Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

En hommage au docteur et professeur émérite Fernand Labrie

  • Faculté
Le professeur émérite Fernand Labrie. Crédit : Louise Leblanc.

Un retour sur les moments marquants de la carrière de cet homme d’exception

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de M. Fernand Labrie, ancien directeur du Centre de recherche du CHUL et professeur émérite à la Faculté de médecine de l’Université Laval, survenu la semaine dernière.

Après avoir terminé un doctorat en médecine en 1962 et un doctorat en physiologie en 1966, Fernand Labrie poursuit des études postdoctorales en Angleterre. Nommé professeur adjoint à l’Université Laval en 1969, il acquiert le rang de professeur agrégé en 1974, de professeur titulaire en 1976 et de professeur émérite en 2011. Bien qu’il ait pris sa retraite en 2010, il a poursuivi pendant quelques années des activités à titre de professeur associé au Département de médecine moléculaire.

Figure de proue de la recherche médicale, autant dans la région de Québec qu’à l’international, le monde de la science lui doit plusieurs découvertes majeures. Sa première grande percée fût la découverte et le développement clinique des agonistes de l’hormone libératrice des gonadotropines (GnRH), qui a mené à la réalisation de la castration médicale pour le traitement du cancer de la prostate.

Son apport à la médecine compte aussi le développement et l’application clinique du blocage androgénique combiné (BAC), le premier traitement démontré efficace pour prolonger la vie dans le cancer de la prostate.

Il a de plus fondé, en 1969, le laboratoire de recherche en endocrinologie moléculaire de l’Université Laval, le premier laboratoire en ce genre au monde, qu’il a dirigé pendant 40 ans. Le professeur Labrie a formé près d’une centaine d’étudiants à la maîtrise et au doctorat, dont plusieurs sont devenus des sommités dans le monde de la biologie et de la médecine. Le nombre de ses publications scientifiques est également exceptionnel, il a publié plus de 1 240 articles scientifiques et a été cité plus de 50 000 fois, ce qui le place parmi les chercheurs canadiens les plus cités au monde, toutes disciplines confondues. Il ne s’agit là que de quelques-unes des contributions de ce grand homme de science aux domaines de l’endocrinologie et de l’oncologie, qui ont été reconnues maintes fois par de nombreuses distinctions. En 1979, il a été élu Fellow de la Société Royale du Canada. En 1981, il a été nommé Officier de l’Ordre du Canada, puis nommé membre de l’Académie des Grands Québécois et Officier de l’Ordre national du Québec en 1991. Le Conseil canadien des Arts lui a remis, en 1999, le prestigieux prix Walton-Killam. Il a également reçu la Médaille du Collège de France (1982).

En 2007, il a reçu le prestigieux King Faisal International Prize in Medicine pour ses travaux sur le cancer de la prostate. En 2011, la Société canadienne d’investigation clinique et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada lui ont décerné le prix Henry Friesen. En 2013, il a reçu la prestigieuse Médaille internationale Hoffenberg de la Society for Endocrinology du Royaume-Uni.

Docteur Labrie était particulièrement connu dans la région de Québec pour avoir fondé l’entreprise Endoceutics, qui développe et commercialise des traitements pour les symptômes de la ménopause.

Nous souhaitons nos plus sincères condoléances à toute sa famille, notamment à son fils Claude qui occupe le poste de vice-doyen aux études de premier cycle à la Faculté de médecine de l’Université Laval, de même qu’à tous ses collègues et amis.

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don au Fonds de bourses santé durable. Le montant amassé permettra de remettre une bourse de recherche à la mémoire de Dr Labrie, à une étudiante ou un étudiant de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

Vous pouvez faire votre don en ligne à cette adresse : Fonds de bourses santé durable (4479)