Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Santé durable au féminin

La CLE vise à développer des outils pédagogiques innovants dans plusieurs domaines, dont la santé pelvienne, l’infertilité, l’endométriose et l’incontinence urinaire.

Parce que la santé des femmes englobe de multiples enjeux, une nouvelle chaire de leadership en enseignement (CLE) viendra améliorer la formation dans ce domaine

Des études le démontrent, les femmes consomment plus de médicaments et de soins de santé que les hommes. Elles sont aussi susceptibles de développer des maladies spécifiques, notamment celles liées à la grossesse. À cela s’ajoutent les risques de mortalité maternelle, très élevés dans certains pays. « Il existe de nombreux besoins non comblés en matière de santé des femmes. La meilleure façon d’y répondre est de former des professionnels de la santé : médecins, infirmiers, travailleurs sociaux, sages-femmes et tous ceux qui peuvent contribuer en ce sens », souligne Mathieu Leboeuf, professeur à la Faculté de médecine.

Ce gynécologue-obstétricien a fait équipe avec une collègue, l’urologue Geneviève Nadeau, pour créer la CLE en santé des femmes. Fruit d’un partenariat avec l’Université Côte d’Azur, cette chaire a été lancée à Nice, le 12 octobre. Elle vise à développer des programmes de formation destinés autant aux praticiens et aux étudiants en sciences de la santé qu’au grand public.

« La CLE permettra de mettre sur pied des outils pédagogiques innovants. Nous voulons rejoindre à la fois la communauté universitaire, le milieu de la santé, la population en général et des acteurs dans les pays émergents », explique Geneviève Nadeau.

Lire l'article complet du Fil

Lire l'article de l'Université Côte d'Azur