilles d’évaluation psychologique et d’évaluation de la douleur couramment utilisées par les psychologues chez le patient souffrant de douleur chronique et en connaître les avantages et les limites afin d’être en mesure de bien les interpréter et de bien les utiliser
  • dépister et reconnaître, pendant l’évaluation initiale du patient et pendant son suivi, les signes et symptômes associés aux troubles de l’humeur et d’adaptation, à la dépression majeure, aux troubles anxieux et aux maladies psychiatriques associées à la douleur et de recommander ce patient au moment opportun
  • connaître la rationnelle, les procédures et les indications pour la relaxation et les thérapies cognitivo-comportementales
  • connaître les implications de la toxicomanie chez le patient
  • connaître l’anatomie, la physiologie et la pharmacologie de la nociception
  • connaître et décrire les mécanismes et les distinctions des douleurs somatiques, viscérales et référées
  • connaître la contribution des facteurs génétiques incluant le polymorphisme génétique, dans la variabilité de la perception de la douleur et la réponse aux agents thérapeutiques
  • être familier avec la classification taxonomique de la douleur chronique de l'International Association for the Study of Pain (IASP)
  • connaître les indications des différentes techniques radiologiques et savoir les interpréter, incluant les radiographies simples, la tomodensitométrie et la résonance magnétique du rachis
  • connaître le rôle de la médecine nucléaire et ses indications
  • comprendre les principes de pharmacocinétique et de pharmacodynamique
  • comprendre les principes d’interaction médicamenteuse et les effets secondaires qui leur sont associés
  • connaître la pharmacologie des éléments suivants : opiacés, acétaminophène, anti-inflammatoires non stéroïdiens, antidépresseurs, bloqueurs des canaux sodiques, sympatholytiques, tranquillisants majeurs, benzodiazépines, agents antimigraineux, 2-agonistes, antagonistes des récepteurs NMDA, bloqueurs des canaux calciques, corticostéroïdes, agents topiques incluant les anti-inflammatoires non stéroïdiens, capsaïcine, anesthésiques locaux, kétamine, cannabinoïdes
  • connaître et inclure le concept de phénomène placebo dans la pratique de l’algologie et ses implications dans l’évaluation de l’efficacité des traitements
  • comprendre le rôle de la réadaptation dans le continuum de l’approche thérapeutique de la douleur chronique et d’en comprendre les enjeux
  • faire un examen physique détaillé et pertinent permettant notamment de déterminer les processus neuropathiques et nociceptifs
  • connaître les méthodes courantes de traitement des douleurs aiguës, leur usage approprié, les effets secondaires et leurs complications
  • comprendre les différentes sources de douleurs musculosquelettiques et leurs mécanismes
  • connaître la classification, l’évaluation et le traitement des céphalées et des douleurs orofaciales
  • comprendre l’aspect multidimensionnel de la douleur en pédiatrie et l’impact sur l’évaluation, la présentation et le traitement de la douleur pour cette population
  • prendre en charge le traitement des douleurs dans la population gériatrique en tenant compte des changements physiologiques, psychologiques et socioéconomiques chez cette clientèle
  • connaître les méthodes des médecines alternatives et leurs valeurs scientifiquement reconnues

Communication

En matière de communication, votre formation vous permet d’atteindre les objectifs suivants :

  • reconnaître les avantages d’une pratique interdisciplinaire dans le traitement des douleurs chroniques et savoir communiquer avec les différents intervenants en respectant le rôle et l’expertise de chacun et savoir faire le lien avec son médecin traitant
  • expliquer au patient les différentes stratégies thérapeutiques disponibles, le faire participer à la décision thérapeutique et lui faire comprendre le plan de traitement conjointement retenu et ses limites
  • encourager la discussion, les questions et l’échange au cours de l’entrevue avec le patient
  • s’attaquer efficacement à des problèmes de communication qui posent un défi, comme lorsqu’il s’agit d’obtenir un consentement éclairé, de faire face à la colère, à la confusion et à l’incompréhension
  • avoir une tenue de dossiers claire, exacte et appropriée sur les entrevues cliniques et les plans de traitement
  • communiquer avec les organismes payeurs via les différents formulaires et par des discussions avec ces intervenants lorsque nécessaire

Collaboration

En matière de collaboration, votre formation vous permet d’atteindre les objectifs suivants :

  • être conscient de l’influence des formations et expériences des intervenants en douleur, des diverses disciplines impliquées
  • participer efficacement et de façon constructive aux activités d’une équipe interdisciplinaire de douleur chronique
  • reconnaître et respecter la diversité des rôles, des responsabilités et des compétences d’autres professionnels par rapport aux vôtres
  • collaborer pour évaluer des patients et pour planifier, prodiguer et intégrer des soins
  • respecter l’éthique de l’équipe y compris la confidentialité, l’affectation des ressources et le professionnalisme
  • faire preuve de leadership dans une équipe de soins de santé
  • collaborer efficacement afin d’éviter des conflits interprofessionnels, de les négocier et de les résoudre
  • répondre clairement à une question soulevée pendant une consultation
  • collaborer avec les agents payeurs en acceptant de remplir les formulaires nécessaires au dédommagement des patients de douleur chronique
  • collaborer avec les organismes payeurs pour optimiser le traitement et le dédommagement d’un patient

Gestion

En matière de gestion, votre formation vous permet d’atteindre les objectifs suivants :

  • établir des priorités et gérer le temps de façon à établir un équilibre entre le soin des patients, les exigences de la pratique, les activités de l’extérieur et la vie personnelle
  • gérer une pratique, y compris des ressources financières et humaines
  • mettre des processus en œuvre afin d’assurer l’amélioration de la pratique médicale à la clinique de la douleur
  • reconnaître l’importance de la juste répartition des ressources de la santé en établissant un équilibre entre l’efficacité, l’efficience et l’accès, d’une part, et le soin optimal des patients porteurs de douleur chronique, de l’autre
  • appliquer des données probantes et des processus de gestion pour dispenser des soins dont le coût est approprié pour les traitements de patients
  • présider des comités et des réunions ayant un lien avec la clinique de douleur chronique, ou y participer efficacement

Promotion de la santé

En matière de promotion de la santé, votre formation vous permet d’atteindre les objectifs suivants :

  • définir les éléments déterminants de la santé des populations atteintes de douleur chronique, y compris les obstacles à l’accès aux soins et aux ressources
  • comprendre la possibilité inhérente de conflits entre le rôle de promoteur de la santé qui intervient en faveur d’un patient ou d’une collectivité et celui de gestionnaire ou de régulateur des ressources
  • décrire le rôle de la profession médicale dans l’intervention collective en faveur de la santé et de la sécurité des patients atteints de douleur chronique
  • reconnaître l’importance de la qualité de vie (activité de la vie quotidienne, sommeil, relation interpersonnelle, jouissance de la vie, capacité à participer à un travail rémunérateur) comme objectif de traitement chez les patients atteints de douleur chronique

Érudition

En matière d’habitudes et d’habiletés, votre formation vous permet d’atteindre les objectifs suivants :

  • développer et maintenir un plan de maintien de compétence dans le domaine des traitements de douleur chronique
  • évaluer de façon critique les données probantes extraites de la littérature afin de répondre à une question clinique et savoir les intégrer aux soins cliniques dans les traitements des douleurs chroniques
  • faciliter l’acquisition du savoir pour les patients, les membres de leur famille, les étudiants, les résidents, les autres professionnels de la santé et le public dans la reconnaissance, l’évaluation et le traitement des problématiques de douleur chronique
  • démontrer des techniques efficaces de présentation pour la communication des connaissances acquises pendant des conférences ou des exposés

Professionnalisme

En matière de professionnalisme, votre formation vous permet d’atteindre les objectifs suivants :

  • comprendre les concepts d’éthique incluant les responsabilités morales, l’autonomie, la dignité et la justice
  • être conscient des responsabilités professionnelles de chacun des intervenants
  • connaître les législations et les règlementations qui touchent la pratique de l’algologie incluant : usage des médicaments; prescription des opiacés en douleur chronique non cancéreuse; responsabilité légale de la prise en charge d’un patient; concepts de consentement, de compétence et de contrats thérapeutiques; confidentialité; législations sur la mort naturelle et l’euthanasie; règlements et législations touchant les principaux agents payeurs (sécurité sociale, RAMQ, CSST, SAAQ, assurance privée...); responsabilités professionnelles de l’algologiste envers le patient et les agents payeurs; situations de conflit d’intérêt; qualités d’intégrité, d’honnêteté et de compassion
  • reconnaître ses limites et demander de l’aide lorsque requis
  • détecter un professionnel de la santé avec un problème de toxicomanie ou qui  est à risque de le développer
  • connaître les approches de suivi et d’aide des professionnels de la santé avec des problèmes de toxicomanie