Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Savoir être à l'écoute

Entre deux patients, Ouanessa Younsi publie poèmes et récits dans diverses revues et participe à des lectures et à des festivals de poésie. Photo: François Mellet

Médecin psychiatre, poétesse et étudiante à la maîtrise en philosophie, Ouanessa Younsi conjugue son amour des mots et son amour des patients

Pour Ouanessa Younsi, l’art de soigner est d’abord et avant tout un acte d’amour. On ne peut être médecin si on n’aime pas. Certes, on peut prescrire des médicaments ou faire une chirurgie. Mais de telles actions n’auront de véritable sens que si elles sont posées avec amour. «Soigner est une variation du verbe aimer. […] La médecine exige techniques et connaissances, mais cela ne suffit pas, particulièrement en psychiatrie, où la relation est le coeur et le noeud», écrit-elle dans Soigner, aimer, un passionnant ouvrage qui retrace son parcours de soignante.

Née en 1984 d’une mère québécoise et d’un père algérien, Ouanessa Younsi est diplômée d’un doctorat en médecine de l’Université Laval. Elle a été médecin psychiatre à Sept-Îles et à Kuujjuaq, avant de s’établir à Montréal. Entre deux patients, elle publie poèmes et récits et participe à des lectures et à des festivals de poésie. En plus de Soigner, aimer, on lui doit les recueils Prendre langue et Emprunter aux oiseaux, ainsi que le livre collectif Femmes rapaillées, qu’elle a codirigé.

Lire l'article complet du Fil