Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Les mini-écoles de la santé en milieu autochtone

  • Faculté

Un séjour dans la communauté de Pessamit pour 40 étudiantes et étudiants en sciences de la santé

Les 1er et 2 novembre 2018, 40 étudiantes et étudiants de différents programmes de l’Université Laval, dont médecine, kinésiologie, ergothérapie, orthophonie, physiothérapie, soins infirmiers, service social, pharmacie et nutrition ont pu vivre une expérience enrichissante auprès de la communauté innue de Pessamit sur la Côte-Nord.   Le Groupe d’intérêt en santé autochtone de l’Université Laval (GISA), soutenu par le Vice-décanat à la responsabilité sociale de la Faculté de médecine a pu vivre sa 1re édition des mini-écoles des sciences de la santé à l’école primaire Nussim de Pessamit.

Plusieurs activités ont eu lieu lors du séjour, dont la présentation des professions de la santé, des ateliers sur les saines habitudes de vie et des kiosques interactifs et collaboratifs où les 350 élèves de l’école primaire ont pu expérimenter plusieurs techniques selon la profession. De plus, les étudiantes et les étudiants ont pu visiter le nouveau centre de santé qui a été inauguré en mai dernier. Lors de cette visite, de nombreux échanges avec les professionnels de la santé et la directrice du centre ont permis de constater l’importance du travail multidisciplinaire au sein des équipes. Une soirée communautaire a également été organisée par les membres de la communauté où les étudiantes et les étudiants ont pu goûter à des aliments de la région, danser au rythme de la musique traditionnelle et découvrir la poésie innue. Cette soirée a permis de constater la richesse de cette culture et tisser des liens durables avec la communauté de Pessamit.

Une collaboration avec Coop Zone de l’Université Laval a également permis de remettre une dizaine de livres à l’école primaire Nussim. Ayant comme but d’offrir l’accès à des livres afin de promouvoir la persévérance scolaire et inspirer les jeunes à poursuivre des carrières en santé et en services sociaux, ces livres ont tous pour thème la santé ou les saines habitudes de vie.

Cette expérience fut une réussite pour les étudiantes et les étudiants, mais également pour les membres de la communauté de Pessamit et les élèves de l’école primaire. Une autre visite est prévue à l’école secondaire Uashkaikan de Pessamit au printemps 2019.

À propos des mini-écoles de la santé

Le projet des mini-écoles de la santé lancé, initialement en 2011 par le Dr Stanley Vollant premier autochtone québécois à devenir chirurgien en 1994, avait pour objectif d’inspirer les jeunes des communautés des Premières Nations et contrer le décrochage scolaire en leur donnant des raisons de persévérer dans leurs études. Il s’agit d’une journée d’échange entre des étudiants provenant de différents programmes universitaires des sciences de la santé et des services sociaux et des membres de différentes communautés autochtones, jeunes et moins jeunes. Ce projet vise à établir un dialogue entre les membres de l’Université Laval et les membres des communautés, à partager l’expertise de chacun, à encourager les jeunes autochtones aux métiers et professions de la santé et à développer une sensibilité culturelle indispensable pour être des professionnels socialement responsables. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la vision d’une faculté de médecine socialement responsable.

Sur le même sujet : Docteurs en herbe, Le Fil, 6 novembre 2018

Visionnez les images de l'activité
1re édition des mini-écoles des sciences de la santé à l’école primaire Nussim de Pessamit