Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Le dialogue se poursuit

Vue de la communauté inuite de Salluit, dans le Nunavik. Dans le cadre de ses activités, l’Institut nordique du Québec couvre un immense territoire situé au nord du 49e parallèle. Photo : Louis Carrier

Un forum sur les besoins de recherche des premiers peuples a réuni des représentants de 6 nations autochtones du Nord ainsi que des chercheurs, dont une dizaine de l’Université Laval

Une trentaine de chercheurs provenant principalement de l’Université Laval (dont Mylène Riva et Mélanie Lemire, du Département de médecine sociale et préventive), de l’Université McGill et du réseau de l’Université du Québec (INRS, UQAT) ainsi qu’une trentaine de représentants des nations crie, innue, inuite, naskapie, attikamekw et anishnabe se sont réunis à Val-d’Or, du 7 au 8 mars, à l’occasion du Forum sur les besoins de recherche des premiers peuples du Nord du Québec. La rencontre était organisée conjointement par l’Institut nordique du Québec (INQ) et l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

« À l’INQ, le Groupe de travail des premiers peuples a pour mission de s’assurer que les préoccupations des nations autochtones membres, ainsi que leurs besoins de recherche, soient bien couverts dans nos activités », explique la vice-rectrice adjointe à la recherche et à la création et membre du Groupe de travail, Marie Audette.

Lire l'article complet du Fil