Logo Université Laval Logo Université Laval Logo Université Laval

Détail de la nouvelle

Cérémonie d'inhumation des cendres

  • Faculté

Le don de corps, le don ultime

Plus d’une centaine de personnes étaient réunies hier, au Centre funéraire du Plateau pour rendre un dernier hommage aux défuntes et aux défunts qui ont généreusement offert leurs corps à la science. Depuis septembre 2017, le laboratoire d’anatomie a disposé 45 corps, dont près d’une vingtaine d’urnes étaient inhumés en ce jour.

Comme le veut la tradition, le doyen, Julien Poitras, a ouvert la cérémonie en remerciant chaleureusement les membres des familles présents. Il a bien sûr souligné que cette cérémonie implique un deuil différé puisque la vie utile d’un corps au laboratoire d’anatomie peut atteindre plus de 2 ans. « Un geste peu commun que j’ose qualifier de « don ultime » car peut-on donner plus? On donne pendant sa vie du temps, de l’argent, des services à des amis ou à ceux dans le besoin, mais offrir son corps à ceux et celles qui apprennent à soigner revêt un caractère tout à fait particulier que nous voulons reconnaître aujourd’hui devant vous, les parents et amis, qui avez permis la réalisation des volontés de vos proches », ajoute le doyen.

Lors de la cérémonie, une vingtaine de familles ont reçu un lampion des mains du directeur du Département de chirurgie, M. Louis Lacombe, et une carte de la présidente du Regroupement des étudiantes et étudiants en médecine de l’Université Laval, Mme Marie-Lyne Bourque.

Les membres des familles ont ensuite été invités à se rendre au lot de l’Université Laval du cimetière Notre-Dame-de-Belmont pour la mise en terre des urnes.

Chaque corps humain recèle une mine de renseignements

Les corps dédiés à l’enseignement permettent aux étudiants d’avoir un premier contact réel avec le corps humain et ainsi mettre en pratique la théorie qu’ils ont apprise. Il appert que chaque corps humain présente des différences physiologiques et que son étude dévoile ses secrets. Le corps peut en effet révéler la présence d’un seul rein, la ramification d’une artère supplémentaire ou la naissance d’une tumeur. Toutes ces particularités enrichissent l’apprentissage de ces futurs professionnels de la santé, car le livre de référence présente des explications et des illustrations idéales ou parfaites.

Renseignements sur le don de corps

Il est à noter que les dons de corps sont pris en charge par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Pour en savoir davantage, visitez le site Web du ministère.

Voir le reportage de TVA Nouvelles