Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Des soins à géographie variable

Le taux de mortalité des victimes d'AVC est environ 25 % plus élevé pour les patients traités en région

Les Canadiens victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ont plus de chances de survivre s’ils sont traités dans un hôpital situé dans un centre urbain plutôt qu’en région. En effet, selon une étude publiée dans la revue PLOS ONE par des chercheurs de l’Université Laval, le taux de mortalité dans le mois qui suit un AVC est environ 25 % plus élevé pour les patients traités en région.

L’équipe dirigée par Richard Fleet, professeur à la Faculté de médecine et titulaire de la Chaire de recherche en médecine d’urgence de l’Université Laval, arrive à ce constat après avoir comparé le taux de mortalité des victimes d’AVC admis dans 286 hôpitaux situés en région et dans 24 hôpitaux de centres urbains du Canada entre 2007 et 2011. Les hôpitaux en région ont été inclus dans l’étude s’ils se trouvaient dans une agglomération de moins de 10 000 habitants et s’ils disposaient d’une urgence où les services d’un médecin urgentologue étaient offerts en permanence.

Lire l'article complet du Fil