Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Trois projets financés par la FCI

Les équipes de Denis Richard, d’Emmanuel Bujold et d’Alain Cloutier ont obtenu du financement au concours Fonds d’innovation.
Le Centre de recherche de l’IUCPQ et l’INAF ont connu des croissances soutenues au cours des dernières années grâce au recrutement de nombreuses équipes de chercheurs, incluant celle de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique.

La Fondation canadienne pour l’innovation annonce le financement de 3 projets d’infrastructure et de recherche, dont ceux des équipes de Denis Richard et d’Emmanuel Bujold

Trois projets soumis par des équipes de l’Université Laval figurent au nombre des 117 projets retenus au dernier concours Fonds d’innovation de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). La contribution de la FCI s’élève à 8,6 M$ pour ces trois projets. Selon les modalités du programme, le gouvernement du Québec devrait verser un montant équivalent. À ces sommes s’ajouteront des contributions de l’Université et de partenaires, ce qui devrait porter le total à environ 22,8 M$.

La part du lion, soit 5,6 M$ de la FCI, va au projet (dont le montant total prévu est de 14,1 M$) présenté par le Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ) et par l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF). La demande est signée par Denis Richard, directeur du CRIUCPQ, et par 9 autres chercheurs. Les fonds serviront à la construction de nouveaux espaces de laboratoire et à l’acquisition d’équipement destinés à l’étude des liens entre les anomalies du microbiome et le développement de l’inflammation et des maladies métaboliques liées à l’obésité, notamment le diabète de type 2. Les chercheurs étudieront également les mécanismes par lesquels les interventions sur les habitudes de vie et les traitements médicaux améliorent la santé cardiométabolique et respiratoire. « Le Centre de recherche de l’IUCPQ et l’INAF ont connu des croissances soutenues au cours des dernières années grâce au recrutement de nombreuses équipes de chercheurs, incluant celle de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique. Ces croissances rapides ont inévitablement entraîné des demandes accrues et urgentes d’espace et d’équipement », souligne Denis Richard.

Lire l'article complet du Fil