Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Des projets honorés, des étudiants comblés!

Nommé Personnalité de l’année, Vincent Paquin avoue que fréquenter l’université a décuplé son intérêt pour l’implication étudiante. « Sur le plan de l’engagement, dit-il, on peut faire vraiment une différence. » Photo : David Cannon
L’implication étudiante me motive. Elle me permet de faire la différence dans mon milieu et ajoute le plaisir de l’action à la partie théorique de mes études

Le 27e gala de la vie étudiante a couronné l’étudiant en médecine Vincent Paquin personnalité de l’année

Il a beau revenir chaque année, on ne se lasse jamais de l’effervescence qu’il dégage. L’événement, tenu le 21 avril au Théâtre de la cité universitaire et réunissant 300 personnes pour une célébration électrisante du dynamisme étudiant, agissait aussi à titre de finale locale du programme universitaire de Forces AVENIR. Un total de 31 trophées et 15 000$ en bourses ont été remis au cours de cette soirée riche en émotions.

Parmi les lauréats, Vincent Paquin a remporté le titre de Personnalité de l’année. Très impliqué dans la communauté, c’est surtout à la cause autochtone que l’étudiant de 3année de médecine voue désormais son engagement afin d’améliorer le dialogue avec cette culture qui le fascine. Avec l’élaboration d’ateliers, la tenue de conférences, la création de contenu, celui qui œuvre comme coprésident du Groupe d’intérêt en santé autochtone (GISA) couvre par ses actions divers domaines : culture, spiritualité, géographie et politique. « Cela rejoint le concept de santé globale qui me concerne en tant que futur médecin », estime-t-il. Sous peu, en collaboration avec la Chaire de recherche Nasivvik en approches écosystémiques de la santé nordique, Vincent Paquin se consacrera à une revue de la littérature, qu’il a mise sur pied pour appuyer la recherche en santé autochtone. « L’implication étudiante me motive. Elle me permet de faire la différence dans mon milieu et ajoute le plaisir de l’action à la partie théorique de mes études », fait-il valoir.

Lire l'article complet du Fil