Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Expériences interculturelles

  • Source : Florence Desroches, co-présidente du FEMSI
  • Faculté
Les étudiants visiteurs en médecine et réadaptation, dont 3 du Madagascar, d’autres de Belgique, de Suisse et de France. Ils sont accompagnés du doyen de la Faculté de médecine, Julien Poitras, et des deux coprésidents du FEMSI, soit Florence Desroches et Xavier Savard.
Les 3 étudiants visiteurs du Madagascar à l’automne 2018 en médecine, soit Oninala Fenitra Rakotondrasoa (au micro), Julien Rakotoson et Ursula Faustin Cadria

Des stagiaires européens et malgaches à la Faculté de médecine

Il y a plus d’un an, nous recevions pour la première fois une étudiante malgache à la Faculté de médecine de l’Université Laval dans le cadre du programme d’échange bilatéral du profil international au doctorat en médecine. Cette année, ce sont trois étudiants de ce pays qui ont pu entreprendre un stage dans les hôpitaux affiliés à l’université, grâce à l’appui financier de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), du Fonds étudiant de la Faculté de médecine pour la santé internationale (FEMSI) ainsi que de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

En effet, les programmes de médecine, d’ergothérapie et de physiothérapie ont des ententes d’échange bilatérales avec des établissements d’enseignement en France, Suisse, Belgique, Tunisie, Madagascar et Pérou qui permettent aux étudiants d’effectuer un séjour d’études ou une partie de leur formation pratique dans le réseau clinique de l’université partenaire. Ces programmes permettent aux étudiants d’être exposés à une autre réalité sociale et culturelle, à d’autres modes d’organisation des soins de santé et de développer leur capacité d’adaptation ainsi que leurs compétences de collaboration et de communication. En 2017-2018, dans leurs échanges bilatéraux, les programmes de médecine, d’ergothérapie et de physiothérapie ont envoyé 37 étudiantes et étudiants et reçu 26 étudiantes et étudiants provenant des universités partenaires.

Toutefois, le coût d’un séjour d’études au Canada représente un frein important à la participation d’étudiants malgaches à ces échanges. C’est pourquoi l’AUF, le FEMSI et la Faculté ont soutenu financièrement cet automne la venue de 3 étudiants des Universités d’Antananarivo et de Mahajanga afin qu’ils puissent également bénéficier de cette opportunité d’apprentissage.

« Ces différences nous sont d’une grande importance du fait qu’elles nous permettront d’amener de nouvelles idées, de nouvelles façons de voir et d’exercer une fois de retour dans notre pays, tout cela bien sûr, afin d’améliorer notre système. » — Oninala Fenitra Rakotondrasao, étudiante de l’Université d’Antananarivo, Madagascar

Afin de souligner la présence des stagiaires internationaux, une soirée s’est tenue le 6 novembre dernier au Jardin des Décanats du pavillon Ferdinand-Vandry. Le doyen de la Faculté de médecine, M. Julien Poitras, y a prononcé une allocution rassembleuse en mettant l’accent sur l’importance des expériences interculturelles dans le cheminement des étudiants. La parole a aussi été accordée aux stagiaires d’Europe et de Madagascar, qui ont exprimé d’inspirants témoignages par rapport à leur expérience de stage au Québec, soulignant leurs coups de cœur ainsi que les principales différences perçues avec leur pays d’origine. Une résidente de l’Université Laval en médecine familiale, Alexandra Girardin-Grenon, a aussi partagé son parcours international dans le cadre de ses études. Finalement, les invités — étudiantes et étudiants, membres de la direction et personnel de la Faculté — ont eu l’opportunité d’échanger lors de la soirée.

En somme, cette soirée de partage a permis d’exposer de façon concrète les impacts bénéfiques des ententes bidirectionnelles. Le FEMSI est ravi et fier de collaborer avec la Faculté de médecine pour l’atteinte de leurs objectifs communs de coopération internationale et de promotion de la santé mondiale.