Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Urgences médicales sur la planète rouge

Thales et l’Université Laval vont améliorer l’autonomie médicale des astronautes en vue de futures missions vers Mars

Une équipe de scientifiques de la Faculté de médecine de l’Université Laval et d’experts de Thales Recherche et Technologie ont été sélectionnés par l’Agence spatiale canadienne pour développer une base de connaissances médicales informatisée et un outil de soutien à la planification des missions. Ce système améliorera l’autonomie médicale des astronautes en prévision de futures missions vers Mars.

En raison de la distance, un signal radio entre la Terre et l’équipage d’un vaisseau en route vers Mars pourrait subir un délai allant jusqu’à 22 minutes. Il sera crucial pour l’équipage de pouvoir compter sur un système d’aide à la décision qui les guidera dans le diagnostic, le traitement et la gestion des conditions médicales d’urgence indépendamment de l’équipe médicale au sol.

« La première phase du projet consistait à dresser une liste des urgences médicales à prioriser », explique le Dr Neal Pollock, professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval, chercheur en médecine hyperbare à l’Hôtel-Dieu de Lévis, CISSS Chaudière-Appalaches, et l’un des collaborateurs au projet. « Nous avons développé une grille tenant compte de facteurs tels que la probabilité d’occurrence, l’importance d’une gestion rapide, les répercussions potentielles sur la poursuite de la mission et le niveau de contagion. »

Plus de 100 conditions médicales ont été évaluées, incluant la crise cardiaque, le choc septique, l’embolie pulmonaire, le décollement de la rétine et la perforation de l’œil. « Nous avons également inclus des pathologies qui ont une plus forte probabilité de survenir dans l’espace, comme les calculs rénaux et les déficits de vision causés par une pression intracrânienne accrue », précise le Dr Patrick Archambault, professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval et urgentologue à l’Hôtel-Dieu de Lévis, CISSS Chaudière-Appalaches.

Au cours des prochains mois, les chercheurs évalueront, organiseront et prioriseront les connaissances fondées sur des données probantes qui permettront à un équipage de répondre de la façon la plus efficace possible à ces urgences médicales. « Nous devrons porter une attention particulière aux contraintes d’équipement, de compétences et de connaissances nécessaires à l’autonomie médicale dans les missions d’exploration spatiale », a ajouté Dre Caroline Rhéaume, professeure à la Faculté de médecine de l’Université Laval et médecin de famille au GMF-U Quatre-Bourgeois, CIUSSS de la Capitale-Nationale.

« En tant que principal contributeur à la recherche et au développement au Canada, Thales est fier d’appuyer la préparation de l’Agence spatiale canadienne en vue d’une future mission sur la planète rouge », a déclaré Martin Rivest, directeur de Thales TRT. « En utilisant MYRIAD, un outil avancé d’aide à la décision multicritères, nous serons en mesure de fournir à nos collègues médecins de l’Université Laval et à nos partenaires de l’Agence spatiale canadienne un moyen gérable de prioriser les conditions médicales pour l’autonomie médicale dans les missions d’exploration spatiale. »

La date d’achèvement prévue du projet est avril 2019.

Outre les Drs Archambault, Pollock et Rhéaume, les membres de l’équipe sont Daniel Lafond, spécialiste en ingénierie cognitive (Thales), Frédéric Morin, ingénieur-développeur (Thales), Steeve Côté, gestionnaire du projet (Thales), ainsi que Lara Dutil-Fafard, Félix-Antoine Fortier et Payal Razdan, étudiants aux cycles supérieurs à la Faculté de médecine de l’Université Laval.

À propos de Thales

Ceux qui font avancer le monde s’appuient sur Thales. Nos clients viennent nous voir avec de grandes ambitions : rendre le monde meilleur et plus sûr. Riches de la diversité de leurs expertises, de leurs talents, de leurs cultures, nos équipes d’architectes conçoivent un éventail unique de solutions technologiques d’exception qui rendent demain possible dès aujourd’hui. Du fond des océans aux profondeurs du cosmos ou du cyberespace, nous aidons nos clients à maîtriser des environnements toujours plus complexes pour prendre des décisions rapides, efficaces, à chaque moment décisif. Avec 65 000 employés dans 56 pays, Thales a atteint un chiffre d’affaires de 15,8 milliards d’euros en 2017.

À propos de Thales Canada

Chef de file national en recherche et technologie, Thales Canada allie plus de 50 ans d’expérience et le talent de 1 800 personnes qualifiées d’un océan à l’autre. Avec un chiffre d’affaires de 500 millions de dollars, Thales Canada offre des capacités de pointe dans les secteurs du transport ferroviaire urbain, de l’aviation civile, de la défense et de la sécurité qui répondent aux besoins les plus complexes des clients dans tous les environnements d’exploitation.

Sur le même sujet

Mission vers Mars : plus d'autonomie médicale grâce à l'Université Laval et Thales, Le Soleil, édition du 12 juillet 2018